Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

61

[61a]
31172   Que ja me fissent envaÿe.
31173   Jusqu'au soeul alaisse cerchier,
31174   Et tout l'hostel bien reverchier.
31175   Ja chien de vilain ne doubtaisse
31176   Que mon volloir ne leur contaisse,
31177   Et se ja au fuïr venist,
31178   Il n'est levrier qui me tenist.
31179   Je ne prisoie ung Abigois
31180   Gentil, ne vilain ne bourgois.
31181   Par tout estoit ma voyeMs. avoie ma voy (corrigé d'après A). ouverte.
31182   Or est maintenant si couverte
31183   Que par tous lieux je ne voy goute,
31184   Mais de mon umbre ay jeRaynaud corrige en ay je bien. doubte.
31185   Si ay jou voir du vent qui vient,
31186   Tout pour povreté qui me tient.
31187   Ung seul pas aller ne me laisse
31188   Que de povreté ne me paisse,
31189   Et me dit : « Meschant, ou iras ?
31190   Ja parole que tu diras
31191   N'est que ne soit fole tenue.
31192   Chascun despiraRaynaud corrige en despirra. ta venue.
31193   Quant on verra que riens ne portes,
31194   Toutes tes graces seront mortes.
31195   Comme mescreüs te menras,
31196   Ou le torche Fauvel feras,
31197   Et diras : « Monseigneur dit voir ! »
31198   Hellas ! nul ne poeut tant savoir,
31199   Ne flaterie, de deduit,
31200   Se riens ne porte qu'il n'anuit.
31201   Dont me convient vivre d'embler
31202   Et morir aprez long trembler.
31203   Se je suis povre lerres prins
31204   Ou de quelque meffait reprins,
31205   N'y convient demander pardon
31206   Se je n'en eschape par don.
31207   Beaulx dons font trestout pardonner ;
31208   Voit chacer qui n'a que donner.
[61b]
31209   Certes monlt deporter se poeult
31210   Qui avoir a et donner voeult,
31211   Et plus qui donne et riens ne prent.
31212   Mais bon cœur grant douleur enprent,
31213   Quant il va l'autrui requerir,
31214   Et il ne l'a de quoy merir.
31215   Pour ce m'estoeut a ceste fois
31216   Comme matz chetifz tenir quois.
31217   Bien se doit povre homme haÿr,
31218   Et bien le doit chascun fuïr,
31219   Tant qu'en ceste mortelle vye,
31220   De l'autre ne parle je mye.
31221   Quant droit voeult que povre tesmoing
31222   Ne soit creü ne prez ne loing.
31223   Povres tesmoingz sont refusé.
31224   Selon qu'on a de droit usé,
31225   Car combien que demeure en foy,
31226   Droit dit qu'il n'y a nulle loy.
31227   Or Dieu m'en jette et Raynaud corrige en et si d'après A. m'en gard
31228   Et ceulx qui sont de bonne part ! »
     
31229   Lors Regnart ot le col baissié,
31230   S'en est entré en ung plaissié.
31231   Lors ung peu de confort lui vint
31232   Par esperance qui le tint.
31233   Et dit : « Certe, je ne morray
31234   Tant comme je vivre porray.
31235   Trop est cil malement euré
31236   Qui ja n'yereRaynaud corrige en ne yere. asseüré.
31237   Encor ay les pietz et les dentz
31238   Qui bien seront au cœur aidans.
31239   Et la langue point ne me fault
31240   Qui me gardera de deffault.
31241   Beau parler qui ne couste gaire
31242   Me fera ma bezongne faire.
31243   Qui par bel parler scet paier,
31244   Il ne se doit point esmaier.
31245   Se je ay perdu mon avoir,
[61c]
31246   Je n'ay pas perdu mon sçavoir,
31247   Mes membres, mon corps ne ma vye.
31248   Et si n'ay point de maladye
31249   Se eur avoit juré sur sains :
31250   Or suis je dru, haitiez et sains.
31251   On ne doit mal heür prisier
31252   Nulle fois fors que desprisier.
31253   Par desprisier faire on le fait
31254   Et par trop prisier on l'attrait. »
31255   Ainsi Regnart s'est conforté,
31256   Et en bon espoir deporté.
31257   Dist : « Puis que povreté m'esproye,
31258   Par le vray Dieu ! g'iray en proye !
31259   Pis ne puis avoir que morir.
31260   Je ne me lairay cy sorir.
31261   J'aim mieulx [morir]Suppléé d'après A. en concquerant
31262   Que finir en desesperant :
31263   BienRaynaud supprime ce mot. diroit onRaynaud corrige en Dira on. : « Tel vye, tel fin,
31264   S'en desespoir usoyeRaynaud corrige en use
(correction liée à celle du vers précédent).
ma fin. »
31265   Adont Regnart confort a prins,
31266   Et s'est bouté ens ou pourprins.
31267   Si a les gelines veües
31268   Qui ou gardin se sont tenues.
31269   Et si tost com elles le virrent,
31270   Tantost belle place lui firent,
31271   Et tost s'en vont sans acorder.
31272   Chantecler qui les soeult garder,
31273   Leur demanda pour quel raison
31274   Elles vont fuiant en maison.
31275   Dient : « Paour avons eü,
31276   Car male beste avons veü.
31277   ― Gardez, dist il, n'ayez peür,
31278   Et soyez toutes asseür,
31279   Monseigneur est ung riches homs,
31280   Il n'est homs, beste, ce sçavons,
31281   QuiRaynaud corrige en Cui. Monseigneur meffaire osast
31282   Ne qui conte lui s'opposast.
[61d]
31283   Ne nul pour doubtance de lui
31284   Ne nous oseroit faire anuy,
31285   Et s'aucun vient qui mal vous nomme,
31286   Dites : « Nous sommes a riche homme ! »
31287   Se vous aviez mort le bailli,
31288   Ne seriez vous pas mal bailli. »
31289   Lors ung piet cranpy, l'autre droit,
31290   S'est acroupy dessoubx ung toit.
31291   Illec se print a sommeillier,
31292   Et ung monlt fier songe a songier.
31293   Et lui sembloit que une beste
31294   Faisoit de lui une grant feste.
31295   Par my la teste le tenoit,
31296   A son voloir le demenoit.
31297   Tel paour a le coq eü
31298   Que trestout en est esmeü.
31299   Et s'esveilla a grant peür.
31300   Huy mais ne sera asseür.
     
31301   Pinte apelleRaynaud corrige en apelle il. ou il se fye,
31302   Et a talent que il lui dye
31303   Le songe, et qu'elle lui esponne,
31304   Et que tresbon conseil lui donne.
31305   Pinte respond : « Or oy merveille,
31306   Quant homs a feme se conseille.
31307   Certes ce est trop grant deffault,
31308   Quant a femme consseillier fault,
31309   Qu'aRaynaud corrige en que a. paine y poeut on trouver
31310   Conseil qui se puist bien prouver.
31311   Se bien en vient, c'est aventure :
31312   Pour ce, homs n'en doit avoir cure.
31313   Et non pour quant est advenu,
31314   Maint en ont bon conseil eü,
31315   Ceulx qui les ont volu bien croire.
31316   Mais certes ce est chose voire,
31317   S'elles disoient Euvangilles,
31318   Semble a pluseurs que ce sont guiles,
31319   Et pour ce croire ne les voeullent,

62

[62a]
31320   Combien que maint bien dire soeulent
31321   Et monlt grans biens en advenissent,
31322   Se les pluseurs mieulx les creïssent.
     
31323   Andromada, la femme Hector,
31324   Fort com ungRaynaud supprime ce mot. lion, cruel com tor,
31325   Se son seigneur creü l'eüst,
31326   Si tost a mort point mis ne fust,
31327   Quant par amour et par honneur
31328   El dit a Hector, son seigneur :
31329   « Sire, n'alez pas ad ce jour
31330   En bataille ny en estour !
31331   Se ad ce jour vous y allez,
31332   Si com des dieux est revellez,
31333   Ochis serez sans nulle faille,
31334   Pour bien le vous conseille et baille.
31335   Si vous pri, pour mort retarder,
31336   Que vous en voeulliez bien garder. »
31337   Combien que desist chose voire,
31338   Oncquez Hector ne le vaut croire.
31339   Il y ala, et la morut
31340   Par Achillés qui le ferut.
31341   Le duc de Bar, s'il eust creü
31342   Femme, la mort n'eust point eü,
31343   Quant il vault aller a Athenes,
31344   En celle terre tant lointainez
31345   Ou maint homme ont esté ochis,
31346   L'an mil trois cens et trente et sis.
31347   La se sont il a male estraine
31348   Avecquez le conte de Braine.
31349   De bon cœur bien lui dist s'amie :
31350   « Sire, pour Dieu, n'y alez mie.
31351   Ce est ung lieu mal eürés,
31352   Ou nul n'est point asseürés.
31353   Maint bon preudom y est pery.
31354   Sique par grant amour vous pry
31355   Que ce don donner me voeulliez
31356   Qu'en ce voiage point n'allez,
[62b]
31357   Car tart seriez au repentir. »
31358   Cil ne s'i vault point assentir.
31359   Alez y est, n'est revenu,
31360   Mieulx vaulsist eust conseil creü.
31361   Pour ce vous dis : « Comment qu'on croye
31362   Peu femme de chose qu'on oye,
31363   Aucuneffois qui les creroit,
31364   S'honneur et son proffit feroit.
31365   De moy conseil avoir devez
31366   Pour tant que requis m'en avez,
31367   Et pour ce je le vous liray.
31368   Or entendez que je diray. »
31369   Pinte respond : « Damp Chantecler,
31370   Envis poeut couart vëoir cler.
31371   Couardie vient de lent corage.
31372   Envis poeult couart estre sage,
31373   Nul ne doit trop paour avoir
31374   De ce dont il ne scet le voir,
31375   Ne par cuidance ne par croire.
31376   S'ilz ne font la cause auquez voire.
31377   Cuidiez vous le temps advenir
31378   Par vostre paour retenir ?
31379   Je ne vis oncquez nulz peureux
31380   Qui fussent gaires bien eureux,
31381   Tous malvais sont en povreté,
31382   Et tous bons sont en sceureté.
31383   Ja nulz homs ne poeult tant avoir
31384   Ne acquerre sens ne sçavoir,
31385   S'il a le cœur trop peüreux
31386   Que il ne soit malheüreux.
31387   Ja n'yert en nulle compagnie,
31388   Que tout le cœur ne lui fremie,
31389   Ne que il puisse joye avoir.
31390   Salomon qui tant ot sçavoir,
31391   Dit : « Nul si grant delit ne tient
31392   Comme cellui qui du cœur vient,
31393   Tous ses menbres le sont au foeur,
[62c]
31394   Cellui qui a paoureuxTrissyllabique dans ce vers, alors qu'il est dissyllabique dans les vers suivants. cœur.
31395   Paoureux ne scet nullui aimer,
31396   Ne lui proprement bien garder.
31397   Paoureux ne scet parler ne taire.
31398   Paoureux ne scet nullui bien faire.
31399   Paoureux ne scet nullui servir,
31400   Ne n'oze nul bien deservir.
31401   N'oze ne coeullir ne semer,
31402   A paineRaynaud corrige en A grant paine. oze il Dieu aymer.
31403   Paoureux a toudis soupechon
31404   Qu'il ne soit pris a l'amechon.
31405   Paoureux ne scet nul jour que faire.
31406   A lui meïsmes ne peult plaire.
31407   Paoureux, se on lui donne avoir,
31408   Ne l'oze mie rechevoir,
31409   Car il pense enRaynaud corrige en qu'en. son voyant
31410   Que ce n'est qu'enRaynaud corrige en Ce n'est que en (
conséquence de la correction apportée au vers précédent).
lui dechevant :
31411   S'on lui voeult son nom exaucer,
31412   Croit que c'est pour desavancier.
31413   Se on lui monstre beau semblant,
31414   Croit qu'on lui va le sien emblant.
31415   S'il pert, tout est des[es]perés :
31416   Bonne chiere de lui n'arés.
31417   S'aucun ung bon marchié lui porte,
31418   Croit que son mal on lui aporte.
31419   Il meïsmes ne se croit mie,
31420   Ne sa femme, ne sa maisnie.
31421   Toudis pleure, toudis se fiert,
31422   Son asne chevauche et le quiert.
31423   TousRaynaud supprime ce mot. ceulx qui courtoisie lui font
31424   Le perdent, car nul gré n'en ont.
31425   Il ne scet que est courtoisie,
31426   Mais il scet bien qu'est vilenie.
31427   Paoureux ne poeut avoir deduit,
31428   Ne il ne poeut dormir de nuit,
31429   Ne il n'ot vent, soiris ne chatz,
31430   Pense qu'aucun soit en pourchatz
[62d]
31431   De lui faire dommage ou honte.
31432   S'il advient qu'aucun die conte,
31433   Chante, rie, aucun blasme ou loe,
31434   Se couart est en lieu qu'il l'oe,
31435   Pensera, quoy qu'il soit du dire,
31436   Que ce soit dit pour lui despire.
31437   Toudis glose, et toudis penseRaynaud corrige en il pense.,
31438   Tout prent sur lui, et paix et tenche.
31439   S'a lui venoit Dieu et desist
31440   Qu'en son Paradis le mesist,
31441   En souspechon y entreroit,
31442   Ne ja de son gré il n'iroit.
31443   Sa compagnie n'est pas bonne,
31444   N'avoir a faire a sa personne.
31445   Pour ce n'ara ja couart joyeRaynaud corrige en joyes (d'après A)..
31446   Pour ce te lo que ne le soyeRaynaud corrige en soyes (d'après A)..
31447   A couardie ne voeulle tendre,
31448   Car on y poeult laide fin prendre.
31449   Je n'apelle point couardie
31450   Avoir peur de faire folie,
31451   De mesdire ou d'aultrui ferir,
31452   D'aller en lieu ou puist perir,
31453   Monter sur arbre ou sur planchier,
31454   Ou mettre en pril de noyer,
31455   Ou d'aller en mer par tourment,
31456   Ou lui efforchier folement
31457   D'espargnier ou de trop despendre,
31458   Haïne acquerre ou femme prendre.
31459   Tel couardie doit on avoir,
31460   Et qui le prent, il fait sçavoir,
31461   Non point vivre paoureusement
31462   De ce qu'on ne voit, ne ne sent :
31463   Telle paour, n'en doubtez mie,
31464   Ne vient que de la fantasie.
31465   Dont ilz sont de sages couart,
31466   Et si sont de hardis musart.
31467   Preng et glose trestout en bien.

63

[63a]
31468   Sage, clos et fermé te tien.
31469   Songe t'a esmeü, sans faille.
31470   Soies en paix, et ne t'en chaille.
31471   Preng le temps ainsi qu'il venra,
31472   Qui pour toy quoy ne se tenrra.
31473   Cil est assis en bon degré
31474   Qui trestous anuis prent en gré. »
     
31475   Ainsi Pinte le conforta,
31476   Le bien qu'il scet lui ennorta.
31477   « Or adviengne, dist il, qu'aviengne,
31478   Mais que mal eür ne me tiengne ! »
31479   Atant s'en va esbanïer.
     
31480   Cil qui toudis fait son mestier,
31481   Ne se cesse ne jour ne nuit.
31482   C'est Regnart qui fut en deduit
31483   Soubz ung toit en ung angleçon.
31484   Quant il ouÿ du cocq le son,
31485   Ung peu se lieve pour sçavoir
31486   Se il porroit le cocq avoir.
31487   Chantecler l'a bien perceü,
31488   Le cœur en ot tout esmeü.
31489   Adont s'escrïa tout esrant :
31490   « Malvais lerres, ne te demant.
31491   Ych, lerres, hors de ce pourpris,
31492   Ou tost seras lÿez et pris ! »
31493   Regnart qui mal eür doubtoit,
31494   Fain eut et bien batu estoit,
31495   Dist : « Ne te voeulles esmaier !
31496   Car cy vieng pour toy apaier
31497   Et pour dire bonnes nouvelles,
31498   Et, si te plest, lez toy m'apelles,
31499   Car j'ay de Dieu cy aporté
31500   Dont tu seras reconforté.
31501   J'ay a le avoir mis grant paine
31502   Aultre chose cy ne m'amaine.
31503   Ne te voeulle mie ennuier,
31504   Mais or te plaise a detrïer
[63b]
31505   Jusques je t'aye recité
31506   Paix et amour et charité,
31507   Car tant que Crestïenté dure,
31508   Je m'en voy preschant l'Escripture,
31509   Car onRaynaud corrige en Com Dieu. dit a l'Ascencïon :
31510   Predicate Euvangalium !Marc, XVI, 15.
31511   Je [suis de]Suppléé d'après A. l'ordre aulx Repentis
31512   Et me suis a Dieu revertis
31513   Par remonstrance qu'ay eü,
31514   De Dieu parfaitement sceü,
31515   Si com a saint Pol revella
31516   Dieu qui au chemin l'apella :
31517   « Saule, dist Dieu. ― Et que vous plest ?
31518   ― Pour quoy as tu tant de mal fait,
31519   Quant mes Crestïens tu destruis ?
31520   Plus mal amy de toy ne truis ? »
31521   Ad ce mot fut cil converty,
31522   Et du tout a Dieu reverty,
31523   Et fist de Dieu amy et maistre
31524   Cil qui si malvais soloit estre,
31525   Si tost comme Dieu ot ouÿ.
31526   Ainsi ay je fait, mon amy,
31527   Car de Dieu ay la voix ouye.
31528   Par ce ay laissé male vye.
31529   Se j'ay esté persecuteur,
31530   Amy suis de Dieu et docteur,
31531   Qui m'a de sa grace monstray,
31532   Tant que jamais de lui n'istray.
31533   Lesquelz bien je te monsteray,
31534   Quant vouldras et loisir aray :
31535   Pour quoy tous ceulx qui me creront
31536   En paix en Paradis iront.
31537   Comment es si oultrecuidiés,
31538   Comment es si de sens vuidiés
31539   Qui m'as ainsi larron nommé,
31540   En ce n'as tu pas Dieu amé,
31541   Car sacrilege as ore dit,
[63c]
31542   Quant du preudhomme asRaynaud corrige en tu as. mesdit
31543   Et du vicaire Dieu le Pere.
31544   Avoir en dois la bouce amere. »
31545   Adoncquez Regnart s'agenouille,
31546   De ses larmes la terre mouille,
31547   Et forment se print a plourer,
31548   Vers le ciel ses mains a tourner.
31549   Dist : « Dieu, tu pardonnas ta mort
31550   A ceulx qui t'ochirent a tort,
31551   Et pour ce voir qu'ilz ne sçavoient,
31552   Les folz Juïfz, que ilz faisoient.
31553   Non fait ce josne filz sans doubte.
31554   Il parle, mais il ne voit goute,
31555   Ne scet qu'il dit, ne scet qu'il fait.
31556   Dieu lui pardonne son meffait.
     
31557   Chantecler, j'amay monlt ton pere.
31558   Oncquez a enfant nulle mere
31559   Ne pot tant faire de bien fait
31560   Com j'ay toudis ton pere fait.
31561   Toudis le maintenoie en paix,
31562   Et le preudom me crut adais
31563   Tant qu'il passa toute jeunesse
31564   Et qu'a santé vint en viellesse.
31565   Et se tant ne m'eüst creü,
31566   De la moitié n'eust tant vescu.
31567   Par pluseurs temps et pluseurs fois
31568   Et les faines et les putoirs,
31569   Mes parens et de mon mestier,
31570   Le sçavoient monlt bien gaitier.
31571   Par mainteffois lui firent guerre,
31572   Ne lui vaulsist ne clef ne serre.
31573   Mais tant me combaty pour lui
31574   Qu'encor me sens je de l'anuy.
31575   Merveilles est quant jamais l'aim,
31576   Car tant me bati ung vilain
31577   Et d'un baston tel me donna
31578   Que trestout le chief m'estonna.
[63d]
31579   Envis puis sus deux pietz aller.
31580   Je n'en puis ma langue avaller
31581   Ne mes dens avaler ne puis.
31582   Envis puis vëoir en ung puichz.
31583   Certes j'ay eu mainte durté
31584   Pour ton pere faire bonté.
31585   Encores j'ay aultres biens fais
31586   Dont je me suis pluseurs fois tais,
31587   Dont de toy deusse estre loé,
31588   Car a Pasques et au Noé,
31589   Que les vilains char mengier soeulent,
31590   Cocq et gelines tuer voeullent.
31591   Ce soit a leur santé contraire !
31592   Lors bien lui soloye ung tour faire,
31593   Car devant juner le faisoie,
31594   Si com bien faire le sçavoie,
31595   Et puis le clistere donner
31596   Pour la gresse a nëant mener,
31597   Siques quant vilains le prenoient
31598   Et si tresmaigre le trouvoient,
31599   Et le sentoient si legier,
31600   Point ne le vouloient mengier :
31601   Et quant le jour passé avoye,
31602   Je qui les bons greniers sçavoye
31603   De froument, de soille et de poix,
31604   L'en donnoie tout a son choix
31605   Tant que avant les .xv. jours
31606   Il estoit charnu comme ung ours.
31607   En la fin m'envoia querir,
31608   Quant il se deust laissier morir.
31609   Si me prïa que je t'amesse
31610   Comme lui et que te gardesse.
31611   Pour ce te venoie veöir.
31612   Tu me poeux assez bien sëoir
31613   Au tant que a orgoeul ne trayes
31614   Et que les povre [gens] tu croyes.
31615   Maint sont qui povres gens ne croient,

64

[64a]
31616   Disant que croire ne les doient.
     
31617   Dont il advint que ung marchant,
31618   De villes les marchiés suiant,
31619   Oeufz et frommages achetoit
31620   Et au marchié les revendoit.
31621   Ung jour au marchié s'avoya,
31622   Tout son avoir y employa.
31623   Ung asne et deux paniers avoit,
31624   Car ailleurs porter les devoit,
31625   Tous ses frommages dix a dix
31626   A il en ung des paniers mis.
31627   Plain fu, en l'autre otRaynaud corrige en n'ot d'après A. nëant.
31628   De ce estoit il non scïent,
31629   Car le plain panier avaloit
31630   Et li aultreRaynaud corrige en aultres. amont aloit.
31631   L'asne si fu tout desvoyé,
31632   Car trop mal fu contremoyé.
31633   Son droit chemin ne pooit querre,
31634   A poy qu'il ne chëeoit a terre.
31635   Trop [pot]Suppléé d'après A. au bon homme anoyer,
31636   Quant vit son asne tournoier,
31637   Aller ne pooit tost ne tart,
31638   Car trop lui pesoit d'une part.
31639   Quant plus fiert l'asne, plus tournoye.
31640   Jamais n'alast la droite voye,
31641   Car d'une part lui point l'echigne.
31642   Le povre asne forment rechigne,
31643   Pour le panier qui si le nuit,
31644   Car il scet bien ou il le cuit,
31645   Tant que cellui qui le menoit
31646   Aperchut bien ou il tenoit :
31647   Peu ot deça, et trop dela.
31648   Lors coeurt, et tantost s'en ala,
31649   Tant mist en l'autre de cailleux
31650   Que tout plain en fu li builleux,
31651   Et lors fu li asne chargié,
31652   Par le contrepois dommagié
[64b]
31653   Car il ne pot avant aller
31654   Pour batre ne pour dehaller :
31655   « Par mon cœur, se dit le villain
31656   Damps ane, plus je ne vous aim,
31657   Qui si tresbien aller solliez,
31658   Et orez aller ne vollez.
31659   Et sont vostre panier apoint. »
31660   Lors fiert derriere, et puis le point,
31661   Et le reprent par les oreilles :
31662   « Or puis, dist il, vëoir merveilles !
31663   Je voy que de riens ne se doeult,
31664   Et il pour quoy aller ne voeult ?
31665   Or voy je vien que pers ma paine,
31666   Jamais ne mengera d'avaine.
31667   Au premier marchié le vendray,
31668   Ou ainchois je l'escorcheray.
31669   Je croy gesir, cy me convient. »
31670   Mais il scet mal ou il lui tient,
31671   Car trop lui poise sur l'eschigne.
31672   Tout ainsi que l'asne rechigne
31673   Et que ainsi a lui tenchoit,
31674   Ung preudom par illec passoit
31675   Qui enprés lui ung peu se tarde.
31676   Son fait et sa maniere esgarde,
31677   Et dit : « Preudoms, ne vois tu mye
31678   Pour quoy ton asne ainsi tournye ?
31679   ― Nennin, dist le vilain, pour voir ?
31680   ― Voulez vous bon conseil avoir
31681   Comment vostre asne bien ira ?
31682   Sçarez l'en gré qui le dira ?
31683   ― Par foy, oÿ, dist le vilain
31684   Car je suis cy des huy le main
31685   Et si est ja nonne venue,
31686   Et mon asne ne se remue. »
     
31687   Le trespassant lez lui s'acoste,
31688   Les pierres du panier lui oste
31689   Et le frommages prent demis.
[64c]
31690   Si les a en ce panier mis,
31691   Sique bien fu contremoyés.
31692   Lors s'est li asnes avoyés,
31693   Et commence a troter forment.
31694   Dist le preudom : « Se Dieu m'ament,
31695   Bon conseil m'avez ore aprins.
31696   Sages estes et de bon advis.
31697   Dittes moy de vostre ordonnance,
31698   Quant n'estes de ma congnoissance,
31699   Et se vous estes riches hom. »
31700   Dist le trespassant : « Certes non.
31701   Povre homme suis sans nul confort
31702   Et quancques je ay sur moy port.
31703   ― Povres homs, ce dit le vilains
31704   Par ma foy, or vous prise mainsMs. moins (corrigé d'après A)..
31705   Certes bien me suis aviléRaynaud corrige en avillié.,
31706   Quant a povre suis conseillié.
31707   Povre bon conseil ne doura,
31708   Ne demande bien ne souldra.
31709   De povre ne peult bien venir,
31710   Pour ce je ne m'y voeul tenir.
31711   Povre, povre conseil soit sien,
31712   A povre conseil ne me tien.
31713   Comment sçaroit bien deviser,
31714   Quant il ne se scet adviser ?
31715   Par mon corpz, point ne m'y tenray.
31716   A mon premier conseil iray. »
31717   Lors par grant aÿr passe avant.
31718   Et se met en l'estat devant.
31719   Les pierres ou panier remist
31720   Et par mal aventure dist :
31721   « Comment porroie <or> Raynaud corrige en Convient il or d'après A povre home croire,
31722   Qui dire ne scet chose voire ? »
31723   Son asne a battre recommence.
     
31724   Chantecler, advise te en ce :
31725   Ne sieu ja la trache au Vilain
31726   Qui de bon conseil a desdain.
[64d]
31727   Pour ce que povres homs lui dist,
31728   Tu poeulx bien vëoir que fol fist ?
31729   Pour ce especialment ce retien :
31730   Povre suis, n'ay cure du tien
31731   Ne que avoir le trespassant
31732   De celui qu'ala conseillant.
31733   Son gré l'en quist tant seulement.
31734   Aultre chose ne te demand.
31735   Saches gré des biens que diray.
31736   Quant j'aray dist, si m'en iray,
31737   Car se je richesses vouloye,
31738   Si comme avoir je Raynaud corrige en je avoir d'après A. souloye,
31739   Je fusseRaynaud corrige en feüsse. en plus bel abit
31740   Que ores devant toy n'a dit.
31741   Povres homs suis et mendïant :
31742   Ja nel te quier celer noiant.
31743   Richesses a plenté aroye,
31744   Mais conscïence me gerroye
31745   Qui trestoudis me met en cure
31746   A preschier la sainte Escripture.
31747   Encor ne sont trois jours passé
31748   Que de preschier fus si lassé
31749   Pour le peuple qui m'apressa
31750   Que d'un jour venir ne cessa.
31751   Dieu ! tant y ot larmes plourees
31752   Et grandes orisons orees !
31753   Beguines a grans chapperons,
31754   De vielles a bouteculons,
31755   Ferans sus leurs secques fourcelles,
31756   Tout ainsi secques comme selles,
31757   Et ainsi creuses que bouteilles,
31758   Monlt y ot dist de grans merveilles.
31759   Monlt y ot dormy et roufflé
31760   Et assés racquié et mouchié.
31761   Pour le bon sermon qu'ilz oÿrent,
31762   Les bons preudhommes s'endormirent,
31763   Car qui scet sermon maintenir

65

[65a]
31764   Il fait les preudhommes dormir,
31765   Car cil qui mieulx y dormira
31766   C'est cil qui prez de Dieu sera.
31767   Quois et matz et bien sinple soies,
31768   Les yeux et le cœur en terre ayes,
31769   Car qui en Dieu voeult travillier,
31770   Il doit dormir sans esveillier. »
     
31771   Adoncques s'est Regnart teüs,
31772   Et Chantecler s'est esmeüs :
31773   « Tais toy, dist il, tresmaulvais lerres,
31774   Tout faulx, tout malvais bareterres,
31775   Pire que loup, pire que chien
31776   Je ne te creroie de rien.
31777   Tu es plain de male aventure,
31778   De iniquité et d'ordure.
31779   De moy ne te dois approchier.
31780   Haÿr te doy, non tenir chier :
31781   Tu ne dois lez moy [te]Raynaud ne corrige pas. tenir
31782   Ne par cy aller ne venir,
31783   Et trestoudis Dieu m'aidera
31784   Et de tes mains me gardera.
31785   Mainte exempleRaynaud corrige en Par mainte exemple. avons veü
31786   Que Dieu a les siens pourveü.
31787   Je t'en nommeray deux ou trois,
31788   Trestous voirs, affin que m'en crois,
31789   Qu'en Dieu se sont toudis fÿé,
31790   Tousjours se sont monteplÿé,
31791   Car qui en Dieu a esperance,
31792   Toudis a bonne pourvëance.
     
31793   Jadis a Romme ot deux aveuglez,
31794   Povres, non voians et entullez.
31795   Dessoulz le palais se sëoient,
31796   Pour Dieu aulx gens bienfait prioient,
31797   L'un ou pappe monlt se fioit,
31798   Et pour ceste cause disoit :
31799   « Cil n'a d'aultre aÿde mestier
31800   Cui nostre pappe voeult aidier ? »
[65b]
31801   L'autre dit : « Qui en Dieu se fye,
31802   Certainement ne lui fault mye. »
31803   Toudis telles paroles dirent
31804   De cœur, et leur crëance y mirent.
31805   Tant longuement dirent le vaulrent,
31806   Grans et petis oÿr le paurent.
31807   Le pappe sceut et entendi
31808   L'espoir a quoy chascun tendi.
31809   Chascun jour il les oit sans taire,
31810   Pour ce fist il deux pastés faire
31811   Tout bellement sans nul reclain,
31812   L'un d'un josne chapon fu plain,
31813   D'espices garny bel et gent.
31814   L'autre de grans tournois d'argent.
31815   Quant ilz furent bien ordonné,
31816   Adoncquez leur furent donné.
31817   Cellui qui en Dieu se fïa,
31818   Cellui le chapon envoia.
31819   Cellui qui le pape crëoit
31820   Et qui point a Dieu ne bëoit,
31821   Fu cil des gros tournois donné.
31822   Tout ainsi les a ordonné.
31823   Et le pappe fist bien garder
31824   Quel maintieng ilz vaulrent mener,
31825   Quant tous deux tindrent leurs pastés.
31826   Chascun entour les a tastés.
31827   Cil qui les gros tournois avoit,
31828   Pour trop dech<e>eü se tenoit
31829   Pour ce que trop estoit pesans
31830   Saveur ne goust n'estoit sentans.
31831   Lors pensa de pierres est plains.
31832   De ce s'est monlt en son cœur plains.
31833   Et pour ce que l'autre sentoit
31834   Bon oudeur dont tout plain estoit,
31835   Bonne flaireur, bonne sustance,
31836   Pour ce trop decheü se pense :
[65c]
31837   « Compains, dist il, quel est le tien ?
31838   ― Ne sçay, dist il, fors de tout bien
31839   Car la flaireur que il me donne
31840   Est si tresperchant et si bonne
31841   Que nulle espice riens n'y fait.
31842   Je cuid dedens a qui le fait. »
31843   Quand ly aultre ces motz oÿ,
31844   A grant merveille s'esbahy.
31845   Son pasté flaire, ancelle et sent,
31846   Pesant le troeuve et riens ne sent.
31847   Ne sent riens fors ce qu'il pesoit,
31848   Et c'est ce pour quoy le haioit.
31849   Dist « Compains, par l'ame de toy,
31850   Changons nos pastés, toy et moy. »
31851   Tant le prie qu'il le changa,
31852   Et tantost le pasté menga.
31853   L'autre ouvry le sien pour l'esproeuve,
31854   Et dedens les gros tournois troeuve.
31855   Lors pensa, et si s'est conclus
31856   Que il n'est pas trop decheüs.
31857   Dieu en a merchïé souvent
31858   Et crut myeulx en lui que devant.
31859   Le pappe bien les pot vëoir.
31860   Si dist que cil disoit tout voir
31861   Qui disoit : « Qui en Dieu se fie,
31862   Vraiement il ne lui fault mie. »
31863   Regnart, je me fy bien en Dieu,
31864   En lui ay m'esperance euRaynaud édite ..
31865   Si sçay bien qu'il me sauvera
31866   Et de tes mains me gardera. »
     
31867   Je truis en une auctorité
31868   Que il advint en verité
31869   Qu'ung riche homme deux clercz avoit,
31870   Mais leurs cuers mye ne sçavoit.
31871   L'un des clercs ot une maniere
31872   Qui a refuser mye n'yere
31873   Que en quelque lieu qu'il alast
31874   Ne quel bezoing qui le chassast,
[65d]
31875   La messe commencier vëoit,
31876   Et toute de bon cœur l'ooit
31877   Devotement et de bon cœur,
31878   Ne il ne laissast a nul foeur,
31879   Et si metoit son esjoÿr
31880   Trestous les jours a messe oÿr.
31881   Monlt fut humbleRaynaud corrige en humbles. et Dieu l'amaRaynaud corrige en Dieu ama (d'après A).,
31882   Souventeffois le reclama.
31883   Sur tous hommes fu bien crëans,
31884   Ne de riens ne fu despisans.
31885   Son seigneur le soir deschaussoit,
31886   Et monlt de le servir pensoit.
31887   L'autre fu fel et despiteux
31888   Et sur tous hommes envïeux.
31889   Monlt grant envye au cuer avoit
31890   De ce que son compains sçavoit
31891   Si bien servir et si a gré.
31892   Monlt s'en est plain en son secré.
31893   Il jura certes qu'il feroit
31894   Que si grant grace pas n'aroit.
31895   Ung jour a son compagnon vint,
31896   Et a tresgrant secret le tint :
31897   « Mon compains es, dist il,amis,
31898   Mais ne es [tu] point advertis
31899   De ce dont te voeul adviser,
31900   Ne je ne te voeul despiser,
31901   Car monlt entramer nous devons.
31902   Ung hostel, ung seigneur servons.
31903   Mais gardes que ne le revelles
31904   Pour honneur, et pour ce le celles. »
31905   Lors respond : « Dire me poëz.
31906   Se point de trouble en moy sçavez,
31907   Et de gré m'en chastieray,
31908   Et grant fïance en vous aray. »
31909   Lors dist : « Amis, entens a moy.
31910   Monseigneur se plaint monlt de toy,
31911   Et si voeul bien que t'en souviengne.

66

[66a]
31912   Dire monstrer ne le te daigne.
31913   Quant le soir vas a son couchier,
31914   Il soeuffre de toy grant dangier.
31915   T'alaine lui put tant forment
31916   Que il en soeuffre grant tourment,
31917   A peu que le cœur ne lui part.
31918   Si tourne ton chief d'autre part
31919   Si tost que devant lui seras,
31920   Et que tu le deschausseras,
31921   Par quoy t'alaine le deffuie
31922   Qui tant lui griefve et anuyeRaynaud corrige en lui anuye d'après A..
31923   Com bon compains je t'en advise,
31924   Car je sçay bien qu'il t'en mesprise. »
31925   Lors se print a parler atant
31926   Cil qui malice n'y atant.
31927   Dist : « Amy, ainsi le feray,
31928   Se le loëz, je m'en iray.
31929   ― En partir point ne metz t'entente,
31930   Mais tourne toy, qu'il ne te sente. »
31931   Au soir, quant il le deschaussoit,
31932   Cil qui malice n'y penssoit
31933   Ja ne fesist vers lui esgart.
31934   Toudis se metoit d'autre part.
31935   Quant enprins ot celle maniere,
31936   Le clerc qui si envïeux yere,
31937   Ung jour son seigneur en appelle.
31938   Son malvais secré lui revelle.
31939   Dist : « Monseigneur, j'aim vostre amour,
31940   Et monlt desire vostre honnour.
31941   Faire le doy et de bon gré,
31942   Car mis m'avez en hault degré.
31943   Pieça m'en suis apperceü
31944   Qu'envis poeut estre deceü
31945   Nul si com par maisnie malvaize.
31946   Je n'ay pas cœur que je m'en taize
31947   De vous dire pour perchevoir
31948   Ceulx qui vous font grant honte avoir.
[66b]
31949   Honte et blasme par eulx avez,
31950   Et si ne vous en percevez.
31951   Mon compains qui de nuit vous sert,
31952   Qui mal son service dessert
31953   Et l'amour que en lui avez,
31954   Dist a tous que monlt vous puëz,
31955   Quant il est devant vostre esgart,
31956   Pour peu que le cœur ne lui part,
31957   Ne sentir ne vous poeut nulle heure
31958   Que grant mal ne lui coeure sure.
31959   Jamais plus voir dit vous n'orrez.
31960   Sçavez coment l'apercevrez Ms. vous en pcevrez (corrigé d'après A). ?
31961   Appellez le prochainement,
31962   Et vëez son contenement,
31963   Si tost qu'il vous deschaussera,
31964   Quel contenanceRaynaud corrige en Quelz contenances d'après A. il fera. »
31965   Le sires ot yre en son cœur
31966   Qui ne le creïst a nul foeur,
31967   Car monlt avoit le clerchon chier.
31968   Incontinent le fist huchier,
31969   Paroles lui prinst a conter.
31970   Cil se prinst forment a honter.
31971   Son seigneur regarder n'oza,
31972   Pour ce que son compains dit a,
31973   Mais le chief tourne d'autre part.
31974   Le sires le voit, si s'en part.
31975   Des avant ne l'ot il moins chier,
31976   Et le soir quant vint au couchier,
31977   Le sire le pié lui tendi
31978   Et a lui parler entendi.
31979   Cil d'autre part tourna son vis.
31980   Lors fu bien au seigneur advis
31981   Que cil lui avoit dit tout voir.
31982   Aultrement ne le vault sçavoir.
31983   Lors appelle le losengier,
31984   Et dit : « Amy, je t'ay monlt chier :
31985   Bien fait qui son seigneur advise.
[66c]
31986   Je voy bien que cil me despise,
31987   Et, par Dieu, je m'en vengeray.
31988   Va t'ent tost a ung four que j'ay
31989   Dela ce bois, ou on fait voirre.
31990   Va y maintenant a grant oirre.
31991   Dy au fournier que a moy viengne,
31992   Que nulle ensonne ne l'en tiengne. »
31993   Cil y ala ; le fournier vint.
31994   Le seigneur a secret le tint,
31995   Dist : « Amis, ainsi ouvreras :
31996   Le premier que chiez toy verras
31997   De ceulx de ceeans, jette au four.
31998   Ne quier ne respit ne retour,
31999   Et tantost le fay sans attendre. »
32000   Cil sceut monlt bien son maistre entendre.
32001   Contredire point ne le volt,
32002   Mais s'en retourna bien et tost,
32003   Et atendi ceste adventure.
32004   Le sires qui bien l'ot en cure,
32005   Au soir le bon clerchon manda,
32006   Estroittement lui commanda
32007   Que au matin au point du jour,
32008   Sans prendre respit ne sejour,
32009   Voit au four des voirres querir.
32010   Cil qui bëoit a desservir
32011   Les biens que son sire lui fait
32012   Lui dit : « Sire, ce sera fait. »
32013   Le clerchon ne l'oublïa point.
32014   Si tost qu'il vit du jour le point,
32015   Devers le voirrier s'est meü
32016   Et a obeÿr atendu.
32017   UngRaynaud corrige en Lors ung. hermite au bois avoit
32018   Que ce clerchon monlt bien sçavoit.
32019   Tous les jours faisoit son service.
32020   De l'hermite le clerc s'avise,
32021   Et dist par le moustier ira,
32022   Dieu et son nom graciëra.
[66d]
32023   Et s'il pouoit la messe oÿr,
32024   A Dieu s'en voulroit esjoÿr.
32025   Si com il pensa, il le fist.
32026   L'hermite trouva qui lui dist :
32027   « Amys, avec moy demourez,
32028   Et de cy ne vous mouverez. »
32029   Si comme Dieu lui revella.
32030   Mais au clerchon bien le cela.
32031   Le preudoms ainsi le retint.
32032   Longuement le service tint,
32033   Jusquez par tout prime sonnoit,
32034   Ainsi comme Dieu le menoit.
32035   Pieça peüst estre venus,
32036   S'il ne se fust illec tenus,
32037   Car revenu fust des pieça.
32038   Qu'il fust ars le sires pensa.
32039   Lors a yl l'autre clerc huchié,
32040   Dist : « Amis, or sui ge vengié
32041   Du musart ; plus ne mocquera,
32042   Ne sur moy blasme ne dira.
32043   Va tost sçavoir a mon fournier
32044   S'il a fait ce que lui dis hier.
32045   ― Sire, ce dist il, volentiers. »
32046   Adonc se mist par les sentiers.
32047   Monlt s'est de courre bien pené.
32048   Au four a le fournier trouvé.
32049   Lors tost a l'oreille lui dist :
32050   « As tu fait ce que on t'a dist ?
32051   ― Oÿl, dist il, monlt tost l'aras,
32052   Sique briefment tu le sçaras. »
32053   Adonc le fournier s'esvertue.
32054   Le clerc prent, et ou four le rue,
32055   Braire ne crïer ne lui vault,
32056   Car au journier peu il en chault.
32057   Tantost fut ars et tout deffais.
32058   L'hermite a l'autre clerc s'est trais.
32059   Dist : « Amis, alez vostre voye

67

[67a]
32060   La ou vo sire vous envoye.
32061   Desores en est point et temps.
32062   Alez, que Dieu vous soit garans ! »
32063   Au fournier en vint tout esrant :
32064   « Fournier, dist il, je te demand.
32065   Se tu as fait sans nul erreur
32066   Le commandement Monseigneur.
32067   ― Amis, fait est et bel et bien.
32068   Preng des voirres, et lui dis bien. »
32069   Le clerc arriereRaynaud corrige en arrier. sa voye tint.
32070   Si tost comme a l'hostel revint,
32071   A son seigneur dit humblement :
32072   « Sire, fait est vostre command.
32073   Ainsi le m'a dit le fournier. »
32074   Le sires le vault arraignier :
32075   « Ou as tu, dist il, puis esté
32076   Que tu issis de cest osté ?
32077   ― Sire, en nul lieu fors vers l'hermite
32078   Ou il ot une messe ditte.
32079   ― As tu ton compagnon veü ?
32080   ― Nennil, sire, voir, ne sceü. »
32081   Adonc se vault monlt merveillier.
32082   A l'hermite ala conssillier,
32083   Et lui dist toute la bezongne.
32084   L'hermite dist : « Je vous temongne
32085   Que pour lui m'a cy Dieu trasmis
32086   Et que il est bien ses amis. »
32087   AdoncRaynaud corrige en Adoncques. le riche homme enquist,
32088   Si fust voir que le malvais dist.
32089   Le bon enffant lui respondy :
32090   « Oncquez a teilz ditz n'entendy,
32091   Mais telz paroles furentMs. fierent. distes. »
32092   Ainsi demoura le clerc quittes,
32093   Et cil en eult son gueredon
32094   Qui l'avoit mis en cel ordon.
32095   Le riche homme Dieu en loa.
32096   Au clerc toute s'amour donna.
[67b]
32097   Je pense aussy me voeut amer
32098   Dieu et de tez mains bien garder,
32099   Et il te dourra ton loyer,
32100   Qui ne me fais que guerroyer,
32101   Et ja heure ne garderas
32102   Que en la fournaize seras,
32103   Comme malvais persecuteur,
32104   Ainsi com fu le traÿteur.
32105   Va t'en, hors de cëans va t'en !
32106   Ton mal œuvre tresbien j'enten.
32107   Va t'en, lerres, faulx et malvais,
32108   Je ne te creroye jamais. »
32109   Adonc s'est Chantecler teü,
32110   Et dampt Regnart s'est esmeü :
32111   « Chantecler, pour l'ame de toy,
32112   Ores respons ung peu a moy.
32113   Salomon, dont est grant renom,
32114   Fait en son livre mencïon
32115   Du temps de parler et de taire :
32116   Ainssi le deüsses tu faire.
32117   Et Thulles nous revault compter.
32118   La voix des chiens devons doubter,
32119   C'est a dire, se l'entens bien,
32120   Ceulx qui abayent comme chien :
32121   Car chien abaye tout a fais,
32122   Ainsi le bon com le malvais.
32123   Doncquez a cil langue de chien
32124   Qui abaye a mal et en bien,
32125   Qui dist vilenye et laideur,
32126   Aussi du bon, com du pïeur.
32127   Tu dis de moy que je suis lerres.
32128   Tu n'en fus oncques congnisserres,
32129   Et si ne scez que je le soye.
32130   Parjures est sest qui le voye.
32131   Cil est pïeur certainement
32132   Qui afferme ce qu'il ne sent.
32133   Hé Dieu ! com grant paine se donne
[67c]
32134   Qui chose non sceüe tesmongne.
32135   David dit, ce est le certain :
32136   « Metz, dist il, a ta bouce frain
32137   En tel maniere que ne dies
32138   D'aultrui mal, durtés ne folyes. »
32139   Cathon aussi le va disant :
32140   « Il est, dist il, vertu tresgrant
32141   De reffraindre la langue a dire
32142   Chose que raison voeult despire. »
32143   Et le Philozophe nous dist
32144   Que male langue l'ame ochist.
32145   Et Pïerre Alphons nous retrait
32146   En ung sien livre qu'il a fait.
32147   « Crieng, dist il, la chose amortir
32148   Dont tu te doies departir,
32149   Car l'homme plus blasmer se fait
32150   De trop parler que lors qu'il tait.
32151   Car quant parolle est devollee,
32152   Comme archier trait a le vollee,
32153   Il ne poeut son dit rassacquier
32154   Ne que la flesche fait l'archier.
32155   Qui toudis trois fois penseroit,
32156   Envis grant folye diroit,
32157   Et ce tiengnes tu de m'escolle. »
32158   Pamphile dit : « Douce parolle
32159   Nourrist et attrait les amis. »
32160   SenecqueRaynaud corrige en Senecques. en ung livre a mis :
32161   « Gardes, dist il, que tu ne dies
32162   Laides parolles ne folies.
32163   Qui volentiers folye compte,
32164   Ennemis <ac>quiert et nourist honte. »
32165   Salomon dist : « C'est verité,
32166   Que homs qui est acoustumé
32167   De dire reproche ou folye,
32168   Il n'aRaynaud corrige en n'ara d'après A. ja grace en sa vye. »
32169   Et si nous dit Marcïalis,
32170   Si com en son livre [le] lis :
[67d]
32171   « Qui aultrui vices assaulra,
32172   Tost des siens nouvelles orra. »
32173   Et Socratés dit en ung lieu,
32174   Qui volentiers parloit de Dieu,
32175   Qui envis se poeut de bien taire :
32176   « Ce qui est, dit il, est affaire.
32177   Ne dit pas qu'affaire bon soit. »
32178   Et Senecques si nous comptoit :
32179   « Se tu ne te scez ou poeus taire,
32180   Comment poeus tu a nullui plaire ?
32181   Comment oze nule faire taire
32182   Cil qui nulle paix ne scet faire. »
32183   Chantecler, ne te doit despire,
32184   Comment ozez tu nulluy dire
32185   Moy ne aultrui que il se taize
32186   Ne que en riens sa langue apaize,
32187   Quant tu appaisier ne te voeulx
32188   De dire mensongnez et doeulx.
32189   Le prophette si nous ensengne
32190   Que homs de chastïer s'abstiengne
32191   Du vice dont il est tous plains,
32192   Car certes il est drois vilains
32193   [Qui blasme homme d'aucun pechié]Vers suppléé d'après A.
32194   Dont il est pour voir entechié.
32195   Tu me chasties de paix faire,
32196   Et tu ne poeulx ta langue taire !
32197   Mais, par saint Gillez de Prouvence,
32198   Tu accoustumes male enffance
32199   De parler si villainement
32200   A moy qui riens ne te demand !
32201   Se ton chaté je [te] taulsisse
32202   Ou toy par force avoir vaulsisse,
32203   Ou laidit aucun ton amy,
32204   Lors te deussez plaindre de my.
32205   Je ne te viens de riens requerre :
32206   Soubz le ciel suis, et sur la terre,
32207   Ne fera force, enprunt ne don.

68

[68a]
32208   Pour quoy me vilaines tu don ?
32209   Non pour quant tout je te pardonne
32210   Ne nul blasme je ne te donne.
32211   Or fay ainsi, a moy t'apaise
32212   Et viengz a moy et si me baise.
32213   Desormais seras mon amy,
32214   Et puis je m'en iray de cy,
32215   Car de toy departir ne voeul,
32216   Ne par haine, ne par orgoeul. »
32217   Quant Chantecler a escouté
32218   Ce que Regnart lui a compté,
32219   Au cœur en ot despit et ire.
32220   Par despit envis pot mot dire :
32221   « Comment, dist il, as concheü
32222   Les docteurs qu'as ramenteü,
32223   Qui tous biens quirent et amerent,
32224   Tous maulx, tous malvais echeverent ?
32225   Encor ce te dy que ilz firent :
32226   En bien monstrant toudis vesquirent.
32227   D'eulx en appert encor le voir.
32228   Comment les os ramentevoir,
32229   D'eulx parler et de leur maniere ?
32230   Tu es samblant a la lumiere
32231   Qui en aultrui esclarisant,
32232   Se va tousjours defenissant.
32233   Le malvais fait peu de sçavoir
32234   Quant de biens raconte le voir.
32235   Malvais ne se poeut pas grever
32236   Que des fais de bons raconter.
32237   Cecy dit bien Dieu par David
32238   En ung ver qu'au Saultier ay lit :
    « Peccatori autem, dicit Deus, quare tu morras, etc. »Psal., XLIX, 16.
32239   Et si dit Cathon sans erreur
32240   Que laide chose est au docteur
32241   Quant sa coulpe le redardue.
32242   N'as pas bien la lettre leüe
[68b]
32243   De Salomon dont me dis compte.
32244   De parler de lui te fais honte,
32245   Car ung malvais me fait vergongne,
32246   Quant il maintient bonne bezongne.
32247   Et je te parleray de Tulle
32248   Qui ne fut ne fol ny entulle.
32249   Il dit et par raison le sot :
32250   « Nulz aguetz ne sont si repot
32251   Com ceul qui se voeullent rappir
32252   Soubz couverture de servir.
    CHANTECLER
32253   Regnart, je voeul tresbien qu'on m'oye :
32254   Ung cheval dechut ceulx de Troye,
32255   Dont le renom encore en dure,
32256   Qui pourtrais est en la figure
32257   D'une leur dëesse Minerve
32258   (Ne croye que de bourde te serve),
32259   Et par illec ilz se dechurent
32260   Que pas la verité ne sceurent.
32261   Ainsi tu qui preudhoms te faintz,
32262   Fais a croire que tu ez saintz.
32263   En faingnant me voeulx decepvoir
32264   Qui sçay de ta purté le voir.
32265   Ains seront moisne toutRaynaud supprime ce mot. preudhome,
32266   Et en Espaigne sera Romme,
32267   Et en contremout courra Sayne,
32268   Que Regnart preudhomme deviengne.
32269   Senecquez dit mot veritable
32270   Que nulle riens n'est si songnable
32271   Com d'amer et porter honneur
32272   Aulx gens selon qu'ilz ont valleur.
32273   Qui a tous honneur porteroit
32274   Selon ce que en lui seroit
32275   Et deshonneur selon son vice,
32276   Ne seroit point de mais malice,
32277   Car se honneur portee fust
32278   Selon le bien que on eüst,
[68c]
32279   Chascun voulsist preudhommeRaynaud corrige en un preudhomme. estre.
32280   Mais or chass'on preudhomme paistre,
32281   Et malvais riches sont prisiés,
32282   Et les preudhommes desprisiés.
32283   Pour ce sont amassé avoir,
32284   Que le preudhom n'en puist avoir.
32285   Et ceste chose bien affiche
32286   Que les malvais sont les plus riche
32287   Et avec les plus honnourés,
32288   Et les bons preudhoms sont hüés.
32289   Aultrement ne voeult on or faire.
32290   Mais Dieu est du tout au contraire.
32291   Par le vray Dieu Nostre Seigneur.
32292   Pluseurs portent Regnart honneur !
32293   Sans grant bien en lui ne poeut estre,
32294   Que cilz l'appellent sire et maistre,
32295   Et pensent estre plain de sens,
32296   Et si n'y voient nulz assens
32297   Fors seullement qu'on les blandist.
32298   Dont Cathon nous en dit ung dit.
32299   Il dit : « En ton affaire voy
32300   Et ne croy aultrui plus de toy.
32301   S'on te juge plain de sçavoir,
32302   Tu poeulx bien sçavoir s'on dit voir.
32303   Tu poeulx mieulx congnoistre ton pris
32304   Que nul autre, tant soit apris.
32305   Je ne tiengz pas sens d'acquerir
32306   Avoir, mais que bien acquerir.
32307   Avoir acquerre n'est pas sens,
32308   Querir Dieu est tresbon assens.
32309   Bien dois sçavoir, se je dis voir.
32310   Tu es plain de malvais sçavoir.
32311   Une heure poins, aultre diffames.
32312   Tu taulz avoir, et si taulx fames.
32313   Tu parles françois et latin.
32314   Tu as donné tost ung tatin.
32315   Tu fais chiere papelardie
[68d]
32316   Toute plaine de regnardie :
32317   Tu dechois, ne te chault comment.
32318   Mal as retenu le comment
32319   Dont tu scez tresbien le latin
32320   Du preduhomme saint Augustin
32321   Qui dist : « Bien dire et mal ouvrer
32322   N'est fort de lui Dieu dessevrer. »
32323   Et Saint Maxens qui tant het vice
32324   Dist : « Homs, garde toy de malice,
32325   Car Dieu ses œuvres destruira,
32326   Et cellui qui les ensuira
32327   Et la langue meïsmement
32328   Qui dit mensongne a escïent. »
32329   Escïamment tu voeulx attraire
32330   Toute chose qui te voeult plaire.
32331   Tous le dient, et dient voir
32332   Que tu n'ez que pour decepvoir
32333   Les docteurs que tu as nommés,
32334   Par lesquelz as tes fais prouvez,
32335   Si com Senecque et Salomon,
32336   Socratés, Panphille, Cathon,
32337   Tulles, Marcïalis, Gregoire,
32338   Orace qui tant ot memore,
32339   Aristote, Platon, son maistre,
32340   Lucans qui monlt bien y doit estre,
32341   Ambroise, Terence et Presés,
32342   Ovide le sage et Xercés,
32343   Pierre Alphons, Catu, Plinïus
32344   Jhesus Sirac, Estunïus,
32345   Ysidore avec eulx Ms. Avec eulx Ysidore., Boëce,
32346   David qui tant ot de proësse,
32347   Diogenés et Augustin,
32348   Qui tant ot sens et bonne fin,
32349   Juvenaulx et le bon Moÿse,
32350   Qui a Dieu fist tant de servise,
32351   De Virgille et de CiteronRaynaud corrige en Ciceron.
32352   Dont trop bien la memore avon.

69

[69a]
32353   Tous ceulx a tesmoing tu as trais.
32354   Mais tous tesmoignent a ung fais
32355   Selon l'estat de verité
32356   Qu'en Regnart n'a nulle bonté.
32357   Pour quoy le contraire en diroye ?
32358   Ennemy a Raison seroye,
32359   Si ne crëoie les docteurs
32360   Qui tant ont esté bienfaitteurs.
32361   Cilz te diffament, et si proient
32362   A tous hommes qu'ilz ne te croyent,
32363   Et je suis bien a leur accord.
32364   Je dy, qui te croit, il a tort.
32365   Regnart, entens moy bien sans ire,
32366   Qui bien scet que Regnart voeut dire.
32367   Nul n'est s'il n'a nom ou surnom
32368   Que ne face honte a son nom,
32369   Que chascun pour le nom ne doubte,
32370   Fol est qui le malvais escoute.
32371   Bon fait malvais surnom fuïr.
32372   Envis en vient bien de sieuir,
32373   Quant le proppre nom es malvais.
32374   Doncquez grant difference fais,
32375   Et plus avant je ne voeul lire
32376   Qu'il n'en alast de mal en pire.
32377   Mais encor di je sans mentir
32378   Qu'envis voit on mal nom sentir,
32379   Si com maul feras mal agrappe.
32380   Dieu me gard d'eulx qu'il ne m'agrape !
32381   Par ces deux tous aultres devise.
32382   Cil n'est pas sage qui n'y vise
32383   Et je bien n'y adviseray
32384   Que de riens je ne te creray,
32385   Car en tant de mal as hanté
32386   Que tout le tien y as gasté.
32387   Rien n'as, mais tu vœux recouvrer
32388   Sur moy par ton malvais ouvrer.
32389   Perdu as le tien par folye,
[69b]
32390   Pour ce as tu du mien envye.
32391   Thulles en parle sagement :
32392   « Qui le sien pert, a l'autrui tent. »
32393   Va t'en ; du mien n'aras tu point :
32394   Vas trouver aultrui qui te doint. »
32395   Quant Regnart eult assez oÿ,
32396   De nulle riens ne s'esjoÿ,
32397   « Monlt suis ores, dist il, besté !
32398   Aray huy mais ce fol maté.
32399   De riens qu'il die ne m'anuye,
32400   Paour n'ay fors qu'il ne s'en fuye,
32401   Car de ce suis je fis sans doubte
32402   Que prins sera, se il m'escoute.
32403   Se larron me dit, peu m'en chaut,
32404   Ce ne me fait ne froit ne chaut,
32405   Car maint sont appellé preudhomme
32406   Que par mon chief on les surnomme.
32407   Selon Dieu fol homme despit
32408   Qui son proppre nom ne lui dist,
32409   Et qui le proppre nom diroit,
32410   Tel est qui s'en courouceroit,
32411   Et touttesvoyes sans despire,
32412   Tous voirs ne sont pas beaulx a dire :
32413   On nomme tel religïeux
32414   Qui est fol et luxurïeux.
32415   Je nel dis pas pour Moisne Noir
32416   Qu'envis seroit ores d'eulx voir,
32417   Pour Reguliers ne pour les Gris.
32418   Jamais n'y seroient repris.
32419   Aussi grantRaynaud corrige en grande. honte ont de l'estre
32420   Comme brebis ont d'herbe paistre,
32421   Dont le leur dit on pas leur nom,
32422   Ains une bourde et ung surnom,
32423   Bien en deüssent dolleur faire,
32424   Quand on les claime leur contraire.
32425   Les usuriers sont tel ordon.
32426   Quant on les huche : chapreudom.
[69c]
32427   Tost y viennent sans contredit.
32428   Mais mal gré scevent qui leur dit.
32429   Tout ainsi feroient, pour voir,
32430   Au mien cuidier ly Moisne Noir.
32431   Je ne lez hez, ne ne les ayme.
32432   Mais chascun d'eulx a or se clayme
32433   Une maniere despareille
32434   Qui me vient a monlt grant merveille,
32435   Car toutez lettrez que ilz font
32436   Ou qu'ilz font faire ou que ilz ont,
32437   Soit gaaing, amistié ou perte,
32438   Soit en lettre cloze ou ouverte,
32439   En tous contraulx meïsmement,
32440   Tous s'appellent Frere Climent,
32441   Frere Constant, Frere Guimer,
32442   Trestous se font frere nommer.
32443   Et qui frere les nommeroit,
32444   Leur tresmale voeullance aroit.
32445   Monlt aroient despit ouvert.
32446   Diroient : « Sommes nous couvert ? »
32447   N'est si grant despit a vëoir.
32448   Et comment poeut ice sëoir,
32449   Quant ilz ont honte et atainesRaynaud édite ataïne.
32450   De ce qu'on les apelle moisnes ?Raynaud corrige en Dou non qu'il s'appellent meïsmes d'après A.
32451   Puis que frere appeler se voeullent,
32452   Pour quoy donc d'appeler se doeullent ?
32453   Qui tel nom que je voeul me claime,
32454   Certes il m'est advis qu'il m'aime.
32455   Aussi le moisne regulier :
32456   Chascun voeult ceste regle aller
32457   Et se voeullent dire chanoenne
32458   A estivaulx, regulier, moisne
32459   Et s'appellent frere Bernard,
32460   Ceulx qui font les œuvres Renart,
32461   Et qui frere les nommera,
32462   Chascun d'eulx s'en courroucera.
32463   Tous Jacobins, tous Cordeliers
[69d]
32464   Et ceulx du Val des Escolliers,
32465   Tous se dient frere, et le voeullent,
32466   Et du nommer point ne [s'en]Suppléé d'après A. doeullent.
32467   Tous Blancs moines freres se dient,
32468   Et d'eulx appeler ilz gracient :
32469   Et les Noirs Moisnes ne l'adaignent
32470   Et qui leur appelle, ilz se plaignent.
32471   Male joye puist il avoir
32472   Qui cest ordon trait a sçavoir,
32473   Car, a compter la verité,
32474   Frere est nomRaynaud corrige en un nom. d'humilité.
32475   Humbles deussent estre et piteux
32476   Quant se dient religïeux.
32477   Nulle aultre chose je n'y voy.
32478   Fors tant cel estat vient de moy.
32479   Ilz voeullent bien, les gracïeux.
32480   Qu'on les claime religïeux,
32481   Mais s'ilz fussent bien clervoyans,
32482   Ilz n'en seroient ja joians,
32483   Ains aroient honte du nom.
32484   Bien scevent se c'est voir ou non.
32485   Et atant d'eulx je me tairay,
32486   Et a Chantecler parleray. »
32487   Quant Regnart ot monlt fort tenchié,
32488   Lors a il en hault commencié :
32489   « Chantecler foy que doy saint Pere !
32490   Tu ressanbles tresbien ton pere
32491   En toy sagement maintenir
32492   Et de bien souldre et retenir.
32493   Et se bien croire ne voulloies,
32494   Encores evesque seroies,
32495   Car du pappe en ay le pouoir,
32496   Et je te voy de grant sçavoir,
32497   Fors en mescroire et en despire,
32498   Et que nullui ne crois pour dire.
32499   Se ces deux tesches tu n'eüsses,

70

[70a]
32500   Bien tost en Paradis feüsses.
32501   Or te plaise oster toutes doubtes
32502   Et ma parole ung peu escoutes.
32503   Qui escoute et riens n'en retient,
32504   En grant simplesse se maintientMs. n'entent (corrigé d'après A)..
32505   Et trestout au commencement
32506   Je t'afferme certainement,
32507   Ne te voeul donner ne tollir,
32508   Ne te voeul amer ne haÿr,
32509   Ne te voeul fuïr n'aprochier,
32510   Ne te voeul prendre ne touchier,
32511   Peu loër et peu diffamer,
32512   Mais se me voulloies amer,
32513   Je ne le refuseray mye.
32514   Or entens ung peu de ma vye :
32515   Soubz ungs homs suis, aultre seray,
32516   Et s'il me plaist, je t'ameray.
32517   Cecy ne poeulx tu contrester.
32518   Or me laisses du tout ester.
32519   L'estre ne me poeus tu tollir.
32520   Plus ne te quier, voeulles m'oÿr
32521   Et que vers toy appaisié soye.
32522   Puis demeures, g'iray ma voye,
32523   Mais de cy point ne voeul partir
32524   Tant que tu me voeulles haÿr.
32525   Ne ja de nul ne partiray
32526   Tant comme sa haÿne aray,
32527   Car cil est fol en trestoute heure
32528   Qui a nul en hayne demeure,
32529   Et s'est en voye de perir,
32530   Et de tout enfer acquerir.
32531   Cecy ne voeulx tu pas despire,
32532   Ne ne bees au contredire.
32533   Jhesus Sirac dit en oyant,
32534   Que cil parle a homme dormant
32535   Qui raconte a fol son volloir,
32536   Et Salomon redist pour voir :
[70b]
32537   « Gardes qu'a oreille de fo
32538   Tu ne dies ne trop ne po. » Prov., XXVI, 4-5.
32539   Pour ce as tu cest avantage
32540   Pour ce que je te sens tressage,
32541   Que je te voeul ma purté dire.
32542   Or y entens bien sans despire :
32543   Jones suis, tu le dois sçavoir.
32544   En jeunesse n'an nul sçavoir.
32545   Qui jeunesse de sens requiert,
32546   Cincq pietz en une vache quiert.
32547   Se je fus fol, ce fu droiture,
32548   Se sens eus, ce fut adventure.
32549   Et meïsmement mon pere yere
32550   Riches homs a tresgrant maniere,
32551   Pour quoy je ay grant avantage
32552   D'estre fol et non mye sage.
32553   En ma jeunesse euz nom Regnart,
32554   Mais or ay nom frere Bernard,
32555   Et ceulx qui ma jeunesse virent,
32556   Mes enffances a chascun dirent.
32557   Le renom est toudis alé.
32558   Mais ma jeunesse a demouré,
32559   Et pour ce n'ont pas peü taireRaynaud corrige en se taire et édite peu.
32560   Ne de mesdire eulx retraireRaynaud corrige en se retraire.,
32561   Leurs langues li mal losengier,
32562   Mais toudis ont volu plaidier.
32563   Le renom toudis se deporte,
32564   Combien que l'œuvre est toudis morte.
32565   Ne jamais jour ne vivera,
32566   Ne jamais jour ne me sieura,
32567   Saint Pol qui appellé fu Saules,
32568   Et puis aprez fu nommez Paules,
32569   Qui fu ung des plus fors tirans
32570   Qui fu en cellui temps vivans,
32571   Trop fu grant clerc, païen estoit,
32572   Contre l'Eglize disputoit,
32573   Et monstroit de tout son pooir
[70c]
32574   Que no loy ne deust riens valoir
32575   Et que ceulx grandement erroient
32576   Qui Crestïenté honnouroient.
32577   Long tempz ot ceste intencïon,
32578   Et maintint persecucïon
32579   Tant qu'a Dieu le tout Puissant pleust
32580   Que son erreur congnut et sceust
32581   Et vit tout cler appertement
32582   Qu'il avoit erré folement.
32583   Si se mist en aultre sentier
32584   Pour servir Dieu de cœur entier
32585   Puis fut il apostles clamés,
32586   De Dieu, de sainte Eglise amés.
32587   Puis mist il en Dieu si ses cures
32588   Qu'il fist les sainttes Escriptures :
32589   Epitles et maint aultre livre,
32590   Lesquelz sainte Eglise nous livre.
32591   Puis fu pour la foy decolé,
32592   Comme martir a Dieu alé.
32593   Ainsi fu de la Magdalaine,
32594   Qui ne fu pas de pechié saine,
32595   Qui puis si son cœur en Dieu mist
32596   Que toute sa paix a lui fist,
32597   Si com l'Eglise l'a compté.
32598   Ou il n'a que voir et bonté.
32599   Puis ama tant Dieu et l'Eglise
32600   Qu'avec les Appostles est mise,
32601   Et Dieu maint bien lui revella.
32602   Tu scez ores bien tout cela.
32603   Et Marie l'Egiptïenne ,
32604   Qui tant fu de pechié vilaine
32605   Et a tous si habandonnee,
32606   Qui ja fu si desordonnee,
32607   Car tout enschïent vault cerchier
32608   Maint lieu pour faire gent pechier
32609   Et pour jetter de leur ordon,
32610   A qui Dieu puis donna pardon.
[70d]
32611   Celle fu fole vraiement,
32612   Car se le vray escript ne ment,
32613   Le passage oultre mer estoit,
32614   Et elle au devant se mettoit
32615   Pour gens mettre a dampnacïon
32616   Ou fait de fornicacïon,
32617   Pour eulx dampner, perdre ou perir
32618   Et en la mer faire morir :
32619   En tous lieux se penoit, pour voir,
32620   Pour perdre corps, ame et avoir.
32621   D'Egipte fu la damoiselle
32622   Qui tant fut advenant et belle.
32623   Monlt bien fu faitte par dehors
32624   De quancquez appartient au corpz,
32625   Mais le cœur fu et vains et nudz.
32626   Pour peu de chose corrumpus.
32627   A douze ans laissa pere et mere
32628   Pour mener vye monlt amere.
32629   Ala d'Egipte en Alixandre
32630   Pour sa vye en folz us despendre
32631   De trestous maulx, de tous pechiez
32632   Estoit le sien corpz entechiez
32633   Souverainement de mirer
32634   Et de son corps a tous livrer.
32635   En lui estoit toute luxure,
32636   N'y avoit bourne ne mesure.
32637   Dix sept ans tel vye mena.
32638   De mal en pis toudis pena.
32639   Oncquez de l'autrui ne vault prendre,
32640   N'a l'autrui ne vault la main tendre.
32641   Oncquez de l'autrui n'ot que faire,
32642   N'aultrui chaté ne lui pot plaire.
32643   Son cœur tout en malfaire estoit :
32644   Chascun a pechié attraioit.
32645   Ne gardoit ne cousin ne frere,
32646   Ne reffusoit ne filz ne pere.
32647   En tel vye a long tempz esté