Glossaire

A B C D E F G H I L M N O P Q R S T V

— A —

Accent / Accentuation : mise en relief sonore d'une voyelle. En latin classique, l'accentuation coïncide avec une modification mélodique ; en latin vulgaire et en français, avec un accroissement de la durée et/ou de l'intensité.

Acrolecte : variété de prestige de la langue.

Affaiblissement : diminution de la durée, de la force ou de l'intensité.

Affriquée (Consonne —) : consonne composée de deux phases successives : une phase occlusive et une phase fricative produites dans le temps nécessaire à la production d'une occlusive ou d'une fricative simples.

Alvéolaire (Consonne —) : consonne dont le lieu d'articulation se situe au niveau des alvéoles des dents de la mâchoire supérieure.

Amuïssement : effacement, disparition d'un phonème — v. aussi syncope.

Analogie : action assimilatrice qui fait que certaines formes changent sous l'influence d'autres.

Analogique (Forme —) : forme d'un mot à un moment donné de son histoire qui ne s'explique pas par l'effet de la seule évolution phonétique — vs forme héréditaire

Antécédent : qui précède directement — vs subséquent.

Antépénultième : qui précède l'avant-dernier.

Antériorisation ou palatalisation : déplacement du lieu d'articulation vers l'avant de la cavité buccale dans la réalisation d'un phonème. Passage d'un phonème de la série des vélaires à l'une des deux séries palatales.

Antérieure (Voyelle —) : voyelle caractérisée par une position de la langue aussi avancée que possible dans la bouche

Aperture : distance minimale entre l'organe qui articule et le point d'articulation.

Articulation (Point d' —) : point où se produit l'occlusion ou la constriction du canal buccal.

Ascendante (Diphtongue —) : diphtongue dont le dernier segment est accentué — vs. descendante.

Assibilation : développement d'un phonème sifflant ou chuintant (au cours de l'évolution d'une palatale).

Assimilation : communication par un phonème, voyelle ou consonne, à un autre phonème d'un ou plusieurs de ses traits articulatoires — vs différenciation, dissimilation.

Assourdissement : passage d'une consonne sonore à la consonne sourde correspondante — vs sonorisation.

Atone : non accentué — vs tonique.

— B —

Bascule des diphtongues : passage de l'accentuation du premier élément des diphtongues vers le deuxième élément (le phénomène a lieu à la charnière des XIIe et XIIIe siècles).

Basilecte : variété d'une langue la plus éloignée de sa variété de prestige.

Bicasuel : qui oppose deux cas.

Bilabiale (Consonne —) : consonne labiale dont le lieu d'articulation est situé au niveau des lèvres et réalisée par rapprochement des lèvres inférieure et supérieure.

— C —

Cas : chacune des formes d'un mot qui présente une déclinaison.

Casuel : lié au cas.

Changement : variation diachronique.

Clitique : élément à mi-chemin entre un mot indépendant et un morphème lié, caractérisé par une dépendance prosodique — vs enclitique, proclitique.

Coalescence : rapprochement fortuit de deux phonèmes.

Coalescence (Diphtongue par —) : diphtongue qui résulte de la soudure de deux éléments vocaliques devenus proches — vs diphtongue par segmentation.

Conditionnée (Diphtongaison —) : diphtongaison d'une voyelle accentuée sous l'action d'un phonème voisin — vs spontanée.

Conjugaison : flexion du verbe.

Consonantique : qui touche aux consonnes — vs vocalique.

Consonantisation ou consonification : processus par lequel une voyelle devient consonne — vs vocalisation.

Consonne : son de la voix produit par les différents organes de la bouche et qui en sort plus ou moins librement.

Consonne épenthétique : consonne apparaissant à l'intérieur d'un groupe consonantique constitué.

Consonne explosive : consonne placée en début de syllabe — vs implosive.

Consonne implosive : consonne placée devant une autre consonne — vs explosive.

Consonne intervocalique : consonne placée entre deux voyelles.

Consonne occlusive : consonne pour laquelle il y a à un moment fermeture du canal buccal — vs constrictive.

Consonne pulmonique : consonne dont la production nécessite un flux d'air provenant des poumons.

Consonne sonore : consonne pour la prononciation de laquelle les cordes vocales vibrent — vs sourde.

Consonne sourde : consonne pour la prononciation de laquelle les cordes vocales ne vibrent pas — vs sonore.

Constrictive (Consonne —) : consonne dont l'articulation implique une obstruction du canal respiratoire en un point d'articulation donné.

Contexte : environnement non linguistique d'un mot ou d'une séquence de mots — vs cotexte.

Contigu : en contact direct.

Contrefinale (Voyelle —) : voyelle prétonique interne — v. prétonique.

Coordonnant : conjonction de coordination.

Cotexte : cnvironnement linguistique d'un mot ou d'une séquence de mots — vs contexte.

— D —

Déclinaison : flexion du nom, de l'adjectif ou du pronom.

Dénasalisation : passage de la nasalité à l'oralité, pour une voyelle.

Dentale (Consonne —) : consonne apicale dont le lieu d'articulation se situe au niveau des dents, réalisée par un rapprochement entre la pointe de la langue et les dents.

Dentalisation : passage du caractère labial au caractère dental.

Descendante (Diphtongue —) : diphtongue dont le premier segment est accentué — vs. ascendante.

Désinence : suffixe grammatical servant à la flexion.

Diachronie : transformation des faits linguistiques dans le temps ; discipline qui étudie ces transformations.

Diachronique : qui est relatif à l'évolution d'un fait linguistique dans le temps.

Différenciation : modification par un phonème, voyelle ou consonne, d'un ou plusieurs de ses traits articulatoires pour se différencier du phonème voisin — vs assimilation ; ≠ dissimilation.

Digramme : groupe de deux caractères utilisé pour représenter un phonème unique — ≠ diphtongue.

Diphtongaison : scission en deux éléments vocaliques distincts d'une voyelle accentuée (diphtongaison dite spontanée) ou association en une seule syllabe de deux segments vocaliques distincts (diphtongaison dite par coalescence).

Diphtongaison conditionnée : diphtongaison d'une voyelle accentuée sous l'action d'un phonème voisin — vs spontanée.

Diphtongaison spontanée : diphtongaison d'une voyelle accentuée — vs conditionnée.

Diphtongale (Voyelle —) : élément vocalique non accentué d'une diphtongue.

Diphtongue : voyelle complexe qui change de timbre en cours d'émission — ≠ digramme.

Diphtongue par coalescence : diphtongue qui résulte de la soudure de deux éléments vocaliques devenus proches — vs diphtongue par segmentation.

Diphtongue par segmentation : diphtongue qui résulte de la scission d'une voyelle accentuée — vs diphtongue par coalescence.

Diphtongue ascendante : diphtongue dont le premier segment est accentué — vs. diphtongue descendante.

Diphtongue conditionnée : diphtongue dont l'évolution est infléchie sous l'action d'un phonème voisin — diphtongue spontanée.

Diphtongue descendante : diphtongue dont le second segment est accentué — vs. diphtongue ascendante.

Diphtongue spontanée : diphtongue dont la formation est indépendante de l'environnement — vs diphtongue conditionnée.

Diphtongues (Bascule / Basculement des —) : passage de l'accentuation du premier élément des diphtongues vers le deuxième élément (le processus a lieu à la charnière des XIIe et XIIIe siècles).

Dissimilation : différenciation à distance d'un phonème, voyelle ou consonne, qui figure deux fois dans un mot — vs assimilation, différenciation.

Duel : nombre grammatical marquant les éléments qui sont au nombre de deux.

— E —

Effet de couple : association analogique entre 2 formes qui vont évoluer parallèlement.

Enclise : phénomène par lequel un mot privé d'accent forme corps avec le mot qui précède — vs proclise.

Enclitique : mot privé d'accent tonique, qui fait corps avec le mot précédent — vs proclitique.

Entravée (Voyelle —) : voyelle d'une syllabe fermée — vs voyelle libre.

Épenthèse : apparition d'un son à l'intérieur d'un groupe, en particulier d'une consonne à l'intérieur d'un groupe consonantique.

Épenthétique (Consonne —) : consonne apparaissant à l'intérieur d'un groupe consonantique constitué.

Étymon : forme attestée ou reconstituée qui fournit l'étymologie d'une autre forme.

Explosive (Consonne —) : consonne placée en début de syllabe — vs implosive.

— F —

Faible (Forme verbale —) : forme verbale accentuée sur la désinence.

Fermée (Syllabe —) : syllabe qui se termine par une consonne — vs syllabe ouverte.

Fermée (Voyelle —) : voyelle caractérisée par une position de la langue aussi proche que possible du palais.

Finie (Forme verbale —) : forme verbale variant selon le paramètre de la personne — vs forme verbale non finie.

Flexion : modification d'un mot à l'aide de désinences.

Forclusif : élément qui s'adjoint au morphème ne pour former un morphème négatif discontinu.

Forte (Forme verbale —) : forme verbale accentuée sur le radical.

Fricative (Consonne —) : consonne constrictive, produite par resserrement du chenal expiratoire sans qu'il y ait fermeture complète de celui-ci.

— G —

Genre : trait grammatical permettant de répartir des classes lexicales en catégories répondant à des critères liés au sexe.

Graphème : plus petite unité distinctive et significative de l'expression écrite (constituée d'un ou plusieurs signes écrits).

— H —

Haplologie : amuïssement d'un ou plusieurs phonèmes répétés ou proches.

Héréditaire (Forme ­—)

Hiatus : succession de deux voyelles qui n'appartiennent pas à la même syllabe.

— I —

Imparissylabique : mot déclinable dont le nombre de syllabes est différent au nominatif et au génitif singulier (latin), au cas sujet et au cas régime (ancien français).

Implosive (Consonne —) : consonne placée devant une autre consonne — vs consonne explosive.

Infixation : insertion d'un élément de dérivation à l'intérieur d'un mot — v. aussi préfixation, suffixation.

Infixe : élément de dérivation qui s'insère à l'intérieur d'un mot — v. aussi préfixe, suffixe.

Intervocalique (Consonne —) : consonne placée entre deux voyelles.

—L—

Labialisation : acquisition du trait labial par une voyelle non labialisée.

Labiodentale (consonne —) : consonne labiale réalisée par rapprochement entre la lèvre inférieure et les dents de la mâchoire supérieure et inversement (on emploie parfois le terme dentolabiale pour désigner la prononciation avec la lèvre supérieure et les dents de la mâchoire inférieure).

Labiovélaire (Consonne —) : consonne possédant deux lieux d'articulation, bilabial et vélaire, la partie postérieure de la langue opérant une constriction au niveau du voile du palais.

Langue majoritaire : langue usuelle de la majorité des habitants d'un territoire.

Langue maternelle : langue dans laquelle l'enfant apprend à parler.

Latérale (Consonne —) : consonne qui nécessite pour sa réalisation l'écoulement de l'air via un canal latéral (parfois bilatéral) formé par l'affaissement de l'avant de la langue et le contact de son dos avec le palais.

Légère (Syllabe —) : syllabe dont le noyau vocalique est bref et non suivi d'une consonne — vs syllabe lourde.

Lexème : unité sémantique et phonétique figée.

Libre (Voyelle —) : voyelle qui termine une syllabe — vs voyelle entravée.

Loi de position : loi selon laquelle une voyelle semi-ouverte se ferme en syllabe ouverte et une voyelle semi-fermée s'ouvre en syllabe fermée.

Lourde (Syllabe —) : syllabe dont le noyau vocalique soit est long, soit bref et suivi d'au moins une consonne — vs syllabe légère.

—M—

Majoritaire (Langue —) : langue usuelle de la majorité des habitants d'un territoire.

Maternelle (Langue —) : langue dans laquelle l'enfant apprend à parler

Métathèse : altération d'un mot par déplacement d'un phonème ou d'une syllabe.

Monophtongaison : réduction d'une diphtongue à une voyelle simple.

Mouillé : équivalent, au plan auditif, de palatal.

—N—

Nasalisation : acquisition d'une résonance nasale par une voyelle suivie d'une consonne nasale.

Nasale (Voyelle —) : voyelle pour la prononciation de laquelle une partie de l'air phonateur passe par le nez, le voile du palais étant abaissé — vs voyelle orale.

Nasale (Consonne —) : consonne produite en abaissant le voie du palais.

Nom imparisyllabique : nom comptant un nombre différent de syllabes au nominatif et au génitif singuliers.

Nom parisyllabique : nom comptant un nombre égal de syllabes au nominatif et au génitif singuliers.

Nombre : trait grammatical représentant la quantité d'unité.

Non finie (Forme verbale ­—) : forme verbale ne variant pas selon le paramètre de la personne — vs. forme verbale finie.

—O—

Occlusion : fermeture.

Occlusive (Consonne —) : consonne pour laquelle il y a à un moment fermeture du canal buccal — vs constrictive.

Orale (Voyelle —) : voyelle pour la prononciation de laquelle tout l'air phonateur passe par la voie orale — vs voyelle nasale.

Orale (Consonne —) : consonne dont la cavité de résonance est la bouche.

Ouverte (Syllabe —) : syllabe qui se termine par une voyelle — vs syllabe fermée.

Ouverte (Voyelle —) : voyelle caractérisée par une position de la langue aussi éloignée que possible du palais.

Oxyton : mot accentué sur la dernière syllabe.

Oxytonique (Accentuation —) : accentuation qui porte sur la dernière syllabe.

—P—

Palatal : caractérise un son, voyelle ou consonne, dont l'articulation est réalisée au niveau du palais dur.

Palatalisation ou antériorisation : déplacement du lieu d'articulation vers sommet de la voûte palatine dans la réalisation d'un phonème ; passage d'un phonème de la série des vélaires à l'une des deux séries palatales.

Paradigme : mot-type donné comme modèle.

Paroxyton : mot accentué sur la pénultième syllabe.

Pénultième : avant-dernier.

Phonème : plus petite unité distinctive et significative de l'expression parlée.

Phonémo-graphémique (Système —) : système d'écriture dans lequel une lettre correspond à un son et un son à une lettre.

Point d'articulation : point où se produit l'occlusion ou la constriction du canal buccal.

Position (Loi de —) : loi selon laquelle une voyelle semi-ouverte se ferme en syllabe ouverte et une voyelle semi-fermée s'ouvre en syllabe fermée.

Post-tonique interne (Voyelle —) : voyelle située à l'intérieur du mont derrière l'accent.

Préfixation : insertion d'un élément de dérivation devant la base d'un mot — v. aussi infixation, suffixation.

Préfixe : élément de dérivation qui s'insère devant la base d'un mot — v. aussi infixe, suffixe.

Prétonique interne (Voyelle —) : voyelle située à l'intérieur du mont avant l'accent.

Primaire : se dit d'une séquence de phonèmes qui se retrouve dans l'étymon et reste présente telle quelle tout au long de l'évolution — vs secondaire.

Proclise : phénomène par lequel un mot privé d'accent forme corps avec le mot qui suit — vs enclise.

Proclitique : mot privé d'accent tonique, qui fait corps avec le mot suivant — vs enclitique.

Proparoxyton : mot accentué sur l'antépénultième syllabe.

Proportionnelle (Quatrième —) : quatrième terme à mettre dans un tableau de proportionnalité dont 3 cases sont déjà remplies.

Prothèse ou Prosthèse : addition d'une voyelle devant un groupe de consonnes.

Protolangue : ancêtre, attesté ou non, d'une langue.

Pulmonique (Consonne —) : consonne dont la production nécessite un flux d'air provenant des poumons.

—Q—

Quantité vocalique : longueur ou durée d'une voyelle.

Quadrigramme : groupe de quatre caractères utilisé pour représenter un phonème unique.

—R—

Racine : radical d'un mot à partir duquel vont être formés ses dérivés — v. aussi base.

Radical sigmatique (Verbe à—) : verbe dont le radical se termine par –s.

Réduction ou simplification des consonnes : perte de l'élément occlusif des consonnes mi-occlusives.

Réduction des diphtongues : passage d'une diphtongue soit à une voyelle simple soit à une séquence consonne spirante + voyelle.

Réduction des triphtongues : passage d'une triphtongue à une diphtongue.

—S—

Secondaire : se dit d'une séquence de phonèmes qui ne se retrouve pas telle quelle dans l'étymon d'un mot donné, mais apparaît à un moment quelconque de son évolution — vs primaire.

Segmentation : scission en deux éléments distincts — vs coalescence.

Sigmatique (Verbe à radical —) : verbe dont le radical se termine par s.

Simplification ou réduction des consonnes : perte de l'élément occlusif des consonnes mi-occlusives.

Sonore (Consonne —) : consonne pour la prononciation de laquelle les cordes vocales vibrent — vs sourde.

Sonorisation : passage d'une consonne sourde à la consonne sonore correspondante — vs assourdissement.

Sourde (Consonne —) : consonne pour la prononciation de laquelle les cordes vocales ne vibrent pas — vs sonore.

Spirantisation : perte de l'occlusion d'une consonne occlusive et passage à la constrictive correspondante.

Spirant : équivalent, au plan auditif, de constrictif.

Spirante (Consonne —) : consonne produite par un rapprochement modéré des organes phonateurs qui ne va pas jusqu'à produire le bruit caractéristique de friction des fricatives.

Spontanée (Diphtongaison —) : diphtongaison qui se produit indépendamment de l'environnement — vs conditionnée.

Subordonnant : conjonction ou locution conjonctive de subordination.

Subséquent : qui suit directement — vs antécédent.

Substrat : ensemble des faits de langues dans une situation où dans un territoire où s'impose comme langue officielle une autre langue que la langue maternelle des habitants (le plus souvent celle du colonisateur) ; langue qui en influence une autre tout en étant supplantée par cette dernière ; effet que continue à jouer une langue morte sur celle qui en est issue (définition d'Ascoli).

Suffixation : insertion d'un élément de dérivation derrière la base d'un mot — v. aussi infixation, préfixation.

Suffixe : élément de dérivation qui s'insère derrière la base d'un mot — v. aussi infixe, préfixe.

Superstrat : ensemble des faits de langues dans une situation où la langue maternelle du colonisateur influence la langue maternelle des habitants d'un pays sans se substituer à celle-ci ; langue minoritaire qui influence une langue majoritaire sans la supplanter.

Syllabe : groupe phonétique qui se prononce en une seule émission de voix.

Syllabe fermée : syllabe qui se termine par une consonne — vs syllabe ouverte.

Syllabe ouverte : syllabe qui se termine par une voyelle — vs syllabe fermée.

Syncope : amuïssement d'un ou plusieurs phonèmes.

Système : ensemble d'éléments interagissant entre eux selon un certain nombre de principes ou règles.

Système phonémo-graphémique : système d'écriture dans lequel une lettre correspond à un son et un son à une lettre.

—T—

Thème : ensemble constitué par le radical du mot et ses morphèmes grammaticaux autres que les désinences.

Tonique (Voyelle —) : voyelle accentuée — vs voyelle atone.

Topique : ce dont on parle et qu'on l'on souhaite mettre en relief.

Translater : faire passer d'une classe grammaticale vers une autre.

Triphtongue : syllabe unique formée de trois éléments vocaliques.

Trigramme : groupe de trois caractères utilisé pour représenter un phonème unique.

—V—

Vélaire (Consonne —) : consonne ont le lieu d'articulation se situe au niveau de l'arrière du palais, dit « voile du palais ».

Vélarisation : transformation d'une palatale en vélaire.

Vernaculaire (Langue —) : langue maternelle utilisée pour la communication courante dans une communauté linguistique.

Vibrante (Consonne —) : consonne produite par une ou de vibrations, sous la pression de l'air interne, d'un des organes de la parole : pointe de la langue ou luette.

Vocalique : qui touche aux voyelles — vs consonantique.

Vocalisation : transformation d'une consonne en voyelle — vs consonification ou consonantisation.

Voyelle : son de la voix produit par la vibration du larynx modifiée par l'ouverture plus ou moins grande de la bouche.

Voyelle contrefinale : voyelle prétonique interne — v. prétonique.

Voyelle entravée : voyelle d'une syllabe fermée — vs libre.

Voyelle libre : voyelle qui termine une syllabe — vs entravée.

Voyelle nasale : voyelle pour la prononciation de laquelle une partie de l'air phonateur passe par le nez, le voile du palais étant abaissé — vs orale.

Voyelle orale : voyelle pour la prononciation de laquelle tout l'air phonateur passe par a voie orale — vs nasale.

Voyelle posttonique interne : voyelle située à l'intérieur du mont derrière l'accent.

Voyelle prétonique interne : voyelle située à l'intérieur du mont avant l'accent.