Balades >> Balade 476

Trop me merveille et me complains

Incipit Trop me merveille et me complains
Titre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 212a-b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence DCCCVII

Balade

 

 

Trop me merveille et me complains

 

 

 

 

 

De ce que l'en jure et regnie

 

 

 

 

 

Dieu et sa mere et tous les sains,

 

212b

 

 

 

Chascun jour, c'est grant diablerie.

 

 

 

5

 

Si chetif n'y a qui ne die

 

 

 

 

 

« Je renie Dieu et sa mere »

 

 

 

 

 

Pour nyant. Laissons ceste vie :

 

 

 

 

 

Bon fait jurer l'ame son pere.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De pluseurs enfans est tost plains

 

 

 

10

 

Li riches peres qui desvye.

 

 

 

 

 

Maiz que ses filz soit d'avoir plains,

 

 

 

 

 

Plus ne jure ne ne maugrie

 

 

 

 

 

Les sains. De jurer se chastie

 

 

 

 

 

Quant il voit que sa chose est clere.

 

 

 

15

 

Lors dist : ― Douce vierge Marie !

 

 

 

 

 

Bon fait [jurer l'ame son pere.]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Or est au jour d'ui d'enfans mains

 

 

 

 

 

Qui ce jurer ne peuent mie.

 

 

 

 

 

Si jurent, dont je les reprains,

 

 

 

20

 

Dieu, tous ses sains, la letanie,

 

 

 

 

 

Tout son pouoir, sa signourie,

 

 

 

 

 

Despitent parent, seurMs. sereur et frere.

 

 

Ms. +1

 

 

Nulz d'eulz ne voy qui ne s'escrie :

 

 

 

 

 

― Bon fait jurer l'ame son pere.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25

 

Princes, les enfans ont envye

 

 

 

 

 

De laissie[r] celle voye amere.

 

 

 

 

 

De jurer Dieu c'est grant folie :

 

 

 

 

 

Bon fait jurer l'ame son pere.