La ponctuation selon Geoffroy Tory

Geoffroy Tory, né à Bourges vers 1480 (mort en 1533), fut régent de plusieurs collèges de l'Université de Paris, où il enseignait la grammaire et la philosophie. Parallèlement, il travaillait comme prote et graveur pour différents imprimeurs. Sa volonté d'imprimer des textes en français le conduisit à s'intéresser au tracé des lettres et à adapter les caractères d'imprimerie pour les rendre propres à la transcription du français. On lui doit les lettres accentuées, l'apostrophe, la cédille et le point-virgule. Sa passion pour la langue française attira sur lui l'attention de François Ier et lui valut en 1529 le titre d'imprimeur du roi. Champ Fleury est l'ouvrage dans lequel Tory consigne ses recommandations typographiques.

Source du document : Gallica

Transcription de l'édition Champ Fleury : auquel est contenu l'art et science de la deue et vraye proportion des lettres attiques […] par maistre Geoffroy Tory, Paris, G. Tory, 1529

65v

  Je porrois cy honnestement faire fin a mon Oeuvre mais pource que je voy
maints escripvans en lettre Attique ne y scavoir deument bien faire les points
& distinctions qui y sont necessaires selon les divers sens qui y eschet en escript=
vant, jen bailleray ung petit deseing des plus requis, & les descripray brevement
ainsi que les bons Peres Anciens en usoient au temps passe.
  Les points qui sont plus requis entre Lettres Attiques sont le point Trian=
gulaire, Le Crochu, & le Quarre. Le triangulaire, veult estre deseigne &
faict de deux tous de Compas, & dune Lingne droicte joincte au dessoubz di=
ceulx deux tous de Compas. Le point Crocgu sera bien faict de deux tous de Com=
pas aussi avec une ligne traverceant en bies quasi par la tierce partie du plus=
grant tour, & adherent au petit tour de Compas. Le point Quarre est justement
faict de quatre tours de Compas equidistamment assis, & en faisant les deux de
dessus ung peu pluspetits que ceulx de dessoubz comme pouvez veoir en la Fi=
gure qui sensuyt.
Notez
icy le
Lieu
pour as=
seoir les
poincts.
Notez bien la situation dung chacun
point entre les deux extremes lignes
du quarre, car les ungs veulen estre assis plus
hault que les autres. Le point quarre, veult
estre assis precisement sus lextreme ligne den
bas, sus la quelle toutes les lettres Attiques
veulent estre assises pour estre escriptes & pre=
ceder lune apres lautre en ligne quilibree.
Le point Crochu veult estre assis une ligne
plus hault que le point Quarre ; cest a dire
sus la deuxiesme ligne en montant. Et Le
point Triangulaire veult estre escript & si=
tue sus la troisiesme ligne, comme il apert cy
joignant au deseing ou ilz sont tous trois bien faicts.
Diffini=
tion du
point.
Constan
tin
Lascans
Pource quen lettre Attique on use
souvant d'abreviatures, Je vous ay
cy pres en ceste figure & deseing faict
trois sortes de points seullement pource
quilz sont plus generaulx & plus usitez
que nul autres points ne distinctions, Et
avant que jen traicte plus oultre, Je veulx
dire & diffinir, que cest que Point en escrip
ture. Je dis ainsi selon Constantin La
scaris qui a laisse par escript en sa Gram
maire grecque. [citation en grec].
[suite de la citation en grec][1] Punctum, est sententiæ
perfectæ signum. Cest a dire. Le point
est le signe dune sentence perfecte. Et
celluy point veult estre quarre De ce
[1] L'impression du passage est altérée ; l'altération est accentuée pour le passage en grec, non restituable.

66r

Point quarre sont faict les autres points qui sont ditz & appelez Points im=
propres & imparfaicts, & ceulx sont, point Crochu, & point Triangulaire. Sen=
tence imparfaicte, est signee du point Crochu. Sentence pendente, & qui veult
quon procede en avant & oultre, est signee du point Triangulaire ayant le der
nier angle dembas ung peu plus longuet que les deux autres. Je descrips cy &
deseigne ces trois sortes de points seullement, selon la maniere des Anciens, &
selon que a lettre Attique apartient ne ignorant que les Autheurs Grammai=
riens en Langue Latine traictent de plusieurs autres points. entre lesquelz Au=
lus Antonius Orobius en allegue unze sortes differentes, qui sont Punctum
Suspensauum / Geminum punctum : Semipunctum / Hypopliroma ̦ Comma .̉ 
Colon ∙ Periodus Interrogatum ? Responsiuum ∫ Admiratiuum ! & Paren=
thesis ( ). Cest a dire Point suspensif, Point double, Demypoint, Point crochu,
Point incisant, Point respirant, Point concluant, Point interrigant, Point
respondant, Point admiratif, & Point interposant. Lesquelz tous en nombre
de unze militent pour moy secretement et divinement que jay a bonne raison
divise mon quarre a faire lettre Attique en unze points, qui est signe manifeste
que je ny ay erre, mais seurement & studieusement entendu le secret du nom=
bre Per, & Imper. Cest a dire, de unze point comprenans entre eulx equidi=
stamment dix corps y requis selon la divine, & neanmoings quasi par cy devant
ingogneue, opinion des bons Anciens Je puis veritablement dire & conclure,
sans me venter, que jay tire ce dit secret ancien de tenebres, & lay premier de
tous Autheurs modernes mis en clere veue, & par escript, pour en faire devot
& cordial service au Bien public, au quel me suis tousjours de toute ma petite
puissance dedye, & dedye encores de bon cueur, faisant fin a mon Œuvre, &
luant nostre seigneur Dieu me y avoir inspire & ayde si bien que je suis parve=
nu a la perfection de la deue Proportion de noz bonnes lettres Attiques, & au
point dicelles.
Point
quarre,
Point
crochu.
Point Triangu
laire.


Aulus
Antonius
Orobius

Unze
points
differens.

Belle con
clusion &
tres nota
ble. Rai=
son
LA FIN DE CE TROISIESME
ET DERNIER LIVRE