LE SYSTÈME GRAPHIQUE DU GALLO-ROMAN

Le gallo-roman n'a pas davantage que le latin vulgaire développé de forme écrite et le système graphique adopté pour la mise par écrit occasionnelle du gallo-roman est une fois encore identique à celui du latin classique.

Les nouveaux phonèmes qui enrichissent les systèmes vocalique et consonantique ne connaissent pas de notation écrite distinctive (on adopte ainsi pour le [h] d'origine germanique la notation <h> utilisé pour l'ancien [h] latin), les quelques témoignages écrits conservés attestant toutefois des hésitations dans la manière de transcrire les nouveaux phonèmes au moyen d'un système graphique devenu trop limité.

Le fait que les Gloses de Reichenau attestent des mots transcrits avec un <w> ne doit pas faire croire à l'introduction d'un nouveau graphème :

Exemples
pignus pro wadius
respectant pro rewardant

Il s'agit d'une convention moderne adoptée pour transcrire ce qui dans l'écriture de l'époque se notait <vv> ou <uu>. Le digramme <vv> est toutefois une innovation du gallo-roman qui permet de différencier le [w] du [y], écrit <v> ou <u>, innovation qui pourra être retenue par les copistes des siècles à suivre ; le <w> n'apparaît toutefois durablement dans le système graphique du française qu'à la fin du XVIIe siècle.