Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

121

[121a]
39855   Les palasins qui y estoient
39856   Sanson souvent danser faisoient,
39857   Et cil qui pour fol s'est tenus
39858   Sceut que ses cheveulx sont creüs
39859   Et que la force a tout en lui
39860   Qu'il perdi quant on le tondi :
39861   Au plus grant pillier du palaix,
39862   Qui soustenoit trestout le fais,
39863   Tout le fais du palaix portoit
39864   De la ou cilRaynaud corrige en tout cil. poeuple estoit,
39865   (Aultrefois y avoit esté),
39866   Sanson s'est illecq acosté,
39867   Et toute sa force y a mise.
39868   Le pillier tout desroche et brise.
39869   Et lors cheÿ tout a ung fais
39870   Toute la force du palaix,
39871   Et tous furent ochis et mort.
39872   Ceulx du palaix sans nul reffort,
39873   Les grans maistres et palasin
39874   Furent tous mors, ce fu la fin.
39875   Tous furent mors et soubité.
39876   VoireRaynaud corrige en Et voire. est, c'est auctorité :
39877   Et quant sçavoir vous le voulrez.
39878   En la Bible le trouverez.
     
39879   Ainsi Sanson par fole amour
39880   Perdi corps, chevance et honnour.
39881   Ainsi sont pluseurs qui par femme
39882   Ont honte, meschief et diffame.
39883   Pluseurs a honte s'en sont mis,
39884   Honny et gasté leurs amis.
39885   Maint corps sont par ce condempné,
39886   Maint en sont en enfer dampné.
39887   Pour si petitte amour charnelle,
39888   FesbleRaynaud supplée Et., et fraible, et corporelle,
39889   Pour fole amour qui si peu dure,
39890   Se mettent tout en adventure,
39891   Pour amour qui si petit vault,
[121b]
39892   TostRaynaud corrige en Et tost. commence et tost deffault.
39893   Tost fault a ceulx qui a bien viennent,
39894   Mais les folz longuement le tiennent.
39895   En ceste amour deshonnourable,
39896   Ordre, honteuze, abhominable,
39897   Dont on est a repentement,
39898   Ceulx qui y voient clerement
39899   Blasment le temps, vie et ouvrer.
39900   Mais nëant est du recouvrer.
39901   Dieu ! com en grant dangier s'aplicque
39902   Qui est lacz de femme se ficque,
39903   En grant peril, en grant durté,
39904   En grant trouble, en grant obscurté,
39905   Et subjectïon, et maistrise !
39906   Poeuple est dangereux servise
39907   Es lieux de enfer natureux
39908   Plaisans, penibleRaynaud corrige en paisibles. et morteux.
39909   Bien le scet qui cest rommant fist.
39910   Pluseurs jours en cest siege sist
39911   Du quel ne se pooit lever,
39912   Ne esponchïer ne laverRaynaud corrige en se laver et édite esponchier..
39913   Et si congnoissoit bien sa vye
39914   Que il maintenoit en folye.
39915   Folie n'est nulle pareille,
39916   Ne scet se il dort ou s'il veille,
39917   Et si ne s'en pooit retraire
39918   Pour œuvre que il peüst faire.
39919   Et s'estoit, pour voir, congnoissans
39920   Que il estoit fol non sachans.
39921   Bien sceüt aultrui chastïer,
39922   Mais ne se sçavoit avoier.
39923   Quant plus de partir s'en cuidoit,
39924   Et plus en ce feu se boutoit,
39925   Ainsi com cil qui ne voit goute,
39926   Plus cuide fuïr, plus s'i boute.
39927   Maintes larmes en ot plourees,
39928   Et maintes orisons orees,
[121c]
39929   Mais peu vault riens qu'on puisse faire
39930   Affin qu'elles puissent desplaire, Note de Raynaud : « Texte altéré ».
39931   N'enquirent nulle aultre rachine :
39932   Seul fuïr est la medecine.
39933   Cil qui garder voeult son sçavoir,
39934   S'honneur, sa santé, son avoir,
39935   S'ame, son corps, sa paix, sa vie,
39936   Pense de eslongier s'amie.
39937   Car eslongier par verité
39938   Fait entroublïer vanité.
39939   Cui ainsiques faire le voeult
39940   Peu en est cui le cœur en doeult.
39941   Or se fault tenir du penser,
39942   Par la poeut fole amour cesser.
39943   Il n'est riens que l'homme n'oublie,
39944   S'a l'eslongier bien s'estudie.
39945   Mais ung peu de fragilité
39946   Fait continuer vanité.
39947   Fragilité, comme est poissant,
39948   Ne lait homme estre congnoissant.
39949   Fragilité conseil ne croit,
39950   Fragilité goute ne voit,
39951   Fragilité fait foloier
39952   Ceulx qui deussent tout avoier.
39953   Fragilité est une dame
39954   Qui maine en enffer corps et ame.
39955   Fragilité fait perdre avoir,
39956   Corps, honneur, ame,Raynaud corrige en Honneur, ame, corps. et sçavoir.
39957   Fragilité voeult trestout faire
39958   Quanqu'il lui plaist ou lui voeult plaire,
39959   Ne voit ne guez, ne pont, ne rive,
39960   Toute sa volenté voeult sivre.
39961   N'y voit perte, ne mort, ne vie.
39962   Fragilité n'a ja envye
39963   Fors de faire sa voulenté.
39964   A maint homme a toutRaynaud corrige en A tout a maint homme. cousté,
39965   Et qui Fragilité croira
[121d]
39966   Jamais s'amie ne fuirra.
39967   Mais elle le porra bien fuir
39968   Quant il n'ara de quoy deduire.
39969   Car sachent tout jone et moyen,
39970   Riche, fol, sage et ancïen,
39971   Qu'el<le>s ne vous aiment n'ameront,
39972   Que tant que garny vous sçaront,
39973   Tant vous vouldront blandir et sivre.
39974   Je le sçay bien, qui fis cest livre :
39975   Quant el m'ot mis a petit port,
39976   Elle me pourchassa ma mort.
39977   Si prïons Cellui qui tout poeut,
39978   Qui tous biens donne et tous biens voeult,
39979   Qui est sire de vanités
39980   Et de toutes fragilités,
39981   Qu'il nous acroye cest honneur,
39982   Que de nos corpz soions seigneur
39983   Et qu'en fole amour ne soions,
39984   Raison tousjours au cœur aions.
     
39985   Atant Thiebert son sermon fine,
39986   Et vers son hostel s'achemine.
39987   Cilz lui envoierent vïande
39988   Tant que de ce riens ne demande.
39989   Et quant il ot assez preschié
39990   Et de pluseurs gens fu engié,
39991   Plus l'eslongent, plus le congnurent,
39992   Et moins a lui amer s'esmurent,
39993   Car qui pluseurs bien congnoistroit,
39994   On aime tel que on hairroit.
39995   Car pluseurs des choses nouvelles
39996   Dient que sont bonnes et belles.
39997   Quant hantees sont et congnues,
39998   Elles sont peu chieres tenues.
39999   Pour ce font bien aucun convent
40000   Qui muent leurs freres souvent,
40001   Combien qu'en sont maint mal payé,
40002   Car bien ont cel point apayé.

122

[122a]
40003   Hanter et longuement vëoir
40004   Fait maint peu plaire et peu sëoir.
40005   Pluseurs font beau commencement,
40006   Que puis ilz finent laidement.
40007   Et pour ce, dist on de nouvel
40008   Tout est et gracïeux et bel
40009   Et Thiebert, qui bien scet ce point,
40010   Se part et plus n'arreste point.
40011   Si s'esmoeut en une aultre terre
40012   Tant pour proffit que honneur querre.
     
40013   Ainsi que son chemin aloit,
40014   Tout au devant de lui venoit
40015   Une beste desordonnee,
40016   Pale, le vis maigre, eschinee,
40017   GrandRaynaud corrige en Grande. comme ung asne et hideuze,
40018   Mate, monlt melencolïeuze.
40019   Si tost que Thiebert l'a veüe.
40020   Monlt grant hideur en a eüe.
40021   Bien le congnut, et sceut, et voit
40022   De quel affaire elle servoit,
40023   Comment et quelle est sa nature,
40024   Qu'elleRaynaud corrige en Ce qu'elle. ayme et de quoy a cure.
40025   Si l'en a ung peu moins doubtee.
40026   Toutesvoiez l'a saluee,
40027   ComRaynaud corrige en Comme. sage et bien enseigniez.
40028   Dist : « Dame Tigre, bien vegniez !
[122b]
40029   Grand piece a que ne vous vis mais.
40030   N'avez pas toudis eue paix,
40031   Grant santé n'avez pas eüe,
40032   Car je vous voy monlt deceüe.
40033   Pour ce, me semble n'avez mie
40034   Tout le soulas de vostre vie.
40035   ― Thiebert amis, Dieu vous doint joye,
40036   Et si m'amaint en telle voye
40037   Que je puisse trouver santé !
40038   J'ay partout cest paÿs hanté.
40039   Sept ans a, ne finay d'aller.
40040   Mon vivre ne puis recouvrer.
40041   Sept ans a que je ne mengay,
40042   Vïande en mon corpz ne boutay,
40043   Ne ne sçay lieu pour moi repaistre.
40044   Vëez donc se je doy maigre estre.
40045   Je ne m'en fais que traveillier,
40046   Ne m'en sçay a qui consseillier.
40047   Se vous consseillier me poiez,
40048   Tresgrant aumosne vous feriez. »
40049   Lors dist Thiebert : « Quelle vïande
40050   Vostre conplexïon demande,
40051   Et qui viengne a vostre nature ?
40052   Sçavoir si sçaray mettre cure,
40053   Car se repaistre vous pooie,
40054   Je cuid en vostre amour seroie.
40055   ― Se je trouvoye femme feaulx
40056   Qui fust vers son mary loiaulx,
40057   Amast de cœur et obeïst
40058   Et du tout son voloir fëist,
40059   Tresvolentiers j'en mangeroie,
40060   Se aucunes je en trouvoye. »
40061   Dist Thiebert : « Assez en arez.
40062   Par tant plus de cent en verrez
40063   En ung marchié qu'est cy devant,
40064   Ou chascune son fillé vent,
40065   La demy millier en verrez.
[122c]
40066   Illec assés mengier porrés.
40067   ― Alons y donc, s'a dit la Tigre,
40068   «Appareillie suisMs. De vous suis. de suigre. »
40069   Lors vers le marchié s'en allerent
40070   Et monlt de femmes y trouverent.
40071   Et lors Thiebert s'est escriez :
40072   « Gardés, femmes, fuiez, fuiez !
40073   Fuiez, vecy la male beste
40074   Qui aulx bonnes femmes fait feste !
40075   Sachiez, icelle mengera
40076   Qui le gré son mary fera,
40077   Qui en pacïence demeure
40078   Et qui bien le sert a toute heure,
40079   Et qui lui porte loiaulté,
40080   Et de cœur fait sa volenté !
40081   Fuiez, femmes, que ne vous voye ! »
40082   Adonc sault avant en la voye
40083   Une qui huche : « Dampt Thiebert,
40084   La Tigre cy son chemin pert.
40085   Monlt se forvoie quant cy vient :
40086   Vïande n'ara icy neantRaynaud corrige en nient..
40087   N'a cy femme qui lui affiere.
40088   Moy meisme toute la premiere,
40089   JeRaynaud supprime ce mot. vouldroye perdre ung de mes yeux,
40090   Et mon mary en perdist deux !
40091   Dieu ! com jeRaynaud supprime ce mot. feroie bonne feste !
40092   Je lui batterroie tant la testeRaynaud corrige en Tant lui batteroie la teste.
40093   Et tant trebuchier le feroie !
40094   Je me mettroye en my la voye
40095   Vestue, gaillarde et paree,
40096   Pour estre la mieulx advisee,
40097   Le chapellet en mon chief vert,
40098   Ne g'erroye plus a couvert,
40099   Quel temps, quel pluie que feïst
40100   On ne me veïst et oÿst.
40101   EtRaynaud supprime ce mot. chanteroie qu'ung roussignolz.
40102   Avec ces compagnons megnotz,
[122d]
40103   Par ces prëaulx, en grant deduit,
40104   Partout m'en iroye de nuit.
40105   JeRaynaud supprime ce mot. ne me feroie sommeillier,
40106   Tant me feroie grapillier !
40107   Aulx compagnons voulroie plaire !
40108   Las ! ou porroyeRaynaud corrige en porrai. tel joye querre ?
40109   Lasse ! en quel lieu le trouveray ?
40110   Lasse ! hé lasse ! et que feray ?
40111   Trop puis en tel point demourer ! »
40112   Lors se print forment a plourer.
     
40113   Dist l'autre : « Plourer ne doy mie,
40114   Mais je doy bien plourer la vye
40115   Que deables m'onltRaynaud corrige en m'ont. ou corps boutee,
40116   Car je suis toute rassotee
40117   De haïne et de dolëance,
40118   De trestoute male voeullance
40119   Que j'ay au cœur pesme et obscure
40120   De ce que mon mary tant dure.
40121   Car j'aime ung joly clerc mignot,
40122   Plus gay que n'est ung roussignot,
40123   Qui souvent fait mon cœur joiant.
40124   Hé, vray Dieu ! et je l'aime tant
40125   Que trestout le cœur me sautelle
40126   Si tost que l'oy et il m'appelle,
40127   Car nulle fois il n'est lassés
40128   De faire le jeu que tu scés.
40129   Toudis vouldroit estre es archons
40130   Et puis aulx jeux et aulx chançons.
40131   A aultre chose ne voeult tendre,
40132   Et mon mary, que on puist pendre,
40133   Il ne me fait que traveillier,
40134   De jour batre et de nuit grongnier.
40135   Et si ne poeut la chose faire.
40136   Male mort le puist a chief traire !
40137   Quant je le voy, de doeul je tremble,
40138   De doeul me fremissent ly membre.
40139   Morte fusse or, je vous plevis,

123

[123a]
40140   Se ce ne fust mes chiers amis.
40141   Mon amy adés me confforte,
40142   Et mon mary la mort m'aporte. »
     
40143   Dist l'autre : « De vous ne m'esmay,
40144   Car oncquez mon mary n'amay,
40145   N'honneur ne fis ne reverance
40146   Fors par paour et par doubtance.
40147   Et s'a mon gré de lui estoit,
40148   Anuit en la biere gerroit. »
     
40149   Dist l'autre : « Aussi n'ay jeRaynaud corrige en n'ay je pas. garde,
40150   Car quant mon mary me regarde,
40151   Semble qu'il me doye ferir
40152   Et qu'il me doie sus courir.
40153   Vouldroie queRaynaud supprime ce mot. les yeulx lui saulsissent
40154   Et puis que les loups le tenissent.
40155   Car jaloux est (et cause y a)
40156   Du beau varlet qui me prïa
40157   Pour Dieu que je fusse s'amie,
40158   Et je ne lui en faillis mie.
40159   Car souvent me fait le hary,
40160   Et il en poise a mon mary,
40161   Lequel se puist le col brisier,
40162   Tant le voeul amer et prisier ! »
     
40163   Dist l'autre : « Je n'ay mie doubte
40164   Que tu me faces de mal goute,
40165   NeRaynaud supprime ce mot. que par toy soie couroucie,
40166   Que nulle fois ne suis si lye.
40167   Quant je voy mon mary venir,
40168   Me semble mort me doit tenir,
40169   Et quant amour monstrer me voeult,
40170   Trop durement le coeur me doeult.
40171   Tant m'annuie et tant me griefveRaynaud corrige en il me griefve.,
40172   Par ung petit que je ne crieve,
40173   Se ne fust la bonne esperance
40174   De mon amy a quoy je pense,
40175   Qui a son voloir me tenrra,
40176   Si com meschant mary morra. »
     
[123b]
40177   Dist l'autre : « De vous n'ay peür,
40178   Ains en suis trestout asseür,
40179   Car j'aim bien, et si suis amee,
40180   Et si ay je m'amour donnee
40181   A ung compagnon noble et cointte.
40182   Et je suis jeune, gente et joincte,
40183   Sique bien nous entretenons
40184   Et si prez a prez nous tenons
40185   Que on diroit, qui nous verroit,
40186   De nous deux q'un seul y aroit,
40187   Tant sommes tous deux d'un accord.
40188   Et quant cil, cui Dieu doint la mort,
40189   Qui tant me fait le cœur marry,
40190   Ce est a dire mon mary,
40191   Quant il me voeult hurtebillier,
40192   Vous nous orriez bien bataillier,
40193   Tourner, esgratiner ou mordre,
40194   Fuïr, braire, tourner et tordre.
40195   Tant fort je crye et tant fort hue
40196   Qu'on nous oit bien d'en my la rue.
40197   Viennent gens pour nous dessevrer,
40198   Qu'avec lui n'ay cure d'ouvrer.
40199   Tant le demaine et tost et tart
40200   Que son voloir de lui se part
40201   Et me laisse ester par anuy.
40202   Ainsi le hez, ainsi le fuï,
40203   Et toudis ay le cœur dollent
40204   Tant que je le voy en present. »
     
40205   Dist l'autre : « Vous faites que sage
40206   Quant vous maintenez cest usage.
40207   Encor sont cincquante ans passés
40208   Qu'ailleurs ne furent mes pensés
40209   Qu'Amours et compagnie sieuir
40210   Et toudis mon mary haÿr.
40211   Mais oncquez tant Amourz n'amay,
40212   Tant fusseRaynaud corrige en fusse je. en juing ou en may,
40213   Com je feroie maintenant
[123c]
40214   Se j'en vëoie aucun venant.
40215   Mais je suis tant ville et fleutrie
40216   Que nul n'a mais de moy envie.
40217   Pour ce, m'estoeut de cœur marry
40218   Malgré moy joÿr mon mary,
40219   Que s'aucun me voulsist joÿr
40220   Mon mary ne daignasse oÿr. »
     
40221   Dist l'autre : « Qui est qui poeut faire
40222   Que nul mary puisse ja plaire ?
40223   Nul ne porroit si puissant estre
40224   Qu'il fist mary gracïeux estre.
40225   Le mien par est si enuïeux,
40226   Si pesant, si mal gracïeux,
40227   Et mon amy est si loiaulx,
40228   SiRaynaud corrige en Et si. tresnoble, et si tresbeaulx,
40229   Car, s'il vouloit, il voleroit
40230   Et droit en Paradis iroit.
40231   Mais ne le laisse que pour moy,
40232   Car tant m'aimeRaynaud corrige en m'aime il. en bonne foy,
40233   Volé fust ore en Paradis,
40234   Se il n'eust en moy son cœur mis.
40235   Trop cuideroit forment pechier
40236   Le gracïeux qui m'a tant chier,
40237   S'en Paradis sans moy aloit.
40238   Tost y seriesmes, s'il voloit. »
     
40239   Dist l'autre : « Bien suis mal menee
40240   Et de trespute heure fus nee,
40241   Et toudis ay le cœur marry
40242   De mon tresvielz puant mary,
40243   Non scïent et mal ordonné,
40244   Que deables ont a moy donné.
40245   A femme nulle n'a mestier,
40246   De vin buvroit bien ung septier,
40247   Tous les jours, sans faillir l'opine,
40248   Et ne lui poeut lever l'echine,
40249   Ne poeut monter ne soir ne main,
40250   Ne poeut ouvrer de quelque main.
[123d]
40251   Puis si s'endort, atant me lait.
40252   Lasse ! dolente, qu'ay je fait ?
40253   Quant couchier avec lui me fault,
40254   Morte fusse ore de deffault.
40255   Se ne fut ce qu'on m'a aprins.
40256   Que j'ay aulx bons compagnons prins.
40257   Qui scevent tresbien Bouchart batre
40258   Trois fois le jour, et souvent quatre,
40259   Si que frere Bouchart s'en loe.
40260   J'en fay a mon mary la moe.
40261   La moe en doit il bien avoir
40262   Qui n'a mais vertu ne sçavoir. »
     
40263   Dist l'autre : « Pour nëant en dittes,
40264   Je claims trestous les maris quittes,
40265   Car mat sont, mort, frileux et lent,
40266   Et sentent trestout le relent.
40267   Bien scevent grouchier et grouller,
40268   Mais ne scevent femmes lober.
40269   Se Dieu, qui tous bien poeut apprendre,
40270   Venoit en terre femme prendre,
40271   Puis que mary il devenroit,
40272   Jamais jour amé ne seroit,
40273   Mais devenroit lens et groucheux,
40274   Et non poissant, et parecheux.
40275   Maris sont si trestost lassé,
40276   Deffaillant, faintifz et cassé,
40277   Et ne nous scevent apaier,
40278   Et ne nous font mais qu'ennuier.
40279   Car quant le mien mary je pris,
40280   Il avoit tel los et tel pris
40281   Qu'environ lui plus d'une lee
40282   Il n'avoit femme demouree,
40283   Jonne, ne vielle, ne pucelle,
40284   A qui il n'eust batu la selle.
40285   Nulle ne s'en pooit passer
40286   Ne il ne s'en pooit lasser.
40287   De Dieu cuiday estre arrousee,

124

[124a]
40288   Quant je devins son espousee,
40289   Pensant qu'en deduit me tenroit
40290   Et que dormir ne me lairoit.
40291   Or m'a laissié tout a ung fais
40292   Que de ce ne lui souvient mais.
40293   Bien fut trois jours en bon ordon :
40294   Or ne vault son corps ung cordon.
40295   Je vouldroie qu'il fut en terre,
40296   Demain iroye ung aultre querre,
40297   Quant ainsi sont ores lassés,
40298   Ces tresmeschans maris cassés.
40299   Trop bien quatre jours me servi,
40300   Oncquez puis son estat ne vi.
40301   Par mon chief, deffaulte n'eüsse,
40302   S'aultre chevance je sceüsse. »
     
40303   Dist l'autre : « Femme, tant es sage,
40304   Quant tu te tiens en tel usage.
40305   Or vous tournez lez moy deça,
40306   Car je ne trouve mais pieça
40307   Si sage femme que vous estes.
40308   Nos maris nous tiennent pour bestes
40309   (Ausquelz trestous Dieu doint les fievres !),
40310   Mais ilz ne scevent ne que chievres,
40311   Car s[e] ilz nous laissent ouvrer
40312   Et en nos scïences prouver,
40313   Nous gouvernissions sagement,
40314   Mieulx et plus proiffitablement,
40315   Des choses qui cy aval sont
40316   Cent mile fois que ilz ne font.
40317   Mieulx feïssiesmes l'ordonnance
40318   Et eussiesmes meilleur chevance
40319   Cent mile fois que nous n'avons,
40320   Car trop plus de bien nous sçavons,
40321   Avec ce au dire les pointz,
40322   Certes ce est ung malvais poi[n]tz,
40323   Dont j'ay au cœur souvent couroux :
40324   Mon mary fut or tout desroups,
[124b]
40325   Tant le batisse soir et main
40326   (Quant ad ce point pas je ne l'aim),
40327   Que il ne peüst .viij. jours vivre,
40328   Et Dieu ! tant en fusse delivre
40329   De l'ort vil vilain tout pugnais !
40330   Je n'en dy plus avant, me tais.
40331   ― Certes, dit l'autre, belle sœur,
40332   Tu ne creroies a nul foeur
40333   Com je suis tresmal marïee.
40334   Bien m'a Dieu du tout oublïee.
40335   Mon mary se point sens eüst,
40336   Bien prisé et honnouré fust, Raynaud suppose une lacune après ce vers.
40337   Moy prisier jusqu'au deschaucier,
40338   Car du tout l'ay fait avancier,
40339   Com povre ribaut qu'il estoit
40340   Et en grant povreté regnoit.
40341   Il print o moy si grant richesse
40342   Qu'il est venu a grant haultesse,
40343   Mais monlt bien le me scet merir,
40344   Ce est souvent sur moy ferir
40345   De puingz, de bastons sur ma teste.
40346   De lui n'ay nul tempz aultre feste.
40347   Trestous les menbres il me brise.
40348   Or veez com le malvais me prise
40349   Ne ne me hurtebille point.
40350   Frere Bouchart il ne bat point,
40351   Mais tient une aultre meschinette
40352   Qui est gaye, mignote et nette,
40353   Que il trop aime, a dire voir,
40354   A qui il donne mon avoir,
40355   Et sa joye avecquez lui maine.
40356   Au moins se trois fois la sepmaine
40357   Frere Bouchart batre vaulsist.
40358   De ce qu'il fait ne me chausist.
40359   Pour ce vœul a Dieu deprïer
40360   Que la mort lui voeulle envoier. »
     
40361   Dist l'autre : « Je m'en vengeroie
[124c]
40362   Que par mon chief coux le feroie.
40363   ― Belle sœur, ad ce ne fault mie,
40364   Car je suis a ung cler amie
40365   Qui souvent me fait le hary
40366   Tout en despit de mon mary.
40367   Plus en fesisse, se je peusse,
40368   Et se l'aisement en eüsse. »
40369   ― Si fais deux amis, ce dit l'aultre,
40370   Ou trois qui bien batront ton paultre,
40371   Tu ne feras pas grans merveilles. »
40372   Dist celle : « Tresbien me consseilles,
40373   Mais il a les deux puingz si durs
40374   Qu'il en abateroit deux murs.
40375   Pour ce, me convient supplïer,
40376   Contre mon cœur humilïer.
40377   Ne sçay que aultre chose en face.
40378   Ses puingz fussent ores en glace,
40379   Et sa teste de nesge fust,
40380   Et sur lui eaue boullant plut,
40381   Et fust aulx champs bien longz de ville.
40382   Ce dis pour ce que l'aim sans guille
40383   Et que je sçay que il a tort.
40384   Mais Dieu n'est pas de mon acord. »
     
40385   Lors les aultres crient a ung fais :
40386   « Dame Tigre cy riens ne fais.
40387   Cy n'as tu pas trouvé ta proye,
40388   Ne sçavons que droit cy t'avoye.
40389   Toutes voulrions que nos maris
40390   Qui nous font si les coeurz marris,
40391   Qu'a no gré ne poons amer,
40392   Que tous fussent noyez en mer,
40393   Qui boivent les bons vins sur lie,
40394   Et puis nous donnent lez l'oÿe
40395   Siqu'en avons tous les yeulx pers.
40396   D'eulx fust ores bouchié inffers
40397   Et Dieu que bon vin buveriesmes
40398   Tant que toutes yvres seriesmes !
[124d]
40399   Puis nous feriesmes tant cuignier
40400   Qu'on nous orroit de loingz vuignier.
40401   Ne ja pour ce ne demouraRaynaud corrige en demourra.,
40402   Par le croix Dieu, bien y perra.
40403   Nous ferons toutes no vouloir,
40404   Combien qu'ilz s'en doivent doloir.
40405   Plus nous battront, plus roullerons,
40406   Et toudis moins les priserons.
40407   Le hault parler poeuent avoir,
40408   Mais nous ferons nostre voloir.
40409   Tant prendrons recrëacïon
40410   Que vouldra nostre entencïon.
40411   Bien sçarons nos amis attraire
40412   Et jurer pour nostre paix faire,
40413   Rire et acoller saintement
40414   Et souvent baisier faulsement.
40415   Fauveau torchié souvent sera.
40416   Honnis soit qui aultre en fera !
40417   Le corps et le semblant aront,
40418   De l'avoir leur plaisir feront.
40419   Nos amis aront jour et nuit
40420   Le cœur de nous et le deduit.
40421   Et si ne leur siet si leur crouppe,
40422   Nous leur ferons de leur pain souppe,
40423   Car coux estre faillir ne poeuent.
40424   Or en facent tout ce qu'ilz voeullent.
40425   Ralez vous ent, sire Thiebert,
40426   Car qui cy demeure tout pert,
40427   Et prengne la Tigre aultre cure.
40428   Pour lui n'a cy point de pasture.
40429   Toutes sçavons bien, et nous membre
40430   De quoy, pour quoy sont nostre membre
40431   Et comment on en doit user.
40432   Nous ne les lairons pas muser
40433   N'aviler par faulte d'ouvrer
40434   […]Vers manquant ; pas d'équivalent dans A.
40435   Et assez en recouvrerons
40436   Tant comme souffrir en porrons,

125

[125a]
40437   Au moins celles qui belles sont
40438   Tant comme en beaulté dureront.
40439   Et quant beaulté mais n'y sera,
40440   Lors Bouchart a repos sera,
40441   Combien qu'au corpz bien en souvient.
40442   Ainsi soit, ainsi le convient. »
     
40443   Dist la Tigre : « J'ay fait mon fais.
40444   Je croy ne mengeray jamais.
40445   Monlt a lonc temps que ne finay.
40446   Par toutes villes esté ay,
40447   Mais point n'y truis telle vïande
40448   Comme ma nature demande.
40449   Et pour ce icy de cy m'en vois,
40450   Laissier moy morir en ung bois.
40451   Et se ung recouvrier eüsse
40452   Que je encore trouver peüsse
40453   Ouvriers de bras qui deuement
40454   Fissent journees loialementRaynaud corrige en Loyalment.
40455   SansRaynaud corrige en Estans. faintise et par raison,
40456   Sans barat, sans male acoison,
40457   Loiaulx journees voussist faire
40458   Tant pour raison com a Dieu plaire,
40459   Puis que femmes ne puis trouver,
40460   De ceulx voulroye recouvrer,
40461   Fussent machon, ou carpentier,
40462   Ou chareton, ou charetier,
40463   Vigneron, torqueur, ou couvreur,
40464   Bergier, courtillier, fauchillieur
40465   Et tous aultres de bras ouvriers,
40466   De ceulxRaynaud corrige en D'eulx. mengeroie volentiers.
40467   Encore se de ceulx avoie,
40468   Pas morir je ne me lairoie.
40469   Se jeRaynaud supprime ce mot. trouvoie m'entencïon,
40470   G'yRaynaud supprime ces deux mots. prendroye recrëacïon.
40471   Or en alons doncques querir
40472   Ou par deffault me fault morir.
40473   Thiebert, pour Dieu or y metz paine.
[125b]
40474   Es places des ouvriers me maine,
40475   La ou tous les ouvriers se loyent,
40476   Que jeRaynaud supprime ce mot. voye tous, et qu'ilz me voient. »
40477   En une place sont venus
40478   La ou sont tous ouvriers tenus,
40479   Lou sont tous ouvriers atirés.
40480   Illec s'est Thiebert escrïés :
40481   « Seigneurs ouvriers, or faittes feste.
40482   Veez vous cy venue la beste
40483   Qui les loyaulx ouvriers mengüe :
40484   Se nul en y a, ne s'en fue,
40485   Mais viengneRaynaud corrige en il viengne. a nous humblement ».
     
40486   Lors y est venu en present
40487   Ung recovreres qui la sist.
40488   Tantost au devant d'eulx se mist,
40489   De tous ses compagnons doubté,
40490   Par procuracïon fondé
40491   De leur œuvre et ordonnanceRaynaud corrige en leur ordonnance.,
40492   De leur fait, de leur contenance.
40493   Lors dist : « Thiebert, cy suis venus
40494   Pour tous ouvriers gros et menus.
40495   Si te dy pour mes compagnons.
40496   Doubter, prisier ne te daignons,
40497   Ne de nous ne te prengne envie
40498   Que point n'aras de nous ta vye,
40499   Ne n'ayez cure de nostre estre.
40500   Ailleurs te convient aller paistre. »
40501   Dont dit la Tigre sans targier :
40502   « Pour quoy ne te doi je mengier,
40503   Ne tes compagnons ensemement ? »
40504   Dist cil volentiers fermement :
40505   « Au matinet a la levee,
40506   Quant je doy faire ma journee,
40507   Je suis plus matz et plus pesans,
40508   [Et] plus entoumis, et plus lans,
40509   Que le soir quant je m'en revieng.
40510   Et touttesvoiez ce retien,
[125c]
40511   Combien que asseuré en soye,
40512   Et que bien sace ou ouvrer doie,
40513   Pour ce que trop demeure face
40514   Et pour le jour mettre en espace,
40515   Sëoir, miser, nouvelles vir
40516   Et pour mes compagnons oÿr,
40517   Pour chascun demander ou œuvre,
40518   […]Vers manquant ; pas d'équivalent dans A.
40519   Ou chascun œuvre et qu'ilRaynaud corrige en ce qu'il. gaigne,
40520   Affin que plus de moy ne prengne,
40521   S'aucun maistre son ouvrier songne,
40522   J'enquier de toute la bezongne
40523   Se je me voy point deceüRaynaud corrige en deceüs.
40524   Que je ne prengne autant ou plus,
40525   Et ma journee plus me vaille.
40526   L'endemain voit ailleurs sans faille,
40527   Et fusseRaynaud corrige en fusse je. a ung an louez
40528   Ou je y seray mieulx paiez.
40529   Avant m'iray jesir au paultre
40530   Que je me loue moins qu'ung aultre.
40531   Pour ce voyz au matin en place,
40532   Et pour ce que le jour s'efface,
40533   Quant je ay ce trestout sceü,
40534   Lors suis vers mon maistre esmeü.
40535   Si me dist qu'ay trop demouré.
40536   Ceste responce ay tost trouvé :
40537   « A ung homme loué estoie,
40538   Pour vous ung ouvrier y envoye
40539   Qui fera pour moy la bezongne,
40540   Mais il convient que je lui donne
40541   Six deniers plus que ne donnés,
40542   Et si m'en suis forment penez
40543   Avant que je pour tant l'eüsse.
40544   Mais jamais trompé ne vous eusse,
40545   Pour ce que convent vous avoie
40546   Que jamais ne vous mentiroie.
40547   Se six deniers y metz du mien,
40548   Vous le resconpenserez bien.
[125d]
40549   Vous avez bonne conscïence. »
40550   Mais ung dy, et ung aultre pense,
40551   Tous les matins ainsi me proeuve,
40552   Tous les jours fais une controeuve,
40553   Tous les matins vois en la place
40554   Qui qu'en grongne ne qui qu'il plaice.
40555   Au matin une bourde aport,
40556   PourRaynaud corrige en Et pour. mettre mon maistre a tort.
40557   Tous ainsi nos maistres servons,
40558   Ainsi tous accordé l'avons,
40559   Machon, torqueur et carpentier,
40560   Et aussi tout aultre mestier
40561   Qui en place pour louer vont.
40562   A cestui acord trestout sont.
40563   Et quant je voy au jour ouvrer,
40564   Mon varlet voeul o moy mener,
40565   Que pour aprentis loueray
40566   Et dont grant argent en aray.
40567   Au quel je fay journee prendre
40568   Et ne scet monter ne descendre.
40569   Envis scet il delez moy estre.
40570   Et je fay entendant au maistre
40571   Que plus scet que de telz ouvriers
40572   Gaignent tous les jours .xx. deniers,
40573   « Mais pour .xij. vous servira,
40574   Pour ce que je vous aim pieça.
40575   A ung aultre ne le douroye. »
40576   Et tout ce metz a ma coroye.
40577   Ainsi aprentis aprenons,
40578   Et tout sur nos maistres prenons
40579   Tant que nous faisons les enffans
40580   Ouvriers pour nous a leurs despens.
40581   Ores revenray a mon maistre
40582   A qui je fay le mortier batre.
40583   Je lui fay faire du mortier
40584   Tandis que me voy sommeillier.
40585   Et puis sur le toit monteray.

126

[126a]
40586   Illecques je me joueray
40587   D'une tuille trois fois ou quatre,
40588   Feray le tour pour moi esbatre,
40589   Car .viij. ou dix, se je vouloye,
40590   Tresbien assises en aroye
40591   Avant que une soit assizeMs. iassise.,
40592   Ne que une iteulle soit mize,
40593   J'en metteroie une douzaine,
40594   Et si n'en aroye ja paine.
40595   Sur le comble je chanteray,
40596   Entre deux toitz je dormiray
40597   Jusquez tant qu'est de desjuner,
40598   Et puis aprez revois disner
40599   Tant que voy le vespre venir.
40600   Ainsi me fay je maintenir.
40601   Je feroy bien sans moy pener,
40602   Ains que j'oye prime sonner
40603   Ce que je fay en la journee.
40604   Mais quant on m'a tache donnee,
40605   La verriez jouer a deux mains
40606   Que l'une plus que l'autre moinsRaynaud corrige en mains,
40607   La verriez mains desgourdillier
40608   L'une tourner [et] glacïer,
40609   L'une tourner, l'autre reprendre.
40610   A merveilles le porriez prendre.
40611   La verrez vous mes mains voller,
40612   L'une a l'autre tieulles donner,
40613   J'ay tantost ung grant toit couvert.
40614   Lors porriez dire : « C'est ouvert. »
40615   Je fay plus en tache et ung jour,
40616   Se Dieu me doint joye et honnour,
40617   Que je ne fay en cincq journees.
40618   La suis pesant comme plommees.
40619   Mes mains entoumies et mortes
40620   Ne seRaynaud supprime ce mot. poeuent mouvoir ne que portes.
40621   A toute heure je muirs de sommes.
40622   Trestous de tel plumage sommes,
[126b]
40623   Et en taches sommes mouvans,
40624   Legiers et comme vent tournans,
40625   Car se nous volions bien ouvrer,
40626   En ung jours nous porrions prouver
40627   Qu'en six jours feriesmes sans paines
40628   Ce dont nous metons trois sepmaines.
40629   Aultrement que faire en ariesmes,
40630   Et tant aussi ne gaigneriesmes.
40631   Et s'aprendons nos aprentis
40632   A estre tous lens et faintis,
40633   Et adés gaigneront pour nous,
40634   Et ainsi nous chevissons nous :
40635   Nos maistres nous et varletz paient,
40636   Quelque grevance qu'ilz en aient.
40637   Grouchier poeuent et groucheront,
40638   Ja aultre chose n'en aront.
40639   Que voulez vous que je vous die ?
40640   Nous n'avons nulle fois envie,
40641   Mais que il puist bientost nuit estre
40642   Pour avoir l'argent nostre maistre.
40643   Et s'un soubtil maistre sçavons,
40644   Envis a lui a faire avons.
40645   Car il voit cler en son affaire.
40646   Pour ce pour lui ne vollons faire,
40647   Car ilz voeullent estudïer
40648   Et sur nostre œuvre solfïer.
40649   Mais ces gens [tout] poissans tanneurs
40650   Ou d'abbaÿe gouverneurs,
40651   Ces despensiers, ces riches hommes,
40652   Qui mettent en escript les sommes
40653   D'une journee leur faisons deux :
40654   Or me met double, et je suis seulx.
40655   Et nous le sçavons bien mener,
40656   Le bon vin boire et entonner,
40657   Et mengier la tripe au matin.
40658   Ainsi leur donnons le tatin.
40659   Que voulez vous ? il n'y a aultre.
[126c]
40660   L'un poisson si se vit de l'autre
40661   Je n'y suis que la matinee,
40662   Et si lui compte la journee.
40663   A telle gent fait bon ouvrer
40664   Pour sa chevance recouvrer.
40665   Siques querez aultre sentier,
40666   Que nous ne vous avons mestier. »
     
40667   Lors ung carpentier s'est drechiés
40668   Et si s'est forment hericiés.
40669   Pour tous les aultres fu tramis,
40670   Si com des recouvreurs ay mis.
40671   Pour tous envoyé y estoit,
40672   Car tout leur affaire sçavoit,
40673   Et de leur nature lïez.
40674   Pour ce y estoit envoiez.
40675   Dist : « Beste, tu es forvoyé,
40676   Et si es trop mal avoyé.
40677   Je te diray nos ordonnances
40678   Que nous faisons par alïances.
40679   Et qui aultrement le feroit
40680   Entre nous mie paix n'aroit,
40681   Et qu'il ne fust forment haÿs
40682   Et deboutés et esbahis,
40683   Et monlt fort le diffameriesmes,
40684   S'en nous contraire le trouviesmes.
40685   Tous les matins en place alons,
40686   Et tout ainsi nous demenons,
40687   Com les couvreurs font vraiement
40688   Dont avez oÿ le convent
40689   Icy devant en ceste page.
40690   Nous maintenons tout tel usage.
40691   Ainsi nous sommes maintenus.
40692   Or sommes en l'œuvre venus.
40693   Contenance commenceray
40694   Que trop bien bezongne feray.
40695   Ça et la iray, pour nëant,
40696   Et par ça et par la venant,
[126d]
40697   Diray : « Metz ces gantiers en place,
40698   De cest marien dole la face,
40699   Oste cest ort, oste cest lait.
40700   ― Volentiers, dira le varlet.
40701   Du fain ne fault sans demouree
40702   Pour tost faire de la charree.
40703   Du feu me fault, il n'y a el.
40704   Lignier me fault soeul et potel.
40705   Mon varlet ira besongnier,
40706   Et g'iray ma hache aguisier,
40707   Et aprez ma hache, ma soye,
40708   Et trestout sur aultrui journee.
40709   Ja aisement n'aguiseray
40710   Fors quant a aultrui jour seray.
40711   La museray une grant piece,
40712   Sur gantiers metterayRaynaud corrige en mettrai. une piece,
40713   Par grant loisir cecy feray
40714   Et puis ung peu l'adouberay,
40715   Et si en osteray le harlé
40716   Qui n'y nuist mie ung œuf pelé,
40717   Fors ce que il en est plus beaulx,
40718   Mais de nulle riens mieulx n'en vaultx.
40719   Et puis tantost le disner vient,
40720   Et puis a boire nous couvient.
40721   En la taverne fay m'alee,
40722   Et la fay longue demouree.
40723   Et quant je ay bien prins mon aize,
40724   Je reviens faire une mortaise.
40725   Je diray : « Par cy ligneras,
40726   Et ce lachet y tailleras,
40727   Et ceste filliere me pare. »
40728   Je porte aiguisier ma tarelle,
40729   Et si fais une noeufve mouche,
40730   Et lors reviens moullier ma bouce
40731   A ung compagnon qui m'atent.
40732   Illecquez demouray ja tant
40733   Que je beü assez aray,

127

[127a]
40734   Et puis si m'en retourneray,
40735   MaRaynaud corrige en O ma. tarelle a mon costé.
40736   Diray qu'il est bien acheré.
40737   Ja fevre ne l'ara mouchié,
40738   Ne ja homs n'y ara touchié.
40739   A mon atelier revenray
40740   Et a mon varlet je diray :
40741   « Fu cy nostre maistre ? Qu'a dit ?
40742   ― Oÿ bien, vous ay escondit. »
40743   Et lors a ouvrer me prenray
40744   Et ma robe desvestiray
40745   Et feray illec une trace,
40746   Et meteray marien sur face,
40747   Jusques il est tant de disner.
40748   Et la voeul assés demourer,
40749   Et la je seray a sejour
40750   Jusqu'il sera nonne du jour.
40751   Lors reprenray marien a batre.
40752   Il semble que je voeulle abatre
40753   Ung grant chateau ou une tour.
40754   Quant je voy mon maistre au retour,
40755   Je fay plus que ne feroient quatre.
40756   Qui me orroit ce marien batre,
40757   Pour neant seroie forsenés.
40758   Si tost que mon maistre est alez,
40759   Plus ne voeul batre ne bouter,
40760   Mais me convient aller gouster.
40761   Ainsi la journee passerons,
40762   Ne aultrement ne le ferons.
40763   Nous ne poons plus dolens estre,
40764   Quant riens demeure nostre maistre.
40765   Quant serons a aultrui journee,
40766   Saciés, et c'est chose prouvee,
40767   Nos aisemens aguiserons,
40768   Et forgerons, et esmaurrons,
40769   Et nos oies et nos grans haches,
40770   De son bois et a ses dommages.
[127b]
40771   A no pooir ainsi seront,
40772   Ja bon marchié de nos n'aront.
40773   Je n'en voy oncques nulz lassés,
40774   Mais j'en ay veü de cassés
40775   Si tost qu'aventure y venoit
40776   Et que mal garde s'en donnoit.
     
40777   Ce dy je pour les charpentiers
40778   Et pour trestous aultre mestiers.
40779   Especïalment vignerons,
40780   Faucheurs, fauchillons, taillerons.
40781   Nesun vous n'en y trouverez
40782   De trestous ceulx que vous querez.
40783   Et par dessus trestoute gent
40784   Qui prendent loyer et argent,
40785   Fuiez ces deux sans approchier,
40786   Ce sont charetons et bregier.
40787   Ce sont les deux, a dire voir,
40788   Qui font maint preudomme doloir.
40789   Ce sont les pïeurs, au voir querre,
40790   De toute la gent dessus terre
40791   Et de pïeur condicïon,
40792   De plus malvaise intencïon,
40793   Qui plus tost grant perte feront
40794   Leur maistre et ceulx qu'ilz serviront,
40795   Ce seront ceulx pour qui labeurent
40796   Et ceulx en quel hostel demeurent. »
     
40797   Dist la Tigre : « Plus je n'iray.
40798   Jamais tel gent ne mengeray,
40799   Ne jamais ne les quiers vëoir.
40800   Au deable puissent ilz sëoir !
40801   Ma vïande n'est pas cy preste.
40802   Aucun trouver me faulsist certe
40803   Qui ne fust point luxurïeux,
40804   Ataignans n'avaricïeux.
40805   Volontiers je m'en repeüsse,
40806   S'en aucun lieu je les sceüsse.
40807   ― Dame Tigre, se dit Thiebert,
[127c]
40808   Je n'en voy point cy en appert
40809   Que vïande pour vous truissiez,
40810   Dont eschaper de mort puissiez.
40811   Se vivre ne voulez compter
40812   Aultre que ne vous oy nommer,
40813   S'aultre vïande ne prenez
40814   De deffault tost la mort arez. »
     
40815   Dist la Tigre : « Je mengeroie
40816   Volonters, se je cy avoye,
40817   Des marchans qui point ne juraissent
40818   Et voirs de leurs denrrees comptaissent,
40819   N'en voulsissent nul decepvoir.
40820   De ceulx voulsisse bien avoir,
40821   De ceulx eusse je bien mestier
40822   Qui loiaulment font leurz mestier,
40823   Qui nulle fois ne menteïssent
40824   Et a toutes fois voir desissent,
40825   [Et] le plus lait dehors boutaissent.
40826   Ceulx la vie ou corps me boutaissent.
40827   Et les loiaulx taverniers aim,
40828   Preudommes, piteux, hostelain.
40829   Des advocatz voulroye avoir
40830   Qui ne soustiennent riens que voir,
40831   Procureurs plains de pacïence
40832   Et Lombars plains de souffisance.
40833   SiRaynaud supprime ce mot. prenroye bien religïeux
40834   Qui ne sont avaricïeux,
40835   Et sans luxure et sans envie
40836   (De ceulx referoie ma vie),
40837   Prelat, cui son estat soufist,
40838   Et juge qui loialment dist
40839   Sans riens prendre et sans rien clochier.
40840   Tel vïande aroye je chier.
40841   Si aim monlt piteux usuriers
40842   Et veritables courretiers,
40843   Gentilz homs humbles sans orgoeul.
40844   Se de ceulx tu vois nulz, j'en voeul.
[127d]
40845   J'aim putain qui ne voeult riens prendre,
40846   Prestre qui ne scet la main tendre,
40847   Seigneur terrien qui het argent
40848   Et qui ne prent riens sur sa gent,
40849   Sergant raisonnable et piteux,
40850   […]Vers manquant ; pas d'équivalent dans A.
40851   Marchant cui ce qu'il a soufist
40852   Ne sans vouloir l'autrui si vist.
40853   Et se je trouvoie prescheurs
40854   Ou aucuns de ces sermonneurs
40855   Qui preschent a tous abstinence,
40856   Sobrïeté et pascïence,
40857   Juner etRaynaud supprime ce mot. veillier et aourer,
40858   PenitanceRaynaud corrige en Et penitance. et labourer,
40859   Que ce qu'ilz preschent ilz feïssent,
40860   Leurs corps, leurs œuvres ad ce meissent,
40861   Et ensieusissent telz sentiers
40862   Tous ceulx qui sont d'aultres mestiers.
40863   Or t'ay je assés nommé vïande
40864   TelleRaynaud corrige en Tel. com ma nature demande.
40865   Tu ne te poeulx bien escondire
40866   Que aucun ne m'en doie dire. »
40867   Et dist Thiebert : « Je y penseray,
40868   Et sur cecy conseil aray.
40869   Mais je croy n'en trouveray nulz,
40870   Ne mal chaussiés, ne bien vestus. »
40871   Dist la Tigre : « Bien y verrezMs. penserez.
40872   Et de icy vousRaynaud corrige en vous vous. en irez
40873   Tant que ung de ceulx trouveray
40874   Par qui respité je seray,
40875   Qui par cy devant passera,
40876   Qui la vie me sauvera. »
     
40877   Thiebert de lui se part atant,
40878   Et la Tigre lait lamentant,
40879   S'aucun par illec peust passer
40880   Dont elle se puist respasser.
40881   Et illecques tant attendra
40882   Que l'aventure lui vendra.

128

[128a]
40883   Or se gardent qui bien feront
40884   Qui par cest chemin passeront,
40885   Car s'ilz font tresbien leur devoir,
40886   La Tigre les vouldra avoir.
40887   Or se gard bien qui la s'avoye,
40888   Car s'aucun va par celle voye
40889   Qui soit loial preudoms en s'œuvre,
40890   Que la Tigre point ne le troeuve,
40891   Tantost deglavïé seroit,
40892   Ja de mort il n'eschaperoit.
40893   D'illec la Tigre avant n'yra,
40894   Et le compte cy finera.
40895   S'en diray une aultre matiere.
40896   Or en entendez la maniere.
     
40897   Monlt est cil plain de grant scïence
40898   Qui se scet vivre en pacïence,
40899   Et cil n'est pas vuit de sçavoir
40900   Qui scet bien pacïence avoir,
40901   Quant au siecle qui oresRaynaud corrige en or. se tient
40902   Et au siecle qui aprez vient.
40903   Sages est qui se penera,
40904   Qui pacïence en lui ara.
40905   Qui est cil qui ce porra faire,
40906   Qui en meschief se peüst traire
40907   Des horribles temptacïons
40908   Qui viennent aulx complexïons
40909   Des gens et de jour et de nuit ?
40910   En l'an mil .iijc. trente et uit
40911   Et .xxxix. et trente et set,
40912   N'ot bonne ville ne rechet
40913   Ou gens fussent si bien muchiés
40914   Que ilz ne fussent reverchiés.
40915   Clerc, bourgois, gentil ne vilain
40916   Ne demoura ne prez ne loing,
40917   N'enffant, ne varlet, ne pucelle,
40918   A qui ne soit dit la nouvelle
40919   D'aller en l'ost sans ostoyer
[128b]
40920   Et en guerre sans guerroier.
40921   Qui n'y ala si envoia,
40922   Toute sa finance paya,
40923   Chateux, et corps, et paine y mirent,
40924   N'oncques cole[e]s y ferirent,
40925   Ne leurs ennemis n'approcherrent,
40926   Virent ne sorent, n'encontrerent.
40927   Ce fu guerre sans guerrïer,
40928   Mais ce ne fu pas sans paier.
40929   Et puis qu'il eust bonne acoison
40930   D'acquerir deniers sans raison,
40931   De gens firent arriere ban
40932   Ou nul ne fery fors roban
40933   A son coussin et a son lit,
40934   Ne nul n'en perdi son delit.
40935   A Amiens fist celle assemblee
40936   Qui ne fut pas a tous emblee,
40937   Car trestous les pays la murent
40938   Et plus de cent milliers y furent.
40939   N'y virent ne venant n'alant
40940   Qui leur desist fors bien vegnant,
40941   N'y ot nul qui veïst contraire,
40942   Ne nul qui veïst fors bien faire.
40943   Ainsi com ilz furent mandés,
40944   Ainsi en furent renvoiés.
40945   Encor de rechief mandés furent
40946   Qu'oncquez anemis n'y perchurent.
40947   S'ilz ne hurtoient l'un a l'autre,
40948   Oncquez n'y ot lance sur faultre.
40949   A cestui derenierRaynaud corrige en dernier. mandement
40950   Mist on a nom arriere ban,
40951   Qui aporta le bon loyer
40952   Dont nul n'est quitte sans paier.
40953   Puis que arrie[re] ban estoit,
40954   Toutes gens paier convenoit.
40955   N'y ot ne varlet ne pucelle,
40956   Ne chevalier, ne damoiselle,
[128c]
40957   Abbaÿe, franc clerc, n'eglise,
40958   Sur qui somme grant ne fust mise,
40959   L'une des sommes pour la guerre
40960   Qu'on disoit du roy d'Angleterre,
40961   Et l'autre pour l'arriere ban.
40962   D'icellui ban nul n'estoit franc.
40963   Pour arriere ban ne pour querre,
40964   N'y ot discencïon ne guerre.
40965   N'y trouverrent qui mal deïst
40966   Ne qui destourbier leur feïst,
40967   Ainsi les en fist envoier
40968   Pour les subvencïons paier.
40969   Dont pluseurs sont en dureté
40970   Et maint jetté a povreté.
40971   Monlt estoit en ce temps scïens,
40972   Qui vivoit comme pascïens.
40973   Avec ce couroit tel monnoye
40974   Dont on avoit petitte joye.
40975   Avec ce a gens de paÿs
40976   Ostoit on charue et brebis.
40977   Les prairies furent gastees,
40978   A pluseursMs. leurs. chevances ostees.
40979   Qui est qui pascïence eüst,
40980   Ne qui en paix estre deüst ?
40981   Pour aultrui fait, pour aultrui guerre,
40982   On me vient ma chevance querre,
40983   Dont je n'ay cause n'accïon.
40984   Et si m'oste on ma garnison
40985   Pour aultrui païs revengier
40986   Qui ains ne m'ama ne tint chier !
40987   Encores qui m'en seusist gré,
40988   J'en montaisse sur ung degré,
40989   Et en cuidaisse ung peu valoir,
40990   Et moins je n'en peusse doloir.
40991   Encor y a <il> brachés tranchans
40992   Remouvans et tout mal cerchans
40993   Qui enquierent, cerchent, escoutent,
[128d]
40994   Et partout les secretz se boutent,
40995   Pour enquerir qui a meffait.
40996   Qui trop a dit ou trop a fait,
40997   Qui a riens de l'autrui eü,
40998   Qui aucun convine a sceü,
40999   Ou qui est trop desordonné.
41000   Tantost il est acoisonné,
41001   Car envis est ne joye ne ire,
41002   Sur lequel on ne sace a dire.
41003   Itelles accusacïons
41004   Font maintes percecusïons,
41005   Menguënt la gent et honnissent.
41006   Ame, corps et honneur perissent,
41007   Et en sont fuitifs et lobé.
41008   Siques demanderez Thobé.
41009   Puis qu'a passïence venons,
41010   Et de lui le sermon tenons,
41011   Si en dirons donc ung petit
41012   Pour nous donner bon appettit.
41013   Qui bon appettit poeut combrer,
41014   Envis poeut aprez mal user.
41015   Pascïence fait maintes graces
41016   A cil qui voeult sieuir les traces.
41017   Elle fait de peu riche homme estre,
41018   De peu vestir et de peu paistre.
41019   Qui pascïence prent en gré,
41020   Ne poeut sëoir sur bas degré.
41021   Il ne poeut povre devenir.
41022   Pour chetif ne se poeut tenir.
41023   Ne scet qu'est meschief ne tristresse.
41024   Mais son estat tient en richesse.
41025   N'est mal couchié, n'est mal vestu,
41026   De paine qu'il ait point batu.
41027   Vilenies ne poeut oÿr
41028   Ne de ses œuvres mal joïr.
41029   Ne mal temps ne lui poeut desplaire
41030   Envis leur poeut nulz anuy faire.

129

[129a]
41031   Nature lui a ce donné,
41032   Trestout tient pour bien ordonné,
41033   Tel comme et aultre ne voulroit,
41034   Nulle aultre forme il ne prenroit
41035   Sa forme lui plaist, sa nature.
41036   D'ajouster aultre a lui n'a cure,
41037   D'aultre beaulté a lui adjoindre.
41038   Ne se voeult ne farder ne paindre.
41039   Si comme chapeaulx et vesture
41040   Qui enbellist ung peu nature
41041   D'aultre substance acquerir,
41042   Ne de chose qui puist perir.
41043   De tout une noix ne dourroit,
41044   Aultre com est, il ne voulroit.
41045   Isisdés dist : « Qui est en paix,
41046   Il ne poeut porter pesant fais ».
41047   Car qui son cœur voeult garder d'ire
41048   Ne doit croire quanqu'il ot dire,
41049   Car qui de s'oreille fait nasse
41050   Grand tourment en son cœur amasse.
41051   Ysidés dist : « Qui a pascience
41052   Voit assez de ce que il pense. »
41053   Cuicuncquez vit et souffrir poeult
41054   Il voit assez de ce qu'il voeult.
41055   Senecques dit, et il dit voir,
41056   Que bon fait fait pacience avoir.
41057   Pascïence ne met en pris
41058   Chapeau, couronne, vert ne gris.
41059   De tout cecy elle n'a cure,
41060   Mais prent en gré l'œuvre nature,
41061   Comme Thiesselin le corbiaulx
41062   Qui des oiseaulx n'est le plus beaulx.
41063   Quant jouster vault a lui beaulté,
41064   Dont il cheÿ en grant vieulté,
41065   Et d'aultrui plume se para,
41066   Dont puis chierement compara.
41067   Cy en orrez la cause dire :
     
[129b]
41068   L'aigle qui des oiseaulx fu sire,
41069   Et pour roy le doit on tenir,
41070   Ses oyseaulx fist a court venir.
41071   Si leur manda par l'esprevier
41072   Que tous viennent sans delayer,
41073   N'y ait nul qui derrier remaingnent.
41074   Tous s'esmurent, et tous y viengnent.
41075   Tous a la court du roy se tindrent,
41076   Illec sagement se maintindrent.
41077   Dampt Thiesselin pas n'oublïa
41078   Qui aultrefois esté y a.
41079   Sire Thiesselin ly corbeaulx
41080   Regarda qu'il n'estoit pas beaulx,
41081   Et maint tresbel oiseau iront
41082   Qui a la court du roy seront.
41083   Noir et hideux s'i trouvera,
41084   Et pour ce on le gabera
41085   Quant ilz seront tous a conseil,
41086   Blanc, vert, inde, bleu et vermeil,
41087   Et vestus de pluseurs plumages
41088   Et de coulleurs de grans parages.
41089   Verra le cocq et le paon,
41090   Le orïeul et le coulon,
41091   Le terin, le cordonnereul,
41092   LaRaynaud corrige en Et la. houppe et le lignereul.
41093   « Monlt [seront] cilz bel a vëoir,
41094   Monlt deveront a tous sëoir.
41095   Et cil tresbel oiseaulx de proye
41096   Qui bien desservent qu'on les voye,
41097   Monlt tresgrant honneur y aront,
41098   Pour ce que bien vestus seront.
41099   S'iront sëoir avec les bons,
41100   Et je seray noir q'un charbons,
41101   Pute vesture et anuieuse,
41102   Et pesant et malgracïeuse.
41103   Nul n'est vestu de mon habit,
41104   Qu'il ne soit tenu en despit,
[129c]
41105   Car a vëoir noir maritable
41106   Habit noir sont espoeuetable,
41107   Lais, et diffamesRaynaud édite diffamés., et mesdis
41108   Par dessus tous aultres habis,
41109   Moins amé, prisié et creü.
41110   En quelque lieu qu'il soit veü,
41111   Car se Dieu les avoit vestus,
41112   Si deveroit estre batus.
41113   Mais oncques noir Dieu ne vesti,
41114   Ne ne bailla ne consenti
41115   A ses apostles n'a aultrui.
41116   Pour l'abit noir maleureux sui,
41117   Pour ce plus je ne le suiray.
41118   Moy las ! chetif, et que feray
41119   Qu'avec nul ne porray sëoir ?
41120   Avec qui iray je manoir ?
41121   AvecquesRaynaud corrige en avec. les ennemis d'enffer
41122   Qui sont aussi noir comme fer.
41123   Nul ne fist compagnie si lie,
41124   Se y suis, qui ne soit courcie.
41125   Trestous aultres me despiront,
41126   Et de mes ditz ne me creront,
41127   Car mon habit est haïneux.
41128   Ilz me voulront crever les yeulx,
41129   Car entre nulz biens je n'ay loy.
41130   En ung anglet me serray coy,
41131   Car nul n'ara de moy que faire.
41132   Mon habit ne poeut a nul plaire.
41133   Et comment passer m'en porroye
41134   Que je trouvaisse une aultre voye
41135   Par quoy de beaulté ung peu eusse
41136   Et que plus beau appareüsse,
41137   Que me peüsse eslëechier,
41138   Et ung peu sur mes pietz drechier. »
41139   Adonc pensa : « Par foy, <je> feray
41140   Tant que de leurs plumes aray,
41141   Car bien ceste voye je voy,
[129d]
41142   Et puis les metteray sur moy.
41143   Lors seray blanc, jaunes et vers,
41144   Quant je en seray bien couvers,
41145   Beaulté n'est point sur eulx parant
41146   Que sur moy on n'en voye autant.
41147   Et quant je seray bien doré,
41148   Je seray de tous honnouré,
41149   Et lors dira on du corbel.
41150   De tous oiseaulx c'est le plus bel. »
    CY FINE LE SECOND ET DERRENIER
VOLUME DE REGNART ETC.
    JEHAN DUBOYS