Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

81

[81a]
33960   Et le bien demourer amont.
33961   Devant Dieu qui est cler et pur,
33962   Le mal qui est lait et obscur
33963   Et tenebreux sur toute rien,
33964   Descent aval et laist le bien,
33965   Ainsi le convient par nature,
33966   Ainsi comme on voit de l'ordure
33967   Du vin lye qu'est ou tonnel
33968   Que le lait se depart du bel,
33969   Si qu'en hault demeure li bons
33970   Et la lye demeure au fons.
33971   Et quant le bien plus s'esclarcist.
33972   Le mal et tant plus s'obscursist ?
33973   Cil mal est en enfer toudis.
33974   Tant que Dieu est en Paradis,
33975   Tous bons et tous biens enlumine
33976   Sans definir et sans termine.
33977   Dieu si poeut tout faire et deffaire
33978   Sans rien muer de son affaire
33979   Car il poeut tout quanques il voeult.
33980   Nulle riens en lui ne se moeult,
33981   Estables est et sans mouvement.
33982   De lui sont tous biens vraiement,
33983   De ça aval ou la amont
33984   Et ceulx qui en Paradis sont
33985   Dont le meure qui la demeure
33986   Si a plus de bien en une heure.
33987   Joye, honneur, deduit et soulas,
33988   Dont il ne sera jamais las,
33989   Que nullui penser ne porroit
33990   En dix mil ans se tant vivoit
33991   Le plus subtil qui oncquez fust
33992   Et pensast le mieulx que ilRaynaud corrige en qu'il et édite peüst peust.
33993   De celle glore est Dieu tout sire,
33994   Comme Dieu qui le voulroit dire,
33995   Car tout fait quancquez fust et ert
[81b]
33996   Et tout quancques a lui affiert.
33997   Oncquez nul bien ne lui failli,
33998   Toudis les a tout devant lui.
33999   Oncques bien fu, ne ja n'yert fais
34000   Qui ne soit devant lui portrais,
34001   Avant que le monde feïst.
34002   Or entens comment il le fist.
34003   Je suis prestre, si doy sçavoir
34004   De ceste matere le voir.
34005   Dieu fist le monde a son volloir
34006   Pour ce qu[e] il peüst avoir
34007   Aucune rien qui telle fuist
34008   Que ses biens desservir peuïst,
34009   Se il ne perissoit en lui.
34010   Et pour ce le monde establi,
34011   Non pour ce que mieulx lui en fust,
34012   Ne que nul mestier en eüst,
34013   Mais il le fist par charité
34014   Et par grant debonnaireté
34015   Qu'il voult le sires qu'autre riens
34016   Partist a lui et a ses biens,
34017   Et que toute aultre creature,
34018   Chascune selon sa nature.
34019   De sa poissance se sentist
34020   Selon ce qu'il appartenist,
34021   Pour ce voulans nous establir
34022   Que tel chose en peüst issir,
34023   Qui peüst entendre et sçavoir
34024   La noblesse de son pooir,
34025   De la pacïence et du bien
34026   Qu'il fist pour homme crestïen
34027   Et que se il le voeult servir
34028   Que a droit peüst desservir
34029   Les biens qu'il avoit fait pour lui.
34030   Si devons donc amer cellui
34031   Qui nous fist en bon gré sçavoir
34032   Quant il nous donna tel pooir
[81c]
34033   Et se nous amer le voullons
34034   De ses biens seigneurz nous serons
34035   Et se perdiesmes tous ses biens
34036   Ja pour ce ne l'en seroit riens.
     
34037   Dieu forma homme a sa semblance
34038   Pour ce qu'il eüst ramenbrance
34039   De lui et que ses biens eüst
34040   Et que desservir les peüst
34041   Par droit comme son heritage.
34042   Pour ce qu'il est fait a s'ymage,
34043   Et pour ce que mieulx nous amast,
34044   Quant il sa forme regardast,
34045   Dessus toute aultre crëature,
34046   Doit Dieu mieulx amer sa faiture.
34047   Et lui donna naturelment
34048   Le plus gentil entendement
34049   De lui servir et honnorer
34050   Que toute riens qu'il voit crëer,
34051   Pour ce qu'il peüst a ses biens
34052   Partir plus que nul autre riens.
34053   Ne fait a Dieu point de bonté
34054   Ne bien fait pour avoir son gré,
34055   Car son bien fait plus que l'autrui,
34056   Car tout le bien en vient a lui.
34057   Pour ce, fait il bon Dieu amer
34058   Et monlt se doit chetif clamer
34059   Qui par sa folie dessert,
34060   Qui ceste haulte joye pert.
34061   Qui qui bien fait tant a honneur
34062   Que les angles sont leur seigneur,
34063   Devant le grant Roy couronné.
34064   Lors se poeut tenir bien euré,
34065   Bien tost poeut homs gagnier ou perdre
34066   Ou quel qu'il voeult se poeut aerdre.
34067   Dieu donna a homme pooir
34068   Que il fesist a son voloir
34069   Bien ou mal, lequel qu'il lui plaist,
[81d]
34070   Car s'il eüst homme tel fait
34071   Que de son pooir ne peüst
34072   Faire mal quant il lui pleüst,
34073   Et aussi ou voulsist ou non,
34074   Fesist bien ou mal sans raison,
34075   Car ce ne fut mie par lui
34076   Que bien fesist, mais pour aultrui
34077   Qui l'en eüst entalenté
34078   A force et donné voulenté.
34079   Et cil par qui il le fesist
34080   Se gueredon en desservist
34081   Non pas il, car petit dessert
34082   Qui par force l'autrui ne sert.
34083   Se Dieu a les angles telz faitz
34084   Qu'ilz ne puissent faire mal fais
34085   Ne pechié nul, ja cy hault don
34086   Ne deservira que ly hom,
34087   Mais qui vouldroit bien desservir,
34088   Il doit tresvolentiers servir
34089   De droit desir et par amour
34090   Pour acquerre si hault honnour.
34091   Si vault Dieu que homme tel fust
34092   Que par droit desservir peüst
34093   Autant de bien en son endroit
34094   Com il meïsmes de son droit,
34095   Et pour ce n'apetice mie
34096   Ne ses biens ne sa noble vye.
34097   Et lui donna nature et sens
34098   De vëoir, sentir en tous sens,
34099   Et pour ung bien cent en avra,
34100   Ainsi du mal avoir devra.
34101   Pour despisans sera compté
34102   Qui ne fera nulle bonté,
34103   Non pas bien faire par doubtance,
34104   Car je sçay par ceste sentence.
34105   Qui pour paour d'enfer attraire
34106   Se garde de tous pechiez faire,

82

[82a]
34107   Et le pechié de cœur fesist
34108   S'il sceüt que Dieu nel veïst,
34109   Et pour pechié voit en enfers,
34110   Je le tiens trop au deable serfz.
34111   Povre est qui n'atient de pechier
34112   En l'honneur du vray justicier,
34113   Car se tout le mond se dampnoit
34114   Ja pour ce Dieu riens n'y perdroit
34115   Ne biens qu'il ait en poesté
34116   Se tous les biens qui ont esté
34117   Au monde et qui mis y seront
34118   Ne eüssent nul mal au mond
34119   Et qu'ilz perdus fussent trestuit
34120   Pour ce Dieu n'aroit moins deduit
34121   Ne riens du sien n'en vaulroit pis
34122   Ne bien qui soit en Paradis.
34123   Mais les sains furent preu et sage,
34124   Bien sceurent prendre bon usage
34125   Et apperchurent monlt tresbien
34126   Que cil monde ne valoit rien.
34127   Si poeut on vëoir propprement
34128   Que se Dieu meïsme ne ment,
34129   Et verité fausseté n'est,
34130   Que tous [a] cui le monde plaist
34131   Et qui le los du monde acoeullent,
34132   Ne poeut estre qu'ilz ne se doeullent.
34133   Et pour ce que chascun sceüst
34134   Et la scïence en lui eüst
34135   Comment il se doit gouverner
34136   Et quel part pouroit retourner
34137   Pour sçavoir pourquoy et comment,
34138   Qui fut arrier, qui fut avant,
34139   Pour discuter, pour desclairier,
34140   Pour toudis avoir repairier,
34141   Pour bien vivre et pour bien finir,
34142   Pour toudis bon sentier tenir,
34143   Vault Dieu entre ses generaulx
[82b]
34144   Metre sept ars especïaulx.
34145   Pluseurs ars sont ou mond cha jus,
34146   Mais ces sept si sont par dessus.
34147   Ceulx qui la verité suiront,
34148   Par ces sept ars ilz le sçaront.
34149   Par Dieu, tu le scez bien, Regnart,
34150   S'i voulsisses mettre ton art.
34151   Les grans clers les ont bien apris,
34152   Mais ilz sont si de ton art pris
34153   Que les sept ars tout sont laissiés
34154   Et au tien se sont abbaissiés.
34155   Avarice ont pris et luxure,
34156   Mais de ce n'ont les sept ars cure.
34157   Jeremies establi grammaire
34158   Pour nourrir, ourdir et attraire,
34159   Et puis logique pour prouver
34160   Le voir et le faulx demonstrer.
34161   Aprez retoricque trouverent
34162   Pour droiture que monlt amerent,
34163   Et puis arimestique aprez
34164   Pour estre ez chosez plus discrez.
34165   Puis trouverent gëometrie
34166   Pour mesurer toute maistrie,
34167   Et puis musicque, la scïence
34168   Qui met ez choses concordance.
34169   Derriere n'oublie Dieu mie
34170   La tresnoble astronomie.
34171   Pour ceste furent esmeü
34172   Les bons preudommes esleü.
34173   Oyez des sept ars la maniere
34174   […]Vers manquant sans équivalent dans A.
34175   Combien que tu bien le sçaroies,
34176   Se ta cure bien y mettoies,
34177   La premeraine des sept ars
34178   Dont il n'est point sceü le quars,
34179   Au temps d'ore si est Grammaire
34180   Sans qui aultre art ne vault gaires,
[82c]
34181   Qui de clergie voeult apprendre.
34182   Car peu se poeut sans lui entendre.
34183   Grammaire si est fondement
34184   De clergie et commencement.
34185   Ce est la porte de scïence
34186   Par quoy homs vient a sapïence.
34187   C'est la scïence, c'est l'escole
34188   Qui aprent a former parole,
34189   Soit en latin, soit en rommant
34190   Et en tous langages parlant.
34191   Qui bien sçaroit toute grammaire,
34192   Toute parole sçaroit faire.
34193   Par parole fist Dieu le monde
34194   Par sa parole monlt tresmonde.
34195   Le second art si est Logique
34196   Qu'on apelle dïaleticque.
34197   C'est cil qui preuve voir et faux,
34198   Par quoy on congnoist bien et maxRaynaud corrige en maux.,
34199   Qui bien sçaroit logicque toute,
34200   Bien et mal prouveroit sans doubte.
34201   Par bien fu creé Paradis
34202   Et par mal enfer establis.
34203   La tierce Retoricque a nom,
34204   Qui est droiture de raison
34205   Et ordonnance de parole,
34206   Qu'elleRaynaud corrige en el. ne soit tenue pour folle.
34207   De ceste sont les drois atrais,
34208   Par quoy les jugemens sont fais
34209   Et forjuré les choses males.
34210   De ceste sont les Decretales
34211   Attraites et decrez et loix.
34212   Cest[e] congnoit et tort et drois.
34213   Par tort faire est honneur perdu,
34214   Et droiture nourrit vertu.
34215   La quarte Ms. Le quart. est Arismetique
34216   Qui vient aprez la Retoricque,
34217   Et en my les sept ars est mise,
34218   Car sans lui ne poeut est[re] aprise
[82d]
34219   Nulz des sept ars parfaitement
34220   Ne sceütRaynaud corrige en bien sceüt et édite entierement. entïerement,
34221   Devant que on sache cest art,
34222   Dont les aultres y prendent part
34223   Ne poeuent [y]Raynaud ne corrige pas estre sans my.
34224   Pour ce fut elle mise en my.
34225   Les sept ars tous de celle tiennent
34226   Et de lui les aultres tous viennent.
34227   De ces aultres ars me tairay.
34228   D'Astronomie compteray.
34229   Ceste enseigneRaynaud corrige en Enseigne ceste. par enquerre
34230   Des choses du ciel et de terre
34231   Qui par nature y sont faites,
34232   Ne ja si loing ne seront traittes.
34233   Qui Astronomie sçaroit bien,
34234   Raison sçaroit sur toute rien,
34235   Car ceste fu premier assise :
34236   Scïence est de tout acquise
34237   Ou decret de divinité,
34238   Par quoy toute Crestïenté
34239   Est convertie a droite foy
34240   Pour Dieu servir, et mettre arroy
34241   Et ciel et terre et estoille.
34242   Astronomie est un[e] voile
34243   Pour tout le monde gouverner,
34244   Que riens ne poeut sans lui durer.
34245   C'est Dieu ly astronomïens,
34246   Qui a en lui tous bons lÿens.
34247   Ce est la scïence qui soit
34248   Par quoy on congnoit plus a droit
34249   Comment le monde est compassés,
34250   Et d'aultres biens pluseurs assés.
34251   Par lui seule furent trouvees
34252   Les aultres six avant nommees.
34253   Et sans elles nul ne porroit
34254   Sçavoir Astronomie a droit.
34255   Les six ars en sont instrumens

83

[83a]
34256   Et cesteRaynaud corrige en iceste. en est fondemens.
34257   Maint hault prince ont aprins clergie
34258   Pour apprendre l'Astronomie.
34259   Ce est des ars le principal,
34260   <Et> Le plus noble et plus liberal,
34261   Ne nulz homs serfs ne doit entendre
34262   Ne nulz ne doit laissier apprendre.
34263   On n'y poeut riens muer ne mettre,
34264   Tant s'en sceüt on entremettre,
34265   Et se aucun riens y muoit,
34266   Toute la diffigureroit.
34267   Nulz Juïfz, paiens, Crestïens
34268   N'y porroit amender de riens.
34269   Qui les sept ars toute sçaroit,
34270   En toutes loix creüs seroit,
34271   Car nul nel porroit contrester
34272   De chose qu'il voulsist monstrer.
34273   Cil est fol qui cuide sçavoir
34274   A droit nulle chose de voir,
34275   Qui de grant clergie ne tiengne
34276   Pour nulle chose qu'il adviengne,
34277   Se n'est miracle especïal
34278   De par Dieu le celestïal.
34279   Se il n'est de sept ars ainchois,
34280   Tous ses ditz ne vallent ung pois.
34281   Ad ce qu'il peüst riens monstrer,
34282   Ne faulx ne voir a droit prouver.
34283   Ne ja nul n'yere si paiens,
34284   Ne clerc, Juïfs ne Crestïens
34285   Qui peust ung tel clerc contredire
34286   De chose que il voulsist dire.
34287   Toudis et en toutes saisons
34288   Tousjours sont voires ses raisons.
34289   Devant Jhesucrist fu Virgille
34290   Qui ne tint pas cel art a guille,
34291   Ains en usa toute sa vye,
34292   Tant qu'il fist par Astronomie
[83b]
34293   Mainte grande merveille escripte
34294   Que on t'a par cy devant ditte.
34295   Cha arriere les as leües
34296   Et cy arriere sont veües.
34297   Quant il morut, se fist porter
34298   Hors de Romme pour enterrer,
34299   En ung chatel devers Sezille,
34300   Pres de la mer, en une ville.
34301   Encor y sont les os de lui
34302   Qui sont mieulx gardez que d'aultrui.
34303   Soubtil fu Virgille et sage
34304   De loix et des ars et d'uzage.
34305   Il fu de petitte estature.
34306   Bochu fu ung pou par nature
34307   Et alloit la teste baissant,
34308   Un peu vers terre regardant.
34309   Pour ce t'ay je cecy retrait
34310   Que voies com Dieu a tout fait
34311   Pour nous le monde entierement,
34312   Les planettes et ellement,
34313   Et les figures et les signes.
34314   Si devons estre sage et dignes
34315   Que nous le puissons si servir
34316   Que s'amour puissons desservir.
34317   Pour ce, Regnart, sage sera
34318   Qui bien tel Seigneur amera,
34319   Qui tous ces biens a pour nous trais
34320   Et les sept ars et monde fais.
34321   Si com je t'ay cy devant dit,
34322   Cellui qui ce rommant escript
34323   Et qui le fist sans faire faire
34324   SansRaynaud corrige en Et sans. en prendre aultre exemplaire,
34325   Tant y pensa et jour et nuit
34326   En l'an mil .iijc. vint et uit,
34327   En avalant, y mist sa cure
34328   Et continua l'escripture.
34329   Plus de .xiij. ans y mist au faire
[83c]
34330   Ainçois qu'il le peüst parfaire.
34331   Bien poez vëoir la maniere,
34332   Se vous entendez la matiere
34333   Des choses qui y sont nommees,
34334   Quant elles furent achevees.
34335   Ne oncques nul cel an devant
34336   N'ot nul veü pareil rommant.
34337   Rommant est, en rommant est fait
34338   Combien que du latin soit trait.
34339   Trois en fist cil, cy est ly tiers
34340   Combien qu'il ne lui fu mestiers,
34341   Ne nessecité n'en avoit.
34342   Au faire grant plaisir prenoit
34343   Et deduit au bien reciter,
34344   Et soulas le faisoit ditter.
34345   Sa melencolie oublïa
34346   Tant com en ce estudïa.
34347   Clerc ne fu, mais il l'ot esté,
34348   Cil qui a tout ce recité
34349   En son privé, en son recept,
34350   L'an mil .iijc. et vint et set.
34351   De par cellui te voeul prïer
34352   Que point ne voeulles detrïer,
34353   Point demourer ne point cesser
34354   De toy monlt tresbien conffesser.
34355   Encor suis a l'acord qu'on dye
34356   De la tresbonne Astronomie
34357   Et de ses six bons compagnons,
34358   Tant que paiés nous en tenons,
34359   Car qui bien penser y voulroit
34360   Jamais en Enfer ne venroit
34361   Qu'autant vallent au derrenier
34362   Florins d'or comme vieux panier.
34363   Or dy donc, Regnart, et descoeuvre
34364   Ton pechié et ta maulvaise œuvre. »
34365   Lors s'est Regnart agenoulliés,
34366   De ses pechiés s'est despouillés,
[83d]
34367   Et commence de point en point
34368   Si com conscïence le point :
34369   « Premier, orgueilleux ay esté.
34370   En tout temps, yver et esté.
34371   Sur tous pensoye a mieulx valloir.
34372   Sens et beaulté et grand sçavoir
34373   Et aussi trestout despisoie.
34374   Honte et blasme sur tous disoye.
34375   Riens au cœur ne me souffisoit,
34376   Mon cœur toute riens despisoit.
34377   Blamoye d'aultrui œuvres et voyes,
34378   Looye, auctorisoye les moyes.
34379   J'en ay au cœur grant repentance,
34380   Si en requiers la penitance.
34381   ― Amis, qui d'Orgoeul voeult enquerre
34382   Des le ciel jusques en la terre,
34383   Par Orgueul fu brisé jadis
34384   La compagnie de Paradis
34385   Et deffaite par Lucifer
34386   Qui est d'Orgoeul plus noir que fer.
34387   Par Orgoeul en enfer cheïrrent
34388   Anglez et ceulx qui les sievirent.
34389   Aussi brise, ne doubtez mie,
34390   Orgoeulleux bonne compagnie,
34391   Ne de ce bien ne se pourvoit,
34392   Car orgueilleux point ne se voit.
34393   Orgoeul est une maladie
34394   Male et pesant, quoy que nul dye,
34395   Car cil qui l'a, il est avugles,
34396   Ne ne scet ne que fait ung bugles,
34397   Et si ne scet que il lui fault.
34398   Briefment en lui sont tout deffault.
34399   Nul chetif ne le poeut garir,
34400   Pour ce que bien n'en poeut venir.
34401   C'est l'aisné filz au deable voir,
34402   Que trestous Infer voeult avoir.
34403   Orgoeul guerroye Dieu et ses biens

84

[84a]
34404   Pour ce qu'il ne lui souffist rien,
34405   C'est le lÿon qui tout deveure,
34406   Qui ne repose nisune heure.
34407   Orgoeul destruit trestoutes graces
34408   Et efface les bonnes traces.
34409   Orgoeul trestout bien chasse hors,
34410   Quancques sont en cœur et en corpz.
34411   Orgoeul si envoye en enfer
34412   Tout ce que deult a Dieu aller :
34413   Primes Desloiaulté en naist.
34414   Qu'Orgoeul par son malice paist.
34415   Avecques ce Despit en vient
34416   Qui toudis lez Orgoeul se tient.
34417   Oultrecuidance et Presumpcion
34418   Font avec lui leur mencïon :
34419   Apres Ambicïon le suit
34420   Qui souvent cœur et corpz lui cuit,
34421   C'est a dire Fole bëanceMs. veance.,
34422   Ce qu'il a ne lui a sëance,
34423   Et aprez il suit Vaine Glore
34424   Qui lui oste toute memore,
34425   Ypocrisie toudis le tient,
34426   En trestous les lieux ou il vient.
34427   De Male Paour hors n'est ja,
34428   Nuit ne jour point ne cessera.
34429   Aprez est plain de Vilenie
34430   Qui le tient vers Forsennerie
34431   Et Renoirie, certains soiés,
34432   Pour ce qu'il est tout desvoiés.
34433   Aprez y est Ingratitude
34434   Qui tient bien son lieu en estude.
34435   Ce est de Dieu pure oublïance,
34436   De ses dons et de sa scïence :
34437   Dieu mile fois est gracïés
34438   De l'Orgueilleux dont cy oyez.
34439   Ja des biens nel gracïera,
34440   Mais toudis le guerroiera.
[84b]
34441   Toudis rend a Dieu mal pour bienMs. moins.
34442   Et le guerroye adez du sien.
34443   Avec est desobeïssans,
34444   Orgoeulleux n'est ja congnoissans :
34445   Tout est plain de sorcelleries
34446   Et de grandes forseneries.
34447   Orgoeul est de bougrie plains.
34448   Ung jor croit plus, et l'autre moins.
34449   Orgoeul ne se voeult adviser
34450   De ses pechiés pour despisier.
34451   Orgoeul de pechié qu'il ait fait,
34452   Ne pense point avoir <mal>Raynaud ne corrige pas. meffait.
34453   Orgoeul est de bien prendre lerres.
34454   Avecques ce il est vanterres :
34455   « Je suis, je sçay, j'ay fait, j'ai dit. »
34456   Tous aultres ont meffait, mesdit.
34457   Bon pain et bon vin lui anuye,
34458   Beau temps, nesge, gellee ou pluye
34459   Et mont et val et terre plaine
34460   Et la mer salee et saine.
34461   Il va toute char despisant
34462   Et tout poisson lui est cuisant.
34463   Il chevauce et ores charroye :
34464   Il ne poeult trouver bonne voye
34465   Ou la prairieRaynaud corrige en praierie. ou le bois.
34466   Il ne poeut estre en nul bon mois.
34467   Robe a son gré ne poeut avoir.
34468   Or voeult du blanc, or voeult du noir.
34469   Or voeult houche, or voeult mantel.
34470   Ce ne lui est ne bon ne bel.
34471   Une heure voeult chausses visaines
34472   Et aultre fois les voeult bigaines.
34473   Or voeult soulliers a becq de gay,
34474   Aultres a las, aultres en sçay.
34475   Tous maistres ne scevent noyent
34476   Et sont tous folz et inscïent.
34477   Nul prestre ne lui poeult souffire
[84c]
34478   Qu'a gré lui puisse messe dire :
34479   Cilz est trop long, cilz est hastifz.
34480   Cil chante mal et cellui pis.
34481   Tant a le cœur plain de despit
34482   Qu'il ne scet qu'il fait ne qu'il dit.
34483   Or se voeult servir, or ne daigne.
34484   Or ne scet quel chemin il tiengne.
34485   Orgoeul n'a feste ne dimance
34486   De folie mener n'abstinence.
34487   Orgoeul tant comme en l'homme dure,
34488   Toute sa fourme deffigure,
34489   Car regarder a droit ne daigne.
34490   Ses yeulx, sa face tourne et maine
34491   Trop humble, trop fole, trop fiere.
34492   D'aller fait diverse maniere.
34493   Il voeult contrefaire nature.
34494   De ce que Dieu a fait n'a cure,
34495   Il lui semble mieulx le fera.
34496   Ja jour a repos ne sera.
34497   Tous compagnons voeult maistrïer,
34498   Tous diffamer et lui prisier.
34499   Orgoeul ne crient pere ne mere.
34500   Tout proprement je le compere
34501   Au deable qui nous va chassent.
34502   Pour ce, amis, je te command,
34503   Cure n'ayes de son arroy.
34504   Pour Dieu, amis, advise toy
34505   D'Orgoeul qui est plain d'Arrogance
34506   Que nous appellons sourcuidance,
34507   De faulx despens faire et de vivre
34508   Ja ne voult jour Raison ensuire.
34509   Arrogance, c'est fole emprise
34510   Qui nulle fois raison ne prise.
34511   Orgoeul en tout temps prise s'œuvre
34512   Et voeult qu'il soit creü sans preuve,
34513   Pluseurs fois ment et peu dit voir.
34514   Nulle fois ne fait son volloir.
[84d]
34515   Orgoeul des biens se gabe adés,
34516   De ceulx qui aiment bien et pres,
34517   Et cuide bien le plus sçavoir
34518   Et sur tous aultres mieulx valoir,
34519   Et voeult que soit auctorisié
34520   Et en fais et en dis prisié.
34521   Encores, se bien cler vëons,
34522   Tout est plains de rebellïons.
34523   C'est qu'il het ceulx qui bien lui voeullent
34524   Et qui le bien monstrer lui seullent.
34525   S'Orgoeul sçavoit bien tous les trais
34526   Que c'est cil mond, pour quoy tu fais,
34527   Quelz noblesses il a amont,
34528   En quel noblesse les bons sont,
34529   Les Orgueilleux Orgoeul lairoient.
34530   Et grant humilité prendroient.
34531   Si t'en diray une partie
34532   Si com on dit Astronomie.
34533   Or l'entens pour Orgoeul guerpir
34534   Et pour faire a Dieu plaizir.
34535   S'orras comment Dieu fist le monde,
34536   Comme une pomme toute ronde.
34537   Le ciel rëont de toutes pars
34538   Qui sur tout le monde est espars,
34539   Entierement sans point de faille,
34540   Trestout ainsi comme l'escaille
34541   De l'œuf que tourRaynaud corrige en qu'entour.. l'aubun se tourne,
34542   Tout ainsi le ciel avironne
34543   Ung air qui est sur cestui air,
34544   Qui en latin a nom ether,
34545   C'est a dire pur est et nets.
34546   Car de pure pureRaynaud corrige en purté. fu fais.
34547   Cil air s'esjouÿst nuit et jour
34548   Du perpetuel resplendour
34549   Et est si cler et si luisans
34550   Se ungz homs y estoit manans
34551   Il verroit la et ung et aultre,

85

[85a]
34552   Quancques a d'un ciel jusqu'a l'autre
34553   Aussi legierement et plus
34554   Comme on pooit vëoir cha jus
34555   Devant ses yeulx ung seul piet loingz,
34556   Au moins si en avoit bezoing :
34557   De cellui air tous les corps prendent.
34558   Les angles les aelles enpennent
34559   Quant ça jus ilz viennent tramis
34560   A aucun qui est Dieu amis,
34561   Quant il leur voeult riens reveler.
34562   Par cellui air ilz sont si cler
34563   Que les yeulx de l'homme pecheur
34564   Ne poeuent soufrir sa <re>splendeur
34565   Ne regarder en tel clarté
34566   Com ceulx qui sont plains d'oscurté.
34567   Si en est souvent advenu,
34568   Quant l'angle si estoit venu
34569   A aucun homme en aucun lieu
34570   Pour nonchier la volenté Dieu,
34571   Qu'ainsi comme endormy chëoit
34572   Quant la parole Dieu ooit
34573   Par l'angle ainsi come en songant,
34574   Et estoit tout mus jusqu'a tant
34575   Que ly angle s'en repairoit.
34576   Lors le preudoms se resveilloit,
34577   Et si se ramenbroit du dit,
34578   Que ly angle lui avoit dit.
34579   Ainsi dis je certainement
34580   Qu'on ne porroit corporelment
34581   Soustenir en nulle maniere
34582   De celle clarté la lumiere.
34583   Qui est prez du saint cel lassus
34584   Dont nous sommes cy mis en jus,
34585   Nulle riens ne durroit pesant.
34586   Ne nul oiseau, tant fust vollant,
34587   Ne se porroit la soustenir,
34588   Qu'aval ne lui convint venir,
[85b]
34589   Ne plus n'y porroit avoir vivre
34590   Ne que ung poisson porroit vivre
34591   En ung feu ardant maintenir
34592   Qu'il ne le convenist morir.
34593   Bien les endureront les ames
34594   Qui aront vescu sans diffames,
34595   Sans Orgoeul et sans Vanité,
34596   En amour et en charité.
34597   Les bonnes ames y durront
34598   Qui de cœur servi Dieu aront
34599   Et y durront en delitant
34600   Et vivront eulx esjoÿssant.
34601   Et comment donc porroies tu,
34602   Qui d'Orgoeul ez si revestu
34603   Et tant poeus de pechié peser,
34604   De cellui tresbon air user ?
34605   [Ly] usurier et courretier
34606   Qui tant avez or l'autrui chier,
34607   Chaitifs advocatz que feront ?
34608   Ja de cel air ne gousteront,
34609   Car pour vray qui n'en goustera
34610   Ja en Paradis ne sera
34611   Car cellui air dont dit avon,
34612   Qui air esprituel a nom,
34613   Dont anglez prendent leur atour,
34614   Avironne trestout entour
34615   Les quatre ellemens que Dieu fist,
34616   Qui ung, par dedens l'autre mist,
34617   [Le] feu et [l']air, [l']eaue et la terre,
34618   Dont l'un dedens l'autre s'enserre
34619   Et l'un et l'autre ainsi soustient,
34620   Que la terre ou millieu se tient.
34621   Le feu qui est premierement,
34622   Il clot cel air entierement,
34623   Et cil air enclot l'eaue aprez
34624   Car de la terre se tient prez,
34625   Trestout ainsi comme enRaynaud corrige een dans. l'œuf
[85c]
34626   Que l'aubun enclot le moieuf
34627   Et empuy le moieuf s'abaisse,
34628   Une goute ainsi que de grece,
34629   Qui ainsi com point ne se tient,
34630   Et le tour de l'œuf qui le tient,
34631   Qui n'y tousche de nulle part.
34632   Ainsiques par ung tel esgart
34633   La terre en my le ciel assise
34634   Est si egalment soubz eulx mise
34635   Que aussi est longue com bas,
34636   Ainsi com le point d'un compas
34637   Qui tout en my le cercle est mis,
34638   C'est a dire plus bas assis.
34639   Car toute fourme de compas
34640   Est le point en my le plus bas.
34641   Ainsi sont les quatre ellement,
34642   L'unRaynaud corrige en Et l'un. et l'autre entierement.
34643   Et la terre est Raynaud corrige en y est. tout en my
34644   Qu'autant a de ciel dessoubz luiRaynaud corrige en ly.
34645   Comme il en y a par dessus,
34646   Qui bien en voeult enquerre l'us,
34647   Autant d'un costé tout a point,
34648   Se tu sces bien vëoir le point.
34649   Et seroit il bon de enquerre
34650   Quel lieu il a dedens la terre
34651   Car trestout est bon a sçavoir.
34652   Et pour se poeut on joye avoir,
34653   Et lui de tous pechiés retraire
34654   Pour faire qu'a Dieu doye plaire.
34655   Et se tresbien ad ce pensoies,
34656   Jamais d'Orgoeul cures n'aroies.
34657   Tout ce poeut bonne amour vëoir,
34658   Par tout poeut aller et sëoir,
34659   Et cil qui bien de Dieu sera,
34660   Par tous lieux ou voulra ira.
     
34661   Je te dis qu'en terre est enfers,
34662   La ou seront les chetifs serfs.
[85d]
34663   Cil enfer ne porroit plus estre
34664   En lieu ou il eust point noble estre,
34665   Le ciel si est et beaulx et purs,
34666   Et cil est pesant et obscurs.
34667   Plus est pesant que nulle rien,
34668   Par quoy on poeut entendre bien
34669   Que ou plus bas a fait son estre,
34670   Car en hault ne porroit pas estre.
34671   Je ne dy pas qu'enfer ne soit
34672   Ailleurs en quelque lieu ce soit,
34673   Car des secretz Dieu je me tais.
34674   Riens n'en sçay, pour ce paix en fais,
34675   Car aprez la mort partout a
34676   Paine et mal qui desservi l'a.
34677   Dieu a en lui pluseurs prisons,
34678   Pluseurs diverses mansïons.
34679   Il les envoie ou lui plaistRaynaud corrige en il lui plaist.,
34680   Car toute poissance en lui est.
34681   Se il estoit sur le ciel mis,
34682   Si aroit il et mal et pis.
34683   La ou Dieu plaist chascun envoye
34684   Pour avoir bien ou mal ou joye,
34685   Si com aucun, quant morir doit,
34686   Se en beau lieu on le menoit
34687   Ou il eüst joye et soulas,
34688   Tant plus seroit tristres et mats,
34689   Quant il verroit que solacier
34690   Ne lui porroit nëant aidier.
34691   Or oy bien, et si ne te griet
34692   D'enffer, qui tout ou millieu siet
34693   De la terre et laRaynaud supplée de. nature
34694   Qu'il ait et quel paine il endure,
34695   Car ceulx qui sont en enffer mis,
34696   Ilz ne sont point a Dieu amis.
34697   Bien a oÿ trestout comment
34698   Se tiennent les quatre ellement,
34699   Ly ung en l'autre par nature.

86

[86a]
34700   Si qu'en my est la terre dure
34701   Qu'en my le firmament se serre.
34702   Tout ainsi a dedens la terre
34703   Ung lieu ou absime a a nom
34704   Ou terre de perdicïon,
34705   En tant te dis que cellui lieu
34706   Est plain et de souffre et de feu,
34707   Hideux et puant, plain d'ordure
34708   Et de toute male adventure,
34709   Large dessoubz, estroit desseure.
34710   Tous ceulx qui entrés sont en l'eure
34711   Tout partout sont, et tout confont
34712   Le souffre qu'adés art et font
34713   ToudisRaynaud corrige en Et toudis. brule et toudis art.
34714   Tout ce qui a dedens se part.
34715   Car cil lieu est de tel nature
34716   Que plus art, plus longuement dure.
34717   Cil lieu a tous maulx a sa part.
34718   La tent la mort son estandart
34719   Et parRaynaud corrige en de par. tout le monde envoye
34720   Qui qui en ait ou doeul ou joye.
34721   C'est la tirelire aulx pechiés,
34722   La met on tous les maulx cachiez.
34723   Ce est la garde robe au deable.
34724   Feu, foudre toudis pardurable
34725   La viennent trestous a mais port.
34726   Cil lieu a nom terre de mort
34727   Car les ames certainement
34728   Y moeurent pardurablement.
34729   Toudis y moeurent en vivant,
34730   Et toudis vivent en mourant.
34731   Mort est leur vye, et leur vïande.
34732   Mort les tient et si les demande.
34733   Mort est leur lieu, mort est leur place.
34734   Mort est leur corpz, mort est leur face.
34735   En morant, ne finissent mye.
34736   Toudis comperent leur folye,
[86b]
34737   Car ame ne poeut ja morir
34738   Ne a fin ne poeuent venir.
34739   Car trestous sont ceulx oublïé
34740   Qui en cellui bien sont lïé.
34741   Vraiement oublïés sont cil
34742   Qui layens sont mis en exil.
34743   Oblivïon a nom ly lieux
34744   Qui tant est mal et doloureux.
34745   Car, se l'Escripture ne ment,
34746   Aprez le jour du Jugement
34747   Tous seront oublïés a certes.
34748   Ja les portes n'yerent ouvertes.
34749   La seront tant que Dieu est Dieux.
34750   Leur estat sera toudis tieulx,
34751   Ce est la cave tenebreuse,
34752   Plaine d'ordure, monlt hideuse.
34753   Si te poeut bien atant souffire
34754   Tant qu'a ceste matere dire.
34755   Dy aprez, Regnart, dy aprez,
34756   Tant que tu soies bien conffez
34757   De cest or pechié, toudis pense,
34758   Fui Orgoeul et aime Innocence.
34759   ― Sire, dist Regnart, volentiers.
34760   J'ai esté tous mes ans entiers
34761   Haineulx et trestout plain d'Envie.
34762   Cil pechié m'a tenu ma vye.
34763   Pour ce a conffessïon suis cy,
34764   De ce pechié crye <a Dieu> mercy.
    LE PRESTRE HUNBERT
34765   ― Amis, certes s'as eü tort
34766   Car par Envie es a la mort
34767   Et par Envie au deable vint
34768   La mort dont enfer lui provint.
34769   Brief qui bien Envie conpere,
34770   Envie du deable fait son pere,
34771   Envie ne poeut nul bien vëoir.
[86c]
34772   Bien d'autrui ne lui poeut sëoir,
34773   D'Envie est la sanblance faitte
34774   A caux soiris et a chüette,
34775   Car <la> clarté ne leur poeut sëoir,
34776   Ne soleil ne poeuent vëoir.
34777   Trestous malvais jugemens prent,
34778   Aussi de la bouce les rend,
34779   Se mal sur qui que soit habunde,
34780   C'est la joye qu'il a au monde.
34781   Se aucun chiet en maladie,
34782   Ou en pire estat de sa vye,
34783   N'est nulle riens qui tant lui plaize
34784   Ne de quoy il soit aussi aize.
34785   Quant aucun monte en bonheür,
34786   Ou de sa vie est asseür,
34787   N'est riens qui tant lui puist desplaire
34788   Et tant qu'il ne s'en porra taire.
34789   Sur lui dira une controeuve
34790   Que sans cause telz biens ne troeuve.
34791   David ou Psaultier nous en touche,
34792   Et dit : « De l'Envïeux la bouche,
34793   Est pleine de maleüchon,
34794   D'amer et de pugnicïon. » Ps., X, 7.
34795   Envie toudis voeult deduire
34796   Et tous biens et honneur destruire.
34797   Au bazilique est comparés.
34798   Enquerez le, et pour voir sçarés
34799   Que verdure souffrir ne poeut.
34800   Avecques tout ce il ne voeult
34801   Herbe, arbre, buisson ne deduit.
34802   En tous vilz lieux est son delit.
34803   Cil pechié vient de tel sçavoir,
34804   Qu'EnvisRaynaud corrige en Envie, ce qui rend le vers hypermétrique. poeut repentance avoir
34805   Ne envers Dieu nulle merite,
34806   Contraire au Saint Esperite
34807   Qui est de trestous biens fontaine
34808   Et voeul que chascun de moy tiengne.
[86d]
34809   Il est escript en l'Euvangille
34810   Ou il n'a ne barat ne guille :
34811   Qui contre Saint Esperit pesche,
34812   Des tourmens d'enfer il s'empesche.
34813   Les malvais Juïfs guerrioient
34814   Dieu pour le bien qu'en lui vëoient.
34815   Aussi li Envïeux guerroye
34816   Tout homme qui va bonne voye.
34817   Deable guerroie seullement
34818   Tout homme qui vit bonnement.
34819   S'Envïeux ot d'aucun bien dire
34820   Tout se confont de doeul et d'ire
34821   Ne poeut ne boire ne mengier.
34822   EnvisRaynaud corrige en Envie, ce qui rend le vers hypermétrique. poeut nul bien compagnier
34823   N'esbatement ne poeut vëoir,
34824   Ne beaulx jeux ne lui poeut sëoir
34825   Pour ce qu'il proffite a pluseurs,
34826   Lyeux obscurs quiert et obscureux,
34827   Quant ilz voit aucuns beaulx delitz,
34828   Belles terres ou beaulx courtils,
34829   Tantost dist que cil l'a gaignié
34830   Par traïson et espargnié,
34831   Emblé, ou trouvé, ou tollu,
34832   Ou par quelque malfait venu.
34833   Par ce malade demourra,
34834   A peu que la mort ne prendra.
34835   Quant plus sera en maladie,
34836   Tant plus l'engressera Envie.
34837   De nul bien ne sera joyant
34838   Et trestout mal va desirant,
34839   Et dira toudis : « Je ay droit !
34840   Dont vient ce bien cy orendroit.
34841   Naguerez n'avoit pain ne blé.
34842   Par les saints Dieu, il a enblé !
34843   N'en sçaroie dire que voir. »
34844   Or oy, Regnart, comme a cœur noir !
34845   Il n'a en Dieu point de crëance,

87

[87a]
34846   Car se en Dieu eüst fïance,
34847   Il desist : « Dieu poeut en une heure
34848   Mettre homme du bien au desseure.
34849   En une heure riche le fait
34850   Et en une heure le deffait.
34851   De lui a icelle poissance. »
34852   Envïeux en lui n'a crëance,
34853   Car ungz homz ne se monte mie
34854   Sans lui en nulle honneste vye.
34855   Dieu monte bien et mal abaisse.
34856   Doncquez male langue se taise,
34857   Car qui du bien est Envïeux,
34858   Encontre Dieu est curïeux.
34859   O Regnart, s'Envïeux sçavoient
34860   Et du congnoistre sens avoient
34861   Quel amour en Dieu poeut trouver,
34862   Comment Dieu poeut gueredonner
34863   Qui entent a lui bien servir
34864   Et a sa grace desservir,
34865   Car se ung Envïeux avoit
34866   Quancquez sur terre sent et voit,
34867   Certes ne lui souffiroit mie
34868   Qu'il n'eüst dessus Dieu Envye.
34869   Donc est cil fol qui Envie a
34870   D'aucuns biens que Dieu me doura.
34871   Fol est qui Envie va sieuant,
34872   Car ses fais sont tout corrompant,
34873   Et se tu es bien congnoissans,
34874   Tu diras : « Dieu est tous poissans ! »
34875   De lui amer ne faulras mie,
34876   Et lairas le pechié d'Envie
34877   Qui forment fait a desprisier.
34878   Et pour ce t'en voeul deviser
34879   Que voies et congnoisses bien
34880   Que Dieu est trestout plain de bien,
34881   Et que bien doit avoir ennuy
34882   Qui met le sien cœur fors que lui.
 
[87b]
34883   Encor diray d'Astronomie,
34884   Par quoy tu n'aras plus d'Envye.
     
34885   Le pur air est dessoubz le feu
34886   Qui jusquez au ciel prent son lieu.
34887   En cel air n'a point d'obscurté,
34888   Car fait est de pure purté
34889   Qui est si fin, au vray parler,
34890   Que riens ne s'i poeut comparer,
34891   En cel air sept planettes sont
34892   Qu'entour la terre leur cours ont,
34893   Qui monlt sont et cleres et nettes,
34894   Qu'on appelle les sept planettes,
34895   Dont l'une sur l'autre est assise
34896   Et ordonnee en telle guise
34897   Qu'il a plus loingz entre chascune
34898   Que de terre jusqu'a la lune,
34899   Ou il a pour voir .xij. tants
34900   Que toute la terre n'est grans.
34901   Et coeurt chascune par miracle
34902   Ou firmament et fait son cercle,
34903   L'une grant, et l'autre petit,
34904   Selon ce qu'elle plus bas sist.
34905   Car tant com plus bas fait son tours,
34906   De tant est le cercle plus cours.
34907   Et plus tost a son cours parfait
34908   Que celle qui plus loing se trait.
34909   Et entendre poeus par ce point
34910   Qui en ung mur feroit un<t> point
34911   Et puis ung cercle tout autour,
34912   D'un compas ou d'un aultre tour,
34913   L'ung plus large, l'autre adés,
34914   Cil qui du point seroit plus pres
34915   Seroit des aultres le plus cours
34916   Et plus petit seroit son cours,
34917   Car plus tost ung tour fait aroit
34918   Qu'entour le plus petit n'yroit
34919   Q'ung aultre entour le plus grant,
[87c]
34920   Mais qu'ilz allaissent egalement.
34921   Et des sept que tu as oüy
34922   Poeus entendre ce que je dy
34923   Que l'une sur l'autre se baisse.
34924   Des sept la Lune est la plus basse,
34925   Et l'une moins grande des sept.
34926   Mais pour ce que elleRaynaud corrige en qu'elle. plus pres est
34927   De la terre, est elle plus grans
34928   Plus q'une des aultres parans.
34929   Et pour l'approchement qu'elle a
34930   A la terre dont si prez va,
34931   Pour la terre qui est obscure,
34932   N'a elle point de clarté pure
34933   Qui de lui viengne propprement,
34934   Mais la clarté qu'elle nous rent
34935   Prent elle du Soleil pour voir
34936   Trestout ainsi que le mirouer,
34937   Quant le ray du soleil s'i fiert
34938   Et puis a la paroit reffiert
34939   Celle flambeur en tel maniere
34940   Dont a la lune sa lumiere.
34941   La paroit clere vous appert,
34942   Quant le ray du miroer s'i fiert.
34943   En la paroit clarté redonde
34944   Pour cellui miroer qui lui donne
34945   Combien qu'en lui il n'en ait point.
34946   Prenés la Lune en autel point,
34947   Que point n'ait de clarté sans faille
34948   Que ce que le Soleil lui baille.
34949   En la Lune a ung corps polly
34950   Si comme ung pommeau bien bruny
34951   Qui reflamboye et clarté rent
34952   Quant le ray du Soleil le prent.
34953   Des nuësches que on y voit
34954   Dirent aucuns que ce estoit
34955   La terre qui appert dedens,
34956   Et l'autre dist ung buisson blans,
[87d]
34957   Ainsi comme en ung mirour
34958   Qui rechoit chascune coullour
34959   Quant elle est devers lui tournee.
34960   Aultres orent aultre pensee
34961   Et dirent ce fu advenu
34962   Des que Adam fu deceü,
34963   Que la Lune fu enrachie
34964   Et sa clarté amenuisie.
34965   Et des sept estoilles qui sont
34966   Ou firmament qui leur cours ont,
34967   Dont je t'ay cy parlé devant,
34968   N'en congnoist on tant seulement
34969   De tous ces sept que deux d[e] aulx
34970   Ce est la Lune et le Solaux,
34971   Mais les aultres ne congnoist mie
34972   Cil qui ne scet Astronomie,
34973   Et non pour quant j'en nommeray,
34974   Puis que tant cy parlé en ay.
34975   D'icelles sont deux sur la Lune
34976   L'une est sur l'autre dont chascune
34977   A en terre proppres vertus,
34978   C'estRaynaud corrige en Ce est. Mercure et puis Venus,
34979   Dessus ces deux est le Solaux
34980   Qui tant est pur, et cler, et chaultz,
34981   Qui clarté rent par tout le mond,
34982   Et est si hault assis amont
34983   Que son cercle est .xij. tants
34984   Que cil de la Lune plus grans,
34985   Qui son cours en .xxx. jours fait,
34986   Et le Soleil qui plus loings rayt
34987   De la terre met a son cours
34988   Trois cens et soixante six jours,
34989   .Xij. tants plus et ung jour oultre,
34990   Si com le kallendrier nous monstre,
34991   Et ytant avec ce encores
34992   Le quart d'ung jour, ce sont six heures.
34993   Mais pour ce que diverssement

88

[88a]
34994   Est sur ly an commencement,
34995   Fut cil quart du jour atourné
34996   Ad ce que quatre ans est surné
34997   Ung jour oultre qui nommé est
34998   Bixeste, qui en quatre ans est
34999   Une fois dont on met par us
35000   De quatre ans en quatre ung jour plus,
35001   Car lors est a son proppre point
35002   Le Soleil revenu a point.
35003   C'est au my mars que l'erbe agence
35004   Que le nouveau temps recommance.
35005   De cellui temps premierement
35006   C'est le monde commencement,
35007   Et pour ce revient par nature
35008   Trestoute chose a sa nature.
35009   Sur le Soleil sont trois estoillesRaynaud corrige en estelles.
35010   Cleres, luisans comme chandelles,
35011   L'une dessoulz, l'autre dessus,
35012   MarsMs. Mais., Jupiter et Saturnus
35013   Qui est tant plus haulte des sept.
35014   En .xxx. ans [a] son cercle fait.
35015   Iceulx trois leurs vertus retiennent
35016   En choses qui ça jus adviennent,
35017   Car ces sept estoilles sont telz
35018   Que elles ont plus de poestés
35019   En choses qui de terre naissent
35020   Et leurs vertus plus s'i abbaissent
35021   Que nulle aultre du firmament
35022   Et plus oeuvrent appertement.
35023   Nulle riens sur terre ne tient
35024   Qu'amont ne soit qui le maintient
35025   Ne si petitte herbe n'est nee
35026   Par aucun ne soit gouvernee
35027   Et qu'elle n'ait qui le maintient
35028   Qui ça aval le croit et tient,
35029   Si comme li ancïen sage
35030   Ce encercherrent par usage
[88b]
35031   Les vertus de celles estoillesRaynaud corrige en estelles.
35032   Qui tant sont et cleres et bellesMs. belles et cleres.,
35033   Car tant de biens y aprendras
35034   Pechié d'Envie oublïeras.
35035   Or entens bien a la scïence
35036   Par quoy on vient a sapïence
35037   Et des biens congnoistre et enquerre
35038   Qui poeuent advenir en terre
35039   Par œuvre de droitte nature,
35040   Qui par le monde s'y figure.
35041   Le ciel et les estoilles sont
35042   Instrument de nature amont,
35043   Par quoy elle œuvre tout adez,
35044   Si com Dieu plaist, et longz, et prez.
35045   De tout ce a la congnoissance
35046   Qui scet congnoistre la poissance
35047   Des estoilles qui au ciel sont,
35048   Qui en terre les vertus ont
35049   Que Dieu ottroye a chascune,
35050   Et au Soleil, et a la Lune,
35051   Toutes diversités qui sont,
35052   Et gens qui diversités ont,
35053   Soit de courage ou de faiture,
35054   Et de quancquez vient par nature
35055   En herbes, en arbres, en bestes,
35056   Avec par les vertus celestes
35057   Que Dieu aulx estoilles donna,
35058   Quant premier le monde ordonna.
35059   Par la vertu que ou ciel fist
35060   Vist toutes riens que soubz ciel fist.
35061   S'a Dieu venoit ore a plaizir
35062   Que le ciel fesist quoy tenir,
35063   Qu'adés ne tournast a la ronde.
35064   Il n'a nulle riens en ce monde
35065   Mouvant qui mouvoir se peüst
35066   Ne qui nul sens en lui eüst
35067   Neant plus q'ung mort qui riens n'entent,
[88c]
35068   En qui n'a sens ne mouvement,
35069   Com cil qui de vye n'a point.
35070   Et trestout en aultre tel point
35071   Chascune des choses seroit
35072   Se le ciel a tourner laissoit.
35073   Sans mouvoir trestoutes seroient,
35074   Jamais d'illec ne se mouvroient.
35075   Se mouvement ou ciel n'eüst,
35076   Il n'est riens qui vivre peüst.
35077   Ainsi vault Dieu faire le monde
35078   En qui toute droiture habonde,
35079   Mais rien ne fist qui n'ait pooir
35080   Trestout autel qu'il doit avoir,
35081   Car sans raison eüst ce fait,
35082   S'il ne servisist d'aucun fait.
35083   Estoilles fist et ordonna,
35084   A chascune vertu donna.
35085   Qui tout ainsi ne le voeut croire
35086   En lui n'a raison ne memore,
35087   Car nous vëons appertement
35088   Que la Lune lumiere prent
35089   Et quant la vëons toute plaine,
35090   Lors n'a ly homs ne nerf ne vaine
35091   Qui plus ne soit plaine d'humours
35092   Que quant la Lune est en decours.
35093   Ainsi advient de toutes bestes :
35094   Plus ont plaines moules es testes.
35095   Meismes la mer sallee s'enffle
35096   Et toute ou decours se desenffle
35097   Tant que ce vient ung mois aprez.
35098   Dont ceulx qui de la mer sont prez,
35099   Quant la Lune doit estre plaine,
35100   Chascun d'eulx sa maisnie enmaine,
35101   Et s'eslongent de leur manoir,
35102   Et vont en plus hault lieu manoir,
35103   Tant que la mer s'en va arriere.
35104   Chascun mois fait en tel maniere.
[88d]
35105   Et tout ce advient par la Lune
35106   Qui des sept planettes est l'une.
35107   Si voit on du Soleil aussi
35108   Que quant il approche de cy
35109   Et il se commence a monter,
35110   Il fait la terre fruit porter.
35111   Et quant commence a abaissier,
35112   Il fait bon temps apetinchier,
35113   Et fait foeulles ou flos saillir
35114   Jusques il prent a revenir.
35115   Les aultres ont, selon droiture.
35116   Vertu, pooir selon nature.
35117   Pour ce, sont divers pluseurs temps,
35118   Comme l'en voit par aucuns ans,
35119   L'un en peril, l'autre asseür,
35120   L'un des fruis sont plustost meür.
35121   L'un esté est moisteRaynaud édite moïste. et doulx,
35122   Et l'autre est secq et ventoux.
35123   Une anee, fruit ne se gardent,
35124   L'autre tant comme on voeut se tardent.
35125   Ung yver est froit et pluieux,
35126   Ly aultre est moins anuieux,
35127   Mortoies de bestes communes
35128   Et grant naissance de aucunes.
35129   Ung an est qu'amender ne poeu[ll]ent
35130   Toutes gens, par cel an se doeullent.
35131   Tel an est, nul ne poeut morir,
35132   Et tel que nul ne poeut garir.
35133   Ung an est d'apostume plain,
35134   De rongnes et d'aultres mehaing.
35135   L'un en santé, l'autre en peril.
35136   Ly ung est chier, et l'autre vil.
35137   L'un est plain de guerres d'amis,
35138   L'autre de paix et de deduis.
35139   L'un an est que qui semeroit
35140   Froument sur pre il revenroit,
35141   [Et] l'autre en la meilleur terre

89

[89a]
35142   Semés lui, ne le sçarez coeurre.
35143   Ainsi des prez, des bois, des champs,
35144   Trestout est bon et mal par temps.
35145   Toutes ces diversités dont
35146   Les estoilles qui ou ciel sont.
35147   Ce est la voulenté de Dieu
35148   Qui chascun a mis en son lieu,
35149   En son cours tout naturelment
35150   Et chascune diverssement,
35151   Car s'aucune riens eust son us,
35152   Au ciel fors le Soleil sans plus,
35153   Com cil qui va egallement
35154   Chascun an par le firmament,
35155   Qui en ung an oultre tant monte
35156   Com en ung aultre par cest compte
35157   En tous yvers autant descend
35158   Comme es aultres tout egalment,
35159   Tant que revient tout droit au point
35160   En l'autre yver, a son droit point
35161   Ou devant fu, ce scevent bien
35162   Ceulx qui sont astronomïen.
35163   Qui va entour le ciel au tour,
35164   Et la ou il est huy cel jour,
35165   Resera il d'huy en ung an.
35166   La mesure vraye en scet l'an.
35167   S'aultres estoilles n'y avoit,
35168   Son pooir aultrement iroit.
35169   Tous les ans seroient semblant.
35170   Chascun autel qu'il fut devant,
35171   Et les mois se ressembleroient
35172   Trestout ainsi que ilz verroient,
35173   Janvier tel que l'autre janvier,
35174   Frevrer tel que l'autre frevier,
35175   Et des aultres dix mois ainsi
35176   Trestous se gouvernent aussi
[89b]
35177   En ung mois comme il fait adés,
35178   Autel l'un comme l'autre aprés.
35179   Et le jour se rassembleroit,
35180   Celuy d'huy en ung an tout droit,
35181   De chault, de bel, de froit, de pluie,
35182   L'autre aprez, selon leur venue,
35183   Ainsi comme les jours verroient
35184   Telz com or en ung an feroient,
35185   Tout ainsi il le convenroit.
35186   Doncques par nature il seroit
35187   Tout ly yver et ly esté,
35188   Qui par cy devant ont esté,
35189   Ne qui jamais estre porroient,
35190   Nulle diversité n'aroient.
35191   Tous seroient toudis pareil,
35192   Comme cilz qui par le Soleil
35193   Seroient toudis gouverné,
35194   Qui ne varie yver n'esté :
35195   Tel chaleur rend huy com anten,
35196   Et autant yert huy en ung an.
35197   Ainsi seroient par ingal
35198   Toudis les temps d'icy aval.
35199   Varïacïon n'y aroit,
35200   Ainsi est, et ainsi seroit.
35201   Mais le Soleil est comme ung voiles
35202   De toutes les aultres estoiles
35203   Qui sur toutes est la plus fine.
35204   Toutes les aultres enlumine
35205   Par la grant clarté qu'en lui est.
35206   Tout bien de terre par lui naist,
35207   Et plus a de pooir sur terre
35208   Des choses que on poeult enquerre
35209   Selon raison, nature et droit,
35210   Que nulle aultre chose qui soit.
35211   Selon qu'elles sont prez ou loing,
35212   Si ont aucunesfois besoing,
35213   Aussi comme onRaynaud corrige en l'on. fait d'un roy
[89c]
35214   Qui plus est sires endroit soy
35215   Par sa haultesse et plus poissans
35216   Que nulz de ses obeïssans,
35217   Et si lui ont souvent mestiers,
35218   Et si le doivent tous aidier.
35219   Car quant plus prez est de ses gens,
35220   Tant est plus fort et plus potens,
35221   Et [tant] plus de ses gens eslonge,
35222   Tant fait il moins de sa besongne.
35223   Le Soleil est le plus poissans
35224   De toutes estoilles luisans.
35225   Les aultres monlt grant pooir ont
35226   Selon ce que estables sont,
35227   L'une en santé, l'autre au contraire,
35228   L'autre pour nativité faire,
35229   Pour bestes, pour oiseaulx, pour bois,
35230   Pour joye, pour mal, pour degois.
35231   N'est si petitte verminette,
35232   Arbre, papillon, ne mouchette,
35233   Oiseau, vers qu'est de pourreture,
35234   Tant comme vye ou corps lui dure,
35235   Si petitte herbe n'est en terre
35236   N'en eaue, tant le sceut on querre,
35237   Poisson en doulce eaue ou en mer,
35238   Doulz ou sallé, aigre ou amer,
35239   Toutes choses qui poeuent estre,
35240   Qui ont ne peu ne grant de estre,
35241   Toutes ont pour eulx les estelles
35242   Et quant il en est temps contre elles.
35243   Toutes ont maistre et gouverneur
35244   Et naturel administreur,
35245   Par quoy vivent et se maintiennent,
35246   Par qui perdent, par qui emprengnent.
35247   Aultrement trop habonderoient,
35248   Trop perdroient ou trop seroient,
35249   Trop habonderoi[en]t d'honnour,
35250   Ou trop aroient de doulour.
[89d]
35251   Je voy annee de chenilles,
35252   Qui sont choses qui sont monlt villes,
35253   D'escarbottes, mouches, soiris,
35254   Qui portent aux genz mointz perilz,
35255   En ung an en est largement
35256   Et en l'autre n'en est noient.
35257   Nature ainsi lesdemainentRaynaud corrige en Par Nature ainsi se demainent.
35258   Par qui suivent, par qui remaignent.
35259   Ainsi com toute riens qui viennent
35260   Ont estoilles qui les gouvernent,
35261   De qui leur noureture prennent
35262   Et s'alievent et entretiennent.
35263   Chascune se mesle du sien.
35264   Dieu a fait toute chose bien.
35265   ChascuneRaynaud corrige en Car chascune. a sa majesté,
35266   Sur quelque chose a poesté.
35267   Car si petitte estoille n'est
35268   Qui aucune poissance n'aist.
35269   A quelque chose est ordonnee
35270   Toute chose qui est formee.
35271   Siques, Regnart, si tu vouloies
35272   Bien penser ad ce, tu lairoies
35273   Tout le pechié d'Envie ester,
35274   Car tu n'y poeulx riens conquester.
35275   En ce qu'ay dit acquesteras
35276   Assez, quant penser y volras.
35277   C'est es œuvres Dieu adviser,
35278   Dieu amer et mal desprisier.
35279   Qui en vil chose estudie,
35280   Si com est ort pechié d'Envie,
35281   Trop se mesle de chetifs fais.
35282   Dy aprez, et plus ne le fais.
    REGNART
35283   ― Sire, du laissier suis tempté,
35284   Mais j'ay trestout mon temps hanté.
35285   Ce voeul je tant pour voir [te] dire
35286   Du pechié qu'onRaynaud corrige en que on. appelle Ire,

90

[90a]
35287   Des lors que premier l'encergay,
35288   Du maintenir ne me targay,
35289   Le pechié d'Ire ay maintenu,
35290   De la jusques cy suis venu.
    PRESTRE HUNBERT
35291   ― Certes, amy, bien dire t'ose,
35292   Que Ire estRaynaud corrige en Qu'Ire est une. monlt male chose,
35293   Si grant que quant home Ire porte,
35294   Tout cœur et corps lui desconforte.
35295   Dieu et tous ses sains en maugrie,
35296   Et pluseurs fois il le renye,
35297   Et despite tous les biens fais
35298   Que Dieu lui a en son temps fais.
35299   Yre lui met hors toute paix
35300   De tous esbas, de tous bons fais,
35301   De tous repos, et nuit et jour.
35302   Ja nulle heure n'est a sejour,
35303   Tout bon vivre et tout bon mengier.
35304   Qui Ire a, n'est point sans dangier.
35305   Souvent tel malaise en recoeuvre
35306   Que en la fin tout mort se troeuve.
35307   Quant Yreux de son chaté pert,
35308   Lors ung grant malaize l'aert.
35309   Ou pert aucun de ses amis,
35310   Tantost en est en Ire mis,
35311   Pluseurs fois trop s'en desconforte,
35312   Com cil qui le pïeur enporte,
35313   Et se met en inpacïence.
35314   Mal fait acquerir tel scïence.
35315   De la vient rancune et haïne
35316   Qui tient par le doit <a> ataïne.
35317   Meslee a ataïne tient,
35318   Et de la homicide vient.
35319   Aprez vient la guerre mortelle.
35320   L'office d'Ire si est telle.
     
35321   De ce pechié Accide vient
35322   Qui au cœur de l'homme se tient.
[90b]
35323   AccideRaynaud corrige en Accides. est anuy de vivre
35324   Qui fait Desesperance suivre,
35325   C'est ung des plus malvais pechiez
35326   Dont ly homs puist estre entechiez.
35327   Accide de tel nature est
35328   Que ame et corpz a tourment mest.
35329   N'encores ne me tairay mie
35330   Que dire ne voeulle sa vie,
35331   Car pour verité je voeul dire
35332   Qu'Accide vient du pechié d'Ire,
35333   De ses branches je voeul compter,
35334   Se tu me voeulx bien escouter.
35335   De Accide Paresce vient
35336   Qui de tous biens faire le tient
35337   Et de Paresse on devient lens.
35338   On n'est a nullui bien voeullans.
35339   Et de Lenteté vient Tenresche
35340   Qui cœur et corps a homme blesce.
35341   Tenreté dist : « Or te repose.
35342   Ne metz en œuvre nulle chose.
35343   Ta complexïon nel voeult mie.
35344   Tu n'ez pas nourry de tel vye.
35345   Tu n'as mestier de penitance.
35346   Aprins tu ne l'as pas d'enffance. »
35347   Adonc chiet en oiseuseté
35348   Et aprez chiet en grant vieulté.
35349   Lors viennent desirs, vilenies,
35350   Gloutonnies et ribaudies,
35351   Et de pluseurs pareux soulas,
35352   Dont il se met d'enfer ez lacz.
35353   Cil penser fait la noncïon
35354   De toute dissolucïon.
35355   De ce viennent temptacïons
35356   Et les foles polucïons.
35357   Par ce chiet on, et n'en doubtez,
35358   En grans pussilanimitez
35359   Qui ont paour de bien ouvrer,
[90c]
35360   Ne n'osent nul bien recouvrer.
35361   N'osent riens faire qui leur vaille,
35362   Paour ont que Dieu ne leur faille.
35363   Si comme sont ly songëour
35364   Qui de leur songe ont grant paour,
35365   Et cil qui le bon sentier mue,
35366   Quant voit la limace cornue.
35367   Le deable qui en ses lïens
35368   Tient trestous les accidïens,
35369   Leur dit : « Josnes es, si vivras,
35370   Et assez avoir concquerras,
35371   Monlt grant temps reposer te poeulx.
35372   Assez gaigneras, se tu voeulx. »
35373   Pour ce deviennent indigens,
35374   Et avecques ce negligens,
35375   Et parvit monlt deslëalment,
35376   Et aprés tout cel errement,
35377   Chiet il en trestoute oublïance
35378   Et puis aprés en negligence.
35379   Par ces deux cy sont si troubli
35380   Qu'ilz metent trestout en oubli.
35381   Aprez tout ce Lacheté vient
35382   Qui toute a Accide tientRaynaud corrige en se tient..
35383   Aprés vient Innobedïence,
35384   Quant on oublie penitance,
35385   Faire ne souffrir ne lui voeult
35386   Car de lonc temps le cœur lui doeult
35387   Et s'excuse faire nel poeult.
35388   Aussi son cœur mettre n'y voeult.
35389   Car quant l'homme est inpatïent,
35390   Tantost est innobedïent.
35391   Aprez ce, trestout lui ennuye.
35392   Lors convient il que on le fuie.
35393   Lors l'Ennemy qui a lui tenche,
35394   Si le maine a Desesperance.
35395   D'illec se met en son servage.
35396   Or voy se telle gent sont sage,
[90d]
35397   Car, toute la verité dire,
35398   Trop male chose est d'estre en Ire.
35399   C'est ung des sept pechiés mortelz.
35400   Pour Dieu, or ne soiez plus telz !
35401   Preng Esperance et Repentance.
35402   Lors seras hors de male enffance.
35403   Se ces deux tu voeulx enchargier,
35404   Tu es hors de tout mal dangier.
    REGNART
35405   ― Sire, or vous plaise moy oÿr.
35406   Bien me doy en Dieu esjoÿr,
35407   Et par raison y suis tenu,
35408   Quant je suis jusquez la venu
35409   Que de mon conseil vieng a chief,
35410   Dont j'ay eu monlt de grans meschief.
35411   A meschief bien estre devoie,
35412   Car qui bien voit la droite voye,
35413   Monlt est ly homs mats et confus,
35414   Quant conscïence lui coeurt sus,
35415   Et il n'a de quoy amender.
35416   Or vous voeul pour Dieu demander,
35417   Quant vous me chargiés Repentance
35418   EtRaynaud supprime ce mot. avec ce aussi Esperance,
35419   Des deux me voeulliez enorter,
35420   Car je suis fesble du porter,
35421   Et si n'ay pas telz fais apris.
35422   Se me chargissiez ung pourpris,
35423   Quatre chateaux et quatre villes,
35424   Par faulx semblant, barat ou guille.
35425   Trestous les chappons je presisse
35426   Et par devers moy les mesisse.
35427   Cocq ne geline n'y laissase.
35428   Aulx bons compagnons les donnasse.
35429   Je les presisse voulentiers,
35430   Car je sçay bien tous les sentiers.
35431   Ce fu commandement de pris,
35432   Car cela ay je bien apris.