Vous êtes ici : 2.3.3.1 > La francophonie et les différents usages du français > Une langue officielle > Langue officielle ou administrative et langue maternelle > Configuration 1

Configuration 1

Le premier cas de figure que nous allons examiner est celui de pays où la langue maternelle de la population native et la langue officielle sont identiques.

langue maternelle = langue officielle

Cette configuration est illustrée par la France ― et si on sort du domaine francophone, elle est aussi illustrée par tous les pays où une seule langue maternelle domine parmi les habitants et où c’est cette langue qui a été élue au rang de langue officielle, le néerlandais aux Pays-Bas ou le portugais au Portugal, par exemple.

L'usage qui vient d'être fait du verbe « dominer » est une manière de rendre compte de la donnée quantitative qui s’associe à la représentativité des langues maternelles en sociolinguistique. L’idée de « dominance » est utilisée ici dans un sens purement statistique. Elle nous ramène aux indications chiffrées que nous avons trouvées sur certaines cartes de la francophonie, mais que nous n’avons pas retenues jusqu’ici dans notre définition de la francophonie, faute de savoir si ces indications sont vraiment utiles et pertinentes. Nous y reviendrons.

Avant de passer à un autre cas de figure, on peut ajouter que la France est le seul pays de la francophonie qui illustre cette configuration, qui se révèle une configuration relativement rare dans le monde. Ce qui est en cause ici n’est pas le statut de langue officielle, puisque nous avons vu que de nombreux pays ont une seule langue officielle : c’est d’une part le statut du français comme unique langue maternelle qui est en cause, d’autre part que cette unique langue maternelle cumule tous les usages sociaux. Nous aurons l’occasion de revenir sur cette question dans la partie du cours consacrée à la diglossie. Ce statut linguistique particulier du français en France justifie dans une certaine mesure que la France soit représentée distinctement sur les cartes géolinguistiques, ce qui n’est pas toujours le cas (ou alors quand c’est le cas, c’est pour donner aux autres pays de la francophonie des statuts relativement discutables).