Balades >> Balade 285

Qui bien vouldroit regarder Levitique

Incipit Qui bien vouldroit regarder Levitique
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 62d-63b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence CCLXXXVIII

Balade

 

 

Qui bien vouldroit regarder Levitique

 

63a

 

 

 

Et ce qui fut noncé aux pastoureaulx,

 

 

 

 

 

Quant Dieux nasquit, par la voix angelique,

 

 

 

 

 

Comment la paix fut destinee a ceaulx

 

 

 

5

 

Qui volunté aroient bonne en eaulx,

 

 

 

 

 

Et aux faisans les Dieu commandemens,

 

 

 

 

 

Vin leur promist, let, miel, huile et fromens,

 

 

 

 

 

Richesce, enfans, honeur, force et sçavoir.

 

 

 

 

 

Le contraire faisons, si qu'en ce temps

 

 

 

10

 

Nous ne devons ne bien ne paix avoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car envers Dieu sommes foul et inique,

 

 

 

 

 

De vilz pechiéz soilliéz plus que pourceaulx,

 

 

 

 

 

Sanz lui dobter : car l'un mort, l'autre pique,

 

 

 

 

 

Si que li uns n'est a l'autre loyaulx.

 

 

 

15

 

Pour ce viennent guerres aux desloiaulx,

 

 

 

 

 

Qui ne font pas de Dieu les mandemens,

 

 

 

 

 

Fors rapiner, destruire povres gens.

 

 

 

 

 

De Dieu servir font malMs. malement po leur devoir.

 

 

 

 

 

Donc, se Dieux est si vrais comme je sens,

 

 

Ms. +2

20

 

Nous ne devons ne bien ne paix avoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous et chascuns a convoiter s'applique

 

 

 

 

 

Robes, chevaulx, argent, or et joiaulx,

 

 

 

 

 

Estas lever si tresexcessis que

 

 

 

 

 

L'en ne congnoist des subgiéz les royaulx.

 

 

 

25

 

L'orgueil est grans, josnes sont les consaulx,

 

 

 

 

 

Povretéz est o les peuples manens,

 

 

 

 

 

Qui destruira Orgueil et ses enfens.

 

 

 

 

 

Car de ces deux convient l'un decheoir.

 

 

 

 

 

Et, puis qu'en mal sommes perseverens,

 

 

 

30

 

Nous ne devons ne bien ne paix avoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prince, aviséz ces poins et ces tourmens,

 

 

 

 

 

Car certains sont de Dieu les jugemens.

 

 

 

 

 

Et vueilléz bien ces choses concepvoir.

 

 

 

 

 

Admendéz, si facent voz servens

 

 

 

35

 

Et tous autres, ou je di et m'assens :

 

63b

 

 

 

Nous ne devons ne bien ne paix avoir.