Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

71

[71a]
32648 Tant que ce vint en ung esté,
32649 Qu'une tourbe d'Egipcïens
32650 De bons preudhommes crestïens
32651 Vouldrent le Seplucre requerre
32652 Et se partirent de leur terre
32653 Pour aller en Jherusalem
32654 (En toute saison y va l'em,
32655 Au moins ceulx de celle contree).
32656 Marie a la gent encontree.
32657 Avecques eulx vint au passage,
32658 Comme celle qui fu peu sage,
32659 Et toudis fu s'intencïon
32660 De faire fornicacïon
32661 Et de mettre aux pelerins cure
32662 D'entrer au pechié de luxure.
32663 Et pour cecy elle y alla,
32664 Ne a nul point ne le cela.
32665 Elle y fist perdre maint voiage
32666 Et maint tresbon pelerinage.
32667 Ne refusoit jeune ne viel,
32668 Povre ne lait, riche ne bel.
32669 Ce qu'elle estoit si belle femme
32670 Fist en cel an perdre mainte ame.
32671 Adonc vindrent les nefz a port
32672 A grant joye et a grant deport.
32673 Celle qui tint joliveté
32674 S'en alla par my la cité.
32675 Ne semble pas estre rencluze,
32676 Partout esgarde, partout muse.
32677 La le congnurent bien li fol,
32678 Ne lui convint sonnette au col.
32679 A l'eglize s'aloit monstrer
32680 Pour les jouvenceaulx encontrer.
32681 Le jour vint de la Passïon
32682 Qu'aloient a processïon
32683 Les gensRaynaud corrige en Gens. pour aourer la Croix sainte
32684 Qui du sanc de Jhesus fu tainte.
 
[71b]
32685   La s'apensa en son corage :
32686   Cel jour laira son bordelage.
32687   Et pour cellui sainttisme jour
32688   Ne fera mal ne deshonnour.
32689   Venue s'en est en la presse,
32690   La ou elle estoit plus espesse
32691   Pour aller la Croix äourer,
32692   Que point n'y vouloit demourer.
32693   Venue en est jusqu'a l'eglize,
32694   Mais el ne pot en nulle guize
32695   Mettre le pié sur le degré.
32696   Mais tout ainsi comme de gré
32697   Revenist a la gent arriere,
32698   Se trouva a la gent premiere.
32699   Donc s'en revint et vint avant,
32700   Mais ne valut ne que devant,
32701   Par pluseurs fois ce lui advint,
32702   Et quant jusqu'a l'eglize vint,
32703   Arrier venoit malgré ses dens,
32704   Et ne pouoit entrer dedens.
32705   La dame voit bien et entend
32706   Que c'est neant a quoy elle tend.
32707   Com plus lëens d'aller engresse,
32708   Et plus reculoit en la presse.
32709   Lors dist elle : « A quel parage
32710   M'a Dieu rendu de mon ëage ?
32711   Bien me doy de dollour confondre.
32712   Bien doit terre dessoubx moy fondre.
32713   Beau doulz Dieu, bien voy que c'est signe
32714   Que le mien corpz n'est mye digne
32715   De entrer en si digne place
32716   Pour le pechié qui si me lace ! »
32717   Mont se complaint, monlt se demente
32718   Et se claime lasse dollente :
32719   « Lasse, dit elle, que feray ?
32720   Ha lasse ! Comment ozeray
32721   Mercy crïer au Roy de glore,
[71c]
32722   Qui tant ay mis mon corpz en fore ? »
32723   Lors vit a l'entree de l'eglize
32724   Ung ymage bel a devise
32725   En l'honneur de la Dame faitte
32726   Par qui tenebre fu deffaite.
32727   Ce fu la glorïeuse Dame.
32728   Adonc se mist la bonne femme
32729   A nulz jenoulx et a nulx coutes.
32730   Le pavement moulla de goutes
32731   Qui des yeulx lui chieent aval,
32732   Qui le moullent tout contreval.
32733   En plourant dit : « Vierge pucele,
32734   Qui de Dieu es mere et ancele,
32735   Qui portas ton filz et ton pere,
32736   Et si fus sa fille et sa mere.
32737   Pour toy honnoure on toutez femmes.
32738   Par toy sont saulvees Raynaud corrige en saulves. maintes ames.
32739   Tu es de Paradis la porte.
32740   Par toy brisa d'enffer la porte.
32741   Souviengne toy de ceste lasse
32742   Qui de pechiez tous aultres passe ! »
32743   Adonc s'est levee Marie
32744   Et lui sambla que fust garie.
32745   Si ala la Croix äourer
32746   Que ung chascun doit honnorer.
32747   Devant l'ymage est revenue.
32748   Si compte sa desconvenue,
32749   Demande en quel lieu poeut guerpir,
32750   Pour le mieulx son ame franchir :
32751   « Dame, dame, en plege vous met,
32752   Et si vous convent et promet
32753   Jamais en pechié n'entreray.
32754   Entrez y, je garandiray.
32755   Desores voeul chastement vivre. »
32756   Une voix oÿt a delivre
32757   Qui lui dit : « De cy partiras.
32758   Au monstier Saint Jehan iras,
[71d]
32759   Et passeras le fleu Jourdain,
32760   Et en penitance tesmoing
32761   Que avant conffesse soit faitte
32762   Du pechié dont es si meffaitte.
32763   Quant tu avras l'eaue passee,
32764   Une forest monlt longue et lee
32765   Dela le fleuve trouveras.
32766   En celle forest entreras,
32767   […]Vers manquant ; pas d'équivalent dans A.
32768   Illec ta penitance aras. »
32769   Lors celle tantost se seigna,
32770   Fist ce que la voix enseigna.
32771   Illec ot le cœur enterin.
32772   Lors encontra ung pelerin.
32773   Trois mailles, ce compte l'histoire
32774   Luy donna pour le Roy de glore.
32775   Trois petis pains en acheta.
32776   De ce vesqui, plus n'emporta.
32777   Au fleu Jourdain en vint Marie
32778   Et la print sa herbregerie :
32779   Puis passa le fleu l'endemain.
32780   Et manga la moittié d'un pain.
32781   Au matinet elle se lieve.
32782   Au monstier va, point ne lui griefve.
32783   La rechut le corps Jhesucrist,
32784   Si comme je truis en escript.
32785   Tout maintenant au bois s'en vint,
32786   Et en la grant forest se tint.
32787   Ses pains sont faillis et mengiés,
32788   Et pour ce n'a pas estrangiés.
32789   Lors a mengié de l'herbe drue.
32790   Ainsi paist comme beste mue.
32791   Deable tempter la le venoit,
32792   Et son fain lui ramentevoit.
32793   La dame pour [ce] ne fait rien.
32794   Toudis tenoit son cœur en bien.
32795   Plus de.xxxij. ans y fu

72

[72a]
32796   Que son corps ne fu point vestu.
32797   De ses cheveulx robe faisoit,
32798   Aultre couverture n'avoit.
32799   Pour ce fu maigre et pale et tainte,
32800   Car de povreté si eust mainte.
32801   Sa penitance fist amere,
32802   Jusques il pleut a Dieu le Pere
32803   Que de cest ciecle defenist
32804   Et en sa compagnie venist.
32805   Jozimas en terre le mist,
32806   Ung preudhoms qui sa fosse fist,
32807   Que Dieu y tramist sans arrest.
32808   Droit au millieu de la forest
32809   Y vint ung lÿon monlt poissant,
32810   Crochu et merveilleux et grant.
32811   De ses ongles la fosse fist,
32812   Et d'une part la dame prist.
32813   Jozimas l'a d'autre part prise.
32814   Ainsi l'ont en la fosse mise.
32815   Sa fin fu monlt bonne et euree,
32816   Car en Paradis fu portee.
32817   Bien t'en porroye assez direRaynaud corrige en Bien assez t'en porroye dire.
32818   Qui ont esté ou tel ou pire,
32819   Qui puis se sont si recordé
32820   Qu'a Dieu ont esté accordé.
32821   L'Euvangile saint Mathieu compte
32822   Que Dieu generalment raconte :
32823   « Je ne suis pas venu en terre
32824   Pour justes, mais pour pecheurz querre. » Matth., IX, 13.
32825   Ne doy je aussi bon cœur avoir,
32826   (Aussi m'a Dieu donné sçavoir,
32827   S'il le me plest a maintenir)
32828   Qu'a ceulx que tu m'os soustenir ?
32829   Autel puis faire comme ilz firent
32830   Et autel dire comme ilz dirent,
32831   Et avoir autelle scïence
32832   Et aussi bonne conscïence.
32833   SeRaynaud corrige en Et se. il ne demeure en moy,
[72b]
32834   Chantecler, bien en ton cœur voy,
32835   Dieu est tout prest de recepvoir
32836   Tous ceulx qui se mettent avoir,
32837   Se tu ne vois en moy contraire,
32838   Que ne doye a bonne fin traire,
32839   Paix ayme, paix a toy requier.
32840   A tous doin paix sans relachier
32841   Et pour moy de paine jetter.
32842   Pour Dieu, paix me voeullez donner
32843   Et aprez te dourray la moye,
32844   Et puis si m'en iray ma voye,
32845   Car on m'a dit qu'Ospitalier
32846   Voeullent devenir Cordellier
32847   Et ceulx de Clugny Celestin,
32848   Et que plus ne buvront de vin,
32849   Vestiront heres sans chemise.
32850   Tel ordonnance ont en eulx mise :
32851   Jamais char crue ne tenront.
32852   Desormais chastement vivront :
32853   Saint François sera d'eulx amé
32854   Qui par tout est si diffamé,
32855   Et chascun dit que il fut lerres
32856   Et Dominicque fu bourderres.
32857   Ces deux sont forment despisiés.
32858   Mais desormais seront prisiés,
32859   Seront canonisiés a Romme.
32860   Quant Moisnes Noirs seron preudomme,
32861   <Et> Noirs Moisnes chastes devenront.
32862   Jusqu'adonc prisiez ne seront.
32863   Et quant je devenray preudom,
32864   Lors seront ilz en bon ordon.
32865   Par Dieu, cy n'a pas peu a faire.
32866   Pour ce y voy pour la paix faire. »
32867   Lors se print Regnart a plourer
32868   Et vers le ciel monlt aRaynaud supprime ce mot. aourer.
32869   Samblant fist de grant amistié
32870   A Chantecler en print pitié,
[72c]
32871   Et dist : « Regnart, certainement
32872   Dieu a bon port icy t'ament.
32873   Bien sçay qu'a lui ne tenra mye
32874   Que tu ne maines bonne vye
32875   Et tu en es bien en la voye,
32876   Se malvais cœur ne te desvoye.
32877   Regnart, or me dy verité :
32878   Des quant es tu en cest pensé
32879   Et en ceste grant repentance,
32880   Quant si malvaize fu l'enffance ?
32881   Comment t'es a Dieu converti,
32882   Qui par tant de fois as menti ?
32883   ― Bonne demande ores me fais.
32884   Je le diray, se tu te tais.
32885   Saint Urbain au tempz qu'il vivoit
32886   Ung tresbon enfant clerc avoit.
32887   Monlt se pena de Dieu servir
32888   Et de tous vices asservir.
32889   En Dieu, ot mis s'entencïon.
32890   Saint Urbain le mist a raison
32891   Et dist : « Amis, je voeul sçavoir
32892   A quoy tu voeulx ton cœur avoir ?
32893   ― Sire, dist il, a Dieu servir
32894   Et a sa grace desservir.
32895   ― Et se tu sa grace avoyesRaynaud corrige en en avoyes.,
32896   Dy moy quel merite en aroyes.
32897   ― Sire, de Paradis la joye,
32898   Et la y tens ou que je soye.
32899   C'est la joye qui toudis dure.
32900   De nulle aultre joye n'ay cure.
32901   Le voir par l'Escripture en sçay,
32902   Qui ne nous demonstre que vray.
32903   Amis, aultrement le verras
32904   Par quoy et tu mieulx le creras. »
32905   Lors si fist tantost sans cesser
32906   Le preudoms l'enffant confesser,
[72d]
32907   Et puis en sa chanbre le mist,
32908   Et telz ordonnances lui fist :
32909   Ses pietz, ses mains aulx siens lui joinct.
32910   Une petitte heure en ce point
32911   Tantost comme ot fait sa prïere,
32912   Comme cil qui de Dieu bien yere,
32913   Adonc cilz enffez que je dis
32914   Auÿ le chant de Paradis,
32915   Toutes les .ix. legïons d'Angles
32916   Qui chantoient a grant loenges :
32917   Sanctus, sanctus, sans fin avoir.
32918   Nulz homs ne porroit ce sçavoir,
32919   Ne croire il ne le porroit
32920   Pour dire qu'il ne les orroit.
32921   Quant le clerc cellui chant oÿ,
32922   Tout adens a terre cheÿ,
32923   Car trestout fut esvanuÿ
32924   Des doux chantz que il ot oÿ.
32925   Sur ses pietz ne se pot tenir.
32926   Si tost comme il pot revenir,
32927   En ung hermitage se boute.
32928   La servi Dieu de cœur sans doubte
32929   Jusquez il ot tout consummé.
32930   Tout est voir ce que t'ay nommé,
32931   Comment qu'il soit du remanant.
32932   Or entens a moy sceurement :
32933   Quant je sceus que cellui fu telz
32934   Que les doulx chans esperitelz
32935   Auÿ, prie que lui pleüst
32936   Qu'a lui servir me recheüst.
32937   Je le servi, et tant il fist
32938   Que les doulx chantz oÿr me fist,
32939   Et tout le mal qu'ont ceulx d'enffer
32940   Qui dolleur ont tout sans cesser,
32941   Les paines, les cris, les meschiefs,
32942   Que ilz soeuffrent pour leurz pechiés.

73

[73a]
32943   Quant tout cecy m'ot fait oÿr,
32944   Oncquez puis ne peus esjoÿr,
32945   Et me demanda se j'avoye
32946   Amy qui tenist bonne voye,
32947   Qui en bonne volenté feust
32948   Que toutes ces paines sceüst,
32949   Et qu'a plain lui fisse sçavoir
32950   Pour toudis mieulx a Dieu sëoir.
32951   Oncquez puis que je les oÿ,
32952   De pechié nul ne m'esjoÿ.
32953   ― Or me dis comment tu le vois
32954   Et comment oÿr tu le dois.
32955   Volentiers en sçaroieRaynaud corrige en sçavrai. la vye.
32956   Or Regnart, ne me faille mye.
32957   Fay moy celle merveille oÿr,
32958   Se tu voeulx de m'amour joÿr :
32959   Une geline te douray
32960   Et ton bon amy devenray
32961   Si tost com les aray ouÿs,
32962   Du siecle me seray partis.
    CHANTECLER
32963   Tu dis que tant mon pere amas,
32964   Et que maint jour tu le hantas.
    REGNART
32965   ― Chantecler, bien te poeut soufir<e>Raynaud corrige en souffrir d'après A.
32966   De moy tes gelines offrir.
32967   Pain de froument, vin ne buvray,
32968   Jamais nul jour que je vivray.
32969   Ne vivray fors que de rachines.
32970   Je ne quiers aultres medecines.
32971   Et ne te chaille ja d'oÿr
32972   Et encores moins du veïr,
32973   Car si tost com tu les orras,
32974   Jamais joye avoir ne porras. »
32975   Dist Chantecler : « Or ne te chaille.
[73b]
32976   Car je le voeul de cœur sans faille.
32977   ― Chantecler, dist Regnart, escoute,
32978   J'ay tresgrant paour et grant doubte
32979   Que si desconforté ne soies
32980   Que jamais joye au cœur n'ayesRaynaud corrige en avoir ne doies d'après A..
    REGNART
32981   Chantecler, ja pour ce ne lais,
32982   Mais je te prie, tost le fais.
32983   Puis que tu voeulx infer vëoir
32984   Ou nul ne doit vouloir sëoir,
32985   Volentiers le te monstreray,
32986   Mais bien sçay, mal gré en aray.
32987   Or ne te voeul je dechevoir :
32988   Conffessïon te fault avoir. »
32989   Dist Chantecler : « Ce ne poeut estre,
32990   Pour ce qu'il n'y a cy nul prestre.
32991   ― Certes, dist Regnart, prestre suis.
32992   Confessïon bien oÿr puis.
    CHANTECLER
32993   ― Regnart, ne m'y conffesseras,
32994   Ne ja prez de moy ne seras.
32995   ― Or dis doncquez ta patrenostre.
32996   Pechié fay quant nul bien te monstre,
32997   C'oncquez moins crëant ne vy or,
32998   Et dirois ton Confitëor. »
32999   Chantecler ses oroisons dist.
33000   Regnart qui le pappelart fist
33001   A faulx semblant, a chiere fainte,
33002   Prinst abstinence la constrainte.
33003   Par le faulx Chantecler dechut
33004   Que faulx constraint il ne perchut.
33005   Par semblance print a plourer
33006   Et par fainte print a orer.
33007   Dist Dieu courouchier ne se voeulle,
33008   Affin que Chantecler se doeulle.
33009   Chantecler a bien escouté.
33010   Pour ce trop moins s'en est doubté.
[73c]
33011   Si lui demande : « Est il a pint ?
33012   Je cuid jamais ne verray point.
33013   Tu es trop long en tes bezongnes.
33014   Trop y metz que ne fais les miennesRaynaud corrige en ains qu'a fin les moines d'après A..
33015   Quant Regnart la parole entent,
33016   Pensa qu'il venrra ou il tent.
33017   Adoncques s'est Regnart levé,
33018   Et a parler s'est eslevé,
33019   Et dit : « Qui le voir voeult enquerre,
33020   Enffer est assis dessoubz terre,
33021   Autant dessoubz terre en parfont
33022   Comme Paradis en amont.
33023   Mais aussi tost tu le verras
33024   Comme tu ma prïere orras.
33025   Mais trop se va cil decepvant
33026   Qui regarde arriere et avant.
33027   On ne poeut en deux lieux vëoir,
33028   Ne qu'on poeut en trois lieux sëoir.
33029   Tant com derrier toy garderas,
33030   Jamais le fait tu ne verras,
33031   Et si te porras decepvoir
33032   Et perte de ton corpz avoir,
33033   Si comme fist la femme Loth
33034   Qui a bien quoy tenir s'en pot.
33035   Loth fu jadis ung bon preudoms
33036   A qui Dieu fist de s'amour dons.
33037   En ArrabeRaynaud corrige en Arrabie. ot trois cités
33038   Ou bougres furent recités.
33039   Leurs noms sont telz que m'orras solre :
33040   Sodome, FegorRaynaud corrige en Segor. et Gomorre.
33041   En Sodome la manoit Loth
33042   Qui de tel vye cure n'ot.
33043   Preudoms estoit et de bon fame.
33044   Deux filles avoit de sa femme.
33045   Cilz Loth estoit niepz d'Abrahan,
33046   Et Sarra, sa femme, en cel an,
33047   Du quel Abrahan Ysac vint,
[73d]
33048   Au tierch aage cecy advint.
33049   Icil Loth deux filles avoit.
33050   Plus belles estre on ne sçavoit.
33051   Belles estoient sans pareil.
33052   Pour le pechié qui n'a pareil,
33053   Que Dieu et tout le poeuple avile,
33054   Dont toute plaine estoit la ville,
33055   Envoia Dieu deux jouvenceaulx,
33056   Deux anglez gracïeux et beaulx,
33057   Qui de Dieu furent enortés.
33058   Chiez dampt Loth furent ahostés.
33059   Ces jouvenceaulx varletz sembloient,
33060   Ceulx de la ville s'assembloient
33061   Pour ces deux jouvenceaulx avoir,
33062   Pour acomplir leur ort volloir.
33063   A l'huis hurterent a delivre :
33064   « Loth, tous ces deux varletz nous livre
33065   Pour faire nostre volenté,
33066   Avant que brisons son hosté.
33067   Ou tantost brisier le verras
33068   Ou a nous les delivreras. »
33069   Adonc Loth plourer commença,
33070   Et fist : « Seigneurs, entendez ça.
33071   Pour l'amour de Dieu vous supply.
33072   Deux belles filles ay lez my.
33073   Toutes deux les vous abandoing.
33074   Menez les seoir, ou prez, ou loing,
33075   Et en faittes tous vos delitz,
33076   Et vous gardez d'aultres perilz
33077   Et de l'amour desordonee
33078   Que Nature n'a pas donnee,
33079   Mais le deffent a tous a faire,
33080   Pour ce qu'elle est a Dieu contraire. »
33081   Les deux jovenceaulx a Loth vindrent.
33082   A parole tous deux le tindrent,
33083   Et dirent : « Loth, cy nous envoye
33084   Cil Dieu qui trestous bien envoye

74

[74a]
33085   Pour confondre ceste cité
33086   Par le mal qui y est bouté
33087   Pour ce vil, ort, puant pechié
33088   Dont tout ce paÿs est tachié.
33089   Sodome est, ilz sont sodomites.
33090   Pour ce, ceste parolle est ditte.
33091   Pour ce, confondre le voullons.
33092   Le commandement en avons.
33093   ― Or, seigneurs, ce dit le preudom,
33094   Or me voeulliez donner ung don
33095   Se il y a cinquante hostelz
33096   Qui de ce pechié ne soient telz,
33097   Que vous les voeulliez respiter
33098   De ceste sentence jetter.
33099   ― Amis, s'il est, si com vous dittes,
33100   Pour les cincquante serez quittes,
33101   Et pour quarante, a dire voir.
33102   ― Et pour trente, le puis je avoir ?
33103   ― Encorez, se les y trouvez,
33104   De par Dieu le don en arez.
33105   ― Et se vingt en y puis trouver ?
33106   Vous tenrrez vous encor d'ouvrer ?
33107   ― Oÿl, ja n'y ara tourment,
33108   Et de dix encore vraiement.
33109   ― Et se chincq en y puis querir,
33110   Tenrez vous le lieu de perir ?
33111   ― Ouÿl pour trois, voire pour deux,
33112   Sera encor sauvé ly lieux. »
33113   Mais Loth ne se sceut tant pener
33114   Que deux en y peusist trouver,
33115   Et ly angle monlt bien le sot,
33116   Et pour ce, ice dist il a Loth :
33117   « Amis, de cy te partiras,
33118   Et a nulluy ne le diras,
33119   Et bien briefment d'aller te paine.
33120   Telz filles et ta femme emmaine.
33121   Et je te pry que bien te gardes
 
[74b]
33122   Que derriere toy ne regardes,
33123   Tes filles, ta femme ensement,
33124   Car a Dieu ne plaist nullement.
33125   Laisse faire a Dieu son volloir. »
33126   Atant issirent du manoir.
33127   Loth qui tant fu de Dieu amis,
33128   Du lignage Abrahan naÿfs,
33129   Ses filles et sa femme emmaine.
33130   Quantz ilz furent sur la montaigne,
33131   Si les alloit chastïant Loth.
33132   Sa femme tenir ne se pot
33133   Pour chose que Loth lui comptast
33134   Que derrierRaynaud corrige en derriere,
ce qui rend le vers hypermétrique.
lui ne regardast.
33135   Trop cuida estre decheüe,
33136   Se d'esgarder se fust tenue.
33137   Mais tantost que a tourner vint,
33138   Toute de sel elle devint
33139   UneRaynaud corrige en En une. ymage a se faitture,
33140   Du grant, du gros, de l'estature.
33141   Ille[c] fu transmuee en pierre.
33142   La le poeut chascun aller quierre.
33143   Loth et ses filles s'en allerent,
33144   Oncquez pour ce ne retournerrent.
33145   Et Dieu ung fourdre y envoya
33146   Qui les trois cités fourdroya.
33147   En abisme les fist aller,
33148   Et la mer par dessus passer.
33149   De pute heure ce pechié firent,
33150   Quant en enffer tous en cheïrent.
33151   Pour ce t'ay compté ceste vye.
33152   N'ayez pas au cœur tel folye
33153   Comme ot a tous la femme Loth
33154   Qui oncquez tenir ne se pot
33155   Pour chose qu'on l'endoctrinast
33156   Que derrier lui ne regardast.
33157   Trop se va cellui decepvant
33158   Qui regarde arrier et avant :
[74c]
33159   Ne poeut achever bonne queste.
33160   Cellui qui tant moeut col et teste
33161   Ne poeut en deux lieux bien venir,
33162   Ne deux instrumens bien oÿr :
33163   Vers la terre la teste couche,
33164   Et l'oeul par devers le ciel bouche,
33165   Car vëoir ne poeulx obscurté
33166   Tant comme tu verras clarté,
33167   Et l'oeul par devers la terre œuvre.
33168   De cellui verras toute l'œuvre,
33169   Car se l'oeul dessus [tu] ouvroies,
33170   Ja enffer vëoir ne porroies.
33171   Ne verroies forsRaynaud corrige en Ains verroies d'après A. le ciel amont.
33172   De ce ne te chaille par monlt.
33173   Enffer ne poeulx vëoir desclos,
33174   Se l'oeul devers le Ciel ne clos
33175   Et l'autre œuvre tant que tu poeulx.
33176   Se trestout enffer vëoir voeulx,
33177   La femme Loth pas ne ressembles.
33178   De pierre devenroient tes menbres,
33179   Se regardoies d'autre part.
33180   Les deables aroient en toy part. »
33181   Chantecler mist son chief sur terre,
33182   Com cil qui voulloit enffer querre.
33183   L'Acteur qui cestui livre a fait
33184   S'acorde bien a cestui fait
33185   Que qui mal quiert que mal lui viengne.
33186   Qui enffer voeult, qui le retiengne.
33187   A l'acord est ce que querras
33188   Que au derrain le trouveras.
33189   Autant du mal comme du bien.
33190   Ceste raison de l'Acteur tien.
33191   Et quant Regnart le vit sëant,
33192   Si lui a dit : « Vois tu nëant ?
33193   ― Nennil, dist il, fors que les nues.
33194   ― O amis, dist il, tu te tues.
33195   Je le te dy a ung court mot,
[74d]
33196   Tu devenras la femme Loth,
33197   Je ne t'en puis plus garantir.
33198   Chantecler, je ne sçay mentir.
33199   Se ne le clos appertement,
33200   Tantost morras sceürement. »
33201   Chantecler s'en esbahist monlt,
33202   Et pour ce clot il l'oeul amont.
33203   Quant Regnart voit qu'il ne voit goute,
33204   Les dens en l'eschine lui boute.
33205   Adonc Chantecler tressailli.
33206   Dist Regnart : « Je n'ay pas failli.
33207   Mon orison est bien euree.
33208   Enffer verras sans demouree. » Note de Raynaud : « Ces vers (33196-33208) sont en double,
une première fois au fol. 74d (le reste du feuillet
restant blanc) et une seconde fois au fol. 75a ».

75

[75a]
33209   Lors l'aërt aulx dens par le col
33210   Dont Chantecler se tint pour fol,
33211   Et dit : « Enffer queroieRaynaud corrige en querois., or l'as ! »
33212   Chantecler lors se claime las.
33213   Dist nul ne poeut malvais hanter
33214   Qu'ilRaynaud corrige en Que il. n'en viengne au gramenter.
33215   Regnart n'ot mais le cœur plain d'ire,
33216   Quelque parole que sceust dire.
33217   Le Cocq emporte lÿement.
33218   Or ne s'en va mais complaignant.
33219   Par les grans saultz du jardin ist.
33220   Plus tost que pot au plain se mist.
[75b]
33221   Mais les gelines mont s'effroient,
33222   Quant Regnart et Chantecler voient.
33223   Trestoutes se prindrent a braire.
33224   Lors ne se pot Chantecler taire :
33225   « Regnart, qui tant as le cœur gay,
33226   Encor leur fay ung bel abay
33227   Et aulx gens qui aprez toy viennent,
33228   Car leur semble ja qu'ilz te tiennent.
33229   Gelines les ont esmeüs.
33230   Ilz sont sotz et despourveüs :
33231   Or leur dis que tu revenras
33232   Si tost que tu mengié m'aras. »
33233   Regnart fu plain de si grant hoye
33234   Qu'il n'est nule goue qu'il voye.
33235   Pour ce de joye sans delayer
33236   Commença fort a abbayer,
33237   Et dist : « Par cy je revenray.
33238   Toutes ces gelines aray. »
33239   L'Acteur si le nous a descript,
33240   Et il est bien voir qu'il le dit,
33241   Trop joye fait l'homs foloyer
33242   Ne se scet garder n'avoyer.
33243   En grant joye a moins sceureté
33244   Que il n'a en grant povreté.
33245   Par trop grant joye homs se meffait,
33246   Qu'il ne scet qu'il dit ne qu'il fait.
33247   Homs trop joieulx si ne voit goute,
33248   Ne scet qu'il ayme ne qu'il doute,
33249   Ne scet s'on lui dit mal ou bien.
33250   A dampt Regnart y parut bien,
33251   Car sa joye fu de sa proye
33252   Que il ne sent ne val ne voye.
33253   Pour ces les vilains abbaya
33254   Et par trop grant joye leur crÿa :
33255   « Vilain, vilain, ça je venray.
33256   Toutes vos gelines aray. »
33257   Quant le Coq sent que la bouce œuvre
[75c]
33258   Les aelles bat, si se dechoivre.
33259   Or n'est il mais en maulx lÿens,
33260   Et dit : « Bon est praticïens
33261   Que par penser et par diter
33262   Se poeut de males mains jetter.
33263   Enffer ay quis, enffer ay eu
33264   Et puis enffer ay deceü. »
33265   Et tantost et sans delayer,
33266   Les chiens prindrent a abbayer.
33267   Aprez Regnart le cours en vont
33268   Qui au cœur avoit meschief monlt.
33269   Quant il oÿt les chiens venir,
33270   A bien fuÿr se vault tenir.
33271   Mais oncquez si bien n'y fuÿ
33272   Que chiens ne l'ayent consieuÿ,
33273   Si lui despecherent la plice.
33274   Ne lui vault parole qu'il dice,
33275   Plaindre ne braire ne crïer.
33276   Si le mainent sans detrïer
33277   Qu'en pluseurs lieux le sang lui sault.
33278   Regnart eschappa par ung sault,
33279   Pour ce que point de sieute n'eurent,
33280   Mais trop bien lapider le sceurent.
33281   Si retournent a leur repaire,
33282   Et Regnart remaint pour doeul faire
33283   Qui a lamenter fort commence,
[75d]
33284   Pleure, regrette et a lui tence.
33285   Dist bien : « Voy qu'encor ne suis mye,
33286   Trop bien asseuré de ma vye.
33287   De malheür ne suis pas hors,
33288   Qui tant me tempeste le corps,
33289   Or, terre, pour quoy me soustiens,
33290   Qui tant en moy mal eür tiens ?
33291   Qui est cil qui malheür voit
33292   Qui de fuÿr ne se pourvoit ?
33293   Trop dure plus d'une traizaine
33294   Malheür qui durement maine.
33295   Hellas ! fortune et malheür
33296   Qui maint en voy mal asseür,
33297   Pour quoy ne te soeuffres atant
33298   Des dolleurs dont j'ay eü tant ?
33299   Au moins se vëoir te peüsse,
33300   A toy trop bien parler sceüsse.
33301   Je te demandesse pour quoy
33302   Tu demeures si prez de moy ?
33303   Se cause et bon respons eüsse,
33304   Certainement je me teüsse,
33305   Et se raison ne me monstrasses,
33306   Je te batisse, ou tu m'oustrasses.
33307   Trop mieulx en revengant aymasse
33308   Morir que chetif me claimasse.
33309   O povreté la desloyaulx,
33310   Com me depars de telz joyaulx !
33311   Povreté qui n'a nulle grace,
33312   Com me scez bien sieuir par trace !
33313   Povreté meschante et despite,
33314   Qui trestous honneurs claime quitte,
33315   Qui fais toute joye faillir,
33316   Bien se doit Nature assaillir,
33317   Car tu lui toltz maint beaulx delitz.
33318   Maintz beaulx litz sont par toy polis.
33319   Maintz beaulx corps et mainte jouvente
33320   Lais maintteffois jetter en vente,

76

[76a]
33321   Qui bien eulrent loy d'eulx garder
33322   Povreté, on te deust larger
33323   Et trestous les menbres ardoir,
33324   Quant preudommes fais peu valloir !
33325   Povreté est obnuble et fole,
33326   Sur qui toute noblesse foule.
33327   Certes et bien y doit fouler,
33328   Voire trestoute deffouler
33329   Povre[té]Corrigé d'après A. vilz, ou nul ne croit,
33330   Qui point ne s'aquitte et acroit,
33331   Com plus acroit et plus est vilz,
33332   Maudite l'heure que tu vis !
33333   O povreté malheüree,
33334   C'or fusses tu si enmuree
33335   Que nul ne te sceüst jamais !
33336   Or regarde bien que tu fais :
33337   Tu tolz a moy santé et grace,
33338   Et a ceulx que tu sieus par trace.
33339   Tu fais homme desesperer.
33340   Tu fais a homme chiens harer.
33341   Tu fais preudhomme esbahir
33342   Et hors de son paÿs fuÿr.
33343   Tu fais preudhommes tous bourdeurs
33344   Et la foy mentir aulx tricheurs :
33345   Tu fais le faulx tesmoingz porter
33346   Et preudommes desconforter !
33347   Qui te fait tant moy poursieuir ?
33348   Certes on te doit bien haÿr
33349   Plus que viellesse et maladie.
33350   Ja n'est preudoms qui m'en desdie.
33351   Vieulx poeut avoir joye et honneur.
33352   En toy n'a fors honte et dolleur.
33353   Malade poeut santé avoir
33354   Et pour ce ne pert son sçavoir.
33355   Mais tu fais ton sçavoir perirMs. querir (corrigé d'après A).,
33356   Vivre a honte, vil mort querir.
33357   Tout desespoir te va sieuant,
[76b]
33358   Et toute sceureté fuiant.
33359   Toute paresse et tout pechié
33360   Est tout dedens ton corps techié.
33361   Larechin, mensongne, mesdire,
33362   Toute obscurté vers toi se tire.
33363   Trestous les sept pechiez mortelz
33364   Sont herbregiez en tes hostelz.
33365   Meismes trestous ces mescrëans
33366   Si vont monlt prez de toy sieuans.
33367   Mieulx vauldroit en toute saison
33368   D'estre mors d'un escorpïon
33369   Que toy sentir en nulz endrois.
33370   On ne poeut morir qu'une fois
33371   Mais en tout temps et en toute heure
33372   Cil moeurt qui en tes las demeure.
33373   Car plain est de temptacïon,
33374   De toute dissolucïon.
33375   Faulx Semblant est avecques toy.
33376   En toy n'a loyaulté ne foy.
33377   Tu es<t>Raynaud ne corrige pas plaine de traÿson,
33378   De laideur et de marrison,
33379   Plaine de toutes obscurtés :
33380   De tous maulx vens tu es hurtés.
33381   Et, pour ce, ja ne t'ameray,
33382   Ne en toy fïance n'aray. »
33383   Sy com Regnart se gramentoit
33384   De povreté qui le batoit,
33385   Une vielle choisi plourant,
33386   Mainteffois lui la mort orant,
33387   Povre de tous draps de fumee
33388   Monlt avoit la coulleur muee.
33389   Le chief pelu et hirechiet
33390   N'estoient pas souvent treschiet.
33391   En grant desconffort se mettoit
33392   Pour ce qui si chetive estoit,
33393   Si diffamee et si haÿe.
33394   Lez ung buisson fu appoÿe.
[76c]
33395   Illec s'alla seulle sëoir
33396   Qu'elle n'osoit nullui vëoir.
33397   Des bestes mues honte avoit,
33398   Pour ce que sur son corps n'estoit
33399   Dont elle couvrir se peüst
33400   Ou sa honte celler seüst.
33401   Ainsi allee s'en s'estoit,Raynaud corrige en Pour ce allee cachier s'estoit
(d'après A).
33402   Car nul confort a lui n'avoit.
33403   Si tost que Regnart l'a veü,
33404   Si en a grant paour eü,
33405   Et s'en est paoureux tenus,
33406   Toutteffois vers lui est venus.
33407   Et dist : « Qui ez tu, laide chose ?
33408   Tu es laide, vëoir ne t'ose. »
33409   Dist celle : « Povreté ay nom,
33410   Haÿs et de [tres]grant renom,
33411   Par tout est mon nom bien sceü,
33412   Combien que petit soit creü,
33413   Et qu'envis sieux nul [ne] me voye,
33414   Et chose que je dye croye,
33415   Pluseurs sont qui de cœur amer
33416   Me maintiennent sans moy amer.
33417   J'ai plus grant nom que n'a le roy,
33418   Et maine trop mieulx mon arroy,
[76d]
33419   Tant plus sieus l'home, plus me doubte,
33420   Et quant plus l'aim, il me deboute,
33421   Et com plus suis a Dieu amye,
33422   C'est cil qui du tout het ma vye.
33423   Quant plus le sers, plus me laidoye.
33424   Trop mal mon service y employe,
33425   Car tant n'en puis nulz bien servir
33426   Qu'ilz ne me voeullent asservir.
33427   Chascun dit : « Povreté haÿe,
33428   Maudite soit ores ta vye ! »
33429   Mil fois le jour suis diffamee,
33430   Car de nullui ne suis amee.
33431   Se oncquez congnue ne m'eussiezMs. me n'eussiez.
33432   Ne se mes œuvres ne sceussiez,
33433   Je te deüsse bien souffire.
33434   Quoy quant de moy voulsises dire,
33435   De moy blasmer te deusses taire
33436   Et aultres contenances faire,
33437   Par ton art en prens en l'an mille.
33438   Si m'en dois mains tenir pour vile,
33439   Par ton art en sont maints hurté
33440   Et maints venus a povreté.
33441   Doncquez as tu grant tort eü
33442   Qui m'as dit ce que n'as sceü,
33443   Mais ceulx qui ou voir n'estudient,
33444   Monlt de vilains motz de moy dient
33445   Et de moy blasmer ne retardent.
33446   Mais se tresbien Raison esgardent,
33447   Certes envis me blasmeront,
33448   Mais en eulx pascïence aront.
33449   Ne blasme nul ne m'en affiert,
33450   Car nul ne prens, s'il ne me quiert,
33451   Et la raison je t'en diray,
33452   Et tout par my le voir iray.
33453   S'ung riche homme pert son avoir,
33454   Anviz<Ms. Anaise (corrigé d'après A). est fors par non sçavoir.
33455   S'ilRaynaud corrige en Se il. plaige ou donne ou concroye,

77

[77a]
33456   Ou en ung fort loyen se loye,
33457   S'il pensoit a moy bien a droit
33458   Et doubtast, il se refraindroit :
33459   Et pour ce que penser n'y daigne,
33460   Raison voeult bien que a moy viengne.
33461   Qui moy doubter point ne vouldra,
33462   Tost de moy nouvelles orra.
33463   Comme fol chiet en mes cordiaulx.
33464   S'ilz pensoit dont lui vient cilz diaulx
33465   Et veïst bien le chemin droit,
33466   Il diroit bien : « C'est a bon droit. »
33467   Par pluseurs fois m'acoitance ont,
33468   <Et> A moy par pluseurs <fois> voyes sont
33469   Pour ce qu'ilz ne voeullent gaignier
33470   Ne qu'ilz ne leur chault d'espargnier
33471   Bien sçavoient toudis despendre,
33472   Mais a gaignier ne voeullent tendre.
33473   Et s'aucuneffois y entendent
33474   Plus que ilz ne gaignent despendent,
33475   Car, pour voir, se ilz me doutaissent,
33476   Ung peu de leurs biens ilz gardaissent
33477   Et en espargne le mesissent,
33478   Et la droitte voye quesissent,
33479   Ne les sceusse par ou tenir,
33480   Mais pour ce voeul a eulx venir,
33481   Que de moy point ne leur souvient,
33482   Et pour ce maint a moy en vient,
33483   Car qui Raison croit et moy doubte,
33484   Je n'ay puissance sur lui goutte.
33485   Cil qui n'y pensse, ne prent garde.
33486   En ma main vient combien qu'il tarde.
33487   A brief, de mil nul n'est des miens,
33488   Se bien cler vout ou est scïens,
33489   Mais chascun, quant il fait folie
33490   Ou en tresmal lïen se lie,
33491   Ou a trop croire s'abandonne,
33492   Qui le sien treffollement donne,
 
[77b]
33493   Ou fole compagnie le tient,
33494   Par quoy Raison voeult qu'a mey vient.
33495   Tout maintenant suis mal amee
33496   Et vilz orde putain clamee.
33497   Ce fait il, ce ne fai ge mye,
33498   Se bien veÿst cler en sa vye.
33499   Toutteffois lui fai ge avantage
33500   Et ceste vertu toudis ai ge
33501   Qu'a lui fay ses amis congnoistre,
33502   Soient seculiers ou de cloistre,
33503   Qui devant si de cœur crëoit
33504   Quant beau parler ilz les ooit
33505   Et promettroientRaynaud corrige en promettre. vyes et corps.
33506   Mais tantost qu'a moy sont amors,
33507   Tous ces amis s'en vont fuiant
33508   Siqu'entour lui ne voit nëant.
33509   Adonc congnoist sans sermonner
33510   Qu'est de promettre sans donner,
33511   Et s'il poeut ja tant revertir
33512   Que de moy se puisse partir,
33513   Jamais telz amis n'amera
33514   Ne mais en mes las ne sera.
33515   Toudis lui souvenrra de my.
33516   Et pour ce, Regnart, entens cy :
33517   Se pensoies bien a ta vye,
33518   De moyRaynaud supprime ce mot. blasmer n'aroyes envye,
33519   Car oncques bien jour ne fesis
33520   Ne verité tu ne desis.
33521   En tous pechiez est tes maintiens.
33522   Ne te fay tort, se je te tiens.
33523   Car pluseurs en a exilliés.
33524   Et maint sont par toy avilliés.
33525   Encor te fay misericorde
33526   Quant tu n'ez lÿés a la corde.
33527   Et pluseurs qui se vont faignant
33528   Et par leur volenté plaignant.
[77c]
33529   Et s'a moy penssé bien eüsses,
33530   Saches qu'en mes mains point ne fusses.
     
33531   Regnart, foy que doy saint Millet,
33532   Chascun se fait tel comme il est,
33533   Mais ceulx qui sont trop amoureux,
33534   Trop jones ou trop luxurieuxRaynaud édite luxurïeux,
ce qui rend le vers hypermétrique.
,
33535   Et douroient tout leur avoir
33536   Pour une vielle garce avoir,
33537   Et pensent que ce soit Helaine,
33538   Et s'ilz voulloient mettre paine,
33539   Deux pour ung denier en aroient,
33540   Et tout aussi belles seroient
33541   Et autelles qui bien y pense
33542   Par test[e], par cul et par panse.
33543   De difference n'y a point,
33544   Mais ne voient pas bien le point,
33545   Ne de moy ilz ne leur souvient
33546   Jusques atant qu'il le convient.
33547   Lors scevent ilz qu'est et comment.
     
33548   Il advint, n'a mye granment,
33549   Et du compte point ne me doeul,
33550   L'evesque Jehan de Nantoeul
33551   Qui en l'an mil .iiic. morut,
33552   Preudhoms et saint tel apparut :
33553   Ung curé a l'Espineavoit,
33554   Qui dessoubz cel evesque estoit.
33555   Une garce chiez lui maintint,
33556   Comme fol et long tempz le tint.
33557   Les parroissïens s'en doeullirent.
33558   Et pour bien remonstrer lui firent,
33559   Dirent bel estat n'estoit mie
33560   A curé de mener tel vye.
33561   Cil respondy : « Taisiez, vilain,
33562   Fuiez de cy, point ne vous aim. »
33563   Les vilains ont despit eü,
33564   Au prellatz sont courant venu,
33565   Si lui ont l'œuvre denunchie.
33566   Le prellat ne l'oublÿa mye.
[77d]
33567   Le curé manda sans debat
33568   Et lui commanda qu'il l'otast,
33569   Ou, pour voir, il le pugniroit,
33570   Ainsi comme Raison douroit.
33571   Riens n'en fist ; si fut remandé
33572   Devant l'evesque le curé.
33573   La lui fust enjoinct sans sejour
33574   Que il l'otast dedens ung jour.
33575   Le jour passé, il en fera
33576   Tout ce que de raison sera.
33577   Cil jour passa, cil riens n'en fist,
33578   Et les villains sans nul respit
33579   A l'evesque sont revenu,
33580   Et lui ont dit et maintenu :
33581   « Sire, vostre curé ne prise
33582   Vostre deffens une cerise.
33583   Vostre commant ne voeut tenir. »
33584   Lors l'evesque le fist venir,
33585   Et si lui a dit ; « Damp curé,
33586   Je t'avoie tant commandé
33587   Que celle femme hors jetaisses
33588   Et que tu plus n'y habitaisses.
33589   Je te mets a choix de deux voies
33590   Et laquelle que tu voeulx ayes.
33591   Prens laquelle qu'aras en cure.
33592   Laisse la femme ou la cure.
33593   Tiengz toy au quel que tu volras,
33594   Lequel que mieulx te plaist aras. »
33595   Cil dit cui la fole amour dure :
33596   « Je prengz la femme et laiz la cure. »
33597   Et l'evesque a ung chapelain
33598   Dist : « Amis, la cure vous doing.
33599   Desor en saisine en soyez. »
33600   Lors s'est le curé avoyez.
33601   Arrier s'en tourne tout briefment.
33602   A s'amye dist lÿement
33603   Et lui dist : « J'ay fait comme amis.

78

[78a]
33604   L'evesque m'a a deux choix mis
33605   Que je te laisaisse ou la cure.
33606   Je qui ay en toy mis ma cure,
33607   A la cure ayRaynaud corrige en ay je. renunchié.
33608   Tout, pour l'amour de t'amistié
33609   Et pour l'amour de toy, l'ay fait.
33610   ― Damp povre prestre, et je vous lait,
33611   Puis que vous n'avez plus de cure,
33612   Et des cy je n'ay de vous cure,
33613   Car vous ne m'avez plus mestier. »
33614   Lors ala ung aultre acointier :
33615   Pour ung perdu deux recouvré.
33616   Ainsi a le curé ouvré.
33617   Lors devint curé mendïans,
33618   Et cheÿ tout en mes lÿens.
33619   Monlt de vilenies me dist.
33620   Or me dis, Regnart, se bien fist.
33621   S'il me diffama ot il droit ?
33622   Regnart, or en juge le droit.
33623   Pour ce le dis, atant me tais,
33624   Tu me dis bien laissier en pais. »
     
33625   Lors Regnart fu mont courouchié.
33626   Contre lui s'est forment drechié
33627   Et dit : « Orde vielle malvaise,
33628   Qui que vous tenez n'est pas aise
33629   Et doit bien ung chascun sçavoir.
33630   Mieulx lui vauldroit la mort avoir.
33631   La mort ne dure que une heure
33632   Mais vostre santé monlt demeure.
33633   Toudis se moeurt qui vous tenez.
33634   De telz services vous penez,
33635   Ne jamais bon repos n'ara
33636   Tant comme en vos lÿens sera.
33637   N'avez ne bon fait ne bon dit. »
33638   Adont lui a Povreté dit :
33639   « Regnart, tant plus t'aÿeras,
33640   Et moins de sens en toy aras.
[78b]
33641   Et quant moins devenras scïens,
33642   Plus tart istras de mes lïens.
33643   Ja pour toy irer ne debattre
33644   Ne porras ma maison abattre
33645   Et quant tu plus te debastras,
33646   Plus en mes lïens te mettras.
33647   Prens pacïence et croy Raison :
33648   Par ce poeulz je issir de maison,
33649   Et pour ce que si me diffames,
33650   Dis, je fay perdre corps et ames
33651   Et que je suis de tous maulx cause,
33652   Je te monstreray, je suis saulve.
     
33653   Il fu jadis grant traÿson
33654   A Romme et grant conjurisonMs. marrison (corrigé d'après A).,
33655   Lors que Jules Cezar regnoit
33656   Qui empereur de Romme estoit,
33657   Au temps que Kathiline fuist.
33658   Or escoute bien que il fist :
33659   Monlt ot et parens et amis,
33660   Par malice il otRaynaud corrige en avoit. submis
33661   A lui des plus grans de la terre
33662   Que il tensa mont a acquerre.
33663   Contre Romme fist traïson
33664   Par folour et par mesproison.
33665   Pour son malice soustenir
33666   En fist a lui pluseurs venir
33667   Riches, poissans et honnorables,
33668   Grans et de grans terres tenables.
33669   Et a eulx promist des honneurs,
33670   Et de eulx faire grans seigneurs.
33671   Le Senat et les Senateurs
33672   Qui de la ville erent seigneurz
33673   Tous iceulx consentans [le] prindrent
33674   Qui cellui capitaine tindrent.
33675   Et Kathiline s'en fuï,
33676   Si tost que parler en oÿ.
33677   Et tous ceulx qui ce faire durent,
[78c]
33678   Trestous emprisonnés ilz furrent,
33679   En diverses prisons menez,
33680   Par moy durement tormentez,
33681   Ne nulle riens ne leur laisserent,
33682   Tout ou plus bas les abaisserent.
33683   Bien en a sceu le remanant
33684   Cha en arriere en ce rommant.
33685   La furent par moy gouvernez,
33686   Et de mes paremens ornez,
33687   Et de mes vïandes peüt,
33688   Et se ilz se fussent teüt
33689   De traïson bastir adoncquez,
33690   Congneü je ne les eusse oncquez,
33691   Ne ilz ne m'eussent congneü.
33692   Y ay je doncquez coulpe eü ?
33693   Ne point blasmer ilz ne me durent
33694   Fors que eulx, qui trop sages furent.
33695   Ilz me quirent, ilz me trouverent,
33696   Et avecquez eulx me menerent,
33697   Et compagnie tant leur tins
33698   Que mort les print et pute fins.
33699   Ne a cel consentement traire,
33700   NeRaynaud supprime ce mot. je ne leur fis mie ce faire,
33701   Et si ne porent avoir paix
33702   De moy vituperer adais.
     
33703   Tarquinïus qui ce voloit,
33704   Qui de grant aise se doloit,
33705   Qui de Romme estoit roy et sire
33706   Avant que ce fut dit empire,
33707   Il en enprinst orgoeul en cure
33708   Et pour ce il se mist a luxure,
33709   Et les dames amer volloit
33710   Combien que mainte s'en doloit.
33711   N'estoit dame que il veÿst,
33712   Combien que au cœur lui seïst,
33713   Que tantost ne vousist avoir.
33714   N'y veoitRaynaud corrige en vit.) folye ne sçavoir,
[78d]
33715   Pechié, haÿne ne diffame.
33716   Lucresse, une bonne dame,
33717   Qui des meilleurs de Romme estoit,
33718   Et en trestous biens se mettoit,
33719   De tout le poeuple fut amee
33720   Par son bon fait et renommee,
33721   Cil roy le vault par force avoir
33722   Et par force en fist son volloir.
33723   Et pour ce, fu puis esbahy,
33724   Car du poeuple fut envaÿ,
33725   Pour ce prins et enprisonné,
33726   Et son filz avec lui mené.
33727   Et furent chacés en exil
33728   Sans rien porter, et povre et vil,
33729   Et devant le peuple et les gens
33730   Fut il lïez en mes lïens,
33731   Et la par moy si constrains furent
33732   Qu'a honte et a dolleur morurent.
33733   N'oncques Rommains pour ce meffait
33734   N'orent puis a Romme roy fait,
33735   Et firent empereur des lors.
33736   Or dy, Regnart, fu mien ly tors ?
33737   Qui doit on blasmer, moy ou luy ?
33738   Ne fis je pas ce que je duy ?
33739   Quant si vilment il se prouva,
33740   Il me quist, et il me trouva.
33741   Je ne doy de ce blasme avoir,
33742   Car je ne fay que mon devoir.
33743   A cecy ne fault point de preuve :
33744   Quicuncques me quiert, il me treuve.
33745   Par pluseurs sentiers a moy viennent,
33746   Par pluseurs voyes a moy se tiennent,
33747   Par lenteté, par ribaudie,
33748   Par trop dellicïeuze vie,
33749   Par trop despendre et trop donner,
33750   Par folle vye demener,
33751   Par acquerre indeüement

79

[79a]Le folio 79a-b est resté blanc.  
[79b]Le folio 79a-b est resté blanc.  
[79c]
33752   Et l'autrui prendre maisement,
33753   Par trop parler et par trop faire,
33754   Par male compagnie atraire,
33755   Et par raison trop desprisier,
33756   Et par folie trop prisier,
33757   Voire par estre trop hautains.
33758   En chieent moins entre mes mains
33759   Par peu Dieu amer et servir.
33760   Par ce se poeut homs asservir.
33761   Homs vient a moy par telz sentiers
33762   Et je les rechoy volentiers.
33763   Et si me voeullent bien doubter,
33764   De moy se poeuent bien oster.
33765   Oncquez homs ne prins ne sieui
33766   Qui de son pooir me fuï.
33767   Par Dieu, trestous les retenray
33768   Et en mes lacs tous les prendray
33769   Se ilz font tant que a moy viennent
33770   Or soient sages et s'en tiennent.
33771   Et se des ancïens te diaulx,
33772   Je te nommeray des nouveaulx
33773   Qui sont devant toy ou d'encoste.
     
33774   Or pense a Jehan de la Coste,
33775   Bourgeois de Troye, clerc de Limons,
33776   Et de lui parloit tout ly mons.
33777   En tous lieux de lui on parloit.
33778   Monlt grant renom de lui estoit.
33779   On parloit plus de son arroy
33780   Par tout le pays que d'un roy,
33781   Et des despens que il menoit,
33782   Et de l'hostel que il tenoit.
33783   Pour nëant fussent florins perre.
33784   En la parfin devint changerre
33785   Et se fist crïer et sçavoir
33786   A cent mille livres d'avoir,
33787   Et de l'autrui trestout venoit,
33788   Trestout ce que il demenoit.
[79d]
33789   Puis fu a Troye enprisonné,
33790   A Prouvins, a Laigny mené
33791   Et tant y demoura son corps
33792   Comme povre fu jetté hors
33793   Pour ce qu'il n'ot de quoy payer.
33794   Lors se deubt il bien esmayer,
33795   Et de mes vestements vestus
33796   Fut il, et de mes lacs batus,
33797   Et fu peü de ma vïande.
33798   Qui ne le scet, si le demande.
33799   Mais ce fu grant abusïon,
33800   Qui bien en vit la visïon.
33801   En l'an mil et .iijc. [et] dix
33802   Advint a Troyez ce que dis
33803   De cellui qui [si]Raynaud ne corrige pas. se prouva,
33804   Qui me quist, et il me trouva.
33805   Sur moyen courut renommee,
33806   Plus de mil fois en fut blamee,
33807   Entre moy eür et Fortune
33808   Qui envis homme abat et hume,
33809   Se il ne se fait chanceller.
33810   Mais lors qui ne se poeut celler
33811   Et convient que le voir descloe,
33812   Lors le met Fortune en la boe,
33813   Adonc le prens par le costé
33814   Et si le maine en mon hosté.
33815   Mais jusques Fortune l'abate,
33816   Je ne metz point sur lui la pate,
33817   Ne Fortune point ne guerroye.
33818   Nul preudome qui Raison croye
33819   Qui Raison croit et Raison garde
33820   […]Vers manquant ; pas d'équivalent dans A.
33821   Et se aucun me vouloit dire,
33822   Pour mon dit blasmer et despire,
33823   Que j'ay dit ; povreté n'ara,
33824   Tant que Raison en lui sera,
33825   Ne Fortune n'y a pouoir
33826   Tant que il voeult Raison avoir. »

80

[80a]
33827   Doncques preudoms pour verité
33828   N'ara deffault ne povreté.
33829   Mais preudommes tous ne sont mie
33830   Tous ceulx qui ont deffault de vye
33831   Car pluseurs sont qui ont deffault
33832   Que Raison en eulx du tout fault.
33833   Cecy arguër me porroient
33834   Mais au soustenir tort aroient
33835   Car qui de Raison a scïence,
33836   Il a en tous lieux pacïence,
33837   Et souffisance en lui ara
33838   Tant que Raison en lui sera.
33839   Pour ce en deffault ne poeut estre
33840   Cil qui de Raison fait son maistre,
33841   Car pluseurs sont riche et aver
33842   Qui ne voeullent Raison amer.
33843   En ceulx n'est nulle souffisance
33844   Se ilz n'ont nulle pascïence.
33845   Ceulx sont povre certainement
33846   Car deffault maint en eulx souvent.
33847   Et maint sont qui ont peu d'avoir
33848   Qui n'en vouldroient plus avoir
33849   Pour ce que ilz ont pacïence.
33850   Pour ce dois croire sans doutance
33851   Que pacïence seullement
33852   Fait l'homme vivre richement
33853   Car je ne puis cellui graver
33854   Qui pacïence voeult hanter.
33855   Car souffisance et pacïence
33856   Sont toutes hors de ma puissance,
33857   Ne je ne Fortune n'avons
33858   Pooir que en riens le grevons. »
33859   Dist Regnart : « Assez vous en croy,
33860   Mais d'une chose monlt vous proy,
33861   Que vous le conseil me donnez
33862   Comment de vous soie<s> eslongiez.
33863   Vostre compagnie n'aim point.
[80b]
33864   ― Or y entens de point en point :
33865   Sieu Raison, aies pascïence
33866   Et en tout temps en Dieu fïance,
33867   Conffesse toy par repentir.
33868   Adonc ne te porray tenir. »

 

 

SEPTIÈME BRANCHE

    AULTRE HISTOIRE DE REGNART
33869   Regnart nul mot ne respondy,
33870   Mais de lui eslongier tendy,
33871   Et s'en va [son] chemin acoeult.
33872   De mal eür souvent se doeult,
33873   Et dit : « Povreté me dit voir ?
33874   Je n'ay mal fors par non sçavoir.
33875   A conffessïon me metray
33876   Pour sçavoir se mal eur perdray. »
33877   En ung pré s'en est desvalé.
33878   Illec s'est forment demalé.
33879   Sur ung mulon s'en est monté.
33880   Illec a ses pechiez compté.
33881   Sur l'erbe si s'est sonmeillié.
33882   Au matinet s'est esveillié.
33883   L'escoufle prestre Hubert voit
33884   Qui va vollant et se pourvoit.
33885   Clerc fu et bon logicïen,
33886   Avec ce, bon praticïen.
33887   Son tour et sa roe a emprise,
33888   Sur le mulon a fait s'assise.
33889   Regnart qui ot mainte destresse
33890   Contre lui maintenant se dresse
33891   Et lui dist : « Com bien enseignés,
33892   Monsiegneur Hubert, bien vegniés !
33893   Monlt grant mestier de vous avoye,
33894   Car conffesser je me vouloye
33895   De tous mes pechiez bonnement.
33896   Atendu vous ay longuement.
33897   Pecheres ay esté long temps :
[80c]
33898   Des maulx qu'ay fais je m'en repens.
33899   ― Regnart, ce dit prestre Hubers,
33900   Par le temple ou Dieu fu offers,
33901   Clerc et prevoire sont tout fol.
33902   Ja Dieu ne plaise que je vol
33903   De cest mulon a terre sesche.
33904   Trop peu est d'hommes qui ne pesche. »
33905   Regnart ot grant devocïon
33906   Et fust en grande aflictïon.
33907   Prestre Hubert l'a bien veü,
33908   Et pour ce a grant fain eü
33909   Que de Dieu aucune riens die
33910   Par quoy puist amender sa vye
33911   Et de bonne heure nez seroit,
33912   Enfin Paradis en avroit
33913   Se Regnart pooit convertir
33914   Et de tous maulx faire partir,
33915   Bonne journee aroit huy faite.
33916   A tant de dire bien s'affaitte :
33917   « Entens a moy, dist il, Regnart.
33918   Retiens mon dit, et lais ton art,
33919   Et bien le voeulx mettre a œuvre.
33920   Tu as huy trouvé bonne troeuve. »
33921   Adoncquez son sermon commence.
33922   Regnart l'escoute, et aultre pense.
[80d]
33923   « Quant Dieu fist ce monde premier,
33924   Il ne lui estoit nul mestier,
33925   Qu'autant ot devant comme aprez.
33926   Dieu fu devant et est adez.
33927   Il ne s'en amenda de rien
33928   Qu'oncquez ne lui failli nul bien.
33929   Pour voir, tout tient en une main.
33930   Il n'a nulle fois soif ne fain,
33931   Tamps, ans, ne mois, ne jou[r]zRaynaud ne corrige pas., ne heure.
33932   Trestoudis en ung point demeure.
33933   A lui ne tost ne tart n'affiert.
33934   Tout ce qui oncquez fu ou ert,
33935   Il est devant ses yeulx adez.
33936   Aussi de long comme de prez,
33937   Tout ainsi le monde vëoit
33938   Ains qu'il fust fait come orendroit.
33939   Se nul monde n'eüst fait oncquez,
33940   Autretant eüst il adoncquez
33941   Comme il voult, et non plus, ne mieulx.
33942   Aultrement ne fust il pas Dieux
33943   Se tout ne veïst et sceüst
33944   Quancquez jamais estre peüst,
33945   Car ainsi qu'il fust deffaillans
33946   De nulle riens, le Tout Poissans,
33947   Et aussi fut il homs mortelz.
33948   Mais sa nature n'est pas telz
33949   Car il est Dieu entierement,
33950   Sans fin et sans commencement.
33951   Tous les biens sont siens par droiture,
33952   A lui s'en revont par nature,
33953   Car de lui moeuvent tout et viennent,
33954   Et a lui leur droit chemin tiennent.
33955   Il n'a oncquez de nul mal cure,
33956   Car sa bonté est nette et pure,
33957   Et trestous maulx lui sont contraire.
33958   Pour ce les convient en sus traire.
33959   Mal convient descendre en parfont