Balades >> Balade 15

Je ne vueil mal a personne qui vive

Incipit Je ne vueil mal a personne qui vive
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 4d-5a
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence XV

Balade

 

 

Je ne vueil mal a personne qui vive,

 

 

 

 

Et me souffist ce que Dieux m'a donné.

 

 

 

 

De nul estat ne richesse n'estrive,

 

 

 

 

[Puisqu']ainsis fut a chascun destiné.

 

 

5

 

Mais j'en sçay moult qui sont habandonné

 

 

 

 

A convoitier et tout vouloir acquerre,

 

 

 

 

Et telz gens sont de tresmale heure né,

 

 

 

 

Ja n'auront paix, mais touz temps aront guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit dure l'eaue qui se desrive,

 

 

10

 

Si fait l'espart depuis qu'il a tonné.

 

 

 

 

Mais le cours droit demourra en sa rive

 

 

 

 

Et li clers temps, puis l'espart retourné.

 

 

 

 

Au bon moien soit chascun atourné,

 

 

 

 

Souffise lui son mestier et sa terre.

 

 

15

 

Ceuls qui ont l'or repost sont mal sené :

 

 

 

 

Ja n'aront paix, mais tous temps aront guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car le cuer d'eulx a leur avoir s'avive,

 

 

 

 

Et pour ce sont souvent achoisonné.

 

 

20

 

Convoitise est pecheresse soutive,

 

 

 

 

Jamais son temps ne sera deffiné.

 

 

 

 

Est doncques convoiteus bien ordonné ?

 

 

 

 

Certes nenil, ains ront plus tost c'un voirre,

 

 

 

 

Et ceuls qui sont a tel vice encliné,

 

 

 

 

Ja n'aront paix, mais tous temps aront guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

25

 

Princes, qui est par raison gouverné

 

 

 

 

Fors le moien ne doit a Dieu requerre.

 

5a

 

 

Car ceuls qui sont en riens desordonné

 

 

 

 

Ja n'aront paix, mais tous temps aront guerre.