Le Contrefait de Regnart

Édition critique de la rédaction longue (ms. B1 et B2)

Le Contrefait de Regnart, roman fleuve en vers (entrecoupé de passage en prose dans l'une des deux rédactions), est une somme encyclopédique des savoirs du XIVe siècle dont le personnage de Regnart est le fil conducteur. Ce texte déroutant est encore loin d'avoir livré ses secrets.

La présente édition est une édition critique de la rédaction B (celle des manuscrits B1 et B2, où vers et prose sont mêlés). Les conventions modernes de l'édition critique ont été généralement appliquées ; les mots et lettres ajoutés sont notés au moyen des crochets droits [x]; les mots et lettres supprimés sont notés au moyen des crochets brisés <x>.

L'objectif poursuivi par cette nouvelle édition critique est de fournir au lecteur moderne une aide au décryptage des principes de versification du texte. Aussi, contrairement à la coutume, la diérèse a systématiquement été marquée du tréma là où elle a lieu, qu'elle soit ou non évidente. Les -e caducs à l'intérieur du vers ont été marqués de l'italique lorsqu'ils sont élidés. Les voyelles en hiatus ont été graissées.

Les quelques corrections apportées au texte ont été essentiellement guidées par le respect des règles de la versification. Les ajouts s'appuient chaque fois que c'est possible sur la version alternative du texte que fournit le manuscrit A (les variantes de A sont données par Gaston Raynaud dans son édition).

Lorsque les choix éditoriaux opérés diffèrent de ceux que l'on trouve dans l'édition de Gaston Raynaud et Henry Lemaitre, le texte édité par ces derniers est donné en note.

Édition antérieure

Le roman de Renart le contrefait, publié par Gaston Raynaud et Henry Lemaitre, Paris, Champion, 1914, 2 volumes.

Source du document : Manuscrits B1 (Vienne 2562) et B2 (BnF, f. fr. 370)