Balades >> Balade 398

Oncques ne fu fors d'Amours le message

Incipit Oncques ne fu fors d'Amours le message
Titre Autre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence DX

Autre Balade

 

 

Oncques ne fu fors d'Amours le message,

 

 

 

 

 

Sanz y avoir retenue n'estat,

 

 

 

 

 

Celer ses fais, escripre son langaige,

 

 

 

 

 

Et pour s'onneurMs. sonvenir, acquerir maint debat,

 

 

Ms. +1

5

 

Aler de nuit, estre son advocat,

 

 

 

 

 

SensSaint-Hilaire corrige en Sans pension, ne nul guerdon n'y truis,

 

 

 

 

 

Fors c'om m'a dit, de quoy je suy tout mat,

 

 

 

 

 

Que les chevaulx tendray des ors a l'uis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je prise mieulx des genz d'armes l'usage,

 

 

 

10

 

Pour ce a Amour de mon fait me debat.

 

 

 

 

 

D'un varlet font, quant il a esté page,

 

 

 

 

 

Homme d'armes, et ne sont pas ingrat.

 

 

 

 

 

Mais j'ay servi et va mon fait de plat.

 

 

 

 

 

D'Amours me plaing a tous tant com je puis,

 

 

 

15

 

Qui en tous lieux dit ou elle s'embat

 

 

 

 

 

Que les chevaulx tendray des or a l'uis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dont puet venir a Amour tel courage

 

 

 

 

 

Qu'a l'un donne, sanz raison l'autre bat.

 

 

 

 

 

Au desloial destrempe doulx buvrage,

 

 

 

20

 

Et au loyal secret tence et combat ?

 

 

 

 

 

Le fort verse le souffreteux et bat.

 

 

 

 

 

Goute n'y voy ne que s'il estoit nuys.

 

 

 

 

 

Je la reny, puisqu'en disant s'esbat

 

 

 

 

 

Que les chevaulx tendray des or a l'uys.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25

 

Prince, qui sert sanz querir avantage,

 

164c

 

 

 

Quant il est vieulx, on lui met sus la rage.

 

 

 

 

 

A chascun fait bon trouver son partuis.

 

 

 

 

 

Qui n'a du vin, si quiere du raemplage.

 

 

 

 

 

Amour m'a dit (est ce biau vasselage ?)

 

 

 

30

 

Que les chevaulx tendray des or a l'uis.