Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

31

[31a]
26728   Et selon la complexïon.
26729   Pour ce me voeul je pourveïr
26730   De loing, ains que doive cheïr,
26731   De chauldes sausses et confis
26732   Qui au corps me feront profis,
26733   Par quoy je puisse autantRaynaud corrige en autant je puisse. vivre
26734   Que m'ame je voye a delivre. »
26735   Mais quant je penseRaynaud corrige en bien je pense d'après A. au certain,
26736   Pour desloyal ce mestier tain.
26737   Cause y a et bonne raison,
26738   Et si croy que oncquez nulz hom
26739   Qui a volu ce mestier faire
26740   Que on appelle apotiquaire,
26741   On ne veÿ morir riche homme.
26742   Tous meurent povres, c'est la somme,
26743   Car c'est escripture divine :
26744   « Qui mal acquiert, tresmal define. »
26745   Mais se loyalment le fesissent
26746   Et bonne conserve mesissent,
26747   Si com ilz dyent a la gent,
26748   A bon droit eüssent l'argent.
26749   Mais ilz treschangent les matieres
26750   De bonnes pïeurs et moins chieres.
26751   Plain poing d'herbe ou poing vous metra
26752   (Tout une maille ne vaulra),
26753   Dira, se Dieu le puist amer :
26754   « Cecy vint de dela la mer.
26755   A grant coust l'ay envoyé querre,
26756   Car point n'en a en ceste terre.
26757   Ceste est venue d'Hermenie,
26758   Et ceste vint de Rommenie,
26759   Celle d'Acre, celle de Nymes,
26760   Ceste aporte de Damas fines
26761   Et ceste vint de Saint Quentin. »
26762   Et trestout crut en son jardin !
26763   Pour querir autre paine n'ont.
26764   Ainsi decheus les gens en sont.
[31b]
26765   Prent melilot et camamile.
26766   Oncques par Gautier ne par Mile
26767   Cestes aportees n'en fuirent,
26768   Mais aulx champs toutes les coeullirent,
26769   Et ung herbier pour ung denier
26770   Qu'aporta tout plain ung panier.
26771   Se le denier ne voeult despendre,
26772   S'en voit aulx champs en l'orge prendre.
26773   Pour ung denier plain sacq en ot.
26774   Et lors l'appellent melilot !
26775   Melilot sont es emmereles
26776   Et camamiles, telz sont elles.
26777   Telz cincq cens ou mille verront
26778   Qui ung seul denier ne vaulront,
26779   Et jureront sans nulle faille
26780   Qu'il n'est or n'argent qui le vaille.
26781   Elles ne vallent chou ne quoy,
26782   Et tantost vous diray pour quoy.
26783   Achetez ung povre pourcheau,
26784   Une viez cotte, une vielz peau,
26785   Vielz caperon ou vieses chausses,
26786   Vielz soulliers ou vieses par faulses,
26787   Toutes riens qu'acheter volrez,
26788   Et soi si vilz que vous porrez.
26789   L'endemain en vain le coeulliez,
26790   Puis que revendre le voullez :
26791   Ou quint ou quart perdre porez,
26792   Ou espoir, autant en arez.
26793   Se nulz ne le voeult acheter,
26794   Bien le sçara a qui donner,
26795   Bon fait entendre a cest afaire.
26796   Mais faites ung beau chirop faire
26797   A quel espichier que volrez,
26798   De nuit faire vous le verrez
26799   Par phisicïens monlt soubtilz,
26800   Et bien y seront ententis :
26801   Perles, saphirs et esmeraudes
[31c]
26802   Froides et confortans ou chauldes,
26803   Le meilleur que faire porront
26804   Dont ilz bien vint livres aront,
26805   Et jugeront comme enragié
26806   Que ilz en font trop grant marchié.
26807   A nul aultre ne le douroient,
26808   Se d'eux tantz avoir en devoient.
26809   Trois jours aprez portez le arrier.
26810   Vous n'en arez ung seul denier,
26811   Ung seul denier ilz n'en dourront.
26812   Donnez leur, pas ne le prendront.
26813   Chiez ung aultre espichier alliez
26814   Et pour ung denier lui bailliez,
26815   Riens ne dourra, ailleurs irez,
26816   Ne fors que mocquié n'en serez.
26817   Pour ce est des denreez le pire
26818   Que vous sçachiés nommer ne dire.
26819   Ilz jurent, voir etRaynaud corrige en est d'après A. le contraire,
26820   Ne jurent fors pour argent traire.
26821   Qui est ce qui juge ne baille
26822   Puignie d'herbe diz solz vaille ?
26823   Et si poeuent estre mortelz.
26824   Encor se elles fussent telz,
26825   Comme ilz dient, remede y eust.
26826   Je m'acord que on lui deüst.
26827   Mais quant aucuns phisicïens
26828   Ou aucuns des praticïens
26829   Font pour malades chirop faire,
26830   Et pour sa garison attraire,
26831   Le derrain mot si fenira,
26832   Tout en çucre le confira,
26833   Ainsiques l'escript le devise
26834   Que tout en chucre le confise.
26835   Mais cil lui list aultre lechon :
26836   Pouldre de chucre ou de casson.
26837   La le confiront, c'est leur point,
26838   De blancq chucre n'y ara point
[31d]
26839   Qu'a cestui blanc le comptera,
26840   Et Dieu scet bien qu'il coustera.
26841   Mais le disme de chucre blanc
26842   Avecques encor y a tant
26843   N'est si bonne ne de valleur
26844   Et tout au contraire saveur.
26845   Ainsi destruisent ilz la gent
26846   Et metent a mort pour argent.
26847   Itel gaaing, ce est la somme,
26848   Si n'est bon a nulle personne.
26849   Point ne voeul leur fait maintenir,
26850   Car il n'en poeult nul bien venir.
     
26851   EtRaynaud supprime ce mot. de la peleterie, quoy ?
26852   Se je point de profit y voy,
26853   Je y demourray volentiers.
26854   Mais que ce soit loyaulx sentiers.
26855   Comment loyal sentier sera.
26856   Qui est cil qui le jugera ?
26857   Sur trestoute riens congnoissant,
26858   Ce est le plus mescongnoissant :
26859   On n'y voit goute ne qu'en mer.
26860   Ce qu'on cuide meilleur trouver,
26861   Plus profitable et myeulx charnue,
26862   Et qui soit de poil myeulx vestue,
26863   Celle trouverez desunee,
26864   De paleteaux enpaletee,
26865   Et en vaines [sor]adjoustees,
26866   Et de coustures cousturees,
26867   De croye plaineRaynaud corrige en bien plaine. et pesant.
26868   A peu y est nul cler vëant.
26869   Quant de l'estal l'emportera,
26870   Le meilleur avoir cuidera,
26871   Car cellui qui l'ara monstré
26872   L'ara si tresbien dorloté
26873   Et monstré le plus bel devant,
26874   Et qu'elle est bonne a tout voyant,
26875   Et monstrees les basses tires,

32

[32a]
26876   Laissié aulx espaules les pires.
26877   Or le met jus, et le reprent.
26878   Et tousjours fait il serement :
26879   Trestoudis ment, trestoudis jure
26880   Et trestoudis il se parjure.
26881   A chascun mot il jurera
26882   Et toudis se parjurera
26883   Tant cousta et tant a cousté :
26884   Elle est de si grande bonté
26885   A la pluye toudis sera
26886   Que ja ne s'i empirera.
26887   Toudis sera mole tenue,
26888   Double et de bonRaynaud corrige en tresbon. poil charnue.
26889   Ja nul jour poil il n'en cherra,
26890   Ne male façon ne prenra.
26891   Quatre robes ilz usera,
26892   Ne ja point ne s'en deffera.
26893   A chascun mot est le jurer,
26894   Et trestoudis le parjurer :
26895   « Veez com est blanche, com ondoie ! »
26896   Et trestoute est plaine de croye !
26897   Chaperons noirs crespés au bas,
26898   A cela ne faulrez vous pas,
26899   Et se les aimez mieulx gesans,
26900   De ceulx a yl assez ceans.
26901   Adonc des noirs lui monstrera,
26902   Monlt beaulx, si com lui semblera,
26903   Qui tout seront plains d'oeulle ou doigt,
26904   Mais monlt bien seront mis apoint.
26905   N'y fault riens, ce lui semblera.
26906   Mais quant a son hostel sera,
26907   Lors trouvera dame Mehault,
26908   L'un visage bas, l'autre hault.
26909   La trouvera places, coustures,
26910   Cuir sans point, rousses placetures,
26911   Toutes plaine de fausseté.
26912   « Et Dieu, et il a tant juré !
[32b]
26913   Je ne cuidasse pour avoir
26914   Que tant jurast, sans dire voir ! »
26915   Or voy je que de tous mestiers
26916   Qui plus jurent sont peletiers.
26917   Ne doit chaloir se ilz jurassent,
26918   Mais que point ne se parjurassent,
26919   Car homs qui voeult bien Dieu amer,
26920   Il ne se doit point parjurer.
26921   Jurer en aultrui dechevant
26922   C'est larechin, je vous crëant,
26923   Et traïson, maise crëance,
26924   De la foy de Dieu despisance.
26925   Ce est le mestier par convent,
26926   Ou se parjure plus souvent.
     
26927   Et des taverniers que diray ?
26928   Je ne sçay que je en feray.
26929   Je y tenroye bien mon lieu,
26930   Car j'ayme bon vin et bon feu.
26931   Et une chose si m'en tient,
26932   Car qui loialment se maintient
26933   Sans tricherieRaynaud corrige en tricheries. et sans tolst,
26934   Il feroit de la livre solzt.
26935   De trestous mestiers, c'est le pire,
26936   Qui la verité en voeult dire :
26937   De nulz preudhommes n'est amé,
26938   Sur tous aultres est diffamé.
26939   S'il n'y avoit plus que cel point,
26940   Nul preudoms nel doit tenir point,
26941   Car c'est hostel de gloutonnie,
26942   Plain de trestoute ribaudie,
26943   Recept de larrons et houlliers,
26944   De bougres, de faulx monnoiers.
26945   Quant tous malvais voeullent trichier,
26946   Es tavernes se vont muchier.
26947   Hostel de bourdes et vantance,
26948   Plain de male perseverance.
26949   Ne chault l'hoste qui voit ou viengne,
[32c]
26950   Mais que grant despense on y tiengne.
26951   Ce est l'hostel a ces putains,
26952   A gens qui ont malvaisez mains.
26953   Ce est l'hostel aulx traÿteurs
26954   Et a trestous ces malfaitteurs.
26955   Puis se vont bouter en taverne
26956   Et la le deable les gouverne.
26957   Oncques preudoms ne le devint.
26958   S'il est, envis bonne fin tint.
26959   Vieulx tavernier envis verrez,
26960   Et s'aucuns en sont, vous orrez
26961   Qu'ilz cherront en grant maladie,
26962   En grant perte ou en grant folie,
26963   En aucune soubtiveté
26964   Qui se fine en chetiveté.
26965   Et cil est fol qui prent moullier
26966   Fille ou femme de tavernier.
26967   Ja bien ne l'en venra fors maulx.
26968   Toudis sent le mortier les aulx.
26969   Riens tant ne fait malvaise femme
26970   Comme hanter gens de diffame.
26971   Chascun jour poeut sur lui vëoir
26972   Gens qui trop font a dechëoir.
26973   Putains et ribaus servira
26974   Et toudis entour eulx ira,
26975   Verra leur dissolucïon,
26976   Orra leur male intencïon
26977   Tout temps, touteffois et toute heure.
26978   Qui avecquez tes gens demeure,
26979   Cuidiez vous que ne l'en souviengne
26980   Et que de leur ordre ne tiengne ?
     
26981   Ung aultre mestier voeul aquerre,
26982   C'est estre laboureur de terre.
26983   C'est cellui qu'on doit mieulx prisier,
26984   Chier tenir et moins desprisier,
26985   Car ce qu'il a Dieu lui envoye.
26986   Pour ce est droit que m'y avoye.
[32d]
26987   Petit gaaing et petit proffit
26988   Y a, combien que il proffit,
26989   Et touteffois ce qu'on y prent
26990   Est gaignié bien et lealment.
26991   Tous hoirs en voy trop myeulx sëans
26992   Que les hoirs a ces marchëans.
26993   De cent marchëans n'en est ung,
26994   Tant ait bel estat ne commun,
26995   Que ja son filz puist maintenir
26996   Ce que son pere vault tenir.
26997   Tost gaigne ung marchantRaynaud corrige en marcheant. cent livres
26998   Et en brief tempz en est delivres.
26999   Comment cuide il que luy ayeue
27000   Chevance ou il n'a paine eüe ?
27001   Fol est qui dist sien grant avoir
27002   Ou peu a mis paine a l'avoir,
27003   Ou qui croit que ja ses hoirs ayent
27004   Combien que preu et sages soient.
27005   Poeult estre aultre avoir gaigneront,
27006   Mais ja cestui n'espargneront.
27007   Marchans se vont tous assentir
27008   A parjurer et a mentir,
27009   LeursRaynaud supprime ce mot. denrees font paindre, biffer
27010   Et monlt bien les scevent parer.
27011   Mais le laboureur ne poeut oindre
27012   Ne sa terre biffer ne poindre.
27013   Il ne poeult mettre n'ordonner
27014   Fors ce que Dieu lui voeut donner.
27015   Ne vault nëant ly esprevier,
27016   Penser ne sortir ne veillier,
27017   Farder, blasmer, loër ne dire,
27018   Mentir, desirer, couroux, ire,
27019   Car aultre chose n'y venra
27020   Fors trestout ce que Dieu volra.
27021   Pour ce est le gaigneur durable,
27022   Quant il est a Dieu agrëable.
27023   A cel labeur Adam tendi,

33

[33a]
27024   Quant de Paradis descendi.
27025   Au labourer toudis se tint,
27026   Ce est dont sa vye maintint.
27027   Dieu a labourer l'envoya,
27028   Sa vye ainsi lui ottroya.
27029   Quant Dieu lui donna ceste voye,
27030   Rayson est que je m'y avoye. »
     
27031   Adonc Regnart gaigneur devint,
27032   Sa charue soir et main tint.
27033   Tous matins va a la charue,
27034   Autre part il ne trait ne rue.
27035   A petite vye se tient,
27036   Le main va, et le soir revient.
27037   Tant attendi que le tempz vint
27038   Que a messonner lui convint.
27039   Mats fu et empalis et vains,
27040   De veillier et de juner tains
27041   Et de la paine qu'ot emprinse,
27042   Laquelle n'avoit point aprinse.
27043   Adont vault du labour sçavoir
27044   Quel gaaing il y pooit avoir.
27045   De tous ses coustemens s'avise,
27046   Et puis fait somme de la mise :
27047   « Gent solz poeut avoir en despens,
27048   Sy com je voy et sçay et pens.
27049   Quatre livres l'issue vault,
 
[33b]
27050   Ce sont vingt solz que il me fault
27051   Sans ma paine et sans mon hutin,
27052   Tart couchier et lever matin,
27053   Meschief et cuisenchon de cœur,
27054   Mal couchier et mal vivre au foeur
27055   Et ung an que j'ay trespassé,
27056   Ou j'ay plus de meschief passé
27057   Que je n'ay eu vingt ans devant.
27058   De tel gaaing ne me vois loant.
27059   Au moins si chaté y tenisse,
27060   Combien que meschief y presisse,
27061   N'en deüsse tel doeul avoir.
27062   Or y pers corpz, paine et avoir.
27063   MalRaynaud corrige en A mal. vivre et son temps gaster,
27064   Ad ce ne se doit nulz haster.
27065   Ad ce ne poeut faillir quetifs.
27066   Or me repens que je le fys.
     
27067   Or n'en poeuent mais tavernier,
27068   Ly orfevre, ly espichier
27069   Et tous ceulx qui sieuent gaaignage,
27070   Car nul n'y a point d'avantage,
27071   Mais perte et paineRaynaud corrige en paines. et labour,
27072   Meschief et de nuit et de jour.
27073   Or ne me poeut il mais sembler
27074   Qu'il soit tel vye com d'embler.
27075   Chascun vivra tant qu'il polra,
27076   Or face Dieu ce qu'il volra !
27077   Desor me tiengs a mon mestier.
27078   Aultre chose ne m'a mestier.
27079   Or m'en iray aultre œuvre faire,
27080   Dont je sçaray mieulx a chief traire.
27081   Desor querray je accoisons
27082   De trouver nÿees d'oisons
27083   Qui sont nouveaux au mois de may.
27084   Mes barbes en engresseray,
27085   Et pour assoulagier mon fain,
27086   Qui me fait mon cœur mat et vain,
[33c]
27087   G'iray aventure querir,
27088   Se je me devoie morir.
27089   J'en trouveray, si com je pense,
27090   Car ja nulz homs a vuide pance
27091   Ne sera ne jolis ne gays,
27092   Ne se mette nulz es agays
27093   Anisique Nature le voeult. »
     
27094   Adoncques s'apreste et s'esmouet.
27095   Ce fu en may que prez verdoient,
27096   Si com par raison faire doient.
27097   Regnart tout cois, le col baissié,
27098   S'en est entré en ung plaissié.
27099   Thiesselin qui est un oiseau,
27100   Et son surnom est ung corbeau,
27101   Ses faons bien peüs avoit
27102   En ung ny qui au bois estoit.
27103   Si s'en aloit a plain trachier
27104   Pour sa vïande pourchassier.
27105   Tout ainsi qu'il aloit vollant,
27106   Si a choisi Regnart venant,
27107   Mat de fain, tristes et pensifs.
27108   Lors s'est il sur ung arbre assis.
27109   A lui ung bien peu parlera,
27110   Ce qu'il quiert lui demandera.
27111   Com courtois et bien enseigniés,
27112   Lui a dit : « Regnart, bien vegniés !
27113   Viengs tu doncquez en cest repaire
27114   Pour a moy honte et anoy faire ?
[33d]
27115   Ou s'aucune chose m'aporte,
27116   Dy moy quel vent par cy te porte,
27117   Car oncquez mais en cest paÿs,
27118   Dont j'ay esté nez et nourris,
27119   Ne te vy mais ; si me merveille
27120   Qui a cy venir te consseille.
27121   Mais voir est que Regnart et Leu
27122   Cerchent maint paÿs et maint lieu. »
     
27123   Lors respondy Regnart : « Amis,
27124   Tu m'a en trois questïons mis.
27125   Se je viens cy pour toy grever,
27126   Et quel vent me voeult amener,
27127   Et se aucune riens t'aporte.
27128   En tous ces trois poins te deporte :
27129   Ne viens pas cy pour toy perir,
27130   Et si y vieng pour toy querir,
27131   Et si t'apport salut et bien,
27132   Sique tu l'entenderas bien.
27133   Amis, dist Regnart en faignant,
27134   Tu soies or le bien vegnant,
27135   Com celui que j'ay consiré
27136   Et sur tous aultres desiré !
27137   Avant jusqu'a Romme en allaisse
27138   Que le tien corps je ne trouvasse,
27139   Pour toy merchïer des bienfais
27140   Que tu m'as par mainteffois fais.
27141   J'ay ton compains long temps esté,
27142   Par maint iver, par maint esté.
27143   Sy t'ay pluseurs fois mal volut,
27144   Dont je ne suis pas absolut.
27145   De ce me tieng pour decheü.
27146   Amis, tu m'as ailleurs veü
27147   En bon estat et en tresgent.
27148   Ay sieuy toute bonne gent.
27149   Mais viellesseRaynaud corrige en ja viellesse. et repentance,
27150   Qui toudis a jonesse tence,
27151   M'ont de cel estat tout osté

34

[34a]
27152   Et m'ont baillié ung autre hosté
27153   Froit, lent, vain, mat et pareceux,
27154   Par quoy ne fault demourer seux,
27155   Toutes compagnies guerpir
27156   Et toute jonesse fuïr.
27157   Pour ce ay je changié mon estre,
27158   Et suis devenu ung viel prestre.
27159   Et cil de qui suis ordonné
27160   M'a deux commandemens donné.
27161   Le premier : « JaRaynaud supprime ce mot. ne soye cessans
27162   D'aller par tous lieux confessans,
27163   Sans faire reffus ne dangier. »
27164   L'autre est par raison m'engierRaynaud corrige en de m'engier.,
27165   Et quant je suis en compagnie
27166   Ou gens sont que je n'ayme mye,
27167   Beneïchon a chascun donne
27168   Et trestoute ire leur pardonne.
27169   Et que mercy je leur requiere,
27170   Ne pensez pas qu'autre gens quiere.
27171   Je t'ay hanté, pardon te quier,
27172   Et avec ce je te requier,
27173   Combien que il me griefve monlt.
27174   Mais conscïence me semont
27175   De ta conscïenceRaynaud corrige en confession oÿr.
27176   De ce te dois monlt esjoÿr,
27177   Et tous ceulx qui viennent a bien.
27178   Thiesselin, advise toy bien :
27179   Ung sermon te reciteray
27180   Par qui d'infer te jetteray
27181   Et tous ceulx qui voeullent avoir
27182   Paradis pour guerpir avoir. »
27183   Dist Thiesselin : « Ne descendray.
27184   Encor ton sermon n'aprendray.
27185   Autant aras autant preschié
27186   Com tu as par chemin pechié.
27187   Or aray je conseil du croire
27188   Se ta parole sera voire.
[34b]
27189   Et si congnois certainement
27190   Que Regnart en pluseurs lieux tent.
27191   Mais tant te dy je, et le detien
27192   Qu'envers moy ne penses que bien
27193   Et a celle fin le te dy.
27194   Cincq corbellos ay en ung ny,
27195   En cel bois ; je t'avise bien
27196   Que tu ne leur meffaces rien.
27197   Bien le te raconte et devis,
27198   Et si le te dy vis a vis,
27199   Et entens bien et si escoute :
27200   Pendu seras sans nulle doubte,
27201   Se tu leur fais nulle durté,
27202   Ne encombrier, ne obscurté.
27203   Tu en seras de tout honnis
27204   En tout ton lignage ternis. »
27205   Dist Regnart : « Tu me charges monlt
27206   Foy que doy le Pere du mond.
27207   Quant je me suis bien entendus,
27208   Pas ne voulroie estre pendus
27209   Pour tout l'avoir Pierre Remy.
27210   Mais or entens, mon bon amy,
27211   Ta confessïon me diras,
27212   Et puis le més deviseras.
27213   Desquelz choses je prenderay
27214   Et desquelles je m'atenrray.
27215   Mais conffesse toy tout premiers,
27216   Et puis feray ce que requiers.
27217   ― Regnart, ne t'y fault point penser.
27218   Je ne me voeul point confesser,
27219   Ma devocïon n'y est mie,
27220   Pour ce qu'en toy point ne me fie.
27221   ― Et tout a dire je ne quier,
27222   Mais deux choses je te requier,
27223   Que me dies ou sont et quelz,
27224   Et si me dis ensengnes telz
27225   Que les congnoisse proprement,
[34c]
27226   Je les garderay loialment.
27227   Et se sur ce je y mesprens,
27228   Pour mal convenencheur me tiens,
27229   Car toutes choses sont communes.
27230   Et se il en y a aucunes
27231   Qui facent bien a deporter,
27232   Par raison le doitRaynaud corrige en dois. enseignier.
27233   Au general ne congnoistroie
27234   Aucun sen[gne], se n'en avoie.
27235   ― Scez tu comment les congnoistras ?
27236   Les plus beaulx que tu trouveras
27237   Sont mes oiseaulx sans nulle faille.
27238   Telles enseignes je t'en baille. »
27239   Dist Regnart : « Bonne enseigne a cy,
27240   Et je te prometz et affy,
27241   J'ameroye myeulx que ma femme
27242   Fust trestoute arse en flammeRaynaud corrige en une flamme.
27243   Que feïsse tel mesproison.
27244   TuRaynaud supprime ce mot. me feroies mettre en prison !
27245   Comment ! Pour le corps saint Guilain
27246   Ja sont ilz my cousin germain,
27247   Desdonc que je te fis hommage,
27248   Quant tu me donnas le frommage,
27249   Dont j'eüsse esté estranglé,
27250   Se tu n'y eusse[s] point esté.
27251   Avecques ce ensengnez ay
27252   Qui sont bonnes, ce sçay de vray,
27253   Car les plus beaux ce sont ly tien.
27254   Ad ce le congnoisteray bien.
27255   Car a plus beaulx n'atoucheray,
27256   Mais les plus laiz je mengeray. »
27257   L'un se part de l'autre erranment,
27258   Regnart va et quanquez poeut tent
27259   A luy vengier de son meschief,
27260   Dont il ne pot venir a chief.
27261   Tant au querir se esprouva
27262   Que le ny Thiesselin trouva.
[34d]
27263   Regnart bien les oyseaulx avise,
27264   Mais pour ce riens ne les desprise.
27265   Gros cul orent et grosses testes :
27266   « Dieu, dist Regnart, com putes bestes !
27267   Ce ne sont pas ceulx du corbel
27268   Qui m'a tant dit qu'il sont si bel.
27269   Ce sont icy deables d'enfer,
27270   Car ilz sont tous plus noirs que fer.
27271   De ceulx puis je tresbien mengier
27272   SansRaynaud corrige en Et sans. haÿne et sans dangier. »
27273   A qui qu'ilz soient ne l'en chault,
27274   Car grant faim a mengier lui fault,
27275   Si les prent, et tous les menga,
27276   Aultrement ne les laidenga.
27277   De loins l'a Thiesselin veü.
27278   Adoncques ne s'est pas teü :
27279   « Regnart, ne les voeullez touchier,
27280   Ce sont ceulx que je ay tant chier. »
27281   Dist cil : « A tart suis laidengiez,
27282   C'est quant le frommage est mengiez. »
27283   Dont s'est Thiesselin avant trais,
27284   Et tantost vers son ny s'est trais.
27285   Ses oiseaulx n'y a point trouvés.
27286   Lors s'escrie : « Lerres prouvés,
27287   Mengié tu les as traittrement !
27288   Ce n'est pas ce que m'as couvent. »
27289   Dist Regnart : « Ne t'ay riens promis,
27290   Combien que dye voir envis,
27291   Dont je t'aye de riens menty.
27292   Mais s'a voir dire asRaynaud corrige en as tu. failly,
27293   A toy t'en prens et bas ta coulpe,
27294   Car endroit moy je n'y ay coupe.
27295   Si t'en diray cause pour quoy
27296   Tu m'en dois nulz blamer que toy,
27297   Mais que tu y entendes bien :
27298   Deux contraires sont mal et bien,
27299   Qu'ainsi que froit contre challeur,
27300   [Ansinc biauté contre laideur,]Vers suppléé d'après A.

35

[35a]
27301   Beaulté de laideur se dechoivre,
27302   Fol est qui ne le scet perchoivre,
27303   Et trop peu voit qui y mesprent,
27304   Qui ne scet bien lequel il prent,
27305   Si com du jour contre la nuit.
27306   Thiesselin, amy, ne t'anuit.
27307   Tous les plus beaulx m'avois nommé,
27308   Ainsi de toy yere sommé,
27309   Et se je t'ay des beaulx promis,
27310   Dy moy, se oncquez me submis,
27311   Que des plus laiz je ne peüsse
27312   Mengier, se trouver les sceüsse
27313   Et des moiens puis je mengier
27314   Sans point estreRaynaud corrige en estre point d'après A. en ton dangier.
27315   Et se tu es tresbien scïens,
27316   Je n'ay mengié beaulx ne moiens,
27317   Mais les plus laiz, a dire voir,
27318   Que nul oiseau peusist avoir.
27319   Se tu les plus laiz dit m'eüsses,
27320   Encore tes oiseaulx vifs eüsses.
27321   Je t'ay grevé en obeÿr,
27322   Amer m'en dois et toy haÿr.
27323   N'en dois fors a toy demander,
27324   Bien te gardeRaynaud corrige en Garde toi bien. au commander,
27325   Quel commandement tu feras,
27326   Ou quel ensengne bailleras.
     
27327   Puis court terme ung marchant estoit
27328   Qui son us en cendre metoit.
27329   Quant acheté avoit la cendre,
27330   Aulx marchans le souloit revendre.
27331   Tant en bailla et ça et la
27332   Que toute sa cendre y ala.
27333   Cil n'ot argent pour acheter,
27334   N'il n'en trouva pour emprunter,
27335   Ne moeubles chiez lui ne savoit
27336   Fors ung cheval que il avoit,
27337   Qui monlt estoit fors et delivres,
[35b]
27338   Dont il pooit avoir vingt livres.
27339   Se il ses vingt livres avoit,
27340   Assez cendre avoir en pouoit,
27341   Assez chevaulx recouvrera.
27342   Pour ce, dit l'argent en prenra.
27343   Son varlet hucha promptement :
27344   « Tu scez, dist il, bien vraiement
27345   Que ung cheval que nous avons
27346   Vingt livres avoir en poons.
27347   Va maintenant ce cheval prendre,
27348   Et sans delay le metz en cendre.
27349   Quant tu l'aras en cendre mis,
27350   Lors seras tu bien mes amis. »
27351   Le serf son maistre bien auÿ,
27352   Mais ce qu'il pensa n'entendy,
27353   Mais en gros la parole prist.
27354   Le cheval en ung bon feu mist.
27355   Dont l'ardi et le mist en cendre
27356   Sans aultres paroles entendre.
27357   Son maistreRaynaud corrige en maistres. en fu courouchié
27358   Et contre lui monlt hirechié.
27359   S'il fist au maistre son voloir,
27360   Pour quoy s'en doit en riens doloir.
27361   Et pour ce sont ilz pluseurs folz
27362   Qui ne dient que demy motz.
27363   Il convient bien que l'entendeur
27364   Soit en son souverain gloseur,
27365   Aucune fois face au contraire
27366   Que son maistre commande a faire.
27367   Se le maistre certainement
27368   Dist a son varlet proprement
27369   Qu'il mesist son cheval en cendre,
27370   En quel chose poeut il mesprendre ?
27371   Se tu me desis des oiseaulx
27372   Que ne touchasse les plus beaulx,
27373   Et je ay tous les plus laiz prins,
27374   N'a Dieu n'a toy n'en ay mesprins.
[35c]
27375   ― Hahay ! Quel bacheler a chy !
27376   Regnart, aultre chose te dy !
27377   Ainsi n'en partiras tu point.
27378   Nature scet de point en point,
27379   Bien scez s'elle est douce ou amere,
27380   Et bien le scevent pere et mere
27381   Qui ont enffans et nourreture.
27382   Puis qu'ilz sont de bonne nature,
27383   Tous sont de corps, de cœur, de vis
27384   A naturel amour submis,
27385   Qu'il leur semble certainement
27386   Que leurs faons sont proprement
27387   Plus beaulx que nul autre faon.
27388   Combien que nel die Raison,
27389   Ja Raison crute n'en sera.
27390   Voeulle ou non, ainsi en sera.
27391   Pour ce te dy je, se Nature
27392   Qui trestous faons a en cure,
27393   Et pere et mere elle retient,
27394   Si com les communs el me tient,
27395   Par lui ditRaynaud corrige en di. que sont ly plus bel,
27396   Ce me vient de fait naturel.
27397   Nature et Amour le me dit,
27398   Combien que Raison contredit,
27399   Car Raison dit, c'est son voloir,
27400   Que nul ne die fors que voir.
27401   Doncquez n'ay je de riens failli,
27402   Se ay a Nature obeÿ.
27403   Nature et Amour le me dit,
27404   Doncques n'ay je de riens mesdit.
27405   Qui se maintient naturelment,
27406   Tu ne dois pas dire qu'il ment.
27407   Mais tu qui bien les congnoissoies,
27408   Ne subgiet au cas pas n'estoies,
27409   A moy ne temptés n'esmeüs,
27410   Les as tout clerement veüs
27411   Et congneüs, a mon sanblant,
[35d]
27412   Ce n'estoient pas cheval blanc,
27413   Ains estoient comme j'estoye.
27414   Ha, Regnart ! Combien que [je]Raynaud ne corrige pas. t'aye
27415   Bailliet ensengnes amïables,
27416   Que point ne t'estoient fëables,
27417   Mengiés les as enscïanment.
27418   Tu poeus bien sçavoir se je ment.
27419   Tu en venrras devant le roy,
27420   Et la trouveras ton arroy.
27421   Et la on ne brait ne ne tenche,
27422   Droit la en orras la sentence. »
27423   Lors le corbeau s'en va vollant,
27424   Qui au cœur avoit doleur grant.
27425   Et Regnart son chemin acoeult.
27426   Fain ne soif n'a, ny ne se doeult.
     
27427   Sy s'en entra en une aree
27428   Q'un paÿsant avoit semee.
27429   Feste fait et va degoisant,
27430   Et en sa chansson va disant :
27431   « O povreté et maladie,
27432   Je prie a Dieu qu'il te maudie.
27433   Et si fay toute deffïance
27434   De raison et de conscïence.
27435   Tant com j'ay conscïence eüe,
27436   Toute meschance m'est venue.
27437   Ja Dieu ne m'en doint ja vouloir !
27438   Non fera il, je sçay de voir,
27439   Mais de trestous bien prederay
27440   En tous les lieux ou je sçaray.
27441   Si en vivray plus lïement,
27442   Voire certes plus longuement. »
27443   Ainsi Regnart se deduisoit.
27444   Frobert, qui aulx champs se gisoit
27445   Tout coiement soubz une moute,
27446   Quancques Regnart dit il escoute.
27447   Dessoubz la mote se sëoit.
27448   Mais Regnart point ne le vëoit,

36

[36a]
27449   Car tant fu petit et couvert,
27450   Le gierillon sire Frobert,
27451   Que Regnart vëoir ne le pot.
27452   Adonc Frobert si hault c'on l'ot,
27453   Dist : « Regnart, qui de bien n'as cure,
27454   Ou tu te mett<e>ras a mesure,
27455   Ou elle se mettra en toy.
27456   Et elle de si bonne foy,
27457   Se tu t'y metz, tu es garis.
27458   S'elle s'i met, tu es honnis. »
27459   Tant se trait et se muche et boute,
27460   Et Regnart oreille et escoute.
27461   Sur une mote va sëoir,
27462   Mais nel pot nullement vëoir.
27463   Riens ne voit, car il fu couvert,
27464   Mais bien congnut ce fu Frobert.
27465   Lors di Regnart : « Or voy merveillez,
27466   Champs ont yeulx, et bois ont oreillez. »
27467   Et puis pensa en son corage
27468   Que Frobert est courtois et sage,
27469   Au sage parler sagement
27470   Et au fol nyche nychement.
27471   Renart se sist dessus la mote.
27472   Au guerrillon pense et escoute.
27473   Si dist : « Frobert, point ne te voy.
27474   Or te voeullez monstrer a moy.
27475   De tant que te puis aprochier,
27476   De tant puis je Dieu tenir chier,
27477   Car il me fait preudome oÿr,
27478   Combien que nel puisse veÿr.
27479   Ainsi en advint au quart eage
27480   A Moÿse qui fu monlt sage.
27481   Quant a Dieu parla mainteffois,
27482   Oncquez n'en rechut que la voix.
27483   Et ainsi moins prophetes firent.
27484   Sa voix rechurent, mais nel virent.
27485   Certes grant joye avoir devoient
 
[36b]
27486   Ceulx qui a Dieu ainsi parloient,
27487   Combien qu'ilz nel veïssent mie.
27488   Sceureté avoient de leur vye,
27489   Et savoient en leur memore
27490   Qu'aprez leur vye aroient glore
27491   Et vivroient monlt saintement.
27492   Or en ay beau commencement.
27493   Desor me tiens bien apaiez.
27494   Or ne seray plus esmaiez :
27495   Quant je voy cy le saint prophete,
27496   Treshaulte grace m'a <huy> Dieu faite.
27497   Point ne le voy, mais l'ay oÿ.
27498   Certes, Frobert, tant t'ay sieuy
27499   Que tous les pietz perdus en ay.
27500   Sept ans a que je ne finay
27501   De toy querir et soir et main,
27502   N'oncques puis ne mengié de pain,
27503   Ne n'eux la haire hors du dos.
27504   J'ay puis souffert maint pesans cops.
27505   Or t'ay je, Dieu mercy, trouvé,
27506   Tant ay Dieu prïé et rouvé.
27507   Dieu le fait pour longier ma vye.
27508   Mais or te oyRaynaud corrige en t'oy., et ne te voy mye.
27509   Je m'en tiens pour tout apaiez.
27510   Aussi Dieu en soit gracïés
27511   Com Moÿse l'en gracïa.
27512   S'en diray Deo gracïa !
27513   Se te pooys vir a delivre,
27514   Je ne querroie ja plus vivre.
27515   Je me vouloye conffesser,
27516   Car de tous pechiés voeul cesser.
27517   Et si m'a on chargié a Romme
27518   Que je parle au plus preudommeRaynaud corrige en grant preudomme.
27519   Qu'en ce siecle porray trouver.
27520   Il ne convient pas ce prouver
27521   Qu'au meilleur ne soies tenus
27522   Qui par tes pietz se soit meüs.
[36c]
27523   Dieu, comme je en ay grant joye !
27524   Monlt me tarde que je te voye !
27525   ― Regnart, bien te conffesseray,
27526   Mais ja ne t'y approcheray.
27527   Ta scïence delaisseras,
27528   Mais ja pour ce moins n'en sçaras.
27529   Ton nom perdras, quant a ouvrer,
27530   Mais bien y porras recouvrer.
    REGNART
27531   ― Frobert, com ce est trop bien ditz.
27532   Beaulx et gracïeux sont tes ditz.
27533   Mais parole mal entendue
27534   Est de monlt petite value.
27535   Or t'aproche ung peu prez de moy,
27536   Et je m'aprocheray de toy.
    FROBERT
27537   ― Regnart, ce ne feray je mye,
27538   Car tu es tout plain de folie.
27539   De Pierre Alphons si me souvient,
27540   Le philozophe qui maintient.
27541   Dist : « Tous ceulx que ne congnois mie,
27542   Eschieve la leur compagnie,
27543   Et se y es par adventureRaynaud corrige en adventures.,
27544   Garde trop tu ne t'y asseureRaynaud corrige en asseures..
27545   S'ilz ont glaive, tien toy a destre,
27546   Et s'ilz ont espee, a senestre.
27547   Regnart, en toy ne me fieray.
27548   Par my le souspechon iray.
[36d]
    REGNART
27549   ― Puis que tu ne me voeulx bien faire,
27550   Ne prez de moy ne te voeulx traire,
27551   Au moins te prie je que j'oye
27552   Aucun bien, si iray ma voye :
27553   Bon dit est toudis en saison.
    FROBERT
27554   ― Regnart, [te] sousmette a Raison.
27555   S'a Raison tu te voeulx soubsmettre,
27556   Ne poeulx apprendre meilleur lettre.
27557   Et se Raison voeulx guerroier,
27558   Tu en acquerras mal loyer.
27559   Et de Senecque te souviengne
27560   Qui tant de bien dit et ensengne.
27561   Il dit, ainsi le dit la lettre :
27562   « Se tu voeulx a toy tout sousbmettre,
27563   Sousmet toy ainchois a Raison.
27564   Lors n'aras garde de prison,
27565   Car Raison est monlt amïable
27566   Et a toutes gens agrëable. »
27567   Dont Jhesus Sirac en dit voir,
27568   Qui tant fu plain de grant sçavoir :
27569   « Vÿelle, sartarïon, lais
27570   Ne nulz instrumens d'hommes fais
27571   N'ont point si melodïeux son
27572   Que langue qui maintient Raison. »
27573   Donc je te loë que tu l'oyes
27574   Et que sur toute riens le croies. »
27575   Dist Regnart : « Certes non feray.
27576   Jamais nul jour ne l'ameray,
27577   Car se je croire le vouloye,
27578   Toute ma vye guerpiroye
27579   La fausse vielle deputaire,
27580   Qui nulle fois ne se voeut taire.
27581   N'a nulle riens je ne voeul tendre
27582   Qu'elle ne me viengne reprendre.

37

[37a]
27583   Moy et ma gent toudis diffame.
27584   Par lui acquier mainte diffame :
27585   Je ne puis rien dire ne faire
27586   Qu'en tous cas ne me soit contraire.
27587   S'elle ne fust, bien l'ose dire,
27588   De tout le monde fusse sire.
27589   Mais elle me coeurt sus si tost,
27590   Quanqu'elle poeult elle me tolt.
27591   Sy fay je lui certainement.
27592   Soit par derrier, ou par devant.
27593   Elle les Templiers amaty
27594   Et par son fait les abaty,
27595   Qui tant de richesses avoient
27596   Et que tant bien mon art sçavoient.
27597   Tant l'amoient, tant l'orent quis.
27598   Quis l'avoient par tout acquis.
27599   S'encores cent ans vescu eussent,
27600   Et toute seignourie fussent.
27601   Mais pour ce qu'elle les haÿ,
27602   Jusqu'au chëoir les envaÿ.
27603   Encore doubte je qu'aussi grans
27604   Qui vont trop grans fais emprenans
27605   Et pour lui ne voeullent riens faire,
27606   Ains demeurent tous ses contraire.
27607   Je doubt encore tout ne perise
27608   Et que Raison ne les pugnisse.
27609   Trop fort en mon art s'estudient,
27610   Tousjours de plus en plus s'i lient.
27611   Mais Raison bien les aperchoit.
27612   Combien que d'eulx eslongié soit,
27613   Si les voit elle de bien loings.
27614   Je en [ai] auÿ les tesmoings.
27615   Si me doubt que tost sans haster
27616   Ne leur coeure sus par gaster,
27617   Car ilz sont tous mes escolliers,
27618   Et tirent tous a mes colliers.
27619   Amer point je ne les soloye,
27620   En tresgrant hayne les avoye.
 
[37b]
27621   Or se sont a moy acordé,
27622   Car de moy se sont [de]bouté.
27623   Se ceulx perdoie, par saint Riquier
27624   Oultremer m'iroye muchier.
27625   Or se vant'elle bien souvent
27626   Qu'Orgoeul mettera a nëant,
27627   Et je sçay selon l'Escripture
27628   Que a ce faire mettra cure.
27629   Aussi lui ay je, tu le scez,
27630   Despit et couroux fait assez.
27631   Encore lui feray je pis.
27632   Te souvient l'an .iije. et dix
27633   Qu'en France, en Brie et en Champagne,
27634   En Picardie, en Allemaigne,
27635   Pour ce qu'elle ot tant la foy chier,
27636   Qu'elle fist pour la Croix preschier
27637   Pour aller sur les Sarrasins,
27638   Ja ne m'ayde ne pain ne vins,
27639   Se grant et petit n'y alloient.
27640   Tous la devocïon avoient,
27641   Tout le commun la croix prenoit.
27642   Et encores on leur preschoit
27643   Que ains deux ans passer porroient,
27644   Et que les nefs faites estoient.
27645   De ce fait s'esjoÿssoit monltRaynaud corrige en mont.
27646   Pour Raison qui les y semont.
27647   Mais j'ay trestout fait demourer,
27648   Mal gré Raison et son orer.
27649   Iceste demouree fais.
27650   Se je puis, on n'yra jamais.
27651   Dont Raison est bien esperdue.
27652   Par moy refut Acre perdue,
27653   Ou je perdis pluseurs amis,
27654   L'an mil .iijc. .iiijxx. <et> .dix.
27655   Acre estoit monltNote contradictoire de Raynaud :
il indique que le mot manque dans le manuscrit,
édite mont tout en donnant monlt comme leçon du manuscrit.
bonne cité,
27656   Si com pluseurs m'ont recité,
27657   Es trespas de Jherusalem.
[37c]
27658   Ung bon trespas y perdi l'em.
27659   Perdre le fis par traÿson,
27660   Et tout ou despit de Raison.
27661   Cité de Chrestïens estoit.
27662   Maint bien de Dieu on y disoit,
27663   Mainte belle messe chantee
27664   Y estoit tout aval l'annee.
27665   Mal s'i prouverent ly Templier.
27666   Par eulx fu le grant destourbier.
27667   Tout pour mal de Raison le fis,
27668   Qui fu l'an mil .iijc. et six.
27669   Raison, qui me voeult ennoier,
27670   Les Juïfs en fist envoier,
27671   Vendre leurs biens et leurs maisons.
27672   Et tout ce fist faire Raisons.
27673   Combien que les Juïfs n'amoye,
27674   Mais ung bon refuge y avoye,
27675   Quant aucun mien povres amis
27676   Avoit sur aucun se main mis
27677   Et robe et surcot prins avoit,
27678   Le refuge sur eulx estoit,
27679   Et de l'argent ilz lui bailloient.
27680   Ainsi my povre amy vivoient.
27681   Et furent bien amyRaynaud corrige en banny d'après A. dix ans,
27682   Et je par pourchas et par sens
27683   Les refis trestous revenir,
27684   Plus grant estat qu'avant tenir.
27685   Mais en l'an mil .iijc. et vint,
27686   La vielle sermonner revint
27687   Et les Juïfs refist banir,
27688   Et tous en put ordon venir.
27689   Or ne sçay mais s'ilz revenront,
27690   Mais a mon pooir si feront.
27691   Puis me refist trop grant despit,
27692   Quant les Jacobins venir fist.
27693   En l'an mil. ijc. .iiij. fu
27694   Que leur ordre fondee fu.
[37d]
27695   Cilz ne me poeuent avoir chier :
27696   Par tout ne finent de preschier
27697   Qu'on ne me croye nulle part,
27698   Qu'on ne sieue moy ne mon art.
27699   Ilz me diffament et pugnissent,
27700   Mon fait, mon art, ma gent honnissent.
27701   Je ne m'ose vëoir entre eulx,
27702   A peu ne me crievent les yeux.
27703   Et puis vindrent ly Cordelier,
27704   Qui tous trayent a ung collier
27705   Que Raison a puis ramenés.
27706   Par ceulx je suis trop mal menés.
27707   Encores me fist monlt d'anuyt
27708   En l'an mil .iijc. .xxx. et huit
27709   De ceulx qui mon art mieulx maintiennent,
27710   Mes fais et mes scïences tiennent,
27711   Qui sont par tout ly souverain.
27712   Et sur tous aultres je les main,
27713   Pour ce que l'autrui ont trop chier
27714   Et si n'y cuident riens pechier.
27715   Quanqu'on leur preste et qu'on leur croit,
27716   Tout croient estre de bon droit.
27717   Jamais n'en voeullent riens paier,
27718   Se force nes Ms. ne les. fait avoier.
27719   Icil fist Raison aulx Flamains
27720   Tuer pour ce que je les aims,
27721   Et ont juré, ce est la somme,
27722   Qu'il ne demouraRaynaud corrige en demourra. gentil homme.
27723   Les autres les ont esveilliés,
27724   Les maulx Flamens oultrecuidiés
27725   Qui sortissent eulx allïer
27726   Pour gentillesse deffïer.
27727   Heu ! las ! chetif, et que feroie,
27728   Se mes tresbons amis perdoie ?
27729   Je ne les perdroie a nul foeur,
27730   Car c'est le joiaul de mon cœur.
27731   Si ont juré communement

38

[38a]
27732   Par ung accord tout ly Flament
27733   Que ja au roy guerre n'eüssent,
27734   Se les gentilz hommes ne feussent.
27735   Tout ainsi Raison me guerroye.
27736   Et je comment plus le creroye ?
27737   Aussi fait elle les Lombars
27738   Dechassellé de toutes pars,
27739   Et leurs font faire leurs finances
27740   Et appetinchier leurs chevances,
27741   Car point n'ayment aultrui chaté
27742   Ne que Raison fait verité.
27743   Touttesvoiez au long aller,
27744   Elle a tousjours le hault parler,
27745   N'aprez son dit n'aprez son fait
27746   Elle n'a honte de bien fait.
27747   Point ne le reprens, car je n'oze.
27748   Se ce n'est par faintise gloze,
27749   Elle me fait<e>Corrigé d'après A. toute le honte.
27750   S'il advient q'un mien amy monte
27751   Par mon art en ung hault degré,
27752   Puis qu'au monter n'ara esté,
27753   Sy com Pierre Remy a fait
27754   Qui savoit tout par cœur mon fait,
27755   Si tost le fait jus avaller.
27756   Peu ne lui fait le cœur crever.
27757   Et puis nous sommes si honteux
27758   Que nous n'osons lever les yeux.
27759   Aucunes fois je lis parolles
27760   Prinses a YlersRaynaud corrige en Ylles. aulx escolles,
27761   Qui est ma chambre especïaux
27762   Qui sont tous a mon art fëaulx,
27763   Qui scevent tout Fauvel torchier,
27764   Mes vouloirs, mes œuvres trachier.
27765   De Fauvel sieuent le comment,
27766   De lui vous diray ça avant,
27767   De Fauvel diray ça aprez
27768   Que ceulx d'YlersRaynaud corrige en Ylles d'après A. tiennent si prez
[38b]
27769   Et scevent torchier Fauvillon
27770   Et poindre de leur aguillon
27771   Pour avoir honneur et chevance.
27772   Aprez diray leur contenance,
27773   Et quant vient a conclusïon,
27774   Leur fait tourne a confusïon.
27775   Raison le met toudis devant.
27776   Toutes mes honneurs n'est que vent,
27777   Le mettra peu de pluye Ms. Peu de pluye le mettra. a point,
27778   Car bon fondement n'y a point.
27779   Je m'en sçay bien a quoy tenir
27780   Quant gäaigneur voeulx devenir,
27781   Qu'a paines n'en poeulx riens porter,
27782   Jusques Dieu m'en a fait oster.
27783   Je fusse mort certainement,
27784   Se tenu l'eusse longuement.
27785   Atant de lui je me tairay.
27786   Or demeure, et je m'en iray. »
     
27787   Adonc Regnart si s'achemine.
27788   Jusqu'a la nuit d'aller ne fine.
27789   Monlt s'est et doullousé et plains
27790   De fain, dont il est matz et vaintz.
27791   Celle nuit a ou bois geüt,
27792   Ou il a peu de deduit eut.
27793   Au dessoubz ot une abbaÿe
27794   Povre, meschant et esbahye,
27795   Qui fu pour moisnes noirs fondee,
27796   Et de tous biens estoit vuidee,
27797   Car si bien se furent prouvé
27798   Que povre et mat furent trouvé
27799   Et mendïans et decheüs ,
27800   Et leur moustier estoit cheüs,
27801   Et leur hostel et leur dortour.
27802   N'ot layens ne clochier ne tour.
27803   Folle esperance les soustient,
27804   Peu aultres vivres layens vient.
27805   Regnart y est venu le cours
[38c]
27806   Sçavoir s'il trouvera secours,
27807   Mais tout a trouvé desrobé.
27808   Lors maudit couvent et abbé,
27809   Et dist : « Salomon si dit voir
27810   En qui ot tant sens et sçavoir.
27811   Dist : « Malheureux est le paÿs
27812   Ou fol gouvernerres est mis. »
27813   En ung destour de l'abbaÿe,
27814   Qui sambla bien estre esbaÿe,
27815   La a Regnart ung puit trouvé.
27816   Illec s'est il bien approuvé,
27817   Et dist : « J'ay soif, si buveray,
27818   Puis que a mengier point je n'ay. »
27819   Regnart y a fait grant merveille.
27820   Entrez est dedens une seille.
27821   Si n'en sceut mot, jusqu'il avalle.
27822   Ja sera il en chambre malle.
27823   Aval se sent ou puich cheüs.
27824   Lors se tint il pour decheüs :
27825   « Hellas, dist Regnart, or voy giéMs. je.
27826   Que pour tousjours suis assegié.
27827   Or n'est il nul si cler voyans,
27828   Qui en tous ses fais soit sachans.
27829   Bien me dit Frobert en saison,
27830   Ou je me mettroye a Raison,
27831   Ou elle se mettroit en moy.
27832   Et elle est de si bonne foy,
27833   Se m'y mettoie, <je> seroie garis,Rayanud corrige en Se m'y mes, je serai.
27834   S'elle en moy, je seroieRaynaud corrige en serai. honnis.
27835   Elle m'en a bien advisé.
27836   Encor ne m'a point despisé,
27837   Quant le me dit devant le fait
27838   Et qu'encor morir ne me fait.
27839   Cassidores, le docteur, dist,
27840   Sy com je truis en son escript,
27841   Que pesme chose est de desdire
27842   Verité et de contredire.
[38d]
27843   Toudis est bonne verité,
27844   Se ne se mesle en fausseté.
27845   Mais s'elle se mesle en mensongne,
27846   On le doit bien tenir pour songe.
27847   Il dist : « Orgoeul est dechevable,
27848   Pour ce que c'est œuvre de deable.
27849   Devant Dieu sera deboutés
27850   Et trestoutes iniquités. »
27851   Encor dist il : « Orgoeul destruit
27852   Toute sustance et tout deduit,
27853   Richesses, graces et honnours.
27854   Par Orgoeul viennent a tristours.
27855   Je le voy et le sens par moy,
27856   Et me semble, et pour vray le croy,
27857   Que trop demeure en grant doutance
27858   Cil qui en Dieu n'a esperance,
27859   Car qui par pechié le guerroye,
27860   A merveilles il se forvoye.
27861   Hellas ! ne voit pechëour goute
27862   Qui vit en paour et en doubte.
27863   Conment poeut il demener feste ?
27864   Il sent son maistre sur sa teste,
27865   Et touteffois qu'a lui plaira,
27866   Sur sa teste lui lanchera
27867   Fourdre, feu, peril, maladie.
27868   Cest mondeRayanud corrige en mondes. a nom « Fol s'i fie »,
27869   Et tel nom doibt il bien avoir,
27870   Car en beaulté et en avoir,
27871   Qui s'i fie, il est decheüs,
27872   Et desertés et confondus.
27873   En moy le voy qui fi estoye
27874   En santé, en soulas, en joye,
27875   Sans moy batre et sans mal ouvrer.
27876   Or suis perdu sans recouvrer,
27877   Dont je me conffesse et suplie
27878   A Raison, ma dame et m'amye,
27879   Que j'ay guerrie longuement

39

[39a]
27880   En fais et en fis propprement,
27881   Fille de Dieu souverain roy,
27882   Qu'il lui prende pitié de moy. »
27883   Lors a Regnart parfont plouré
27884   Et de bon cœur Dieu aouré.
     
27885   Et lors il advint en ce temps
27886   Que Ysengrin fut matz et lens.
27887   S'en est issu d'une grant lande,
27888   Car querir lui convient vïande,
27889   Car le fain le destraint forment.
27890   Tourné s'en est ireement
27891   Vers l'hostel aulx moisnes rendus.
27892   Les grans falos est la tendus.
27893   L'ostel trouva trestout gasté,
27894   Lors dist : « Cy a assez lasté.
27895   Putains, jeux de dez, gloutonnie
27896   Ont fastee ceste abbaÿe,
27897   Avec deffault de pourvëance,
27898   Plaine de inobedïence.
27899   Chascun a volu le maistre estre,
27900   Et pour ce est gasté cest estre.
27901   Ung seul vouloir l'eust soustenu,
27902   Et tant de vouloirs l'ont perdu.
27903   Ne y a eu point de seignour,
27904   Chascun en a eü honnour.
27905   Chascun si y voeult seignourir,
27906   Tout est en voye de perir.
27907   Et pour ce, dist le penëant,
27908   Sires, ou garchon, ou nëant,
27909   Je yray deça et dela. »
27910   Tout ainsi parlant s'en ala,
27911   Tant qu'il trouva em my sa voye
27912   Le puch ou Regnart s'esbanoye.
27913   Delez le puch s'est acostés,
27914   D'echëoite prendre aprestés.
27915   Mais sa bonne aventure est loings.
27916   Lors mist dedens le puch son groing.
 
[39b]
27917   Car il ne scet mais que il faice :
27918   Dedens l'eaue du puch sa faice,
27919   Cuida fust sa femme Hersent.
27920   Lors a peu qu'il n'yssi du sens,
27921   Que avec Regnart fust pensa,
27922   Car jaloux en est de pieça.
27923   Quant Ysengrin choisi son umbre,
27924   Lors fole pensee l'encombre.
27925   Cuide bien que ce fust Hersent.
27926   Adonc lui müa tout le sens.
27927   Adonc dist : « Monlt suis escharnis,
27928   Par ma femme mors et honis,
27929   Que Regnart a ainsi fortraite
27930   Et cëans avec lui attraite.
27931   Quel deable cëans le quesist ?
27932   Nul croire ne le me fesist.
27933   Trouvee l'ay par adventure.
27934   Voirement dist vray l'Escripture
27935   Que la voye de folle femme,
27936   Quant elle va a son diffame,
27937   A quatre chose voeult touchier,
27938   Cil qui monlt bien en scet parler,
27939   Des quatre j'en diray le voir :
27940   L'un est l'oiseau vollant par l'oir,
27941   Que nul ne poeut vëoir sa voye,
27942   Tant bien et clerement y voye,
27943   Tant y voye ne tant y quiere.
27944   L'autre est la nef par la riviere,
27945   Que ja nul tant penser y puisse
27946   Que la voye de la nef truisse.
27947   Nul ne poeut congnoistre l'alee.
27948   L'autre est la voie de pensee,
27949   Qui si subtillement s'avoye
27950   Qu'en son penser ne voit nulz voye.
27951   Fol est cil qui le quart voeut querre :
27952   Ce est serpent dessoubz la pierre,
27953   Qui si subtillement se glache,
[39c]
27954   Com fait le poix dessus la glace,
27955   Qu'on ne poeut son roole trouver,
27956   Ne voye de femme prouver.
27957   Qui poeult estre si cler vëans
27958   Qui ja quesist Hersent cëans ? »
27959   Lors dit : « Pute, orde, vielz prouvee !
27960   Avec Regnart vous ay trouvee. »
27961   Lors a hurlé une grant fois.
27962   En contremont revint la voix.
27963   Ainsi com il dit, elle dit.
27964   Lors eust Ysengrin grant despit,
27965   Et dit : « L'orde vielz me degiegneMs. degane (corrigé pour la rime d'après A). !
27966   Se Dieu voeult mais que je le tiengne,
27967   Je lui batray si bien la teste
27968   Qu'elle n'en ara mie feste ! »
27969   Et la voix « fest[e] ! » respondy,
27970   Trestout ainsi que cil bondi.
27971   « Feste, dy je, se dit ly Loups.
27972   Jamais pour toy ne seray coux !
27973   ― Serez coux, ce respont la voix. »
27974   Lors fu RegnartRaynaud corrige en li Loups. alé a poix.
27975   Cuida die coux le fera.
27976   Et il respond que non fera.
27977   Isengrin ainsi maintenoit,
27978   Et Regnart tout quoy se tenoit.
27979   Lors dist Regnart : « Sire Ysengrin,
27980   Ne puis mais tenir mal chemin
[39d]
27981   Que ne soye par toy gaitiés.
27982   Envis seroit par moy mengiés
27983   Bon morsel que tu n'en eüsses,
27984   Puis qu'en ce paÿs me sceüsses.
27985   Compere, par tout me sieués,
27986   Dont pluseurs fois vous m'anuyés.
27987   Pluseurs fois suis en bon costé,
27988   Pluseurs fois m'en avez osté.
27989   De ce estes mal entechié.
27990   Compere, vous faites pechié.
27991   Je me vouloye sommeillier.
27992   Mais pour de livres ung millier
27993   Ne porroie repos avoir.
27994   Ce te voeul je faire sçavoir :
27995   Reposer anuit ne peüsmes,
27996   Pour ce que trop de paines eusmes
27997   A ces aigneaulx a pasturer
27998   Qui ne nous laissent vifs durer.
27999   Nous en sommes tous anuyé. »
28000   Lors s'est Ysengrin escrÿé :
28001   « Compere, foy que doy ma vie.
28002   Je ne vous y sçavoie mie.
28003   Mais pour ce je me gramentoie
28004   De Hersent que veüe avoie,
28005   Qui me degane et me despit.
28006   ― Amis, elle ne scet que dit.
28007   Tant a de ces aigneaulx tués
28008   Que tout le cœur lui est mués.
28009   Cha aval n'avons autre avoir.
28010   Or le huche, se je dy voir. »
28011   Lors huche le Loup se voir dit,
28012   Et la voix lui respond : « Voir dist. »
28013   Et lors crut Ysengrin et sent
28014   Que tout ce lui huche Hersent.
28015   Lors dist Regnart com apensés :
28016   « Compere, ja mal n'y pensés
28017   Que nous soions point entechié

40

[40a]
28018   De folie ne de pechié,
28019   Car c'est Paradis proprement,
28020   Ou nul ne jure, ne ne ment.
28021   Tous sommes de pechié osté,
28022   Et si nous ont trestous quitté.
28023   ― Pour Dieu, Regnart, or me dy dont
28024   En ce paÿs quelz gens y sont. »
28025   Dist Regnart : « Ce sont gaigneries,
28026   Boscages, vignes, praieries.
28027   Nous n'y avons froit ne durté,
28028   Tant y est l'air en grant purté.
28029   Jamais nul malade n'y yert
28030   Et s'a quancques a lui affiert.
28031   Et toudis sont fort et legier,
28032   En bon appetit de mangier.
28033   Toute la praierie est plaine
28034   De moutons gras couvers de laine,
28035   De gelines, de pourchellés
28036   Et d'oisons gras et de poullés.
28037   Il en y a monlt grant plenté,
28038   Et de nullui ne sont gardé.
28039   Car cil qui plus tuer en poeut,
28040   Plus approchier de Dieu se voeut,
28041   Et de tel eür est le lieux,
28042   Qui en tue ung, il en vient deux. »
28043   Quant Ysengrin Regnart oÿ,
28044   En son cœur monlt s'en esjoÿ.
28045   Ses dens a croqueter commence.
28046   Point a mocquerie ne pense,
28047   Mais pensa bien que cil dist voir.
28048   Lors dist : « Y sont nulz moisnes noirs,
28049   N'y a nulle noire abbaÿe ?
28050   ― Telle plenté n'y eüst mye :
28051   Ilz despendroient bien Paris,
28052   Certes et ne fussent que dix. »
28053   Dist Ysengrin : « Que n'y suis, las !
28054   Trestous je les mesisse au bas,
[40b]
28055   Ja n'y convenist venir moisne.
28056   Pour Dieu, compere, qu'on m'y maine !
28057   Et pour Dieu encores me compte,
28058   Ce dont j'oy volentiers le conpte,
28059   Des moutons gras que tu me dis,
28060   Ne sçay se de bon cœur le dis. »
28061   Et dist Regnart : « Gras sont ilz bien,
28062   Le plus ne moeurent d'autre rien.
28063   Delivre[r]Corrigé d'après A. ne nous en poons,
28064   Ne nul aultre chant nous n'avons.
28065   ― O chier compere, je te proy
28066   Que me maines avecques toy.
28067   Certes bien m'en delivreray,
28068   Et grant partie en mengeray.
28069   ― Conpere, se tu ne te doeulx
28070   Et avecques moy venir voeulx,
28071   Trestous mautalens te pardonne.
28072   Et trestout quancques tu as donne,
28073   Et fais illecques ton devis.
28074   Et des icy bien je t'avis,
28075   Se tu n'en poeulx assez tuer,
28076   Il te convenra enmurer.
28077   Tant en y a sus te courront.
28078   Se nelz ochis, ilz t'ochiront,
28079   Tous en sont plains, bois et forest.
28080   Se voeulx ce faire sans arrest,
28081   Sy entre dedens celle seille.
28082   Adonc verras tu grant merveille,
28083   Aussi tost que dedens seras.
28084   Tantost tout josne revenras.
28085   Jusqu'a donc ne poeulx riens vëoir
28086   Que tu voulras dedens sëoir.
28087   Par illec est toute l'entree
28088   Par ou on entre en la contree. »
28089   Le Loup qui continuëllement
28090   Ot vesqui gloutonneusement,
28091   Et Gloutonnie envis s'avise,
[40c]
28092   Et de Gloutonnie l'atise,
28093   Quant a Gloutonnie pensoit
28094   Qu'il ne lui chault mais qu'il y soit.
28095   Gloutonnie est de tel nature
28096   De nul advisement n'a cure.
28097   GloutonnieRaynaud corrige en Et Gloutonnie. a riens ne pense
28098   Seulement qu'a emplir sa pance.
28099   Gloutonnie en nulle saison
28100   Ne croit ne advis ne raison.
28101   A glouton ne chault dont bien viegne,
28102   Ne qui le paist, mais qu'il le tiengne.
28103   Oncques glout ne fut assouffis,
28104   Ne n'ot souffisance en lui mis.
28105   Envis est glout en nulle escole
28106   Ou on dye bonne parole.
28107   Toudis pense glout de glouter,
28108   Oncques deffault ne vaut douter.
28109   Glout n'esgarde moyen ne my.
28110   Glout est trestout plain d'Anemy.
28111   Glout ne scet nul honneur porter.
28112   Glout ne scet nulluy deporter.
28113   Le glout nulle fois ne s'avise.
28114   Glout ne poeut oÿr beau servise.
28115   Glout ne poeut oÿr messe entiere
28116   Que Gloutonnie ne le fiere.
28117   Toudis pense : « Que mengeray ?
28118   Quel vïande au disner aray ?
28119   Porray je attendre le disner ?
28120   Celle messe ne poeut finer. »
28121   Vraiement goute glout ne voit
28122   Ne de nul bien ne s'apperchoit.
28123   Qui fait de glout son despensier,
28124   Son chanbellan ou son huissier,
28125   A[inc]Raynaud corrige en Anc. ne s'acquerra ja honnour
28126   Ne de nul preudomme l'amour,
28127   Car le glout ne scet riens celler,
28128   Tout quanqu'il scet voeult reveller,
[40d]
28129   Ne voit peril, ne dampnement,
28130   Ne haÿne, ne marriment.
28131   A lui ne chault que tout deviengne,
28132   Mais que bonne vïande tiengne.
28133   Hors est de toute charité
28134   Et envis dira verité.
28135   Ne pense a rire n'a dolloir,
28136   Mais qu'il ait trestout son volloir.
28137   A Ysengrin monlt bien parut,
28138   Quancquez il pensa acreüst.
28139   Entour point [il] ne regarda,
28140   Et toudis Regnart l'ennorta.
28141   Pour lui delivrer le semont,
28142   Et lui tarde a venir amont.
28143   Sy dist : « Ysengrin, haste toy.
28144   Pour toy est bonne heure, ce croy.
28145   Tu verras tantost grant merveille.
28146   Or entre tost enRaynaud édite en en. celle seille :
28147   S'appertement n'y voeulx entrer,
28148   Tu n'y poeulx jamais recouvrer. »
28149   Regnart fu froit, sage, pensifs,
28150   Et cil glout fut sage, hastifs,
28151   Et fol qui a sage a affaire
28152   Doit bien penser a son affaire,
28153   Et bien y doit longues muser
28154   Et ses paroles bien gloser.
28155   Car quancques sage dit et pense,
28156   On y doit bien gloser sustance.
28157   Car sans cause nëant ne dit.
28158   Pluseurs fois doubles sont si dit :
28159   Pour ce fait bon toudis gloser
28160   Ce q'un sage voeult proposer.
28161   Ysengrin les ditz auÿ a,
28162   Mais oncques sus il ne glosa :
28163   Ne jeta pas bien son advis,
28164   Mais tost en la seille s'est mis,
28165   A sa dollour et a sa paine.