Le lexique du protofrançais

En dépit du contexte des Serments, le fragment roman ne contient pas d'indices du superstrat francique au niveau du lexique (si l'on excepte les noms des intervenants : Karlo, Ludher, Lodhuuigs), et n'atteste pas de fait marquant sur le plan du lexique, sinon le nom aiudha, qui remonte certes à une forme latine, mais difficile à identifier et à reconstruire, et qui nous rappelle qu'une partie du lexique français puise sa source dans la forme parlée du latin, souvent éloignée du latin classique.

Dans la Séquence, une forme comme eskoltet est également digne d'intérêt en ce qu'elle témoigne d'une substitution de préfixe : la forme du latin classique est en effet auscultat, vraisemblablement refait en *escultat.