Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

51

51a]
7143   Oste la secularité,
7144   <Et> Prens l'espiritualité.
7145   De toutRaynaud corrige en tous. tes meffais te repens,
7146   Et au salut de t'ame tens.
7147   Et le monde despriseras,
7148   Tous tes vestemens osteras
7149   (Se sont trestout moindain avoir)
7150   Ne t'en laisseras nul avoir.
7151   Trestout a povreMs. provre. honteux donne
7152   (C'est la ruse qui n'est pas bonne),
7153   Tous vestemens, tous chaussemens
7154   Et tous nobles aornemens :
7155   De cœur en povreté vivras,
7156   Par ainsi l'amour Dieu aras.
7157   Se ainsi tu veulx maintenir,
7158   Avecques moy en peulx venir.
7159   ― Sire, tout ainsi le feray,
7160   Puis que par tant vozRaynaud corrige en vo. gré aray. »
7161   Le varlet par cellui couvent
7162   Tout quanques il [a] donne, vent
7163   Ne nulle rien il ne retint.
7164   Povre, deschaulx a saint Jan vint,
7165   Et dist : « Sire, moy rechevez,
7166   Car tout mon avoir est donnez. »
7167   Et sainct Jan dist : « Or me sieuras,
7168   Et se j'ay riens, tu en aras. »
7169   Ainsi le varlet s'en ala
7170   Et de bien faire se pena.
7171   Assez ot paines et doulours
7172   Jusques environ quinze jours
7173   Qu'il se sentit mal et matiz,
7174   Flesbes et frois et amatis
7175   De fort juner et de veillier,
7176   De mal vivre et de traveillier,
7177   D'aller deschaulx, de maiz repos.
7178   Lors se tint il chetifz et sos.
7179   EtRaynaud supprime ce mot. dit : « Ne l'avoye pas apris. »
[51b]
7180   Adoncques a plourer s'est pris,
7181   Et se regrette et se repent,
7182   Et s'appelle « chetif » souvent.
7183   Le preudhoms lors garde s'en prist,
7184   Et tout incontinent lui dist :
7185   « Amys, qu'avez ? Dictez le moy.
7186   ― Sire, dist il, tout fol me voy.
7187   J'ay vendu trestout mon avoir,
7188   Dont je n'ay mie fait savoir.
7189   SiMs. se. m'en repens, se je peüsse,
7190   Se je telle paine y sceüsse,
7191   Je n'eusse pas emprins tel vye.
7192   ― Mon amy, ne t'esbahys mye,
7193   Que tost te sera recouvré
7194   Ce que tu as de bien ouvré.
7195   Dieu le te rendra non envis,
7196   Car point ne veult estre servis
7197   De nul homme oultreRaynaud supplée et. son gré.
7198   Et puis que tu n'az volenté
7199   De lui servir, or dy combien
7200   Valoient bien trestout tes bien ?
7201   ― Sire, mil frans tant les vendy,
7202   Quant au service Dieu tendy,
7203   Et tout donnéRaynaud corrige en donnai. sans retenir.
7204   Or n'y puis je mais revenir. »
7205   Saint Jan un peu [lors] ce regarde.
7206   Un fagot ens ou boys esgarde
7207   De boys et d'un loyen loyé.
7208   Saint Jehan n'y a point delayé.
7209   Ses mains envers le ciel tendy
7210   Et le grace Dieu atendy.
7211   Sur le fagot la main a mys,
7212   Puis le seigna, et dist : « Amys,
7213   Dieu ne veult pas vostre servir,
7214   Qu'il ne le vouille desservir.
7215   Dieu ne veult riens du vostre avoir,
7216   Vecy assez plus grant avoir
51c]
7217   Que vous n'aviez pour Dieu vendu. »
7218   Lors lui a le fagot tendu.
7219   Et cilz tout maintenant l'emporte,
7220   Et monlt forment il s'en deporte.
7221   A tous orfevrez l'esprouva,
7222   Et tout de fin or le trouva,
7223   Trouva que cent foiz plus valoit
7224   Que ce que avoir il soloit.
7225   Et lors dist : « Cil fait a amer
7226   Qui telz biens m'a volu donner.
7227   Tout puissant est, je le voy bien,
7228   Quant de riens fait [il] tant de bien.
7229   Dieu poeult tout mesaises merir.
7230   J'iray a lui pardon querir.
7231   Avec lui fineray ma vye,
7232   Mais qu'a moy ne s'aïre mye. »
7233   Son fagot prend et tourne arrier<e> :
7234   « Sire, dist il, mercy vous quier,
7235   Pardonnez moy mon fol voloir :
7236   Je suis tien sans point remanoir.
7237   Ton Crëateur croy et croiray.
7238   Jamais autre seigneur n'aray,
7239   Car je voy qu'il est tout poissans. »
7240   Or veez et soyez cognoissans
7241   Que sil qui sans pechié se tient
7242   Bonne vie et juste maintient,
7243   Car tout est fait ce qu'il requiert,
7244   Car nulle rien ne le sourquiert
7245   Or vëez donc que pechié nuyt.
7246   N'aultre chose a homme ne cuyt,
7247   Ne nulle rien ne peult grever
7248   Cellui que Dieu bien veult amer,
7249   Non plus que a sainct Jan ne fist
7250   Domicïanus qui le mist
7251   En oylle trestoute bouillant.
7252   Oncques pour ce n'en fut dolant.
7253   Tresfort venin lui fist mengier,
51d]
7254   Bien se cuida de lui vengier :
7255   Despit lui fist tant comme il peult,
7256   Mais oncques nuyre ne lui sceult,
7257   Pour ce que sans pechié estoit
7258   Et Dieu avecques lui avoit.
7259   Pour ce dyra[i] parolle briefve
7260   Que riens fors pechié [ne] nous griefve.
7261   Se nous volons tous pechiez fuire,
7262   M<auv>aise beste ne nous peult nuyre.
7263   Nul autre riens quiconques soit
7264   Ne nous griefve, ne nous dechoit,
7265   Ne nous fait si empeschement
7266   Fors que pechié tant seulement.
     
    LE LYON
7267   ― De pluiseurs choses t'ay requis,
7268   Mais encoireRaynaud corrige en encoir. ne t'ay pas enquis
7269   De tout ce que j'ay en memoire.
7270   Je voeul savoir sentence voire,
7271   Puis que a demander venons
7272   Et parler a Adam tenons,
7273   Comment de Dieu fu fait Adam.
7274   Pluiseurs dient qu'il fut long tamps
7275   Sur la terre sans ame avoir.
7276   Et encoireRaynaud corrige en encoir. vouldroie sçavoir
7277   Comment ame ne peult morir
7278   Et tout corps humain doit finir.
7279   Trestous [nos] corps a riens iront
7280   Combien qu'ilz resusciteront.
7281   Dy pour quoy et comment peult estre.
    RENARD
7282   ― Sire, Dieu le souverain maistre,
7283   Qui est, qui fu et qui sera,
7284   Et qui tous pechiés pugnyra,
7285   Quant tout le monde fut crëez
7286   Et trestout ce que vous vëez
7287   (Bien sçavez cecy sans enquerre),
7288   Lors prist du lymon de la terre,

52

[52a]
7289   De l'escume et de la lordure
7290   De ce queRaynaud corrige en qui. finist et peu dure.
7291   De ce le corps de Adam fist,
7292   Et tout en l'heure l'ame y mist.
7293   Ame et corps fist en un moment,
7294   Se saincte Escripture ne ment.
7295   Les Juïfz cecy point ne n[o]yent :
7296   En leur livre ChalamusRaynaud corrige en Thalamus. voyent,
7297   Cent ans fut corps sans ame mectre.
7298   Ainsi le tesmoingne leur lettre
7299   De cest ChalamusRaynaud corrige en Thalamus. que fait ont.
7300   Par ce livre decheü sont,
7301   Qu'iRaynaud corrige en Qu'il. n'a pas gramment qu'il le firent :
7302   A Troye ceste clause y mirent,
7303   Et ilz mectent com decheü.
7304   Ainsiques n'est il pas cheü.
7305   En ce livre ont leur crëanceRaynaud corrige en ont ilz leur creance.
7306   Qui leur est pure dechevance.
7307   Mais la vraye Bible si dist
7308   Que corps et ame ensamble fist.
7309   Le corps fust fait de pourreture.
7310   Pour ce, finist et petit dure.
7311   De l'alaine Dieu l'ame fu.
7312   Pour ce a pardurable vertu,
7313   Et tout tamps durable sera,
7314   Tant com l'alaine Dieu duraRaynaud corrige en durra..
7315   L'alaine Dieu fut l'esperit.
7316   Et en l'heure Dieu s'esperit
7317   Et saillist sus tost sans demeure :
7318   « Deo gracïas », dist en l'heure.
7319   Quant le souffler Dieu finera,
7320   L'ame lors anëantira.
7321   Jusques ly soufflers Dieu perisse,
7322   Je n'entens que l'ame perisse.
7323   Or avez de vostre enquerir
7324   Pour quoy l'ame ne peut morir.
[52b]
    LE LYON
7325   ― Et pour quoy vault Dieu l'homme faire
7326   Qui tant lui a fait de contraire,
7327   Que par lui fut en croix pendus,
7328   Pour lui fut mors et estendus ?
7329   Et ce contraire bien savoit
7330   Et que ce faire lui devoit.
7331   Et tant l'ama de cœur entier,
7332   Et tout ne lui estoit mestier.
    RENARD
7333   ― Sire, avant que le siecle fust
7334   Ne que Dieu point creé l'eüst,
7335   Si estoit il tout tamps devant,
7336   Aussi grant et aussi poissant
7337   Comme il est orez proprement,
7338   Mais ce est espirituelementRaynaud corrige en espirtuelment..
7339   Tel sens otMs. avoit., tel pooir, tel pris,
7340   Combien que corps d'homme ayt puis pris
7341   Et qu'il ayt esté encharnés
7342   Et en la Vierge de char nez,
7343   Pour l'amour de nous proprement :
7344   Ce devons croire fermement.
7345   Pour nous a il fait grant merveille,
7346   Nul ne porroit penser pareille.
7347   Monlt tresgrande merveille advint
7348   A l'heure que Dieu homs devint,
7349   Quant de Paradis s'avala
7350   Et en la Vierge s'esconsa.
7351   Nostre frere vault devenir
7352   Pour l'amour de nous retenir,
7353   Et pour le salut de nostre ame
7354   Vault il prendre corps d'homme en femme.
7355   Pour ce que avec nous il fust
7356   Et compaignie a nous eüst,
7357   Monlt lui vint or de grant valour.
7358   Qui peut comparer cest amour,
7359   Quant de Dieu telle grace vint
7360   Que pour pecheur homme devint ?
[52c]
7361   Et corporelement le veoientRaynaud corrige en Et corporelment le vëoient.
7362   Pluseurs qui a son tamps estoient.
7363   Et vault que nous le sieuisiesmes
7364   Et sa grace deservisiesmes.
7365   Par bien dire et par bien ouvrer
7366   Pouons sa grace recouvrer.
7367   Vëons sa debonnaireté
7368   Et sa tresgrant humilité.
7369   Cognoistre poons tout de voir
7370   Que il veult nostre amour avoir
7371   Et veult que son nom soit sceüs,
7372   Desirés, amés et creüs,
7373   Et que son nom soit essauchiés,
7374   Et que tous biens soient avanchiez,
7375   Pour nous faire pourfit et gloire,
7376   A maintenir de lui memoire.
7377   Et si veult que nous partissons
7378   A sa gloire et que nous l'ayons.
7379   Bien nous fist or grant charité
7380   Toute plaine d'humilité,
7381   Quant il vault dire : « Homme feray
7382   (A mon samblant le formeray)
7383   Qui sera compains de mes biens,
7384   Et mes estaiges sera siens.
7385   Il sera compains de ma joye,
7386   Se il veult ensieuir ma voye. »
7387   Veez quel service lui devons,
7388   Quant sa propre figure avons.
7389   En fin, pour nous la mort souffri,
7390   Et sçavez quel mort il souffri.
7391   Telle que tous ceulx souffriront
7392   Qui la forme de lui aront.
7393   Il soustint trestoutes les morts
7394   Que homs sousterra de son corps.
7395   Pour ce vault toutes mors souffrir,
7396   Et pour trestous se vault offrir.
7397   S'il n'eusist qu'une mort souffert,
[52d]
7398   Que pour une [se] fut offert,
7399   Toutes les mors que gens aront
7400   Et celles que ilz souffriront,
7401   Toutes souffri a la journee,
7402   Qui de par lui fut ordonnee,
7403   Ordonnee voire par lui.
7404   Le payement fist a par lui
7405   En gros et especïalment
7406   Pour tous et singulierement,
7407   NonRaynaud supplée Et. mye une mort pour toute
7408   (Garde en ton cœur, cecy ne boutes),
7409   Mais toutes paines, toutes mors
7410   Que souffriront tous autres corps.
7411   PourRaynaud supplée Et. ce y vault proprement estre.
7412   Bien y eusist un autre maistre
7413   Pour nous racheter envoyé
7414   Mais tant estoit d'amours loyé
7415   (Aux œuvre[s] y pert proprement),
7416   Voyant, nous vault souffrir tourment
7417   Pour ce que mieulx le croyssiesmes,
7418   S'amour et sa foy gardissiemes,
7419   Et que nul nÿer ne peü[s]t
7420   Que il Raynaud corrige en Qu'il.racheté ne vous eüst.
7421   Pour quoy, sire ? Vecy la somme
7422   Pour quoy le Crëateur fist homme :
7423   Pour donner de sa charité
7424   Et sa gloire et sa royaulté,
7425   Et que sa bonté fut sceüe,
7426   Et sa grace ramenteüe
7427   En terre, soubz terre et sur chieulx,
7428   Combien que rien il n'en vault mieulx.
7429   Son pooir, sa joye n'en croit rien,
7430   N'en croit n'apetiche son bien.
7431   Tant plus doibvent päour avoir
7432   Ceulx qui ne font pas son voloir.
7433   Ilz doibvent savoir fermement
7434   Que c[e] est a leur dampnement,
7435   Et tant plus doivent avoir joye

53

[53a]
7436   Trestous ceulx qui sont en sa voye.
     
    LE LYON
7437   ― Renard, or me diz sans peril
7438   Quantes ordres d'angelzRaynaud corrige en anges. est il.
    RENARD
7439   ― Sire, neuf, tout certainement.
7440   Ou nom de ses neuf proprement
7441   Sont neuf kyrÿelez nommees,
7442   En toutes les messes chantees,
7443   Que on chante par les eglises,
7444   Et pour ce y furent elles mises.
    LE LYON
7445   ― Comment donc les appellerons ?
    REGNARD
7446   ― Sire, je vous diray leur noms :
7447   Angelz, archangelzRaynaud corrige en Anges, archanges. et tronons,
7448   Vertus et dominacïons,
7449   Cherubins, cheraphins direz,
7450   Principaulx et puis potestez.
7451   Combien que les mauvais perdirent
7452   Vertu pour ce qu'ilz s'orguillirent,
7453   Les sens ne leur fust point ostez
7454   Qui au faire leur fut donnez.
7455   Oncques leur sens ilz ne perdirent
7456   Fors tant comme ilz s'en orguillirent.
     
    LE LYON
7457   ― Encor retourneray arrier
7458   A Adam qui fut le premier,
7459   Car a oÿr monlt il me plaist
7460   De son estat et de son fait.
7461   Compte moy encoireRaynaud corrige en encoir. de sa vie,
7462   De ses enfans, <et> de sa lignie.
    REGNARD
7463   ― Or crëez, sire, fermement,
7464   Ce vous tesmoingne vrayement,
7465   Trestous ceulx qui oncques regnerent
[53b]
7466   Et qui oncques par telle alerent,
7467   Hors Dieu n'eust en eulx tant de sens
7468   Comme avoit a par lui Adams.
7469   Et n'ayez de ce nulleRaynaud corrige en nulles. doubtez.
7470   Ars et scïences sceut il toutes,
7471   Escïamment et scïamment
7472   <Et> Corporel et naturelementRaynaud corrige en naturelment..
7473   Et d'esperitualité
7474   S'en sceut il mainte verité.
7475   Il sceut tous ars, toutes scïences,
7476   Mouvemens, poins et influences.
7477   Ce qu'il sceut ne scet homs vivans,
7478   Se soyez fermement crëans,
7479   Et par femme fu decheü
7480   Sil qui ot tant de sens eü.
7481   Mais quant Adam fist la folie,
7482   De son sens perdy grant partie.
7483   Atant de ce je me tairay,
7484   A vostre entente revenray.
7485   Aprés ce qu'Adam fut formez,
7486   Si com oÿ devant avez,
7487   Tout droit en Paradis terrestre,
7488   Vers Orïent, la ot son estre.
7489   Mais la il ne fut pas crëez,
7490   Mais en Paradis, ce crëez.
    LE LYON
7491   ― Icil terrïen Paradis,
7492   La ou tu dis qu'Adam fut mis,
7493   Quel lieu est ce donc, diz le moy ?
    REGNARD
7494   ― C'est un lieu, sire, en bonne foy,
7495   Plain de toute replectïon
7496   De toute consolacïon,
7497   De plenté, de grace et d'honnour,
7498   De toute paix, de toute amour,
7499   Et delictables et plaisans,
7500   Tresloing de mer et loing de gens.
[53c]
7501   Lieu de repos fait par raison
7502   […]Vers manquant ; pas de passage équivalent dans A.
7503   Si hault de la terre se tient
7504   Jusques Raynaud corrige en Jusque.au cours de la lune vient.
7505   Le deluge me[ï]smement,
7506   Quant il fut montez au plus grant
7507   Et tout au plus hault qu'il peut estre,
7508   Ne peult il monter en cel estre,
7509   Combien qu'il fust en Paradis.
7510   Fait fust il [et] en cest lieu mis.
    LE LYON
7511   ― Pour quoy fust il la translatez
7512   Et de la ou fait fu ostez ?
7513   Pour quoy lui müa Paradis ?
7514   Pour quoy fut il en ce lieu mis ?
    REGNARD
7515   ― Pour quoy, sire ? YRaynaud corrige en Il y a. a raison :
7516   Paradis en toute saison
7517   Est un lieu espiritueulx.
7518   Nul n'y demeure corporeulx.
7519   Cil qui y est deffault n'ara,
7520   Ne nul vivre ne goustera.
7521   De dormir, boire ne mangier
7522   Ne sera jamais en dangier,
7523   Ne jamais mestier n'en ara.
7524   Mais de la gloire Dieu vivra.
7525   Et mestier fust qu'Adam mengast,
7526   Beust, dormist et femme hantast
7527   Pour generacïon avoir.
7528   Et pour ce fut il fait, pour voir.
7529   Et en Paradis ne sont mie
7530   Ceulx qui demainent telle vie,
7531   Car n'y habitent pas a femmes.
7532   Il n'y a fors que sainctes ames.
7533   C'est un lieu tout purifïés,
7534   De tous pechiez modifïés.
7535   Ce est un lieu tout glorïeux
7536   Et sur toute riens precïeux.
[53d]
7537   Nul n'y fait riens naturelementRaynaud corrige en naturelment.
7538   Fors espirituelement.
7539   Pour ce fut Adam transmüés,
7540   Pour la cause que vous oëz,
7541   Car, ainsi que <que> dient ly Maistre,
7542   Le lieu de Paradis terrestre
7543   Est un tresbon lieu natureux,
7544   Et cilz est espiritueux,
7545   Ou terrestre a arbres portans,
7546   Qui portent bons fruis en tous tamps.
7547   Pour ce y fust Adam posés,
7548   Et puis aprés fut dejettés.
7549   Bien les fais en avez oÿ,
7550   Comment il ploura et gemy.
7551   Cent ans fut sans vëoir sa femme,
7552   Qui tant lui ot fait de diffame.
7553   Aprés ce, Dieu l'angleRaynaud corrige en ange. tramist
7554   Qui de par lui a Adam dist :
7555   « Dieu le Pere veult que tu voisesRaynaud corrige en voisses.
7556   Vers ta femme etRaynaud corrige en et tu. la cognoisses.
7557   Au commandement obeÿ ! »
7558   Lors vist sa femme et conjoÿ,
7559   Qui de tous biens fu separés.
7560   Puis ot de beaux enfans assez…
7561   Une fille aprésRaynaud corrige en aprés lui. fut nee,
7562   Qui CalamonRaynaud corrige en Talamon. fut appellee.
7563   Puis Adam Abel engendra,
7564   Puis une fille, Delcora,
7565   Et puis ot un filz, Seth ot nom,
7566   Bel enfant et de bon renom,
7567   Son pere servi bonnement
7568   Et fist tout son commandement.
7569   Le derrain enfant qu'Adam ot,
7570   Icil Seth, engendra Enoch
7571   En l'eage de cent et cincq ans.
7572   Ichil Enoch vesqui long tamps.
7573   Cellui Enoch, Seth fut son pere,

54

[54a]
7574   Delcora, sa sœur, fu sa mere,
7575   Fille Adam dont vous ay parlé.
7576   Methodores le m'a compté.
7577   Qui fut evesque de Licie,
7578   Qui en son tamps et en sa vie
7579   Vit pluiseurs revelacïons
7580   Par Dieu et maintes visïons,
7581   Et Dieu mains faiz lui revela
7582   Qu'a moy n'a aultrui ne cella :
7583   Icil sceut bien compter la vye
7584   De Adam et de sa lignie.
    LE LYON
7585   ― Adam vesqui il longuement ?
7586   Comment [fut] son definement ?
    REGNARD
7587   ― Sire, je truis ou Methodore,
7588   Qui fist mainte bonne memo<i>re,
7589   Qui de Licie evesque fu,
7590   Bon preudhom et de grant vertu :
7591   « Adam, ce dist, vesqui long tamps,
7592   Et passa oultre neuf cens ans. »
7593   Sa vie monlt lui desplaisoit,
7594   Et monlt de vivre se doloit.
7595   Anuy au cœur lui couru seure,
7596   Et se lamentoit a toute heure.
7597   Plouroit disant : « Las ! que feray ?
7598   Ma grant perte ou recouveray ?
7599   Povre ame, quel conseil prendras,
7600   Et povre corps, que devenras ? »
7601   Il monlt dureMs. dire. vie menoit,
7602   Et labourer le convenoit.
7603   A grant ahan, a grant langour
7604   Prenoit sa vie nuit et jour.
7605   N'oncques puis n'otRaynaud corrige en n'ot il. joye au corps
7606   QuiRaynaud corrige en Que. fust de Paradis mys hors,
7607   N'oncques puis ne rit ne n'ot joye.
7608   Simple vye mena et coye.
[54b]
7609   Pour ce son filz Seth appella
7610   Et son secret lui revela.
7611   « Beau filz Seth, pour moy t'en iras
7612   Par un chemin que trouveras
7613   Qui en Paradis te menra,
7614   Et jusques la ne te faulra.
7615   Par ce chemin fu je jetté,
7616   Quant de Dieu perdy l'amistiéRaynaud corrige en amisté..
7617   Au chemin pas tu ne fauldras.
7618   EncoireRaynaud corrige en Encoir. mes pas y trouveras,
7619   Que oncques puis herbe n'y vint
7620   Pour le grant pechié qu'il m'avint.
7621   La trouveras mainte merveillesRaynaud corrige en merveille..
7622   Nul ne porroit penser pareillesRaynaud corrige en pareille..
7623   La trouveras tu, beau filz Seth,
7624   Un hault arbrez sans branches, secq.
7625   Tout contremont regarderas.
7626   Un petit enfant y verras :
7627   De drappeaulx est enveloppez,
7628   Plain de meschief et de durtez.
7629   C'est le filz Dieu, beau filz, sachiez,
7630   Qui la mort pleure et les pechiez
7631   Qui par mon grant pechié venront,
7632   Et la paine qu'ilz souffriront,
7633   Et la douleur et la grant paine
7634   QueMs. Qui. souffrira nature humaine,
7635   Et tout par ma grant meschëance
7636   Et par ma desobeÿssance
7637   Que je feiz du conseil ta mere.
7638   « A ! cherubin !, diras, mon pere,
7639   Qui tant a envers toy mespris,
7640   M'a a toy droit icy transmis.
7641   Commandé m'a que je te dye
7642   Que forment lui desplaist sa vye.
7643   Cy ne se veult il plus tenir.
7644   A ton plaisir vouldroit finir. »
7645   Lors ly enfant Seth s'en tourna.
[54c]
7646   Mais assez tost il retourna,
7647   Car tant trouva nouvelletez,
7648   Joyes et souverainetez,
7649   Que a son pere si s'en vint.
7650   Trois foiz ala, trois fois revint.
7651   A la tierce tout assouvit :
7652   Tant va avant que l'arbre vit
7653   Ou l'enfant enveloppezRaynaud corrige en envloppez. estoit
7654   Qui monlt plouroit et lamentoit.
7655   Les larmes qui de lui issoient
7656   Contreval l'arbre en avaloient.
7657   Adonc regarda l'enfant Seth,
7658   Tout contreval de l'arbre secq.
7659   Les rachines qui le tenoient
7660   Jusques en enfer s'en aloient.
7661   Les larmes qui de lui issirent
7662   Jusques dedens enfer cheïrent.
7663   Pour ce vëoir se retarda.
7664   Touttesfoiz amont regarda.
7665   Dist : « Cherubin, je viens a ty.
7666   Mon pere m'a envoyé <i>cy,
7667   Et si te mande que sa vie
7668   Lui anuit, et veult que te die,
7669   Comme cil qui a toy s'accorde,
7670   Que <de> l'oeulle de misericorde,
7671   Il te plaise a lui donnerRaynaud corrige en a lui en donner.
7672   Et sa fin du tout ordonner.
7673   De ce rend graces et merite,
7674   Et a toy rend son esperite. »
7675   Ung angeleRaynaud corrige en ange. vint a lui et dist,
7676   Qui trois grains en la main lui mist :
7677   « Enfant, dist il, tu t'en iras.
7678   Ton pere mort tu trouveras.
7679   MaisRaynaud corrige en Mes. ces trois grains dedens sa bouche,
7680   Et puis en la terre le couche
7681   Ou val d'Elbron tout droictement :
7682   La feras son enterrement :
[54d]
7683   Illec tout droit l'enterreras.
7684   Va, enfans, ainsi le feras. »
7685   Tout ainsi com l'angeleRaynaud corrige en ange. lui dist,
7686   Il le trouva, et si le fist.
7687   Ou val d'Elbron fut enterrés :
7688   Adam ainsi fu definés.
    LE LYON
7689   ― Or me dy, quant Adam fu mors,
7690   Quel langaige parloient lors.
7691   Et du dire fay ton devoir.
    REGNARD
7692   ― Sire, ebryeu parloient, pour voir.
    LE LYON
7693   ― Renard, je te prie, or me touche
7694   Des trois grains que dedens la bouche
7695   Adam furent mys et posez.
    REGNARD
7696   ― Sire, la cause tost orez
7697   Qui la sentence en averist.
7698   Pere, Filz et saint Esperit
7699   Est la premiere remonstrance,
7700   Qui sont trois en une substance.
7701   De ces trois grains trois verges crurent,
7702   Qui illecques grant piece furent
7703   Deux mil ans avant que coppez
7704   Fussent ne d'ilecques ostez.
7705   Passez estoient deux mil an,
7706   Ains qu'on fondast Jherusalem.
7707   Ou tamps AbrahamRaynaud corrige en Abram., ne doubtez mie,
7708   Fut Jherusalem commencie.
7709   Aprés cellui commencement
7710   Furent puis deux mil ans et cent,
7711   Avant que roy David regnast
7712   Ne Jherusalem gouvernast.
7713   Commencié fut ou tamps David,
7714   Comme je le treuve en escript,
7715   Le Temple, mais non assouvis.

55

[55a]
7716   Tresbien le commença Davidz,
7717   Mais Dieu ne vault qu'il le parfit,
7718   Mais a Salomon le commist.
7719   La cause en orez cha avant,
7720   Se vous lisiez bien ce romant.
7721   D'Ebron jusques enRaynaud corrige en jusqu'en. Jherusalem
7722   Une journee compte l'enMs. compton..
7723   La furent les arbres portez
7724   Qui sur Adam furent coppez,
7725   Qui par la bouche issus lui yerent.
7726   En la cité les emmenerent.
7727   Le moyen fut [et] beauls et longs.
7728   Le mendre ne portast uns homs :
7729   Au Temple faire fut bailliez.
7730   En plusieurs lieux fut il tailliez.
7731   Par tous lieux le peult on tenir,
7732   Mais a nul lieu ne polt venir,
7733   Ou fut trop court, trop long, trop lez.
7734   Par despit fut il hors jettez
7735   En une rue orde et puans.
7736   Bien y fut aprez ce mil ans
7737   En un vieulx fossé en ruïne,
7738   Jusqu'au tamps Sebille roÿne,
7739   Qui pour un jour illec aloit.
7740   Ses escuiers devant avoit.
7741   Chascun sur la plance passa.
7742   La roÿne sy s'escourcha,
7743   Sur la planche n'est pas montee.
7744   Par my la fosse c'est boutee,
7745   Que a grant paine en fu sacquie :
7746   De boe fut toute honnie.
7747   Sa maisnie s'en esbahyrent
7748   Et pour ce ensamble lui dirent :
7749   « Pour quoy par cy passé avez ?
7750   N'est ceste planche bonne assez,
7751   Seüre et forte et bien tenant ? »
7752   Celle respondy maintenant :
[55b]
7753   « Seigneurs, dessus monter n'ay cure,
7754   Car, pour vray, le Roy de nature,
7755   Par les Juïfz occis a tort,
7756   Prendra sur ceste planche mort.
7757   Ainsi est il prophetisié
7758   De lui, de son nom ottroyé. »
7759   Elle dist voir certainement :
7760   De ce fut la croix proprement
7761   Ou Jhesucrist mort endura.
7762   Lors la roÿne l'äoura.
7763   A nulz genoulx devant se mist,
7764   De cœur ploura, oroison dist.
7765   La planche baisa par amour
7766   En l'honneur de son Crëatour.
7767   Ce fut celle qui proprement
7768   Et voyans tous ouvertement
7769   Prophetisa de Jhesuscrist.
7770   Maint autre prophesie en dist :
7771   Quant Herodes, le faulx tirans,
7772   Dist qu'il estoit roy tous poissans,
7773   Elle lui dist que non estoit,
7774   Qu'autre roy que lui y avoit
7775   Tout poissant sur tous et sur lui :
7776   « Dame, dist il, ne croy cecy :
7777   Ja dessoubz homme ne seray.
7778   ― Viens ça, je le te monstreray,
7779   Cellui qui est sire du mond. »
7780   Lors lui monstra en l'air amont
7781   (Bien la lui monstre et bien l'avise)
7782   Sur le ray du soleil assise,
7783   Une tresbelle pucellette,
7784   Doulce, plaisantRaynaud corrige en plaisante., pure et nette,
7785   Qui tresgrant joye demenoit
7786   D'un enfant marle que tenoit,
7787   Et l'alaitoit monlt doulcement
7788   Et baisoit amoureusement :
7789   Voys tu cel enfant ? Roy sera.
[55c]
7790   Tout surmonte et surmontera.
7791   C'est le roy qui tost doit venir,
7792   Qui tout tient et tout doit tenir.
7793   Icil est roy, en bonne foy.
7794   De toy dire roy soeuffre toy.
7795   Tous autres roys, selon droicture,
7796   Sont de terre et de pourreture. »
7797   Quant le roy Herode se vit
7798   Et oyt que Sibille lui dit,
7799   A poy de deuil ne veult morir.
7800   Dont fist arbalestriers querir.
7801   Dist qui l'enfant ferir porra,
7802   Tout son tresor il lui donra.
7803   PluiseursRaynaud corrige en Et. prophesiez dist la damme
7804   De Dieu, avec qui est son ame.
7805   Ne demoura pas longuement,
7806   Ou tamps de ce roy proprement,
7807   Que la dame d'humilité
7808   […]Vers manquant ; pas de passage équivalent dans A.
7809   Enfanta le grand Roy celestre,
7810   Vierge devant et Vierge au naistre.
7811   Ainsi le vault et le polt faire
7812   Le souverain Roy debonnaire.
7813   Cilz Herodes sceut la nouvelle,
7814   Qui a son gré ne lui fut belle.
7815   Et les trois roys qui se partyrent
7816   Pour aller Dieu offrir lui dirent
7817   Que ce petit roy estoit nez.
7818   Et lors c'est Herode penez
7819   De lui trouver pour a mort mectre.
7820   Pour ce fist il, se dist la lettre,
7821   Occire d'enfans par ses villes
7822   Cent et quarante quatre milles :
7823   Ceulx appellons les Innocens.
7824   Bien estoit ce roy hors du sens,
7825   Qui cuidoit occire cellui
7826   Qui toute rien garde a par lui.
7827   Ceste parolle fineray.
[55d]
7828   Une aultre foiz oultre diray.
7829   En pluiseurs eglises avez
7830   Ou ly crucifix est levez,
7831   Dessoubz la croix se gist un corps,
7832   Vieulx et deffigurés et mors.
7833   Dessoubz la croix seRaynaud corrige en ce. mort se gist,
7834   Par la bouche la croix lui yst,
7835   Par la bouche la pomme prist,
7836   Par la bouche en enfer nous mist.
7837   Par la ou mist le dampnement
7838   Par la issist le sauvement :
7839   Pour ce soubz la croix envers est,
7840   Pour vëoir comment fust et est.
7841   Ce est Adam en celle couche,
7842   Duquel la croix naist par la bouche.
7843   Or est vostre voloir solu,
7844   Declairiez ce qu'avez voulu.
7845   Or me donnez congié atant.
    LE LYON
7846   ― Ainchois m'aras tu dit avant
7847   De Seth qui a Dieu fut amys,
7848   Quant ot son pere en terre mys,
7849   Qu'il fist, comment il se mena
7850   Et comment sa vie ordonna.
    REGNARD
7851   ― Cy devant vous ay recité
7852   Comment de Seth EnocMs. avec. fu né.
7853   Enoch engendra Caÿnans.
7854   Cil ou tamps de quatre vings ans
7855   Ot un beau filz qui fut nommez
7856   Par son droit nom Mathussalez.
7857   Icil fut plain de tresgrans sens,
7858   Et si vesqui bien d'ans neuf cens.
7859   A cellui par advisïon
7860   Manda Dieu qu'il feïst maison :
7861   « Pour quel tamps, dist il, le feray ?
7862   Quans ans en ce point viveray ?

56

[56a]
7863   ― A neuf cens et plus est ta vye.
7864   ― Pourtant maison ne feray mie.
7865   Ja pour ce maison ne feray,
7866   Ne en sceureté ne seray. »
7867   Quant Mathussalé ot le tamps
7868   Passé de soixante quinze ans,
7869   Un filz ot : Jareth fu nommés,
7870   Qui vesqui [un] grant temps assés.
7871   Quant .viijxx. et deux ans [il] ot,
7872   Un filz ot qui ot nom EnochMs. qui fut enoch..
7873   Cilz Enoch fit une cité
7874   Qui est de grant auctorité,
7875   La premiere cité fondee,
7876   Qui fut Enochquin appellee.
7877   Cilz Mathussalé un filz ot.
7878   Lamech ot nom, deux femmes ot.
7879   La premiere ot nom Adany :
7880   De icelle deux filz nasqui.
7881   Sans les fumelles qui trois furent,
7882   Qui puis maint bel enfant conchurent.
7883   Des filz Jubael le premiers,
7884   Qui fut tant corageux et fiers,
7885   Soubtil et tresbien attrempés,
7886   Cil fist premier loges et trefz,
7887   Tentes, aucubes, pavillons.
7888   Ly autre filz ot nom Amons.
7889   Cilz fist des chitoles les chans,
7890   D'orgues et d'autres instrumens.
7891   L'autre seconde femme ot nom
7892   Gablan, ainsi l'appella on,
7893   De laquelle unRaynaud corrige en autre. filz nasqui
7894   Qu'on appella Thubecaÿn.
7895   Thubecaÿn, n'en doubtez ja,
7896   Ce fut cil qui premier forga.
7897   Ce fut des fevres le premiers.
7898   Mais trop fut orguilleux et fiers.
7899   De lui mainte lignie issirent,
[56b]
7900   Qui Dieu et son nom deguerpirent,
7901   Et a sa nature retrairent.
7902   Mainte maulvaistié pourchasserent.
    LE LYON
7903   ― Cilz Enoch, [di] ou fut il mors,
7904   Et que devint son propre corps ?
    REGNARD
7905   ― Je ne sçay, sire, vraiement.
7906   Dieu en fist son commandement.
7907   Ravis fut par Dieu et ostez.
7908   Je ne sçay ou il fut portez.
7909   Au jour du Jugement tenra.
7910   Quant Dieu le Jugement tenra.
7911   Avecques lui venra Helye.
7912   Ainsi le croy, n'en doubtez mie.
     
7913   De Lameth, filz Mathussalé,
7914   Issyt le preudhomme Noé.
7915   Icil fut preudhoms fermement,
7916   Et monlt ama Dieu loyaulment.
7917   Onze cens cincquante ans vesqui
7918   Icil preudhoms, que je vous dy,
7919   Avant que deluge venist,
7920   Ne que ce cyecle cy finist.
7921   Quant le deluge deust venir,
7922   Cellui siecle convint finir.
7923   Il n'y demoura nulz en vie,
7924   Fors que Noé et sa maisnie.
7925   Dieu lui manda l'arche fesist.
7926   Sa maisnie dedens meïst,
7927   Ses trois filz avecques le pere,
7928   Et leur trois femmes et leur mere.
7929   Ses filz, ses biens, sa femme y mist,
7930   Et chincq estaiges dedens fist.
7931   Ly un fut pour leur demourer,
7932   L'autre pour garnisons garder,
7933   L'autre pour les oyseaux volans,
7934   L'autre pour les bestes paissans,
[56c]
7935   L'autre pour bestes venimeuses,
7936   Males, pesmes et douloureuses.
7937   Et si tost comme l'eaue vint,
7938   Chascune en son lieu si se tint,
7939   Ainsi commeRaynaud corrige en com. se tousjours ilz deussent.
7940   Estre et tousjours estez y eussent.
7941   Si tost comme l'eaue yssi hors,
7942   Le premier ciecle finy lors.
7943   Lors vint l'eaue habondamment,
7944   Si fort et si espessement
7945   Que pardessus tout habonda.
7946   Cent et cincquante jours dura
7947   L'eaue qu'oncques ne se deffist,
7948   Et quarante a venir y mist.
7949   Et fut si haulte [l]a crutture
7950   Qu'el vint aux ortes de la lune :
7951   Mais jusqu'en Paradis terrestre,
7952   Jusques la ne peült elle estre.
7953   Et Noé monlt mattz demouroit,
7954   Pour ce que l'eaue trop duroit.
7955   Si laissa un corbel aller.
7956   Et pardessus l'eaue voler.
7957   La une beste morte estoit
7958   Qui pardessus l'eaue flottoit.
7959   Le corbeau le vit, sus s'assist,
7960   Et illecquesRaynaud corrige en illec. son demourer fist.
7961   Et ne retourna pas sa voie.
7962   Et lors eut Noé monlt grant joye.
7963   Pour ce que il fist demouree,
7964   Pensa que terre avoit trouvee.
7965   Et quant vint aprez au tiers jour,
7966   Un coulon mist hors sans sejour
7967   Qui rains d'arbre lui apporta.
7968   Et lors Noé se deporta
7969   Et fist grant joye, et si disoit
7970   Que pour vray l'eaue apetissoit.
7971   Peu a peu a petissier print.
[56d]
7972   Jusqu'arriere en terre se mist.
7973   Quant l'eaue fust en terre mise,
7974   L'arche fut sur la terre assise.
7975   L'arche fut illec a demeure
7976   Qui puis ne se bouga nulRaynaud corrige en nule. heure.
7977   En la Petitte Hermenie
7978   Est l'arche et fut, n'en doubtez mie,
7979   Et la le peult chascun vëoir.
7980   En son droit lieu illec sëoir
7981   Mil le voient tout clerement,
7982   Mais d'approchier est il noient,
7983   Combien que tous ceulx qui le voient
7984   Cuident qu'en demy jour y soient.
7985   Et pluiseurs s'i vont assaier,
7986   Mais ne se vont qu'esbanier.
7987   Tous ceulx qui l'arche approchier veullentMs. voullent.,
7988   Tant plus y vont, et plus se deullent :
7989   Tant voisent aval et amont,
7990   Ja pour ce prez ne le verront.
7991   Quant huyt jours ont alé avant.
7992   Aussi prés sont comme devant.
7993   Et si samble des l'avaler
7994   Qu'en demy jour doient aller.
7995   Ly sentier y est tout batus
7996   De ceulx qui s'i sont enbatus.
7997   Illec fut, et illec sera
7998   Jusques le ciecle finera.
7999   Lors les bestes de l'arche issirent,
8000   Par la terre se departirent.
8001   Chascune par terre hanta.
8002   Lors Noé la vigne planta.
8003   Celle qui fut de jour plantee
8004   Fut, pour le chault, rouge trouvee.
8005   Celle de nuyt, pour la moisteur
8006   Du tamps, fut de blanche couleur.
8007   La vingne planta et maintint
8008   Tant que du vin assez y vint.

57

[57a]
8009   Tant en but, car bon lui sambla,
8010   Que tout yvre en devintRaynaud corrige en devint il. ja,
8011   Et lui vëoit on en appert
8012   Tout son secret [a] descouvert.
8013   Quant ly un de ses filz le vit,
8014   Si le mocqua et escarnit,
8015   Et ryt et ses gas en faisoit.
8016   Ly aultre filz, quant il le voit,
8017   Son pere, ainsi a descouvert,
8018   Honte en eust ; tantost l'a couvert.
8019   Piteusement dist a son frere :
8020   « Amys, c'est mal fait, c'est ton pere.
8021   Se tu ton pere deshonneures,
8022   En l'amour Dieu point ne demeures. »
8023   Ainsi son frere lui disoit.
8024   Cilz n'en fist compte, ains s'en ryoit.
8025   De cellui yssirent payen,
8026   Turquoys, Indoys et TroÿenRaynaud corrige en Troiÿen. ?
8027   De l'autre bon enfant issirent
8028   Ceulx qui de Dieu tant de bien dirent,
8029   Abraham, Isaacq, qui Dieu crurent,
8030   Jacob, Joseph, qui aprés furent,
8031   LaRaynaud supprime ce mot. bonne lignie des Juïfz,
8032   Si comme escript ou livre lys.
8033   Aprés, quant de l'arche issirentRaynaud corrige en ilz issirent.,
8034   Toute la terre departirent
8035   Les trois filz Noé a leurs vies.
8036   Le partirent en trois parties :
8037   Ly aisné et le plus poissant
8038   Tint la terre d'Aise la grant.
8039   Caÿm, qui fut le moyen filz,
8040   Toute AuffricqueRaynaud corrige en l'Auffricque. ot a par lui.
8041   Sachiez, Sem eust nom le premier
8042   Qui de Ayse fut heritier.
8043   Avec ce eust Inde la grant,
8044   Qui en deux parties s'estent.
8045   Cincquante jours, ce est tout cler,
[57b]
8046   Metroit on a le traverser.
8047   Et Japhet tint Europe quicte.
8048   Ceste vie est enMs. a le. Bible escripte.
8049   De Sem, le premier filz Noé,
8050   Furent pour certain cincq filz né :
8051   Asur [et] Aron et Ludmy.
8052   Ly quars enfant est Elamy.
8053   Filz, <et> filles assez recouvrerent.
8054   Ensamble furent et hanterent.
8055   D'eulx fut tout le paÿs remply.
8056   Noé aprés l'arche vesqui
8057   Trois cens cincquante ans acomplis
8058   Ains que du ciecle fut partis.
8059   Aprés sa mort, bien deux cens ans
8060   Que le peuple fut ja monlt grans,
8061   Fut la Tour BableRaynaud corrige en Babel. commencie
8062   Par monlt merveilleuse maistrie.
     
8063   Nembrot premier le commença.
8064   Toute la gent y amassa.
8065   Virent que a dangier vivoient,
8066   Tout pour ce que ilz ne pooient
8067   Sans Dieu amont au ciel monter.
8068   « S'il est nulz qui sache compter
8069   Comment amont au ciel yrons,
8070   Comment sans Dieu y monterons,
8071   Sans ja congié nul a lui prendre,
8072   Il y feroit monlt bien entendre.
8073   Qui scet bon conseil, si le die,
8074   Comment laRaynaud supprime ce mot. voye soyt commencie. »
8075   Lors dist Nembroth : « Je sçay le tour :
8076   Nous ferons une haulte tour,
8077   Telle com je deviseray.
8078   Par illec un sentier feray.
8079   Sachiez, par la ou ciel irons.
8080   A Dieu point degre n'en sçarons. »
8081   Ainsi fut la tour devisee
8082   Et par Nembroth ainsi visee :
[57c]
8083   Soixante dix quarres y olt,
8084   Ainsi le compassa Nembrot,
8085   Et en chascune quarreüre
8086   AvoientRaynaud corrige en avoit. dix lignes de mesure.
8087   Et la ligne, ne doubtez pas,
8088   Avoit quatorze mille pas.
8089   Et d'espés icil mur avoit
8090   Cincquante queuttés trestout droit.
8091   Et la queutté ot quinze pas,
8092   Quant mesure futRaynaud corrige en fut mesuree. au compas.
8093   Et le pas deux pietz contenoit.
8094   Trois cens queuttés de lé avoit
8095   Chascun quarré sans le moillon.
8096   Or poez, s'il vous semble bon,
8097   Cest lieu prisier et compasser,
8098   Le lez et le long compasser.
8099   Assise est ou chief d'Ermenie.
8100   Nembroth pensa celle folye,
8101   Affin que par la tour allast
8102   Au ciel, ja a Dieu n'en parlast :
8103   Ainssi le cuidoit vraiement.
8104   Ad ce ouvrerent longuement :
8105   Soixante dix maistres estoient
8106   Qui chascun une quarre avoient,
8107   Chascun maistre mil ouvriers ot,
8108   Et par dessus estoit Nembroth.
8109   Et chascun l'œuvre tant maintint,
8110   La tour .xx. lieues d'ombre tint.
8111   Dieu si regarda leur folye
8112   Et comment maintiennent leur vye.
8113   Tous leurs langaiges eschanga,
8114   Et leur parole leur mua.
8115   Ly ung l'autre point n'entendoit,
8116   EstrangeRaynaud édite estrangé. l'un de l'autre estoit :
8117   Quant ly ung demandoit la terre,
8118   On lui aloit de l'eaue querre.
8119   L'un fut Alemant, l'autre Angloiz,
[57d]
8120   L'un Espagnol, l'autre François :
8121   La furent trouvé ly langage,
8122   Dont chascun parle a son usage.
8123   Par cel anuy et par couroux
8124   Departirent ly ouvriers tous.
8125   Nembroth en Babilone ala.
8126   Grand partie de loy leur donna,
8127   Car bestïaument ilz vivoient.
8128   Maison ne fermetté n'avoient,
8129   Ne nulle certaine scïence
8130   Forsques a trouver leur chevance.
8131   Bestes et nourrechons avoient,
8132   Et generalment labouroient.
8133   Loy n'avoient ny ordonnance.
8134   Ne tenoient nulle abstinence.
8135   Ne sçavoient rien du Crëatour,
8136   De nulle rien, forsque d'amour,
8137   Et leurs nourretures gardoient.
8138   NaturellementRaynaud corrige en naturelment. s'esjoïssoient,
8139   Quant vëoient belle saison
8140   Et de biens venir a foison.
8141   Hommes et femmes s'entramoient,
8142   Et par amour s'entracordoient,
8143   Et mettoient toutes leurs cures
8144   A bien nourrir les nourretures.
8145   Nembroth premier les ordonna,
8146   Et abstinence leur donna.
8147   Celle tour est toute fondue
8148   Et la plus grant partie cheue,
8149   Mais encor quatorze lieues tient
8150   Ly umbre qui de la tour vient.
8151   CeRaynaud supprime ce mot. dient ceulx qui y ont esté.
8152   Je vous en dy la verité.
     
8153   Aprez ce fu nez Abrahans,
8154   Le terme de plus de cent ans,
8155   Qui tant de bien dit et pensa.
8156   Lors le tiers eage commença.

58

[58a]
8157   Es deux devant, toutes gens yerent
8158   Qui oncques de char ne mengerent.
8159   Mais au second, du vin buvoient,
8160   Car de Noé la vingne avoient.
8161   En pluisseurs lieux l'eddiffïerent
8162   Et en pluiseurs lieux le planterent.
8163   En cel temps Abrahans fu nez.
8164   Qui tant fut preudons et senez,
8165   Et tant bonne vye mena
8166   Que a Dieu servir s'ordonna.
8167   Bienheuree fut son enffance,
8168   Et belle fu sa contenance.
8169   En tous ses fais fu gracïeux,
8170   Devot, humble, loyaulx, piteux.
8171   Et en son temps bien y parut,
8172   Car Dieu pour son sergant l'eslut,
8173   Et il, com de Dieu vrais amis,
8174   Se fust toujours en s'amour mis,
8175   En l'amour [de Dieu] s'ostella,
8176   Tant que Dieu son filz l'appella.
8177   Le second eage a donc feny
8178   Ou temps que Abrahan nasqui.
8179   Ce fu le patron aulx Juïfz,
8180   Leur memoireRaynaud corrige en Et leur memoire. et leur advis,
8181   Leur exemple et leur atendue,
8182   Le principe de leur venue.
8183   Des Abrahan et des son naistre
8184   Commença le tiers eage a estre.
8185   Pluiseurs prophettes y nasquirent
8186   LesRaynaud corrige en Et. patriarches y vesquirent.
8187   A cest temps que sur terre vint,
8188   Pluiseurs grans merveillez advint.
8189   Es parties d'Arabe sirent
8190   Cincq cités, qui toutes fondirent
8191   Par foudre, par feu, sans restor,
8192   Sodome, Gomore et Segor
8193   Et Seboÿ et Adama,
[58b]
8194   Feu, fourdre tous les esuuaRaynaud corrige en esua.,
8195   Tout en abisme en ala jus.
8196   La mer est toute par dessus,
8197   La mer d'Enffer est appelee.
8198   Or endroit ycelle contree,
8199   Nul n'y oze mais repairier,
8200   Trop y viennent grand encombrier.
     
    LION
8201   ― Icil Nembroth, quel chemin tint ?
8202   Tu ne m'as pas dit qu'il devint.
8203   Arrier a Nembroth tourneras,
8204   Bien a ton propos revenras.
    REGNARD
8205   ― En Babilone fu tués,
8206   Pour ce qu'il fu trop desreés.
8207   Bellus, son filz, monlt le ploura,
8208   Qui aprez sa mort demoura.
8209   Qui fu puis roy des Surïens
8210   Et de tous les Egiptïens.
8211   Aprez Bellus, Ninus rengna,
8212   Le premier qui oncques trouva
8213   Estorement d'alerMs. naler ; Raynaud corrige en d'aller. en fuerreMs. foeurre..
8214   Icil commença une guerre
8215   Sus Babilone et l'assiega,
8216   Et par devant il se loga.
8217   Par force print il la cité,
8218   Et si leur fist mainte durté.
8219   Ce fu cil qui trestout premiers
8220   Fist et estora chevaliers.
8221   Chevaliers n'estoit nulz devant,
8222   Trestous vivoient egalement.
8223   La maniere vous en orrez,
8224   Comment, quelz tenir les devrez.
8225   Ninus, quant Babilone asist,
8226   Oncques adonc, si com on dist,
8227   Nulz homs n'avoit ville assegié,
8228   Ne devant ne s'estoit logié.
8229   Mais l'Ennemy le conseilla,
[58c]
8230   Et cilz volentiers y veilla.
8231   La gent estoit de simple affaire.
8232   Mol, niche, humble et debonnaire.
8233   A guerrier n'avoient aprins,
8234   Car lors nul ne s'i estoit prins.
8235   Touttesvoiez leursRaynaud supprime ce mot portes fermerent,
8236   Et l'entree leur devëerent.
8237   Et pour ce que on leur ot dit
8238   Qu'il leur vouloit faire despit
8239   Et eulx oster leurs garnisons,
8240   Et mettre hors de leurs maisons,
8241   Par ces choses grant päour orent,
8242   Et pour ce leurs entrees clorent.
8243   La ville fu de murs fremee.
8244   Cil fist devant sa demouree,
8245   Commanda qu'on environnast
8246   La ville, et s'onRaynaud corrige en se on. y trouvast
8247   Murs brisiés ou aucun mis hors,
8248   Que tantost fust ochis et mors.
8249   Mains vaillans preudhoms y allerent,
8250   Qui hors des murs pluiseurs trouverent.
8251   Piteusement les envoioient,
8252   Ne nul mal ilz ne leur faisoient,
8253   Mais avoient d'eulx grant pitié,
8254   EtRaynaud supprime ce mot. les sauvoient par amistié.
8255   Quant aucuns malvais ce vëoient,
8256   Grand Doeul a leur cœur en avoient,
8257   En disant : « Vous estes amis
8258   Ceulx cui devez estre anemis.
8259   A Ninus tantost le dirons,
8260   Et monlt fort blasmer vous ferons,
8261   Quant par vous est respitez nulz. »
8262   Lors s'en sont venus a Ninus :
8263   « Sire, pour noiant vous penés,
8264   Qui siege cy devant tenez.
8265   Ne sçay quelz gens y envoiez
8266   Sos et piteux et desvoyez.
[58d]
8267   Quant voient aucun demourer,
8268   Adonc ne finent de plourer.
8269   Quant voient aucuns qui s'en fuient,
8270   Ilz les compagnent et les guientMs. auient.,
8271   Et a sauveté les convoient,
8272   Ne jamais ung n'en ochiroient.
8273   Le sang d'eulx ne poeuent vëoir.
8274   Bien vous font cy pour neantRaynaud corrige en nient. sëoir.
8275   Jamaiz la ville ne prenriez
8276   Tant com telz gens les vous ariez.
8277   Faites telz gens tous cois tenir,
8278   Et nous en laissiez convenir,
8279   Qu'autant nous est de eulx tuer
8280   Comme il est d'un oiseaul plumer. »
8281   Le roy que l'Ennemy maintint,
8282   Celle bonne gent tout coy tint,
8283   Pour ce que grant pitié avoient
8284   Quant la gent ochire vëoient.
8285   Trestous arrier les fist bouter,
8286   Et a ses aultres fist donner
8287   Jumens pour monter sus, couroient
8288   Et la cité avironnoient,
8289   Pour tout courre, pour tout trachier
8290   Que nul ne se peüst muchier.
8291   Et trestous ceulx que ilz trouvoient
8292   Sans nul respit ilz ochioient.
8293   Oncques homs sur cheval n'avoit
8294   Monté, ne monter n'y savoit.
8295   Ninus, premier fist a cheval
8296   Monter, pour faire plus de mal.
8297   Et les bons plains de charité
8298   Furent tous arriere bouté.
8299   Les chevaucheurs qui ochioient
8300   La gent sy bon amy estoient.
8301   Par ceulx fu la ville arse et bruite,
8302   Et la gent mal mise et destruite.
8303   La gent destruirent et ochirent,

59

[59a]
8304   Hommes et femmes a mort mirent.
8305   Quant plus de gens ilz ochioient,
8306   Plus grant joye a leur cœur avoient.
8307   Iceste grant destructïon,
8308   Ce fut la transmigracïon
8309   Que vous trouvez en l'Euvangille.
8310   Cest[e] parolle n'est pas guille.
8311   Ceulx apella ses chevaliers.
8312   Pour eulx devint et folz et fiers :
8313   Quant ses chevaliers vit vers lui,
8314   Par grant orgoeul tant s'enhardi
8315   Que il print la grant tour Babel
8316   Par force, mais d'un gros carrel
8317   Il fu navré dedens le corps.
8318   De celle playe rechut morts.
8319   Cil Ninus premier a sa vye
8320   Si establi chevalerie.
8321   Ains n'estoit sus cheval montés
8322   Nus homs qui fu de mere nez.
8323   Aulx felons bailla les chevaulx
8324   Pour courre par mons et par vaulx,
8325   Pour gent mettre a perdicïon
8326   Et a toute confusïon.
8327   Chevaulx se peu non lors estoient,
8328   Chevauchier encor ne sçavoient.
8329   TousRaynaud supprime ce mot. alloient a piet communal,
8330   Quant Ninus monta a cheval,
8331   Et y fist monter tout a plain
8332   Ceulx qui de tous maulx furent plain,
8333   Pour tost aller, pour tost venir
8334   Et pour trestous maulx acquerir.
8335   Si tost que a cheval monterent,
8336   Tantost chevaliers se nonmerent,
8337   Et aprez de leur maistre tindrent,
8338   Car de lui trestous maulx aprindrent.
8339   Cilz enprez lui les herbrega :
8340   Et les preudhommes estranga,
[59b]
8341   Lors toilli, et a cheulx donna,
8342   Et ainsi de lui ordonna :
8343   « Different des aultres seras.
8344   Chevalier es, quant cheval as. »
8345   Des adonc aulx armes se mirent
8346   Et des la chevaliers se dirent.
8347   Ceste coustume longuement
8348   Se maintint, sachiez vraiement,
8349   Jusquez au temps, au voir enquerre,
8350   Que Trohus vault rengner sur terre,
8351   Qui monlt fu orguilleux et fiers.
8352   Icil les adouba premiers,
8353   La colee leur ordonna
8354   Et le grant orgoeul leur donna.
8355   Cil Trohus fu monlt orguilleux,
8356   Fel, despit et presumptueux.
8357   Cil fist Troye premierement,
8358   Et fonda le commencement.
8359   Par Trohus fu Troye fondee,
8360   Qui fut de si grant renommee.
8361   Or m'en retourneray arrier
8362   A Ninus, l'empereur premier,
8363   Qui rengna quasi .xl. ans.
8364   Il advint en icellui temps
8365   Que Tarés, filz Nector, rengnoit.
8366   De la lignie Sem estoit.
8367   Cil Sem fu jadis filz Noé.
8368   De Tarés furent trois filz né,
8369   Qui en Dieu ne mescrurent pas,
8370   Abras et Nector et Aras.
8371   De cellui Aras Loth fu nez.
8372   De ceste nacïon volez
8373   Bien sçavoir : la Bible lisiezRaynaud corrige en lisez..
8374   Monlt de bien trouver y porrez.
8375   Cil Abrahan fu longuement
8376   Avec sa femme sans enffant,
8377   Dont elle ot monlt le cœur marry.
[59c]
8378   Pour ce donna a son mary
8379   Congié q'une aultre femme eüst,
8380   Et queRaynaud corrige en qu'. avecques elle geüst.
8381   Abrahan par ceste maniere
8382   Jut avecques sa chamberiere,
8383   Qui avoit nom Aguasala.
8384   Ung nouvel filz y engendra
8385   Qui Ysmael fut appelés.
8386   Huit jour[s] aprez que il fu nés,
8387   Fu icil enffez circoncis,
8388   Signifïant loy des Juïfz.
8389   De cellui, selon loy divine,
8390   Furent extrait gens sarrasine.
8391   Et aprez ce, vault ly vray Dieux
8392   Que Abrahan eult ung beau fiex
8393   De sa femme, et si fu nommés
8394   Ysaac, qui monlt ot de bontés.
8395   Aprez ce vesqui Abrahans
8396   L'eage de .lxxij. ans.
8397   Mainte bonne parole dist.
8398   C'est cil qui premier autel fist.
8399   Le temps fu qu'en viellesse vint
8400   Abrahan, morir le convint.
     
8401   De cel Ysaac Jacob fu nez,
8402   Qui tant fu bon et renommez.
8403   Patriarches fu ly premiers,
8404   Quatre vings ans vesqui entiers :
8405   Mors fu et morir le convint.
8406   Aprez lui le bon Joseph vint.
8407   Ce fu cil qui fu enchartrés :
8408   A .xxx. ans en fu hors jettés.
8409   Icil vesqui assez long temps,
8410   Droit cent et quarante quatre ans.
     
8411   Aprez ce fu le bon Moÿse :
8412   Ce fu cil qui en toute guise
8413   Fu beaulx et sages et joyeulx,
8414   Et sur tous aultres gracïeulx.
[59d]
8415   La loy de Dieu monlt essaulca.
8416   Lors le quars eage conmença.
8417   Adoncques Pharaon rengnoit,
8418   Qui trestout le païs tenoit.
8419   Ou temps que Moÿses fu né,
8420   De Pharaon fu ordonné
8421   Que trestous marles qui naistroient,
8422   Que tantost decollés seroient.
8423   Siques quant Moÿse fu nez,
8424   De sa mere fu doeul menez.
8425   Quant si tresbel enffant le vit,
8426   A poy que de doeul ne s'ochist,
8427   Et dist : « Filz, qu'es tu venu querre
8428   En ceste doloureuse terre,
8429   Quant [tant] de dolour y avras
8430   Que la mort en recheveras ?
8431   Filz, il convient que t'ochïons.
8432   Ou tost a male mort soions.
8433   Ainsi l'a le roy ordonnez.
8434   Hé ! Filz, mal fuz tu oncques nez !
8435   Mais anchois voeul perdre la vye
8436   Que je mon propre enffant ochye ! »
8437   La dame a eu de Dieu advis :
8438   Tantost a ung escringnet pris
8439   Et bien ferré et bien tenant.
8440   L'enffant y couche maintenant :
8441   « Filz, dist elle, je te conmand
8442   Au treshault Roy omnipotent,
8443   Qu'il te conduise a sauveté
8444   En lieu ou tu ayes santé ! »
8445   Tresgrand doeul pere et mere firent.
8446   Tantost dedens la mer le mirent,
8447   Et la mer monlt le demena.
8448   L'onde de la mer l'enmena
8449   Travers de la mer a eslais
8450   Jusquez assez prez du palais
8451   Ou roy Pharaon demouroit.

60

[60a]
8452   Droit dessus la mer apparoit :
8453   Sa fille qui fut aulx fenestres,
8454   Qui regardoit par my les estres,
8455   Voit l'escringnet venir flotant,
8456   Que la mer venoit debatant.
8457   A regarder monlt s'estudye :
8458   « Or tost, dist elle a sa maisnie,
8459   Es vaisseaulx tost entrés soiez,
8460   A l'escrignet vous avoiez,
8461   Et quelque chose que ce soit,
8462   Aportez le moy cy endroit. »
8463   Fait fu, et lui fut apportés
8464   L'enffant qui fu dedens trouvés,
8465   Que Dieu confortoit et menoit.
8466   Dormant illecques se tenoit
8467   Envelopés en ses drappeaulx,
8468   Ne nulz enffez n'estoit tant beaulx.
8469   Quant celle l'enffant apperchut,
8470   Trestout le cœur lui en esmut,
8471   Et dist : « Dieu m'a toy envoyé.
8472   Certes tu es bien avoyé !
8473   Tresbien nourrir je te feray.
8474   Quant seras grant, par loy t'aray. »
8475   Lors fut il nourry roialment
8476   Et si ot royal vestement,
8477   Et dist a tous son filz estoit
8478   Pour la beaulté qu'en lui avoit.
8479   En cel temps et en celle terre,
8480   Mut dicencïon et grant guerre
8481   De tous les Ethïopïens
8482   Encontre les Egipcïens.
8483   Quant les Egipcïens oÿrent
8484   Les respons que leurs dieux leur firent,
8485   Lors se prindrent a repairier,
8486   Et firent ung confanonnier
8487   De Moÿse qui les guia.
8488   Par les desers les avoya.
8489   Sus Ethïopïens coururent,
[60b]
8490   Qui par Moÿse vaincus furent,
8491   Tous les destruit et les chassa
8492   Dedens la cité de Saba.
8493   Les Ethïopïens avoient
8494   Ung roy que monlt forment amoient.
8495   Une fille ce roy avoit
8496   Qui par amour Moÿse amoit.
8497   Des messages lui envoya,
8498   Et expressement luy prÿa
8499   Que, se il prendre la vouloit,
8500   Toute sa cité luy donroit.
8501   Moÿse crut ce qu'on lui dist.
8502   Ad ce s'acorda et le prist.
8503   Pharaon, dont j'ay dit devant,
8504   Lui en porta couroux monlt grant,
8505   Car myeulx amast en toute guise
8506   Que il eusist sa fille prise.
8507   Moÿse aussi rengna long temps
8508   Jusques qu'il ot quatre vings ans.
8509   Et Dieu fist de lui son mesage
8510   Pour ce qu'il fu vaillant et sage,
8511   Si com cy devant dit vous ay,
8512   Quand du tref la façon dit ay.
8513   A ses fais dire trop metroye,
8514   Se tout compter je vous vouloye.
8515   Ce fu cil qui tout clerement
8516   Prophetisa l'Advenement :
8517   Ce fu cellui qui fit l'allee
8518   Par my la Rouge Mer salee :
8519   Encores les traches y perent
8520   Comment par dedens ilz allerent
8521   Des charrettes et des chevaulx,
8522   Et par les mons et par les vaulx
8523   Si comme fut le passement.
8524   A Dieu ne pleut l'effaicement.
8525   Et puis chincquante jours aprez
[60c]
8526   Que Moÿse oultre fu passés,
8527   Et trestout le poeuple avec soy,
8528   Lui enseigna et dit la loy.
8529   De Dieu les commandemens tint,
8530   Lesquelz chinquante ans il maintint,
8531   Et leur fist congnoistre pechié
8532   Dont ilz estoient entechié.
8533   Devant, nulle loy ne tenoient,
8534   Ne de pechier ne se gardoient.
8535   La leur monstra obscurement,
8536   Non mye desclairiement,
8537   Batesme et sacremens assez,
8538   Se ilz fussent bien apenssez.
8539   Grossement le dit entendirent
8540   Et aussi grossement le firent.
8541   Desclairié leur a puis esté
8542   Et trestout le voir recité,
8543   Mais nel voeullent croire n'entendre :
8544   A leur gros voeullent toudis tendre.
8545   A ce temps n'eust osé nulz d'eulx
8546   Oster barbe, ongle ne cheveulx,
8547   Et disoient tousRaynaud supprime ce mot. communement
8548   Que ce leur vientMs. bient. naturelment
8549   Et qu'ainsi estoient venus.
8550   En cellui temps estoit Trohus,
8551   Qui celle loy pas ne crëoit,
8552   Mais Turcz et Sarrasin estoit.
8553   Cil fist Troye premierement
8554   Et fonda le commencement,
8555   Qui fut une grant chose adon<c>.
8556   De lui yssy Laomedon,
8557   Qui fu de Troye seignouris.
8558   Cil par Herculés fu ochis.
8559   Laomedon, je vous creant,
8560   Fu pere au noble roy Priant
8561   Qui fu de Troye a son temps roys.
8562   Puis fut il ochis par Gregois,
[60d]
8563   Et Hecuba, la bonne dame,
8564   Qui estoit au roy Priant femme,
8565   Mere Ector, Paris, Troÿlus
8566   Et le vassal Deÿphebus
8567   Qu'Achilés ochist devant Troye.
8568   De ceste histoire vous diroye,
8569   Mais g'y metteroyeRaynaud corrige en mettroye. trop a dire,
8570   Et pour tant vous voeulle souffire.
    LYON
8571   ― Regnard, tu m'as ramenteü,
8572   Se je l'ay tresbien concheü,
8573   Qu'en Babilone loy donna
8574   Nembroth, et si les avoya,
8575   Et leur bailla ordonnement
8576   Qui sont loix et conmandement.
8577   Encor me dis tu que Moÿse,
8578   Qui de Dieu faisoit le servise,
8579   Donna la loy et ordonna
8580   Au peuple que il emmena.
8581   Or me racompte proprement
8582   Dont loix vindrent premierement.
    REGNARD
8583   ― Sire, assez tost vous le sçarez.
8584   Nembroth, dont vous oÿ avez,
8585   Qui dedens Babilone alla,
8586   Pluiseurs commandemens donna
8587   Qui de Dieu n'estoient venus,
8588   Ne ilz ne furent pas tenus.
8589   Mais la premiere loy qui vint
8590   De Dieu, Moÿse le maintint,
8591   Et si le bailla aulx Ebrieux.
8592   Aprez, le roy Pharameüs :
8593   Par cellui, loy aulx Gregois vint.
8594   Mais Moÿse premier le tint,
8595   Merommes aulx Egipcïens
8596   Et a tous les Astinïens,
8597   Et aulx TroÿensRaynaud corrige en Troiÿens. Ligurgus,