Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

11

[11a]
23828   Comme le plus mal eüré
23829   Qu'oncques en ce siecle nasqui,
23830   Ne qui oncques puis y vesqui.
23831   Tellement je me suis nourris
23832   Que je en suis trestous pourris,
23833   Et si ay maintenu parolles
23834   Couvertes, sophicques et folles,
23835   Samblables bonnes, mais cuisans,
23836   Par faulx semblant aultrui nuisans.
23837   Or truis par le Prophete escript
23838   Qui en son livre le descript :
23839   « Qui sophiquement parlera,
23840   Ja l'esgard de Dieu il n'ara. »
23841   Encor dit, qui bien le voeult querre,
23842   Que tous les pecheurs de la terre
23843   Aulx matines dechassera
23844   Et de sa cité chassera.
23845   Tous metra hors de sa cité,
23846   Tous ouvrans en iniquité,
23847   Ne jamais autre fin n'aront.
23848   Paix, pardon ne Dieu ne verront.
23849   L'Ennemy en leurs corpz sera
23850   Qui adez les tourmentera
23851   Et demouraRaynaud corrige en demourra. sans delayer,
23852   Tousjours seront la sans cesser.
23853   Encor aront en fin paour
23854   En jugement ly pecheour,
23855   Car esperance leur fauldra.
23856   Et sur chascun d'eulx plouvera
23857   Car de feu et fouldre mortelz.Psal., X, 7.
23858   La sentence en est orez telz
23859   Et en la Psëaulme dixisme
23860   Du Psaultier est sans nul sophime.
23861   Encore aront pecheurs autre estre,
23862   Si com le tesmoigne le Maistre,
23863   Et a ceste fin ilz vendront.
23864   Devant la face Dieu fondront
 
[11b]
23865   Et deffineront en ce lieu,
23866   Comme la chire fait au feu.
23867   Comme fumee definerontRaynaud corrige en fineront.
23868   Et en la face Dieu verront.
23869   Deffineront sans defenir
23870   Et toudis morront sans morir.
23871   Ou Nocturne du mercredi
23872   Trouvera on ce que je di,
23873   Derrain psaulme tout proprement
23874   Qui par E fait commencement.Psal., LXVII, 1.
23875   Les saulvés pecheurs gaberont
23876   Et pour eulx desprisier diront :
23877   « Vecy ceulx qui leur Crëateur
23878   Ne porterrent oncquez honneur.
23879   Vecy les povres doloureux
23880   Plains de pechiez et malheureux. »
23881   Tout en rïant diront cest œuvre.
23882   Qui au Psaultier lit, il le troeuve.
23883   Anunciés me sont mes refuges,
23884   Et que Dieu est tout le vray juges.
23885   Anunchye m'est sa justice,
23886   Ne couvient pas que je le dice,
23887   Ne que je le face prouver,
23888   Quant en escript le puis trouver.
23889   Le ciel m'anunche proprement
23890   Que Dieu est juge vraiement.
23891   Ou Nocturne du mercredy
23892   Trouveras tu ce que je dy.
23893   Pourvëance en moy n'ay je point,
23894   Mais or vient le jour et le point
23895   Qu'ester me fault en jugement.
23896   Hellas ! Vecy l'heure qui vient,
23897   Le grant jour et le perilleux,
23898   Le pesant jour et merveilleux,
23899   Le pesme en dissolucïon,
23900   Le grant en tribulacïon,
23901   Le jour plain de chetiveté,
[11c]
23902   Et de trestoute povreté,
23903   Jour ou toute joye est faillie,
23904   Toute confusïon de vie,
23905   La fin de toutes clairetés,
23906   Le commencement de durtés,
23907   Le jour de diffinicïon,
23908   Le jour de la dampnacïon,
23909   Le jour de cris, le jour de brais,
23910   De toute pestilence attrais,
23911   Le jour sans sens et sans memore,
23912   Que toute[s] rien[s] selon l'istore,
23913   N'aront de nulle joye cure,
23914   Et selon divine Escripture
23915   Meismes angles deffineront,
23916   Et saintz et saintes ploureront,
23917   Et meismes la Vierge Marie
23918   Sera a son coeur monlt marrie.
23919   Paour et marrison avra.
23920   Las ! <et> pour quoy peur avoir devra
23921   Qui oncquez jour pechié ne fist,
23922   Ne ne pensa ne ne deïst ?
23923   Si sont d'elle tous biens venu,
23924   Et par lui Paradis rendu.
23925   Toute clarté, toute sustance
23926   Et toute bonne concordance,
23927   Toute paix, toute humilité,
23928   Toute foy, toute charité,
23929   Toute doulceur et trestout bien
23930   Viennent d'elle, je le sçay bien.
23931   Toute sceureté qui nous tient
23932   De la v<i>erge de Jessé vient.
23933   Hellas ! donc pour quoy plourera ?
23934   Pour quoy dolleur au cœur ara ?
23935   Et si avra, j'en suis tous fis.
23936   Donc deveray bien estre vifs
23937   Escorchié, et ars et dampné,
23938   Et encor cent tantz pis mené.
[11d]
23939   Je n'y voy plus, je suis perdu :
23940   Mal suis en cest siecle venu.
23941   N'y vault mais confort ny aÿe,
23942   Ne nulle chose qu'on me dye.
23943   Tantost m'iray pendre ou noyer.
23944   Ailleurs ne me sçay avoyer.
23945   Nulz homs, tant ait eü d'heürs,
23946   Ne se poeult tenir asseürs.
23947   En espoir suis de moy honnir,
23948   Ne sçay mais a quel fin venir.
     
23949   Ainsi Peur m'a desconforté
23950   Qui maint mal m'a fort enorté.
23951   Se je l'eusse de tout creüe,
23952   Je eusse courte fin eüe,
23953   Ne cil n'est pas bien asseür
23954   Qui toutes heures croit Peür,
23955   Car n'a Confort ny Esperance.
23956   Mal y fait avoir demourance.
23957   Pour ce ung peu me conforteray,
23958   Et ung peu de lui me tairay.
23959   Et pour venir a meilleur port
23960   Appelleray lez moy Confort.
     
23961   Lors choisi enprez moy Nature,
23962   Qui oncquez de Paour n'ot cure,
23963   Laquelle Confort m'amena
23964   Qui de moy aidier se pena,
23965   Combien que Paour lui a dit
23966   Paroles dont trestout fremit.
23967   Oncquez Nature Peur n'ama,
23968   Ne ne sieuy ne reclama.
23969   Mainteffois l'a espoeuetee
23970   Et avec ce desconfortee.
23971   Pour ce le vault adez haÿr,
23972   Et en trestous estas fuÿr. »
     
23973   Quant Regnart ot Paour eüe
23974   Longuement sentu et sceüe,
23975   Et de ses paroles ouÿes

12

[12a]
23976   Et de ses tresgrans envaÿes,
23977   Et la vielle monlt lui notoit
23978   Comment en peril il estoit,
23979   Lors vit Nature en sa chayere
23980   [Qui tant] belle et qui tant noble yere.
23981   Monlt fu plaisant et gracïeuze
23982   DelitableRaynaud corrige en Et delitable. et monlt piteuse.
23983   Sa beaulté ne contreferoit
23984   Homs qui le pooir Dieu n'aroit.
23985   De trestout Confort estoit plaine
23986   Tant qu'a corporel char humaine,
23987   Car envois[e]üre et noblesse,
23988   Et humilité et simplesse,
23989   Toute beaulté et toute grace
23990   Fut en son corpz et en sa face.
23991   N'oncquez en trestoute sa vie
23992   Sur Crëateure n'ot envie,
23993   Ne vanité ne gloutonnie,
23994   N'orgoeul ny oussy felonnie,
23995   Ne convoitise ne paresse.
23996   Si n'ot oncques en lui lentesse
23997   De son amy metre au desseure.
23998   Tousjours lui secoeurt a toute heure.
23999   Tout adez porte son amy,
24000   Et fut trestout coppé par my,
24001   Et eust tous les menbres trenchiez,
24002   Le corps fendu, les yeulx ostez,
24003   PuisRaynaud supprime ce mot. qu'en lui point d'envie courut,
24004   Qu'a son pooir ne secourut.
24005   Charitable est et secourable,
24006   De complexïon pitoiable :
24007   Quant elle voit aucun morir,
24008   Tantost y coeurt pour secourir
24009   Et se paine de conforter
24010   Pour les paours de mort oster.
24011   Et lui dist : « Prengs ton appettit,
24012   Met toy sus petit a petit.
[12b]
24013   Voy cy esté, voy cy printemps.
24014   Nul ne se moeurt, s'il n'est meschans.
24015   Lyeve sus, et vas l'air happer.
24016   Tel chose y porras tu trouver
24017   Dont recrëacïon venrra
24018   Qui a grant santé te menra. »
24019   Tout brief, Nature het excez,
24020   Et blasme et vilaine tous ceulxRaynaud corrige en ces
24021   Qui en eulx ont outrecuidance,
24022   Rebellïon, impascïence.
24023   Nul oultrage n'ayme ne quiert,
24024   Et cil qui la maine elle fiert,
24025   Car excez et choses soudaines
24026   Sont a Nature monlt grevaines.
24027   Et aussi la belle Nature
24028   De nul vilain excez n'a cure,
24029   Car se Dieu du tout la creüst,
24030   Oncq homs ne femme ne morust,
24031   Adés vesquisse[n]t et duressent
24032   Et tousjours fourmes engerressent.
24033   Generacïon tant lui plaist
24034   Que c'est la vie qui le paist.
24035   Plus en voit Nature venir,
24036   Tant en joie se poeult tenir.
24037   Tous les voeult engenrer et naistre,
24038   Et tous les voeult nourrir et paistre.
24039   Mais morir nesun ne voulroit,
24040   Mais trestout au contraire iroit.
24041   Tout ainsi fait elle des bestes
24042   Son deduit en fait et ses festes
24043   Et des poissons et des oyseaulx
24044   Par gardinetz et par praiaulx
24045   Et de toute riens qui verdoient,
24046   Qui vie ont, qui vont, quiRaynaud corrige en et qui. voient.
24047   Trestout ce elle voeult nourrir,
24048   Et tousjours durer sans morir.
24049   Doit on donc bien Nature amer
24050   Qui cœur loial a sans amer.
[12c]
24051   Lui doit on bien honneur porter
24052   Et soy en lui bien conforter.
24053   Si fait on voir, je n'en doubt mie,
24054   Fors les malvais de male vie,
24055   Lesquelz je n'endure a nommer,
24056   Que Dieu ne homs ne doit amer.
24057   Meismes le clerc qui fist cest livre
24058   Les het, a condempner les livre.
24059   Aussi fait il ceulx qui n'ont cure
24060   D'encliner a bonne Nature
24061   Et que le droit sentier ne vont.
24062   Mauditz soient ceulx qui ce font !
24063   Oncquez nul tresor n'amassa,
24064   Ne avarice ne pensa.
24065   Elle lui est toute contraire,
24066   Ne pour lui ne porroit rien faire.
     
24067   Celle dame me vint vëoir
24068   Et delez moy se vint sëoir.
24069   Elle qui en lui grant bien a,
24070   Courtoisement me salua
24071   De gracïeux ditz en riant
24072   Et de auctorité joiant,
24073   Et dit : « Amis, je te salue.
24074   As tu bien la vielle veüe
24075   Qui tresfort t'a desconforté,
24076   Peur de mort d'enfer aporté
24077   Et t'a monstré par couvertures,
24078   Par David et proeuves monlt dures
24079   Les paines que ceulx souffriront
24080   Qui le chamin d'enfer tenront,
24081   Et quelz martires seront leur
24082   Sans nulle fin et quel dolleur ?
24083   Par David et par le Psautier
24084   T'a esbahy en ce sentier.
24085   Je croy bien qu'elle t'a dit voir.
24086   Ceulx qui voulront enfer avoir
[12d]
24087   Et qui a plain bras le querront,
24088   Je suis bien d'acord qu'ilz l'aront.
24089   Cellui qui quiert enfer, si l'oit
24090   Qui dampné voeult estre, si soit.
24091   Je lui certifie et aproeuve,
24092   S'aucun quiert mal, et il le troeuve,
24093   Il est monlt tresbien employé.
24094   Mais tu n'ez pas la avoyé,
24095   Ne ce n'est mie tes deduis.
24096   Tu hez enfer, et si le fuis.
24097   Pour nul avoir ne le querroies
24098   Ne ne te metz ja en ses voies.
24099   Se ce vëoies a toy tendre,
24100   Point ne le vouldroies attendre,
24101   Mais t'en fuiroies, lesRaynaud supprime ce mot. pans noëz.
24102   Tu n'ez point donc a lui voëz.
24103   Oncquez ne l'amas ne queïs,
24104   Ne de lui bons mots ne deïs,
24105   Cure n'as de son errement,
24106   Je le prouveray proprement
24107   Par cellui par qui elle proeuve,
24108   Par le lieu ou elle le troeuve.
24109   C'est ou Psaultier, pour ce le dy,
24110   En la nocturne du lundy
24111   Ou .ixme. Psalme, en la fin,
24112   Tu y trouveras ceste fin :
24113   « Qui en sceureté se tenrra,
24114   Dieu l'amera et gardera,
24115   Et si saulvera sans doubtance,
24116   Cil qui en lui avra fïance. »
24117   Esperance adez y as tu !
24118   Si ne doubte enfer ung festu.
24119   Tant que bonne Esperance aras,
24120   Ja en enfer mis ne seras. »
     
24121   Tantost que ces motz aperceus,
24122   De lÿesse ung peu m'esmeüs.
24123   Et lors elle me dit : « Amis,

13

[13a]
24124   En quel subjectïon t'es mi
24125   De croire Peur desesperee
24126   Qui jamais n'est asseüree !
24127   N'oncquez Confort, qui est ma sœur,
24128   Ne le crut ne ama de cœur.
24129   ― Hellas, dit Peur, tu y morras,
24130   Ne ja l'heure ne garderas.
24131   Longues durer ne poeut ta vie.
24132   On ne croit jamais tel folie.
24133   Ja par mon conseil ne morras,
24134   Mais tout adez tu viveras.
24135   Et [que] de riens plus ne te doeulles,
24136   Mais que mon conseil croire voeullez.
24137   Les meschans et les malheureux,
24138   Qui d'eulx garder son parecheux,
24139   Qui ne s'endurent a bien faire,
24140   Telz gens voit on a la mort traire.
24141   Mais se tu voeulx durer adés,
24142   Ayme lyësse, et ayme paix,
24143   Ayme soulas, esbatements,
24144Il y a un saut dans la numérotation de Raynaud.   Festes, karoles, instrumens,
24145   Les belles dames solacier
24146   Et toute lyesse trachier.
24147   […]Vers manquant non compté dans la numérotation de Raynaud.
24148   La soit ta recrëacïon.
24149   Aime les chiens et les oiseaulx,
24150   Fuy couroux et malvais meriaus.
24151   Fuy avarice et convoitise,
24152   Qui les bons cœurs a mal atize,
24153   Car ja nul avaricïeux,
24154   Ne plain d'orgoeul ne envïeux
24155   Ja son cœur aise ne sera,
24156   Ne ja par amour n'amera.
24157   Et s'il ayme, c'est adventure,
24158   C'est faulx amer, je n'en ay cure.
24159   C'est dire : « Je vous aymeray
24160   Mais pour vous peu de paine aray. »
[13b]
24161   Telz homs n'ayme l'esbatement,
24162   Ne de son corps l'amendement.
24163   Aprez Desconfort guerpiras,
24164   Que jamais jour n'y penseras.
24165   Jamais n'aies Desesperance,
24166   Et en Dieu aies t'Esperance,
24167   Car Esperance ne voeult mie,
24168   Que ja nulz homs perde la vie.
24169   EsperanceRaynaud corrige en Et Esperance. est mon droit frere,
24170   Et tous deux fusmes nez d'un pere.
24171   JaRaynaud supprime ce mot. si grant maladie n'aras,
24172   Ne si grant plait tu ne menras.
24173   Se tu le scez retenir bien,
24174   Ta bezongne iraRaynaud corrige en en ira. tresbien.
24175   Ou tez ennemis se morront,
24176   Ou a ton volloir paix feront,
24177   Ou assez tost ung tel venrra
24178   Qui d'eulx grant vengance prenra,
24179   Ou ilz seront apostumés,
24180   Ou a treslaide fin menés.
24181   Se tu as deffault ou meschief,
24182   Tu en seras demain a chief.
24183   En petit d'heure Dieu labeure.
24184   Tu seras demain au desseure,
24185   Ou aucun s'en entremetra
24186   Qui le discord sus lui metra.
24187   S'il n'y a gaaing, si a chevance.
24188   N'est jour que aucun ne s'avance.
24189   Ou commissïon tu aras,
24190   Ou des amis acointeras,
24191   De quelque lieu sauldra argent,
24192   Ne poeult estre qu'aucune gent
24193   A courre, a saillir, a luitier
24194   Ne perdent ce dont as mestier.
24195   Tel te garde argent et chevance
24196   Que mot n'en scet, ne mot n'y pense.
24197   Tel me garde argent en sa bouche,
[13c]
24198   Qui riens n'en scet, ne qui n'y touche.
24199   Ung denier ne m'en douroit mie,
24200   S'il me vëoit perdre la vie.
24201   Bien le voy, et bien le te dy,
24202   Ou Nocturne du mercredy :
24203   « Tel amasse le grant avoir,
24204   Qui ne scet qui le doit avoir. »
24205   Cellui n'est pas plain de tout bien,
24206   Qui afferme qu'avoir soit sien.
24207   Tel a argent cui il deffault,
24208   Et ung aultre en a le cœur bault,
24209   Ne ja nul gré il n'en sçara
24210   A cellui qu'espargnié l'ara.
24211   Esperance toudis me dit
24212   Et en pluseurs lieux le m'escript :
24213   « Tu dois, et tu ne poeulx payer.
24214   Ne te dois pour ce esmayer :
24215   Ou tu morras, ou il morra,
24216   Ou hors du paÿs s'en ira,
24217   Ou tu iras, c'est chose ferme,
24218   Ou il te dourra bien long terme. »
24219   Sceüreté, Force, Esperance
24220   M'a pluseurs fois dit, et g'y pense.
24221   Peur dit a l'homme : « Tu morras,
24222   Et point tu n'en eschapperas. »
24223   Sceureté respond : « Tu dy[s] bien,
24224   Cecy je sçavoye tresbien.
24225   Pour demourer je ne vis mie
24226   Tousdis en ceste mortel vie.
24227   Bien sçay que Raison le vouloit
24228   Que aller il me convenroit.
24229   Ja de ce ne m'esmayeray.
24230   Bien sçay qu'une fois m'en iray. »
24231   Paour a Sceureté escrie :
24232   « Tu cherras en grant maladie,
24233   Dont si tost mie n'en istras.
24234   A en issir lonc temps metras. »
[13d]
24235   Adonc respondy Sceureté :
24236   « Paour, or entens verité.
24237   Le mal me laira, ou je luy ».
24238   Cest accord tieng, je le te dy.
24239   Tout ainsi te conforteras,
24240   Et toudis Esperance aras.
24241   Car qui voeult bien mettre sa cure,
24242   Esperance ayde monlt Nature.
24243   Toudis bonne Esperance croy,
24244   De Paour toudis garde toy,
24245   De couroux, d'ire et de tenchon
24246   Te gardes ; ne litz tel lechon
24247   De trop veillier, de trop juner,
24248   De trop grantRaynaud corrige en grande. paine aüner.
24249   Garde toy de trop et de po
24250   Et de compagnie de fol,
24251   D'orguilleux especïalment
24252   Et d'homme qui volentiers ment,
24253   Car presumptueux et vanteur,
24254   Avec[que] ce homme bourdeur,
24255   N[e] poeult estre de bonne loy,
24256   Et si sont tous contraire a moy.
24257   Et qui est contraire a Nature
24258   Nul preudom n'ara de lui cure,
24259   Et la scïence naturelle
24260   Et meismement la corporelle.
24261   Ne metz en femme habandonnee
24262   Ton cœur, t'amour ne ta pensee.
24263   Car c'est toute corrupcïon
24264   Et toute abhominacïon
24265   De vielle putain herbregier.
24266   Qui ce fait, ne s'a mie chier,
24267   Son cœur, ne son chaté, ne s'ame,
24268   Ainchois se livre a grant diffame.
24269   Fol est qui vaillant homme clame
24270   Cellui qui vielle putain ame,
24271   Parente, femme ne aultrement.

14

[14a]
24272   Chascun fuye vielle jument.
24273   Bonne journee n'en tirerasRaynaud corrige en tirras.,
24274   Mais honte et dommage y aras,
24275   Car elle ne scet gré ne grace
24276   De bien ou traveil qu'on lui face.
24277   Vielle putain devez fuïr,
24278   Se vous voulez nul bien sieuir,
24279   Car vous perdez sans nulz ressors
24280   Chevance, renom, ame et corps,
24281   Car grant folie est de semer
24282   Sa bonne semence en la mer.
24283   Qui semme sur la vielle glace
24284   Son temps pert, sa semence efface.
24285   Puis qu'il le scet, scïentement
24286   Ne va fors son delit querant.
24287   Il se submet, quoy que tu dices,
24288   Au prince de trestous les vices,
24289   Et Dieu si lui demandera,
24290   Quant temps et lieu si en sera.
24291   Car il despite sa nature,
24292   De generacïon n'a cure.
24293   Des grans pechiez est le greigneur,
24294   Et de trestous maulx le pïeur.
24295   Pis vault que murdre ne rapine,
24296   Si com Tulle le determine
24297   Ou livre qu'il fist de Viellesse
24298   Qui loë trop plus que jennesse.
24299   Puisqu'a semance vient espandre
24300   On le doit en tel lieu respandre
24301   Apparenment et scïanment
24302   Qu'elle proffite clerement.
24303   S'au contraire scïanmant fais,
24304   Tu te charges de pesant fais.
24305   Ne semme sur la vielle dure
24306   Qui est froide et si est mont sure.
24307   Nul ne se poeult si asservir
24308   Que de veille putain servir.
[14b]
24309   Fuiez toudis, viel et moyen,
24310   De vielle putain le lÿen.
24311   Ne vous acostés a sa couche,
24312   Car trestout infer a lui touche.
24313   Se quoy ne vous volez tenir,
24314   Vous devez aulx jennes venir.
24315   Tel semance y porrez semer
24316   Que Dieu porra encore amer,
24317   Et porra faire monlt de biens
24318   Tant aulx estranges conme aulx siens,
24319   Et poeult generacïon faire
24320   Qu'au monde et a Dieu porra plaire. »
     
24321   « Ainsi Nature me chastie,
24322   Et si songne dessur ma vie.
24323   Encores me dit : « Or m'entent.
24324   Se tu voeulx vivre longuement,
24325   Menguë et boyRaynaud corrige en Boy et menguë. par raison.
24326   En tout temps, en toute saison
24327   Raison voeult en trestous lieux estre.
24328   Elle est ma damme et mon maistreRaynaud corrige en et est mon maistre..
24329   Je doy a lui prendre congié,
24330   Pour ce qu'elle est devant que jé.
24331   Devant moy et devant tout aultre
24332   Doit elle aller, lanche sur faultre.
24333   Ne je ne doy nulle rien faire
24334   Qu'a son voloir et a son plaire.
24335   Pluseurs foisRaynaud corrige en Parfois. seroie dissolue,
24336   Se par elleRaynaud corrige en el. n'estoie tenue.
24337   Avec lui devons tous aller.
24338   Combien que soit de ravaller,
24339   Maintz me suivroient volentiers,
24340   Se Raison n'estoit es sentiers.
24341   Mais avecques lui est sa fille
24342   Qui souvent mes œuvres avile.
24343   En pluseurs lieux elle est doubtee
24344   Et maintenue et renommee.
24345   Par lui maint beau delit laisse on.
[14c]
24346   Honte celle dame a en nom.
24347   Par lui maintes choses se coeuvrent,
24348   Et pour lui maint en secret oeuvrent.
24349   Par lui fait maint fait remanoir
24350   Combien qu'on en ait le vouloir.
24351   De Raison, sa mere, tout tient,
24352   Et par sa mere se maintient,
24353   Car quant elle fu establie,
24354   Donnee me fu par maistrie
24355   Que par elle ouvrasse et regnasse,
24356   Ne ja nul jour sans lui n'alasse.
24357   Et touteffois, se y aloie,
24358   Envis tenrroie celle voie.
24359   Et cil qui voeult sans lui aller,
24360   Nul bon chemin ne poeut haler.
24361   Ainsi le voeult cil qui nous fist.
24362   Sans lui n'alaisse, ainsi nous mist,
24363   Car quant je regne sans Raison,
24364   Ne puis estre en bonne saison
24365   N'a grant honneur n'a sceureté,
24366   Combien que soit ma volenté.
24367   Mais, combien qu'elle soit ma dame,
24368   Tout son voloir ne fay, par m'ame.
24369   Maint homme peu s'en loëroient,
24370   Et les dames m'en blasmeroient,
24371   Ces beaulx varlés et ces pucelles
24372   Et ces dames cointes et belles
24373   Qui s'entrayment et par moy oeuvrent,
24374   Quant ilz en privé s'entretroeuvent,
24375   Ne se loëroient de ma joye,Raynaud corrige en Ne loëroient pas ma joye.
24376   Se par Raison ouvrer volloye.
24377   De Raison ung dé ne douroient,
24378   Ne en ce riens ne le croiroient,
24379   Qui plus est meilleur et souvent
24380   Quant l'un l'autre entre sez bras tient
24381   Et s'esbatent en lieu privé.
24382   Par moy sont tel mil engenré,
[14d]
24383   Et tel mil en naissent sur terre,
24384   Se <partout> vouloient Raison enquerre,
24385   Qui ja engenrés ne seroient,
24386   Ne ja sur terre ne naistroient.
24387   Ainsi le monde feniroit,
24388   Trop petitte duree aroit.
24389   De cent ung il ne seroit pas.
24390   Se Raison estoit mes compas
24391   Que ne peüsse que par lui,
24392   Mais n'en prendray conseil a lui,
24393   Mais ouvreray de mes bateaulx
24394   En chambres, soliers et praiaulx,
24395   En bois, en eaues et en prez
24396   Et en appert et en secrez.
24397   Ou poeut on trouver meilleur vie
24398   Que de gesir es bras s'amie ?
24399   Ces belles karolles et danses
24400   Et ces tresplaisans acointances,
24401   Belles robes, beaulx paremens
24402   Et ces gracïeux vestemens,
24403   EscarlateRaynaud corrige en Et escarlate. et vair et soye,
24404   Que devenroient, se n'estoie ?
24405   Ces chevaulx et ces palefroy,
24406   Ces paremens couvert d'aufroy,
24407   Ne furent [pas] fais pour les ames,
24408   Mais trestout pour l'honneur des dames
24409   Et pour les varletz qui les ayment.
24410   Pour ce iceulx services semment !
24411   Et toutesvoiez, au dire vray,
24412   Toutes bestes, tous oyseaulx gay,
24413   Je fayRaynaud corrige en Je les fay. emsenble abiter.
24414   Tout par Raison se voeullent aler,
24415   Par Raison se gouvernent tuit,
24416   Par Raison mainent leur deduit.
24417   Touteffois, selon leur saison
24418   Vont ilz ensenble par Raison.
24419   Aussi font tous poissons noans,

15

[15a]
24420   Et prez et arbres verdoians
24421   Viennent par Raison et par moy.
24422   Tous les attray, tous les avoy.
24423   Touteffois en homme et en femme
24424   Homme plus grant semence semme,
24425   Et deça mer, et dela mer
24426   Fay je l'un et l'autre entr'amer,
24427   Mener bonne vie et joieuze,
24428   Et esbatant et amoureuze,
24429   Sans avoir paour de perir
24430   Et sans point penser a morir.
24431   Pour voir, Paour ne nous pleut onques,
24432   Je le hay trop, si te lo doncques,
24433   Combien que l'aies escoutee,
24434   Par toi ne soit creue n'amee,
24435   Car si t'a huy desconforté,
24436   Qu'a peu qu'iRaynaud corrige en qu'il. ne t'a emporté,
24437   Et t'auctorisoit Escriptures
24438   Courouchans males et obscures,
24439   Dont mort estoies attendans.
24440   A paine y suis venu a temps.
24441   Ne le croy, se voeulx vivre en paix.
24442   Adieu te dy, atant m'en tais. »
     
24443   Quant nature m'ot sermonné
24444   Et maint ensengnemment donné,
24445   Telz comme a lui appartenoit,
24446   Et que son estat lui donnoit,
24447   Adoncquez de moy se depart.
24448   Car penser me fault autre part.
24449   Lors a Raison revaulx venir
24450   Qui delez moi se vault tenir.
24451   Sambla que Dieu fust proprement
24452   A son tresbeau contenement :
24453   Car une robe avoit vestue,
24454   Toute de soye bien tissue,
24455   Plaine de paix et d'accordance,
24456   Fourree de bonne conscïence,
 
[15b]
24457   Garnie de pleurs et de lermes
24458   Et de penitance en tous termes.
24459   En sa main tenoit ung escript
24460   Ou il avoit ainsi descript :
24461   « Mes pecheurs, ne vous griefve mie.
24462   Venez parler a vostre amye.
24463   Par lui ouvrez et esperez,
24464   En la fin Paradis arez.
24465   Et ne crëez en riens le monde
24466   Ou nulle sceureté n'abonde.
24467   De sceureté il n'y a goute,
24468   Ains est cil fol qui trop s'i boute. »
24469   Delez moy Raison s'est tenue,
24470   La belle et la bienRaynaud corrige en tresbien. venue.Psal., CII, 1.
24471   La belle qui pas n'esbahist,
24472   Maintenant vers moy se traïst,
24473   Et dit : « Es tu bien demenés ?
24474   As tu bien esté sermonnés
24475   De Paour au commencement
24476   Et puis de Nature ensement ?
24477   Dame Paour est ma cousine
24478   Qui de gens espanter ne fine.
24479   Elle me fait mainte grevance,
24480   Pour ce que ne suit Esperance,
24481   Car s'Esperance en lui eüst.
24482   Bien alast cil qui le creüst.
24483   Qui sans Esperance a Peür
[15c]
24484   Si est entré en mal eür.
24485   En voye est de perdre son temps.
24486   Judas fu le plus repentans :
24487   Quant il ot fait la traÿson
24488   Et il perchut sa mesproison
24489   Qui oncques fu devant n'aprez,
24490   Paour, Desconfort le tint prez
24491   Siqu'a son dampnement tendi,
24492   Et par my son col se pendi.
24493   Judas ot Peur et Repentance,
24494   Mais en Dieu n'ont point d'Esperance,
24495   Car se Esperance eust eü,
24496   Ja pour tant ne se fust pendu,
24497   Car l'aignelet a tous donné
24498   Lui eust tous ses maulx pardonné.
24499   Pour ce est bonne repentance,
24500   Mais qu'avec lui soit Esperance.
24501   Avec Paour estre ne dois
24502   Sans Esperance nulle fois.
24503   L'Escripture monlt fort le crye
24504   En David que tu as oÿe.
24505   « Toudis, dist il, Dieu serviras.
24506   En peur et de cœur l'ameras. »
24507   Ayez bon cœur toy amender.
24508   Adonc poeulx mercy demander.
24509   Mais quant orde vie tenras
24510   Et en tel voulloir demourasRaynaud corrige en demourras.,
24511   Ne te repens n'a Dieu n'acorde,
24512   Ne requiers point misericorde,
24513   Car misericorde n'est mie
24514   Qu'a ceulx qui mainent bonne vie,
24515   Et leur desplait en leur penssee
24516   La male vie qu'ont menee.
24517   Iceulx misericorde aront
24518   Qui male vie guerpiront
24519   Et se metent en bon sentier.
24520   Or te prengs bien garde ou Psautier,
[15d]
24521   Ou Nocturne du samedi,
24522   Et entens bien ce que je di :
24523   Le premier Benedic querras,
24524   En cellui Psaultier trouveras
24525   A quelz gens est donnee acorde
24526   Et quelz aront misericorde.
24527   Qui de pechier ne cessera,
24528   Pour quoy misericorde ara.
24529   Toudis voeullent vivre en pechant
24530   Et tousjours pechent en vivant,
24531   Et ont Nature, ma chanb<e>riere,
24532   Qui tant est noble, cointe et fiere.
24533   Qui oncquez jour morir ne vault,
24534   C'est celle qui monlt m'en rëault.
24535   Tousjours en joye se delicte
24536   Et pour pourveance claime quitte.
24537   Sçavoir dois que morir convient :
24538   Pour ce tout homme au siecle vient,
24539   Pour morir, pour resçuciter,
24540   Aprez es biens Dieu deliter.
24541   Et tout ceulx s'i deliteront
24542   Qui Dieu en cest siecle querront
24543   Et feront ses commandemens.
24544   Et ne die nul que je mens,
24545   Car pour nëant cy demouroientRaynaud corrige en demourroient.,
24546   Et pour nëant le bien feroient,
24547   S'ilz n'aqueroient glore amïable
24548   Avec l'empire pardurable.
24549   Dieu t'a en ce monde trammis
24550   Pour ce que soies ses amis :
24551   Se bien le sers, sa joye aras.
24552   S'autrement fais, tu periras.
24553   David monlt bien le te tesmongne
24554   Qui bien scet de ceste besongne.
24555   Dieu et ses œuvres serviras :
24556   Grand gueredon tu en aras.
24557   Ses graces sont si tresjoieuzes

16

[16a]
24558   Sur toutes pierres precïeuses,
24559   Si commeRaynaud corrige en com. David le preuve errant
24560   Ou psalme Celi enarrantPsal., XVIII, 1..
24561   Or te diray que tu feras :
24562   Tout le chemin moien tenras
24563   Avecques Nature et Peür,
24564   Se tu voeulx bien vivre asseür,
24565   Par tel point qu'o moy demourasRaynaud corrige en demourras.,
24566   Neant avec eulx, sans moy, n'iras.
24567   Quancques te diront fui et doubte,
24568   Gardes sans moy ne regnes goute.
24569   Tu ne te poeulx mal demener
24570   Se avec toy me voeulx mener.
24571   Le feras ainsi ; or y pense.
24572   Voeulx tu croire mon ordonnance ?
24573   Et pour multiplïer ta joye
24574   Que j'ayme autant que fay la moye,
24575   Pour ce te voeul avoir en cure
24576   Avecquez Paour et Nature.
24577   Encor te diray par amour
24578   Des parolles du Grant Seignour
24579   Que on dist jour de Pentecouste
24580   Qu'assezRaynaud corrige en Que assez. ayde et riens ne couste.
24581   Dieu dist : « Moy meismes garderas.
24582   Mes commandemens garderas
24583   Et qui en moy n'aras sa foy
24584   Il n'ara ja cure de moy.
24585   Mais cil qui debonnairement
24586   Gardera mon commandement,Joan, XV, 10.
24587   Mon pere chiez lui demouraRaynaud corrige en demourra.
24588   Et son hostel de lui fera.
24589   O luy est s'abitacïon,
24590   Sa joye et consolacïon. »
24591   Regnart, qu'il te doit bien tarder
24592   De si bon hoste herbregier !
24593   Qui de lui herbregier n'a cure,
24594   Il se met bien a l'aventure.
[16b]
24595   Comment poeut homs avoir grant joye
24596   Qui a ung tel homme s'avoye ?
24597   Ce n'est mie hoste qui a hoste,
24598   C'est chose qui de lui s'acoste.
24599   Et qui l'acoste a son costé.
24600   De Paradis fait son hosté,
24601   Non mie hostel a loyer,
24602   Car en ce se doit apoyer.
24603   Paradis est seur sans doubter
24604   Perpetuelment sans oster.
24605   Et si sera sa garnison
24606   De joye et consolacïon.
24607   De tous biens plenté, habondance
24608   A tousjours mais sans deffaillance.
24609   Les lui son Crëateur ara
24610   Qui si treslegier le fera
24611   Que d'Orïent en Occident
24612   Poeut voir en si petit moment
24613   Comme oeulRaynaud corrige en l'oeul. poeut clorre et ouvrir,
24614   Que nulle riens ne poeut couvrir.
24615   Toute riens lui est a delivre,
24616   Car, devant Dieu qui tout bien livre,
24617   En quelque lieu qu'il puist aller,
24618   Devant sa face est sans celer.
24619   Car cil lui dit : « Toudis ara.
24620   Ja ceste joye ne faulra. »
24621   Bon fait tel hoste herbregier.
24622   Te voeulx tu point donc retarder
24623   Que ne voise querir cest hoste
24624   Qui tous biens donne et nulz Raynaud corrige en et qui nulz. n'oste ?
24625   Va le querir, va le querir,
24626   Et pense a toy le retenir.
24627   Se tu le quiers, il te querra.
24628   Se le retiens, il te tenra.
24629   Se le rechois, tu es garis.
24630   Se ne le fais, tu es peris.
24631   Et il est de si grant valoir
[16c]
24632   Quiconcques l'a a son voloir
24633   D'œuvre et de cœur desirera,
24634   Jamais de lui ne partira.
24635   Il ayme tous ceulx sans avoir
24636   Qui de cœur le voeullent avoir.
24637   Plus ne t'en dy ; je m'en revoy,
24638   Va t'en, ne soies plus sans moy.
24639   Confesse toy et te repens,
24640   Et lors hors de peril te tens.
24641   Va ta voye, et que Dieu te gart ! »
24642   Regnart atant de Raison part.
     
24643   Par le bois s'est acheminé,
24644   De nuit et de jour n'a finé,
24645   Jusqu'a l'hermitage est venus.
24646   Illecques s'est Regnart tenus
24647   Et dist jamais riens ne fera
24648   Jusques bien conffessé sera.
24649   Puis que riens Raison lui enjoinct,
24650   Il ne transgressera ce point
24651   Sans lui esmayer n'esbahir.
24652   Au guichet buche par aÿr.
24653   Le prestre vint quant oit l'ensengne.
24654   Quant il vit Regnart, il se sengne
24655   Et dit : « Bien euré soye jé !
24656   Beau sire Dieu, ay je songié,
24657   Quant voi Regnart ouvertement
24658   Venir sur le prestre humblement ?
24659   Regnart, puis cëans tu ne fus,
[16d]
24660   Que du mien sans mon gré tu eus.
24661   Tu me mengas ma char sallee
24662   Qu'un mien amy m'avoit donnee.
24663   Mengas mon cocq et mes gelines,
24664   Que je fus alés aulx Matines,
24665   Et si me despechas mes livres.
24666   Et disoies qu'estoies yvres.
24667   Or me dis s'oncques tu fis bien
24668   Ne presis ce qui n'estoit tien.
24669   Comment estoies enchanté,
24670   Qui prenoies l'autrui chaté.
24671   Foy que je doy a saint Cordon,
24672   Tu estoies en mal ordon.
24673   En telz fais plus ne te deportes,
24674   Je croy bien tu le me raportes
24675   Et me fais ce que tu dois faire.
24676   Ainsi porvoies a Dieu plaire,
24677   Car sainte Eglise si commande
24678   Que ce qu'on a d'aultrui on rende.
24679   ― Sire, se dit Regnart, mercy.
24680   J'ay de pechié le cœur noircy,
24681   Et pechié m'a monlt decheü,
24682   Adonc lui est aulx piez cheü,
24683   Comme dollent et courouchié.
24684   Et le prestre l'a redrechié :
24685   « Regnart, dist il, conforte toy.
24686   Prengz bon espoir, et si me croy.
24687   Fay par œuvre ton nom chëoir,
24688   Et tu sera beaulx a vëoir.
24689   Mais se tu n'ez bien repentans,
24690   Nulle absolucïon n'atans,
24691   Car ceulx se gastent, sans mentir,
24692   Qui conffessent sans repentir.
24693   Maint en y a qui se conffessent
24694   D'aucun mal, et point ne s'en cessent,
24695   Et promettent amendement,

17

[17a]
24696   Et sont telz aprés que devant.
24697   Ja pour tant leurs us ne lairont
24698   N'a mal faire ne delairont :
24699   Le dire n'est pas conffesser,
24700   Mais de vray cœur le mal laissier
24701   Et de veraye intencïon
24702   En tresbonne devocïon.
24703   David dit, tu le scez de voir :
24704   « Aprens moy faire ton volloir,
24705   Car dire sans faire ne vault. »
24706   Scez tu que tel confesse vault ?
24707   Dieu se tient pour tous escharnis,
24708   Pour tout gabé, pour tout laidis
24709   De ceulx qui dient point en point,
24710   Et si ne s'en repentent point.
24711   Mieulx leur vaulsist en verité
24712   Qu'ilz ne fussent point confessé,
24713   Car ce te dy qu'ilz en remportent
24714   Plus de pechiés qu'ilz n'y aportent.
24715   Or dy, amis, tout ton voloir.
24716   Dieu te doint repentance avoir,
24717   Esperance et perseverer,
24718   Et jusqu'en la fin demourer.
24719   ― Sire, je vous diray ma voye.
24720   Des le temps que enffant j'estoie,
24721   J'emploie ces menus pouchins,
24722   Ne il n'estoit si fort affins
24723   Ou je ne les allaisse prendre.
24724   Ces oisons jones, gras et tendre,
24725   Quant je les pouoie tenir,
24726   Leur faisoie le cœur fremir,
24727   Et si volentiers les mengoie.
24728   De toutes festes c'est la moye.
24729   Dieu ! Tant j'en ay fait de denieres
24730   De pouchins et d'oisons litieres
24731   Qu'il n'est nulz homs qui le creüst,
24732   Ne qui par nombre le sceüst :
 
[17b]
24733   Les mengoie bien en dormant.
24734   ― Regnart, dit il, je te demant,
24735   Se oncques nombre n'en feïs,
24736   Ne de ceulx sur qui les preïs,
24737   Quel temps ? Qu'ils valoient ? Et combien
24738   Tu as eü de l'autrui bien ?
24739   Je dy pour absolucïon,
24740   Aprez, pour satifacïon
24741   Et pour recompenser dommages
24742   Ainsi poeult effachier tes taches.
24743   ― Non, non. Neis que de la riviere
24744   La male passïon le fiere
24745   Qui en ce estudïa oncques !
24746   ― Regnart, amy, or me dy doncquez
24747   S'oncques patrenostre desis,
24748   Ne s'aucun bien pour eulx fesis.
24749   ― Sire, vous me dites noyant.
24750   Je cuid, vous m'alés flaboiant.
24751   D'eulx bien faire oncques ne m'avint.
24752   D'eulx bien dire ne me souvint.
24753   Mais toudis ce que j'ay sceü
24754   A mon pooir l'ai ge teü.
24755   Et pour ce que dites combien,
24756   Dites quantes foeulles sont bien
24757   En tous les bois de Brie ou d'Ote.
24758   J'en ay bien autant prins sans doubte,
24759   Car, par saint Jacques le Preudom !
24760   J'ay tout par tout prins a bandon
24761   A l'un plus, et a l'autre mains.
24762   J'ay tout happé a trente mains
24763   Et a plus, se plus en eüsse.
24764   Quant labourer je ne peüsse :
24765   Et se je le peüsse bien,
24766   Je acquetaisse monlt de bien.
24767   Qui ce me feroit endurer,
24768   Il me convenroit emmurer,
24769   Voire ainchois a la mort me mettre,
[17c]
24770   Ains que m'en sceüsse entremettre.
24771   ― Beaulx amis, ce dit le preudom,
24772   Tu as esté de mal ordon,
24773   Qui tous tes enffans et t'enfance
24774   As chevy de l'autrui substance.
24775   Pour tes enfans, vas en enfer,
24776   Et eulx pour toy suivent enfer.
24777   Quant pour eulx vas ainsi emblant,
24778   Tu vas bien au leu ressemblant,
24779   Qui en lui a une nature.
24780   Or l'entens, et y metz ta cure,
24781   Et y gloses ce que tu voeulx.
24782   Quant une louve a ses louvieulx,
24783   Tant comme ilz sont jeune et petit,
24784   Leur mere les laisse ung petit :
24785   Nature d'eulx nourrir l'asproie
24786   Et leur pere si va en proie.
24787   Et Nature ainsi les aproeuve.
24788   S'il advient qu'aucune riens troeuve
24789   Ou que ilz prengne aucune beste,
24790   Se il leur porte, ilz lui font feste
24791   Et lui vont la queue mouvant.
24792   Et si advient il monlt souvent
24793   Que assés cerche et jour et nuit,
24794   Riens ne troeuve et revient tout vuit.
24795   Matz et honteux arrier repaire,
24796   Pour ce que il n'en poeut plus faire.
24797   Quant voient que riens ne leur tent,
24798   Chascun a lui mordre se prent,
24799   Et lui coeurent sus sans deduit,
24800   Dont bien souvent arriere fuit.
24801   Pluseurs fois pour ce s'aventure,
24802   Dont lui sourvient male aventure.
24803   Ochis en est ou mis en piege,
24804   Dont jamais n'istra de ce siege.
24805   Et cil si n'en douroit ung dé
24806   Pour qui est ainsi ordonné.
[17d]
24807   Et quant voyent qu'il ne vient mie,
24808   Si va chascun querir sa vie,
24809   Et scevent bien qu'ilz leur convient
24810   Vivre quant leur pere ne vient,
24811   Car toudis illec demourroient
24812   Quant de nullui secours n'aroient,
24813   Et tant c'om leur aporteroit
24814   Chascun illec si se tenroit.
24815   Lors vont querir leur pourvëance
24816   Au mieulx qu'ilz poeuent et chevance,
24817   Et leur pere com mort se tiengne,
24818   Car il est peu cui en souviengne.
24819   Ainsi te sera il, par m'ame,
24820   De tes enfans et de ta femme.
24821   Pour eulx ung pourchas tu feras
24822   Dont a la mort d'enfer venras.
24823   Quant en enfer yers ou en terre,
24824   Je t'asseur, ne t'iront point querre.
24825   Chascun fera comme pour soy,
24826   Et tu faces comme pour toy.
24827   Bien nous en compte Cathon voir
24828   De cellui qui pert son avoir,
24829   Et il dit voir ; bien il affiert
24830   Qui gaste le sien, l'autrui quiert.
24831   Mais ad ce nous respond Orace,
24832   Qui tant sceut de bien et de grace,
24833   Qui dist a : « Mesures le tien.
24834   Selon ta rente te maintien. »
24835   Regnart, ne quiers telz avantages.
24836   Scez que dit Senecques le sages,
24837   « Ne te tiens apayé de vivre
24838   Sceullement fors que de bien vivre. »
24839   Pour ce te dy, Regnart amis,
24840   Ne soit ja ton corage mis
24841   En chose sans raison acquise.
24842   Le tien par raison te souffise,
24843   L'autrui laisse et riens n'enRaynaud corrige en ne en. prens.

18

[18a]
24844   Tulles dist : « Nul gaaing n'est si grans
24845   Que de bien garder sagement
24846   Ce que on acquiert loialment.
24847   En joye et en lÿesse pren,
24848   Et toy a mesurer apren. »
24849   De Senecque en est ung dittiez :
24850   « Cil n'est pas povre qui est lyez,
24851   Et cil est riche pour vrité
24852   Qui s'acorde a sa povreté
24853   Et lui soufist son povre avoir. »
24854   Thulles dit, qui tant ot sçavoir,
24855   Et si le raconte et affiche,
24856   Et dist : « Le povre fu plus riche
24857   Et mieulx lui souffist son avoir
24858   Qu'au roy Alixandre, pour voir,
24859   QuiRaynaud corrige en cui. tout le mond ne souffisoit.
24860   Trestoudis d'acquerre atisoit,
24861   Car passïence seulement
24862   Fait l'homme vivre richement.
24863   Qui n'a pascïence, il ne vit. »
24864   Senecque le sage nous dit
24865   Que tu dois mieulx amer pour voir
24866   Ta bonne vie que avoir.
24867   Car, si com dit Jhesus Siracz,
24868   Anaize est tresor sans baratz.
24869   Pour ce ne dois riens consentir
24870   Dont tu viengnes au repentir.
24871   Orace dit, qui bon clerc fu,
24872   Que cil pert s'ame et sa vertu
24873   Qui tout temps tent a employer
24874   A son avoir multiplïer.
24875   Encor dit Senecque ung mot gent
24876   De la pecune et de l'argent,
24877   Ou elle serve, ou soit servie.
24878   Mais ad ce ne s'acorde mie
24879   Que homs le serve ; et s'il el sert,
24880   Tous aultres bons services pert.
[18b]
24881   S'elle le sert, et peu le prise,
24882   Il acquiert grace et franchiseRaynaud corrige en grant franchise d'après A.,
24883   Car cil asserve trop sa vie
24884   De qui la pecune est servie.
24885   La Loy dit : « Or n'y met ta cure,
24886   Car, ce est le droit de Nature,
24887   Nulz homs ne se mette au service
24888   Dont d'aultrui dommage enrichisse. »
24889   Et qui de ce a nulle cure,
24890   Il va au contraire Nature,
24891   Car toute avarice malvaise
24892   Met bonne Nature a malaise,
24893   A desservir et a gemir,
24894   Et a tous putz sentiers tenir.
24895   C'est ung vice contre Nature,
24896   Et pour ce n'en dois avoir cure,
24897   Car bon service ne poeut faire
24898   N'a bonne compagnie traire
24899   Qui sert homme avaricïeux.
24900   Car tous sont en mal curïeux,
24901   N'osent ne boire ne mengier,
24902   N'avec bonne gent repairier.
24903   Leur compagnie n'est point bonne.
24904   La mist Alixandre sa bourne.
24905   Se il fu avaricïeux,
24906   Aussi fu large et plentureux.
24907   Tout donnoit quanqu'il aqueroit,
24908   Et ung remors en lui metoit :
24909   Plus ardoit toudis de donner
24910   Que il ne faisoit d'aüner,
24911   Car pluseurs biens donna avant
24912   Que il ne fut oncques tenant.
24913   D'avarice voie ne quiert
24914   Qui donne quancques il acquiert.
24915   Avarice n'est vicïeuse
24916   Tant que largesse est plenturese.
24917   De tant comme avarice pesch<i>e
[18c]
24918   Tant a largesse bonne tesche.
24919   Pour ce effaça tesche greigneur
24920   Alixandre pour la mineur.
24921   Mais peu est d'avaricïeux
24922   Qui soient larges plentureux
24923   Ne qui lÿement se maintiennent,
24924   Ne bonne compagnie tiennent.
24925   S'ilz le tiennent, c'est par doubtance,
24926   Ou par honte de leur vieultrance.
24927   Jherome nous compte a delivre :
24928   « Garde toy, dist il, ne t'enyvre.
24929   Ta gorge n'emplis, ne ta pance
24930   En nul temps de l'autrui sustance.
24931   Il te vauldroit trop mieux juner
24932   Que telle vïande avaller. »
24933   Car Senecque dist en son livre :
24934   « Tu dois, dist il, mengier pour vivre,
24935   Non mye vivre pour mengier. »
24936   Or ne t'en fay plus laidengier,
24937   Et ne voeullez a l'autrui tendre,
24938   Mais vis du tien, sans l'autrui prendre.
24939   ― Sire, je m'y acorde bien.
24940   ― Dy aprez, et t'avise bien.
     
24941   ― Sire, volentiers vous diray.
24942   De m'enfance vous compteray.
24943   Des que je eus sept ans passés,
24944   Tout devins de mal apensés,
24945   Menterres et faulx parjureres,
24946   Fel, malvais, envïeux et lerres.
24947   A tout consentement me mis
24948   Dont on poeut atraire Ennemis.
24949   Bien alaisse querre ung morsel.
24950   D'un pasté ou d'un piprenel
24951   Ou d'une tarte ou d'un flaon
24952   De Troyes jusquez a Laon.
     
24953   Quant de .xii. ans a .xvi. vins,
24954   Adoncquez curatier devins
[18d]
24955   A clercz, laiz, seculiers et moisnes,
24956   A chevaliers, bourgois, chanoines,
24957   D'abbesses et religïeuzes,
24958   Dames, pucelles et prïeuzes.
24959   L'un vers l'autre faisoieRaynaud corrige en les fis. trotter,
24960   N'espargnoient point le crotter.
24961   Troter les faisoieRaynaud corrige en ay fait. nuit et jour,
24962   N'estoient nulle heure a sejour,
24963   Mainte femme ay fait escourchier,
24964   Maint froc lever et rebrachier
24965   Et de mainte peliche blanche
24966   Ay fait descouvrir mainte hanche.
24967   Et si leur faisoie entendant
24968   (Oncques mais nul n'en fit autant) :
24969   « Tout est vostre, gardés le bien.
24970   Oncques mais n'eustes si grant bien. »
24971   Et s'ilz eussent le voir sceü,
24972   Ja en avoye avant eü.
24973   Avant de moy requises erent,
24974   Peu en fu qui en refuserent,
24975   Car je leur faisoie entendant :
24976   « Cestui n'en sçara ja noiant,
24977   Ne ja mal il n'y trouvera,
24978   Ne ja ne s'en apperchevra.
24979   Et si luy juray sains et saintes
24980   Que estes de chasteté chaintes,
24981   Ne oncquesMs. N'oncques. ceci ne feïstes,
24982   Combien que pluseurs en veïstes,
24983   Et eussent donné marcz et livres. »
24984   Ne oncques encor ne fus yvres,
24985   Ne jamais jour ne le diroye.
24986   Tant faisoie que j'en avoye
24987   Des plus godes et des plus cointes,
24988   Des plus fardees, des plus joinctes.
24989   Maintes gonnes en ay fait vendre.
24990   Calices et livres despendre,
24991   Rentes engagier et vendues,

19

[19a]
24992   Maintes belles messes perdues.
24993   Mais de tout ce riens ne donnoie
24994   Mais que je eüsse la monnoye.
24995   De leurs doulx yeux me departoient
24996   Si tost com donnés leurs estoient.
24997   Ces dons me faisoient trachier
24998   Et de nuit et de jour cachier,
24999   Et si restoie bien payés
25000   De par qui j'estoie envoyés.
25001   Maintes guerres en furent faictes,
25002   Maintz coup feru, espees traites.
25003   Et quant a moy se complaignoient,
25004   Tous a leur propos me trouvoient.
25005   De seremens pour ung denier
25006   Leur faisoie plain ung grenier.
25007   Disoye je leur aideroye,
25008   Mais le soir, couchier m'en aloye.
25009   Je ne faisoie pas que folz :
25010   Il n'est riens tant hayé que copz,
25011   Je faisoie monlt de tenchons,
25012   Souvent desvestir ces garchons,
25013   Mais quant a bataille prouver,
25014   On ne me sçavoit ou trouver.
25015   Quant coups ooye departir,
25016   Bien sçavoie le lieu guerpir,
25017   Car n'amoye point tel hutin.
25018   En la taverne le matin,
25019   J'estoie toudis le premier,
25020   Le plus hautain et le plus fier.
25021   De moy vanter, de voir nÿer,
25022   Ne me faisoie point prïer.
     
25023   Je ay tollu et refusé.
25024   Ainsi ay je mon tempz usé
25025   Jusqu'a l'an .viii. et vint et sis.
25026   Lors a estre advocat m'assis,
25027   Et courretier et procurreres.
25028   Pour ce ne fus je as moins lerres
 
[19b]
25029   Qu'a cellui voeulx toudis ditier.
25030   Lors qui d'un tesmoing eust mestier,
25031   Assez tost a moy le trouvast,
25032   Mais que bien ma bourse murast.
25033   Et quant on ne m'en requeroit,
25034   Mon corpz en voye se mettoit.
25035   Pluseurs fois les en semonnoie,
25036   Quant en leur compagnie estoie.
25037   Et lors quant j'eux ce chemin pris,
25038   Loix et decretz metoie en pris,
25039   Et alleguoie vers et psalmes,
25040   Et feroie des dois es palmes,
25041   Et le prenoye sur mon chief,
25042   Que de tout ce venroie a chief,
25043   Tant par Cesare Julïus,
25044   Par les loix de Justinïus,
25045   Par Jherominus l'Ancïen
25046   Et par les Loix d'Octovïen,
25047   Et par Constantin en aloie,
25048   Et par tous entiers les queroie.
25049   Lors mon maistre argent me donnoit
25050   Et de sa table me tenoit,
25051   Et sçavoie certainement
25052   Que je bourdoie escïanment.
25053   Ne m'en aloye que par delay.
25054   Ainsiques tout mon temps alay.
25055   Et encoresRaynaud corrige en Encor. sçavoie bien faire :
25056   Je prenoie de mon contraire,
25057   Et aussi de moy reprenoit.
25058   Colacïon a moy faisoit,
25059   Et acordions : « Cecy diray,
25060   Et par ceste voie je iray,
25061   Et vous, par ceste voye irez.
25062   Ainsiques a moy paix arez.
25063   Quant arons mené grant hutin,
25064   Arbitres prendrons en la fin.
25065   Siques je ne seray pecherres,
[19c]
25066   Ne trouvé ne seray tricherres.
25067   Par arbitres acorderons.
25068   Ainsi los des parties aronsRaynaud corrige en Lors des parties si arons.. »
25069   Qui me donnoit, c'estoit mon maistre.
25070   De par tout faisoie argent naistre.
25071   Ceulx qui ne paioient forment
25072   Perdoient leur cause souvent,
25073   Mais de ce riens ne m'en chaloit :
25074   Autant ung aultre me valoit,
25075   Pour ung perdu deux recouvré.
     
25076   Ainsi ay je toudis usé :
25077   JeRaynaud supprime ce mot. faisoie le phisicïen
25078   Et alleguoie Galïen,
25079   Et monstroieRaynaud corrige en si monstroient. œuvreancïenne
25080   Et de Rasis et d'Avicenne,
25081   Par Constantin, par Tholomé
25082   (Pluseurs fois les ay or nommé),
25083   Par Senecque, par Alixandre,
25084   Et a tous les faisoie entendre
25085   Qu'estoie drois phisicïens
25086   Et maistre des praticïens.
25087   Bien leurRaynaud supprime ce mot. disoie : « Junez, junez,
25088   Et de la puree prenez,
25089   Et vous gardés de boire vin. »
25090   Puis je faisoie le devin,
25091   Et avec le phisicïen
25092   Faisoie l'astronomïen.
25093   Je nommoie signes et poins
25094   Et des constellacions les poins,
25095   Les planettes et les figures.
25096   Celles sont moles, celles sont dures :
25097   Tel planette va en croissant,
25098   Et telle va en descroissant.
25099   Jupiter est planette lie,
25100   Et Herculés est courouchie,
25101   La Lune, Mercure, Venus.
25102   Ainsi m'en suis aval venus.
[19d]
25103   Par ung qui est par moy savés
25104   .xiiii. en ay a mort menez.
25105   Et qui bien y esplucqueroit,
25106   Assez de telz, on trouveroit
25107   Qui ont bien maniere et loquence
25108   Et scevent avoir contenance,
25109   Et de latin deux motz partir :
25110   Telz gens poeuent houche vestir.
25111   Comptoy d'herbes et carrateres
25112   Les mouvemens et les esperes,
25113   Comment les planettes gouvernent,
25114   Comment les point, les signes servent
25115   Et commentRaynaud corrige en Et si comment. chascune estoille
25116   A son gouvernement et voille,
25117   Et comment trestoute Nature
25118   Est gouvernee par droiture,
25119   Selon le cours des influences
25120   Dont on poeult vëoir demonstrances,
25121   <Et>Raynaud ne corrige pas et laisse le vers hypermétrique. Si comment toute rien qu'on voit
25122   A dessus lui qui le pourvoit.
25123   Qui ce sçara bien faire entendre,
25124   Le chappeau de bonnet poeut prendre.
25125   Mais telz me venoient querir
25126   Que je les faisoie morir.
25127   Pluseurs fois telz cris y avoit,
25128   Nul conforter ne s'i sçavoit.
25129   Mais le prestre et ly espichier,
25130   Faiseur de nocz et le merchier
25131   Qui ces riches pailles vendoient,
25132   Sur tous aultres me honnoroient,
25133   Tesmongnoient en audïence
25134   Que sçavoie toute scïence,
25135   Et que s'aucun vouloit garir,
25136   Que il m'alast bien tost querir.
25137   Des cris, des brais faisoie festes,
25138   Ne m'en challoit ne que de bestes.
25139   Oncquez ne vis riens proffiter,

20

[20a]
25140   Faire joye ne deliter
25141   Que monlt malade je ne fusse
25142   Et que au lit je n'en geüsse.
25143   N'oncques n'a monstier ny eglise
25144   Je n'oÿs messe ne service.
25145   Ne ne fus pour grace querir
25146   Ou pour nouvelles encquerir,
25147   Dont je peüsse faire guerre,
25148   Ou aucun grant proffit acquerre.
25149   Faulx semblant ay toudis eü
25150   Et traÿson toudis sceü.
25151   JaRaynaud supprime ce mot. en compagnie ne venisse,
25152   Que ne le lobesse ou traÿsse.
25153   Ne ne porroye relachier
25154   De tous bons morceauls deffïer.
25155   Pour ung morceau entrelardé,
25156   Cent fois juresse le Corps Dé.
25157   Et toudis ay meü contens
25158   Entre mes voisins et parens.
25159   A trestous enffans aprenoie
25160   Les plus faulx jeux que je pooie,
25161   A jeu de dés a mesconter,
25162   A putes nouvelles porter,
25163   Dormir de jour, aller de nuit,
25164   De la taverne le deduit,
25165   De ces bons morceaulx ensaier
25166   Et acroire sans riens paier,
25167   Et a leurs parens desrober,
25168   Et toutes povres gens lover.
     
25169   Avecques ce, fus courretier,
25170   Affin que s'aucun eust mestier
25171   Et que il vaulsist emprunter,
25172   Que il le me venist compter.
25173   De l'un et de l'autre prenoie,
25174   Et quant je assez prins avoie,
25175   Trestout estoit adez joué
25176   Et a ses paticiers porté.
[20b]
25177   Et cil cui la debte on devoit,
25178   Envis mais denier en avoit.
25179   Mais les faisoieRaynaud corrige en je les faisoie. entrebatre
25180   Et de grans collees debattre,
25181   Et les faisoie plaidoier,
25182   Et au debteur trestout nÿer.
     
25183   Desdont devins je bordeliers.
25184   JeRaynaud corrige en Et je. passe oultre, et fus houlliers,
25185   Et usurier et terminerres,
25186   Et avecques ce toudis lerrez.
25187   Et fu advocat en cour laye.
25188   Je chante, je pleure, j'abbaye,
25189   Je ris, j'organise, je tanseMs. chante..
25190   De toutes malvaistiés m'apense
25191   Comment porroie dechevoir
25192   Et de tout le meilleur avoir.
25193   Je fay le clerc, j'allegue loix,
25194   Et si ne sçay qui vaille ung poix.
25195   J'alegueRaynaud corrige en Et j'alegue. Code et Digeste,
25196   Et si ne sçay ne q'une beste :
25197   J'alegue la Divinité,
25198   Et si ne congnois verité.
25199   J'alegue Bible et Salomon,
25200   J'alegue Aristote et Platon,
25201   Theologie et geometrieRaynaud corrige en giometrie.,
25202   Qui est une belle maistrie.
25203   Je me merle de retoricque,
25204   Je m'entremetz d'arismeticque.
25205   J'alegue logicque et grammaire.
25206   Je voeul trestout dire et tout faire.
25207   Par magicque et par Balenus
25208   Me suis je toudis maintenus.
25209   Avecques ce je sçay praticque
25210   Qui bien conforte la magicque.
25211   Tous les ars ne vallent denier,
25212   De praticque ne va premier.
25213   Premier doit elle bien baler,
[20c]
25214   Car c'est qui tous les fait aller.
25215   Tous clochent, se ne les soustient.
25216   Chascun des sept ars a lui tient.
25217   Trestous les sept ars periroient,
25218   S'avecques praticque n'avoient.
25219   C'est celle qui honneur leur porte,
25220   Et qui le proffit leur aporte.
25221   Je ay plus gasté de querelles,
25222   Qui estoient bonnes et belles,
25223   Qu'il n'ot de muys d'eau ou Deluge,
25224   Et tout mettoye sur le juge
25225   Qui faussement l'avoit donnee
25226   Et par deniers monlt grant boursee.
25227   Et le courouchiés en faisoie,
25228   Car plus d'acointes en avoie.
25229   Disoient que grant diligence
25230   Estoit en moy et grant scïence.
25231   Que volez vous que je vous die ?
25232   Oncques en trestoute ma vie
25233   Fors que malvaistié ne pensay.
25234   Pour ceste cause tant en sçay.
     
    L'HERMITE
25235   ― Monlt meschant es, se ne t'avises.
25236   Aulx paroles que cy m'a mises,
25237   En ton fait ne voy point de bien.
25238   Dy aprez, advise toy bien.
25239   De tes griefs maulx suis esbahis.
[20d]
25240   ― Certes, sire, encor je vous dis
25241   Que lonc temps a, bien le sachiez,
25242   Qu'adez ay esté entechiez
25243   D'un soulas qui est grant dollours.
25244   Toudis ay aymé par amours
25245   Une femme entre pluseursRaynaud corrige en les pluseurs.,
25246   Dont j'ay souffert maintes dolleurz.
25247   Tant l'amoye, sans ja celler,
25248   Que tout quancquez pooie oster,
25249   Happer, mesconter ou tollir,
25250   ToutRaynaud supprime ce mot. lui donnoye sans retenir.
25251   Une seulle en ay consieuye,
25252   Qui tout a eu en sa baillie.
25253   Pour ce vous en voeul je prier
25254   Que vous m'en voeulliez conseillier.
25255   Tant sui lïé de celle femme,
25256   Je n'y voy honneur ne diffame
25257   Et dessevrer je ne m'en puis.
25258   Beau pere, ainsi decheü suis.
25259   Bien ay mestier que Dieu m'amant !
25260   Pour ce conseil vous en demand.
25261   ― Ainsi, m'aïst saint Julïen !
25262   Tu es lÿé de mal lÿen.
25263   De pïeur lïen que [ne] fu
25264   Saint Pierre, quant en prison fu,
25265   Combien que ilz fussent de fer.
25266   Tu es en trop plus mal infer.
25267   En pieur lïen ne poeulx pas estre,
25268   Ne il n'est nul si sage maistre,
25269   Se de tel loyen est loyé,
25270   Qu'il ne soit trestout desvoyé.
25271   On prie le dimenceRaynaud corrige en Le dimence on prie. au monstier
25272   Pour marchans, pour gens de mestier,
25273   Que Dieu leur doint grace et amour,
25274   Qu'ilz puissent faire bon labour,
25275   Tel marchandise et tel gaignage,
25276   Qu'en Paradis aient hostage.