Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

81

[81a]
11411   Lors fu Alixandre tempté,
11412   Et lui print monlt grant volenté
11413   D'aller devers Jherusalem,
11414   Dont tant de fois parlé a l'en,
11415   En Betleen et en Judee.
11416   Et la fist il corner s'allee.
11417   Sa gent y ordonne et depart,
11418   Et conmande aller celle part.
11419   Pontifex Judeorum sot,
11420   Car la nouvelle oÿe en ot,
11421   Qu'Alixandre vers lui venoit
11422   Qui toute terre conquestoit.
11423   Bien scet ne le poeult contrester,
11424   Pour ce le print fort a doubter.
11425   Chascun endroit soy le doubta
11426   Pour le nom qu'on de lui compta.
11427   Jandins, dont ycy vous devis,
11428   Fu apostolle des Juïfs.
11429   Cil gouvernoit tout en cel an
11430   Le païs de Jherusalem.
11431   Cilz au[x]Corrigé d'après A. grans maistres envoya
11432   Des Juïfs ou plus se fÿa,
11433   A eulx tous se vault conseillier.
11434   Le soir vault au Temple veillier.
11435   Leurs oroisons de bon cœur dirent,
11436   Et ce qu'ilz porent de bien firent.
11437   En cellui temps, amez n'estoient
11438   De toute la gent qui vivoient
11439   De Dieu le Pere <tout> proprement
11440   Que les Juïfz tant seullement.
11441   Ceulx maintenoit Dieu [en] sa cure
11442   De nul aultreRaynaud corrige en Ne de nul aultre. il n'avoit cure.
11443   Iceulx, quant ilz le reclamoient
11444   De cœur, de lui conseil avoient,
11445   Et y crëoient a devise
11446   Tout ce que leur ot dit Moÿse.
11447   Mais les Turcs et les Persïen,
[81b]
11448   Et tous les Macedonïen,
11449   Arrabe, TurquieRaynaud corrige en Turc. et Caldien
11450   Ne crëoient en Dieu en rien.
11451   Telz dieux crëoient com vouloient,
11452   N'en commandement n'en avoient,
11453   Et sacrifioient aulx ydolles
11454   En pluiseurs contenances folles,
11455   Et avoient dieux et dëesses,
11456   EnchanteurRaynaud corrige en enchanteurs. et enchanteresses.
11457   Et yceulx dieux, es quelz crëoient,
11458   Avec les femmes habitoient
11459   Et transfiguroient leurs corps.
11460   Tout ainsi en ouvroient lors,
11461   Lors souloient aMs. et. leurs requestes
11462   Responses malles, etRaynaud supprime ce mot. deshonnestes,
11463   Si com li Anemy vouloient.
11464   Mais les Juïfz pas n'y crëoient,
11465   Ne crëoient fors laRaynaud supprime ce mot. loy Moÿse,
11466   Et son conmand et son servise.
11467   Siques pour ce Dieu les amoit
11468   Et leurs bons desirs envoioit.
11469   Ceulx requirent a Dieu aÿe,
11470   Et il ne les oublÿa mye,
11471   Et leur fit honneur et bonté,
11472   Car une voix leur a conté :
11473   « Prenez, dist elle, aornement,
11474   Aubles, casubles, trestout blanc,
11475   Entre vous, prestres de la loy,
11476   Et ayez en Dieu vraye foy,
11477   Et vous maintenez au cœur Crist,
11478   Et ayez en vos pis escript
11479   Le nom de Thetagramaton.
11480   Ainsi en cœur le vous met on
11481   En une lame d'or escripte,
11482   La loy qui vous a esté ditte.
11483   Devant vos pis vous le mettrés.
11484   Ainsi a l'encontre en irés. »
[81c]
11485   Quant ceste advisïon leur vint,
11486   Chascun tresbien content se tint.
11487   Lors les blans vestemens vestirent.
11488   Ainsi comme fu dit le firent.
11489   Or vëez quel signifïance !
11490   Ce fu souveraine poissance
11491   Du Pere de la Deïté
11492   Qui cest œuvre leur ot dité,
11493   Vers qui nulle riens n'a pooir,
11494   Ce doibvent tous les bons sçavoir.
11495   Car Alixandre ne sa gent
11496   Ne crëoient Dieu nullement,
11497   Et n'ouvroient que d'Ennemy,
11498   Dont n'estoit pas Dieu leur amy.
11499   Mais Dieu qui tout poissant estoit
11500   En ses amis conseil mettoit.
11501   Sy leur moustra de son savoir
11502   Qu'envers lui n'eüssent pooir,
11503   Ne envers ceulx que il amoit
11504   A qui la loy donnee avoit.
11505   Quant AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. approcha
11506   Leur païs et dedens entra,
11507   Monlt fu matz et tous esperdus.
11508   Devant eulx tous est descendus,
11509   Et a genoulx les honnoura,
11510   Et le nom de Dieu aoura.
11511   Les vestemens, la noucïon
[81d]
11512   Portat il grant devocïon.
11513   Les seigneurs macedonïen,
11514   Les Arrabe et les Caldïen
11515   Leur roy et souverain seigneur
11516   Virent porter icel honneur,
11517   La reverence qu'il faisoit.
11518   Chascun merveilles en avoit.
11519   Dirent : « Empereres poissans,
11520   Nous sommes tous esbahissans
11521   Quant tu enclines ces Juïfs,
11522   Ce c'oncques mais a gens ne fis.
11523   ― Non fay, ce dist il, par ma foy,
11524   Fors le nom de Dieu que je voy :
11525   Cellui salue, cellui ayme,
11526   Cellui encline, cellui clayme.
11527   Par le nom de Dieu fus baÿs
11528   D'avoir de Perse le païs.
11529   Et en cellui nom me doptéRaynaud corrige en doptai..
11530   Quant premier a cheval montéRaynaud corrige en montai.
11531   Pour aller terre concquerir
11532   Et pour les grans honneur querir.
11533   Et si me vint ce nom devant
11534   Trois fois, sachiés certainement.
11535   Trois fois ce nom vint devant moy,
11536   Cestui propre nom que cy voy
11537   Dist me fust : « Pour ce joyRaynaud corrige en joye. aras,
11538   Par cel nom honneur acquerras.
11539   Cestui cy dois tu aourer.
11540   Par cestui porras tu durer. »
11541   Des adonc se parti de my,
11542   N'oncques puis fors cy ne le vy.
11543   Combien qu'il m'en soit souvenu,
11544   Forsques ycy ne l'ay veü. »
11545   Sa gent qui furent esmayé
11546   Par ce se tindrent apayé.
11547   Dedens Jherusalem entrerent
11548   Et monlt grant honneur lui porterent.

82

[82a]
11549   Au Temple sont a pié venu,
11550   Humblement se sont contenu.
11551   Adont Jandus aporter fist
11552   Des fais Danïel maint escript
11553   Et laRaynaud supprime ce mot. prophecie tout entiere
11554   Qui devisoit en tel maniere
11555   Le rengne de Perse seroit
11556   Destruit par ung roy qui venroit,
11557   Qui de Grece seroit meü.
11558   Quant AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. a veü,
11559   En son cœur en fut esjoïs.
11560   Lors ottroya il aulx Juïfs
11561   Que leur loy en tel point tenissent
11562   Et au contraire ne venissent.
11563   Si com leur pere ont fait devant,
11564   Ainsi le soient ilz tenant.
11565   Adont Jandus lui escrïa
11566   Et tout le poeuple qui fu la :
11567   « Empereres, nous t'honnourons,
11568   Et ensemble te requerons,
11569   Et pour Dieu te volons prïer
11570   Que tu nous voeulles ottroier
11571   Qu'en Babilonne ne paions
11572   Treü, ne riens ne leur doyons.
11573   Car nous sommes d'eulx serfz clamés,
11574   Villenez, laidis et blasmés. »
11575   Alixandre tout leur quitta.
11576   Avecques ce, a eulx dit a
11577   Ce que ilz demander voulront,
11578   Certainement ja n'y faulront.
11579   Monlt le poursieuirent Juïfs
11580   Tant que il fu en leur païs.
11581   Monlt grans dons ensemble lui firent,
11582   Et a sa volenté lui dirent.
11583   Tout treü et toute debite
11584   A leur volloir leur clama quitte.
11585   Et lors a sa voye tournee.
     
[82b]
11586   Quant concquise ot toute Judee,
11587   Rïode et toute SurieRaynaud corrige en toute la Surie.,
11588   A il trestoute subjuguie
11589   Toute la terre d'Ammarie,
11590   Le royalme d'Esclavonnie,
11591   Et en Egipte a il fondee
11592   Une cite monlt renoumee.
11593   Et, droit en cellui meismes temps
11594   Que je vous suis cy racomptans,
11595   Pluiseurs qui furent eschillié
11596   Et par povreté avillié,
11597   Qu'AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. ot le leur prins,
11598   Leur honneur osté et leur pris,
11599   Ceulx de Jadin, dont j'ay compté,
11600   Qui si mal furent demené,
11601   De leur païs furent hors mis
11602   Et essilliés tous leurs amis,
11603   Par la guerre, par l'entreprendre
11604   De l'enperëour Alixandre.
11605   Fuians <s'en> vont, myeulx ne poeuent faire,
11606   Demourer soubz l'empereur Daire,
11607   Comme chetifz et essilliés,
11608   Povres et nulz et avilliés,
11609   Et monlt piteusement crïant :
11610   « Roy, a toy venons a garant,
11611   Sur nous est venu le deluge.
11612   Se venons a toy a refuge.
11613   Ochise est la nostreMs. vostre (corrigé d'après A). maisnie,
11614   Noz peres, nos filz, no lignie,
11615   Ton païs en vilté tournés,
11616   Prins tes veilles et tes cités
11617   Par Alixandre, sache bien
11618   Que nostre païs et le tien
11619   Met a fin de desheritance,
11620   Et soubx lui met l'obeïssance,
11621   Et fait renoyer tes houmages,
11622   Et si fait monlt de grans dommages,
[82c]
11623   Et tous les jours va pourchassant
11624   Sur toy et sur toute ta gent.
11625   Mes y bon conseil, se tu scés,
11626   Ou tu y perderas assez. »
11627   Quant roy Daires a ce sceü,
11628   Monlt grant despit en a eü :
11629   « Seigneurs, dittes vous verité,
11630   Que cestui me tolt m'yreté ?
11631   Quelz homs est, et dont fut ilz nez ?
11632   Par quelz gens est il gouvernez ?
11633   Quel forme a il qui le soustient
11634   Et qui est cil qui le maintient ?
11635   Quel eage a il ? Quel vasselage ?
11636   Quel gent maine, est il fol ou sage ? »
11637   Lors celle gent lui ont compté
11638   Du fait toute la verité :
11639   « Petit est, gros et advenans,
11640   Et s'est de l'age de .xx. ans.
11641   Le pis a gros et bien fournis,
11642   Tous les menbres a bien onnis.
11643   Sur tous est aspers et legiers,
11644   Com lïon corageux et fiers.
11645   Fiere a la chiere com luppart,
11646   Plus hardy n'est nul nule part,
11647   Sur tout larges, certains en sommes,
11648   Et amé de trestous ses hommes,
11649   Gracïeulx, humbles, bien parlant,
11650   Et a tout concquerir tendant.
11651   Toutes terres bee a avoir
11652   Tant par force que par sçavoir.
11653   Le roy Phelipe fu son pere,
11654   Olinpïadés fu sa mere.
11655   Mors est Phlipe, n'en doubtez mie,
11656   Mais sa mere est encore en vie,
11657   Belle dame tout a devis
11658   De corps, de menbres et de vis.
11659   De gent maine monlt grant plenté,
[82d]
11660   Qui trestous font sa voulenté.
11661   Riens n'entreprent, tant soit fort grief,
11662   Dont il ne viengne bien a chief.
11663   Maint païs a a lui submis,
11664   Tout donne, de toutRaynaud corrige en tous. fait amis. »
11665   Et lors lui font de sa samblance
11666   Propprement une ramenbrance.
11667   Pourtraire lui firent en pierre,
11668   Pour bien adviser la maniere.
11669   Et lors Daire, selon la forme,
11670   Son engin aquise et enforme,
11671   Et glosa sus et fist gloser
11672   L'un certain, l'autre suposer.
11673   Tant com poeult, lettres en escript,
11674   Et tantost les mesages quist,
11675   Et lui manda sa voulenté,
11676   Plain de despit, d'anuy tempté,
11677   UngRaynaud corrige en En ung. epitle ou telz mos furent,
11678   Qu'Alixandre et son conseil leurent :
11679   « Daire, le roy des roiaultés,
11680   De tous rois servis et doubtés,
11681   Seignouris de trestous seigneurs,
11682   Souverain de toutes honneurs,
11683   Pareil au soleil, a la lune
11684   Et a toute clarté conmune,
11685   Estrait de trestoute noblesse,
11686   Plain de terrïenne richesse,
11687   A Alixandre, son sergant,
11688   [Sapïance, et joie a gent.]Suppléé d'après A ; Raynaud corrige en a sa gent.
11689   Il nous est dit, et je te mand,
11690   Que treslarechineusement
11691   Es allés par nos regïons,
11692   Faisant pluiseurs extorcïons,
11693   Et nos gens persans monlt mal mis,
11694   Leurs biens tollu et eulx ochis.
11695   Que pense[s] et que voeulx tu faire ?
11696   Es tu pensif a mon contraire ?
11697   Se tout le remanant du monde,

83

[83a]
11698   Si comme il tourne a la rondeRaynaud corrige en reonde.,
11699   Estoient encontre, et juroient
11700   Qu'encontre les Persans iroient,
11701   Ne leur fourferoient noiant,
11702   Et fussent pour chascun ung cent,
11703   Car les estoilles reluisans
11704   Envers nous sont obeïssans,
11705   Et aussi ciel et terre et mer
11706   Desirent monlt a nous amer,
11707   Et les oyseaulx vollans nous servent
11708   Et tous nostre grace desservent,
11709   Et trestous les poissons noans
11710   A nous si sont obeïssans,
11711   Tous s'enclinent en nos parties :
11712   Or poeulx vëoir tes grans folies !
11713   Pour ce te mans et los a faire
11714   Que retournes en ton repaire,
11715   Vers ta mere, qui t'est mestier,
11716   Et si penses de l'alaittier.
11717   Tu ne dois mener aultre vye.
11718   Tout ton corps est plain de folye
11719   Et d'enffanceRaynaud corrige en plain d'enffance. et de jonesse.
11720   Si mans ta mere que te mesche
11721   A l'escole a apprendre encore.
11722   Une pelotte t'envoye ore,
11723   A quoy tu te porras jouer,
11724   Et aulx enffans de moy loer,
11725   Et querir ton esbatement,
11726   S'en viveras plus liement,
11727   Ung chabot et une escorgie.
11728   S'y t'esbateras a la fie
11729   Par la glace et par la gellee,
11730   Et y deduiras ta pensee.
11731   Petittes boursettes t'envoye
11732   Que tu pendras a ta coroye
11733   A mettre argent pour ta despense :
11734   Mestier en avras, com je pense.
[83b]
11735   Pommes, nois acheter porras
11736   Que aulx aultres enfans donrras,
11737   Et ton ronchin porras ferrer,
11738   Quant il te plaira a esrer.
11739   Car tu n'as mye bien de quoy,
11740   Et tous les povres aidier doy.
11741   Car j'ay or et argent plenté,
11742   Tant que surmonte la clarté
11743   Des estoilles et du soleil.
11744   Rebas t'en, je le te conseil,
11745   Car j'ay pitié de ta jonesse.
11746   Et se ne fust por ma noblesse,
11747   Je t'envoiasse chevaliers
11748   Qui te remenaissent arriers,
11749   Batant de vergues bien singlans,
11750   Com larronceaul, folz et enblans,
11751   Non commeRaynaud corrige en com. filz de Phelipe roy.
11752   Folz, reva t'en, et si me croy. »
11753   Ainsi fu l'epitle mandee
11754   A Alixandre et presentee
11755   Avec le chabot et pelote
11756   Qui la signifïance note.
11757   Les mesages la arriverent,
11758   A Alixandre le baillerent.
11759   Et Alixandre sans respit
11760   Fist tantost lire cel escript
11761   Que tout l'oient ses chevaliersRaynaud corrige en si chevalier.,
11762   Qui se prindrent a merveilliersRaynaud corrige en merveillier d'après A.,
11763   Quant ilz oÿrent les parolles
11764   Qui leur senblent niches et folles.
11765   Lors Alixandre leur a dit :
11766   « Seigneurs, entendez bien ce dit,
11767   Et vous ramenbrez bien du chien
11768   Qui abaye et ne conclud rien.
11769   Autel est le conmencement
11770   Conme est faitRaynaud corrige en Comme fait d'après A. le deffinement.
11771   Non font ces parolles pour voir
[83c]
11772   Ne concluent a nul sçavoir.
11773   Siques de tout ce ne me chault. »
11774   Adoncques a parlé en ault
11775   Aulx mesages et par aÿr :
11776   « Seigneurs, il vous convient morir.
11777   A la mort vous convient aller
11778   Pour vostre mesage porter,
11779   N'en poez porter aultre gages.
11780   ― Ha, sire ! dirent les messages,
11781   Quel coulpe avons nous desservie ?
11782   Se nostre maistre dit follye,
11783   S'il a escript comme oultrageux
11784   Motz folz, despis et orguilleux,
11785   Enclos et bien seellésRaynaud corrige en et sëellés. les a.
11786   Et les nous donna et bailla.Ms. Et puis il les nous et bailla.
11787   Certainement nous ne sçavons
11788   Quel bien ne quel mal nous portons,
11789   Ne a quoy poeut estre jugié,
11790   Quant riens ne nous en a touchié.
11791   Ne sçavons se c'est droit ou tort,
11792   Ou se c'est no vye ou no mort.
11793   Ne devons prendre male part,
11794   Et bien en prendons vostre esgart.
11795   ― Seigneurs, ennuyer ne vous doit,
11796   Se je fay tout ce qu'il me loit.
11797   Comme a larron, a moy venez
11798   Et comme murdrier me tenez :
11799   Comme larron, je vous feray
11800   Et a la mort vous metteray.
11801   N'en doy de vous estre blasmés.
11802   Dittes se vous y acordés.
11803   ― Sire, voeulliez nous respitier !
11804   Encor t'arons nous bon mestier.
11805   Malvais gueredon en ariesmes,
11806   Se par ce point ochis estiesmes.
11807   Sire, repairier nous en lais.
11808   Preng bon conseil ; ainsi le fais,
[83d]
11809   Et, s'il te plait, beau sire chiers,
11810   Livres nous de tes chevaliers
11811   Seullement jusques a ung millier :
11812   Daires te rendrons prisonnier. »
11813   Alixandre dist : « Ceste voye
11814   Ne me plait, ne riens n'en donroye. »
11815   Adonc les messages quitta,
11816   Dons leur fist et les respita.
11817   Mais selon les escrips respons
11818   Leur a exposé et espons.
11819   Les mesages respons porterent
11820   Selonc ce que ilz aporterent,
11821   Et la significacïon
11822   Selon la droite intencïon :
11823   « Alixandre, de Grece rois,
11824   Sire couronné des Gregois,
11825   A Daire, roy des roiaultés,
11826   Des richesses et des beaultés,
11827   Du soleil amis et parens
11828   Et a trestous les elemens,
11829   Comme il meïsmes le descript.
11830   Je vous envoye cest escript
11831   De ce que vous mandé m'avez,
11832   Comme vous meismes le sçavez,
11833   Exposicïon de certain
11834   Que je sus vo mandement tain,
11835   Et ainsiques en advenra,
11836   Et tel fin et tel chief tenrra.
11837   Laide chose est d'ainsi escripre,
11838   […]Vers manquant ; aucun équivalent dans A.
11839   Quia tamMs. cum ; corrigé par Raynaud d'après l'Historia de preliis. lucidissimo
11840   Et magnificentissimo
11841   Imperatori<s>Corrigé d'après A. talia
11842   Debes dirigere vera,
11843   Etiam hominis talis
11844   Ut per cartam temet dicis.
11845   Parens solis et resides,
11846   In thronoMs. thuno (corrigé d'après A). mirifice es,

84

[84a]
11847   Fulgens una cum PersidisMs. perfidis (corrigé d'après A). :
11848   Memento breve quid dicis.
11849   Larron m'appelles par ton son.
11850   N'ayez ja point de souppechon,
11851   Ne il n'appartient mye a toy
11852   Que tu te doubtassez de moy
11853   Ne que tu soupechon eüsses
11854   Que ja par moy agrevé feusses.
11855   Or t'avise bien en tes fais :
11856   Je suis homs mortel com tu es.
11857   S'a moy tu viens en la bataille,
11858   Ne quier que contremant ne faille.
11859   Se tu me vains, tu aras nom
11860   Que tu a vaincu ung larron :
11861   Cum veneris mecum, pugnel.
11862   Dum vinceris, nullam laudem
11863   Secundum dictum habebis,
11864   Quia latrunculumMs. latrunculus. vincis.
11865   Et si vinco te, maximam
11866   Pro eo laudem acquiramMs. acquirem laudem..
11867   Quant j'aray vaincu en bataille
11868   Cellui qui tout le monde taille.
11869   De ton argent et de ton or
11870   Et de ton souverain tresor
11871   Que tu as, si com j'ay ouÿ,
11872   Ay je monlt le cœur esjouÿ,
11873   Et en croit nostre hardement,
11874   Car nous sçavons certainement
11875   En vain ne pour noyant n'yrons,
11876   Quant si grant tresor acquerrons
11877   En nostre povreté mondaine,
11878   Comme l'espitle le tesmoigne.
11879   Par ces tresors cherra ton nom,
11880   Et pour tout nostre le tenon,
11881   LaRaynaud supplée Car. pelote et l'escorgie
11882   Que tu m'as aussi envoÿe
11883   Pour moy jouer, pour moy esbatre,
 
[84b]
11884   ElleMs. Lescorgie. signifïe toy batre,
11885   Toy dicipliner et cachier
11886   Et tous tes hommes despechier.
11887   Tous seront cachiés par m'espee,
11888   La semblance m'en as monstree,
11889   Et toy meïsmes le premier
11890   Qui tant te fais haultain et fier.
11891   Et la pelote signifie
11892   La souveraine seignourie,
11893   S'est a sçavoir de tout le monde.
11894   Ainsi com la pelote est ronde,
11895   Seray je sire rondement
11896   Du fait dessoubz le firmamment.
11897   Et l'argent que m'as envoyé,
11898   Pour ce m'as tu bien avoyé,
11899   Car toutes richesses rengnans
11900   Seront dessoubz mes tenemans.
11901   Tout l'or et l'argent sera mien,
11902   Tu le me signifïe[s] bien. »
11903   Quant ceste epitle fu ploÿe,
11904   Si l'a aus messagiers ballye,
11905   Et trestous maulx leur pardonna,
11906   Et monlt riches dons leur donna,
11907   Et leur dit : « Allez a honneur.
11908   Portés a DairesRaynaud corrige en Daire. vo seigneur. »
     
11909   En l'intervalle de cest temps,
11910   Daire, qui fut roy des Persans,
11911   Ouÿ nouvelleRaynaud corrige en nouvelles. et reproche
11912   De ceulx d'Estrape et d'Antïoche,
11913   Ou Alixandre ot esté.
11914   A Daire otRaynaud corrige en ont. escript et mandé
11915   Que il les secoeure en brief temps,
11916   Ou jamais n'y venra a temps,
11917   Car Alixandre et ses effors
11918   Les ont de leur païs mis hors,
11919   Ne contrester ilz ne le poeuent,
11920   Mais monlt griefment de lui se doeullent,
[84c]
11921   Car de leurs villes les a mis
11922   Tous hors, et ochis leurs amis.
11923   « Et tous nous a deshiretés
11924   Cil qui de nul n'est contrestés.
11925   Car tout lui est si bien venant
11926   Que nous crëons que homs vivant
11927   De son fait le puist retarder,
11928   Tant y sache bien regarder.
11929   Selon ce queRaynaud corrige en qu'. oÿ en avons
11930   Et de son affaire sçavons.
11931   Pour ce te prïons conseil oyes
11932   Et qu'en brief temps conseillié soies,
11933   Car il ne cesse nuit ne jour
11934   A concquerre tout ton honnour. »
11935   Quant Daire cest escript oÿ,
11936   De nulle rien ne s'esjoÿ.
11937   Tantost une aultre epitle escript,
11938   Qui en ceste maniere dit :
    [EP]ITLE DU ROY ALIXANDRE [A D]AIRES
11939   « Daires, le roy des Persïens
11940   Et de tous Anthïochïens,
11941   A ceulx d'EstrapeRaynaud corrigen en Estrapes. amistiéRaynaud corrige en amisté. !
11942   Il nous a esté recité
11943   Qu'Alixandre s'est eslechiés
11944   Et par folye oultrecuidiés :
11945   En la terre d'Aise est entré
11946   Sans mon sceü et sans mon gré.
11947   Sy mands sur quancquez chascun tient
11948   Que, s'Alixandre plus y vient,
11949   Que le prenez et le lÿez.
11950   Et gardés que ne l'ochïez,
11951   Mais que de verges soit batu,
11952   Et a sa mere soit rendu
11953   Et tramis par mon mandement.
11954   Et lui dittes que je lui mand
11955   Qu'elle le batte et le chastoye
11956   Et avec les enffans l'envoye.
11957   Se il revient, il sera tant
[84d]
11958   Batu de verges jusque au sang
11959   Qu'il ne sera jamais semaine
11960   Ne nul jour qu'il ne l'en souviengne. »
11961   Ceste lettre ont bien receüe
11962   Et bien auÿe et bien leüe.
11963   Tous se tindrent mal apaié,
11964   Et monlt en furent esmayé,
11965   Et dire : « Mal l'a congneü.
11966   EncoresRaynaud corrige en Encor. n'a de ses jeux sceü. »
11967   Pour ceste epitle lui tramirent
11968   Une aultre ou ainsi lui direntRaynaud corrige en il lui dirent.,
11969   Com ceulx qui monlt furent irié
11970   Et par Alixandre empirié :
11971   « Le Prince d'Anthïochïens,
11972   Gouverneur des Arrabïens,
11973   A l'empereur Daire, bonté !
11974   Sache ta Souveraineté
11975   Que cil que as enffant nommé,
11976   Fol et simple et mal ordonné,
11977   Est Alixandre le Majour,
11978   Qui vos païs et vos honnours
11979   Vous tolt et oste et a osté,
11980   Ne plus ne lui a contresté.
11981   De vos cités vous a mis hors,
11982   Vos chevalliers et hommes mors,
11983   Abatues a vos fortresses,
11984   Prins vos garnissons et richesses,
11985   Et tout gasté vostre païs,
11986   Et les habitans a mort mis.
11987   Et de par lui y a mis gent.
11988   Pour vous on n'y feroit noyent.
11989   Tout par tout est ramenteüs,
11990   Vous n'y estes mais congneüs.
11991   Qui de par vous s'i clameroit,
11992   A male paine s'en yroit.
11993   Puis que contrester ne poez,
11994   De par nous cest epitle oyez.
11995   Demourer nous convient soubz luy,

85

[85a]
11996   Qui qui en ait bel ou anuy.
11997   Et si vous volons encor dire
11998   Que il a ja concquise Thire,
11999   Suese, Mahon, <et>Raynaud laisse le vers hypermétrique. Portingal,
12000   Tout païs amont et aval.
12001   Toutes terres va comprenant,
12002   Nul n'est encontre lui tenant.
12003   Et toute la gent de la terre
12004   N'y remaint noyent a concquerre,
12005   Cité, ne païs, ne manoir.
12006   Que il n'ait tout a son vouloir.
12007   Jherusalem, Romme et Judee
12008   E[s]t desja toute a lui tournee.
12009   Faites tost vo pouoir venir
12010   Pour vostre païs maintenir,
12011   Car sachiés que il est temptés
12012   De soustenir ses volentés. »
12013   Ceste epitle lui fut escripte
12014   Et oyans tous leüe et dite,
12015   Mais ainçois qu'elle fut leüe,
12016   A il aultre nouvelle eüe.
12017   Veez ent le moyen et la fin,
12018   Ainsi est escript ou latin :
12019   « CalcusRaynaud corrige en Calus., Cathera, MeticusRaynaud corrige en Medicus.,
12020   Super flumina GraticusRaynaud corrige en Granicus.,
12021   Et environ tout le païs
12022   Tout a Alixandre concquis. »
12023   Si tost que DaireRaynaud corrige en Daires. a sceüe
12024   Ceste nouvelle et entendue,
12025   Monlt en fu dollent et irié.
12026   Encore n'estoient repairié
12027   Les messages que il avoit
12028   Envoié, ne riens n'en sçavoit.
12029   Mais en l'intervalle du temps,
12030   Lui paradvindrent ces [com]tempsCorrigé d'après A..
12031   Et pour ce fist encore Daire
 
[85b]
12032   Nouvelle epitle escripre et faire,
12033   Bien sëellee et bien loyeeMs. loyer (corrigé d'après A).
12034   Qu'a Alixandre a envoyee
12035   Sur le fait des Arrabïens,
12036   Aussi des Anthïochïens.
12037   Lettres lui envoya escriptes
12038   Qui en tel maniere sont dittes :
    EPITLE DU ROY DAIR[E] A ALIXAND[RE]
12039   « Daire, le roy des royaultés,
12040   De toutes souverainetés,
12041   Sire de tous seignourissans,
12042   Socïable aulx ellemensRaynaud corrige en aulx quatre ellemens.,
12043   Aulx estoilles et a la lune
12044   Et a toute clarté conmune,
12045   Et sire de trestoute terre
12046   Que homs poeut ne trouver ne querre,
12047   Au larron Alixandre faulx,
12048   Qui par mes mons et par mes vaulx,
12049   Vas comme lerres rapinantMs. tappinant (corrigé d'après A).,
12050   Et toute bonté deffinant.
12051   Comme lerres qui emblé as
12052   Avecques larrons ou tu vas,
12053   Acompagnié de compagnons
12054   Pieurs que dire ne daignons,
12055   Tu me vas mon avoir emblant,
12056   Mes cités, mon paÿs troublant.
12057   Ma gent ochis et donneRaynaud corrige en donnes. paines,
12058   Toy et les tiens qu'avec toy maines.
12059   Ne sçay qui ce t'a au cœur mis :
12060   Saches qu'il n'est pas tes amis,
12061   Mais te fera de male mort
12062   Morir, sans toy point faire tort.
12063   Je voeul que tu saches de voir :
12064   Tant com le soleil a pouoir,
12065   Est mon nom prisié et doubté,
12066   Et Persïens et leur bonté.
12067   Trestout le mondeRaynaud corrige en Trestous li mondes. est a Daire,
12068   Enclin a sa volenté faire.
[85c]
12069   Se bien me vouloye pener,
12070   Les poissons qui vont par la mer
12071   Et les oiseaulx volans pour voir
12072   Oroient tous a mon vouloir.
12073   Voire certes les bestes mues
12074   Sont a nous subgettes tenues.
12075   Et si poeuls bien mon poeuple esmer
12076   A la gravelle de la mer.
12077   Autant de gens a moy venront
12078   Que des estoilles au ciel sont.
12079   Conment donc es tu si oultrés
12080   Que en mon païs es entrés
12081   Es grans fluns et es grans montainges,
12082   Qui de ma poissance sont plaines ?
12083   Tu vas comme lerres puant,
12084   Par toutes mes terres fuiant,
12085   Ce que tu poeuls haper et touldre.
12086   Tu t'en vas sans nulle riens souldre.
12087   Pour ce a toy conseil donnons,
12088   Et sur le hart nous te mandons
12089   Que tu, ceste epitle leüe
12090   Et tantost que l'aras sceüe,
12091   Que t'en revoises maintenant,
12092   Par ce que tu as prins rendant,
12093   Et viengs amender le meffait
12094   Que tu as en mon paÿs fait,
12095   Et t'en més comme sage et gent
12096   En l'esgart de toute ma gent.
12097   Et, se ce ne fais, je te dy,
12098   J'envoyeray ma gent sur ty,
12099   Ne ja tant ne sçaras fuïr
12100   Que ne te face a moy venir
12101   Et a moy par force amener
12102   Pour toy droit jugement donner. »
12103   Ainssi fu ceste epitle escripte
12104   Et devant Alixandre lite
12105   De trestout le mandement Daire.
[85d]
12106   Il n'en fait fors que son ris faire
12107   Et tient a follye et enffance,
12108   Et tousjours a acquerir pensse.
12109   Tout droit a Aise la Menour
12110   Ala et en rechupt l'honnour,
12111   Ne contre lui nul po[o]ir n'orent,
12112   Ne contredire ne le porent.
12113   Si ot il grant rebellïon
12114   Et moult tresgrant ochisïon.
12115   Et ot il monlt de sages hommes,
12116   Bons philozophes et preudhommes.
12117   DiomedesRaynaud corrige en Diogenes. avec lui fu,
12118   Qui fut plain de monlt grant vertu.
12119   Avecques lui le sage Omer,
12120   Qui monlt bien faisoit a amer :
12121   Meilleur conseil ne poeut avoir,
12122   Nulz homs tant eusist grant [s]avoirCorrigé d'après A..
12123   En la fin fut il bien sceü
12124   Quel conseil il avoit eü.
     
12125   Endementiers que les messages
12126   S'en allerent en leurs voyages
12127   D'Alixandre qui vont a Daire
12128   Pour le premier message faire,
12129   Qui portent signiffïement
12130   A Daire de son mandement,
12131   Travaillerent et nuit et jour,
12132   N'espargnent paine ne doulour.
12133   En cest an la s'i estora
12134   La cité de Transigora.
12135   Car Transigora si le fist.
12136   Pour cellui nom on lui meïst.
12137   Mais pas sors il lui fut compté
12138   Comment il ot celle cité.
12139   Transigora en fut iriés
12140   Et monlt mallement empiriés.
12141   Mais incontinent dit luy a :
12142   « Entens a moy, Transsigora.

86

[86a]
12143   Tes hoirs perdront ceste cité
12144   Et trestoute la dignité,
12145   Et par Alixandre yert concquise
12146   Et dessoubz sa poissance mise. »
12147   Ainssi lui en fist le devis.
12148   Mais aussi tost qu'il l'eust concquis,
12149   D'illec s'en alla a Athaines,
12150   Ou il souffrist monlt de grans paines
12151   Avant que la cité eüst
12152   Ne qu'oncques sires il en fust.
12153   De monlt grans coups y fust hurtéRaynaud corrige en hurtés.
12154   Et souffry de grans duretéRaynaud corrige en duretés..
12155   Monlt y eult d'alliennemens
12156   Et de crueulx rebellemens,
12157   Et plus de paine y a eüe,
12158   Plus de sa gent morte et perdue
12159   Qu'en tous les lieux ou a esté
12160   Ne souffrit le quart de durté.
12161   Mais en la fin dedens entra,
12162   Et tout par armes les oultra.
12163   Mais avant en mer descendy.
12164   La leurs nefz brisa et fendy,
12165   Fossés emply, les murs brisa.
12166   Oncques de riens ne les prisa
12167   Pour priere ne pour reclaim
12168   Que tous ne les meïst a plain.
12169   Fossés et portes abati,
12170   Tant fist que trestous les mati.
12171   La gent ochist a grant meschief
12172   Avant qu'il en venist a chief.
12173   Sires en fust, de lui le tindrent,
12174   Ainssiques a ceste fin vindrent.
     
12175   D'illec a Bride s'en alla.
12176   Par tout le païs s'avalla.
12177   Malgré eulx tous sires s'en fist,
12178   Mais a maint grant travail y sist,
12179   Car les cités le contredirent
[86b]
12180   Et de maints durs assaulx lui firent.
12181   Plus de vingt fois en champ en furent
12182   Et en firent du myeulx qu'ilz peurent.
12183   Mais oncques tant ne porent faire
12184   Que trestous ne les fesist taire.
12185   Quant ilz ne peurent plus durer,
12186   Par faintise vaulrent jurer
12187   Que ce que fait ilz en avoient
12188   Contre DairesRaynaud corrige en Daire. faire cuidoient :
12189   « Le nostre a tollu, nos gens mors,
12190   Tousjours nous a fait pluseurs tors.
12191   Or pensiesmes que ce fust Daire
12192   Qui encor nous vaulsist mal faire.
12193   Se vous eusiemes congneü,
12194   Ja ne nous fusiemes meü.
12195   Si vous plaist, vostre grace arons
12196   Par si que vos hommes serons. »
12197   Par tel maniere faintement
12198   Ont ilz fait leur acordement.
12199   Et leur cité ilz lui rendirent,
12200   Et par ainsi seigneur l'en firrent.
12201   Sa gent y mist et ordonna.
12202   Puis l'ost vers Satrape mena,
12203   Une cité de grant affaire
12204   Et ou il ot assez affaire.
12205   La y ot il maint cop donné
12206   Ains qu'ilz fussent par lui maté.
12207   Et quant plus contrester ne porent,
12208   Adonc du rendre conseil orent.
12209   Saufves leurs vyes se rendirent.
12210   Tous ensemble hommage lui firent
12211   Et firent a lui serement.
12212   Lors sceut Daire certainement
12213   Qu'Alixandre ot Satrape prise
12214   Et la gent destruitte et ochise
12215   De la cité qui sienne estoit,
12216   Dont cil au dehors le mettoit.
     
[86c]
12217   Et lors les mesages revindrent,
12218   Qui compte des nouvelles tindrent
12219   Qu'AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. y ot tramis.
12220   L'escript lui ont en la main mis.
12221   Or poeut voir le signifiement
12222   Qui est fait sur son mandement.
12223   Quant Daires ouÿ la nouvelle,
12224   Doeul et couroux lui renouvelle.
12225   Son conseil et ses amis mande,
12226   Et a ces subgets il coumande.
12227   Son conseil vint ; adont leur compte
12228   Qu'Alixandre lui fait grant honte.
12229   Ou millieu de son conseil sist
12230   Et la nouvelle si leur dist.
12231   Et ou millieu fu sa chaiere,
12232   Tous li poeupleRaynaud corrige en poeuples. entour lui yere,
12233   A eulx disans les entreprinses
12234   Qu'Alixandre a contre lui prinses
12235   Et par tout les va concquerant,
12236   S'honneur, son pays acquerant,
12237   Le conseil bien le conforta.
12238   En la fin bien lui enorta
12239   Qu'il semonne ses gens de guerre
12240   Pour sauver s'honneur et sa terre.
12241   Par son paÿs ses gens semont,
[86d]
12242   Tout par tout, aval et amont,
12243   Par pluiseurs diverses contrees
12244   Qui se sont bien a lui monstrees.
12245   Monlt les crut et monlt les ama
12246   Daire qui bataille doubta,
12247   Et monlt redoubte et redoubtoit
12248   Qu'en bataille vaincu ne soit.
12249   Car sortir fit par ses affins
12250   Quelle yert de sa guerre les finsRaynaud corrige en la fins d'après A..
12251   Adés les sors contrairesRaynaud corrige en li sort contraire d'après A. estoient,
12252   Tousjours au dessoubz le mettoient.
12253   Adés lui sont les sorsRaynaud corrige en li sort d'après A. contraire,
12254   Pour ce envis poeult bataille faire,
12255   Mais touttesvoyes pour sçavoir
12256   Et pour bien faire son debvoir,
12257   Fist il sa gent tout assembler,
12258   Et puis aprez les fist nombbrer :
12259   A six cent mille les prisa
12260   Cil qui tresbien les advisa,
12261   Qu'a pié, qu'en nefsMs. navire. et a cheval.
12262   Tous furent plain et mont et val.
     
12263   Quant Alixandre l'ot sceü,
12264   Lors revault faire son deü.
12265   Toute sa gent manda et quist
12266   Des siens et de ceulx qu'il acquist.
12267   A lui vindrent apareillié.
12268   Trente mille furent a pié,
12269   Quatre mille et chincq cens comptés
12270   Qui a cheval furent montés,
12271   Que chevaliers, que bon sergens.
12272   Plus n'ot Alixandre de gens.
     
12273   En l'intervalle de cest temps
12274   Qu'Alixandre mandoit ses gens,
12275   Lui aport'an unes nouvelles
12276   Qui point ne lui semblerent beles,
12277   Car sa mere malade estoit
12278   Et prez de la mort se mettoit.

87

[87a]
12279   De ce fu dollent et iriés :
12280   Incontinent s'est atiriés.
12281   Sa gent laissa a gouverner
12282   A ceulx que il deust plus aymer
12283   Jusquez que il puist revenir.
12284   Atant se vault d'illec partir,
12285   Et de nuit et de jour ne fine
12286   Jusqu'en Macedone ne fine.
12287   Sa mere trouva en santé
12288   Qui monlt malade avoit esté.
12289   De ce ot il joye et baudour.
12290   Assez tost se mist au retour.
12291   Alixandre point ne varie.
12292   Quant trouva sa mere garie,
12293   Son oirre d'aller atourna,
12294   Droit a sa gent s'en retourna
12295   Qui monlt tresvolentiers le virent
12296   Et grant geste a son venir firent.
12297   Ung soir aprez ce qu'il revint,
12298   En son dormant il lui advint,
12299   Pour acquester honneur et pris,
12300   Qu'il passast le flun de Tigris,
12301   Tout seul, sans nulle compagnie,
12302   S'allast vëoir Daire et sa vye.
12303   Estranges vestemens preïst,
12304   Ja congnoistre ne se feïst
12305   Jusques il ot esté vers Daire.
     
12306   Pour myeulx congnoistre son affaire.
12307   Alixandre monlt se fÿa
12308   Ou dieu Amon, qu'il l'affïa
12309   Que trestoutRaynaud corrige en tout. hardiement allast
12310   Contre Daire et son ost menast.
12311   Et il lui promettoit pour vray
12312   Que victore aroit sans delay
12313   Et lui aideroit a concquerre
12314   Ses gens et trestoute sa terre,
 
[87b]
12315   Car tous les desconfortera,
12316   Et les siens tous exsaulcera.
12317   Alixandre grant joye fist
12318   De ce que Amon lui ot dit.
12319   En ceste sceuretéRaynaud corrige en sceürté. le tint,
12320   Et pour ce contre Daire vint.
12321   Et pour ycelle sceür[t]é,
12322   Se sont les otz entrehurté.
12323   De toute pars, de toute allee
12324   Est commencie la merlee.
12325   Monlt y ot gens mors de deux pars,
12326   Monlt fut horrible ly essars.
12327   Bien y ot des deux pars six mille
12328   C'oncques puis ne vindrent a ville.
12329   Mors furent, plus n'en porent faire,
12330   Et tous de la compagnieRaynaud corrige en maignie d'après A. Daire.
12331   Et d'aultre part bien trois milliers
12332   Et .xxiiij.Lire ‘vint et quatre'. chevaliers,
12333   Qui de la gent Alixandre yerent,
12334   Qui tous mors ou champ demourerent.
12335   Alixandre n'y gaigna guaire,
12336   Car lui convint la vuide faire.
12337   A cel premier assault advint
12338   Qu'Alixandre la fuite tint.
12339   Alixandre fut courouchié,
12340   Mat et dollent et hontoyé.
12341   Plus tost qu'il pot s'en va fuiant,
12342   La gent Daire l'alla sieuant,
12343   Qui le meilleur en ont porté,
12344   Dont ilz sont monlt reconforté
12345   De ce que ilz orent gaagnié.
12346   Monlt en furent joyant et lié.
12347   Alixandre fu monlt submis.
12348   Par tout a mandé ses amis
12349   En quelque lieu qu'il les savoit.
12350   Prïer et mander les faisoit.
[87c]
12351   N'en remaint ung a enorter,
12352   Pour tant qu'il puist armes porter.
12353   Le prince d'Estrape manda,
12354   Avecques ceulx qu'avec lui a.
12355   De Capadoce et de Surie,
12356   De Sezille et Pellagenie
12357   Et de Grece qui est sa terre,
12358   Manda il tous les barons querreMs. guerre..
12359   Soixante quatre mille furent
12360   Quant trestous ensemble s'esmurent.
12361   Endementiers qu'il assembloit
12362   Et sa gent lez lui aünoit,
12363   Son dieu en dormant a lui vint,
12364   Et telz parolles a lui tint :
12365   « Alixandre, orRaynaud corrige en ore. ne te faingnes.
12366   Va t'ent au chemin des montaignez,
12367   Par ou Daire pense a esrer,
12368   Car il te pense a ensserrer,
12369   Que tu ne puisses issir hors.
12370   La seroies tu prins et mors,
12371   Jamais nul jour tu n'en istroies.
12372   Prins seroies, et la morroies. »
     
12373   Quant Alixandre l'entendi,
12374   Tantost a cheminer tendi,
12375   Et trespassa et bourcz et villes.
12376   Ce jour esra soixante milles.
12377   Le chemin prindrent et saisirent,
12378   Et de par eulx gardes y mirent.
12379   Sergans y mirent pour tenir,
12380   Que nul ne puist par la venir
12381   Qu'encontre au passage ne truist,
12382   Ne nul d'aller n'issir n'enRaynaud édite nen. puist.
12383   Trestoute Tarse y ont concquise
12384   Et a leur volenté submise.
12385   Alixandre fu monlt lassé
12386   Par le grant chemin qu'ot passé.
12387   Monlt fu chaut et monlt fu boulans.
[87d]
12388   Du grant traveil fu tressuans.
12389   En Tarse une riviere avoit
12390   Qui monlt clere et monlt froide estoit.
12391   Alixandre se baigna ens,
12392   Dont il fu puis mal et dollens.
12393   Mais maladie ne vient mye
12394   Si tost que on fait la folye.
12395   Arrier a sa gent a tourné,
12396   Trestout son ost a atourné,
12397   Et a semillié son affaire
12398   Pour combatre a l'encontre Daire.
     
12399   Quant Daires a sceueRaynaud corrige en sceü. l'emprinse
12400   Que Alixandre ot Tarse prinse
12401   Et des montaignes ot le pas,
12402   Sachiez de voir, ne lui pleut pas.
12403   Dont jura qu'il yra sans faille
12404   Sur lui a seconde bataille,
12405   Qu'a la premiere l'a matté.
12406   Pour ce son ost a assemblé,
12407   Grand cantité de chevalliers,
12408   De pietons et d'arbalestriers.
12409   Bien jusques six cens mil estoient
12410   Qui avecques DairesRaynaud corrige en Daire. venoient,
12411   Appareilliés de bataillier
12412   Et de ferir et de maillier.
12413   Alixandre sa gent rassamble.

88

[88a]
12414   Mais il les ot tous mis ensemble.
12415   Sur ung bault perront est monté,
12416   Doucement les a confforté :
12417   « Seigneurs, dist ils, or entendez
12418   Vous tous qui aulx honneurz tendez
12419   Nous sommes de longtaine terre,
12420   Tous sommes honneur venus querre.
12421   Si vous pry que ne nous faignons.
12422   Et s'il advient que nous gaignons,
12423   Ja ung denier je n'en tendray :
12424   A vous tous le doing et douray. »
12425   Aprez ces motz en l'ost se mirent,
12426   Pis qu'ilz porent l'un l'autre firent
 
[88b]
12427   De ferir, de traire et lanchier
12428   Et de l'un l'autre despechier.
12429   Jusques au midi ne cesserent,
12430   Mais de puis monlt fors se lasserent.
12431   Adonc vit appertement Daire
12432   Que sur sa gent tourne contraire.
12433   Les pluseurs voit aller a mal,
12434   Tant a pié comme de cheval.
12435   La bataille leur fu contraire,
12436   Meïsmes a la femme Daire,
12437   Sa mere, sa fille, sa sœur
12438   (Bien lui doit faire mal le cœur).
12439   A dix mille hommes furent gardees,
12440   Malgré eulx furent enmenees.
12441   Desbaretés ilz furent tous,
12442   Tous ceulx de Daire fuie[nt] tous.
12443   Daires aussi s'en est fuï
12444   Qui de ses privés fu sieui.
12445   Alixandre les fist sieuir.
12446   Cil morut qui ne pot fuïr.
12447   Tous s'en fuient desbaretés.
12448   Monlt forment se sont regretés.
12449   L'un s'en va batant, l'autre pleure.
12450   Et mauldient le jour et l'heure
12451   C'oncques a la bataille vindrent,
12452   Ne oncques vers Daire se tindrent.
12453   Ly ung regrette ses amis
12454   Qui mors sont en my le champ mis.
12455   L'autre crÿeMs. trye. piteusement
12456   Pour la grant doleur que il sent.
12457   L'autre ramentoeut son avoir.
12458   Chascun s'en va sans riens avoir,
12459   Comme povres et indigens.
12460   Quarante mil[le] Persïens,
12461   Ilz furent destruit en ce val,
12462   Tant de pié comme de cheval.
12463   Des gens Alixandre morurent
[88c]
12464   Cent et dix, ne plus mors n'en furent.
12465   De ce fut monlt grande merveille.
12466   Oncques nul ne vit la pareille.
12467   Alixandre l'eschiet a pris.
12468   Nul ne sçaroit dire le pris
12469   Ne l'avoir qu'il y a gaignié
12470   De ceulx qui furent mehaignié,
12471   Vivres et chevaulx et armures,
12472   Draps, pavillons, [or]Suppléé d'après A. et vestures.
12473   Tout fist Alixandre venir.
12474   Tout donna sans riens retenir.
12475   Ses gens les dames lui menerent,
12476   Qui a grant meschief de cœur y[e]rent.
12477   Alixandre les conforta,
12478   Et a toute sa gent charga,
12479   Et sur leurs corps et sur leurz ames,
12480   Que bien serviesRaynaud corrige en Que servies. soient les dames,
12481   Honnourees, servies soient.Raynaud corrige en Et que bien honnourees soient.
12482   Et quancques demanderont ayentRaynaud corrige en soient d'après A..
12483   Quant AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. ot concquis
12484   Persïens, et l'avoir acquis,
12485   Lettres fist escripre et seeller,
12486   Et quist mesage pour aller
12487   En longtains lieux qu'il ot acquis,
12488   Par my Perse qu'il ot concquis.
12489   Les epitles en firent tieulx :
    EPITLE D'ALIXANDRE AULX LIBIENS
12490   « Alixandre, le roy des Grieulx,
12491   De Macedone, filz Phelipe,
12492   A ceulx du royalme de Libe
12493   Et a toute la baronnie,
12494   Et aulx habitans de Surie,
12495   De Capadoce et de Sezille,
12496   Et aulx terrïens de Sebille,
12497   D'ArrabeRaynaud corrige en Arrabie. et de Panphanie,
12498   A ceulx de la Haulte Hermenie,
12499   Joye, paix soit avec vous tous !
12500   Nous mandons a chascun de vous.
[88d]
12501   A tous les seigneurs proprement,
12502   Sans point faire delaiement
12503   Qu'ilz facent les dieux honnourer
12504   Et de tout le poeuple aourer,
12505   Gracïer et rendre memore
12506   De l'honneur et de la victore
12507   Qu'ilz ont donné moy et aulx miens
12508   D'avoir concquis les Persïens,
12509   Et tous concquis nos ennemis,
12510   Et le païs de Perse acquis.
12511   Avecques ce nous vous mandons
12512   Et par priere conmandons
12513   Du faire diligence ayez,
12514   Mil peaulx d'asnes nous envoiez
12515   Et de bon cuir mil vestemens,
12516   Des plus fors et des plus tenans
12517   Que trouverez en Capadoce.
12518   Envoiez les vers Anthïoche
12519   Pour nostre queste recouvrer,
12520   Car cy n'en poons nulz trouver. »
     
12521   Endementiers que la estoit,
12522   Et son ost reposer faisoit,
12523   Une grantRaynaud supprime ce mot. maladie l'a prins,
12524   Dont il fut forment entreprins.
12525   Macedonïens s'esbahirent
12526   Et entre eulx monlt grant doleur firent.
12527   Dient : « Las ! que porrons nous faire,
12528   Se ceste nouvelle scet Daire ?
12529   Nulle riens ne nous poeut garir
12530   Que tous ne nous face morir. »
12531   Lors furent les fusicïens
12532   Mandés et les bons surgïens.
12533   Devant Alixandre en allerent.
12534   Tous ensemble a conseil parlerent,
12535   Mais n'y ot nul qui congneüst
12536   Comment jamais santé eüst,
12537   Ne dont cil mal lui est creüs,

89

[89a]
12538   Lors est ung jone homme venus,
12539   Qui d'Europe naïfs estoit,
12540   Et en lui monlt grant sens avoit.
12541   PhilipeRaynaud corrige en Phlipe. cil clerc avoit a nom.
12542   Monlt estoit loial et preudom,
12543   Et monlt fu pour sage tenus.
12544   A Alixandre estRaynaud corrige en est il. venus :
12545   « Sire, dist il, je te dourray
12546   Tel poison dont te gariray,
12547   Et en seras en santé mis.
12548   Et scés tu ou tu as ce pris ?
12549   En la riviere ou te baignas.
12550   En Tarse ou tu nous menasRaynaud corrige en emmenas.,
12551   Qui monlt fu froide a grant merveille.
12552   De froideur n'est pas la pareille.
12553   Et quoy que on sortisse ou die,
12554   La preïns tu ta maladie.
12555   Pour ce as tel froit par mainte heure,
12556   Dont cel mal te coeurt orez sceure.
12557   Mais toutteffois t'en purgeray,
12558   Et briefment je t'en saulveray.
12559   ― Maistre, dist il, je vous en croy,
12560   Et de moy garir je vous proy. »
12561   En cel point le renom couroit
12562   Que Alixandre se moroit.
12563   En Hermenie ot ung seigneur,
12564   Qui fu de monlt haultiesme honneur.
12565   Icil Alixandre haioit
12566   Et a ochire le be<o>oit,
12567   Car encouvencié lui ot Daire,
12568   S'il pooit ceste chose faire,
12569   Que sa fille il lui dourroitRaynaud corrige en doneroit.,
12570   Et grant partieRaynaud corrige en grande part. du sien aroit.
12571   Parmenon, ainsi fu nommé,
12572   Ung jour fu a PhelipeRaynaud corrige en Phlipe. acosté.
12573   Si lui dist : « PhilipeRaynaud corrige en Phlipe., beaux amis,
12574   Je voy qu'Alixandre s'est mis
[89b]
12575   Du tout en ton gouvernement.
12576   Se tu voeulx ouvrer sagement,
12577   De par moy tel loer aras
12578   Que tu demander me saras.
12579   Se tu le voeulx enpoisonner,
12580   Je te feray tel don donner,
12581   Mais que il ne soit recité,
12582   Qui vauldra myeulx d'une cité. »
12583   Philipe riens ne respondy,
12584   Car cest malice ne tendy.
12585   Parmenon vit qu'il gariroit
12586   Et ce qu'a dit il rediroit,
12587   Par quoy mort en porroit avoir,
12588   S'Alixandre en sçavoit le voir.
12589   Dont fist unes lettres escripre
12590   Et en ces lettres print a dire :
12591   « Treshault emperëour poissant
12592   Qui sur tous es seignourissant
12593   Et cremu de trestoute gent,
12594   Parmenon, le vostre sergent,
12595   Honneur, amistié et santé !
12596   A toutes heures suis tempté
12597   De vostre santé acquerir
12598   Et de vo deshonneur perir,
12599   Je, qui voeul faire mon devoir
12600   Et pour vostre santé avoir,
12601   Vous voeul ceste parole dire :
12602   Gardez vous de PhilipeRaynaud corrige en Phlipe. le mire,
12603   Qu'il vous fera a la mort traire,
12604   Car en couvenent l'a a Daire. »
12605   Ainsi que ceste lettre vint,
12606   Alixandre en sa main le tint.
12607   Philipe devant lui estoit
12608   Qui en grant paine se mettoit
12609   Que il pensistRaynaud corrige en pensast. le roy garir,
12610   Sur esperance de morir.
12611   La medecine en sa main tint.
[89c]
12612   Telle parole au roy maintint :
12613   « Sire, buvés hardiement.
12614   Je vous prometz certainement
12615   Que tantost que beu vous l'arés,
12616   Dedens brief temps garis serés. »
12617   Alixandre qui bien sçavoit
12618   Ce que cil mandé lui avoit,
12619   Ne ne l'avoit point congneü,
12620   Jusques ad ce qu'il l'ot beü,
12621   Et si tost comme beü a,
12622   Celles lettres il lui bailla,
12623   Que Parmenon lui ot escript.
12624   Quant Philipe la lettre vit,
12625   Si s'escrïa : « Roy souverain,
12626   Pour Dieu, te pry a jointe main
12627   Que Parmenon par deça viengne,
12628   Et qui bien sara, si se tiengne. »
12629   Alixandre l'envoya querre
12630   Droit en Hermenie sa terre.
12631   Dedens dix jours y est venus.
12632   Devant l'empereur s'est tenus,
12633   Qui tous fu sanés et garis,
12634   Et de lui ostés le perilz.
12635   Tous deux furent a l'assamblee,
12636   La fu ceste lettre monstree.
12637   Chascun en dit du myeulx qu'il pot.
12638   Quant le roy la verité sot
12639   Qui monlt envis se pot celer,
12640   Tost fist Parmenon decoler.
     
12641   Lors Alixandre s'en party,
12642   Par Hermenie reverty.
12643   La fut une nef arrivee
12644   Plaine de gent tresbien armee.
12645   Le sires monlt poissant estoit
12646   Et monlt grant gent o lui avoit.
12647   A cellui Daire ung couvent fist
12648   Que se il Alixandre ochist,
[89d]
12649   Sa fille lui devoit donner
12650   Et monlt grant terre a gouverner.
12651   Cil lui vault tenir convenent
12652   Et lui faire tout son tallent.
12653   Armes ot prinsez toutes telz
12654   Qu'avoient les chevaliers grecz :
12655   Samblant aulx Gregois fu armés.
12656   De la nef issit aprestés,
12657   Avec sa gent toute avoÿe
12658   D'Alixandre faire envaÿe,
12659   Car faussement armés estoient
12660   Des armes que Gregois portoient.
12661   Quant Alixandre vit ce vice,
12662   Point ne s'avisa du malice.
12663   Avecquez eulx si s'est bouté,
12664   Car il ne les a point doubté
12665   Pour les armes qui le dechoivent.
12666   Et ceulx sont qui tuer le doivent.
12667   Lors cil de son glaive acheré
12668   Lui a ung tresgrant coup donné
12669   Et toute sa force y a mis.
12670   S'armé ne feust, il feust ochis.
12671   Mais ne l'ochist, qu'il n'a peü.
12672   Et quant ses gens si l'ont veü,
12673   Prins fu par force et monlt penés,
12674   Devant Alixandre menés,
12675   Tout desarmé devant son vis.
12676   Alixandre lui dist : « Amis,
12677   Pour quoy as tu ainsi ouvré,
12678   Qui de noz armes t'es paré,
12679   Et venir en ma conpagnie,
12680   Et puis me voeulx tollir la vye ?
12681   Avec moy amené t'avoye.
12682   Comment as tu pensé tel voye ?
12683   ― De vos gens ne suis, ains homs Daire.
12684   Et vieng cy pour son voloir faire,
12685   Et, pour voir, [je] sa fille eüsse,

90

[90a]
12686   Se je ochire te peüsse,
12687   Et fusse son bon amy chier !
12688   Misericorde te requier ! »
12689   Dist Alixandre : « Je l'ottroy.
12690   Va t'en, de mal faire recroy. »
12691   Adonc maintenant cil s'en tourne.
12692   Alixandre illecques sejourne.
LYON    
12693   ― Regnard, encores me comptés
12694   Du lieu ou Daires fu matés,
12695   Ou sa gent furent desconfis,
12696   Et femme, mere et fille pris.
12697   Dy moy comment et quel chief prinrent ?
12698   Quel chemin et quel voye tindrent ?
12699   ― Sire, tost orrez le chemin,
12700   Se ne fault encre et parchemin.
12701   Daires, quant il s'en fu fouïs,
12702   Monlt fu dolent et esbahis,
12703   Monlt se plaint, monlt se regreta.
12704   A Persicolin s'en alla,
12705   Une ville ou souvent hantoit.
12706   Illec forment se dementoit.
12707   Ou palais fu, si se detort,
12708   Et crÿe monlt souvent la mort.
12709   Dist : « Las ! Chetif, mal eürés,
12710   Or suis je mal asseürés !
12711   Chetif, malotru, ou iray ?
12712   A qui monltRaynaud corrige en mon. grant meschief diray ?
12713   Fortune est sur moy bestournee,
12714   Et meschance est sur moy tournee,
12715   Roy soeul estre le plus haultain
12716   Et de tous haulx le souverain,
12717   Et trestous yceulx me servoient
12718   Qui dessoulx la lune vivoient.
12719   Tout metoye a ma volonté.
12720   Or suis cheü en orphanté.
[90b]
12721   Des rois, des ducs servis estoie,
12722   Aultre gent entour moy n'avoye.
12723   Or suis chetif, seul et fuitifs
12724   Et de toutes honneurs hors mis !
12725   He ! Mort, bien tost le cœur me perche !
12726   Las ! Ou ez, roÿne de Perse,
12727   Qui estoit la plus honnouree
12728   Que ne fut oncques femme nee ?
12729   Las ! Tu es povre prisonniere,
12730   Et je suis povre mis arriere !
12731   Les dieux te voeullent conforter
12732   Et a telz bezoings supporter !
12733   Car je consseillier ne te puis.
12734   Ne sçay ou es, ne scés ou suis.
12735   Dame, nous sommes dessevrés
12736   Par fortune et maleuretés.
12737   Ne sçay se jamais te verray,
12738   Ne se nouvelles en orray.
    LAMENTATIONS DU ROY DAIRE
12739   A ! Philicandris, belle mere,
12740   Pour moy avez pensee amere.
12741   Mere, tant vous avoye chiere !
12742   Devenue estes prisonniere !
12743   Ha ! Rosane, fille au corps gent,
12744   Es mains estes d'estrange gent !
12745   Pour vous ay monlt le cœur amer !
12746   Je vous cuiday baron donner,
12747   Ne penssaise en nulle maniere
12748   Que vous fussiez ja prisonniere,
12749   Ne que on vous fist envaÿe.
12750   Les dieux soient en vostre aÿe
12751   Et vous voeullent garder de honte ! »
12752   Ainsi Daire sa doleur compte,
12753   Tant est courouchié et plain d'ire,
12754   Ses cheveulx rompt, sa char detire,
12755   Et huche a haulte voix : « Hé ! Mort,
12756   Trop me demeures ! Tu as tort.
12757   Je ne cuidoye pas pour voir
[90c]
12758   Que tout le monde, pour sçavoir
12759   Ne pour poissance qu'il eüst,
12760   Prendre ne grever me peüst.
12761   Or ma fortune l'a menéRaynaud corrige en la fortune m'a mené.
12762   Que comme chetif suis pené.
12763   Daires suis, Daires ay esté,
12764   Tant paÿs ay or concquesté
12765   Et submis a moy tant d'honnours.
12766   Or suis le pire des piours. »
12767   Quant Daire se fut tourmenté,
12768   Si s'est aprez reconforté,
12769   Et dist : « Encor ne voeul je mye
12770   En fuiant deffenir ma vye.
12771   A Alixandre voeul sçavoir,
12772   Se porray vers lui paix avoir,
12773   Se ma femme me vouldra rendre
12774   Ou s'il en vouldra renchon prendre,
12775   Ma mere, ma fille, ma sœur.
12776   Trestout lui pardonray de cœur.
12777   Desorendroit paix requerray,
12778   Son obeïssant devenray
12779   Et feray tout a son vouloir,
12780   Combien qu'il m'en doye doloir.
12781   Myeulx voeul obeïr que morir
12782   Et avoir santé que perir. »
12783   Et lors furent quis les mesages
12784   Tresbien parlans et preux et sages.
12785   Une epitle lui a escript
12786   Qui en ceste maniere dist :
    EPITLE DE DAIRES A ALIXANDRE
12787   « Daires le roy a son seigneur
12788   Alixandre preu et honneur !
12789   Je regarde ta sapïence,
12790   Ta noblesse et ta pourvëance,
12791   Ta grant vaillance et ta maniere,
12792   Telle que ne fut ne ja n'yere.
12793   Et si ay bien en ma memore
12794   Ta tressouveraine victore,
[90d]
12795   Ton eur, ta grace, ton emprise,
12796   Que je et tout le monde prise,
12797   Que nulz homs ne peult contrester.
12798   Si requier en ta grace ester,
12799   Et te pri, emperëour sire,
12800   Que ne m'ostes pas mon empire,
12801   Et si, te requier par amours,
12802   Rens moy ma femme et mes honnours,
12803   Ma mere, ma fille, ma sœur.
12804   Pour les dieux, le te pri de cœur !
12805   Et je te donray tant d'avoir
12806   C'oncques homs n'en pot tant avoir
12807   Qui est en la terre Madere,
12808   Qu'i mirent nostre ancïen pere,
12809   Et le tresor t'envoiray querre
12810   Qui est en mer et dessoulz terre.
12811   Et sires soies des Persans
12812   Tant com te dureraRaynaud corrige en durra. vye et temps. »
12813   Cest escript lui fut envoiés
12814   Par mesages bien avoiés.
12815   Voians sa gent ilz les fist lire,
12816   [Et bien antandre que vost dire.]Suppléé d'après A.
12817   Quant il a trestout escouté,
12818   Lors a il Daire mainsMs. maint. doubté.
12819   Les mesages tost apella.
12820   Point son voloir ne leur cela :
12821   « Rallez, dist il, a vo seigneur.
12822   S'il poeut acquerre tant d'honneur
12823   Que ilz puisse ce concquerir
12824   Que il m'a volu requerir,
12825   Sa femme, fille, mere et sœur,
12826   Et moy par force mettre foeur,
12827   La victore soye sera.
12828   Aultrement, ces choses n'ara,
12829   Se par armes ne les conquiert.
12830   Dittes lui bien : autrement n'yert. »
12831   Les mesages sont retourné,
12832   A Daire l'ont ainsi compté :