Balades >> Balade 145

Je me merveille d'un abus

Incipit Je me merveille d'un abus
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 32c-d
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence CXLV

Balade

 

 

Je me merveille d'un abus,

 

 

 

 

Quant et pourquoy en commença :

 

 

 

 

A jurer Dieu et ses vertus

 

 

 

 

Ne les grans sermens qu'on orra,

 

 

5

 

C'uns chetis pour neant vourra

 

 

 

 

Jurer Dieu et sa progenie,

 

 

 

 

Par le sang de Fescamp l'abbaie,

 

 

 

 

Par le serment du pillori,

 

 

 

 

Par le sang de Bruges aussi

 

 

10

 

Par la mort dont Dieux vint a vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais c'est mal fait, ne juréz plus,

 

 

 

 

Car, par cellui qui vous forma,

 

 

 

 

Par le precieus corps Jhesus,

 

 

 

 

Par le sang que Dieux estaura,

 

 

15

 

Par le saint sang que Dieux lança,

 

 

 

 

Fut sauvee humaine lignie,

 

 

 

 

Dont amours et sa compaignie

 

 

 

 

Aussy vray que nous sommes cy,

 

 

 

 

Nous mist hors du lieu obscurci,

 

 

20

 

Par la mort dont Dieux vint a vie ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par qui fusmes nous secourus ?

 

 

 

 

Par la char Dieu qu'on achata,

 

 

 

 

Par la lance dont fut ferus,

 

 

 

 

Par le sang que Dieux degouta,

 

 

25

 

Par la char dont Dieux s'esconsa

 

 

 

 

Ou corps de la vierge Marie,

 

 

 

 

Par la char que Dieux ot percie,

 

 

 

 

Par cellui qui en croix pandit,

 

 

 

 

Par le sang que Dieux espandit,

 

32d

30

 

Par la mort dont Dieux vint a vie.