Balades >> Balade 976

Qui trouveroit femme humble et debonnaire

Incipit Qui trouveroit femme humble et debonnaire
Titre Balade comment cellui est bonneureus qui prant par mariage femme humble et debonnaire
 
Emplacement dans le ms. de référence 436b-c
Présence dans d'autres manuscrits ---
 
Éditions antérieures
N° de la pièce dans le ms. de référence MCCCCXXXVIII

Balade comment cellui est bonneureus qui prant par mariage femme humble et debonnaire

 

 

Qui trouveroit femme humble et debonnaire,

 

 

 

 

De gentil corps, de gracieus maintien,

 

 

 

 

Sobre en touz cas, sanz trop parler ne taire,

 

 

 

 

De bons parens, de linaige ancien,

 

 

5

 

Homs ne pourroit mieulx pour garder le sien

 

 

 

 

Faire tel sens que prandre tel femme.

 

 

 

 

Sires seroit, elle servent et dame

 

 

 

 

Et a telz gens fruis et lignie abonde :

 

 

10

 

Qui ainsi fait, il ne puet plus grant bien

 

 

 

 

Avoir de Dieu ne plus grant joye au monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en tel cas homs par dehors doit faire

 

 

 

 

Provisions, pour son hostel retien.

 

 

 

 

Femme les doit dispenser et retraire

 

 

 

 

Et gouverner hostel par bon moyen,

 

 

15

 

Tenir soubz clef si qu'on ne perde rien,

 

 

 

 

Veoir sur tout afin qu'on ne la blame.

 

 

 

 

Soit espargnant et pense de son ame,

 

 

 

 

A son mari soit douce, chaste et monde.

 

 

 

 

Qui ainsi fait, il ne puet plus grant bien

 

 

20

 

Avoir de Dieu ne plus grant joye au monde.

 

436c

 

 

 

 

 

 

 

Et le mary ne se vueille meffaire,

 

 

 

 

Car chascun d'eulx doit garder le loyen

 

 

 

 

De marier, afin qu'a Dieu puist plaire :

 

 

 

 

Lors leur venrront tuit avoir terrien,

 

 

25

 

Et si verront leur lignie et merrien

 

 

 

 

Vivre et regner au monde sanz diffame,

 

 

 

 

Et eulx en paix en bon renom et fame,

 

 

 

 

Et les enfans de leur ligne seconde :

 

 

 

 

Qui ainsi fait, il ne puet plus grant bien

 

 

30

 

Avoir de Dieu ne plus grant joie au monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envoy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Princes, qui prant bonne femme, je tien

 

 

 

 

Que son ostel est le saint Julien,

 

 

 

 

Et que tous biens, paix, honeur y habonde,

 

 

 

 

Joye, santé sanz le phisicien,

 

 

35

 

L'amour de Dieu le roy celestien,

 

 

 

 

Et en touz biens de jour en jour affonde !

 

 

 

 

Qui ainsi fait, il ne puet plus grant bien

 

 

 

 

Avoir de Dieu ne plus grant joie au monde.