Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

101

[101a]
14241   La fu Bucifalus ochis.
14242   Alixandre en fut monlt pensifs,
14243   Et si en eult monlt grant pitiéRaynaud corrige en pité..
14244   Myeulx amast perdre une cité.
14245   De grant temps ne pot joye avoir.
14246   Ne faisoit fors ramentevoir,
14247   Et disoit : « Oncques mais n'eux mal
14248   Que d'avoir perdu mon cheval ! »
14249   La gent a o luy retenue
14250   Qui avec Porrus fust venue,
14251   Il n'en a nes ung despités,
14252   Trestous les a asseürés.
     
14253   Alixandre fist repairier
14254   Sa gent en la cité arrier.
14255   Illecques trois jours demourerent,
14256   Et puis es desers s'en allerent.
14257   La a il ymages trouvees
14258   Qui de deux coutes furent lees.
14259   De long douze coutes avoient,
14260   Et de large deux en tenoient.
14261   Ces ymages bien crouser fist.
14262   Cent mil besans d'or dedens mist,
14263   Et puis si les refist saulder,
14264   Que nul ne les peüst oster.
14265   Illec il sacrifïa Dieu.
14266   Puis s'en alla en ung hault lieu,
14267   Ou monlt tresgrant poeuple y avoit
14268   Qui la enfouÿ s'en estoit,
14269   Pour Alixandre et pour sa guerre,
14270   Pensant nulz ne les alast querre.
14271   Cofidés yer[en]t appellés
14272   Ceulx qui s'en furent la tournés.
14273   Jusqu'a cel mont Hercules vint.
14274   Les gens encacha et detint.
14275   D'Ercules estoit grant renom.
14276   En Grece estoit du temps Jason.
[101b]
14277   Selon l'Aucteur cellui avoit
14278   Dix piés de long en son endroit.
14279   Icil alla avec Jazon,
14280   Quant alla querir la Thoison,
14281   Qui par Medee le concquist
14282   Qui trop son [coeur] en Jason mist.
14283   Par lui gaigna il la Thoison,
14284   Oncques n'y est nulle acoison.
14285   Et par Troye la Grant  s'en vindrent,
14286   Qu'Raynaud corrige en Que.i depuis destruirent et prinrent.
14287   Quant elle fu prinse et destruitte,
14288   La dame prinse et ville bruite,
14289   Adonc Laomedon vivoit.
14290   Le roy de Troye mors estoit
14291   Qui fu pere du roy Prïant.
14292   Sa fille enmenerent crïant,
14293   Et toute la cité destruirent.
14294   Le roy Laomedon ochirent.
14295   Cilz Herculés propre l'ochist.
14296   Et Prïant sa cité refist.
14297   Cilz Herculés ne se cella :
14298   ParRaynaud corrige en Et par sa force en Inde alla,
14299   Et monlt de proësses y fist.
14300   A ung des bous bournes y mist.
14301   Alixandre bien les trouva,
14302   Et vit comment cil se prouva.
14303   Les bonnes en cellui mont vit
14304   Comment Herculés les y mist :
14305   « Oultre ne peut », ce dit la lettre.
14306   Pour ce y fist la lettre mettre.
14307   L'escript disoit : « Jusques cy fu
14308   Herculés ; plus avant ne fu.
14309   Pluseurs terres, païs concquist,
14310   Et soubz luy maint royalme mist.
14311   Droittement illecques cessa,
14312   Ne avant oultre ne passa. »
14313   Mais pour Herculés seurmonter
14314   Et pour trestous aultres passer,
[101c]
14315   Toutes ses bournes a passees,
14316   Et entra en aultres contrees,
14317   Et soustint a lui tous les gens.
14318   Et tous furent de luy tenans.
14319   D'illec s'en ala a Ramis,
14320   Lesquelz il trouva mal amis.
14321   Toutesvoies si les pena,
14322   Qu'a sa volenté les mena.
14323   Mais monlt les a mal atournés.
14324   D'illec a Dacque s'est tournés,
14325   Une gent fiereRaynaud corrige en et fiere. et sauvage,
14326   Qui poy lui ont fait d'avantage.
14327   Toutesvoies tant les pena
14328   Qu'a sa volenté les mena.
14329   D'illec alla aulx Cistïens
14330   Et a tous les Aristïens,
14331   Aulx Persides et aulx Gastices,
14332   Et d'illec en l'ille d'Astriches.
14333   Tous les vainquist et les soumist
14334   Et a sa volenté les mist.
14335   N'y a nul qui le contredise.
14336   D'illec s'en alla a Confise,
14337   Et la deux mil hommes trouva
14338   Contre lesquelz bien se prouva.
14339   Et pluseurs fois se combati.
14340   Petit a petit les mati.
14341   Illec vault il sacrifïer,
14342   Et plus ne vault point detrïer,
14343   Et par Pamanos [il] se mist,
14344   Et par force tous les soubmist.
14345   D'illec s'en est avant alés.
14346   En ung grant val est avalés,
14347   Ou de clarté si peu avoient
14348   Que envis vëoir se pooient.
14349   Cincq jours ont ce chemin tenus
14350   Avant qu'ilz soient hors venus.
14351   Quant furent hors de la vallee,
[101d]
14352   Sur ung flun s'est l'ost arrestee,
14353   Qui estoit chault et nourrichans
14354   Et de tresbons oudeurs poissans.
14355   Femmes trouverent au païs
14356   Tresbelles de corps et de vis
14357   Et de toute belle estature,
14358   Fors seulement de vest[e]üre.
14359   Nul homme avec elles n'avoient.
14360   En leurs mains espees portoient,
14361   Maches d'or estoient tenans
14362   Dont se deffendent des serpens.
14363   Alixandre vault ens entrer.
14364   Ses gens l'en firent deporter.
14365   Vers ung aultre flun s'acheminent,
14366   Et d'illec point d'aller ne finent.
14367   Quant ilz furent la par loisir,
14368   S'en virent une beste issir,
14369   Grant, hideuse, forte et fournie,
14370   Et sambloit une potanieMs. pocanie.,
14371   Fors tant que elle avoit le pis
14372   De cocodrille, a mon advis,
14373   Dure comme roche naÿve.
14374   Comme lymechon fu tardive.
14375   Trestout droit aulx chevaliers vint,
14376   Et devant eulx elle se tint.
14377   Trois chevaliers leur a tués,
14378   Dont fu sur luy ly cris hués.
14379   A glaiveRaynaud corrige en Et a glaive. , a hache, a espee,
14380   Luy ont tost la teste copee.
14381   Mais il tant avoit la peau dure
14382   Que nulz archiers contre ne dure.
14383   Puis s'en allerent sans arrest
14384   Droit en la derraine forest.
14385   Quantité d'oliphans trouverent,
14386   Qui encontre eulx se rebellerent.
14387   Lors fist Alixandre venir
14388   TousRaynaud note au sujet de ce mot :
« Tous corrigé d'après la réclame placée
à la fin du fol. 101 »
ses porcs et lez lui tenir.

102

[102a]
14389   Tenir les fist et tresbien bastre,
14390   En faisant noise fort debatre.
14391   Avecques ce maint instrument
14392   Fist sonner hault et clerement.
14393   Quant les oliphans les ouÿrent,
14394   Arrier es forés se ferirent,
14395   Fors deux sans plus qui furent pris
14396   Pour estre de leurs dens saisis.
14397   L'endemain matin sans arrest
14398   Vindrent en une aultre forest.
14399   La trouverent femmes velues,
14400   Jusquez aulx mamelles barbues,
14401   Et grans cornes ou chief avoient.
14402   Ces femmes chiens sy nourrichoient.
14403   Aulx bestes les faisoient cachier
14404   Pour leur vivre et pour leur mengier.
14405   Aprés en ung païs entrairent,
14406   Ou femmes velues trouverent.
14407   Chascune corps velu avoit.
14408   Leur habitacïon estoit
14409   Dedens fluns entre les forésMs. forests..
14410   Celle part vindrent sans arrés.
14411   Tantost qu'elle[s] les aprocherent,
14412   Par dedens le flun se bouterent,
14413   Et pour ce grant piece se tindrent,
14414   Mais depuis nes unes n'Raynaud corrige en ne.en vi[n]rent.
14415   Puis en une aultre isle passerent.
14416   Aultres femmes y retrouverent :
14417   Les dens avoient larguez et longs
14418   Et les cheveulx jusqu'au[s] tallons.
14419   Vellues com chamois estoient,
14420   Et cornes comme bœufs avoient,
14421   Et s'avoient pié de cheval.
14422   S'alloient amont et aval.
14423   L'endemain au matin se mirent,
14424   Delez une fores[t] se tindrent.
14425   La peurent ilz femmes vëoir
     
[102b]
14426   Qui a tous pooient sëoir.
14427   Plus belles ne porroit on querre
14428   Par païs ny en nulle terre.
14429   De maniere, de corps, de vis
14430   Nulle plus belle ne devis,
14431   Fors tant que piés de vache avoient,
14432   Et leurs cheveulx leur traïnoient,
14433   Et sept piés orent de grandeur.
14434   Quatre en prindrent, ce dist l'Acteur,
14435   Et de leurs vies les enquisrent,
14436   Et tantost elles respondirent :
14437   « En ceste fores[t] demourons.
14438   Icy faisons nos mansïons.
14439   Nous ne mengons riens fors que flourz,
14440   Point n'y avons d'aultre[s] liquours.
14441   Et buvons laRaynaud supprime ce mot. rousee des roses,
14442   Et plus nous n'avons d'autre[s] choses. »
14443   Puis entrent en une contree,
14444   Qui fut Oridassem nommee,
14445   Une gent qui trestous nus vont.
14446   Fors caves aultres maisons n'ont.
14447   Illec de la nege avoit tant
14448   Qu'on ne pooit aller avant.
14449   Maint y ot qui de froit morurent,
14450   Qui en cest lieu enterrés furent.
14451   Alixandre en fut monlt iriés
14452   Et au cœur forment courouchiez.
14453   Illec enprés arbres naissoient
14454   Qui jusques a midi croissoient.
14455   Aprez midi redescroissoient,
14456   Ainsi comme devent croissoi[en]t.
14457   A midi fruit de grant saveur
14458   Y avoit et de bon oudeur.
14459   AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. en fist coeullir,
14460   Mais tantost vit cellui morir.
14461   Chascun a merveille le tint.
14462   Oncques puis du fruit nul ne print.
[102c]
14463   Aprez la mort du roy Porron,
14464   Manda au roy des Bramïon
14465   Que sa terre lui delivrast
14466   Ou que treü lui envoiast.
14467   Et se tantost ne fait cela,
14468   Tantost perdera quanqu'il a.
14469   Adoncques estoit Didimus
14470   Pour roy des Bramïons tenus.
14471   Au roy Alixandre rescript,
14472   Et vecy que disoit l'escript :
    EPITLE DU ROY DIDMUS A ALIXANDRE
14473   « Alixandre, je ay veü
14474   Et par pluseurs gens ay sceü
14475   Que ton voloir est ore tels,
14476   Qui es ungs homs de char mortelz.
14477   Ne tu ne quier[s] nul aultre avoir
14478   Q'honneur de gens mortelz avoir,
14479   Honneurs, terrïennes delitesMs. delices.
14480   Qui tost te seront interdittes.
14481   Et trestoute ta sapïence,
14482   Et trestoute ta pourvëance
14483   Est en biens terrïens querir,
14484   Et ne te souvient de morir.
14485   Ton penser n'est qu'en avarice.
14486   Tu n'en poeulx avoir pïeur vice.
14487   Ton penser n'est que vaine glore,
14488   Ne tu ne quiers aultre memore.
14489   Pour ce te mandons nostre vye
14490   Dont tu n'as nulle fois envie,
14491   Nostre crëance et no voloir
14492   E<s>tCorrigé d'après A. que nous pensons a avoir.
14493   Simple vye et bonne tenons.
    EXPOSITION DE LA VYE DU ROY DIDIMUS
14494   De bonne amour nous entramons,
14495   D'orgoeul ne nous souvient noient.
14496   En amour sommes diligent.
14497   Tous nous amons en charité,
[102d]
14498   Et desirons humilité.
14499   Nous n'avons nul mestier d'aÿe.
14500   Nous n'avons nulle maladye.
14501   Nous ne sommes point entechié
14502   De vilenie etMs. ne. de pechié.
14503   Nous ne sommes point convoiteux,
14504   Ne l'un contre l'autre gaiteux.
14505   Entre nous n'avons nulle envie
14506   Fors que de mener bonne vye.
14507   De nos paremens nous vestons,
14508   Riens sur nous fors blanc ne metons.
14509   Rouge, pers, vert, gaune, ne noir
14510   Ne laissons sur nous remanoir.
14511   Ne nous ne sçavons qu'est haÿne,
14512   Couroux, anuy ny ataÿne.
14513   Ne il n'est riens que nous voeullons
14514   Fors yce que nous [re]coeullons
14515   Sus arbres que Dieu nous envoye,
14516   Que nous recoeullons a grant joye.
14517   En tous temps volons Dieu servir,
14518   Sa belle grace desservir.
14519   Nous n'avons trop esté n'yvers.
14520   Le temps ne nous est point divers.
14521   Nous vivons atempre[e]ment
14522   Et tousjours ordonneement.
14523   Et de tout ce que nous vivons,
14524   Sur nostre mere le prenons,
14525   La terre, dont Adam crëa
14526   Dieu, <et> la ou chascun s'en ira.
14527   Ne nous n'avons aultres maisons,
14528   N'aultre mansïon ne faisons
14529   NeRaynaud corrige en n'. a la vye ne a la mort,
14530   Ne nous ne luy ferons ja tort.
14531   Or ny argent nous ne tenons,
14532   Ne nul mestier nous n'en avons.
14533   N'avons mestier d'arer en terre,
14534   Ne bœufs prendre, neRaynaud supprime ce mot. charue querre,

103

[103a]
14535   De vingnes ne d'abres planter.
14536   Ne nous est mestier de pener
14537   De tous aultres labours de mains.
14538   Nous n'en sçavons ne plus ne moinsRaynaud corrige en mains.
14539   Nous ne volons estudïer
14540   Qu'a Dieu amer et gracïer.
14541   Nous avons ce qui nous conforte,
14542   Que nostre mere nous aporte,
14543   Ly arbres, ly bois, ly buisson,
14544   Qui biens aportent a foison.
14545   N'avons rois, engiens ne filés,
14546   Et des poissons avons assés.
14547   Des engiens ne sçavons noient :
14548   Du gravier vient a nous noant.
14549   Nous avons tout quanqu'il nous fault
14550   Sans ja avoir, ne froit, ne chault.
14551   Assés avons fluns et fontaines
14552   Qui nous sont et bonnes et saines.
14553   Et trestout notre eage vivons,
14554   Ne nulz vices nous ne faisons.
14555   Vivons jusqu'a temps ordonné
14556   Que Nature nous a donné.
14557   Nos femmes, nos enfans avons.
14558   Loyalment a eulx nous tenons
14559   Sans ja penser et sans vouloir
14560   En nul temps aultre femme avoir.
14561   De nulle fornicacïon
14562   Ne nous vient nulle mocïon.
14563   Mesprison ny oultrage faire
14564   En nul temps il ne nous poeut plaire.
14565   N'y a cellui qui faire voeulle
14566   Nulle chose dont Dieu se doeulle.
14567   Nous n'avons mort desordonnee,
14568   Soubite ne mal apensee.
14569   Ne nul n'a de l'autrui eschar,
14570   Car tous issimes d'une char.
14571   Nous n'avons, ne peur, ne doubtance,
[103b]
14572   Ne nulle mondaine grevance.
14573   Ne nous ne faisons nulz monchiaulx,
14574   Ne nulz amas, ne nulz castiaulx.
14575   Puis sommes souffisans d'avoir,
14576   Car cecy devons tous sçavoir :
14577   Quant aucun amasse chevance,
14578   Il en acquiert male voeullance.
14579   Les aultres ont sur luy envye.
14580   Et cecy nous ne volons mye.
14581   Nul n'y a plus de l'autre rien,
14582   Se l'un a, dit a l'autre : « Tien ! »
14583   Siquez point d'envye n'avons.
14584   De loial cœur nous entramons.
14585   Sy crëons tout, petit et grant,
14586   Dieu, le vray Pere tout poissant,
14587   Qui Adam et Eve estably.
14588   Cellui n'avons pas en oubly
14589   Et cellui amons et crëons,
14590   Et de jour et de nuit prïons.
14591   En cellui crëons qui tout poeult,
14592   Qui tous nous fist et tous biens voeult.
14593   C'est cil qui establi Nature.
14594   [C'est cilz qui toz nous a an cure,]Suppléé d'après A.
14595   C'est cil de qui tout bien nous vient,
14596   Qui trestout donne et trestout tient.
14597   C'est cil sans qui nul ne poeult vivre,
14598   Qui tous viens part et tous les livre.
14599   Est cil qui a fait ciel et terre,
14600   Quancques homs poeut vëoir ne querre.
14601   C'est cil qui trestout deffera,
14602   Sy tost que son plaisir serra.
14603   C'est cil qui jugera les fais
14604   Qui par le monde seront fais.
14605   Cellui crëons, servons toute heure.
14606   Nulz aultrement point ne labeure.
14607   C'est no labeur, c'est nostre entente,
14608   N'y a nul qui ja s'en repente,
14609   Car nous sçavons certainement,
[103c]
14610   De lui en avons sceurement.
14611   En cel esperance vivons,
14612   Et ceste vye adés sieuvonsRaynaud édite siewons..
14613   Nous ne faisons nulz sacrifices,
14614   Ne nous ne congnoissons telz vices.
14615   Nous n'ardons nulz de ces thoriaulx,
14616   Ne ne sacrifïons aigneaulx.
14617   Nous n'avons ne dieux ne dëesses,
14618   Ne telz maistres ne telz maistresses :
14619   Ilz ne nous ont de riens mestier,
14620   Ne ilz ne nous poeuent aidier.
14621   A nos fins ne nous poeuent nuire,
14622   Ne nous courouchier ne deduire.
14623   Car iceulx sacrifïemens
14624   Viennent de mal et de faulx sens
14625   Que ly grans deables vous font faire
14626   Pour vous en fin en enfer traire.
14627   La folye en est trop creüe,
14628   En la fin l'ame en est perdue.
14629   Mais nous crëons le souverain
14630   Dieu, nostre Pere premerain,
14631   Qui par Moÿse, son sergent,
14632   Donna nostre loy a sa gent.
14633   Toute nostre entente y metons,
14634   Ne de riens tant Dieu ne loons,
14635   Que quant viellesse vers nous vient,
14636   C'est la plus grant joye qui nous tientMs. vient (corrigé d'après A)..
14637   Car il nous tarde issir de vye
14638   Pour estre en la Dieu conpagnie.
14639   L'ame en va a Dieu trestout droit,
14640   Et le corps en terre ou il doit.
14641   Chascun prent ce qu'il lui affiert,
14642   Ne nulle autre chose ne quiert.
14643   Toudis est en nous verité,
14644   N'avons cure de vanité,
14645   Qu'Anemy qui nous va sieuant
14646   (Sans luy ne va nulz homs vivant),
[103d]
14647   Il ne nous griefve en nulle guise
14648   Pour malvaistié qu'il ait aprise,
14649   Vers Dieu sommes si affïé,
14650   PechiésRaynaud corrige en pechié. avons mortiffïé.
14651   Mortefïés est, et convientRaynaud corrige en conmant d'après A. ?
14652   Par le grant continuement
14653   Qu'adés avons le bien sieuy,
14654   Et tout adés le mal fuÿ.
14655   Tant avons bien continué,
14656   Et tant nous a mal anuyé,
14657   Que l'Anemy s'est talentis,
14658   Et pour ce s'est de nous partis,
14659   Car il voit bien, en nous sieuir,
14660   Au long il n'en porra goïr.
14661   Mais selon ce qu'avons leü,
14662   Qu'as en ta lettre congneü,
14663   Selonc ta lettre le devise,
14664   Tu es du tout en aultre guise.
14665   Tu ne desires pas morir,
14666   Et si t'y convient tost venir.
14667   Tu desires les seignouries
14668   De toutes les mondaines vyes.
14669   Tu mes discorde en lieu de paix.
14670   Or t'avise bien que tu fais.
14671   Quant ung païs est asseür
14672   Et de long temps en boneür,
14673   Tu lui cœurs sus et le dessertes
14674   Et lui fais dommages et pertes.
14675   Tu leur troubles leurs elemens
14676   Et leur ostes leurs tenemens.
14677   Tu fais de grans seigneurs garchons
14678   Et les chetifs mes es archons.
14679   Tu taulx aulx preudommes leur bien,
14680   A telz qui riens n'y ont dis : « Tien ! ».
14681   Tu fais noeufves acoustumances,
14682   Nouvelles loix et ordonnances.
14683   Tu fais de vielz païs tous noeufs,

104

[104a]
14684   Ne tu ne scez que tu te voeulx.
14685   Gent oultre gré te vont sieuvant
14686   Et pluseurs païs destruisant,
14687   Tolés, et sans pitié avoir,
14688   Et tu dis tel gaing a avoir.
14689   Tu ochis l'un, l'autre forvoies.
14690   Tu caches l'un, l'autre forvoies.
14691   Tu leur fais perdre leur franchises
14692   Que Nature avoit en eulx mises.
14693   Tu te delites a malfaire.
14694   Joye ne paix ne te poeut plaire.
14695   Tu vis adés en desirant,
14696   Voire certes en empirant.
14697   Convoitise d'or et d'argent
14698   Met en enfer toy et ta gent.
14699   Se telz quarantes monde estoient
14700   Tient, en paix, ne te souffiroient.
14701   Desir as d'estre apellés sires,
14702   C'est le mirouer ou tu te mires.
14703   Tu ochis ceulx villainement
14704   Qui sont telzRaynaud corrige en tes. freres proprement,
14705   Se ilz revengent leurs païs.
14706   Pour cel cause les envaÿs.
14707   S'ilz te venissent assegier,
14708   Loy eusses de toy revangier.
14709   Et se tu voeulx compter le voir,
14710   Tu ne poeulx ja pour joye avoir.
14711   Toudis as tu au cœur anuy,
14712   Ou de ton mal, ou de l'autrui.
14713   Tu dis que tu aimes scïence
14714   Et desires la sapïence.
14715   Se tu l'amasses proprement,
14716   Tu le feïsses aultrement.
14717   Vous aprenez vostre lignie
14718   A faire une tresgrant deablye.
14719   A sacrifïer les menés.
14720   A tel loy vous les aprenés.
[104b]
14721   Et faites par acoustumance
14722   Mortifïer bonne crëance
14723   Par vos dieux et par vos ydolles
14724   Et par vos entreprinses folles,
14725   Vous avez vostre dieu Joé,
14726   Qui de maint mal a or joué,
14727   Et Proserpina, vo dëesse,
14728   Qui tant estoit bonne maistresse
14729   De toutes femmes ordonner
14730   A grant avoultree mener.
14731   De maint a fait ajonctïon
14732   Ou fait de fornicacïon.
14733   Vielle fu et enchanteresse,
14734   De fornicacïon maistresse.
14735   C'est celle que vous aourés,
14736   Quant les vos femmes demourés.
14737   En telx dieux vous voulez fïer
14738   Qui sont dignes de deffïer,
14739   Et tout est au contraire Dé.
14740   Vous ravés vo dieu Paladé,
14741   Pour ce qu'il garist pluseurz gens
14742   Par l'art phisique et par son sens,
14743   Car fisicïen il estoit,
14744   D'ar[t] d'ingremance assez sçavoit,
14745   De ingremance et de magicque.
14746   D'art de deable estoit sa phisicque.
14747   Mainte personne en garissoit
14748   Qui au deable rendu s'estoit.
14749   Et Jovis crëez, dieu du chief,
14750   Pour ce que tant y ot meschief.
14751   Et Mars du cœur est vostre dieux.
14752   Vostre crëance est ore tieulx,
14753   Pour ce que Mars de cœur pena,
14754   Si com Nature le mena :
14755   Poeult estre par extorsïon
14756   Ou par grant dissolucïon,
14757   Morut ; et pour ce le crëez,
[104c]
14758   Et vostre crëance y avez.
14759   Mercurïus est dieu du pis,
14760   Pour ce que tant parla beaulx dis,
14761   Et de la langue Herculem
14762   Vostre dieu, ainsi le dit l'em,
14763   Pour ce qu'il s'estoit maintenus
14764   Encontre les douze vertus.
14765   Marcus des bras est dieu nommés,
14766   Pour ce que il fut renommés,
14767   Qu'il ot sur Hebrëan victore.
14768   Pour ce est dieu selon vostre histore.
14769   Or est vo dieu Cupidimus,
14770   OuRaynaud corrige en Qui du d'après A. menbre est le dieu tenus.
14771   Com fornicateur se mena.
14772   En aultre affaire ne pena,
14773   CarRaynaud corrige en Car bien. l'art du deable il savoit,
14774   Par lequel les dames amoit.
14775   N'oncques autre ne fu tenus
14776   Pour ce crëez Cupidimus,
14777   Pour ce que tant luxure ama,
14778   Sa semance durementRaynaud corrige en vilment d'après A. sema.
14779   Sebram, vostre dieu du fourment,
14780   Pour ce queamaRaynaud corrige en il l'ama. forment,
14781   Et pour ce que de cœur l'ama
14782   Et plus volentiers le menga,
14783   Nul aultre gré il ne luy sist.
14784   Volentiers a tous bien en mist.
14785   Le meudre fu, se cler vëez,
14786   De trestous ceulx que nous crëez,
14787   Pour ce que le labeur ama
14788   Et volentiers le blé sema.
14789   Se n'est il que ung aultre corps,
14790   Pour lui n'est fais ne droit ne tors.
14791   Venus est vo dieu de luxure,
14792   Pour ce qu'elle y mist tant sa cure,
14793   N'oncquez aultre mestier n'ama.
14794   Tout tempz a honte se tourna.
[104d]
14795   Apolinam rest vo dëesse
14796   Qui refust une enchanteresse.
14797   Sot phisique, musiqueMs. Phisique musique sot. assés.
14798   Pour tant dëesse l'apellés.
14799   Mercurïus le mielMs. viel (corrigé d'après A). donnés,
14800   Et Herculés vous couronnés.
14801   A Jovis tendez voz thoriaulx,
14802   Devant luy ardés char et peaulx.
14803   Et tout le temple Cupidos
14804   Couvrés de roses comme fols,
14805   Pour ce que monlt il les ama
14806   Et volentiers il les planta,
14807   Et pluseurs aultres sacrifices
14808   Ou vous maintenés comme niches.
14809   Encore crëez vous que ces dieux
14810   Aient pooir sur vous es chieulx,
14811   Que l'un vous face destrainier,
14812   L'autre boire, l'autre mengier,
14813   L'autre le chief, l'autre le cœur,
14814   L'autre le remanant au foeur.
14815   Croire devés sans nul contraire
14816   Qu'ilz n'ont pooir de nul bien faire,
14817   Mais nuire poeuent ilz assez,
14818   Qu'entre les deables sont passés,
14819   Et nonpourquant nuire ne poeult
14820   Nulle rien, se Dieu ne le voeult.
14821   En la fin en serez pery,
14822   Ne ja ne vous sera mery
14823   Service que vous leur faciez,
14824   Siques grant folye cachiez.
14825   Nous ne queriesmes telz folies,
14826   Ainçois perderiesmes les vies.
14827   Crëez com nous Dieu, le vray Pere,
14828   Qui la mer fist, et ciel, et terre,
14829   Et tout ce que homs poeult vëoir,
14830   S'en Paradis volez manoir.

105

[105a]
14831   Ne crez Amon ne Jupiter,
14832   Car ce sont tous deables d'enfer. »
     
14833   Quant le roy la lettre advisa,
14834   De ce forment s'esmerveilla,
14835   Et en lisant il se rïoit,
14836   Quant ces parolles il oioit.
14837   Et dit : « Se il dist verité,
14838   Ilz sont en grant prosperité,
14839   Et en tresbonne eureté vivent,
14840   Se tel vye mainent et sivent.
14841   De tant que de nos dieux blasmés
14842   De dieu ne poeuent estreMs. Ne poeuent estre de dieu amés. amés. »
14843   Une aultre epitle lui rescript
14844   Qui pluseurs reproches leur dit.
14845   Meismement les mos en sont telz :
    EPITLE DU ROY ALIXANDRE AU DESSUS DIT
14846   « Vous folz, qu'ainsi nos dieux blamés,
14847   Qui tant menerent bonne vye,
14848   Ce n'est riens fors par pure envye :
14849   Grant envye sus eulx avés.
14850   Aultre rien dire ne sçavés,
14851   Pour ce que ilz ne s'abandonnent
14852   A vous, ne nulz biens ne vous donnent.
14853   Tous vous laissent en nonchaloir,
14854   Sans joye et sans honneur avoir,
14855   Ne vous voeullent rien reveller.
14856   Trestous nus vous laissent allez,
14857   Comme besteRaynaud corrige en bestes. qui vont paissant.
14858   Puis de nuit vous estes couchant
14859   Sans robeRaynaud corrige en robes. et sans vestement.
14860   Ly dieu vous tiennent vilementMs. liement..
14861   Pour ce ne les poëz amer
14862   Qu'ilz ne vous voeullent riens donner. »
14863   La fu pour conseil proprement
14864   DistRaynaud corrige en dit. qu'ilz estoient folle gent
14865   Et plains de sinplesse et d'enffance
14866   Et de folye et d'ingnorance,
14867   Et une gent desconfortee.
[105b]
14868   « Ly dieu ne leur ont foy portee,
14869   Ne ne leur voeullent donner rien,
14870   Pour ce qu'ilz ne scevent nul bien.
14871   Bestïal sont bestïaulment.
14872   Prendent leur vye loialment,
14873   Et ly dieux, selonc nostre espoir,
14874   Les laissent tous en nonchaloir.
14875   Se leur faisions enimitéRaynaud corrge en enimitié.,
14876   Les dieux en seroient courchié.
14877   Je n'ay conseil d'eulx faire guerre.
14878   Pour ce a l'entree de la terre
14879   Feray ung pillier gros et long,
14880   Qui tout sera couvert de plong.
14881   Qui tousjours sera la delez.
14882   Coulonbes sera appellés.
14883   En ce pillier lettres seront
14884   Bien entaillies qui diront
14885   Qu'Alixandre, le roy poissans,
14886   Sires de tous seignourissans,
14887   Roy de Grece, d'Inde et de Perse
14888   Et de mainte terre diverse,
14889   Sires de toutes royaultés
14890   Et de trestoutes les cités,
14891   Droit en ceste part se cessa,
14892   Ne avant oultre ne passa.
14893   N'y a fait bataille ne guerre,
14894   Pour la sinplesse de la terre,
14895   Vuide de biens, de sens, d'avoir,
14896   De toute garnison avoir.
14897   Jusques cy vint, n'avant n'ala,
14898   Et par d'encoste s'en passa. »
14899   Fait fu quant il l'ot devisé.
     
14900   Adonc a son ost advisé.
14901   D'aultre part a ung chemin pris
14902   Ou il trouva divers païs.
14903   Hommes trestous velus trouvoient,
14904   Qui ung oeul ens ou pis avoient
[105c]
14905   Et ung aultre enRaynaud corrige en par. my le front.
14906   Musel de porc, dens de chien ont.
14907   Femmes treuventMs. trouuerent (corrigé d'après A). de telz façons,
14908   Moitié femmeRaynaud corrige en femmes., moitié poissons,
14909   Qui en ces fleuves se tenoient.
14910   Jusqu'au nombril en l'eaue estoient.
14911   Dens avoient semblans a pors,
14912   Cheveulx lons, beaulx et blons et sors,
14913   Les mamelles blanches et dures,
14914   Avec ce tresbelles figures.
14915   En celle eaue se deduisoient,
14916   Melodïeusement chantoient.
14917   N'est nulz que si les escoutast,
14918   Que pour l'auÿr ne s'arrestast.
14919   Assez y vit d'aultres merveilles,
14920   Envis poeult on compter pareilles.
14921   Merveilles seroit du compter.
[105d]
14922   Trop meteroye au racompter.
14923   Pour ce du compter me tairay.
     
14924   A ma matere revendray,
14925   Pour ce que le vous ay couvent.
LYON    
14926   ― Or dis doncques toudis avant.
    REGNARD
14927   ― Alixandre tout plainement,
14928   Se ly certains escript ne ment,
14929   Par my Inde son ost mena
14930   Et monlt souvent il s'y pena,
14931   Par bois et par prez et par landes,
14932   Jusques en la cité de Candes,
14933   Dont dame fut Clëophilem.
14934   De celle monlt de bien dit l'em.
14935   Clëophilem Candace ot nom,
14936   Tant pour la cité que par nom,
14937   Et pour son filz le nom tenoit,
14938   Car Candalo il se nommoit.
14939   Alixandre mandé luy a
14940   Par lettres qu'iRaynaud corrige en qu'il. lui envoya
14941   Qu'elle venist sans detrïer
14942   Avecques luy sacrifïer
14943   Au temple Apolinus tout droit,
14944   Et que droit la le trouveroit.
14945   La roÿne, quant vit l'escript,
14946   Isnellement lui a rescript :
14947   « Sire, sacrifïer poëz
14948   Et mieulx faire, se vous volez.
14949   Car oncquez tel mestier ne fis,
14950   N'oncques mon cœur n'y fu baïs.
14951   Car le coeur ne le me dit mye
14952   Que je maintiengne tel folye.
14953   En cest païs riens n'en sçavons,
14954   Tant en Dieu la fïance avons
14955   Qui trestout a fait proprement.
14956   En vos dieux ne crëons noient. »

106

[106a]
14957   Lors, quant ly mes fu repairiés,
14958   Alixandre monlt fut iriés,
14959   Pour ce qu'el ne sacrifïoit,
14960   Et que en ses dieux ne crëoit.
14961   La roÿne couvertement,
14962   En secret, non ouvertement,
14963   Par tout le païs a enquis.
14964   Des plus sages maistres a pris
14965   D'ymaginer et de pou[r]traire.
14966   Si les fist devant lui atraire.
14967   Si leur chargeRaynaud corrige en encharge. estroitement
14968   D'Alixandre vëoir briefment :
14969   « Vëez le bien et pourtraiés,
14970   Et tout vostre advis y metés,
14971   De ses menbres droit la grandeur,
14972   Son corpz, sa taille et sa couleur,
14973   Et si sa figure prenés,
14974   Et en vo cœur le retenés,
14975   Que je congnoisse sa faicture
14976   Sans different par pourtraiture. »
14977   Adoncquez ly maistresRaynaud corrige en maistre. y allerent,
14978   Celle pourtraiture aporterent.
14979   A la roÿne l'ont baillie
14980   Qui monlt en fu joians et lie.
14981   Et la roÿne comme sage
14982   Couvertement garde l'ymage
14983   En sa chanbre, sans nul sceü,
14984   Que nulz fors luy ne l'a veü.
14985   Lors la roÿne print messages,
14986   Beaulx, jones, advenans et sages.
14987   Des presens luy a envoiés,
14988   Pour luy tenir bien apaiés.
14989   Tantost se mirent a la voye.
14990   Dirent : « Roy, ma dame t'envoye
14991   Pour le tien dieu une couronne
14992   Monlt precïeuse, riche et bonne,
14993   [Et] cent pourpres, et deux cens femmes
[106b]
14994   Sans reproeuches et sans diffames
14995   Pour marïer telzRaynaud corrige en tes. chevalliers,
14996   S'il leur plaist, et il est mestiers.
14997   Et si vous envoye .vij. cens
14998   De pantheres et d'oliphans,
14999   Avecques cent peaux de lupars,
15000   Beaulx couvertoirs en toutes pars.
15001   Et de par luy soiés prïés,
15002   S'il vous plaist, que vous nous dïés
15003   Se tout le monde avés conquis
15004   Et en vostre volenté mis. »
15005   Le roy a le don recheü,
15006   Et monlt grant joye en a eü.
15007   Et d'eulx honnorer se pena.
15008   Aulx messages beaulx dons donna,
15009   Et monlt s'offry a la roÿne
15010   De cœur et d'amour enterine,
15011   Et se nulz lui fait ne fait faire
15012   Dommage, ne doeul, ne contraire,
15013   Tantost se luy feïst sçavoir,
15014   Il en fera vengance avoir.
     
15015   Atant se sont d'illec tourné
15016   Cilz qui furent bien atourné.
15017   A la roÿne tout compterent,
15018   Conment vindrent, conment allerent,
15019   Et conment respondu leur a,
15020   Et conment il les mercÿa.
15021   Il advint en icellui temps
15022   Que Candalo avec ses gens
15023   A une grant solempnité
15024   Qui estoit loings de la cité,
15025   Candalo et sa gent aloit.
15026   Sa femme avecques lui menoit.
15027   Quant le roy des Bricors le sot,
15028   Ou plus tost que il oncquez pot,
15029   Fist ses gens d'armes atourner,
15030   Et puis se vault d'illec tourner.
[106c]
15031   Il tous armés ou chief devant
15032   Les vint « A la mort ! » escrïant.
15033   Sa gent navra, tua, fery
15034   Dont ilz furent pluseurs pery.
15035   La femme Candalo fu prinse,
15036   Devers le roy des Bricors mise
15037   Qui en sa ville le mena,
15038   Et la gent Candalo pena,
15039   Ochist maint de sa compagnie,
15040   Et Candalo sauva sa vye,
15041   Mais sa femme fu enmenee
15042   Et au roy des Bricors livree.
15043   Quant Candalo ot ce veü,
15044   Monlt en ot le cœur esmeü,
15045   Et ne sceut mais ung seul mot dire.
15046   Ses cheveulx rompt, ses poings detire.
15047   Neïs Clëophilem, sa mere,
15048   En eust au cœur pensee amere.
15049   Dist : « Filz, voeulle toy conforter.
15050   Vas a Alixandre clamer
15051   Du grant despit et des hahens
15052   Que t'a fait le roy des Brïens. »
15053   Cilz s'esmeüt et l'a creüs.
15054   A Alixandre en est venus.
15055   Du roy des Bricors fait clamour
15056   Envers lequel n'a point d'amour.
15057   Sa femme par force enmena,
15058   Ses gens juques a mort pena.
15059   Alixandre l'a entendu.
15060   Si dist : « Amis, a quoy tens tu ?
15061   A qui cuides parolle avoir ?
15062   ― Sire, a Alixandre, pour voir.
15063   ― A Alixandre, certes non.
15064   Non suis, mais Tholomé ay nom,
15065   Ung sien sacrésRaynaud corrige en secrés d'après A., ung siens amis,
15066   En qui il a son conseil mis.
15067   Mais s'aucunes choses luy voeulx
[106d]
15068   Et d'aucuns fors hommes te doeulx,
15069   Encor en cuit sans arrester,
15070   Je te feray a lui parler. »
15071   Adonc Candalo s'en party,
15072   Et Alixandre reverty
15073   Vers Tholomé, si lui compta
15074   Trestout ce que cil dit luy a :
15075   « Tholomé, dist il, entens moy.
15076   Va sëoir, prend siege de roy.
15077   Siés toy ou siege, preng couronne
15078   Et fay tout ce que raison donne.
15079   Maintieng toy telz a tous vëans,
15080   Com se tu fusses moy sëans,
15081   Ne point ne fais chiere de my.
15082   Et je me serray enprez ty,
15083   Et a moy conseillier porras
15084   Des parolles que tu orras,
15085   Et m'apelleras Tholomé :
15086   Ainsi seray par toy nommé. »
15087   Fait fut, et ou sige se tint.
15088   Et Candalo arriere vint :
15089   « Sire, dist il, car maine moy
15090   Devant Alixandre le roy.
15091   ― Volentiers, sires beaulx amis. »
15092   Lors l'a devant Tholomé mis.
15093   Alixandre fist la clamour :
15094   « Sire, or oyez grant de[s]honnour.
15095   Candalo, filz Clëophilem,
15096   Cui si grant desraison fait l'em,
15097   Sa femme lui a on tollue
15098   Et sa gent morte et confundue.
15099   Deshonneur est, vous le sçavez,
15100   Et grant conseil mettre y devez,
15101   Quant telz oultrages es meüs
15102   La ou estes si pres sceüs. »
15103   Tholomé a lors respondu :
15104   « Jones homs, dist il, qui es tu ? »

107

[107a]
15105   ― Sires, on me dit Candalem,
15106   Filz roÿne Clëophilem,
15107   CuiMs. Huy (ocrrigé d'après A). le roy des Bricors a tort.
15108   Mar femme a prinse et ma gent mort.
15109   Roy, empereres debonnaire.
15110   Faites ent ce que devez faire ! »
15111   Adonc respondy Tholomés :
15112   « Dites quel conseil m'en donnés. »
15113   Alixandre respond : « Par foy,
15114   Le roy des Bricors est soubz toy.
15115   S'il plaisoit a ta dignité,
15116   Tost seroit le fait amendé,
15117   Se telzRaynaud corrige en tes. gens y voeulx envoyer.
15118   ― Je le voulroye bien ottroyer :Raynaud corrige en Je voulroye bien l'ottroyer.
15119   Dedens la ville s'en iront,
15120   Et celle dame requerront.
15121   Et se tost ne le voeullent rendre,
15122   Faites tout brisier et tout prendre. »
15123   Adonc Tholomé lu a dit :
15124   « Alez y tost sans contredit.
15125   ― Tantost, sire ilRaynaud corrige en ce. sera fait,
15126   Puis que je sçay que il vous plait. »
15127   Lors s'est Alixandre partis,
15128   Quant le voeul Tholomé fu dis.
15129   Des gens avecques lui mena,
15130   Et vers la ville s'en alla.
15131   A la porte enRaynaud corrige en s'en. est venus,
15132   Et droit illecques s'est tenus,
15133   Et hucherent le roy en ren :
15134   « Roy, la femme Candalo ren.
15135   Ou ja verras toy craventer,
15136   Toy morir, ton palais gaster. »
15137   La gent de la ville l'oÿrent.
15138   Tantost vers le palais courirent.
15139   Mais Alixandre maintenant
15140   Fist tout rompre le remanant,
15141   Portes rompreRaynaud corrige en derompre. et murs casser,
[107b]
15142   Et sa gent tout oultre passer.
15143   La femme rendent Candalon.
15144   Ains si grant joye n'eult nulz hom :
15145   « Amis, dist il a Alixandre,
15146   Tu m'as fait courtoisie siRaynaud supprime ce mot. grande
15147   Que nulz ne le sçaroit compter.
15148   Je t'en cuide en honneur montrer,
15149   Et se tu vouloies vëoir
15150   Ma mere et delez lui sëoir,
15151   Largement le te meriroit,
15152   Siques tresbien te souffiroit.
15153   Je te pry te voeulles tenir
15154   Que avec moy voeulles venir.
15155   Beaulx, tresdoulz compains Tholomé,
15156   Monlt m'as huy riche don donné.
15157   Et ceste grace cy m'otroie,
15158   De tresbon cœur je le te proie. »
15159   Adonc Alixandre respond.
15160   « Candalo, par les dieux qui sont,
15161   Se tu voeulx jurer loialment
15162   Que me ramenras sauvement
15163   A la court du roy Alixandre,
15164   Sans vilenie et sans esclandre,
15165   Sain et sauf tu me ramenras.
15166   Je feray ce que tu voulras.
15167   ― Tholomé, ce dit Candalo,
15168   Je le te jure, et le te lo,
15169   Que sauvement te ramenray.
15170   Ja essoineMs. ensengne (corrigé d'après A). n'y meteray. »
15171   CandaloIl s'agit en fait de Tholomé ;
Raynaud corrige en Tholomé d'après A.
toutteffois pensoit
15172   Qu'Alixandre Tholomé soit,
15173   Et Tholomé futRaynaud corrige en fist. Alixandre.
15174   Ainsi le fist aulx gens entendre.
15175   Par tel compagnie juree
15176   Ont leur voye prinse et alee,
15177   Et tant ont le sentier tenu,
15178   Qu'ilz sont en la cité venu.
[107c]
15179   Et Clëophilem, la roÿne,
15180   Au devant vient et les encline,
15181   Et leur dit par tresgrant amour :
15182   « Sire, fait nous avez honnour.
15183   Monlt grant merite vous devons
15184   De ce que nostre fille avons.
15185   Rendu mon filz sa femme avés,
15186   Dont gracïé estre devés.
15187   Jamais neRaynaud corrige en n'. eüst esté rendue,
15188   Se par vous ne fust secourue.
15189   Vous nous avés fait grant honnour.
15190   S'en lo vous et vostre seignour,
15191   Et aprés Dieu je vous graci,
15192   Quant vous estes venu icy.
15193   ― « Roÿne, ce dit Candalo,
15194   De Tholomé forment me lo,
15195   Qui tant m'a grant honneur portee
15196   Que j'ay ma femme recouvree,
15197   Que jamais jour n'eüsse eüe,
15198   Se n'eust esté par son ayeue.
15199   Et porté m'a si bonne foy
15200   Qu'il est venu avecques moy.
15201   Devant Alixandre me mist
15202   Qui les commandemens lui fist
15203   Que s'on ne me rendoit ma femme,
15204   Qu'il meïst le païs en flamme.
15205   Et Tholomé sans contredit
15206   Acheva tout ce qu'on lui dit.
15207   Certes monlt m'a fait grant honnour.
15208   Si vous pri qu'il ait vostre amour. »
15209   La roÿne son filz entent.
15210   Assez en rit couvertement,
15211   Quant il Tholomé l'appella.
15212   Mais elle son penser cella,
15213   Ne son filz garde ne s'en prent.
15214   A Alixandre prestement
15215   Dist : « Sire, s'il vous voeult sëoir,
[107d]
15216   Venés nostre palais vëoir. »
15217   Par les mains bien s'entretenoient,
15218   Et les richesses regardoient
15219   Qui ou palais estoient mises
15220   D'or et de pierres bien assises.
15221   Trop les meteroye a prisier
15222   Et encor plus a deviserRaynaud corrige en divisier d'après A.
15223   Quelles sont et qu'elles valoient,
15224   Et les colours dont elleRaynaud corrige en els. estoient,
15225   Les camiaulx et les oliphans,
15226   Tigres et lÿons et serpens
15227   Qui entailliés furent en pierres
15228   A droit compas et a esquieresMs. escarrs (corrigé d'après A). .
15229   De chambre en chambre sont allé.
15230   Lors a la roÿne apellé
15231   Alixandre tout a eslais :
15232   « Sont donc plus beaulx vostre palais ?
15233   Je cuide plus beaulx en avés
15234   Et de plus beaulx vous en sçavez.
15235   En Perse, en Strape, en Inde, ailleurs
15236   En avez assez de meilleurs.
15237   En Inde sçavez bien manoir.
15238   Concquis y avés grant avoir.
15239   Porrus, mon gendre, avez cachié
15240   Et trestout son païs trachié.
15241   Porrus uneRaynaud corrige en la. moye fille avoit
15242   Qui si grant royaulme tenoit,
15243   De toutes richesses tenant
15244   Plus que homme qui fu vivant.
15245   Grant merveille m'en est comptee,
15246   Quant fortune avés si montee
15247   Que jusques Indes es passés,
15248   Sans estre, ne mors, ne cassés,
15249   Qu'oncques mais nulz homs ne pot faire,
15250   Tant fust poissans homs, neïs Daire.
15251   Par mainteffois y soustieva,
15252   Mais oncques ce fait n'achieva.

108

[108a]
15253   Ne oncques homs n'y passa mais,
15254   Se ne fust le grant Herculés.
15255   Grant estoit et si tant fu fors
15256   Envis trouvast on si grant corps,
15257   Mais il n'y fist pas le dixisme
15258   Que avez fait, non le centisme.
15259   Ne ne croy que jamais homs soit
15260   Qui par dedens Inde passoit,
15261   Ne qui ose en Inde venir,
15262   Ne qui s'i sceüt contenir.
15263   Ce sont unes monlt grans merveillez.
15264   Oncques ne veïsmes pareilles,
15265   Que homs mais en Inde venist,
15266   Fors Herculés que vous ay dit.
15267   Mais lors ly ciecles n'yert point grans,
15268   Et sachiez qu'il y a long temps :
15269   Encore estoit Troye en estant.
15270   Pluseurs s'esbahirent de tant. »
15271   Alixandre nommer seRaynaud corrige en s'. ouÿ,
15272   Tout le corps luy en esbahy.
15273   Tout fut taisant, point ne parla,
15274   Cois se tint, avant ne passa.
15275   La roÿne l'a regardé,
15276   Ung peu se teust, puis a parlé :
15277   « Alixandre, dit la roÿne,
15278   Tout sans couroux et sans haÿne,
15279   Je te pry, soies asseurés,
15280   Car je sçay tresbien qui tu es.
15281   Et tantost te sera monstré. »
15282   Et lors a ung huis deffermé.
15283   Si lui monstra la pourttraiture
15284   Dont je vous ay dit la figure.
15285   Lors dit : « Alixandre, voy bien
15286   Se cest ymage a riens du tien.
15287   De toy a luy n'a riens que dire.
15288   Or te tais et ne fay nulle ire.
15289   Par moy ne seras ja nommé,
[108b]
15290   Mais te hucheray Tholomé
15291   Et arriere te conduiray
15292   Atout le pooir que j'aray.
15293   De moy icest honneur avras,
15294   Monlt bien congnoistre le sçaras.
15295   Mais tantost raller t'en convient,
15296   Pour ce que trop de gens cy vient,
15297   Car se mes amis t'y sçavoient,
15298   Certainement ilz t'ochiroient.
15299   Mais je ta vye sauveray
15300   En tous les lyeux ou je seray. »
15301   Alixandre la dame auÿ
15302   Qui de bon cœur le conjoÿ,
15303   Et elle fu belle a devise.
15304   Lors l'a il entre ses bras prise,
15305   Quel contenance que ilRaynaud corrige en el. face,
15306   La bouce luy baise et la face,
15307   Et celle point dangier n'en fist.
15308   AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. ou lit le mist,
15309   Si fist de lui tout son voloir,
15310   Sans la roÿne ja doloir.
15311   Aprez ou palaix le remist,
15312   Ne chiere, ne samblant n'en fist.
15313   Et lors ly chevaliers la vindrent,
15314   Qui de la dame leurs fiefs tindrent.
15315   Il ne les a point aprochié,
15316   Adés Alixandre a cachié.
15317   Le dos leur tourne, et il se coeuvre,
15318   Affin que nulz ne sceut son œuvre.
15319   Bien le disoient en recoitMs. secret ; Raynaud corrige en reçoit.
15320   Que des gens Alixandre estoit.
15321   Et se de certain le sçavoient,
15322   Certainement ilz l'ochiroient.
15323   Alixandre bien les ouÿ,
15324   Mais la dame adez le joÿ
15325   Et myeulx que elle pot le duit
15326   Tant que hors d'iceulx le conduit.
[108c]
15327   Mais, si com dit l'auctorité,
15328   Il fist d'elle sa volenté.
15329   Pour ce lui a couvenant fait
15330   Que ja il n'y ara mal plait,
15331   Et lui vouldra de cœur aidier
15332   En tout temps, s'il en a mestier.
15333   Il meïsmes considera
15334   Que celle enchainte demoura
15335   Pour ung petit qu'il ne lui dit,
15336   Mais touteffois samblant n'en fist.
15337   Ainsi s'en parti Alixandre
15338   Sans vilenie et sans esclandre.
15339   La roÿne lui a donné
15340   Maint riche don d'or aorné,
15341   Couronne d'or et vestement,
15342   Et lui a dit monlt humblement :
15343   « Alixandre, s'estre peüst
15344   Et a Dieu seullement pleüst
15345   Que je fusse en ta compagnie,
15346   Je fusse du tout assouvie.
15347   Plus ne desirasse a avoir
15348   Que lez ta personne sëoir.
15349   Myeulx t'aim que trestous mes enffans.
15350   Soies ce fermement crëans. »
     
15351   Adonc aval s'en avallerent.
15352   Une grande cave trouverent,
15353   Ancïenne, en lieu destourné :
15354   Lors s'en est celle part tourné.
15355   De ceulx qui avec luy allerent
15356   Dirent : « En cest lieu cy mengerent
15357   Vos dieux, et furent plusieurz fois
15358   En deduiant en leurs endrois. »
15359   Alixandre es dieux se fïa,
15360   Ens se mist et sacrifïa,
15361   Et puis s'est endormis dedens.
15362   En dormant vit muer le temps
15363   Et les estoilles aparoir,
[108d]
15364   Et maintes merveilles paroir.
15365   Et sur le ciel ung roy estoit,
15366   Couronne d'or ou chief avoit,
15367   Et Alixandre lui a quis :
15368   « Qui es tu, roy yssi assis ?
15369   ― Je suis, dist il, cil qui tout tient
15370   Et qui tout le siecle maintient,
15371   Qui t'ay porté si grant honneur,
15372   De tout le mond t'ay fait seigneur.
15373   En telle haultesse mis t'ay,
15374   Tu as plus grant nom que je n'ay.
15375   La ou mon nom est tout teüs,
15376   Ly tiens est nommés et sceüs.
15377   Et encores plus grans seras,
15378   Et plus grant seignourie aras ! »
15379   Lors AlixandreRaynaud corrige en Alixandres. en dormant
15380   Luy a requis monlt humblement :
15381   « Seraphin, le dieu que je croy,
15382   En devocïon je te proy,
15383   Mais qu'il ne te tourne ce a ire,
15384   Que tu le voir me voeullez dire
15385   Combien de tempz je viveray
15386   Et en bonne vye seray. »
15387   Seraphin dit : « Tu m'as requis
15388   Aultre fois ce, et je te dis :
15389   Bonne chose est de non savoir
15390   De sa derraine fin le voir.
15391   Mais tant te dis, encor l'orras,
15392   Que en ta jonesse morras.
15393   Desore plus ne m'en requier,
15394   Que plus a parler ne t'en quier. »
15395   Alixandre cecy auÿ,
15396   Et le dieu si s'esvanuÿ,
15397   Et Alixandre s'esveilla.
15398   Ce qu'il ot dit bien l'espella.
15399   A son ost tantost s'en revint,
15400   Monlt mats et mon[lt] pensif se tint.
15401   Grant joye en ont sa gent menee.

109

[109a]
15402   Or fust l'ost toute asseüree.
15403   Lors fist il son ost arrayer,
15404   Et le fist avant charroyer.
15405   EnRaynaud édite En en. une aultre contree entrairent,
15406   Ou encontre male trouverent.
15407   Maint grans serpens y ont trouvés,
15408   Grans et hideux et mal privés.
15409   Esmeraudes es frons avoient
15410   Qui gransRaynaud corrige en grant. resplendisseur donnoient.
15411   Ces serpens grant assault leur firent
15412   A peu qu'ilz ne les desconfirent.
15413   De poivre blanc sans plus vivoient,
15414   Ne aultre vïande n'avoient.
15415   Mais tant sont les gens combatus
15416   Que les serpens furent vaincus.
15417   Illec avant s'en sont passé.
15418   Monlt sont de bataillier lassé.
15419   Deux jours d'illec avant allairent.
15420   Ou Val Perilleux en entrairent,
15421   La ou les bœufs sauvage estoient
15422   Et leur mansïon y avoient,
15423   Fors, oriblesRaynaud corrige en orible. a desmesurance
15424   Et de perversse contenance.
15425   Es piés orent deux ongles fors
15426   A samblance de calipors,
15427   Longs, fors et agus que d'achier :
15428   N'est riens ne peüssent perchier.
109[b]
15429   Les ongles de leurs piés long furent,
15430   Fors et agus, si com ilz deurent.
15431   N'est nulle riens qu'ilz ne perchaissent
15432   Ne si fors qu'ilz ne devouraissent,
15433   Pour tout<e> mettre a dampnacïon.
15434   Ilz avoient chief de luon,
15435   Et en leur compagnie estoient
15436   Oyseaulx que griffons apelloient :
15437   Si fors estoient et si mal,
15438   Hommes portoient a cheval.
15439   C'estoient oyseaulx merveilleux.
15440   Pour ce ot nom ce lieu Prilleux.
15441   Alixandre tous armer fist
15442   Sa gent et au devant se mist.
15443   Espessement les fist tenir,
15444   Et lors virent les bœufs venir.
15445   Es chevaliers se vont hurter
15446   Et jus a la terre porter.
15447   Ainsi comme ilz les abatoient,
15448   A leur piés ils les enfondroient.
15449   Les oiseaulx en eulx se ferirent,
15450   Monlt en porterent et perirent,
15451   C'oncquez puis l'heure que ilz vindrent
15452   Sy horrible estour ne soustindrent,
15453   Sy mal, si chault, si angoisseux,
15454   Sy pesme, ne si doloreux.
15455   Deux cens et .viij. hommes ochirent.
15456   Touteszvoies les desconffirent.
[109c]
15457   Adonc vers ung flun s'adrecherent
15458   Que monlt grant et large trouverent.
15459   Grans roseaulx en ce flun estoient
15460   Qui le passer oultre enpeschoient.
15461   En ce flun femmes y avoit,
15462   Querre plus belle on ne saroit,
15463   Elles furent tendres et blanches,
15464   El flun firent leur demourances.
15465   Quant lesRaynaud supprime ce mot. hommes pooient choisir,
15466   A eulx les faisoient gesir
15467   Et si durement les pressoient
15468   Que pluseurs sus elles moroient.
15469   Alixandre les fist cesser,
15470   Mais il les fist oultre passer.
15471   Les isles il fist noeufves faire
15472   Tant seulement pour cel affaire.
     
15473   Adés allerent tout avant
15474   Que ilz virent par droit samblant
15475   Montaignes qui si hault estoient
15476   QueRaynaud supprime ce mot. par samblant aux nues touchoient,
15477   Et coulonbes y ot assises
15478   Que Herculés y avoit mises.
15479   Disoient : « Illec fault la terre.
15480   Cy avant ne l'allés plus querre ! »
15481   D'illec oultre la mer allerent,
15482   Tant q'une grant isle trouverent
15483   Qui Gregois par samblant parloient.
15484   Les gens de ça bien les ooient.
15485   Monlt grant joye en leurs cœurs leurz mirent,
15486   Quant leur propre langage ouïrent,
15487   Grand bien leur fist au cœur sentir.
15488   Pour ce en fist quatre desvetir
15489   Pour a noe ce lieu passer.
15490   Mais quant ilz cuiderent passer,
15491   Vers eulx quatre grans poissons vindrent
15492   Qui tous vifs tous les quatre prindrent,
15493   Tous quatre les ont transgloutis,
[109d]
15494   Puis ne furent veus ne oÿs.
     
15495   Aprés ce tout l'ost s'avoia,
15496   Tant le matin l'ost costoia,
15497   Dedens ung pas si se sont mis
15498   Qu'on nommoit Madifaubardis.
15499   Mardissansardis s'apelloient.
15500   En cellui païs roy avoient.
15501   Galcarinus estoit leur roys,
15502   Sages homs, nobles et courtois.
15503   Atout bien .xxm. homme vindrent
15504   Tout a pié, qui bataille tindrent.
15505   Gens de tresbonne nature yerent,
15506   Et monlt grant estour leur livrerent.
15507   Maint des gens Alixandre ochirent,
15508   En la parfin les desconfirent,
15509   Mais monlt de paines y ont eue,
15510   Et de leur gent assés perdue.
15511   Leur roy prins, ardoir le vault faire,
15512   Et lors se mirent au repaire.
15513   Devant celle cité allerent,
15514   Mais bien fermee le trouverent.
15515   Nulles personnes n'y oÿrent,
15516   Ne nulles deffenses n'y virent.
15517   Pour ce est Alixandre montés
15518   Sur les murs et dedens entrés.
15519   Adoncques ceulx sur luy coururent
15520   Qui couvertement catis furent.
15521   Alixandre le branc sacqua,
15522   Monlt aprement les encacha,
15523   Et si leur est sceure courus.
15524   Mais d'un quarel fu si ferus
15525   Qu'il ne se pot sur piés tenir.
15526   A genoulx l'en convint venir.
15527   Mais touteffois cellui ochist
15528   Qui ceste grant plaie lui fist.
15529   Quant les arbalestriers dehors
15530   Virent de dedens les effors,

110

[110a]
15531   « Aulx armes ! », hautlement crierent,
15532   Et par dessus les murs monterent.
15533   Les portes coururent ouvrir,
15534   Lors ne s'en porent plus couvrir :
15535   Tout l'ost est par dedens entrés.
15536   La furent par bataille oultrés,
15537   La fu toute la cité prise
15538   Et toute a sa volenté mise.
15539   De par lui gardes y a mis,
15540   Et y laissa de ses amis.
     
15541   Puis s'en alla tout costoiant,
15542   La rive marine sieuant,
15543   Et la une cité avoit
15544   Que Qui. Oubrïamon l'on clamoit.
15545   Celle part vint et bien et tost,
15546   Et devant fist logier son ost.
15547   Ceulx de la cité se deffendent.
15548   A ceulx dehors grever entendent.
15549   Grant piece aRaynaud corrige en a il. illecques sis,
15550   Monlt y ot de ses gens ochis,
15551   Monlt de mal mis, monlt de navrés.
15552   En la fin les a conquestés,
15553   Mais monlt y ot paine et anuit.
15554   En son dormant icelle nuit
15555   Son dieu Amon a lui en vint.
15556   Telles parolles a lui tint :
15557   « Roy Alixandre, orRaynaud corrige en ores. enteng.
15558   A l'honneur a garder enteng.
15559   TesRaynaud corrige en tels. chevaliers sont monlt plaié,
15560   Dont tu as le cœur esmaié.
15561   Une herbe je t'aporte bonne :
15562   Fay le broier et leur en donne.
15563   Tous seront gary et sané,
15564   Ja ne seront ou corps <tant> pené. »
15565   Alixandre si s'espery,
15566   Quant icelle parolle auÿ.
15567   L'erbe vit, vers lui si l'a prise.
[110b]
15568   Triblee fut et ou vin mise,
15569   Et aulx navrés en a donnés :
15570   Lors furent garis et sanés.
15571   Quant ceste cité ot conquise,
15572   Et toute a sa volenté mise,
15573   Si le fist toute tourmenter
15574   Et toute a terre craventer,
15575   Que jamais cité n'y avra.
15576   Ainsiques pour voir en ouvra.
     
15577   Monlt fut il lassés et penés.
15578   Adont en a son ost menés.
15579   Emprez la Rouge Mer costoye
15580   Qui tant fut grande et tant ondoye,
15581   Tant que trouverent en ung bois
15582   Bestes sauvages et chamois.
15583   Cornes en my le front avoient
15584   Qui cleres espees sambloient.
15585   A ces bestes se conbatirent.
15586   Les bestes assés d'eulx ochirent,
15587   Les aultres les vont envaÿr,
15588   Trestoutes les firent finir.
15589   Cincquante homme bien leur ochirent.
15590   Toutesvoies affinRaynaud corrige en a fin. les misrent,
15591   Batans et ferans les menerent.
     
15592   Aprez en ung desert entrairent
15593   Ou il n'ot maison ne manoir,
15594   Mais la croissoit le poivre noir.
15595   Bien fu de long une journee.
15596   Celle terre fu habitee
15597   De serpens grans et merveilleux,
15598   Fors et gros et fiers et crueux,
15599   Qui la gent forment envaÿrent,
15600   Et grant cantité en ochirent.
15601   Monlt afferoient a doubter.
15602   Lors fist Alixandre bouter
15603   Le feu, si que pluseurs ardirent
15604   Et les aultres si s'en fuïrent.
[110c]
15605   Tant com le feu aloit bruiant,
15606   Ly serpens aloient fuiant.
15607   Une grande journee au presRaynaud corrige en aux prez.
15608   Chevaucherent adez aprés.
15609   D'illec aprés s'ala logant
15610   Sur ung mont qui estoit mont grant.
15611   La ly Concquerre si estoient
15612   Qui en ce hault lieu habitoient.
15613   Monlt estoient caiel et mal :
15614   Testes avoient de cheval.
15615   Par my laRaynaud supprime ce mot. bouce jettoient feu.
15616   Adonc issirent de ce lieu,
15617   Et se ferirent dedens l'ost.
15618   Mais Alixandre bien et tost
15619   A l'encontre leur est venus,
15620   Comme hardis s'est contenus.
15621   Le premier a si ordonné,
15622   Le glave ou corps lui a donné,
15623   Puis le second, et puis le quart.
15624   Dont courust ly ost celle part.
15625   Grant cantité en ont ochis,
15626   Et a oultrance les ont mis.
15627   Toutesvoies ainsi advint :
15628   Des gens de l'ost ochirent vint,
15629   De ceulx a pié bien .xx. et set,
15630   Puis allerent en leur recept.
15631   Leur recept estoit la montaigne,
15632   Si treshaulte que a grant paine
15633   Le pooit en amont vëoir.
15634   En ce hautRaynaud supprime ce mot. lieu s'aloient sëoir,
15635   Ou nulz homs monter ne pooit,
15636   Pour la roideur que elle avoit.
     
15637   L'endemain d'illec se partirent
15638   Et dedens une isle se mirent.
15639   Monlt serré se firent tenir.
15640   Adonc virent vers eulx venir
15641   Maint grant, fort, horrible gayans,
[110d]
15642   A grosses voix vers eulx bruians.
15643   Clëoppe ont nom en leur usage,
15644   Et sont de monlt tresgrant corage.
15645   De grosse parleüre estoient,
15646   Ung oeul en my le pis avoient.
15647   Entre la gent ilz se ferirent,
15648   Grant cantité en abatirent.
15649   Grant desconfiture y eüst,
15650   Se roy Alixandre ne feust
15651   Qui monlt bien les reconforta
15652   Et tout au premier chief monta,
15653   La glave ou poing comme hardis.
15654   Lors a trenchié testes et pis,
15655   Plus de .xxiiij. aterra.
15656   Sa gent escrye : « Or y perra !
15657   Francs compagnons et mes amis,
15658   Venés vous ent avecque my ! »
15659   Quant la gent Alixandre virent,
15660   Leur seigneur, adonc le sieuirent.
15661   Chascun reprent cœur et alaine,
15662   Puis se remettent a la paine,
15663   Et pour la grant peur de morir,
15664   Tous les vont abatre et ferir,
15665   Que trestous furent desconfis.
15666   Des gens de l'ost y ot ochis,
15667   Et de ceulx qui vinrent de Cande
15668   En ot bien la ochis cinquante.
     
15669   Aprés icelluy lieu passerent.
15670   Jusques en une aultre isle allerent
15671   Ou une gent la demouroient
15672   Qui le long de six piés avoient.
15673   Gens furent de flesve valour.
15674   D'or fin avoient la coulour
15675   Et de testes n'avoient point.
15676   Ung oeul avoient ou pis point,
15677   Et de cest oeul tresbien vëoient,
15678   Barbe soubz le nombril avoient