Vous êtes ici : 3.3 > Les différentes variétés du français > La variation diatopique

La variation diatopique

La variation diatopique est la variation selon la dimension spatiale :

La variation diatopique de la langue française était, comme déjà indiqué dans l'introduction théorique, très marquée au Moyen-Âge, où ce qui correspondait à la France de l’époque était en fait un territoire fragmenté en de nombreux dialectes, un mot qui désigne une ‘variété linguistique circonscrite à une aire linguistique réduite’.

La sociolinguistique ramifie parfois les dialectes en « géolectes » ‘dialectes propres à une zone géographique’ en« régiolectes » ‘dialectes propres à une région ou un pays’ et de « topolectes » ‘dialectes propres à un village ou une vallée’, ce qui permet de rendre compte des différences qui existent entre les deux cartes géolinguistiques suivantes, qui prétendent l’une et l’autre donner une vision des dialectes français :

Les géolectes de la langue française

Les régiolectes de la langue française au Moyen-Âge

En d’autres termes, « dialecte » fonctionne comme un hyperonyme de « géolecte », « régiolecte », « topolecte ».

Hyperonyme, c’est-à-dire ‘mot dont le sens inclut celui d’un autre mot ». « Dialecte » est un hyperonyme de « géolecte », « géolecte » est un hyperonyme de « régiolecte » et « régiolecte » est un hyperonyme de « topolecte ».


Dans le cadre de ce cours, on utilisera le terme plus familier de « dialecte », mais il apparait ici qu’il correspond le plus souvent à ce que la sociolinguistique désigne plus précisément sous le nom de « régiolecte ».