Vous êtes ici : 2.3.5 > La francophonie et les différents usages du français > Une langue officielle > En bref

En bref

De nombreuses cartes géolinguistiques dissocient strictement le statut de langue maternelle de celui de langue officielle, alors que nous avons que dans les faits ces deux usages de la langue peuvent se combiner ou s’exclure et que les configurations des relations entre langues maternelles et langues officielles sont très diversifiées, du fait de la possibilité de co-existence, dans un territoire donné, de plusieurs langues maternelles (co-maternelles) et de plusieurs langues officielles (co-officielles.

Si nous reprenons la définition de la francophonie dont nous sommes partis, nous pouvons déjà y apporter quelques correctifs :

ensemble des personnes, institutions et régions qui ont le français en partage, quel que soit l’usage que ces personnes, institutions ou régions font du français (langue maternelle, langue d'usage, langue officielle, langue administrative, langue d’enseignement, langue choisie, langue de culture, langue de communication…)

Nous avons vu en traitant du concept de langue officielle que certains pays ou régions pouvaient identifier plusieurs langues maternelles représentatives (même en ne considérant que les langues maternelles des personnes nées dans le pays où elles vivent) et identifier plusieurs langues officielles, ce qui nous permet de reformuler notre définition comme suit :

ensemble des personnes, institutions et régions qui ont le français en partage, quel que soit l’usage que ces personnes, institutions ou régions font du français (langue maternelle ou co-maternelle, langue officielle ou co-officielle, langue administrative, langue d'usage, langue d’enseignement, langue choisie, langue de culture, langue de communication…)