Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

TROISIÈME BRANCHE

 

1

[1a]
22415   Nul n'est qui puisse tant sçavoir
22416   Ne qui puisse trestout avoir,
22417   Sçachans les cogitacïons
22418   De toutes les intencïons.
22419   Car s'acucun feust qui le sceüst,
22420   Garder de eulx on ne se peüstRaynaud édite peust..
22421   Faulx samblant, constrainte, abstinence
22422   Faulssissent bien a leur scïence.
22423   Tel fait semblant estre joieux
22424   Qui est tristreRaynaud corrige en et tristre. et annuieux.
22425   Et pour ce, sont fort a congnoistre
22426   Gens seculers et gens de cloistre.
22427   Car tel me fait joyeuze feste
22428   Et met entre ses bras ma teste,
22429   Ryanment m'acole et fait joye,
[1b]
22430   Qui vouldroit que je fusse a Troye,
22431   En Rommenie ou au Grant Caire.
22432   Pour ce ne doit nul joye faire
22433   De feste de bras qu'on lui face,
22434   Tant lui face on a plaine face,
22435   S'il ne congnoist naturelment
22436   Se cellui lui fait lialment.
22437   Mais c'est monlt treffort a congnoistre,
22438   Soit de seculier ou de cloistre,
22439   Ou voisins, parens et compere,
22440   Car souvent fault le filz au pere.
22441   Pour ce est il bon de trestout taire.
22442   Encore lo a ainsi faire :
22443   Nul ne se tiengne trop joieux
22444   N'en nulle place trop ireux.
22445   Face moyen contenement
22446   En trestout son demenement
22447   De trop festïer, de trop rire
22448   Et de trop grant promesse dire.
22449   Le clerc qui cestui livre fist,
22450   Il ne fist mie ainsi, ce dist,
22451   Car trestout son volloir ouvry
22452   Et a aucuns se descouvry
22453   Qui faignoient ses amis estre,
22454   Mais depuis, si fu mué l'estre,
22455   Qui le mirent en bas degré,
22456   Quant ilz eulrent sceu son secré.
22457   Le clerc pour ce cas a affaire.
22458   Pour ce, en voeut ung livre faire.
22459   Iriez estoit sans goute d'aise,
22460   Mais Raison voeult que il s'en taise.
22461   Tel l'honnoure, qui l'abayeroit,
22462   Et luy ayde, qui lui nuiroit.
22463   Car par ung ung millier sçaroient
22464   Ce de quoy moins le priseroient,
22465   Et une laide renommee
22466   Ne s'en est pas si tost allee,
[1c]
22467   Car elle dure aprez la mort.
22468   Donc a qui se descoeuvre tort.
22469   Mais trop convient estre scïent
22470   Qui contre mal est passïent
22471   Et qui a grant dollour ne plaint.
22472   Sages est qui par souffrir vaint,
22473   Qui ne le fait ne le lait dire.
22474   Doncques dy que hommeRaynaud corrige en Seneques dit que hons d'après A. plain d'ire,
22475   Il ne voit rien se crisme non.
22476   Et se dit le sage Cathon
22477   Que ire empesche le corage
22478   Et le tient en si grant servage
22479   Qu'il ne poeult dire verité.
22480   Puis dit en une auctorité
22481   Et tressagement le scet dire :
22482   « La loy voit bien homme plain d'ire,
22483   Mais il ne voit mie la loy. »
22484   Thules qui tant ot sens et foy
22485   Dit : « Ire soit hors de nostre estre,
22486   Qu'avec lui chose ne poeult estre
22487   Bien ditte ne bien assouvye. »
22488   Or me gard Dieu toute ma vie
22489   De moy bouter ou pechié d'ire,
22490   Que ne me face folie dire.
22491   Car cil est de monlt grant scïence
22492   Qui en ire aRaynaud corrige en a en ire. pascïence.
22493   Cil n'a pooir de mal aller
22494   Qui ire et couroux scet celler,
22495   Et qui sans haïne scet vivre.
22496   Dieu grant grace et honneur lui livre.
22497   Ung sage clerc si le descript,
22498   Si com le truis en son escript.
22499   « Advisés soies bien du fait
22500   A qui tu dis ton secret fait,
22501   S'il n'est ou s'il est tes amis.
22502   Car en cest siecle nul n'est fis
22503   Nul amy veritable avoir.
[1d]
22504   Se tu voeulx vivre pour sçavoir,
22505   Ne dy conseil qui t'ahontoit.
22506   Se ton dit revellé estoit
22507   De cellui qui est ton amy,
22508   Si devenroit ton anemy. »
22509   Ainsi le clerc pas ne le fist
22510   Qui cest livre fist et escript.
22511   Car telRaynaud corrige en qui. est amy a present,
22512   <Qui> Puis est anemy aultrement.
22513   Encores dit ung grant decret.
22514   « Tant com tu gardes ton secret,
22515   Ilz sont en ta chartre couvert.
22516   Et si tost comme ilz sont ouvert
22517   Par simplesse ou par mesproison,
22518   Tu es mis dedens leur prison,
22519   Et ou dangier de ceulx t'es mis
22520   Cui tu aras tes secrés dis.
22521   Car devant rien ne les doubtoies.
22522   Or es tu mis en telles voies
22523   Que toudis d'eulx aras doubtance
22524   Qu'ilz ne dient ta meschëance. »
22525   Jhesus Sirac si nous raconte,
22526   Si com je le truis en son compte :
22527   « A ton amy point ne descoeuvre
22528   Tout ton secret ne tout ton œuvre.
22529   Et pour ce je le te voeul dire :
22530   Compter la chose ou il ait ire,
22531   En son cœur moins t'en prisera,
22532   Et contre toy s'avisera :
22533   Or tendra ton secret en fait.
22534   Monlt est cil sage qui se tait. »
22535   De tous secretz je me tairay
22536   Et passïence en moy aray,
22537   Jusquez Fortune, ma contraire,
22538   Qui me fait souvent meschief faire,
22539   De moy se part et ailleurs voise.
22540   De ce qu'elle me suit me poise.

2

[2a]
22541   Se je l'en eüsse chasser
22542   Ne par escu, ne par archier,
22543   Je le batisse et l'enchassesse
22544   Et de moy le desseparesse :
22545   Chasser nel puis fors par souffrir.
22546   En ce point me convient tenir.
22547   Et comment le porray je faire ?
22548   Je ne l'ay point aprins a taire,
22549   Mais ay aprins a dire tout
22550   Quancques je pense tout au bout.
22551   Je suis en ce tout ordonnés,
22552   Par acoustumance menés :
22553   Vaincre convient acoustumance.
22554   Or voeult donc Raison que g'y pense.
22555   Pensé ay. Je querray ung maistre
22556   Qui m'apprendra passïent estre.
22557   Et du tout en tout le creray,
22558   Mais ne sçay ou le trouveray,
22559   Qui m'aprendra a bien celler
22560   Ce qu'ay aprins a reveller.
22561   Acoustumance est monlt poissant.
22562   Et si suis tresbien congnoissant.
22563   Envis lairay m'acoustumance,
22564   Meismes quant je le tiens d'enffance.
22565   Il n'y a plus le « Me fault faire. »
22566   Ou tost trouveray mon contraire ?
22567   Ou querray tel maistre ? Quel part ?
22568   Par foy, n'en sçay nul que Regnart.
22569   Mais Regnart est le souverain
22570   Qui de toute scïence est plain
22571   Fors que de Raison seulement
22572   D'acord suis bien que je le mand
22573   Ou que je voise a lui tout droit.
22574   A lui m'en iray or endroit :
22575   Car de mon fait lui voeul touchier
22576   Et lui a mon conseil huchier.
22577   Par lui voeul mon fait recouvrer
[2b]
22578   Et du tout voeul par lui ouvrer.
22579   Car il voeult couvrir et celler,
22580   A point et a temps reveller.
22581   Il scet toute riens mettre a point.
22582   Il scet ce qui oingt et qui point.
22583   Il scet ce qui aide et qui nuit.
22584   Il scet ce qui ayme et qui cuit.
22585   Il scet celler et racompter.
22586   Il scet avaller et monter.
22587   Il scet traire ; il scet lanchier.
22588   Oncques riens ne sceut detranchier.
22589   Il scet rire quant il est heure,
22590   Et, quant il voit son point, il pleure.
22591   Quant il est temps, il lui anuye,
22592   Quant il voeult vent, quant il voeult pluye,
22593   A tout son profft se demaine,
22594   Et si n'y met traveil ne paine.
22595   Naturelement ce scetRaynaud corrige en scet il. faire,
22596   Cellui qui scet tout son fait taire
22597   Et deviser et ordonner,
22598   Et bien despendre et bien donner,
22599   Et qui a tous voeult estre amis
22600   Et mettre affin ses anemis,
22601   Quant il voit et le temps et l'heure
22602   Et toudis tout simple demeure.
22603   Ne ja nul ne s'en perchevra
22604   Quel volenté en lui ara.
22605   C'est Regnart qui tout ce scet faire.
22606   Lequel voeul a mon maistre traire.
22607   Dessoubz sa doctrine seray,
22608   Et en cest anRaynaud corrige en en celant d'après A. de lui feray
22609   Une matiere que je pens.
22610   Endementiers ira ce temps,
22611   Certes que trop enduré l'ay.
22612   Or entendez que je diray
22613   De Regnart, mon tresbon amy,
22614   Que je voeul tirer prés de my
[2c]
22615   Pour moy couvrir de ma purté.
22616   Des bons dit on auctorité
22617   Et leurs œuvres lire souvent.
22618   Assez de bien on y aprent,
22619   En ramentevant le[s] bons fais
22620   Que les sages vaillans ont fais.
22621   Bon fait le sens traire a sa part,
22622   Especïalment de Regnard.
22623   Cil qui par Regnard voeut ouvrer
22624   Et en lui Raison recouvrer,
22625   Se Regnart Raison voeut bien sivreMs. nuire.,
22626   Il poeult tresbien sceurement vivre.
22627   Mais s'il est qui Raison suivra,
22628   Et de Regnard noyent n'ara,
22629   N'en nulle rien ne le voeut suivre,
22630   Il porra bien faillir a vivre
22631   Et porra estre decheüs.
22632   Et pour ce suis je esmeüs
22633   De dire de lui aucun bien.
22634   Or y entendez doncquez bien,
22635   Car mon sens mettray sur Regnart,
22636   SurRaynaud corrige en Et sur. son oeuvre et sur son art,
22637   Qui passé a maint mal trespas.
22638   Oncquez n'en ala que le pas.
22639   Mainte ryote a eschevee.
22640   Oncques lanche n'en fut levee,
22641   Et s'a souffert mainte clamour,
22642   Dont juge n'ot oncques dolour.
     
22643   Regnard, qui bien son penser coeuvre,
22644   Sans crÿer et sans monstrer s'œuvre.
22645   En son hostel fu par loncg temps
22646   Que point ne le fuit eslongnans.
22647   Maladie l'ot envahy,
22648   Qui forment le fist esbahy.
22649   Pour ce se senti mats et vyeulx.
22650   Lors se prinst a plourer des yeulx,
22651   Et voit que morir le convient.
[2d]
22652   De ses meffais bien lui souvient,
22653   Mais ne les poeult resconpenser.
22654   S'estudie met en penser.
22655   De son hostel ist monlt pensant,
22656   Son tempz, sa vye congnoissant.
22657   De joye en lui, sachiez, n'ot goute.
22658   En ung petit sentier se boute :
22659   De ce point souvent lui souvient
22660   Que bien brief morir lui convient,
22661   Et volentiers conseil eüst
22662   Comment ce point passer peüst.
22663   Mais de conseil ne troeuve point,
22664   Ce est le rien qui plus le point.
22665   Lors choisi devant lui venant
22666   Ung vilain monlt grant doeul menant.
22667   Mal fu vestu, mal fu chaussiés
22668   Et estoit monlt fort courouchiés.
22669   « Villain, dist il, Dieu te doint joye
22670   Et moy telle que aise soye !
22671   Car je voy a ton contenir,
22672   Joye ne scez par ou tenir. »
22673   Lors le vilain sa teste dresse,
22674   Si lui respondi par tristresse :
22675   « Vilain suis je, nommé tu m'as,
22676   Et par mon droit nom m'apelas.

3

[3a]
22677   Vilain suis je, c'est mon accord.
22678   Car vouldroie bien estre mort.
22679   Car je suis jusques la sailli
22680   Que tous mes biens me sont failli,
22681   Et toutes honneurs, et tous pris,
22682   Que de long temps avoie apris.
22683   Or suis je tout despourveü
22684   Et de bien hault au bas cheü,
22685   En vilenie defenis.
22686   Pour ce suis je avilenis.
22687   Mais tu m'as trop bien congneü
22688   Quant oncques mais ne m'os veü.
22689   Donc je me doy bien apayer.
22690   ― Bons homs, dit Regnart, esmaier
22691   Ne courouchier ne te dois mie.
22692   Ne le dy pas pour vilenie,
22693   Pour mal, pour couroux ou par guile.
22694   Mais quant on voit homme de ville,
22695   Vilain est appellé a plain,
22696   Non mie pour ce qu'il soit plain
22697   De vilenie ne de mal nom.
22698   Mais de ville vilain a nom.
22699   On ne dit pas homme vilain,
22700   Mais on dit a homme : « Vilain ! »
22701   Car les villes amer debvons
22702   Et pour ce les ramentevons.
22703   Nul n'est vilain, se le voir dit,
22704   S'il n'est faulx en fait et en dit.
22705   Ja pour les beaulx dorés estriers,
22706   Ne pour faucon, ne pour levriers,
22707   Ne pour chiens mener ny oisiaux,
22708   N'est gentilz homs ne damoisiaux,
22709   Ne que pour l'abit clerc feraMs. sera (corrigé d'après A).,
22710   Nul pour gentil tenu sera,
22711   Qui le cœur a loial et fin,
22712   Il est gentil, ce est la fin.
22713   Des malvais gentilz sont les guerres
[3b]
22714   Et les dissencïons es terres,
22715   Les orphelins, les povretés,
22716   Toutes malvaises euretés,
22717   Ly orgoeul et la symonie,
22718   Trestous despis et toute envye.
22719   Se gentilz homs mais n'engenroit,
22720   Ne jamais louve ne portoit,
22721   Et grant cheval ne fust jamais,
22722   Tout le monde vivroit en paix.
22723   Et se voeulxRaynaud corrige en tu voeulx. estre ententifs
22724   A sçavoir lesquelz sont gentilz,
22725   Pense a Nature propprement.
22726   Lors ne diras pas que je ment.
22727   Nature fait tout, sans mentir,
22728   Naistre, vivre, croistre, sentir,
22729   Mais morir ne fait elle point,
22730   Car lui desplait monlt fort ce point.
22731   Or pense, se je bien t'avoye,
22732   Au naistre et au morir voyeRaynaud corrige en les voye d'après A.,
22733   Et lors cherras en congnoissance
22734   S'aultre mort ont n'aultre naisance
22735   Que toy qu'ilz appellent vilain.
22736   Tout y est ung, j'en suis certain.
22737   Encor, se n'eussent maladie,
22738   Ne de l'autrui avoir envye,
22739   Ne deïssent que verité,
22740   Tout temps eüssent loyaulté,
22741   Pour gentilz homs je les tenisse,
22742   Et moy et toy vilain deïsse.
22743   Aultres leurs vilains seroientVers hypométrique.
22744   Et a bon droit le nom aroient.
22745   Et se difference y trouvez
22746   En ces deux pointz que cy prouvez,
22747   Vëoir et dire poeulx, en sommes,
22748   Autant des femmes com des hommes.
22749   Nourreture et acoustumance
22750   N'y ont plus fait de difference.
22751   De meilleurs cœurs a soubz bureaux
[3c]
22752   Et dessoubz fourrures d'aigneaux
22753   Qu'il n'a soubz vairs et soubz ermines.
22754   Autant eusse<s>Raynaud édite eüsse. je or de mines
22755   De petits parisis sans plus
22756   Comme il en y a des ungs plus :
22757   Preudoms, je te jure ma foy,
22758   Bien paieroye ce que je doy.
22759   Et croy que tout orgoeul cherra
22760   Et longuement ne demourra.
22761   Orgoeul poeult courre une estendee,
22762   Mais il chiet a la longue alee,
22763   Au jour du Jugement tout droit :
22764   La sera sceu qui avra droit.
22765   La sera sceü de certain,
22766   Qui sera gentilz ou vilain,
22767   Car le Grant Juge yRaynaud corrige en la. sera
22768   Qui a chascun raison fera.
22769   N'y vauldra orgoeul ne noblesse,
22770   Ne alleguer sa gentillesse.
22771   Mais pour ce que tous vont par terre,
22772   Que dessevrance n'y poeus querre,
22773   Tous ont deux pietz, deux yeux, deux poingz,
22774   Et tous sont forgiez en un coing,
22775   Et tous sur une enclume fait,
22776   Et trestous de ung homme attrait.
22777   Or vëez lesquelz trouverez
22778   Que vous pour drois vilains tenrez.
22779   Tous ceulx qui mentent volentiers
22780   Et de bourdes sont coustumiers,
22781   De toutes telz gens je dy fy !
22782   Drois vilains sont, point ne m'y fy.
22783   Trettous ces bourdeurs sont vilain,
22784   Dieu les het et point ne les aim.
22785   Ceulx doit on dire sans doubtance
22786   Vilains de ville acoustumance.
22787   Vilain, qu'ez plain de vilenie.
[3d]
22788   Fui toy de bonne compagnie !
22789   Ungs hons qui par bourde se maine
22790   Et a bourder toudis se paine,
22791   Et bourde en aultrui decevant,
22792   Droit vilain est, de ce me vant.
22793   Et encor quant il est bourdeur
22794   Et avecques ce est vanteur,
22795   Chascun le doit de lui priver
22796   Et sa compagnie eschever.
22797   Si me tenez pour excusé,
22798   Se dit vous ay le mot usé.
22799   Vilain t'ay dit : espoir, je ment.
22800   ― Regnart, nennil certainement,
22801   Mais de doleur ay plain le corps,
22802   Sique je vouldroie estre mors.
22803   Je ne voy mais arrier n'avant,
22804   Tant ay a mon cœur doleur grant. »
22805   Regnart grant pitié en a pris,
22806   Quant il a tous ces motz ouÿs.
22807   Si dit : « Amis, conforte toy,
22808   Et entens confort et le croy,
22809   Ne dessers pas la mort avoir.
22810   Quiconcques vient en desespoir.
22811   Ou sa mort a escïent haste,
22812   Dedens le feu d'enfer s'enhaste
22813   Sans issir ent heure ne jour.
22814   Je en congnois maint et plusour,
22815   Quant maladie ou povreté
22816   Vont demourer vers leur costé,
22817   Ou que aucun despit rechoivent,
22818   Ou aucunes grans debtes doibvent
22819   Dont a chief venir ilz ne poeu[l]ent,
22820   Tantost dient que la mort voeulent
22821   Et tantost desirent mort estre,
22822   Et sont de desconfort tout paistre,
22823   Et pluseurs s'en livrent a honte.
22824   Mais se sçavoient que ce monte

4

[4a]
22825   Et le dangier ou sont tel mort,
22826   Point n'aroient de desconfort. »
22827   Adont lui a Regnart enquis
22828   Pour quel couroux est si mal mis :
22829   « Or t'en advise justement,
22830   Et le me compte propprement.
22831   Et se riens aidier t'y porroye,
22832   Volentier de cœur le feroye.
22833   ― Certes, dist le preudoms, amis,
22834   Puis qu'ainsi est que tu t'es mis
22835   A moy consseillier loialment,
22836   Je le te diray vraiement.
22837   Je souloye estre bien eureux
22838   Et de trestous biens plentureux,
22839   Riche de terrïennetés,
22840   Par dessus les moyennetés,
22841   Et habondance en moy avoit
22842   De tous les biens que on sçavoit,
22843   Bien honnouré et chier tenu,
22844   Dessus tous aultres bien venu,
22845   Et m'a duré bien soixante ans.
22846   Or suis sur la fin de mon temps,
22847   Que me deüsse reposer
22848   Et ma vie en bien ordonner.
22849   Or m'a mon seigneur envahy,
22850   Et si durement enhaÿ
22851   Que il a prins quanquez j'avoye,
22852   Ne m'a laissié fors que la voye.
22853   Ne sçay ou mon vivre soit pris.
22854   Telle vie n'ay point apris.
22855   Ne sçay que die ou que je face :
22856   Grant meschief me trouble la face,
22857   Ne sçay ou je voy ne repaire.
22858   Or vous ay compté mon affaire.
22859   ― Mon chier amy, se tu te doeulx,
22860   Encor feras plus, se tu voeulx.
22861   Tant t'esmaies que tu voulras,
22862   Ja pechié n'en couroucheras :
[4b]
22863   Plus teRaynaud corrige en t'. esmaiera, te sieura,
22864   Et plus prez de toy tirera.
22865   Ceste Nature a desconfort :
22866   Pechié le sieut jusqu'a la mort.
22867   Conforte toy, preng esperance,
22868   Et Dieu t'aidera sans doubtance.
     
22869   David si commande et enseigne
22870   Que chascun com homme se tiengne,
22871   C'est a dire homme honmanment,
22872   Non mie paoureusement.
22873   Donc homme qui en Dieu est fort,
22874   Maintiengne soy sans desconfort.
22875   En le Nocturne du lundi,
22876   Tu trouveras ce que je di.
22877   Encores David le raconte
22878   En la Nocturne que je compte :
22879   Maintes tribulacïons viennent
22880   A ceulx qui bonne vie tiennent,
22881   Persecucïons et perieulxRaynaud corrige en prieux..
22882   Et de tout les delivre Dieux.
22883   Encore illecq David tesmongne
22884   Qui parle de ceste bezongne.
22885   C'est a dire Dieu aidera,
22886   Confort et paix delivrera,
22887   Et seront saulvés sans doubtance
22888   Ceulx qui en lui ont esperance.
22889   Et se desconfortRaynaud corrige en de confort. prengs ung doy,
22890   Dieu en mettra assez en toy.
22891   Il n'est perte que homs rechoive
22892   Pour [que] nul jour plourer en doive.
22893   Se ne sont trois que te diray,
22894   Et les trois je te nommeray :
22895   Ame, renommee et amy.
22896   Et ce retiengnes tu de my,
22897   Fors que de ces trois, ne devroit
22898   Nulz homs plourer qui sens aroit.
[4c]
22899   Car qui pert deniers, prez, ahans,
22900   S'il en pleure, est monlt meschansRaynaud corrige en mescheant.,
22901   Car recouvrier il poeult avoir,
22902   S'il a en lui point de sçavoir,
22903   Ou sans avoir grace ou eür
22904   Encor en poeult il estre asseur.
22905   Mais or m'en dy la verité,
22906   Pour peu n'ez pas desherité.
22907   Que ce fait sans raison n'est point.
22908   Tu l'as en aucun costé point,
22909   Qu'il ne t'eüst mie tant nuit
22910   Sans grant cause ; or ne t'en anuit ! »
22911   Dist cellui : « Cause n'y sçay point.
22912   Fors tant que obeÿ n'ay point.
22913   Ne ay fait aultre cruaulté.
22914   Reverence n'ay nul porté.
22915   Je n'ay obeÿ nullement
22916   Ne a voisin ny a parent.
22917   Humilité a nul ne fis.
22918   Vecy tout quancquez je meffis.
22919   ― Preudom, je voeul bien que tu m'oyes.
22920   Envis plus mesprendre porroyes.
22921   Fors traïson tant seulement,
22922   Ne poeulx mesprendre plus griefment.
22923   Dieu qui est le vray droiturier,
22924   Quant il fist Paradis premier,
22925   Voult qu'angles fussent, et fais furent.
22926   Il sceut bien quel nombre estre deurent.
22927   Seul de son plain voloir les fist
22928   Et dedens Paradis les mist.
22929   Pour ce que haulx et beaux se virent,
22930   Maintenant en orgoeul se mirent,
22931   Et quant d'orgoeul furent touchiez,
22932   Des lors furent ilz trebuchiez.
22933   Par desobëir ilz cheürent.
22934   Or sont <ilz>Raynaud laisse le vers hypermétrique. deables, et angles furent.
22935   Monlt avoient or plus avoir
[4d]
22936   Que nulz homs ne pouoit avoir,
22937   Toute grace et toute beaulté
22938   Et toute souveraineté
22939   Pardurable, sans mal avoir,
22940   Ja sans enveillir ne douloir.
22941   Et en trestous lieux ilz estoient
22942   Sans nul traveil ou ilz vouloient.
22943   En hault furent, et or sont bas.
22944   De ce ne me merveille pas.
22945   Trestoutes les ames dampnees
22946   Qui ont esté et qui sont nees
22947   En cest siecle de corps de femme,
22948   Ne le sont pour aultre diffame :
22949   Par desobeïr seulement
22950   Sont tous les dampnés proprement,
22951   Car se tous bien obeïssoient,
22952   Et leur souverain bien amoient
22953   Et faisoient sonRaynaud supprime ce mot. commandement,
22954   Ja nul n'yroit a dampnement.
22955   Meismes Adam desobeÿ,
22956   Dont nous sommes tous esbahy.
22957   Jamais dampnacïon ne fust,
22958   Ne ja esté dampné n'eüst,
22959   Ne homs ne eust eu maladie,
22960   Tant eust esté longue sa vie.
22961   Ainchois eust vescu liement.
22962   Meismes a son trespassement
22963   Quant l'ame du corpz lui partist,
22964   Nulle dollour il ne sentist.
22965   Et en Paradis tantost fust,
22966   S'Adam desobeÿ n'eüst.
22967   Et si tost qu'il desobeÿ,
22968   Tous pechiés print et envahy,
22969   Car toutes desobeïssance,
22970   A droit dire, est mescongnoissance,
22971   Et si est orgoeul et despitz.
22972   Nul n'en porroit faire bons ditz.

5

[5a]
22973   Et quant ou siecle toutes guerres,
22974   Toutes rebellïons en terres,
22975   Couroux, pertes, ochisïons,
22976   Et toutes males mocïons,
22977   Maladies, pechiez mortelz
22978   Viennent par icestui costez,
22979   Oncques nulz homs impacïent
22980   Ne pot bien servir loialment,
22981   Ne bon service ne pot faire,
22982   N'a Dieu n'a nul preudomme plaire.
22983   Mais toudis est plain de murmure,
22984   Dont Dieu ne preudhommes n'ont cure,
22985   Ne grace ne poeut il avoir,
22986   Tant ait richesse ne sçavoir,
22987   Ne nulle bonne compagnie
22988   N'ara ja cure de sa vie.
22989   Obeïr Dieu trestout avant,
22990   Et puis au siecle a ton plus grant,
22991   A ton moyen et a ton mendre
22992   Dois a obeïssance tendre,
22993   Je dis obeïr deuement,
22994   De bon cœur lyé et loialment.
22995   Honneure grant, petit, moyen.
22996   Lors est lÿé de bon lÿen.
22997   Homs qui vit en humilité
22998   Ne poeult venir a povreté.
22999   Obeïssance seulement
23000   Fait homme vivre saulvement.
23001   Preudhoms, se ramenbré t'eüsses
23002   Du joing marin, et bien sceüsses
23003   Comment il se sceut maintenir,
23004   En bon estat porroyes venir,
23005   Car le joing marin mieux se tint,
23006   Quant le grant flos de Saine vint,
23007   Qui le grant Pont qui fu de pierre
23008   Rompit, qui fu fait a esquerre.
23009   Oncques le joing n'en fut meü,
[5b]
23010   Ne pour vent qui a Troye fu,
23011   En l'an mil .iic. dis et uit,
23012   Le jour de Saint Mathé, de nuit,
23013   Qui jetta tout Saint Pierre a terre.
23014   Oncques ce vent ne pot tant querre
23015   Que le joing peüstRaynaud édite peust, ce qui laisse le vers hypométrique. eslochier
23016   Ne pour bouter ne pour hochier.
23017   Le pont de Paris bien doubta,
23018   Le flos d'eaue tout jus bouta.
23019   Le joing marin bien s'i maintint
23020   Pour ce que humilité tint.
23021   Dont il advint en iceulx termes
23022   Que sur la riviere fu fermes
23023   Enrachiné et bien tenans
23024   Ung grant chesne tresbien venans,
23025   De rachines enrachinés,
23026   De grans branches environnés.
23027   Le vent sans chiez et sans sejour
23028   Hurta au chesne nuit et jour,
23029   Et souvent grans cops endurer,
23030   Ad ce ne porroit fer durer.
23031   Le vent hurta, l'arbre se tint.
23032   Le vent de toutes pars lui vint,
23033   Et monlt le print a debouter.
23034   Le chesne ne le vault doubter.
23035   Le vent tant bouta et hurta
23036   Que le chesne a terre jetta.
23037   Tant a a bouter entendu
23038   Qu'a terre l'a tout estendu :
23039   Tout en my la riviere aval,
23040   Le chesne s'en va contreval
23041   Tout amaladi et vaincu.
23042   Bien s'est de sa roideur sentu.
23043   Tout ainsi comme il s'en aloit
23044   Et l'eaue aval le menoit,
23045   Dessus le joing marin monta,
23046   Et le joing tantost se baissa,
[5c]
23047   Et se voult en l'eaue bouter.
23048   Le chesne oultre laissa passer
23049   Que nulle riens il ne lui griefve.
23050   Quant fut oultré, si se relieve,
23051   Et fut aussi droit que devant.
23052   Riens n'y parut ne tant ne quant.
23053   Quant le chesne l'a advisé,
23054   Ung petit s'est la aresté.
23055   Dist : « Joing marin, je te demand
23056   Comment t'ez tu cy tenu tant ?
23057   J'estoie si grans, si fournis,
23058   D'amis de rachines garnis,Raynaud corrige en Si de rachines bien garnis d'après A.
23059   Que trente cars ne me portassent,
23060   Ne mes rachines ne menacent.
23061   Et tout quancques avoie acquis,
23062   Dont cuidoie bien estre fis.
23063   Mes rachines estoientRaynaud corrige en avoie. en terre
23064   Grandes comme on pooitRaynaud corrige en on les pooit. querre.
23065   Ne ne prisoie par convent
23066   Gellee ne pluie ne vent.
23067   Mais or m'a ce vent cy batu
23068   Que tout envers m'a abatu,
23069   Tout abatu sans relever,
23070   Combien qu'il m'en doie grever,
23071   Combien tel cœur en moy avoie
23072   Et telRaynaud corrige en tele. force en moy sentoie
23073   Qu'il me sembloit que tel cent vent
23074   Ne me meffeïssent noient.
23075   Tu, quiRaynaud corrige en cui. ungs homs aroit au doy,
23076   Tu t'ez cy tenu trestout coy.
23077   Encore es tu en ton estant,
23078   Ainsi comme estoies devant.
23079   N'as oncques tant le vent prisié
23080   Que oncques t'ayt en riens brisié.
23081   Treschetif de noyent venus,
23082   Comment t'ez tu cy maintenus,
23083   Que le vent ne t'a fait voller
[5d]
23084   Plus longz qu'on ne porroit aller ?
23085   Les pontz de Paris tous maty,
23086   Saint Pierre de Troye abaty,
23087   Pluseurs grans fors a abatu.
23088   Et tu t'ez contre lui tenu !
23089   ― Il y a bien cause pour quoy :
23090   Difference a de moy a toy.
23091   Tu t'ez sentu roides et fors,
23092   S'as volu monstrer tes effors
23093   Contre fort, et fort voulsis estre.
23094   Si t'en convient perdre ton estre,
23095   Car contre fort tu ne pouoies
23096   Tenir, et tenir t'y vouloyes,
23097   Sy com les Flamencz firent tuit.
23098   En l'an mil .iiic. vint et uit,
23099   Rebellïon en eulx se mist
23100   Et assemblee d'eulx se fist.
23101   Dirent qu'au roy n'obeïroient,
23102   Ne a seigneur ne le tenroient.
23103   « Ne nulle riens ne le prisons,
23104   Et hault et cler nous le disons.
23105   A lui n'acontons ung fuisel.
23106   Sur nous venist Ph<i>lipe le Bel,
23107   Qui devant nous grant piece sist
23108   Et maint grant dommage nous fist
23109   A Mons en Peule et CarselRaynaud corrige en a Carsel. :
23110   La y ot de mors maint moncel.

6

[6a]
23111   Il meismes y fu si sourprins
23112   Que a paine qu'il n'y fu prins.
23113   Et si lui fut tresbien mestier
23114   Que il s'i sceüst bien aidier,
23115   Car le bon conte de Juler
23116   Lui eusist tollu son aller.
23117   Si avoit il bien cincq cens mile
23118   D'hommes avec lui de mainte<s> ville,
23119   Qui trestous le tenoient prez.
23120   Roy fu, puis son filz vint aprez,
23121   Qui tant fut fier et courageux.
23122   Et tant nous fist de vilains jeux,
23123   Qui l'an .iiic. .xl. vint
23124   Vers nous et mont trestrez nous tint,
23125   Et nous pensa tollir le pas. »
23126   Sans compagnie ne vint pas.
23127   Mais illec demourer ne porent
23128   Pour les grans pluies que ilz orent,
23129   Et retourner il les convint.
23130   Aprés cellui Philipe vint
23131   Qui monlt grant mal leur pourchassa.
23132   Tout print et ochist et chassa.
23133   Monlt furent de ces vens hurtés
23134   Et mont souffrirent de durtés,
23135   Si com tu as pluseurs fois eus,
23136   Dont tu n'as pas esté cheüs.
23137   Touttesvoiez te esclocherent
23138   Et petit a petit greverent.
23139   Peu a peu a[s] esté lochiés
23140   Qu'an la terre as esté couchiés.
23141   Tant vous ont debatu li vent,
23142   Peu a peu, menu et souvent,
23143   Et plus fort vous a si bouté
23144   Qu'a la terre vous a jetté.
23145   En l'an mil .iiic. .xxviii.,
23146   Tant par le jour que par la nuit,
23147   Le roy Philipe tant venta
[6b]
23148   Que trestous les Flamens mata,
23149   Qui d'orgoeul leur conduiseur firent.
23150   Or vint le jour que ilz cheïrent.
23151   Tu meïsmes t'ez tant tenus :
23152   Bien voy a quoy en es venus.
23153   Qui maine orgoeul a son plus grant,
23154   A tel fin com tu es se prant.
23155   Soies certain qu'orgoeul cherra,
23156   Et quicuncques le mainterra.
23157   Or te diray je donc pour quoy
23158   Je me suis cy tenu tout quoy.
23159   Quant vois plus fort de moy venir
23160   Vers qui je ne me puis tenir
23161   Par dessus moy aller laissier,
23162   N'ay pas honte de moy baissier.
23163   Point de grevance ne m'en tient.
23164   Ainsiques fay, s'un aultre vient :
23165   Quant est oultre, je me relieve,
23166   Ne nulle riens il ne me grieve,
23167   Ne ilz n'emportent riens du mien.
23168   Beaulx enclins ne me coustent rien.
23169   Par gentillesse bien porroye
23170   Prouver cecy, se je vouloye.
23171   Je suis en cestui cas d'eulx nez.
23172   Pour ce me suis toudis penez
23173   D'eulx ensuirre ; oussi s'ont ilz moy.
23174   Tant avons maintenu la loy,
23175   Que par deffault de beaulx enclins
23176   Ne nous venra ja maise fins.
23177   Et Jacopin et Cordelier
23178   Trayent trestous a cest colier,
23179   Et tel enclinons, par saint Sire,
23180   Que voulriesmes qu'il fust de cire.
23181   Trestout par tout les enclinons
23182   Et de tout grant despit avons.
23183   A tous faisons humilité,
23184   Papellardie et fausseté,
[6c]
23185   Pour flaterie, pour los avoir,
23186   Pour aucuneffois mieulx avoir
23187   Bien sçavoie cest psaultier lire.
23188   Se une unde vient, je me vire.
23189   Tel mile en l'an en humilie,
23190   Que d'eulx ne douroie une aillie :
23191   Quant sont passés, si vont leur voye,
23192   Et se contre eulx je me drechoye,
23193   Tost se porroient arrester
23194   Et moy par cest arrest gaster.
23195   S'un vent vient, au dessoux me tiens,
23196   Et puis en mon estant reviens.
23197   Se nel faisoye, despit aroit,
23198   Et tost me desrachineroit,
23199   Et me taulroit toute ma vye.
23200   Pour ce, dure qui s'humilye.
23201   Mais bien sachiez en verité
23202   Que point ne fais humilité
23203   A ceulx dont ne me puis doloir,
23204   Ains dont j'espoire mieulx valoir,
23205   Mais a ceulx qui en nulle guise
23206   Ne me poeuent faire servise,
23207   Ou <que> ne me poeuent porter los.
23208   De tous ceulx ne douroie ung os,
23209   Se ce n'est pour humilité
23210   Ou pour avoir d'eux charité.
23211   Adez humilité maintieng.
23212   Pour ce mon estat adez tieng.
23213   Par ainsi ay je paix partout,
23214   Siques de riens je ne me doubt,
23215   Et que je ne vive maintz ans,
23216   Quel vent que viengne ne que temps,
23217   Et se roideur mener vouloye
23218   Ou orgoeul, durer n'y poroye.
23219   Humilité selon raison
23220   Est en trestout temps en saison.
23221   Et aussi, se tous les Flamenc
[6d]
23222   Eussent vescu tout humblement,
23223   Tel fust a joye et a honneur
23224   Qui est a doeul et a tristeur.
23225   Et aussi mesire Enguerans
23226   Eust esté en vieRaynaud corrige en En vie eust esté. demourans.
23227   Aulx fourches n'eust point esté mis.
23228   Aussi ne fust Pierre Remis ;
23229   S'au roy eust eu humilité.
23230   Et aultres, ne fust pas lïé.
23231   Tant se fïoit en son argent
23232   Que il ne prisoit nulle gent.
23233   Jourdain de Lisle, qui estoit
23234   Si grant, comme chascun sçavoit,
23235   Et fu nieps du pappe de Romme,
23236   Tresfel et tresorguilleux homme,
23237   Pensa doubter nul ne peüst
23238   Ne nulle force vers lui n'eustRaynaud édite eüst, ce qui rend le vers hypermétrique..
23239   Par orgoeul a Paris en vint,
23240   Et la le gibet le retint.
23241   Aussi Mainfroy et Coradin
23242   Valurent pis que Sarasin,
23243   Qui la loy de Romme volloient
23244   Effacer et encontre alloient,
23245   Que orgoeul ot si envahis
23246   Qu'au derrain furent esbahis,
23247   Tout par deffault d'humilité.
23248   Je ne t'aroye pas compté
23249   En vingt ans, ne trente, ne cent,
23250   Ce qu'orgoeul a mis a noient
23251   Et ceulx quiRaynaud corrige en cui. orgoeul a maté,
23252   Tout par deffault d'humilité,
23253   Et par deffaulte d'obeïr
23254   Se sont maint hault veü cheÿr.
23255   Or vous ay dit cause pour quoy
23256   Je suis cy demouré tout quoy
23257   Et pour quoy vous estes cheüs. »
23258   Atant si s'est le joing teüs.

7

[7a]
23259   Aussi vous dy je, beaulx amis,
23260   Se eussiés vostre usage mis
23261   A estre humble et passïent,
23262   Sanz orgueil et sanz trop scïent,Ms. Sans nul orgueil sans nul mal point
(corrigé d'après A pour résoudre l'infraction à la rime).
23263   Encores eussiez vostre honnour.
23264   Et par adventure greignour,
23265   Voullez vous Fortune tenir,
23266   Qu'elle ne vous puisse sieuir
23267   Et departir de ses joyaulx,
23268   Des bons, des malvais et des beaux ?
23269   Encore ensayé ne l'as tu.
23270   Riches en ont esté batu.
23271   Ecuba, qui tint grant honnour,
23272   Qui Priant avoit a seignour,
23273   Roÿne fut de la Grant Troye,
23274   Qui tant ot d'honnour et de joye
23275   Et de puis tant povre veüe
23276   Et en chetiveté tenue.
23277   Puis ot elle le chief osté,
23278   Par desconfort, par povreté
23279   En la main de ses ennemis,
23280   Quant ot perdu tous ses amis,
23281   Son seigneur mort, sa gent ochise
23282   Et en la main des Gregois mise,
23283   Comme povre, esgaree et vile.
23284   Si fu pareillement sa fille :
23285   Plus belle pucelle n'avoit.
23286   En tous les paÿs qu'on sçavoit
23287   Helayne passoit de beaulté,
23288   Ce racompte l'auctorité.
23289   En une chanbre fu trouvee,
23290   Fuitifve et monlt desconfortee.
23291   Sur le tinbre fut decolee
23292   De Pirrus, c'est chose prouvee.
23293   Ce fut pour la mort d'Achillés
23294   Dont la pucelle ne pot mais.
23295   Encores tant perdu tu n'as.
[7b]
23296   Si ne te desconfortez pas.
23297   Et si n'es mye de tel pris
23298   Que refu de Philicanbris,
23299   Mere le roy de Perse Daire,
23300   Cui Fortune fu tant contraire,
23301   La plus grant qui or regne tint,
23302   Qui sur sa fin povre devint,
23303   Prisonniere, mise en prison.
23304   Ce fut une grant mesproison.
23305   Daires, le roy des royaultés,
23306   Qui si treshault estoit montés,
23307   Pareil au soleil s'apelloit.
23308   Soulz lui trestoute terre avoit.
23309   Puis fut il povre dechassiés
23310   Et de cordes les pietz lÿés,
23311   En my les champs batus et mats.
23312   Et ne se desconforta pas !
23313   Si n'ez tu pas de tel honneur
23314   Que Daires, ne si grant seigneur,
23315   Envers lui n'ez pas ung festu,
23316   Et si te desconfortes tu !
23317   Rosane, la femme Alixandre,
23318   QuiRaynaud corrige en Cui. tout le monde ot en commande,
23319   Aprez la mort de son seigneur
23320   Fu mise en prison sans honneur,
23321   Son filz o lui ; ce furent deux
23322   Dont devoit avoir monlt grant doeulx,
23323   La dame des terriennetés
23324   Mise en prison a povretés.
23325   Elle meismes fu fille Daire.
23326   Celle devoit monlt grant doeul faire,
23327   Meismes son filz, qui homs estoit,
23328   De tel lieu la ou le metoit.
23329   Pour ce ne se desespera,
23330   Mais passïanmant endura.
23331   Pour ce te metz cecy devant :
23332   Et trestous ceulx qui sont vivant
[7c]
23333   Ne prendent en eulz si grant tort
23334   Que d'eulx bouter en desconfort,
23335   Car Dieu et Raison s'i accorde :
23336   Dampnés sont sans misericorde,
23337   S'en tel point meurent fermement.
23338   Pour ce te loe bonnement
23339   Que avecques moy tu t'en viengnes,
23340   Ou aultre compagnie tiengnes.
23341   Seul ne demeure en nulle guise,
23342   Car le pechié toudis atize
23343   Quant ceulx qui sont en ire mis
23344   Quant seulx les troeuve a faire pis,
23345   A eulx noyer ou a eulx pendre,
23346   Ad ce les fait pechié entendre.
23347    Non feray, bien m'en garderay,
23348   A dieu vous dy. Je m'en iray. »
    CY FINE L'HISTORE DU REGNART ET DU VILAIN

 

 

QUATRIÈME BRANCHE

23349   Regnart en son hostel retourne
23350   Matz et confus, pensifz et mourne,
23351   Et si se va monlt conplaignant,
23352   Et a son estat va pensant.
23353   Tout son affaire a regardé,
23354   Comment a gaignié et gardé.
23355   Son eage, sa richesse prent,
23356   De quoy il vit et ou le prent,
23357   De quoy a vesqui, ou l'a prins,
23358   Quel art, quel scïence a aprins,
23359   De quoy a usé, de quoy use,
23360   Quel art maintient, de quoy abuse,
23361   Desquelz vïandes usé a,
23362   Dont ilz viennent, ou prins les a,
23363   Quel compagnie il a sieuie,
23364   Comment il a mené sa vie.
23365   Quelz biens il a fait et pensé,
23366   Comment il a recompensé
23367   Les biens, les joyes qu'a eües
[7d]
23368   A iceulx dont lui sont venues,
23369   Combien peult vivre a son penser.
23370   Son fait prent a recompenser.
23371   Combien doit et ou le prenra,
23372   Et de quel chaté ce sera,
23373   Et ou le prendra bonnement.
23374   « Car la mort vient certainement
23375   Qui mon ëage acomplira,
23376   Et qui ja mot ne m'en dira,
23377   Jusques par la gorge me tiengne.
23378   Je ne garde l'heure que viengne,
23379   Vers moy vient a gaigne cheval,
23380   N'y espargne ne mont ne val.
23381   Tost sera cy huy ou demain,
23382   N'en suis seür ne soir ne main.
23383   Car la mort vient certainement,
23384   Passer je ne puis aultrement.
23385   Se ce point eschever peüsse,
23386   Remede en mon fait bien eüsse,
23387   Je y pensaisse volentiers,
23388   Mais n'y puis vëoir les sentiers
23389   A Ypocras n'a Galïen,
23390   Tant fussent bon phisicïen.
23391   Ruffin, Constantin, Tholomee,
23392   Qui furent de grant renommee.
23393   Alixandre[s] et Avisaine,
23394   Platon, Ancises et Jasaine,
23395   Senecque, Galien, Constantin,
23396   Ne sçariez vous trouver la fin
23397   Comment morir je ne peüsse
23398   Et en vie toudis feüsse,
23399   Ou par acquerir des richesses,
23400   Ou par continuer noblesses,
23401   Par force, par lettres, par ditz,
23402   Ou par aulcuns beaulx escondis,
23403   Par preschier, ou par sermonner,
23404   Par beau parler, par don donner,

8

[8a]
23405   Ou par quelconque autre maniere
23406   Je peüsse la mort mettre arriere,
23407   Qu'elle devers moy ne venist
23408   Et point ne lui en souvenist.
23409   Se j'ay vesqui de aultrui bien,
23410   De ce me passaise tresbien.
23411   Mais penser m'y convient, c'est fort.
23412   Point ne truis remede en la mort.
23413   Remede n'y voy qui detiengne
23414   Par quoy la mort a moy ne viengne,
23415   Ne sçay quant ne de quelle mort,
23416   N'a quel rive, ny a quel port. »
23417   Regnart ne scet le fait penser
23418   Par ou il se puisse tenser.
23419   Peu ot vivre, et si envyelly,
23420   Et sa vïande lui failly.
23421   Sa femme lui vient a la porte
23422   Qui tous ses enffans lui aporte.
23423   Dit : « Vois tu ces enffans moy plaine,
23424   Qui par toute ceste sepmaine
23425   N'avons denree de pain mengié ?
23426   Si sommes de plenté vuidié,
23427   Que de trestoutes garnisons
23428   Que preudhoms ont en leurs maisons
23429   En huche, en chambre ou en saulier,
23430   N'avons qui vaille ung seul denier.
[8b]
23431   Peu avons de biens assemblés.
23432   Vous, aucuns gens ressamblés,
23433   Qui aultrui bien conseillier scevent
23434   Et au fort aidier ne se poeuent
23435   On vous sçavoit Regnart nommer
23436   Qui sçavoit bons consaulx donner.
23437   Mais qui que conseillié ayez,
23438   Vous en estes le pis payez.
23439   Mal garny en est<re> vostre hosteulx,
23440   Que par tout n'a que terre ou peux.
23441   Grant honte doit Regnart avoir
23442   De amasser si grant avoir !
23443   Faites bien fermer vos greniers
23444   Et vos escrins, et vos cheliers,
23445   Que les larrons entrer n'y puissent
23446   Et que vos grans avoirs n'y truissent !
23447   Se l'avoir nous peust donner vye,
23448   De ce ne me deulsisse mie.
23449   Mais il est toute verité,
23450   Et le tesmongne auctorité,
23451   Que mal gaaing petit demeure
23452   Et a honte vient en peu d'heure.
23453   Ne ja les hoirs n'en cheviront,
23454   Ne ja ediffier n'en feront.
23455   De ce me doeul, par saint Remy !
23456   Vous n'estes point Pierre Remy,
23457   Qui adez malice sieuoit,
23458   Et chascun avoir lui ruoit.
23459   Chascun a lui donner tendoit,
23460   Et chascun monlt grant joye avoit
23461   Quant PierreRayaud corrige en Pierres. avoit du sien pris.
23462   Tout est vray ce que je vous dis.
23463   Cil fut droit Regnart, ne vous mie.
23464   Par Regnart fist adez sa vie,
23465   Par Regnart sçavoit bien ouvrer,
23466   Avoir terrïen recouvrer.
23467   Sa richesse aussi paruRaynaud corrige en aparu.
[8c]
23468   Jusques le roy Charles moru.
23469   Quant le roy Charles fu failli,
23470   Lors fu de ses filz assailli.
23471   Morir le convint, son jour fu,
23472   Mais je croy bien qu'il fu pendu.
23473   Il moru en l'an vint et uit,
23474   Droit a Paris, si com je cuid.
23475   A celle fin venir devoit
23476   Qui indeuement prins avoit.
23477   Cil fut Regnart, non mie vous.
23478   Vostre fol sens comparrons nous ?
23479   En vous n'a gueres de scïence,
23480   Et fol est qui y a fïance.
23481   Nous n'avons cëans de quoy vivre,
23482   Nous ne sçavons quel sentier sivre,
23483   Nous n'avons tant ne quant d'avoir.
23484   Grant honte vous devez avoir.
23485   Quant de Regnart portez le non,
23486   Et n'a en vous se folie non.Raynaud corrige le vers en Qu'en vous n'a se folie non.
23487   En vous n'a aucune chevance
23488   Et tout autant de pourvëance. »
     
23489   Quant Regnart ces mos entendi,
23490   Bien vit tout ce a quoy tendi,
23491   Et pensa qu'elle disoit voir,
23492   Qu'en lui avoit peu de sçavoir.
23493   Car se sçavoir en lui eüst,
23494   Aultrement il y pourveüst.
23495   De ce fut il tout cler scïent.
23496   Lors dit : « Le monde ne vault nyent.
23497   Toutteffois l'Acteur compte voir
23498   Que femmes ont peu de sçavoir.
23499   L'Acteur si nous voeult reveller
23500   Que envis poeult femme celler
23501   Ce qu'elle scet certainement,
23502   Et, par mon chief ! point il ne ment.
23503   Mais, a dire la verité,
23504   Je ay vesqui de faulseté.
[8d]
23505   Oncques encor blé ne moly,
23506   Se ne l'ay emblé ou toly.
23507   Tant est venu de bon chaté,
23508   Qu'il y part bien a mon costé.
     
23509   Senecque dit, pour voir le taings,
23510   Que malvais gainz fuit comme fains,
23511   Et si ne poeult longues attendre,
23512   Et que mieulx vault le sien despendre
23513   Que ne fait gaignier faussement.
23514   Casidore dit, qui ne ment,
23515   Que dessus trestoutes durtés
23516   Et dessus toutes cruaultés
23517   Est enrichir, estre angoisseux
23518   De la chevance au besongneux.
23519   Et, par ma foy, je le croy bien,
23520   Car il m'a fait trop pis que bien.
23521   Et Thules dit meïsmement
23522   Que peu de mort ne nul tourment
23523   N'est si pesme ne si obscure
23524   Ne si contraire a natureRaynaud corrige en la nature.
23525   Comme tenir et rechevoir
23526   Ce que le povre doit avoir.
23527   Qui la chevance au povre prent
23528   Au grant deable d'enfer se rent.
23529   Cassidore, le docteur, compte,
23530   Si com je le truis en son compte
23531   Qui est tresbon et veritable,
23532   Se le gain est deshonnourable.
23533   Il pert la force de son nom.
23534   Et Augustin, le bon preudom,
23535   Qui le dit, oyans tous, sans gloses :
23536   « Malvais ont toutes belles choses,
23537   Car povreté ont enhaÿe. »
23538   Et si lisons en IsaÿeIsa., III, 23.
23539   Que en lieu de souefve oudour
23540   Vendra grandesime puour.
23541   Je me suis malement mené,

9

[9a]
23542   Comme orguilleux et mal sené.
23543   J'ay vesqui et ay euRaynaud édite , ce qui rend le vers hypermétrique. grant pris,
23544   Et si ne sçay ou je l'ay pris.
23545   N'est bien de vivre, mais bien vivre,
23546   Qui voeult a bonne fin ensuivre.
23547   Hellas ! je l'ay trop mal descript !
23548   Senecque le poëte dit :
23549   « Plus pesant fais ne puis porter
23550   Que bien sçavoir et mal ouvrer. »
23551   J'ay bien sceü et mal ouvré,
23552   Tant qu'or ay tout mal recouvré. »
     
23553   Regnart ot monlt o cœur meschiefs,
23554   Car de cœur pense a ses pechiez,
23555   Ou ira, et de quoy il vint.
23556   Grant temps a, mais ne l'en souvint,
23557   Or ot sa conscïence esmeu,
23558   Car son fait ot ung peu veü,
23559   Et dit certes que pour nëant
23560   Ne va point ainsi dechevant :
23561   « Pechié ou j'ay long temps esté
23562   Me a mené a povreté.
23563   Ne poeut bonne chevance avoir
23564   Qui nul temps ne fait son devoir.
23565   Certes je m'yray confesser
23566   Prochainement et sans cesser.
23567   Qui ne voeult a Dieu revenir,
23568   Il a desservi a pugnir. »
     
23569   Regnart, quiRaynaud corrige en cui. poise monlt ses fais,
23570   Se print garde de ses meffais.
23571   En ses plus haultaines fenestres
23572   Monta pour regarder les estres.
23573   Regarda amont et aval,
23574   Choisi et maint mont et maint val.
23575   Vit la praierie qui vert yere,
23576   Les bois, les jardins, la riviere,
23577   Et les oyseaulx au bois chanter
23578   Et les bestes dessoubz hanter
[9b]
23579   Et pasturer et hors et ans,
23580   Les poissons es fleuves noans.
23581   Vit arbres fruis portans, vingnobles
23582   Et les gaignages beaulx et nobles.
23583   D'autre part vit la mer salee
23584   Qui tant par fu et longue et lee.
23585   Le ciel, le soleil regarda
23586   Qui monlt bien son ordre garda.
23587   La lune estoit lez environ
23588   Ou il n'ot nulle mesproison,
23589   Le firmamment, les circonstances
23590   Et trestoutes leurs ordonnances,
23591   Et les signes et les planettes
23592   Qui tant son belles, pures, nettes,
23593   L'orbeMs. L'obbe., les signes et les poins
23594   Qui sont es [dis] elemens joings,
23595   Comme chascun a sa puissance
23596   Ou lieu ou elle a congnoissance
23597   Par influence naturelle
23598   Donnee a chose corporelle.
23599   Quant tout ost regardé, si dist :
23600   « Bon ouvrier fu cil qui ce fist.
23601   Tout est pour homme devisé.
23602   Bien doit estre donc advisé,
23603   Quant si beaulx joiaulx sont pour lui,
23604   Et bien doit on amer cellui,
23605   Quant pour lui telz biens ordonna.
23606   Encores meilleurs dons donna
23607   A homme, s'il n'est faulx estranges,
23608   Car sire<s> est par dessus les angles.
23609   Doit on bien faire son voloir
23610   Sans lui plaindre, sans lui doloir.
23611   Encor doura myeulx et meilleur
23612   Qui trestout surmonte en valleur.
23613   C'est la joyeRaynaud corrige en grant joye. ou il ira
23614   Qui ja nul tempz ne finera.
23615   Doit il bien cellui chier avoir
[9c]
23616   Qui lui garde si riche avoir. »
     
23617   Quant Regnart ot pensé assez,
23618   Encor ne fut il pas lassez
23619   Ne de vëoir, ne d'esgarder
23620   Le ciel ne la terre et la mer,
23621   Et dit : « Je sçay certainement
23622   Que tout ce fit Dieu qui ne ment,
23623   Et quant le sien plaisir sera,
23624   Trestout a noyent revenra.
23625   Quancques voult par advisïon
23626   Tout venra a confusïon.
23627   Quant toutes choses periront,
23628   Mes maulx, mes pechiez que seront ?
23629   Car trestout mal et trestout bien
23630   Ne fauldroit ja, je le sçay bien.
23631   Le bien sera tout temps en gloire
23632   Devant Dieu mis, c'est chose voire,
23633   EtRaynaud supprime ce mot. en joye pardurablement.
23634   Et le mal tout certainement
23635   Est mis es tenebres d'enfer
23636   Tretoudis ardant sans cesser.
23637   Se mes maulx peuïssent morir,
23638   Et deffenir et aneantir,
23639   Monlt y fust bonne l'atendue,
23640   Qui pensast que lui fust deüe.
23641   Mais nennil pas, je le sçay bien,
23642   Car tout mon mal et tout mon bien
23643   Me suiront au chief de ma vie.
23644   Sans eulx ne m'en iray je mie.
23645   Volentiers les maulx deguerpisse
23646   Et de leur compagnie issise.
23647   Mais, pour voir, ne m'y lairont point,
23648   Ains me suiront de point en point,
23649   Quancques j'ay erré ne mespris,
23650   Et trestous ces poins que j'ay pris
23651   Se sainte Escripture ne ment,
23652   Que trestous les quatre element,
[9d]
23653   L'eaue, le feu, l'air et la terre,
23654   Chascun vouldra sur moy enquerre,
23655   Comment j'aray de eulx usé,
23656   Et, se j'en ay point abusé,
23657   Ou trop, ou peu, ou sans Raison,
23658   Moy requerront mettre en prison.
23659   Se Raison n'ay partout eüe,
23660   M'ame demouraRaynaud corrige en demourra. decheüe
23661   Et engagie a celle fin
23662   Que de estre dampné sans fin.
23663   Donc, se Raison ne le tesmongne,
23664   Laidement ira ma bezongne.
23665   Et aussi, selon que je sens
23666   Avec moy seront les cincq sens
23667   Que Dieu les premiers m'a donnés,
23668   Dont nous en fusmes doctrinés
23669   Pour bien user, pour bien servir
23670   Cellui qui en croix voult morir.
23671   Se par Raison n'es gouvernés.
23672   Ce nous tesmongne, mar fuRaynaud corrige en fus. nés !
23673   Aussi les Dix Commandemens
23674   Si me feront maintz argumens.
23675   Se ne les ay tous maintenus,
23676   Je suis a male fin venus.
23677   Se Raison ne le me tesmongne,
23678   Maisement ira ma bezongne.
23679   Je doy bien estre en grant esmay
23680   Qu'oncquez Raison nul jour n'amay.
23681   Avec ce mes maulx glatiront,
23682   Mes pechiez entour moy iront.
23683   L'anemy pour voir parlera,
23684   Qui voix et audïence ara,
23685   Cil Anemy, qui a senestre
23686   A veu ma vie lez moy estre.
23687   C'est cil qui de moy ne party
23688   Des que du ventre je party.
23689   Des lors jusqu'a or m'a sceü,

10

[10a]
23690   Du tout en tout mon fait veü.
23691   Cil du tout tesmoing en sera,
23692   Ne ja grace ne m'en fera.
23693   Bien sçara tous mes maulx ditier.
23694   Las ! de cel tesmoing n'ay mestier.
23695   Ilz diront tous en verité
23696   Qu'oncquez je n'ay eu charité.
23697   L'Anemy aussi parlera,
23698   Qui la le hault parler ara.
23699   Se Foy, Charité, Esperance
23700   Ne m'aident, je suis en balance.
23701   L'Anemy n'ara nul contraire,
23702   Car l'angle se devra bien taire
23703   Et, pour voir, taire se devra,
23704   Quant en moy nul bien ne sçara.
23705   Et cil tendra a moy avoir
23706   Lequel ne desire aultre avoir. »
23707   Quant Regnart sceut cestui avis,
23708   L'eaue du cœur lui vint au vis,
23709   Et si commence a larmoyer,
23710   Et dit : « Bien me doit anoyer :
23711   Qui sont ceulx qui me secourront,
23712   Quant tous ces bracquetz m'assauront ?
23713   Ne je ne les porray chasser,
23714   Pour prïer ne pour menacer,
23715   N'en nul lieu ne sçaray fuïr,
23716   Que ilz ne me voeulle[nt] sieuir. »
     
23717   Ainsi comme il se dolousoit,
23718   Se destourna, et puis si voit
23719   Une vieille monlt treshideuse,
23720   MourmeRaynaud corrige en Et mourme., tristre et anuieuse.
23721   De lui ne fist soulas ne feste.
23722   Mate se tint comme une beste,
23723   Sans joye, sans soulas, sans paix.
23724   A terre regardoit adais.
23725   Par samblant tost morir devoit.
23726   Une robe partie avoit,
[10b]
23727   La moitié de Desesperance,
23728   L'autre moitié de Pourvëance.
23729   « Monlt laide chiere elle me fist,
23730   Et tout premierement me dist :
23731   « Tu n'en poeulx mais, se tu t'esmayes,
23732   Car ce que tu acrois mal payes.
23733   Des lors que premier enffez fus,
23734   A nul bien tu ne fus meüs.
23735   Des que le sens te fu donné,
23736   Tu t'es a mal faire pené.
23737   Bien ne aumosne ne feïs,
23738   Charité ne vous ne deïs.
23739   Jusques a viellesse es venus.
23740   De mal en pis tu t'es tenus.
23741   Nature en toy se refroidist,
23742   La demonstrance le te dist.
23743   Tu vois que tes cheveulx blanchissent,
23744   Les yeux te pleurent et umbrissent
23745   Le vis, la faceRaynaud corrige en et la face. et les mains,
23746   Et si deviens parles et tains.
23747   LÿesseRaynaud corrige en Et lyësse. et joliveté
23748   Devient en toy fragilité.
23749   Ton corps forment s'apesandist,
23750   Ta complexïon t'aneantist,
23751   Tes dens te faillent au besoing.
23752   Tu n'as mais besoing d'aller loing.
23753   Tu ne suis mais festes ne danses,
[10c]
23754   Ne des dames les acointances.
23755   A bon vin, bon feu, bon repos,
23756   Ce est ta joye et tes depors.
23757   Par my le cuir les os te perent.
23758   Les dames qui jadis t'amerent
23759   Te fuient, aussi fais tu elles,
23760   Et n'a mais cure de leurs veilles.
23761   Cote fourree et garde corps
23762   Te fault pour eschauffer ton corps.
23763   Ce sont toutes monicïons
23764   Et toutes inhibicïons
23765   Que la mort fait a toy sçavoir.
23766   De toy prendre fait son devoir.
23767   Doleurs de mort vers toy s'esmeuvent
23768   Et les paours d'enfer te troeuvent.
23769   Tu poeulx bien aus matines dire
23770   Ce que ou Psaultier tu poeulx lire :
23771   « Les dolleurs de la mort me tiennent
23772   Et les perilz d'enfer me viennent :
23773   Tribulacïons trouveray,
23774   Et ad ce Dieu appelleray. »Psal., XCIV, 3.
23775   EtRaynaud supprime ce mot. se tu avoies bien leü,
23776   Et estudïé et sceüRaynaud édite sceu, ce qui laisse le vers hypométrique.
23777   De la fin du corps le bon livre
23778   Qui de tous bons motz nous sceut lire,
23779   Quant le corps Candalu moru,
23780   Tantost a son corps aparu
23781   Une legïon d'Anemis,
23782   Qui devant lui se sont tous mis,
23783   Et dirent : « Fille de la mort,
23784   Descendue esRaynaud corrige en es tu. a mal port !
23785   Or ne parles tu pas des drois
23786   Ne tu n'arguës pas des loix,
23787   Et si ne treppes pas des pietz.
23788   Tu ne ris pas, ne es trop lyez.
23789   Ou sont tes palefrois allez ?
23790   Fais qu'ilz soient bien enssellez.
[10d]
23791   Tes belles chanbres, tes beaulx litz ?
23792   Ou sont allez tes grans deliz ?
23793   Ou sont tes riches garnemens,
23794   Tes hostelz et tes tenemens,
23795   Tes beaulx mengiers delicïeux,
23796   Dont as esté si curïeux ?
23797   Que sont tes bons vins devenus,
23798   Que si prez de toy as tenus ?
23799   Or es du tout du chemin hors.
23800   Vieng t'ent, et laisse cy ton corps,
23801   Car jamais jour joye n'aras.
23802   Toudis ou feu d'enfer seras,
23803   Pour ce que d'aultrui n'os pitié
23804   Et ne vaulx congnoistre amistié.
23805   Ne loyaulté tu ne feïs,
23806   Ne verité tu ne deïs.
23807   ― Cest chemin me convient tenir,
23808   Toutes ces reproches oÿr !
23809   Qui est qui pour moy respondra
23810   Et a ces reproches souldra ?
23811   Ou sont les biens qui la vendront,
23812   <Et>Raynaud préfère supprimer mes. A mes Anemis respondront ?
23813   Mes biens ne me deffendront point.
23814   Nulle esperance n'y voy point.
23815   Je truis escript en ung saint livre
23816   Que David le Prophete livre,
23817   En Raynaud corrige en Et. ung Nocturne en latin
23818   Qu'on dit le mercredi matin :
23819   Illec tesmongne Dieu rendra,
23820   Quant il son Jugement tiendra,
23821   A ung chascun son gueredon.
23822   Hellas ! et que feray je don ?
23823   Je suis doncques perdu sans fin,
23824   Car des m'enffance jusqu'en fin,
23825   Je n'ay bien ny aumosne fait.
23826   Adez ay ad ce chemin trait.
23827   Bien doy donc estre asseüré