Balades >> Balade 158

Povres d'amis, deffaillant de confort

Incipit Povres d'amis, deffaillant de confort
Titre Autre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 35a-b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence CLIX

Autre Balade

 

 

PovresSaint-Hilaire corrige en Povre d'amis, deffaillant de confort,

 

 

 

 

 

Vefve au jour d'ui et dolente orpheline,

 

 

 

 

 

Pleine de plour et de tout desconfortMs. tous desconfors,

 

35b

 

 

 

Toute doleur envers moy s'achemine.

 

 

 

5

 

Chascun me nuist, je suis cheue en ruine,

 

 

 

 

 

De tout perdre me voy en grant balance,

 

 

 

 

 

Quant il convient que ma gloire define,

 

 

 

 

 

Qui jadis fui la lumiere de France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je conquestay jadis maint riche fort

 

 

 

10

 

Et mains païsMs. riches païs soubmis par ma doctrine,

 

 

Ms. +1

 

 

Toutes terres doubtoient mon effort,

 

 

 

 

 

Je n'oy adonc ne voisin ne voisine

 

 

 

 

 

Qui ne me fust obedient, encline,

 

 

 

 

 

Et qui en tout ne doubtast ma puissance,

 

 

 

15

 

Lasse ! et je voy que mon fait se decline

 

 

 

 

 

Qui jadis fui la lumiere de France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis qu'ainsis est, venéz plourer ma mort,

 

 

 

 

 

Vaillance, Honeur et Pitiéz l'enterine !

 

 

 

 

 

De male heure furent sorti li sort

 

 

 

20

 

Qu'avoir ne doy que le dos et l'eschine,

 

 

 

 

 

Par le sanglier, atout sa noire crine

 

 

 

 

 

Qui chascun jour en ma fourest se lance

 

 

 

 

 

Et me destruit par la queue vulpine.

 

 

 

 

 

Qui jadis fu la lumiere de France.