Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

21

[21a]
2862   Il n'est nul clerc qui ce me noit,
2863   Son loyer orgueul luy rendy.
     
2864   Tu vis Engueran de Margny,
2865   Qui fu si grant et si levés.
2866   Oÿ dire tu l'as assés,
2867   Car il avoit sur tous François
2868   Grace et honneur, maniere et chois
2869   Tant comme roy PhelipeRaynaud corrige en Phlipe. vesqui,
2870   Qui n'ot ne filz ne fille qui
2871   Osast faire oultre le sien gre,
2872   Tant fust monté en hault degré.
2873   Tout ses voloirs estoit passés
2874   Et trestous ses reffus cassés.
2875   Mais quant le roy PhilippeRaynaud corrige en Phlippe. morut,
2876   Fortune contre lui courut.
2877   Mais ja ne lui fust advenue,
2878   Se il eust pascïence eüe.
2879   Bien avoit loy de lui guerpir
2880   D'orgueul et de despit fuïr
2881   Mais orgueul si le maistrïa
2882   Que le roy Charles ne prisa,
2883   Et tant ama l'autrui avoir
2884   Qu'il en delaissa son savoir :
2885   S'estoit ilz de petis venus,
2886   De petit lignage tenus.
2887   Mais il avoit tant amassé
2888   Qu'il ot oultre raison passé.
2889   Ung sien frere avoit fait evesque
2890   Et ung aultre fait archevesque.
2891   Trestout fut a luy le paÿs
2892   Ou il avoit esté nourris.
2893   Richesse qui trouble scïence,
2894   Qui d'orgueul maintenir s'apense,
2895   Et deable qui ad ce l'ayda,
2896   Siques par ce s'oultrecuida,
2897   Bien y parut ; bien s'en vantoit,
2898   Quant dist a Charles qu'il mentoit.
[21b]
2899   De Charles lui fu ramentu
2900   Qu'il eust des Flamens or eü,
2901   Et l'avoit par devers luy mis,
2902   Tout en present du roys Loÿs.
2903   Et cilz respondy : « Vous mentés !
2904   Je ne fus onques la tentés. »
2905   Illecques luy failly son sens,
2906   Car dist fu devant pluiseurs gens.
2907   S'adonc roy Phelipe vesquit
2908   Qui tant biens en son tamps lui fist,
2909   Se il les eust tous desmentis,
2910   Et eussent estés vint et sis,
2911   Car encor pensoit si grant estre
2912   Qu'il ne prisa ne roy ne maistre.
2913   Sa folye bien y parut.
2914   Aulx fourches pendant en morut.
2915   Je qui ay fait ce livre cy
2916   Le vy ainsi com je le dy,
2917   Et s'il eust esté bien souffrans,
2918   Encores fust il Enguerrans.
2919   Fortune oncques ne s'en pena
2920   Mais purMs. par (corrigé d'après A). orgueul qui le mena.
     
2921   Sy refu de Pierre Remy,
2922   Qui aulx fourches de mort fremy,
2923   Que je vy povre homme esgaré,
2924   Tant l'ot envahy povreté.
2925   Or n'argent n'avoit, ne maison.
2926   Quant prevost fust, bien le scet on,
2927   Tant prinst de l'autrui, tant servi,
2928   Que la grace aulx gens desservi.
2929   De ses maistres ses subgetz fist,
2930   Et dessoubz luy trestous les mist,
2931   A son voloir mist et osta.
2932   Tant de degré<e>s amont monta
2933   Que il fu des tresoriers maistre.
2934   Le plus grant de la court vault estre.
2935   Par dessus tous fu commenderres,
[21c]
2936   Administreur et ordonneres.
2937   Tant acquesta, tant amassa
2938   Que tous aultres d'avoir passa :
2939   Avoir ama et le tint tant
2940   Qu'au[x] fourches en fu balïant.
2941   Et tant sieuy haultesse a l'eul
2942   Et tant le surmonta orgueul,
2943   Et oultrecuidance et maniere,
2944   Que des fourches tint la chariere.
     
2945   Fortune est pluseurs fois blamee
2946   Et laidengie et diffamee,
2947   Quant aucun chiet en mal trespas.
2948   Mais pluiseurs fois ne le fait pas.
2949   Cil qui fault a s'intencïon,
2950   Regarde sa condicïon,
2951   Ou son fol dit, ou son fol fait,
2952   Qui lui poeult bien avoir ce fait.
2953   De ton estat et de ta vye
2954   Lors ton sens hez et ta folye.
2955   Et se tu montes en avoir,
2956   Ayme pascïence et sçavoir.
2957   Chascun crie quant aucun tum<b>eCorrigé d'après A..
2958   Ce fait la roe de Fortune.
2959   Mais se vray parler ilz voloyent,
2960   Ja Fortune ne blasmeroyent,
2961   Car, la foy que doy a Milet,
2962   Chascun se fait tel comme il est,
2963   Combien que coeure autre renom.
2964   Fortune a des Templiers le non,
2965   Et chascun pense a son cuidier :
2966   Par lui sont tous cheüz Templier.
2967   Mais Fortune n'a pas ce fait.
2968   Ains leur malle œuvre et leur malfait.
2969   Se ilz adez eussent esté
2970   Plains de bien et de loyaulté,
2971   Se Dieu bonne santé me doint,
2972   Encor fussent ilz en leur point.
[21d]
2973   Car je qui cest roumant ay fait
2974   […]Vers manquant ; pas de passage équivalent dans A.
     
2975   Des articles a eulx bailliés,
2976   Qui leur estoient tous tailliés,
2977   Et les interrogacïons
2978   Selon leurs dissolucïons,
2979   Les cognoissances que ilz firent
2980   Et les deablies que ilz dirent,
2981   Qui sont horribles a retraire,
2982   Encor plus horribles a faire,
2983   On jugeroit en loiaulté
2984   Que ilz ont trop sur terre esté.
2985   Ceulx Fortune point ne mati,
2986   Mais Rayson, qui les abati.
2987   Car tresgrande merveille estoit
2988   Comme terre les soustenoit
2989   Aulx deablies que ilz faisoient
2990   Et aulx semblans que ilz avoient.
2991   Car qui voeult a Dieu guerroier,
2992   Il poeult envis loingz charroier.
2993   Mais Fortune a maintz champïons
2994   Qui tous se dient compagnons :
2995   Ce est Orgueul tout le premier
2996   Qui est assez musart et fier.
2997   Deux en y a ou monlt se fie :
2998   Ce est Luxure et dame Envye.
2999   Par iceulx trois, par saint Mathé,
3000   Ont maint bon homme esté matté.
3001   Si disoit on que leur maistre auce
3002   Leur avoit broyé ceste saulse.
3003   Mais Fortune ne s'en mesloit,
3004   Contre eulx n'avec eulx el n'estoit,
3005   Et si le voloit chascun dire.
3006   Tu scez monlt bien que je voeul dire,
3007   Se trop n'as rudde entendement.
3008   Sy te requier courtoisement
3009   Orgoeul ne te surmonte mye,
3010   Affin que ne faces folye.

22

[22a]
3011   Thulles dit, qui tant scet de bien
3012   Qu'a bon engien appartient bien
3013   A ordonner que on se tiengne
3014   Fermement, quoy que il adviengne,
3015   Quar qui avant son pourvoy prent,
3016   A bien et a honneur entent,
3017   Siques quant le cas est cheüz
3018   Qu'il ne se truisse descheüz
3019   Et que pour ce dire ne doye :
3020   « Que voulez ! Je ne le cuidoye ! »
3021   Pour ce, compere, vous tenez
3022   De faire ce que vous pensez,
3023   Car vous direz, ains que trop tarde :
3024   « Las ! je ne m'en prenoye garde ! »
3025   Laissiez Barbue, ne vous chaille.
3026   Querez ailleurs char qui le vaille,
3027   Qui vous soit bonne et pourfitable.
3028   Sa lettre est bonne et veritable.
    YSENGRIN
3029   ― Regnard, quel chemin voeulx tenir ?
3030   Voeulx tu Barbue mamburnir ? »
3031   Dist Regnard : « Ne le soustiens mye,
3032   Qu'elle n'est pas de ma maisnie.
3033   Mais, se je te mesavisoye
3034   Et malvais conseil te donnoye
3035   Pour ta volenté achever,
3036   Tous bons me deveroientRaynaud corrige en devroient. blamer.
3037   Le Prophette si me conmande,
3038   Et a chascun le dit et mande :
3039   « Se ton amy consseille a toy,
3040   Et tu voeulx aller bonne foy,
3041   Loe luy, se bon voeulx valoirMs. vouloir.,
3042   Avant son preu que son voloir ! »
3043   Et si te souviengne du dit
3044   Que Salustes, le bon clerc, dist,
3045   Et si le truis en son decret :
3046   « Blasme ton amy en secret,
[22b]
3047   Et lui monstre sa non scïence,
3048   Et si le loe en audïence. »
3049   Senecque dit : « Va appaier
3050   Ton amy, sans lui esmaier. »
3051   Et si nous redist Salomon,
3052   Qui fit mainte bonne lechon :
3053   « Ne soies amis a percheux,
3054   A haultain, ny a couroucheux. »
3055   Ambroise dit en son dittié
3056   Que grant vertu est d'amistié,
3057   Et Thulles, le bon clerc, nous compte,
3058   Si comme je truis en son conte,
3059   Que vertu est si tresjoieuse
3060   Et amistié si gracïeuse
3061   Que malvais ne se poeult tenir
3062   Du bien loer et de cherir.
3063   Or, vois, par deffault le pers tu.
3064   Saint Bernard dist : « Toute vertu
3065   Si est a homme par droitture,
3066   Et pour ce qu'elle est par nature,
3067   Et que selon luy elle nest,
3068   Et vice son ennemy est. »
3069   Pour ce te lo, n'y touche point,
3070   Car en la lettre sont deux points
3071   Qui te tourneront monlt a mal,
3072   Se tu luy fais mal cy aval.
3073   ― Regnard, assez tu m'esbahis,
3074   Car, par le Dieu de Paradis,
3075   Je ne sçay que tu y entens,
3076   Et se a lëalle fin tens.
3077   Et dont tu me menaces si :
3078   Tu y entens ne sçay quel si.
3079   Preudhoms ne parleroit jamais
3080   Si couvertement que tu fais.
3081   L'Escripture dist, bien le scez
3082   (Oÿ dire tu l'az assez) :
3083   « Mieulz vault avoir la bouce mue
[22c]
3084   Que dire rien mal entendue. »
3085   Jhesus Sirac dist proprement.
3086   « Homs qui parle sophiquement,
3087   Il n'ara ja bonne eureté.
3088   N'en lui ja nulle seureté.
3089   Parle a tous, dist il, humblement,
3090   Mais que ne soit sophiquement. »
3091   Tu vas le sophique chemin,
3092   Quant tu dis qu'en ce parchemin
3093   Qu'elle porte deux poins y a.
3094   Je te prie, point ne me va
3095   Parlant ainsi et par telz gloses.
3096   Dy la verité, se tu ozes.
3097   Se c'est bien, je m'en aideray.
3098   Se c'est mal, je m'en garderay.
3099   Mais s'aultre chose tu ne scez,
3100   Pour exemples qu'ayes monstrez,
3101   Ja certes je ne t'en croiray,
3102   Ne a mengier ne l'en lairay. »
3103   Regnard assez a escouté
3104   Ysengrin qui n'a riens doubté.
3105   Lors dist : « Quant croire ne me voe[ul]x,
3106   Ne me blasme, se tu t'en doeulx,
3107   Et puis que tu le voeulx avoir,
3108   Au moins de cy me lais mouvoir,
3109   Tant que soye ung peu eslongiés,
3110   Avant que son corps soit mengiés,
3111   Car j'ay de lui trop grant pitiéRaynaud corrige en pité..
    YSENGRIN
3112   ― Pour ce l'as tu tant respité !
3113   Mais, par la foy que doy ma feme
3114   Qui tant me fait honte et diffame,
3115   Qui me fait coux, ce sçay de voir,
3116   Tu m'aprens monlt bien a sçavoir
3117   Que tu es piteux et preudhomsRaynaud corrige en preudhom..
3118   Pour ce je t'ottroye cest donsRaynaud corrige en don.
3119   Du quel je ne te fauldray mye.
[22d]
3120   Abbez seras de l'abbaÿe
3121   De saint Benoit ou de Robert,
3122   Ou les moisnes sont si appert
3123   (Ne mengeroient d'un bon morsel
3124   Ne q'un ours mengeroit d'un vel)
3125   Et sont si piteux devenus
3126   Que ilz sont tous pour sains tenus :
3127   Mont y acquerras charité,
3128   Puis que tu as au cœur pité. »
3129   Regnard plus ne s'i asseüre,
3130   Ou bois s'en va grant alleüre.
3131   D'illec voeult veïr et sçavoir
3132   De leur intencïon le voir.
3133   Quant Ysengrin ne vit nulluy,
3134   Point ne regarda entour luy.
3135   Grant fain et volonté le prent,
3136   <La> Goeulle bee a Barbue tent,
3137   Ja eüst sa sentence eüe,
3138   Quant celle en hault crya : » Ayeue ! »
3139   Adont saillent du buisson hors
3140   Les deux matins a grans effors.
3141   Quant Ysengrin les vit venir,
3142   Adont vault sa voye tenir.
3143   Mais ceulx qui furent monlt poissans
3144   Et de lui villener engrans,

23

[23a]
3145   Avecques ce ont le voloir
3146   Et avec volenté pooir.
3147   Avecques pooir cause y a
3148   Et Nature qui les guia.
3149   Lors si villainement l'ataingnent
3150   Que tout le corps en sang luy baingnent.
3151   Si le derrompent et detirent,
3152   Sa peau en pluiseurs lieux deschirent.
3153   « Mors est, dient ilz, n'y a mais.
3154   Cil ne vous meffera jamais,
3155   Jamais ne marchera herbue.
3156   ― C'est a bon droit, se dist Barbue,
3157   Qui sourquiert, que on le sourquiere,
3158   Et qui fiert, que on le refiere. »
3159   Grand piece se sont illec sis,
3160   Cuidant qu'il fust mort et ochis.
3161   Barbue mercy leur en rent.
3162   Chascun s'en retourne esramment.
3163   Et Ysengrin qui fu mal mis
3164   S'est peu a peu sur ses pies mis.
3165   Si s'en est tourné en son estre :
3166   Mieulx batu ne poeut sans mort estre.
3167   Sa femme trouva a l'hostel
3168   Qui demenoit joye et revel.
3169   Ot ung chapelet en son chief.
3170   Lors ot Ysengrin grant meschief.
3171   Blechiez a mort, jaloux et vyeulx,
3172   Ne scet des trois prendre le mieulx,
3173   Combien que es trois de bien n'a point.
3174   Touttesfois jalouzie plus point,
3175   Car de son mal bien garira,
3176   Les bons cirurgïens querra.
3177   De sa viellesse pascïence
3178   Ne poeult avoir plus grant sïence.
3179   Mais de jalouzie saner
3180   Ne scet a nul mire assener.
3181   Regnard qui ou bois ot geü,
3182   Qui ot bien le hutin veü,
[23b]
3183   Lÿez en fu ; grant joiRaynaud corrige en joie et édite Lyez. vault faire.
3184   Lors s'en retourne en son repaire,
3185   Et dist que illec demourra.
3186   Ceste histoire cy fin prendra
3187   Et en ce point cy m'en tairay.
3188   Ung aultre compte vous diray,
3189   Que je ay tous en ma memoire.
3190   Et pour ce en feray une histoire,
3191   Nouvel escript et nouvel fait
3192   Que cil clerc a encores fait.
3193   Clerc, non, car couronne n'ot point :
3194   Par femme perdy il ce point.
3195   Le grant deable ayt de celuy l'ame
3196   Qui premier estably bigame !
3197   Or m'en tais, n'en puis aultrement,
3198   Ce poise moy certainement.

Deuxième branche

 
3199   Qui de peu ayme, de peu het.
3200   Et qui peu aprent, et peu scet.
3201   Envis poeult a bon chief venir
3202   Cilz qui ne voeult bien retenir.
3203   La scïence Regnard enseigne
3204   Que ce que on oit on retiengne.
3205   Retieng le mal pour retarder,
3206   Que par ce t'en puisses garder,
3207   Car qui au mal ne penssera
3208   Envis de mal se gardera.
3209   Sachiez le mal, non pour mal faire,
3210   Mais pour congnoistre le contraire.
3211   Le contraire si est le bien.
3212   Cellui dois tu tenir pour tien,
3213   Cellui dois tu tousjours hanter.
3214   Mais tu ne t'en dois pas vanter.
3215   Ja nul ne sçara que bien est,
3216   Se il ne congnoist que mal est,
3217   Car on congnoist par le contraire
3218   Et bien et mal que on doit faire.
3219   Ja rien ne sera congneü,
[23c]
3220   Se le contraire n'est veü.
3221   Maint font samblant que d'art sont maistre
3222   Et qu'ilz le desirent a estre,
3223   Et telz font de Regnard samblant :
3224   N'en scevent ne q'ung connin blanc,
3225   Et seroient a ung hochet
3226   Aussi tost prins comme ung cochet.
3227   N'en convient nul homme vanter :
3228   L'œuvre monstre qui scet ouvrer.
3229   Maintz en ont pluiseurs rimes dites,
3230   Les ungz grans, les aultres petites,
3231   Comment Regnard tout coiement
3232   Ala gesir avec Hersent,
3233   Comment ses bonniaulxRaynaud corrige en louviaulx. compissa,
3234   Comment le Leu s'en couroucha.
3235   Ceste matiere est trop sceüe.
3236   Vous l'avez trop souvent veüe,
3237   N'y a ne garche ne garchon
3238   Qui n'en sache une grant leçon.
3239   Mais j'en voeuil cy une autre faire
3240   Qui sera trestoute au contraire
3241   Que ja ne garchon ne bouvier
3242   N'y scaront rien que corrigier.
3243   Et lors congnoistras, se tu vœux,
3244   Que ce livreRaynaud corrige en livres. est fait tout noeufz.
3245   Nature si s'esjoïst toute,
3246   Quant nouvelle histoire escouteRaynaud corrige en histoire elle escoute. :
3247   Nouvelles gens, nouvelle terre,
3248   Nature s'esbat a l'enquerre.
3249   Pour ce voeul je nouvellement
3250   De Regnard faire ce rommant,
3251   Pour oublïer doeul et tristresse
3252   Qui monlt souvent au cœur me blesse.
     
3253   Ce fu au jour de Pentecouste,
3254   Une feste en l'an qui mont couste,
3255   Que le Lÿon, monseigneur Noble,
[23d]
3256   Tint une feste grande et noble,
3257   Si comme prince doit tenir.
3258   Tous ses barons y fist venir.
3259   Quant la nouvelle fut sceüe,
3260   Qui envis peut estre teüe,
3261   Que le roy tenir devoit court,
3262   Tantost Ysengrin y acourt,
3263   Et jure ja ne se faindra,
3264   Mais de Regnard il se plaindra,
3265   Et le fera pendre, s'il poeult.
3266   Pour aller a la court s'esmoeu[l]t.
3267   En sa voye encontra Thiebert
3268   Qui tant fust soubtil et appert,
3269   Qui lui dist : « Foy que me devez !
3270   Sire Ysengrin, et ou allez ?
3271   ― A la court, Ysengrin respont.
3272   ― Sy fay je, voir. Alons y dont !
3273   Compagnie vous y feray
3274   Et au bezoing vous aideray.
3275   Bien y puis mon amy aidier.
3276   Y avez vous riens a plaidier ?
3277   Se vous avez assez monnoye ?
3278   Ne redoubtez mye la voye.
3279   Puis que deniers assez arez,
3280   Si grant mesproison fait n'arez,
3281   Mais que puissiez assez donner,
3282   Que ne vous face pardonner :
3283   Ja vo contraire si fort n'yere
3284   Que vous n'emportez la banyere.
3285   Et se vous n'avez point d'argent,
3286   Ne vous plaigniez de nule gent,
3287   Car se vous sousteniez l'Espitle
3288   Ou de l'Euvangile le title
3289   Contre aucun qui donner peüst
3290   Ou qui bien faire le sceüst,
3291   Puis que rien a donner n'ariez,
3292   Droit au pilory mis seriez

24

[24a]
3293   Comme mescrëant sodomites.
3294   Or vous pry donc que vous me dites
3295   Quel bezongne a faire y avez,
3296   Se vous bien dire le m'ozés
3297   Et sans plus du vostre despendre.
3298   ― Amis, se bien me scez entendre,
3299   Je cuide mon fait ordonner
3300   Que rien ne m'y fauldra donner.
3301   Tantost qu'aray mon fait compté,
3302   J'aray toute ma voulenté.
    THIEBERT YSENGRIN
3303   ― Dittes <de> quoy. ― <Mon amy est> Vray est que Regnard,
3304   Qui tant scet et malice et ard,
3305   M'a fortraitte Hersent, ma femme,
3306   Et m'a fait honte et grant diffame.
3307   Sur luy le prins, c'est chose voire.
    THIEBERT
3308   ― Dont ne l'en devez pas mescroire.
3309   Au moins cest avantage avez
3310   Que mescroire ne l'en devez.
    YSENGRIN
3311   ― Tantost que je a court seray,
3312   Au roy Noble le compteray,
3313   Car c'est fait dont il doit morir.
3314   Tantost l'envoyera querir,
3315   Jugemens luy sera rendus.
3316   Tantost sera Regnard pendus,
3317   Et trestous ses enffans morront,
3318   Ja eschapper ilz n'en porront.
3319   Jamais de Regnard n'aray plait.
3320   Or regardez se c'est trop fait :
3321   Cy n'a que donner ne que dire. »
3322   Thiebert l'oÿ, si print a rire,
3323   Et dit : « Or ne me crëez en ce,
3324   Trop remaint de ce que fol pense.
3325   Bien a cil de conseil mestier
 
[24b]
3326   Qui contre Regnard voeult plaidier.
3327   Se tu m'en crois, tu demourras,
3328   Car tout a ton propos faudras,
3329   Tout ainsi q'ung chevalier fist
3330   Qui fole cuidance en lui mist.
3331   Sy t'en compteray verité.
3332   Je truis en une auctorité :
3333   Ung haulx homs chevalier estoit
3334   Qui une damoiselle amoit
3335   Plus assez qu'il ne fust raisons.
3336   Ce chevalier fut treslais homs,
3337   Lait fut de corps et de tout membre,
3338   Comme l'istoire le ramenbre.
3339   Saiges estoit parfaitement
3340   Fors que d'amer tant seulement
3341   La damoiselle qu'il amoit.
3342   Bestiaulx, soteRaynaud voit une diérèse en Bestïaulx. et niche estoit,
3343   Mais elle estoit belle a devis
3344   De façon, de corps et de vis.
3345   Plus belle ne porroit on querre
3346   Par le paÿs ne par la terre.
3347   Le chevalier vault celle avoir
3348   Qu'il ama plus que nul avoir,
3349   Pour ce que belle luy sambla.
3350   Tous ses amis en assambla
3351   Et leur dist : « Je voeul avoir ceste.
3352   Nulle aultre femme ne me haite. »
3353   Lors ses amis lui respondirent
3354   Et trestous proprement lui dirent :
3355   « Sire, vous sçavez sa maniere.
3356   ― Je sçay bien que belle et sote yere.
3357   Sy vous diray qu'en avendra,
3358   Vëoir le poeult qui l'atendra :
3359   Pour voir, enffans avra de moy,
3360   Et sçavez vous que je y voy ?
3361   Tresbeaulx, pour cause de la mere,
3362   Et saiges, pour cause du pere,
[24c]
3363   Si qu'ilz seront et bel et saige.
3364   Avoir ne poeuvent mendre usage. »
3365   Sur ce sort et sur cele espoir
3366   Vault cil la damoiselle avoir.
3367   Ensemble en marïage furrent.
3368   Enfans eulrent telz comme ilz deurent,
3369   Lays et hideux de par le pere,
3370   Sos et niches de par la mere.
3371   Trestout le contraire lui vint
3372   De ce que pour verité tint,
3373   Car Nature y soubtieva
3374   Qui au voloir de tous n'y va.
3375   Pour ce, amis te voeul retraire :
3376   Tu trouveras tout le contraire
3377   De ce que penses a avoir.
3378   Revas t'en, s'y feras sçavoir. »
3379   Dist Ysengrin : « N'en tourneray,
3380   Ainchois droit a la cort yray.
3381   ― Or va donc, et je t'yMs. dy. convoye. »
     
3382   Adonc se mettent a la voye.
3383   Au matin sont a court venus.
3384   Le Loup ne s'est pas quoy tenus,
3385   Et dist : « Roy, faites moy oÿr
3386   Du mal dont je ne puis joÿr,
[24d]
3387   Qui tout le corps me seiche et art.
3388   Et tout me vient de par Regnard.
3389   Roy, dist Ysengrin, a toy vieng,
3390   Com cil qui a seigneur te tieng.
3391   Pour ce furent estably roy
3392   Qu'acord meïssent et arroy,
3393   Orgueilleux feïssent plaissier,
3394   Malvais feïssent abaissier,
3395   Pour bons et pour bien soustenir.
3396   Pour ce vault roy Saül venir,
3397   Le premier roy qui oncques fust
3398   Ne qui le nom de roy eüst.
3399   Le poeuple requist roy avoir,
3400   Combien qu'il ne fist pas sçavoir :
3401   Ung grant vilain entre eulx eslirent,
3402   Et tous emsenble en accord dirent
3403   Qui fu roy, et ot nom SaüMs. saust (corrigé d'après A)..
3404   Mieulx leur vaulsist estre teüMs. teust. :
3405   De toutes libertés s'osterent,
3406   Et en servages se bouterent.
3407   De pute heure en se siecle vit
3408   Qui est franc, et il s'asservist !
3409   En paix vivoient communement,
3410   Et s'entramoyent loyalment,
3411   Et s' aidoient quant estoit mestier.
3412   Trestous estoient d'un mestier,
3413   Vivoient du fruit de la terre,
3414   Ne leur challoit de riens acquerre.
3415   Mais des lors en dangier se mirent,
3416   Avoirs mucherent, ch[ast]eaulxCorrigé d'après A. firent.
3417   Orgueul vint qui pareil gaba
3418   Et lors l'un l'autre desroba.
3419   Lors furent les tresors muchiez,
3420   Et lors furent congneus pechiez.
3421   Pechié lors ne fu point muchiés,
3422   Ains estoit en enfer boutés.
3423   Lors fu gentillesse trouvee

25

[25a]
3424   Qui contre Dieu s'est bien prouvee,
3425   Et dirent que nëant n'estoient
3426   A ceulx qui loialment vivoient.
3427   L'un se fist gentilz, l'autre non.
3428   L'un sur l'autre vault avoir non,
3429   Le plus fort au fesble tolly,
3430   Ainsi furent les corps poly,
3431   L'un bien vestu, et l'autre mal.
3432   L'un fut amonlt, et l'autre aval.
3433   Qui plus tolly, plus fu greigneur,
3434   Qui plus ot, plus dist du seigneur.
3435   Or ont ilz le poeuple a garder,
3436   Bien soustenir, mal retarder :
3437   Car une fois le temps vendra,
3438   Respondre les en convendra
3439   De male garde et du deffault.
3440   De tout ce respondre leur fault.
3441   Par ce point sont ly roy pastour
3442   Au grand Roy et au Crëatour.
3443   Se par leur deffaulte y a perte,
3444   Dieu leur rendera leur desserte.
3445   Roy, ad ce que responderez,
3446   Les maulz que de nous vous souffrez,
3447   Vous en repentirez a tart.
3448   Je le dy orez pour Regnard
3449   Qui tant m'a fait de grans despis :
3450   Maint mal m'a fait, mais c'est du pis
3451   Que il m'a ma femme honnye.
3452   Il n'est ja tel qu'il le desdie.
3453   De ceste dolour monlt me doeul,
3454   Pour quoy de prïer je te voeul
3455   Que il soit pugny selonc s'œuvre.
3456   Ce fait ne desire pas proeuve.
3457   Pluiseurs fois m'a il fait anuy,
3458   Mais n'en touche nul a cestuy,
3459   Car trop me desplaint et meschiet. »
 
[25b]
3460   Atant se taist, et si s'assiet.
     
3461   Le roy la parolle entendit :
3462   Bien vit ou Ysengrin tendit,
3463   Affin qu'on allast Regnart querre :
3464   Dist le roy : « Cy a malle guerre,
3465   Lonc temps a qu'elle ne fina :
3466   La guerre est male qui fin n'a
3467   Fin eustRaynaud fait la diérèse eüst, ce qui rend le vers hypermétrique. se bien vous voulsissiez,
3468   Quant vous meïsmes congnoissiez
3469   Qu'il n'y a doumage ne coustz
3470   Fors sans plus que vous estes coux.
3471   Et doit bien estre deporté,
3472   Quant du vostre n'a riens porté,
3473   Ne vous a tué ne batu :
3474   N'y a riens fors que con batu.
3475   Se cil qui est batu se doeult
3476   Et l'amende lever en voeult,
3477   Je lo bien qu'on le doye oÿr
3478   Et par raison faire goÿr.
3479   A vous petit en appartient,
3480   Quant vous dittes qu'il ne retient
3481   Riens du vostre, ne ne vous a
3482   Batu, mais trop peu vous prisa,
3483   Ne au batu ne pesa point :
3484   N'a point de meffait en ce point.
3485   S'il vous a tantost secouru,
3486   Qu'a vostre bezoing a couru
3487   Et fait ce que vous ne povez,
3488   Dont pluiseurs fois riote avez.
3489   Ung bon amy vouldroye avoir,
3490   Quant jeRaynaud supprime ce mot. ne feroye mon devoir,
3491   Qu'en mon deffault il le fesist
3492   Et paine et entente y mesist.
3493   Pour quoy je dy, sauf vostre grace,
3494   Nul mal ne vous a fait ad ce.
3495   Dampt Ysengrin, je vous diray
3496   Et tout par my le voir yray.
3497   Se je vouloye establir juge
[25c]
3498   A qui venissent a reffuge
3499   Tous coux et coupes de ma terre,
3500   Et venissent a lui droit querre,
3501   Et l'amende fust d'un flourin,
3502   J'aroye en ce ung bon molin,
3503   Ne sçay ou seroient flourins prins.
3504   Tous sont a ce mestiers aprins.
3505   Mais l'un s'en passe, et l'autre grousse,
3506   Et plus e[s]t fol, plus s'en courouche,
3507   Encor plus fol qui en bataille :
3508   Mais peu en est cui il n'en chaille,
3509   Se ne sont gent de mal ordon
3510   Qui d'eulx ont fait au deable don,
3511   Qui sont consentant et tachié
3512   De leur femme aller en pechié.
3513   Neïs vraiement de s'amie,
3514   Pour riens, souffrir ne l'e[n] doit mye.
3515   Avant lui doit congié donner,
3516   Qu'il se voeulle ad ce ordonner,
3517   Ou il s'en doit avant fuïr
3518   Que [de] telle obscurté sieuïr.
3519   Car ceulx sont thirus proprement,
3520   Se la vraye histoire ne ment.
3521   Thirus sont a propre parler,
3522   Thirus les doit on appeler.
3523   Thirus est une beste obscure.
3524   Quant elle voeult faire s'ordure,
3525   Dessoubz sa queue son groing met
3526   Et par my sa bouche tout fait.
3527   Tout luy passe par my la bouche :
3528   Thirus a tel nature touche.
3529   Cellui qui sa femme ou s'amye
3530   Soeuffre a demener telRaynaud corrige en tele vye. vye,
3531   Il est thirus, a dire voir,
3532   Sans acquerir aultre sçavoir.
3533   Mais ja n'est coux, s'il n'est voeulans,
3534   S'aucun est d'estre coux doeullans,
[25d]
3535   Et volentiers le vengeroit
3536   Et de sa chevance y mettroit,
3537   Car pluiseurs sont qui scevent bien
3538   Que leurs femmes font, et quel bien,
3539   Qui de bon cœur les en chastient
3540   Et de bons exemples leur dient,
3541   Et en ont au cœur grant pesance,
3542   Et maint en perdent leur chevance.
3543   On ne doit pas ceulx coux clamer,
3544   Ne mesdire, ne diffamer.
3545   Mais doit on dire tout a plain :
3546   Veez le mary d'une putain.
3547   Thirus ne le doit on nommer,
3548   Mais la femme putain clamer.
3549   Selon Dieu ne suis point pecheur,
3550   Se le cœur n'en est consenteur,
3551   Et quelque chose qu'on ait dites,
3552   D[e] estre coux n'iert ja homs quites,
3553   Combien que mencïon en face.
3554   Je fus l'autrier en une place
3555   Ou tout plain de femmes estoient :
3556   Une chastÿer en devoient,
3557   Combien que coupable elle estoit
3558   De ce fait comme on le disoit.
3559   Celles lui disoient : « Mal fais
3560   A ton lignage de ches fais
3561   Et a trestous tes biens voeullans
3562   Qui de la honte sont doeullans
3563   De che pechié que tu maintiens.
3564   De ta mere pas ne le tiens :
3565   Oncques de ce ne fu blasmee.
3566   Tu ne l'as mye ressamblee.
3567   En mal point bien brief en venrras,
3568   Et dures nouvelles orras. »
3569   Celle auÿ que en avisant
3570   Lui vont ses amies disant.
3571   Sans villener et sans despire,

26

[26a]
3572   Courtoisement [se] prinst a dire :
3573   « Amyes, or ne vous desplaise.
3574   Celle qui a con si se taise,
3575   Quant ad ce fait cy chastïer.
3576   Autrement ne vault envïer. »
3577   Car bien sçavoit la debonnaire
3578   Que toutes femmes scevent faire.
3579   Celles atant s'en departirent
3580   Que aultre chose ne lui dirent.
3581   Se cilz est sage qui ce oit,
3582   De lui nulz homs dit coux ne soit,
3583   Se a mon ensengnement tend.
3584   Chascun ne scet qu'a l'oeul luy pend.
3585   Mais ces ors, vieulx thirus malvais,
3586   On les doit dire coux pugnais,
3587   Qui le scevent, voient, consentent
3588   Et de tout bon voloir s'absentent.
3589   Thirus ont nom, thirus sont cil,
3590   Et dessus tous hommes sont vil.
3591   Car comme thirus si engorge
3592   S'ordure tout par my sa gorge,
3593   Ainsi engorgeRaynaud corrige en engorge il. en diffame
3594   L'ordure qui vient de sa femme.
3595   Exemple aulx bestes prendre deussent,
3596   Se point d'entendement [n']eüssent,
3597   Et aux oyseaulx tout proprement
3598   Qui voeullent avoir lïement
3599   Chascun sa fumelle tous seulx
3600   Et que nulz n'y touche que eulx.
3601   Veez le mouton, le cocq, le chien
3602   Qui n'ont en eulx ne sens ne bien,
3603   Qui s'entreconbatent souvent.
3604   Dont mesprent thirus laidement
3605   Qui doit en trestoute saison
3606   Avoir sens, memoire et raison
3607   Et ame, que doy dire avant,
3608   Qui sa fumelle donne et vent
[26b]
3609   Que Dieu lui a par loy donnee.
3610   Qui est cil qui tout ne lui veeMs. bee.,
3611   Ne qui avec luy va ne vient,
3612   Ne qui en office le tient,
3613   Ne qui vent a luy ne achate.
3614   Myeulx ameroyeRaynaud corrige en ameroye d'une d'après A. une chate,
3615   Me deust aulx onglez le sang traire,
3616   Que compaigneMs. compagnie. lui deusse faire.
3617   Sy en sont au contraire vingt.
3618   Jadis ung exemple en advint,
3619   Sy com par droit œuvre divine
3620   Escript est, point ne la devine,
3621   De trois pecheurs qui s'esmeürent.
3622   De diverses regïons furent,
3623   Tous de divers paÿs estoient.
3624   Tous trois penserent qu'ilz yroient
3625   De tous les pechiés pardon querre
3626   En une bien longtaine terre
3627   Ou ung hermite demouroit
3628   Qui adez Dieu de cœur servoit.
3629   De luy oÿrent mensïon
3630   Comme par revelacïon.
3631   Ainsi que firent les trois roy,
3632   De cheminer prindrent arroy.
3633   En ung chemin s'entretrouverent.
3634   Lors ly ung a l'autre parlerent :
3635   « Adont, luy dist ly ung, je vois
3636   A ung saint hermite en ce bois
3637   Ung tresgrant pechié confesser. »
3638   Ly autre dit : « Ja arrester
3639   Ne vouldray tant que g'y seray. »
3640   Thirus leur dist : « Aussi iray. »
    <Se je puis vo compains seray>Vers excédentaire
3641   Sa femme au prestre avoit mené.
3642   Ne point ne s'estoit confessé
    <Ainsi sa vye avoit usé>Vers excédentaire
3643   A nul qui le vaulsist absouldre,
[26c]
3644   Car il ne se vouloit remordre.
3645   Jamais ne se vouloit tenir
3646   De telle vye maintenir
3647   Tant que aRaynaud corrige en qu'a. l'hermite s'esmeü :
3648   Tant a cheminé qu'il y fu.
3649   Les aultres vers l'hermite allerent,
3650   Devotement s'i confesserent.
3651   Thirus si vault aller aprez,
3652   Et quant fu de l'hermite prez,
3653   Adont parut s'œuvre et son sens :
3654   La terre ouvry, il cheÿ ens.
3655   Oncques l'hermite n'approcha,
3656   Tant ne quant a luy ne toucha,
3657   Corps et ame en enfer cheÿ.
3658   Nulz plus nouvelles n'en oÿ.
3659   Que reffust il de Pantinus,
3660   Qui refu pour thirus tenus ?
3661   Les dieux monlt bien l'en adviserent,
3662   Et pluiseurs fois l'en laidengerent,
3663   Et lui disoient : « Malvais lerre,
3664   N'es pas digne de marchier terre
3665   Ne du pain mengier que tu tiens,
3666   A la vye que tu maintiengs,
3667   Non pas partir sans mal avoir. »
3668   Et ilz luy dirent trestout voir,
3669   Car au chemin ou il alloit,
3670   Que sa femme oRaynaud corrige en avec lui. lui menoit,
3671   Le deable illecques l'envaÿ
3672   Et tous les menbres lui tolly.
3673   Pluiseurs je vous en nommeroye,
3674   Se vous voulyez et je vouloye.
3675   Pour Ysengrin ce ne dis mie.
3676   N'est pas consentans de tel vye,
3677   Car volentiers l'amenderoit
3678   En tous les lyeux ou il seroit.
3679   Regnard n'amera il jamais.
3680   De leur convine atant me tais.
[26d]
3681   Fors tant, soit ou folye, ou sens.
3682   Tout le blasme en soit sur Hersens
3683   Qui a Regnard sur luy atrait,
3684   Dont Ysengrin a eu mal trait,
3685   Combien qu'en ait esté batue.
3686   Se Ysengrin ne l'eust veüe,
3687   Encore fust il a sçavoir,
3688   Et cil se plaint sans cause avoir.
3689   Vez cy la fin de mon acord :
3690   Sur Hersent en soit tout le tort. »
     
3691   Le roy a sa raison finie,
3692   Mais Hersent si ne se teust mye :
3693   Lors tout en estant s'est levee
3694   Monlt courouchie et monlt troublee,
3695   Et a dit : « Sire roy, par m'ame,
3696   Vous me portés monlt grant diffame.
3697   Certes le fait veü n'avez,
3698   Ne nulle riens vous n'en sçavez.
3699   Mais quanqu'il vous plaist poez dire :
3700   Et se cellui me voeult despire
3701   Qui me deusist honneur porter,
3702   De ce me convient deporter,
3703   Se mon mary qui bien deüst
3704   Celer mon fait, s'il le sceüst,
3705   Au moins de ce se deusist taire,
3706   Qu'il scet bien que nous sçavons faire.
3707   Au moins seulement pour s'honneur,
3708   Deusist taire celle clameur.
3709   Et, fust voir, se il le teusistRaynaud corrige en taisist.,
3710   Il ne fust qui hault le desist.
3711   Mais quant la langue au fol deslie,
3712   Bien fait congnoistre sa folye.
3713   Mais pour ce, myeulx je n'en feray.
3714   Combien que pis ne luy diray
3715   Et combien que nul n'en demant,
3716   Je jure par le serement
3717   Que toutes femmes scevent faire,

27

[27a]
3718   Je ne m'en voeul orez plus taire
3719   Ne foy que je doy mon mary
3720   Qui me fait souvent cœur marry,
3721   FolyeRaynaud corrige en folour n'ay fait ne pense a faire
3722   Que une nonnain ne peust faire
3723   Sans avoir ja son cul cassés.
3724   Or en ay je juré assés,
3725   Et trestous ceulx qui me orront
3726   Et de ce bien ne me croiront,
3727   Coux puissent ilz estre trouvez
3728   En general ou fait prouvez !
3729   Lasse ! lasse ! que deverrons ?
3730   Jamais creües ne serons !
3731   Et si ne passons point nos bournes :
3732   Je jure toutes femmes bonnes !
3733   Lasse ! ces hommes qui nous voeullent,
3734   Ces las maris, adez se doeullent.
3735   Quant ne nous poeuvent assouvir,
3736   Bien devons aÿde querir,
3737   Ne nulz ne nous en doit blasmer. »
3738   Lors se prinst Hersent a plourer
3739   Sy fort et si piteusement
3740   Que chascun le crut fermement,
3741   Et jure chascun corps et vye
3742   Que de ce qu'a dit ne ment mye.
3743   Lors a roy Noble conmandé
3744   Que Regnard soit a court mandé,
3745   Et a Thiebert dist : « Vous yrez,
3746   Et maintenant le m'amen<e>rez.
3747   Et lui direz tout proprement
3748   Que bien vouldray sçavoir comment
3749   Ne par quelle ensonne a esté
3750   Qu'a ma court n'est venu n'alé. »
3751   Thiebert ne l'oze reffuser,
3752   Ne il ne s'en oze excuser.
3753   A chemin se met grand alleure,
3754   Com celluy qui petit s'asseure,
[27b]
3755   Et dist : « En voye puis je prir,
3756   Quant je voy le deable querir,
3757   Et souvent de fois il advient,
3758   Qui va mal querre, tost lui vient. »
     
3759   Ce fut en äoust que on soye,
3760   Que chascun de beaul temps a joye,
3761   Que Thiebert vint pour Regnard querre.
3762   Pour le grant chault qu'il fit sur terre
3763   Ot il fait faire ung pavillon
3764   Riche, grand, de noble façon.
3765   Cil pavillon fu devisez
3766   Comme Regnard ly advisez
3767   L'avoit ordonné et basti.
3768   Ainsi au faire se ati.
3769   Je vous diray quel il estoit :
3770   Trop grantRaynaud corrige en grande. richesse y avoit.
3771   De dÿappres et d'ostarins,
3772   Et de pailles alexandrins,
3773   De cendaulx d'AndresRaynaud corrige en Andre. et d'Ammarie
3774   Et de fins draps de RommerieRaynaud corrige en Rommenie.
3775   Tout fut ouvré a droit compas,
3776   Rien n'y ot trop hault ne trop bas :
3777   Les quatre fluns de Paradis,
3778   Eufrates, Gÿon et Tigris
3779   Et Nilus, cil de Babilo[i]ne
3780   C'est le mendre de tout le roineMs. mendre selon listore corrigé d'après A..
3781   Il n'ot bonne pierre au rivage,
3782   Congneüe de nul langage
3783              Ne de bonne œuvre esprouvee,Raynaud corrige en Ne bonne œuvre bien esprouvee.
3784   Qui ne fust en ce tref trouvee.
3785   Pains y estoit le roy de Troye
3786   Qui sa cité refist a joye
3787   Avecquez sa femme Hecuba,
3788   Et le songe qu'elle songa
3789   Ou temps qu'elle porta Paris.
3790   Une des nuis luy fut advis
3791   Qu'une flambe en luy se prenoit
[27c]
3792   Qui le paÿs tout esprenoit,
3793   Ardoit clochiers, maisons et tours,
3794   La cité et nobles a[n]tours,
3795   Et le fort palais Ylïon,
3796   Et les fors murs tout environ.
3797   Cil qui sur tous fu essauchiés
3798   Par la flambe fu trebuchiés.
3799   Trois dëesses lez lui estoient,
3800   Une pomme lui presentoient.
3801   Entre eulx trois celle pomme tindrent,
3802   Et toutes trois a Paris vindrent :
3803   Juno la pomme lui presente
3804   Et dist : « Regarde la plus gente
3805   Et la plus belle de nous trois.
3806   Ton pere est ung trespuissant roys.
3807   Sy te paine de droit jugier.
3808   Se tes amis voeulx avoir chier,
3809   Tu le donras a la plus belle,
3810   Si lui feras joye nouvelle.
3811   Garde ne fay faulx jugement :
3812   Pis en seroit, toy et ta gent. »
3813   Touttes trois luy offrent loyer :
3814   Juno luy offre tout premier,
3815   Et dist que riche le feroit
3816   Plus que nulz cœurs ne penseroit :
3817   Au monde n'aroit si riche homme,
3818   S'il lui vouloit donner la pomme.
3819   Palas lui offre seignourie
3820   De sens et de chevalerie,
3821   Et dist : « De ce aras la fleur,
3822   Se de celle pomme ay l'honneur. »
3823   Venus lui a femme promise
3824   La plus belle tout a devise
3825   Qui fust au monde en cellui temps,
3826   Mais qui lui voeulle estre donnans,
3827   Ce fu Helaine, qui mal nee
3828   Fu pour lui et pour sa contree.
3829   Il en morut a grant doleur
[27d]
3830   Avec maint filz de grant seigneur.
3831   Celle ot la pomme, et cil la femme,
3832   Dont il morut a grant diffame.
3833   Il ot la femme, et puis la mort.
3834   Mal le vint oncques mettre a port,
3835   Et tant quist de folour la luite
3836   Que toute Troye en fust destruite,
3837   Car Menelaüs en rescript,
3838   Si comme cy devant ay dit.
3839   La responce ay cy devant ditte,
3840   Qui toute fu ou tref escripte :
3841   Comment Hector et dampt Paris
3842   Furent puis en bataille ochis,
3843   Troÿlus et Deÿphebus,
3844   Tous furent mort et confondus.
3845   Le pere et tous les .xxx. frere
3846   En morurent de mort amere.
3847   Tout par le cheval fu perdu,
3848   Riens en demourance n'y fu,
3849   Fors Enëas qui eschapa,
3850   Qui par malice destrapa.
3851   Escrips y furent les tourmens,
3852   Les grans orages et les vens
3853   Que Enëas souffry en mer :
3854   Envis leRaynaud corrige en la. porroit on esmer
3855   Les mesaises et les ahans
3856   Que Enëas souffry mains ans.
3857   Sy est<r>oit pourtraitte Cartaige,
3858   Dame Dido plaine de raige
3859   Qui en ensiënt s'afola
3860   Pour Enëas qui s'en alla,
3861   Quita la terre et le paÿs
3862   Que les dieux luy orent promis.
3863   Troius le voeult contretenir.
3864   Morir l'en convint et perir.
     
3865   Toute y fu la destructïon
3866   De Thebes et de environ.
3867   Ja le fonda premier Janus,

28

[28a]
3868   Et puis en fu sire SanusRaynaud corrige en Sanus..
3869   Ses sors jetta : respons queroit
3870   Se lesRaynaud supprime ce mot. dieux lignie luy douroit,
3871   Et Apolin luy dist briefment
3872   Q'ung filz aroit certainement,
3873   QuiRaynaud corrige en Que. par sa main tué seroit.
3874   Et ce filz ne le congnoistroit.
3875   Bien cuida que garder s'en peust
3876   Que son filz tuer ne le deust.
3877   Mais il ne seut ne ne pot estre,
3878   Car il morut par sa maint destre.
3879   Et s'avoit fait mettre l'enffant
3880   Par les temples ou bois pendant,
3881   Et Polibus qui le trouva
3882   De nourrir l'enfant se prouva,
3883   Et l'aleva et tint monlt chier.
3884   Com s'il fust filz de sa moullier.
3885   Aprez comment l'enfant party
3886   Pour nouvelles qu'il entendy.
3887   Tout droit vers Thebes s'en tourna,
3888   Siques Fortune le tourna.
3889   Son pere ochit par adventure,
3890   Sa mere prinst contre nature,
3891   Mais ce fu bien contre son voeul.
3892   Puis arracha ses yeulx de doeul.
     
3893   En cellui tref escript estoit
3894   Comment on fonda par exploit
3895   La tour de Babel proprement
3896   Dont Nembroth fit commencement.
3897   Soixante et dix carres tenoit :
3898   A chascun carre ung maistre avoit,
3899   Et Nembroth estoit ly premiers.
3900   A chascun maistre mil ouvriers.
3901   Cha avant bien en parleray,
3902   Mais cy endroit je m'en tairay.
3903   Ytalus qui la labouroit,
3904   Qui avec Nembroth demouroit,
3905   Fonda Ytalie pour voir.
3906   Cilz Ytalus ot puis ung hoir :
[28b]
3907   Nobles homs fu de grant renomMs. Noble homme et de grant renom..
3908   Troye fonda, Troyus ot nom,
3909   Et puis en refust Prïant sire.
3910   Ung aultre fois le m'orrez dire.
3911   Escript y fut comme fu bruite
3912   Et arse, essillie et destruite,
3913   Murs brisiés et fondus palais
3914   Par Jason et par Herculés
3915   Qui le pere Prïant ochist.
3916   Tout fut au pavillon escript.
3917   Comment en Grece retournerent
3918   Et la sœur Prïant enmenerent,
3919   Comme son auté la le tindrent.
3920   La cause fu pour quoy ilz vindrent
3921   Helaine querir en sa terre,
3922   Dont il sourdy sy male guerre.
3923   Au tref Regnard pourtrait estoit
3924   La maniere qu'Ector avoit,
3925   Quant eult par pro[ë]sse concquis
3926   Ung monlt noble roy et ochis
3927   Qui bien et bel armé estoit.
3928   Hector ses armes luy ostoit.
3929   De beaulté donnoient luour
3930   Et droit ou millieu de l'estour
3931   Hector le prinche desarmoit.
3932   Achiles qui point ne l'amoit,
3933   Qui estoit son grand adversier,
3934   D'un glave fery par derrier
3935   Hector, sique tout le percha,
3936   Tout mort a terre l'enverssa.
     
3937   Ou tref pourtrait fu richement
3938   Comment Joseph tout proprement,
3939   Qui estoit du bon Jacob filz,
3940   En dormant lui estoit advis
3941   Que tous ses freres l'honnouroient,
3942   Seigneur et maistre le clamoient.
3943   Son songe ne leur cella mye :
[28c]
3944   Pour ce ses freres par envye
3945   A gens d'Egipte le vendirent.
3946   Au retour a leur pere dirent
3947   Que des bestes estoit mengiés,
3948   Ne n'en pot estre revengiés.
3949   Comment Jacob le regreta,
3950   Qui a nul jour ne l'oublïa.
3951   Toute nuit le bons homs plouroit,
3952   Pour son filz le mort souhaidoit.
3953   Disoit : « Joseph, filz, que feray ?
3954   Jamais pour toy bon jour n'aray !
3955   A ! beste, com tu lechiésRaynaud corrige en blechié. m'as,
3956   Qui mon filz Joseph devouras ! »
3957   Grand doeul le bon homme menoit,
3958   Et de vivre monlt se tanoit
3959   Pour Joseph qui fu demourés
3960   A la court ou monlt fu amés.
3961   Car beau fut et bons et lëaulx,
3962   Et dessus tous hommes fëaulx.
3963   La roÿne en luy son cœur mist
3964   Et trestout son penser luy dist,
3965   Et dist que de luy se douloit
3966   Et que son bon de luy vouloit.
3967   Joseph ad ce point ne pensa,
3968   Courtoisement le refusa,
3969   Et dist : « Dame, ne m'appartient
3970   Qu'a monseigneur qui cy me tient
3971   En tel bien et en tel honneur
3972   Face ja nul jour deshonneur.
3973   Comment la dame l'envaÿ,
3974   Quant a son command n'obeÿ,
3975   Et luy mist sus grant traÿson,
3976   Pour quoy il fut mis en prison
3977   En une chartre monlt obscure
3978   Avec deux qui par forfaiture
3979   Estoient la, l'un bouteillier
3980   Du roy, l'autre fu panetier.
[28d]
3981   Joseph avec ces deux bouterent,
3982   Et tous deux une nuit songerent,
3983   Puis dirent : « Joseph, nous avons
3984   Songié, mais le voir n'en sçavons.
3985   Expoz le nous, s'en scez le voir. »
3986   Dist l'un : « En dormant vis pour voir
3987   Tant d'oiseaulx qui sur moy voloient
3988   Et qui tout mon pain me toloient. »
3989   Dist l'autre : « Et je vy grant merveille,
3990   Car je tenoye une corbeille
3991   Qui toute estoit plaine de pain.
3992   Le roy, et au soir, et au main
3993   Aloye servant a sa table.
3994   Monlt m'estoit bel et delictable. »
3995   Lors dist Joseph : « La paix aras, »
3996   Et a l'autre : « Pendus seras.
3997   Et tu, amis, de cœur te proy,
3998   Si com ton songe est voir, ce croy,
3999   Quant tu seras en ton serviseMs. service.,
4000   Pour Dieu, amis, de moy t'avise. »
4001   Tout ainsi fu qu'il ot conclu :
4002   L'un ot paix, l'autre fu pendu.
4003   A l'ostel fu comme devant
4004   Le roy a sa table servant.
4005   Et comment ce roy en son lit
4006   S'esmerveilla de ce qu'ilMs. quel. vit,
4007   Car il songa telle adventure
4008   Qu'il vëoit, en une pasture
4009   Si arse, si seiche et si cuite
4010   Ou il n'avoit point d'herbe duite,
4011   Sept boeufz qui si tresgras estoient
4012   Que a grant paine se portoient.
4013   Et d'aultre part le roy vëoit
4014   Une chose qui mal sëoit,
4015   Car sept boeufz d'aultre part estoient
4016   Qui en ung aultre pré paissoient :
4017   Si grant plenté d'erbe y avoit

29

[29a]
4018   Jusqu'au ventre leur avenoit.
4019   Et ces septRaynaud supprime ce mot. boeufz estoient si maigres,
4020   Si secs, si meschans et si aigres
4021   Par my le cuir les os leur perent.
4022   Ainsi en dormant luy apperent.
4023   Si tost com le roy s'esveilla,
4024   Du songe monlt s'esmerveilla.
4025   Icellui jour a table sist
4026   Et, oyans tous, son songe dist.
4027   Lors ly panetier respondy :
4028   « Sire roy, pour voir vous affy
4029   Que Joseph qui est en prison
4030   Vous en diroit bien la raison. »
4031   Le roy pour ce venir le fist,
4032   Et son songe tantost lui dist :
4033   « Tel songe est apparut a moy.
4034   Joseph, amis, advise toy.
4035   Se bien m'en scez dire le voir,
4036   Je le tenrray a grant sçavoir. »
4037   Lors respond Joseph sans demeure :
4038   « Les sept boeufz gras, c'est le temps d'ore.
4039   Sept ans de blé plenté arez
4040   Et ad ce point vous ne fauldrez.
4041   Aprés ces sept, sept en venrra
4042   Que si grant famine sera
[29b]
4043   Que le plus grant ara dangier
4044   De trouver du blé pour mengier.
4045   Or vous advisez que ferez,
4046   Car le temps tout ainsi arez. »
4047   Le roy vault ce a voir tenir.
4048   Trestous ses greniers fist garnir,
4049   Et tant fist de ble amasser
4050   Qu'il pot bien le chier temps passer.
4051   Tout ainsi que Joseph maintint,
4052   Tout ainsi le chier temps advint.
4053   Et quant le chier temps fu venus,
4054   Chascun demoura descheüx.
4055   Lors ot Joseph pensee amere
4056   Du preudhomme Jacob, son pere,
4057   Et bien penssa deffault avoit,
4058   Par qui mander ne ly sçavoit.
4059   Son pere fort regrette et pleure,
4060   Car bien scet que mal luy coeurt seure.
4061   Illec les blez du roy divise.
4062   De bonne pensee s'avise,
4063   Comme cil qui de Dieu bien yere.
4064   Vaner faisoit sur la riviere
4065   Les blez, a la fin que la paille
4066   En contreval la riviere aille
4067   Qui va vers la maison son pere,
4068   Pour quoy la paille luy apere
4069   Ensengne qu'ou lieu dont ce vient
4070   A plus de ble qu'il n'y convient.
4071   « Par ces ensengnes venra querre
4072   Mon pere ble en ceste terre,
4073   Ou aulcun vouldra cy venir,
4074   Par qui je l'envoiray querir. »
4075   Ainsi le fist comme il le dist,
4076   Tous les jours les blez vaner fist
4077   Sur l'eaue qui a monlt grant cours,
4078   Tant que en moins de xv jours
4079   Fu renom que paille venoit
[29c]
4080   D'Egipte et que blez y avoit.
4081   Pour ce le bon Jacob pena,
4082   Tous ses enfans o lui mena
4083   ChascunRaynaud corrige en Et chascun. ung asne o lui maine
4084   Pour le fain que si les demaine.
4085   Contremonlt la riviere allerent,
4086   D'aller contremont ne finerent
4087   Jusqu'a la court du roy d'Egipte,
4088   La ou Joseph faisoit son giste.
4089   La vint le bon Jacob au blé,
4090   Son filz vit qu'on luy ot emblé.
4091   Qui lors le veÿst esjoÿr,
4092   Grand pitié estoit a veÿr :
4093   « Filz, dist il, qui emblé m'estoiez.
4094   Oncques puis n'eulz ne bien ne joyez ! »
4095   Lors rit le preudhoms qui n'avoit
4096   Des qu'on lui dist que mors estoit :
4097   « Dieu, dist il, ou j'ay grant fïance,
4098   J'ay retrouvéMs. retrouvay. ma soustenance,
4099   Puis que je mon filz vëoir puis.
4100   Grace en rens au Dieu et mercys ! »
4101   Joseph ne fist pas feste amere
4102   Au bon patriarche, son pere.
4103   De parfont cœur et humblement
4104   L'ama et servi doulcement,
[29d]
4105   De cœur grandement l'honnoura.
4106   Et le bon preudhoms tant ploura
4107   Que ressortir ne s'en pooit,
4108   Et en plourant Dieu gracïoit,
4109   Et clamoit Dieu sa vye quitte.
4110   Ainsi fu Joseph en Egipte.
4111   Du ble a leur voloir trouverent.
4112   En leur paÿs s'en retournerent,
4113   Fors tant Joseph a luy retint
4114   Le plus petit que mon[lt] chier tint,
4115   Pour ce qu'il n'avoit point esté
4116   Quant Joseph si fu acheté
4117   Des marchans qui l'en enmenerent
4118   Et argent aulx aultres baillerent.
     
4119   Ou tref Regnard qui tant du beaulx
4120   Fu pourtrait Jason, ly dansiaulx,
4121   Comment la toyson d'or concquist.
4122   Ja nulz jour les boeufz ne vaincquist
4123   Ne les tresgrans conjuremens
4124   Fais par force d'enchantemens,
4125   Se Medee par amistié
4126   Ne luy eust de bon cœur aidié.
4127   Mais elle qui si fort l'amoit
4128   Et tous conjuremens sçavoit,
4129   Par son sort, par conjurison
4130   Peult il concquerre la toison.
4131   Puis le prist, puis ot aultre amye,
4132   Dont en prist tel merencolye
4133   Que ses enfans elle estrangla,
4134   Et puis aprés si se tua.
4135   S'estoit elleRaynaud corrige en el. souverainement
4136   Maistresse de conjurement,
4137   Mais oncques n'en pot tant sçavoir
4138   Que par ce le peusist ravoir.
     
4139   Escript y fut comment Evas
4140   Donna sa fille au roy Bilas
4141   (Roy Bilas si fu roy de Bille

30

[30a]
4142   Qui comprenoit toute Secille).
4143   Comment il vault Gayette avoir
4144   Qui tant fu plaine de sçavoir.
4145   Tous les senateurs qui estoient
4146   A Evas tous obeÿssoient.
4147   Billas pour sa fille amena
4148   A Romme et si lui donnaRaynaud corrige en la lui donna.,
4149   Mais avant que Evas venist,
4150   La pucelle si son cœur mist
4151   En ung tresbeau vallet, Athis,
4152   Qui en Athenes fu nourris.
4153   Tant d'amour pour luy endura
4154   Que celle a son pere jura
4155   Myeulx voult morir que ja autre oit.
4156   Et Athis bien autant l'amoit.
4157   Dist a son pere et aulx amis :
4158   « Or ne soit point vostre cœur mis
4159   Que cil roy l'aist ja a sa destre.
4160   Myeulx vouldroye desmenbré estre !
4161   Gayette aray et aultre non,
4162   Qui quy le voeulle, ne qui non. »
4163   Evas fu monlt en grant desroy
4164   De couroux que il ot au roy.
4165   Dist sa voy ne mentira mye.
4166   Honneur n[e] aroit en sa vye.
4167   Ung sien filz, frere a la pucelle,
4168   Sa voulenté pas ne luy celle,
4169   Et dist : « Au roy la liv[r]erés.
4170   Ainsi bien vous acquiterés.
4171   Mais tout ly legier bacheler
4172   Qui sur cheval porront monter
4173   Et qui armes porter voulront,
4174   Sachiez de vray, luy retaulront ».
4175   Ad ce conseil se tient ly vyeulx,
4176   Com cil qui ne pot faire myeulx.
4177   Lors sa fille maine avec soy,
4178   Et tout pour acquitier sa foy
[30b]
4179   Au roy qui l'estoit venu querre
4180   A grant compagnieRaynaud corrige en compaigne. de sa terre.
4181   Evas sa fille luy presente
4182   Monlt mate, esplouree, dolente,
4183   Car s'aultre secours n'atendist,
4184   Avant a la mort se rendist.
4185   Evas s'en vint devant le roy,
4186   Et dist : « Roy, j'aquitte ma foy
4187   De ma fille que t'ay promise :
4188   Ja bourde n'en yert sur moy mise. »
4189   Ainsi s'aquite, et cil le prent
4190   De bon cœur et monlt lÿement.
4191   Mais le filz Evas ot semons
4192   Tant par prieres que par dons
4193   Tous les compagnons de la ville :
4194   Et furent plus de quatre mille
4195   Qui tous dient ne luy faulront
4196   Et que Gayette luy rendront.
4197   Athis estoit ou premier chief
4198   Qui monlt en desire estre a chief.
4199   Quant Billas sent Rommains venir,
4200   Aulx armes s'alla contenir,
4201   Et ont trestous juré leur loy
4202   Ne l'aront mye sans desroy.
4203   Trois mille bien avec luy furent
4204   Qui trestous aÿde luy jurent.
4205   Vers Bilas les Rommains en vindrent.
4206   Bien armés et rengiez se tindrent.
4207   Et cil tresbien les recoeully,
4208   Com cil qui fu preux et hardy,
4209   La guerre y fu pesant et forte,
4210   Assez y eult de la gent morte,
4211   Car tous les meilleurs de la terre
4212   Allerent [i]laCorrigé d'après A qui donne iqui. leur mort querre.
4213   Mais rescousse fut en la fin
4214   Gayette par tresgrand hutin
4215   Et fut arriere ramenee,
[30c]
4216   Par nopches a Athis donnee.
     
4217   La fu pou[r]traite a grant memore
4218   De Salomon toute l'istore
4219   Et d'Absalon, son frere chier.
4220   Qui bien voulsist le tref cerchier,
4221   La veÿssiez la demonstrance
4222   Et la dolente deffïance
4223   Qu'Absalon fit a son chier frere,
4224   Quant se merla au roy, son pere,
4225   Pour ce qu'il ne vault acorder
4226   Qu'en son vivant d<e>eüst rengner
4227   De la couronne et de l'honnour,
4228   Dont puis morut a grant dolour.
4229   CarRaynaud supprime ce mot. la maisnie du roy David
4230   N'y allerent pas esbahit :
4231   Sur Absalon tout a droiture
4232   Tourna la grant desconfiture,
4233   Ne pot mie donner estal
4234   Envers Joel deRaynaud corrige en Joab le. Morïal,
4235   Qui seneschal estoit au roy.
4236   Vers Absalon n'ot oncquez foy.
4237   La veÿssiez comme il l'ochist.
4238   La lance par le corps luy mist.
4239   D'aultre part veÿssez dolour,
4240   La grant tritresse et le grant plour
4241   Que le roy fist pour son enffant,
4242   Car il n'amoit nulle riens tant.
4243   N'estoit merveille si l'amoit,
4244   Car en luy monlt de biens avoit :
4245   Sages et sur tous beaulx estoit,
4246   Tous biens fors que mesure avoit.
4247   A plaindre fistMs. fu. liRaynaud corrige en ly d'après A. damoyseaulx,
4248   Qui sur tous aultres estoit beaux.
4249   Lors firent de Salomon roy,
4250   Cui Dieu donna si grant arroy
4251   Que puis que Adam fu formé,
4252   Ne fu de sens sy aorné,
[30d]
4253   Fors Absalon tout seulement,
4254   S'il eusist vescu longuement.
4255   D'aultre part vëoir pooit l'en
4256   Du temple de Jherusalem,
4257   Comment David le pourpensa.
4258   Ou nom de Dieu le conmença,
4259   De bon cœur si vault esmouvoir,
4260   Mais n'acomply pas son voloir,
4261   Car ung angle vers luy en vint.
4262   Glave de feu en sa main tint,
4263   Dist : « David, cest œuvre lairas.
4264   Le temple Dieu point ne feras. »
4265   Cil respondy, matz et benignes :
4266   « Pour quoy ? ― Que tu n'en es pas dignes :
4267   A tresgrant folye as tendu,
4268   Quant tu as sang d'homme espandu.
4269   Urye a ochis a dolour
4270   Pour pechié en signe d'amour.
4271   Cil qui loyalment te servoit
4272   Cruel seigneur en toy avoit. »
4273   Lors dist : « Et qui le fera don ?
4274   Qui ara du faire le don ?
4275   ― Salomon, ton filz, le fera.
4276   De par Dieu le don en ara. »
4277   Et lors fu David monlt submis.
4278   Toute amertume a en luy mis.
4279   Lors ses barons envoya querre
4280   Par son paÿs, et par sa terre.
4281   Du royalme se desvety
4282   Et Salomon en revesty.
4283   D'illecq alla David plourer
4284   Pour ses meffais, et Dieu orer
4285   De repentant cœur et d'entier.
4286   Illecquez fist il le psaultier,
4287   Et prophetisa vraiement
4288   De Jhesucrist l'advenement
4289   Plus ouvert et plus entendant