Balades >> Balade 658

Qui a le monde ainsi destruit

Incipit Qui a le monde ainsi destruit
Titre Autre Balade
 
Emplacement dans le ms. de référence 267b-c
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence MXIV

Autre Balade

 

 

Qui a le monde ainsi destruit,

 

 

 

 

Et par qui sueffre il tant de maulx ?

 

 

 

 

Je le diray, entendéz tuit :

 

 

 

 

Puis qu'il vint tant de cardinaulx,

 

 

5

 

De compteurs, de divers papaulx,

 

 

 

 

De Gezitices, de Symon,

 

267c

 

 

De convoiteux deSaint-Hilaire corrige en d' excessis dons

 

 

 

 

En la court du pappe et des princes,

 

 

 

 

Ne fut bien gouverné ly mons :

 

 

10

 

C'est ce qui destruit les provinces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Orgueil, descongnoissance nuit

 

 

 

 

Aux cours d'eglise, aux cours royaulx.

 

 

 

 

Convoitise y est jour et nuit

 

 

 

 

Qui veult avoir l'or a monceaulx :

 

 

15

 

C'est celle qui advanceMs. advonce ceaulx

 

 

 

 

Qui n'en sont dignes, c'est li pons

 

 

 

 

Aux mal entechiéz, aux felons.

 

 

 

 

Telz gens sont du peuple les pinces

 

 

 

 

Qui font les povres pays rons :

 

 

20

 

C'est ce qui destruit les provinces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nulle religion ne luit.

 

 

 

 

On treuve po de gens loyaulx.

 

 

 

 

Raison, Drois et Justice fuit,

 

 

 

 

Car haiz sont des desloyaux.

 

 

25

 

Il n'est que renars et louvaulx

 

 

 

 

Qui estranglent brebiz, moutons.

 

 

 

 

Avancement n'a nulz prodoms.

 

 

 

 

Li bons dit : ― Ha ! mauvais, tu pinces !

 

 

 

 

Le temps ont murdriers et larrons :

 

 

30

 

C'est ce qui destruit les provinces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vray Dieu, chascun vous mescongnuit

 

 

 

 

Et a ver vous le cuer recuit.

 

 

 

 

Cler voiéz plus que lins ne linces :

 

 

 

 

Convoiteus aront du mal cuit.

 

 

35

 

Quant Convoitise par tout bruit,

 

 

 

 

C'est ce qui destruit les provinces.