Vous êtes ici : 3.7 > Les différentes variétés du français > Faisons le point

3.7  Faisons le point

Faisons le point sur les différentes dimensions de variation de la langue.

Nous avions évoqué initialement cinq paramètres de variations : temps, espace, groupe social, contexte d’usage et sexe, pour associer chaque dimension à une ou plusieurs disciplines linguistiques. Au plan de l’appareil terminologique, nous avons vu que la linguistique variationnelle associe à chaque dimension ou variable de la langue un composé du préfixe « dia– » qui rend compte du diasystème de la langue et que cette même linguistique variationnelle désigne chaque variété de la langue associée à chaque dimension ou variable, un ou plusieurs termes composés de « –lecte », seul les mots « registre » et « style » échappant ici à la rigueur terminologique.

Les dimensions de la variation linguistique

Espace Groupe social Sexe Usage Temps
Variation
diatopique
Variation diastratique Variation diagénique Variation diaphasique Variation
diachronique
Grammaire comparée
Linguistique comparative
Dialectologie
Sociolinguistique Sociolinguistique Sociolinguistique Grammaire historique
Dialecte
Géolecte
Régiolecte
Topolecte
Technolectes Sociolecte Sexolecte Registre
Style
Idiolecte
Chronolecte

Dans ce chapitre, le diasystème de la langue a été considéré sur le plan théorique, chaque dimension examinée ayant été illustrée par le biais de la langue française, ce qui a permis de pointer déjà que, en regard de la langue française, certaines dimensions variables sont plus pertinentes que d’autres. Peu sensible à la variation diagénique, la langue française est soumise de façon permanente à la variation diachronique, de manière persistante à la variation diatopique (malgré la standardisation qui a contribué à l’amoindrir), de manière grandissante à la variation diastratique (du fait que les groupes sociaux se spécialisent de plus en plus) et de manière fluctuante à la variation diaphasique (variation liée aux individus, et un individu pouvant se montrer plus sensible à cette variation qu’un autre).

Les différentes dimensions de la variation de la langue sont liées et jusqu’ici, seul l’exposé pédagogique, méthodique, justifie qu’elles aient été clairement, mais artificiellement, dissociées et cloisonnées. Dans les deux chapitres suivants, nous allons nous attacher à montrer d’une part leurs interdépendances et corrélations, d’autre part leur pertinence dans l’histoire de la langue française, que nous devons garder en ligne de mire de ce cours.