Table des chançons royaulx

Incipit Refrain St-H  
1 En retournant d'une court souveraine J'ay Franc Vouloir, le seigneur de ce monde CCCXV texte
2 A nobles mois, peres de Zephirus Amer te doit pour ce toute nature CCCXVI texte
3 Que vault preschier au sourt qui goute n'oit C'est trop bien dit, mais queréz qui le face CCCXVII texte
4 Une brebis, une chievre, un cheval Pour ce vous pri, gardéz vous des barbiers CCCXVIII texte
4bis Une brebis, une chievre, un cheval Pour ce vous pry, gardéz vous des barbiers CCCXCVII texte
5 Quel nature ont les richesces mondaines Souffisance est un tresriches tresors CCCXIX texte
6 Toutes choses changent leur qualitéz Li souverains regne sur toutes lois CCCXX texte
7 Trop me merveil de creature humaine Tuit sommes faiz trespassans par ce monde CCCXXI texte
8 De deux seigneurs, dont l'un est souverain Perilleus est, attrayant, decevable CCCXXII texte
9 Ennemie de toute creature Mors, qui par mors veult toute vie mordre CCCXXIII texte
10 Vous qui vouléz parmi le monde aler Tournéz toudis le bec pardevers France CCCXXIV texte
11 En alant jouer a Saint Poul Adés fine il qui a argent CCCXXV texte
12 Ainsis qu'om voit geline par nature Et si leur doit toute seurté querre CCCXXVI texte
13 En mon dormant vi une vision Bon fait toudis penser a sa besongne CCCXXVII texte
14 Se Ninive pour sa subversion Bien doit plourer Europe, Aufrique et Ayse CCCXXVIII texte
15 Depuis que Dieu fist terre et firmament Par ce devroit tost cilz secles fenir CCCXXIX texte
16 O convoiteus de l'avoir de ce monde Toy mort, n'aras fors que .vii. piéz de terre CCCXXX texte
16bis O convoiteux de l'avoir de ce monde Toy mort, n'aras fors que .vii. piéz de terre CCCXLV texte
17 Renars estoit jadis en sa tesniere L'exploit n'est pas a grant quantité estre CCCXXXI texte
18 Selon raison et la saincte escripture Crueux devant, piteux aprés victoire CCCXXXII texte
19 Ou jeune aage le sang est chaut et tendre D'omme qui vient en aage de viellesse CCCXXXIII texte
20 De tous les maulx qui puent advenir Gand en Flandres et tout le faulx païs CCCXXXIV texte
21 Samuel fist jadis de Saul roy Par le doulz son de la harpe joieuse CCCXXXV texte
22 L'autrier si com je m'en venoie Ja piet n'en puist il retourner CCCXXXVI texte
23 N'a pas long temps que m'en aloye Encor n'ont pas brebiz souppé CCCXXXVII texte
24 Depuis que Dieux, par sa grace divine Preux et vaillans, doulz, larges et courtois CCCXXXVIII texte
25 L'autre jour vi un charruier Il ne regne au jour d'ui que folz CCCXXXIX texte
26 Un chien, un chat, un lievre et un conin Dont est cils foulz qui deux fois se marie CCCXL texte
27 En une grant fourest et lee Sa de l'argent, sa de l'argent CCCXLI texte
28 Ou temps jadis, selon les fictions Chascun juge selon son sentement CCCXLII texte
29 Il semble a ceuls de cest aage present Ja ne feront les presens ce qu'ilz firent CCCXLIII texte
30  Antre Beau Raym et le parc de Hedin Paix n'aréz ja s'ilz ne rendent Calays CCCXLIV texte
31 Jours de pitié est li sains Vendredis Remission, grace et misericorde CCCXLVI texte
32 Le jeudi jour .xx et vii. de novembre Qui desconfiz furent en pou de temps CCCXLVII texte
33 Aucuns dient que je suis trop hardis Que nulz prodoms ne doit taire le voir CCCXLVIII texte
34 Combien qu'il soit vray en commun langaige Comment Dieux a confermee noblesce CCCXLIX texte
35 Sus ! alarme ! ce dist le Mardi Gras Maudiz soit il, et benoit soit Charnaige CCCL texte
36 La grant cité et li fleuves confus Babiloine, qui vault confusion CCCLI texte
37 Quarante jours de consolacion Car en ce temps Dieu est misericors CCCLII texte
38 Aux champs aux champs ysséz de vo maison Ainsi se doit gouverner capitaine CCCLIII texte
39 Jeunes justes en tes euvres parfais Soiéz pour nous au jour que l'en doit craindre CCCLIV texte
40 Helas ! bien doy mon temps plaindre et gemir C'est Verité, que l'en doit avoir chier CCCLV texte
41 Sur tous tresors que princes puet avoir Ainsis sur tous puet avoir avantaige CCCLVI texte
42 Tuit chevalier et escuier estrange Au lendemain du jour de Magdelaine CCCLVII texte
43 Tout me doubte, sert, obeist et craint Mais contre moy seulz homs estrive et erre CCCLVIII texte
44 Entre Guynes, Sangates et Callays Nous n'arons paix aux Anglois de l'annee CCCLIX texte
45 Puisque Dieux voult que Raison gouvernast Contre Raison, Orgueil et Convoitise CCCLX texte
46 Selon la loy naturele et divine Car a chascun doit rendre sa droiture CCCLXI texte
47 S'Alixandre, le puissant roy paien B. du Guesclin, connestable de France CCCLXII texte
48 De tressaint lieu et de royal lignee Et pour ce es tu de tous biens tresoriere CCCLXIII texte
49 Regnart qui scet du bas voler Tuit voir ne sont pas bel a dire CCCLXIV texte
50 Selon raison, il n'est nulle science A l'expert creéz, ce dit le saige CCCLXV texte
51 De jour en jour va en diminuant Riens estable ne say dessoubz la nue CCCLXVI texte
52 Sept fois le jour chiet le juste en peché Dampnéz sera, et raison s'y accorde CCCLXVII texte
53 Qu'est devenu Devid et Salemon Ilz sont tuit mort, ce monde est chose vaine CCCLXVIII texte
54 Jehans, Pierres, Pols, Phelippe et Thomas Au jour d'uy font ainsi les cardinaulx CCCLXIX texte
55 Demandéz vous quelle chiere je fais Que trestout va ce que devant derriere CCCLXX texte
56 Or vient li temps, selon la prophecie Deffaut d'avis est chose trop commune CCCLXXI texte
57 Se loy et foy ne feust si approuvee Par Franc Vouloir, selon m'oppinion CCCLXXII texte
58 Cuer orguilleux veult trop estre honoré Vecy d'Orgueil la maniere et la vie CCCLXXIII texte
59 Par trois choses se fait mutacion Par ces trois poins vient tous pays au bas CCCLXXIV texte
60 Aage de pleur, d'angoisse et de tourment Ou un chascun languit desconfortéz CCCLXXV texte
61 Quant nobles cuers a afere a pareil Car vaincus est homme en adversité CCCLXXVI texte
62 Jamais sire ne se face subget Serf eslever est chose perilleuse CCCLXXVII texte
63 Troye la grant, Babiloine, Ylion Par le regne des maleureux chetis CCCLXXVIII texte
64 L'an mil .ccc. ung avec quatre vins Fuiéz, fuiéz pour les maillés de plonc CCCLXXIX texte
65 Les trois maisons que firent li Rommain Ainsi fist on, mais on ne le fait mais CCCLXXX texte
66 J'ay cinquante ans esté sanz audience Desloyauté, trahison et envie CCCLXXXI texte
67 Roys Pharaon qui le peuple charga On dit que fol ne doubte jusqu'il prent CCCLXXXII texte
68 Noyron, Cresus ne Julius Cesar Deffault d'avis est chose perilleuse CCCLXXXIII texte
69 Se li mauvais feussent a droit pugny Male chose est que de peuple regner CCCLXXXIV texte
70 Rachel venéz a mes douloureux plaings Sire, fay moy grace et misericorde CCCLXXXV texte
71 Je voy la fin de ce monde aprouchier Et ne voit nul ce qui lui pent a l'ueil CCCLXXXVI texte
72 N'a pas long temps que grant sommeil avoie Riens ne me fault, mais que j'aye bon chief CCCLXXXVII texte
73 En mon dormant fu n'a gaires ravis J'ay terre et corps, mais je n'ay point de cuer CCCLXXXVIII texte
74 Le lyon noir, orguilleux et felon Pour ce chachié l'ont hors de son boscage CCCLXXXIX texte
75 O Justice, de trop foible merrien Helas ! Justice, et qu'es tu devenue CCCXC texte
76 Qui faire veult aucun fort edifice Fay sagement et regarde la fin CCCXCI texte
77 Se je savoie autan com Salemon Et si ne suy digne du recevoir CCCXCII texte
78 Seure chose est a prince de savoir Ne nulz chasteaulx de plus forte matiere CCCXCIII texte
79 Aux roys des Gaulx et de l'Isle aux Jayans A voz subgéz soit donné bonne paix CCCXCIV texte
80 Les roys des Gaulx et de la grant Bretaigne Et pour ce a tous bonne paix octroyons CCCXCV texte
81 Venéz avant, Convoitise et Tristesce Je ne crains rien, fors que Droit et Justice CCCXCVI texte
82 Bouche, les piéz fort de toy nous plaignons Par le deffault de vivre sobrement CCCXCVIII texte
83 Force de corps, qu'est devenu Sanson Tuit y mourront, et li fol et li saige CCCXCIX texte
84 Je suis certain de la mutacion Pour ce du mont vient li fenissemens CCCC texte
85 Pour ce que nulz, s'il n'estoit liberal Car chevaliers ont honte d'estre clers CCCCI texte
86 Je vi jadis que j'oy un grant vivier Dont mon estanc est de tous poins perdu CCCCII texte
87 S'Hector li preux, Cesar et Alixandre Du temps qui est, seroient merveilleux CCCCIII texte
88 Ovides, qui bien figura Leur propre nature deffont CCCCIV texte
89 Il ot jadis, selon la fiction Treves ont prins entr'eulx, vaille que vaille CCCCV texte
90 Se Romme qui le monde subjuga Avisent cy empereur, roy et prince CCCCVI texte
91 Selon la loy naturele et divine Car a chascun doit rendre sa droiture CCCCVII texte
92 L'en a veu, n'a pas encor long temps Pourvir aux gens et non pas a l'office CCCCVIII texte
93 L'en treuve es droiz de Champaigne Ceuls de Brie la mousse aux Champenoys DCCCXCVII texte
94 Las ! il n'est mais pastour ne pastourelle Geline, oe, ne poucin ne chapon DCCCXCIX texte
95 Dieu gart mon seigneur le bailli Donnéz leur l'ordre du cordier DCCCCIX texte
96 Je voy le temps autre qu'il ne souloit Qui fuit toudis treuve bien qui le chace DCCCCX texte
97 Tresdoulz amis, parleréz vous a moy Car vostre amour trop fort au cuer me touche DCCCCXI texte
98 Sergens, prenéz moy ce larron J'estoie trop mal informéz DCCCCXII texte
99 Qu'est ce ci ? Dieu ! quel belle espee Ribaut, trop avéz de langaige DCCCCXIII texte
100 Un ordre sçay de nouvel establie Qui s'appelle l'ordre de la baboe DCCCCXXVII texte
101 Je ne voy estat qui ne excede Restraingnons : si ferons que saige DCCCCXL texte
102 Monstre horrible fut de Minotaurus Qui voulsist bien cette conclusion DCCCCLV texte
103 Princes qui veult faire guerre ou voyage Advise cy toute noble personne DCCCCLVI texte
104 Bien me souvient de la mutacion Je, Memoire, sçay ce que Dieu fist estre DCCCCLXI texte
105 En une selle a chevauchier Toudis fault ouvrer en vielz selle DCCCCLXV texte
106 Ilz sont deux cours en general C'est li regnes de paradis DCCCCLXXI texte
107 Compains, compains, triste te voy Ainsis cilz mondes se demaine MVII texte
108 Entre Espargnay et Damery Qui voit gens arméz, chascun fuit MIX texte
109 Du temps que nature repose La folie passe le Sens MX texte
110 Je voy faire a tout animal Du temps qui court ay grant merveille MXI texte
111 Puis que Religon cessa Mal chief fait les membres doloir MXII texte
112 En un pais avoit une fontaine Car Dieu partout pugnit peuple qui peche MLXXXVII texte
113 Eaues courans et de pluseurs ruisseaulx N'eaue si grant nese puist espuisier MCIII texte
114 Las ! que j'ay veu de tribulacion C'est tout neant des choses de ce monde MCXXIV texte
115 Se Dieux qui a ordonnee justice Chascuns ara sa desserte certaine MCXXVI texte
116 Par tous les dieux de la palus d'Enfer Et qui dira verité sera mors MCXXXV texte
117 O roy des roys, Dieux en ciel et en terre J'ay grant paour de la fin de ce monde MCXXXVIII texte
118 Lasse ! Je sui hastive Voulenté Par le deffault d'emprandre saigement MCLVI texte
119 Il ot jadis tresgrant dissencion Mars, avril, may, juing, juil, aoust, septembre MCLXI texte
120 O Antecrist, venu sont ti message Selon le dit de la saincte Euvangile MCLXIV texte
121 Liber generacionis Tout va ce que devant derrier MCLXVI texte
122 Marion, entendéz a mi Doit on ainsi parler d'amours MCLXIX texte
123 Pité qui fait les frans cuers esmouvoir Or faittes donc leur supplicacion MCLXXI texte
124 Ribaulx sales et deslavéz Vielle ribaude et maquerelle MCCXVII texte
125 Ribaut, paillart, truant atruandi Or lui faictes, sires juges, raison MCCLXXXV texte
126 J'ay en dormant, ce m'a semblé Pour ce, fault que Dieux y pourvoye MCCXCIII texte
127 En pais ne suy pas pour moy Par ma foy, c'est une orde vie MCCCXXV texte
128 Puis que la loy permet en mariage Doit estre mise en l'eschielle d'amours MCCCXLII texte
129 Juenes de sens et po puissans de corps Secouréz moy, Vierge tresprecieuse MCCCLIII texte
130 O Saint Lambert, le Chasteler, Coucy Prions a Dieu qu'il li fasse pardon MCCCLXVI texte
131 Les dieux des Rommains, des paiens Or et argent sont dieux en terre MCCCCXXIX texte
132 A tous ceuls qui lire m'orront Ce dist l'epistre saint Bernart MCCCCXLI texte
133 A tous les roys, a l'université Or nous gardons de ces .iiii. pechiéz MCCCCXLV texte
134 Si comme on treuve en Bible escript Maistresse de toute science MCCCCLXIV texte
135 Ribaulx salles et deslavés Prevosts vous tiennent et sergens MCCCCLXXVII texte