Vous êtes ici : 2.3.3.5 > La francophonie et les différents usages du français > Une langue officielle > Langue officielle ou administrative et langue maternelle > Configuration 5

2.3.3.5  Configuration 5

Le cinquième cas de figure théorique est celui des pays où émergent plusieurs langues maternelles et où chaque langue maternelle a également le statut de langue officielle :

Langue maternelle et langue officielle – configuration 5

Langue maternelle A Langue officielle A
Langue maternelle A Langue officielle B
Langue maternelle A Langue officielle A, B
Langue maternelle A, B Langue officielle A
Langue maternelle A, B Langue officielle A, B
Langue maternelle A, B Langue officielle C

Ici aussi, il importe de signaler que bien que le tableau ci-dessus réduise cette nouvelle configuration à deux langues maternelles et deux langues officielles, il ne faut pas exclure des configurations où il y aurait plus de deux langues maternelles représentatives et plus de deux langues officielles. L’important ici est que chaque langue maternelle représentative soit aussi langue officielle.

Cette configuration sociolinguistique est illustrée, entre autres, par le Canada et la Belgique, et dans une certaine mesure par la Suisse.

Dans ces pays, plusieurs langues maternelles sont représentatives (français et anglais au Canada ; français, néerlandais et allemand en Belgique ; allemand, italien, français, romanche en Suisse) et chacune des langues maternelles représentatives a été élevée au rang de langue officielle – parfois avec des restrictions ou des particularités géographiques propres au pays.

Ces pays devraient figurer sur les cartes géolinguistiques comme ayant le français comme langue à la fois maternelle et officielle, ou pour les dissocier de la France comme langue à la fois co-maternelle et co-officielle, la différence par rapport à la configuration précédente étant que le statut de langue officielle est accordé à chaque langue maternelle représentative – ce qui n’est pas le cas au Luxembourg.