Balades >> Balade 652

Ou tous les dix de l'escripture sainte

Incipit Ou tous les dix de l'escripture sainte
Titre Autre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 263a-b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence MII

Autre Balade

 

 

EnSaint-Hilaire corrige en Ou tous les dis de l'escripture sainte,

 

 

 

 

 

De l'ancien et nouvel testament,

 

 

 

 

 

Seront confus, et la parole fainte

 

 

 

 

 

Des prophetes par qui Dieu proprement

 

 

 

5

 

Parla des faiz et de l'advenement

 

 

 

 

 

Qui sur la fin du monde doit venir,

 

 

 

 

 

Ou il faura mauvaisement fenir

 

 

 

 

 

Les gens pecheurs, faux, ravisseurs, mauvais,

 

 

 

 

 

Perseverens. Ce devons nous tenir :

 

 

 

10

 

Cryons mercy, demandons grace et paix !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car en tous lieux est charité estainte

 

 

 

 

 

Qui maint en Dieu, et Diec maint ensement

 

 

 

 

 

En charité. Pitié fait sa complainte,

 

 

 

 

 

Humilité, honneur semblablement,

 

 

 

15

 

Amour n'a lieu, ne vertueusement

 

 

 

 

 

Ne se veult nulz selon Dieu maintenir.

 

 

 

 

 

Es trois estas n'a homme souvenir,

 

 

 

 

 

Soit clers, nobles, prestres, chevalier, layz,

 

 

 

 

 

De l'ire Dieu jusqu'il s'en voit ferir :

 

 

 

20

 

Crions mercy, demandons grace et paix !

 

263b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant pour pechier est pugni maint et mainte

 

 

 

 

 

Sans espargnier nul terriennement,

 

 

 

 

 

Roy, prince, duc, tant ait espee sainte,

 

 

 

 

 

Povre, riche, de grant gouvernement

 

 

 

25

 

Ne de petit, pour quoy mauvaisement

 

 

 

 

 

Veult le plus fort au plus feble tolir,

 

 

 

 

 

N'est preste mort pour eulz a coup ferir

 

 

 

 

 

Soudainement, pour leurs horrigle faiz ?

 

 

 

 

 

Oyl, par Dieu, tous nous convient mourir :

 

 

 

30

 

Crions mercy, demandonsMs. et demandons grace et paix !

 

 

Ms. +1

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prince, pour Dieu, vueilliés bien advertir

 

 

 

 

 

En tous estas d'amer dieu et cremir

 

 

 

 

 

Et d'amender no vie desormais

 

 

 

 

 

Sans faire tort, sans prendre et sans ravir

 

 

 

35

 

Les biens d'autruy, et qu'il nous daigne oyr :

 

 

 

 

 

Crions mercy, demandons grace et paix !