Balades >> Balade 5

Je ne croy pas que de touz les mestiers

Incipit Je ne croy pas que de touz les mestiers
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 2a-b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence V

Balade

 

 

Je ne croy pas que de touz les mestiers

 

 

 

 

Et les estas de ce monde present,

 

 

 

 

Soit plus douteus, non pas des usuriers,

 

 

 

 

Comme est celi que prannent mainte gent :

 

 

5

 

C'est d'eulx armer et suir le tourment

 

 

 

 

D'exil de corps en convoiteuse vie,

 

 

 

 

En mal renom et en tout dampnement.

 

 

 

 

Qui saiges est n'ait de ce faire envie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car on devient, de ce suir, murdriers,

 

 

10

 

Lerres aussi, et de ravissement

 

 

 

 

Consentables, violeur de moustiers,

 

 

 

 

Femmes ravir, ardoit villainement,

 

 

 

 

Et ses voisins trahir mauvaisement,

 

 

 

 

Prandre le leur, eulxSaint-Hilaire corrige en d'eulx. faire chiere lie

 

 

15

 

Sanz cause avoir du faire aucunement.

 

2b

 

 

Qui saiges est n'ait de ce faire envie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en ce faisant suefrent trop de dangiers,

 

 

 

 

De faim, de froit, de mauvais logement.

 

 

 

 

Mieulx leur vausist estre au monde bergiers,

 

 

20

 

Pour bon renom et pour leur sauvement,

 

 

 

 

Que d'eulx tuer ainsi dolentement,

 

 

 

 

Et honte avoir a eulx et leur lignie,

 

 

 

 

Et procurer a l'ame dampnement :

 

 

 

 

Qui saiges est n'ait de ce faire envie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

25

 

Prince, je voy haïr communement

 

 

 

 

Tous ceuls qui ont tel guerre poursuie,

 

 

 

 

Et mal finer. Pour ce vois concluent :

 

 

 

 

Qui saiges est, n'ait de ce faire envie !