Balades >> Balade 402

Pour souvenir qui souvent me resveille

Incipit Pour souvenir qui souvent me resveille
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 165a-b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence DXIV

Balade

 

 

Pour souvenir qui souvent me resveille,

 

 

 

 

 

Et pour desir qui me tient prisonnier,

 

 

 

 

 

Et doulx penser qui me brait a l'oreille,

 

 

 

 

 

M'a convenu maintes foiz deslogier.

 

 

 

5

 

Et pour ce, ou doulx mois de May,

 

 

 

 

 

N'a pas long temps que je m'acheminay

 

 

 

 

 

En regardant du bel ciel la venueMs. bonne.

 

 

Ms. +1

 

 

Mais ou regart tant de bel regarday

 

 

 

 

 

C'oncques encor ne vy si belle nue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10

 

Car sa couleur estoit un pou vermeille

 

 

 

 

 

Et plus blanche que rose de rosier.

 

 

 

 

 

Estelléz fu le ciel a grant merveille.

 

 

 

 

 

Le jour venoit celle nue esclairer

 

 

 

 

 

D'un si tresgracieux ray,

 

 

 

15

 

Qu'avis me fu que tout renluminay

 

165b

 

 

 

De la beauté dont elle estoit ferue.

 

 

 

 

 

Tant que je dis et, par m'ame, c'est vray,

 

 

 

 

 

C'oncques encor ne vy si belle nue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais de doulceur estoit la nonpareille

 

 

 

20

 

Celle nue qui tant fait a prisier,

 

 

 

 

 

Qu'a son venir toute flour s'appareille.

 

 

 

 

 

L'air endoucist lors en maint biau vergier.

 

 

 

 

 

La doulce aloe escoutay,

 

 

 

 

 

Le rossignol et maint autre oisel gay.

 

 

 

25

 

Par lui estoit la terre revestue

 

 

 

 

 

De tant de fleurs que je dy et diray

 

 

 

 

 

C'oncques encor ne vy si belle nue.