Balades >> Balade 482

Je doy estre chancelliers des Fumeux

Incipit Je doy estre chancelliers des Fumeux
Titre Autre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 213b-c
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence DCCCXIII

Autre Balade

 

 

Je doy estre chancelliers des Fumeux,

 

 

 

 

 

Et en l'office tousjoursSaint-Hilaire corrige en a tousjours demourer,

 

 

 

 

 

Car se l'ordre mainrenir sui songneux,

 

213c

 

 

 

Si c'on ne puet ma personne trouver

 

 

 

5

 

En un estat, ains me voit on muer

 

 

 

 

 

Soudainement mon sçavoir en folye,

 

 

 

 

 

Estre dolens, puisMs. et puis faire chere lye.

 

 

Ms. +1

 

 

Ainsi me fait fumee, par ma foy,

 

 

 

 

 

Muser souvent et si ne say pourquoy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10

 

De nature sui merencolieux,

 

 

 

 

 

Colerique, voir, me puet l'en trouver.

 

 

 

 

 

Si sui enclins a estre merveilleux

 

 

 

 

 

Naturelment, donc doi je retourner

 

 

 

 

 

A ma nature, sans moy desnaturer

 

 

 

15

 

Et estre plains de grant merencolie :

 

 

 

 

 

Car resister n'est pas de ma partie,

 

 

 

 

 

Ains me defuit, ce me fait, en requoy,

 

 

 

 

 

Muser souvent et si ne say pourquoy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc je conclus, s'on me voit pou joyeux,

 

 

 

20

 

Que je m'en puis par nature excuser,

 

 

 

 

 

Car je ne suis pas si ingenieux

 

 

 

 

 

Que je sache contre nature aler.

 

 

 

 

 

Fumeux seray, riens n'y vault le parler,

 

 

 

 

 

Fumeusement menray fumeuse vie,

 

 

 

25

 

Demourer doy en ma chancellerie,

 

 

 

 

 

Qu'a tousjours maiz me verréz en ce ploy

 

 

 

 

 

Muser souvent et si ne say pourquoy.