Balades >> Balade 188

Qui aroit bien Bouece visité

Incipit Qui aroit bien Bouece visité
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 41b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence CXC

Balade

 

 

Qui aroit bien Bouece visité

 

 

Et qu'ilz est homs noble d'ame et de corps,

 

 

Ces mondains biens tenrroit en grant vilté

 

 

Qui reluisent un petit par dehors.

5

 

Car d'eulx mesmes, que valent les tresors

 

 

Fors d'esmouvoir a douleur et apaine

 

 

Les amasseurs qui en languissent lors ?

 

 

En ce monde n'a richesce certaine.

 

 

 

 

 

Deniers avoir, or, joyaulx a plenté

10

 

Aux convoiteus muevent souvent descors.

 

 

Hais en sont, et li donneur amé.

 

 

Les retenir n'approprier est tors.

 

 

Largesce rent les donneurs bons et fors,

 

 

Seurs et hardiz, et Convoitise maine

15

 

Les amasseurs mourir d'ameres mors :

 

 

En ce monde n'a richesce certaine.

 

 

 

 

 

Pourquoy ont ilz, c'est grant iniquité,

 

 

Leurs cuers soumis a ces biens vilz et ors,

 

 

Subgiéz a eulx, perdans leur dignité,

20

 

Qui de chascun sont en pou d'eure estors ?

 

 

Homs vertueus soit de telz biens descors,

 

 

En poursuiant Beneurté souveraine.

 

 

Souffise lui. Soit de s'ame recors :

 

 

En ce monde n'a richesce certaine.