Rape - Rappe

n.f.

XVe siècle - chez Chiquart

(Recherche et rédaction réalisées par Florian Dieu)

Grattoir.

Si Bloch et von Wartburg soutiennent que le mot râpe viendrait de  raspa, attesté indirectement dans un texte latin de 1202, qui signifie, 'grappe de raisin' et qui viendrait du verbe rasper rarement attesté au Moyen Âge, lui même venant du germanique occidental (variante locale du francique mosselan1) *raspôn, 'gratter' ou 'rafler'2, le Dictionnaire historique de la langue française considère que râpe ne peut être un déverbal de râper et que la forme raspe (uniquement attestée en 1374) serait formée directement d'après le francique *raspôn3. En ancien provençal, raspa signifie 'grappe de raisin dépouillée de ses grains'4. Il nous est malheureusement impossible de déterminer si la forme employée dans le recueil de Chiquart est française ou franco-provençale.

Le mot n'est cité qu'une seule fois au sein de Du fait de cuysine, au f°17v, dans la liste des ustensiles nécessaires pour la cuisine du banquet, « dymie douzene de rappez pour nectoyer les dreceurs et les postz ». Les dreceurs et les postz étant deux supports de travail destinés à la préparation des plats, les rappez devaient être des sortes de grattoirs pour nettoyer ceux-ci entre chaque préparation.

FORMES

  • Rappez : f°17v

1 http://209.85.229.132/search?q=cache:8wTci64Ylr4J:etudiant.univ-mlv.fr/~bparen01/Langues%2520germaniques.html+germanique+occidental&cd=6&hl=fr&ct=clnk&gl=be

2 BLOCH O., WARTBURG W. von, Dictionnaire étymologique de la langue française, France, Presses Universitaires de France, 1994, s.v. râpe.

3 Rey A. (dir.), Dictionnaire culturel en langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 2005, III, s.v. râpe.

4 BLOCH O., WARTBURG W. von, Dictionnaire étymologique de la langue française, France, Presses Universitaires de France, 1994, s.v. râpe.