Vous êtes ici : 4.3.3 > Le prestige linguistique > Prestige linguistique et variétés de la langue > Prestige et variété diaphasique

Prestige et variété diaphasique

Sur un autre plan, la démarcation est devenue aujourd’hui tout à fait flagrante à l’écrit entre le français de la lettre qu’on envoie à une administration et le texto (« SMS ») que l’on envoie avec son téléphone portable : l’écriture des textos développe un système graphique tout à fait indépendant de l’orthographe généralement admise, et il ne viendrait à l’idée d’aucun étudiant de rédiger un travail universitaire dans la même orthographe que celle qu'il utilise dans les SMS échangés entre copains. Le courrier électronique est un terrain d’étude intéressant sur ce plan, car il occupe une position inconfortable entre deux variétés de la langue, l’une haute, l’autre basse : certains y adoptent un registre de langue très élevé, usant notamment des mêmes formules de politesse que dans une lettre formelle, d’autres y adoptent un registre plus bas, et ce quel que soit leur destinataire.