Balades >> Balade 944

O jeunes gent, servéz jeusne seignour

Incipit O jeunes gent, servéz jeusne seignour
Titre Autre Balade de jeunes serviteurs de la court
 
Emplacement dans le ms. de référence 386b
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence MCCCLXXVI

Autre Balade de jeunes serviteurs de la court [386b]

 

 

O jeunes gent, servéz jeusne seignour,

   

 

 

Puis qu'il aime les euvres de jeunesse.

   

 

 

Vous en aréz et proufit et honnour.

   

 

 

Mais homs saiges tel poursuite et court lesse,

   

5

 

Qu'entre telz gens ne sert queMs. fors que de paresse

  Ms. +1

 

 

D'estre chargans. On moque de lui fort.

   

 

 

Impaciens de legier se courresse,

   

 

 

Car jeune et viel ne sont pas bien d'acort.

   

 

 

 

   

 

 

Le juesne est chault, mouvent pour sa chalour.

   

10

 

A tout deduit et voulenté s'adresse,

   

 

 

Sanz regarder la fin ne la dolour

   

 

 

Qui puet venir de fole hardiesse.

   

 

 

Cuider le suit, peril le point et blesse,

   

 

 

Et ne lui chault ne de droit ne de tort.

   

15

 

Il het chastoy en homme de viellesse,

   

 

 

Car jeusne et viel ne sont pas bien d'acort.

   

 

 

 

   

 

 

Et le viel est meur, a plain de froidour,

   

 

 

Saige et rassis, qui decline en foiblesse,

   

 

 

Qui jeune fut et recongnoist l'ardour

   

20

 

Et le peril de sa juene maistresse,

   

 

 

Qui blasme ceuls qu'elle tient en apresse,

   

 

 

Dont les pluseurs ont par elle esté mors.

   

 

 

Mais nulz pour ce sa foleur ne delesse,

   

 

 

Car josne et viel ne sont pas d'un acort.

   

 

 

 

   

 

 

L'envoy

   

 

 

 

   

25

 

Prince, le sens du viel homme radresse

   

 

 

Qui jeunes fut, et li jeunes se tort

   

 

 

De bon conseil par folie et radesseMs. radresse,

   

 

 

Car juene et viel ne sont pas d'un acort.