Balades >> Balade 865

Puis qu'om impetre mes offices par mort

Incipit Puis qu'om impetre mes offices par mort
Titre Balade comment aucuns impertrerent l'office d'Eustace, lui estant en vie, en donnant entendre que il estoit mort
 
Emplacement dans le ms. de référence 341c-d
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence MCCLV

Balade comment aucuns impertrerent l'office d'Eustace, lui estant en vie, en donnant entendre que il estoit mort

 

 

Puis qu'om impetre mes offices par mort

 

 

 

 

Et on les donne sur tele qualité,

 

 

 

 

Et je me sens en vie, sain et fort,

 

 

 

 

Sanz ce que j'aye en maladie esté,

 

 

5

 

Il ne me chault se les seaulx ont cousté

 

 

 

 

Aux impetrans, qui ont fait leur folie

 

 

 

 

Quant de ma mort n'eurent certaineté,

 

 

 

 

Car, Dieux mercy, je suis en bonne vie,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et les tendray, qui ne me fera tort.

 

 

10

 

Puis que je vif, ne me seront osté,

 

 

 

 

Car j'ay servi, ce me donne confort,

 

 

 

 

Deux roys des Frans, en toute loyauté,

 

 

 

 

Le pere et filz, Charles, plains de pité,

 

 

 

 

Loys qui tient d'Orliens seignourie,

 

 

15

 

Tout mon vivant, ce m'a reconforté,

 

 

 

 

Car, Dieux mercy, [je suis] en bonne vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Helas ! amour et congnoissance dort,

 

 

 

 

Convoitise a trop male voulenté

 

 

 

 

Qui d'autrui biens avoit fait sanz effort

 

 

20

 

Ains que homs soit mort attaint, rebouté.

 

 

 

 

Et, par Dieu ! c'est un raim de lascheté,

 

 

 

 

De chetif cuer et de mauvaise envie

 

 

 

 

Dont mainte gent sont en mains lieux hurté :

 

 

 

 

Car, Dieux merci, je suis en bonne vie.

 

341d

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

25

 

Prince, a tel fin que ne soie assoupé

 

 

 

 

De mes estas que vous m'avéz donné,

 

 

 

 

Treshumblement et de cuer vous supplie,

 

 

 

 

Puis que je vif, que tout soit revoqué.

 

 

 

 

Et lors seront mes impetrans moqué,

 

 

30

 

Car, Dieu merci, je suis en bonne vie.