Vous êtes ici : 3.3.3 > Les différentes variétés du français > La variation diatopique > Le lexique

Le lexique

Le lexique est un autre secteur dans lequel la variation diatopique continue de marquer la langue française. Chaque pays francophone identifie ainsi des régionalismes qui lui sont spécifiques : belgicismes en Belgique, helvétismes en Suisse, québécismes au Québec, africanismes en Afrique, jusqu’il y a peu gallicismes mais désormais francismes en France, etc.

Certains de ces régionalismes ont été pointés depuis longtemps (signe encore une fois qu’on n’a pas attendu la création de la sociolinguistique pour faire des observations relevant de la variation diatopique) :

Les exemples sont innombrables ― tous n’ont d’ailleurs pas encore été étudiés. Les africanismes ont ainsi été très peu étudiés, alors que les belgicismes ont donné lieu à de nombreuses études. Mais depuis l’essor de la sociolinguistique, l’attitude adoptée vis-à-vis des régionalismes a changé. La plupart des études consacrées aux belgicismes étaient au départ liées au sentiment d’infériorité ou de culpabilité des francophones de Belgique par rapport au modèle parisien du français ― c’est un des effets de la standardisation. Désormais, les régionalismes tendent à être réhabilités ; c’est un des effets de la sociolinguistique, dont j’ai indiqué, dès la partie introductive du cours, qu’elle ne sanctionnait pas, contrairement à la grammaire normative.