Références : Textes cités

-Ier s.   Gaius Valerius Catullus, Poésies ; texte établi et traduit par Georges Lafaye, Paris, Les Belles lettres, 1984, 3e édition revue par Marcel Duchemin.
IIIe s.   W. A. Baehrens, Sprachlicher Kommentar zur vulgärlateinischen Appendix Probi, Groningen, Bouma's Boekhuis, 1967.
IVe s.   Gloses de Reichenau, ms. de Karlsruhe 115
IXe s.   « La séquence de Sainte Eulalie », éditée par A. Henry, Chrestomathie de la littérature en ancien français, Berne, Francke, 19786.
IXe s.   « Les serments de Strasbourg », édités par A. Henry, Chrestomathie de la littérature en ancien français, Berne, Francke, 19786.
Xe s.   « Sermon sur Jonas », Textes d'étude édités par R.-L. Wagner, Genève, Droz, 1995.
XIe s.   La chanson de Roland, publiée par Joseph Bédier d'après le manuscrit d'Oxford, Paris, Éditions de l'art, 19274.
XIe s.   La vie de Saint Alexis, texte du Manuscrit de Hildesheim (L), publié avec une introduction historique et linguistique, un commentaire et une glossaire complet par Christopher Storey, Genève, Droz, 1968.
XIIe s.   Chrétien de Troyes, Le conte du graal (Perceval), publié par Félix Lecoy, Paris, Champion, 1972.
XIIe s.   Chrétien de Troyes,« D'amors qui m'a tolu a moi », Cligès […] suivi des Chansons courtoises de Chrétien de Troyes, présentation, édition critique et traduction par Marie-XIVe s.
XIIe s.   Chrétien de Troyes, Le Roman de Perceval ou le conte du graal, publié d'après le ms. fr 12576 de la Bibliothèque Nationale par William Roach, Genève, Droz / Paris, Minard. 19592.
XIIe s.   Chrétien de Troyes, Erec et Enide, publié par Mario Roques, Paris, Champion, 1981.
XIIe s.   Chrétien de Troyes, Lancelot, texte établi, trad. par Alfred Foulet et Karl D. Uitti, Paris, Bordas, 1989.
XIIe s.   Chrétien de Troyes, Le chevalier au lion (Yvain) publié par Mario Roques, Paris, Champion, 1980.
XIIe s.   Les Lais de Marie de France, publiés par Jean Rychner, Paris,Champion, 1981.
XIIe s.   La Geste du roi Arthur ; selon le « Roman de Brut » de Wace et l'« Historia regum Britanniae » de Geoffroy de Monmouth. Éd. et trad. par Emmanuèle Baumgartner et Ian Short. Paris : UGE, 1993.
XIIe s.   « Tristan de Béroul », Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise, Paris, Livre de Poche (« Lettres Gothiques »), 1986.
XIIe s.   « Le Tristan de Thomas », Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise, Paris, Livre de Poche (« Lettres Gothiques »), 1986.
XIIe s.   Jean Bodel, « Brunain », Recueil général et complet des fabliaux des XIIIe et XIVe siècles, texte établi par Anatole de Montaiglon,  Librairie des Bibliophiles, 1872, p. 132-134.
XIIIe s.   Œuvres complètes de Rutebeuf, éditées par Michel Zink, Paris, Le Livre de Poche (« Lettres gothiques »), 2001.
XIIIe s.   Enseingnemenz qui enseingnent a apareillier toutes manieres de viande, édition de Th. Gloning.
XIVe s.   Placides et Timéo, ou Li secrés as philosophes, édité par Claude Thomasset, Genève, Droz, 1980.
XIVe s.   Le Chevalier La Tour Landry, « Prologue du Livre pour l'enseignement de ses filles », Robert-Léon Wagner, Textes d'étude (ancien et moyen français), Genève, Droz, 1995.
XIVe s.   « Le Donait françois », Städtler, Thomas, Zu den Anfängen der französischen Grammatiksprache, Textausgaben und Wortschatzstudien, Tübingen, Niemeyer, 1988.
XIVe s.   Eustache Deschamps, « Art de dictier », Œuvres complètes d'Eustache Deschamps publiées d'après le manuscrit de la Bibliothèque Nationale par Gaston Raynaud, Paris, Didot, 1891, vol. 7.
XIVe s.   Le contrefait de Regnart, édition critique par Annick Englebert
XIVe s.   Christine de Pisan, Œuvres poétiques, texte établi par Maurice Roy, Paris, Didot, 1886.
XVe s.   Terence Scully (éd.), « Du fait de cuisine par Maistre Chiquart 1420 », in Vallesia 40 (1985) 101-231.
XVe s.   Les .xv. joies de mariage, publiées par Jean Rychner, Genève, Droz / Paris, Minard, 1967.
XVe s.   Le testament Villon, édité par Jean Rycher et Albert Henry, Genève, Droz, 1974.
XVe s.   « Maistre Aliborum qui de tout se mesle », édité par Anatole de Montaiglon, Recueil de poésies françoises des XVe et XVIe siècles, Paris, 1855.
XVe s.   Terence Scully (ed.), The « Viandier » of Taillevent. An edition of all extant manuscripts, Ottawa, Univ. Press, 1988.
XVIe s.   Jacques de Mailles, La tres joyeuse plaisante & recreative hystoire composee par le loyal serviteur des faicts gestes triumphes et prouesses du bon chevalier sans paour et sans reprouche le gentil seigneur de Bayart dont humaines louenges sont espandues par toute la chrestiente, Paris, Galliot Du Pré / N. Couteau, 1527. [Texte établi par nos soins].
XVIe s.   Michel Nostradamus, Excellent et moult utile opuscule. Paris 1555. [Texte établi par nos soins]
XVIe s.   François Rabelais, Les grandes et inestimables cronicques du grant et enorme geant Gargantua, Lyon, s. éd., 1532. [Texte établi par nos soins].
XVIe s.   François Rabelais, La Plaisante, & joyeuse histoyre du grand Geant Gargantua, Lyon, Estienne Dolet, 1542. [Texte établi par nos soins].
XVIe s.   Victor Hugo, « Réponse à un acte d'accusation », Les Contemplations, Paris, Nelson, 1856.