Vous êtes ici : 4.2.4 > Le prestige linguistique > Prestige linguistique et usages de la langue > En bref

En bref

On vient de voir par quelques rapides exemples, qu’un des facteurs qui font qu’une même langue peut assumer des usages différents, parfois en des points différents de son histoire, est le prestige linguistique  qu’une personne ou un groupe attribue à sa langue (la reine à l’époque de Conon de Béthune, au XIIe siècle, François Ier au XVIe siècle) ou le prestige dont jouit une langue aux yeux d’une personne ou d’un groupe (Vaugelas).

À l’inverse, une politique linguistique menée contre une langue (François Ier) peut en faire baisser le prestige, avec des conséquences parfois importantes pour cette langue que l’on verra dans le chapitre suivant, consacré notamment aux rapports de dominance entre langues.